Partagez | .

sujet; kao + excuse me while i kiss the sky
MessageSujet: kao + excuse me while i kiss the sky   Sam 12 Aoû 2017 - 0:22

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ disponibilité : dispo !
‹ inscription : 16/10/2016
‹ messages : 172
‹ crédits : heresy.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles :
boîte à flemme • [url]compte principal[/url]

‹ gallions (ʛ) : 901
Voir le profil de l'utilisateur
Kao(ri) Serizawa Saitoft. jinsoul jung • © tumblr
wand
less
❝ The stars look very different today ❞Colour spectrum

☇ nom & surnom(s) ; Serizawa, mort et enterré. c'est devenu un lourd tribu, synonyme de disgrâce là-bas, au Japon, où Kaori a enterré son passé révolu. c'est con mais elle ne voulait pas le lâcher ce nom, ultime vestige de son ancienne vie ; mais maintenant que c'est fait elle ne s'en plaint pas : le changement lui a permis de se raccrocher aux vivantes plutôt qu'aux morts et c'est le plus important. Saito, c'est son patronyme d'emprunt, l'identité un peu arrachée de force. c'est qu'ils voulaient deux gosses sur trois, les Saito, Kao est la pièce rapportée. de la façon dont elle le voit, des inconnus ont un jour voulu lui arracher ses sœurs et elle s'est accrochée à eux pour qu'on ne les sépare pas. puis elle a prétendu sourire et a tenté sans grand succès de ravaler l'impression d'être de trop, elle la gamine qui a supplié pour squatter un coin de leur caravane. ça s'est arrangé avec le temps mais quelque part elle sera toujours la gamine du milieu, la gamine sans vrais pouvoirs, la cracmole sauvée par sa magie élémentale. curieux comme les rôles se sont inversées : avec papa et maman elle était la plus normale du lot mais parmi les Saito, c'était elle le monstre.  Kaori, Kao. les Saito ont tenté de lui proposer un prénom anglais, comme à sa petite sœur Rin Sue. Kao ne se souvient même pas de ce qu'ils avaient dégoté pour elle-même, parce qu'elle n'a répondu que par un sourire absent absolument désintéressé en faisant ce truc qu'elle fait souvent : regard vide et esprit ailleurs, cause toujours tu m'intéresses (pas). ☇ naissance ; 14 mai 1985, dix mois précisément après sa sœur aînée Keiko et avant la benjamine, une drôle de nuance qui a contribué à faire sa mère se sentir attaquée par les éléments étranges et inexplicables qui la cernaient de toutes parts. ☇ croyances ; au surnaturel et aux sorciers évidemment : ses sœurs ont des pouvoirs. et pendant longtemps Kao les dévisageait comme des bêtes de foire, glissait des questions insidieuses, parfois cruelles, en venait sans hésitation aux mains avec Kei parce que certaine d'avoir raison ; pendant longtemps elle a pu dire vous avez fait perdre la tête à maman, sans savoir qu'elle avait contribué elle-même, avec sa magie élémentale. Kao est une curiosité, incapable de tirer une étincelle à une baguette mais apte pourtant à manipuler l'air comme s'il était tangible. ☇ occupation ; elle n'a pas été scolarisée Kao, du moins rien d'autre que les petites classes moldues, l'enseignement de base. le reste elle l'a appris en caravane, sur les routes, mais avec application ; puis chez les Fahey, quand elle a dépendu d'eux en période de guerre. curieuse de tout, non pas parce qu'elle s'émerveille de ce qui l'entoure mais parce que des capacités diverses et variées, un vaste corpus de connaissance dans lequel puiser, lui semblent essentiels pour que tous les objectifs qu'elle peut avoir à se fixer un jour soient à sa portée. on l'imaginerait chef d'équipe or something, du coup, mais la vie l'a faite acrobate et le choix lui va étrangement bien : elle veut aller toujours plus haut, ambitieuse et déterminée. récemment, elle est s'est reconvertie en doublure. le monde magique s'applique enfin à ouvrir quelque peu ses portes aux cracmols — aux moldus, même. c'est au cirque au sein duquel se produisent les Saito — et où elle était retournée en juin 2004, n'ayant guère d'autre refuge où tenter d'échapper aux souvenirs de la guerre — qu'elle a été recrutée pour l'un des premiers tournages organisés dans l'Angleterre sorcière. ses aptitudes et son don constituaient une base terriblement utile et, pour perfectionner ce que la guerre avait entretenu, elle a pratiqué le freerunning en amont. ça a été rapide, parce que l'univers des prestations et de l'élégance artistique qu'elle avait connus au départ était déjà loin ; oublié au profit des gestes plus bruts adoptés pour les fuites, et recherchés pour les films sorciers — faux combats, cascades, un univers qui lui correspond plus depuis qu'elle ressent le besoin d'expier les vestiges de la guerre. elle laisse une impression ambivalente : captivante mais aussi très pénible pour les réalisateurs, parce qu'elle pointe leurs défauts d'organisation avec un toupet déconcertant. pas impolie, pourtant, mais clairement trop cash. ☇ niveau de vie ; $$$$$. elle n'est pas née riche mais met un point d'honneur à faire des choix qui lui garantissent une certaine aisance financière, parce qu'à quoi bon s'investir dans quelque chose qui n'est rentable? ☇ réputation ; « c'qui est sûr, c'est qu'elle sait ce qu'elle veut et fait tout pour l'obtenir. » « bossy af. stratégies stratégies stratégies pour tout tout tout jusqu'à la façon de plier la chamoisine avec laquelle nettoyer des wc, like, wtf. » (oui parce qu'une éponge est trop basique, alors qu'en pliant/dépliant correctement la chamoisine on a une nouvelle surface à utiliser pour chaque partie de la cuvette, ok ? ok). « elle est cute mais elle te corrige sur tout et n'imp. avec un développement sur le pourquoi de la validité de son raisonnement. l'emplacement de la bouteille de jus. la longueur de tes lacets pour qu'ils soient symétriques. la façon dont tu marches parce qu'elle aime pas qu'on traine les pieds. tes avis parce que t'envisage la situation d'un ou d'eux points de vue plutôt que de trente-six. ton port d'épaules parce que comme ci t'as l'air d'un conquérant alors que comme ça t'as l'air défaitiste et victime dans l'âme, blablabla. et puis la manière dont tu poses les fourchettes quand tu dresses la table, damn. » (c'est pas elle, c'est l'étiquette. les dents vont vers le haut et le bombé vers le bas, "à l’anglaise" ; si tu veux faire le contraire, ajoute un thème à ta soirée/ton dîner ou va vivre en France dude). « elle est cool quand elle est chez toi, à la limite elle questionne tes habitudes mais c'est de l'intérêt ; mais quand t'es chez elle c'est l'angoisse sur les détails parce qu'elle replace tout derrière toi. elle dit rien mais clairement elle te juge ?? » « c'est pas qu'elle veuille blesser, c'est qu'elle s'en tape ? ou ne capte pas qu'on puisse se sentir vexé quant quelqu'un a un avis différent à défendre. du coup quand on met son avis en doute elle évalue les nouvelles idées et confirme ou adapte la sienne. » « elle peut être cassante comme elle peut être ultra motivante et te donner l'impression que tu peux décrocher la lune. » « elle a cette... bitch face et cette façon un peu creepy de rester immobile parfois. t'as l'impression qu'elle te r'garde comme on analyserait une expérience qui a mal tourné, ou de travers, et ensuite quand tu bouges tu captes qu'elle fixait le vide, pas toi. » (c'est juste sa "resting" aka "i hate all of you idiots and can’t wait till i dominate this world" face. mais ça n'a rien de personnel.). « en vrai elle est super fun et sociable, j'avoue ça m'a surprise ! » (elle est extravertie et curieuse de tous les domaines, ouverte à beaucoup de types de conversation). ☇ orientation & état civil ; interestingpeoplesexual & célibataire. ☇ phobie ; le genre de questions qu'elle n'aime pas. elle semble fearless mais ne l'est pas du tout, a autant de craintes que n'importe qui d'autre. alors on la suppose inconsciente comme Kei, mais ça aussi c'est faux. elle a juste une propension à affronter ce qui la fait trembler : par exemple elle ne supporte pas les araignées mais éprouvera une immense fierté à parvenir à les tuer elle-même. sa pire peur est probablement qu'on découvre ce qui lui fait peur. ou d'échouer : ce qui se symbolise par la perte de l'usage de ses jambes, comme un oiseau privé d'ailes. séquelle de son accident. ou encore- devenir stupide, maybe ? ☇ plus grand désir ; dominer le monde, en faire quelque chose qui tourne enfin. ☇ caractéristiques ; (1), (2), (3). pour elle, les tatouages sont une perte de temps et d'efficacité : ils peuvent la stopper dans certaines circonstances, pour certains métiers, etc. si bien qu'en grandissant elle a toujours considéré l'idée comme parfaitement inutile. sauf que. Kao aime être à son avantage aux yeux d'autrui et, une fois fixée sur son choix de métier et certaine que ça ne limiterait pas ses ambitions, a déduit qu'un tatouage pouvait avoir un côté fascinant, symboles en contraste avec sa peau pâle et pouvant révéler un aspect de sa nature (l'adaptabilité et l'excentricité induite par son mode de vie) que les autres ne perçoivent pas forcément. alors elle s'en est fait faire (moldus : elle a un certain mépris pour le manque de contrôle qu'impliquent les tattoos sorciers, qui se déplacent et changent de forme à leur gré), sans sentimentalisme ou code de valeur, mais pour l'attention qu'ils stimulent lorsqu'on les aperçoit. plot twist, elle s'est retrouvée à se recycler en tant qu'actrice (enfin, doublure pour l'instant, mais son caractère ne lui permet pas d'envisager de rester l'ombre de quelqu'un bien longtemps), métier dans lequel les tatouages sont peu recommandés. nul doute que si on le lui demande, elle s'en débarrassera sans hésitation, parce que l'efficacité est sa priorité. ☇ animaux ; avec le temps passé en répétitions ou sur un plateau de tournage, concilier carrière et animaux n'est pas aisé, mais. Kao collectionne quand même des créatures étranges pour étudier leur comportement et leurs habitudes. elle a notamment un axolotl, des fourmis panda, un phalanger volant qui s'est avéré beaucoup plus affectueux que prévu... ☇ objets connectés elle a un pow depuis peu, puisqu'une version répondant à la voix plutôt qu'à une baguette ou de la magie est sortie récemment. un téléphone moldu également, bien sûr. les réseaux sociaux sont à ses yeux l'apanage de ceux qui s'étalent sans pudeur sur leurs émotions et ce qu'ils ont, probablement pour combler un sentiment d'insécurité. Kao ne voit pas l'intérêt de se dévoiler autant sur la place publique s'il n'y a pas de gain financier à la clé ; mais le nombre de followers flatte son égo depuis qu'elle a trouvé un moyen d'attiser l'intérêt sans avoir à se dévoiler. par contre elle est adepte de forums, surtout ceux permettant de poster en anonyme pour débattre sur des sujets de psychologie ou d'analyse de situations/personnes. c'est enrichissant d'un point de vue intellectuel.
☇ MBTI : ENTJ (commandant)
Extraversion (E) ÉnergieIntroversion (I)
76%
besoin de contact avec les gens et le monde extérieur pour se régénérer indépendance, observation, besoin de calme et de solitude pour se ressourcer

Intuition (N) CompréhensionSensation (S)
70%
intuition, plans sur la comète, quête de nouveauté et d'originalité, 6e sens faits concrets, perceptions par les 5 sens principaux, carpe diem mais méthodique et scrupuleux

Pensée (T) DécisionsSentiment (F)
85%
esprit analytique, raisonnement logique, objectivité, honnêteté, argumentation décisions basées sur les valeurs personnelles, priorité à l’humain, à l'harmonie ; susceptibilité

Jugement (J) OrganisationPerception (P)
65%
élaboration de plans d'action, ponctualité, décisions souplesse et impro, adaptation à la situation, procrastination
❝ Life's a test, a game, did you pass ? ❞Momentary awareness

☇ signe astrologique:taureau, signe de terre pour une airbender, tendance à l'inertie pour une personnalité ne supportant pas l'inefficacité. très acurate pourtant, parce que son signe en dit long sur son endurance, sa prudence et sa solidité, son choix des voies rassurantes et réalistes plutôt que des drames axées sur les sentiments.
☇ style vestimentaire: son dédain des wanna be et des imitations la pousse à favoriser les matières nobles, notamment parce que c'est plus crédible et authentique. genre, s'il lui faut un perfecto elle le voudra en cuir sinon rien. elle a globalement un style sporty/comfy ou street, mais s'adapte si la situation le nécessite : pro-efficacité et soucieuse de toujours paraître à son avantage. tbh même son look décontracté est travaillé jusqu'aux sous-vêtements assortis parce que "on sait jamais, si je suis blessée ou si je meurs en sortant, faut que je sois chic jusqu'au bout".
☇ boisson favorite: tequila avec citron (parce qu'on (aka Kei Kao et Rin) aime le citron) et double dose de sel. tom collins, posé et classy mais complexe, un gin tonic en mieux et donc précisément la mentalité de Kao : tout en mieux. bubble juice semi-sorcier, adopté d'office à sa création pour l'éclat de bonne humeur. les alcools sorciers elle a testé et ça a tellement excité ses neurones qu'elle en était au point de se taper la tête contre un mur ; thanks but no thanks. le matin, à défaut de café ou de thé, elle varie en testant toutes sortes d'alternatives originales. maté argentin pour lutter contre la fatigue mentale et physique, riche en oligoéléments et en antioxydants ; smoothie de carotte à l’orange tonique et vitaminée, bourré de bêta-carotène, vitamine C et minéraux. tisane énergisante, jus de pamplemousse, etc. et dans tout ça elle ajoute... du sel. évidemment. Kei et elle se sont battues une fois parce qu'elle a fait une limonade salée.
☇ première cuite: dans le secret de la chambre de Maxxie Fahey, quand elle avait 14 ans. elles ont chuchoté et bu et prétendu ne pas attendre les sons qui s'élevaient non loin de là, de femmes dont le corps était fait marchandise pour sceller une affaire entre le père Fahey et un partenaire.
☇ buveur invétéré ou Sam? plutôt Sam, mais faut avouer qu'elle boit quand même, même si peu. c'est son côté "rien ne me résiste, je peux tout faire". ou péché d'orgueil. ou immaturité de ses 19 ans.
☇ t'as déjà touché à la drogue? moldue, oui. de la marijuana pour se relaxer et ressentir avec plus d'intensité et moins de réticence (c'est qu'elle n'aime pas beaucoup les émotions, bien qu'elle ne puisse les éliminer réellement. les émotions lui ont fait perdre la tête pendant la guerre, et elle a failli le payer très cher. la marijuana la réconcilie avec elles, cependant, puisqu'elle en tempère le grondement sourd, le dompte, à ces moments où Kao est trop fatiguée pour les trier, les classer, les cacher). elle est tentée de tester l'orviétan, mais attend les résultats des tests des scientifiques concernant les effets sur un organisme non magique, avant de s'y essayer. pas question qu'elle finisse, genre, abrutie par une mauvaise idée d'expérience.
☇ friandises sorcières ou moldues? elle n'est pas très friandises, Kao, mais à choisir, elle opterait pour les sorcières, parce qu'à côté, les moldues sont d'un ennui infini ; aucun effet spécial.
☇ gastronomie ou fast food? les deux ? elle s'en moque un peu, aime tout tester en matière de nourriture ou de cuisine. fast food pour la rapidité et le côté irrésistible de la malbouffe, sachet brun bourré de péchés culinaires et chargés en calories à déguster sur le trajet entre deux activités ; c'est sympa de temps à autres, juste pas trop régulièrement parce qu'elle a horreur d'avaler trop souvent la même chose. et puis les acrobaties exigent une condition physique qui passe aussi par l'apport des aliments consommés. on ne peut pas dire qu'elle soit haute gastronomie parce que ce n'est pas sa spécialité, mais elle aime tester tout plein de recettes et prépare rarement plus de deux, trois fois la même chose dans l'année ("non mais on a déjà mangé ça la troisième semaine de janvier et aussi le dernier samedi du mois de juin, ça commence à faire beaucoup là").
☇ t’es adepte du LOTO? statistiquement parlant, elle risque d'y perdre plus que ce qu'elle gagne, donc non. de toute façon elle est du genre à considérer qu'on doit construire son avenir plutôt qu'espérer que tout arrive tout seul alors se coucher et attendre la fortune, bof (mais les gens font ce qu'ils veulent, ils ne sont pas obligés de penser quand même) (ok, elle les juge quand même. mais ils font ce qu'ils veulent.).
☇ t’es plutôt Friends, Charmed, autre chose? elle regarde de tout (que ce soit des trucs typique de son caractère genre complots, stratégies, pouvoir, putsch, mondanités, ou des shows d'action, ou cheesy / fleur bleu ; elle varie et peut accepter tous les styles, tant que c'est pas absolument con) et critique tout à voix haute, même si elle est toute seule devant sa tv. a une fâcheuse tendance à deviner le dénouement et à l'annoncer d'une traite 10 minutes après le début. liste tout ce qui n'est pas crédible, les gaffes des acteurs, les contradictions, les petits détails/symboles/liens pertinents. alors tout ce qu'il faut retenir, quand on regarde quelque chose avec elle, c'est qu'on peut mettre un peu tout à condition de lui remplir la bouche de pop corn très salé pour la faire taire.
☇ dans quelle émission sorcière ou moldue tu te verrais? si jeu télévisé, quelque chose du genre action/challenge, style Ninja Warrior, où on on lui donnerait des directives mais pas d'ordres. ou des trucs mêlant compé, stratégie, trahison, à la Koh Lanta. si film ou série, n'importe quoi tant qu'elle n'a pas un rôle de jolie potiche. plein d'explosions et de cascades. des scènes badass, hot, funky, délirantes, mais pas niaises, avec un scénario bien construit (volontairement wtf ou comique, mais bardé de références sous-jacentes, ok ; débiles, non).
☇ meilleur souvenir de spectacle: regarder évoluer le cirque était impressionnant, mais le premier spectacle auquel elle ait participé reste le favori de Kao. l'exaltation infusée dans ses veines par les acclamations du publique, l'adrénaline due à la hauteur, le profond désir d'exécuter chaque mouvement à la perfection, la satisfaction de confirmer à travers sa performance le talent qu'on lui avait décelé. quand elle s'est retrouvée loin des Saito, la scène lui a terriblement manqué: c'était comme se faire amputer des ailes qu'elle venait de se découvrir.
☇ celebrity crush/modèle: Oprah Winfrey, femme de pouvoir et phrases cultes en pagaille.
☇ équipe sportive préférée: elle n'a pas suivi grand-chose entre la guerre et la prison mais peu importe l'équipe où se trouve Beckham actuellement, elle deviendra sûrement sa favorite.
☇ lectures (romans, journaux, magazines, presse people, BD / moldus ou sorciers, fanfic...): de tout. bouquins de philosophie, culture, science ; fictions ; journal du jour — c'est ce qui lui vient le plus naturellement, mais elle aime s'y connaître dans un peu tous les domaines, même les plus randoms (les fanfics sont probablement la seule chose sur laquelle elle ne s'attarderait que le temps de comprendre le concept ; et si elle connait quelqu'un dont les fics ont du succès, y'a fort à parier qu'elle harcèle l'auteur pour savoir pourquoi il/elle ne fait pas une adaptation en livre pour en tirer de l'argent parce que wtf, c'est du gâchis d'énergie et de temps. à force de grincer des dents en stalkant le nombre de lecteurs et de commentaires gratuits et nullement rentables, elle finira sans doute dans un futur proche par établir elle-même un dossier/plan de rédaction détaillant les informations à modifier pour ladite adaptation, les scènes à succès à conserver absolument mais les points à modifier pour leur donner un coup de neuf et s'assurer que même les lecteurs actuels achèteront quand même l’œuvre sans être rebutés par l'impression de déjà vu, les passages ayant reçu le pourcentage de feedback le moins élevé et pouvant donc être remplacés ou supprimés, les corrections orthographiques, des suggestions pour la page de couverture, le résumé, le prix. et bien sûr, une projection dans l'avenir : "si tu arrives à vendre xxx d'exemples tu pourras vivre à ton aise pendant les xxx prochaines années, voire rentabiliser au maximum en misant sur des goodies dans l'immédiat, puis sur des extensions de ton univers sous forme de préquelles au bout de xxx années, et après on- je veux dire tu pourras envisager (...)" mode manager/coach de vie activé. si elle se heurte à un refus elle persistera, au bout de 10 elle s'arrachera les cheveux, au bout de 15 elle essaiera éventuellement de cogner le malheureux auteur pour lui mettre deux grammes de bon sens dans le crâne, puis elle finira en prison pour agression- en somme, mieux vaut qu'elle ne découvre pas le monde des fanfics, pour le bien des bons auteurs et le sien).
☇ métier de rêve: le sien. on dit souvent qu'elle aurait dû être à la tête d'une entreprise ou devenir juge ou prof, etc etc. mais elle ne supporte pas que des erreurs se répètent, n’aurait aucune patience avec des collègues ou élèves incompétents, ou manquerait de compassion (pour une victime ou pour un accusé) et prendrait des décisions avec une froide logique négligeant l'aspect émotionnel et les circonstances atténuantes ne lui semblant pas pertinentes. bref. elle est bien sur son fil, perchée à plusieurs mètres du sol, à exécuter des acrobaties loin du bas peuple incompétents. ou derrière la caméra, à se concentrer sur son propre jeu. peut-être qu'un jour elle deviendra une productrice/scénariste tyrannique. ou peut-être que l'univers deviendra enfin sensé et que tous les gouvernements existants fusionneront en un seul, à la tête duquel on la placera. on pourra même rebaptiser le système solaire système Kao.
☇ si t'avais un retourneur de temps, à quelle époque t'irais vivre? elle remonterait quelques minutes après la naissance de Rin (parce que remonter plus tôt serait dangereux, elle ne pourrait pas courir le risque de changer les éléments ayant favorisé l'existence de ses soeurs et la sienne). bafferait son père pour ses secrets, puis se lancerait dans une mission de manipulation/persuasion visant sa mère, afin de la préparer à entendre, comprendre et accepter l'existence de la magie. comme ça les Serizawa seraient heureux et leurs filles n'auraient pas à connaître les traumatismes de leur enfance et la guerre sorcière du UK. à un certain stade elle s'arrangerait pour croiser la route des Saito et les empêcher eux aussi de se rendre en Angleterre juste avant que n'éclatent les conflits. Saito et Serizawa se lieraient et deviendraient un genre de famille élargie, avec les Saito en guise de coach de magie, acrobaties, etc. et puis, dans cette vie idéale, lorsque Kao mettrait à nouveau la main sur un retourneur de temps (objet de cette question hypothétique), elle n'aurait pas à le gaspiller pour réécrire le passé, puisqu'il serait irréprochable. elle pourrait donc se projeter dans le futur, et y glaner toutes sortes de connaissances époustouflantes et prendre note des erreurs à ne pas connaître, puis revenir dans son présent et assoir son autorité de génie éclairé sur le monde. son plan est déjà prêt, à vrai dire, élaboré avec soin et appris par cœur dans l'attente de l'appareil qui lui permettra de le réaliser. actuellement, elle travaille sur une centaine de plans de secours pour contrer diverses variables risquant de se mettre en travers de sa route.
☇ pire souvenir: l'enlèvement de ses sœurs au début de la guerre, alors qu'elles s'apprêtaient à quitter le pays pour rentrer au Japon. on pourrait se demander, du coup, pourquoi elles ne repartent pas à présent qu'elles sont libres ; elles-mêmes se sont posé la question, tacitement, et un regard a suffi pour qu'elles se comprennent : elles ont laissé leur emprunte en Angleterre. elles y ont sué du sang et s'y sont construites et y ont si irrémédiablement changé qu'il leur serait sans doute impossible, à présent, de retourner en arrière et de penser que tout pourra recommencer comme avant. elles ont besoin de guérir des stigmates qu'elles ont gardé des conflits affrontés et ça, elles ne peuvent le faire qu'ici, parmi des gens qui comprennent pour avoir partagé ces moments indicibles, et qui mènent à présent le même combat : celui visant à avancer, à bâtir sur les cendres quelque chose de stable et de durable. rentrer au Japon maintenant reviendrait à fuir avant d'avoir cicatrisé.
☇ t'as déjà consulté une voyante? oui, il y en avait une au cirque. troisième œil incontrôlable, impossible à déclencher à volonté, si bien que tout ce qu'elle disait aux clients, c'était du bullshit bien dosé. Kao a beaucoup de respect pour l'aspect manipulateur de l'artiste, de rage à l'encontre du côté imprévisible de ce don et de mépris pour les crédules qui se font rouler en espérant dompter les obstacles par le biais de prédictions à 1 gallion.
☇ t'as déjà eu un pv en voiture? oui, alors qu'elle l'a passé y'a à peine quelques mois bordel. rationnellement, elle sait qu'elle ne gagne pas tant de temps en explosant les limites de vitesses et risque surtout d'en perdre si elle se fait stopper, en plus de gaspiller de l'argent et des points. mais l'impatience la ronge lorsqu'elle est bloquée à un feu rouge alors qu'il n'y a. aucune. autre. voiture. on dirait un putain de test de volonté ?? une punition ?? ça la rend folle. elle est là, stoppée de force, à agripper le volant et à faire ronfler le moteur en fusillant le feu du regard, murmurant des menaces pour qu'il passe au vert. avant elle craquait et se cassait puis le regrettait amèrement. maintenant, elle résiste. on peut presque voir la fumée lui sortir des oreilles, ses phalanges blanchir, et on la voit clairement fuser de son pot d'échappement lorsqu'elle peut enfin démarrer en trombes pour reprendre sa route, mais elle se calme rapidement une fois délivrée du feu de la malédiction et se détend et redevient super agréable. n'empêche, elle a appris de ses déconvenues et pète un câble si elle se trouve dans la voiture de quelqu'un qui roule trop vite, grille les feux rouges ou accélère à l'orange. l'orange c'est pour s'arrêter, period. et elle balance des doigts d'honneur aux gens qui ne respectent pas le code de la route autour d'elle et qui gênent sa conduite. dans ces moments de tensions, sa mère adoptive (si elle est dans la voiture), baba cool détendue comme personne, souffle une bouffée de son joint et un "relaxe, y'a pas l'feu", puis rit de son propre jeu de mot si elles se trouvent justement bloquées à un feu ; et on entend soudain les dents de Kao grincer tandis que son œil tique incontrôlablement, son énervement décuplé par la remarque.
☇ la résolution que tu ne sais pas tenir: laisser les autres gérer leur vie comme ils l'entendent. ha ha. ha.
☇ combien d’heures tu passes greffé-e à ton tel/pc chaque jour? hmm... elle n'est pas accro mais n'est pas complètement détachée. dur à évaluer, ça dépend. pour l'instant, elle passe beaucoup de temps sur son pow, parce que c'est neuf et excitant.  
❝ Nothing compares to you ❞Your shadow's still there behind me


Appelez-moi heresy./lydie. J'ai 25 ans, je viens de france et j'ai connu le forum via maggle.

Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 546521 jours sur 7.

❝ The eye of time (chrono) ❞home is where the heart is
1984-86

14 juillet 84 • naissance de Keiko.
14 mai 85 • naissance de kaori. des évènements étranges se produisent chez les Serizawa, ils pensent leur maison hantée. mais les manifestations persistent malgré les déménagement. la mère, Misaki, père peu à peu la tête, terrorisée.
14 mars 86 • naissance de Rin. les pouvoirs de Keiko et Rin forcent le père, Ryota, à révéler que sa famille est sorcière. les disputes se multiplient, sans cesse plus violentes, et Misaki s'en prend aussi physiquement à Rin.

1993

avril • Misaki assassine Ryota durant une dispute.
septembre • elle est pendue pour son crime, jugement accéléré car l'affaire est très médiatisée. Kei (9 ans), Kao (8 ans), et Rin (7 ans) sont envoyées à l'orphelinat moldu.

1994

février • adoption de Rin et Kei par les Saito: des sorciers. Kao est laissée derrière, parce que cracmole. elle se glisse dans leur caravane au moment du départ pour savoir où ils vont et, ramenée plus tard à l'orphelinat, fugue dès que possible pour retourner voir ses soeurs. cependant, les manifestations magiques persistent autour d'elle malgré l'absence de ses sœurs.
juin • les Saito prévoient de se déplacer côté sorcier. en l'apprenant Kaori embarque des sacs à dos, des victuailles et de l'eau et rejoint ses soeurs en pleine nuit pour qu'elles s'enfuient toutes les trois. on les retrouve quelques jours plus tard et elles sont séparées de force, Kaori cloîtrée dans sa chambre à l'orphelinat. sa magie élémentale se déchaîne, se dévoilant enfin ouvertement. le personnel de l'hôpital contactent les Saito, seuls sorciers de leur connaissance, pour qu'ils la récupèrent.
août • adoption de Kaori. les procédures sont expédiées, parce que l'attitude de Kaori attire trop l'attention sur le monde magique.
septembre • Kei et Rin sont scolarisées à Mahoutokoro, en cours d'année. Kaori dans une école moldue, tout en apprenant au sein du cirque dont font partie les Saito à maîtriser son aérokinésie.

1995-1997

septembre 95 • Keiko entre à l'internat (11 ans) de l'école.
juin 97 • le cirque part pour l'été (vacances des enfants évoluant avec la troupe) faire des représentations au UK.
août • création de la commission des nés moldus. les nés-moldus de la troupe partent discrètement, tandis que les autres continuent les spectacles en pensant ne pas être concernés par les troubles politicomagiques du pays. mais la pression commence à être mise aux cracmols également ; Kaori use de sa maîtrise de l'air pour se faire passer pour sorcière, mais des rumeurs la trahissant ne tardent pas à circuler.
septembre • Rin et Kei sont capturées par les mangemorts, Kaori refuse de quitter le territoire, mais elle est en sursis et les Saito contactent des passeurs pour la mettre à l'abri malgré elle. eux, restent sur place dans l'espoir de retrouver leurs deux filles disparues.
octobre • Kaori convainc les passeurs de la garder avec eux et ils n'acceptent que pour la perspective d'exploiter ses aptitudes. d'autant qu'elle est encore malléable, du haut de ses 12 ans.

fin 1997-2001

Kaori se retrouve au service de la famille responsable des passes —les Fahey : des trafiquants principalement installés côté moldu, mais profitant de la guerre pour se faire de l'argent sur le dos des sorciers en détresse. elle n'est pas réellement payée, mais logée, nourrie et informée de la situation du monde sorcier, tant qu'elle est efficace. on lui apprend à se défendre à l'aide de couteaux et elle s'applique, pour ne pas être un poids et ne pas risquer d'être jetée à la rue. s'efforce de développer son aérokinésie de façon offensive.
janvier 01 • première piste tangible : les contacts des Fahey parlent de ventes humaines. mentionnent une asiatique dans le lot et, espérant qu'il s'agisse de l'une de ses sœurs, Kao convainc Jagger (#SCHIZO), fils aîné de la famille, de la recommander à un groupe d'insurgés avec lesquels les Fahey font affaires. ce sont des pacifistes. de là, elle tente sans succès de rejoindre un groupe d'audacieux : ils estiment sa situation trop risquée et ne veulent pas mettre en péril la vie d'une non-sorcière.
mars-décembre 01 • entre temps, les premiers rebuts sont vendus et elle perd sa piste. les belliqueux n'ont pas autant de scrupules que leurs confrères : s'ils la refusent d'office en estimant qu'elle serait un fardeau inutile et incompétent, son esprit stratège et revanchard joue en sa faveur ; faut dire qu'elle est prête à tout exploser avec le plus d'efficacité possible pour faire morfler ceux qui lui ont pris sa sœur. elle les rejoint, côté planification. discrète au départ, le temps de faire ses preuves. insiste plus tard pour aller sur le terrain dans le cadre de certaines missions où espionnage et agilité s'avèrent utiles ; obtient gain de cause parce qu'ils se fichent des potentielles vies perdues tant que chaque attaque leur permet de frapper fort.

2002-2003

juillet 02-février 03 • libération des rebuts. mais la fracture entre belliqueux et audacieux est déjà profonde ; Kao ne parvient pas à savoir si ses sœurs font partie des survivantes et elle a la haine. elle continue de participer à l'élaboration d'attaques violentes, entre changements de planques, morts et explosions, jusqu'à ce que l'insurrection ébauche une réunification en vue de reprendre Poudlard. elle participe à l'organisation (principalement de la logistique et des stratégies à l'aide des plans, des idées concernant les actions potentielles), mais pas à l'exécution de l'attaque, bien trop risquée.
25 mars-septembre • Poudlard est repris, mais le camp est attaqué par les mangemorts à cause d'une trahison. Kao parvient à fuir avec les quelques survivants du groupe. situation précaires durant les mois suivants ; ils se lancent à corps perdu dans des attaques visant à achever cette guerre interminable, sans plus se 1soucier de survivre ou non. Tentative d'assassinat contre Voldemort le 21 mai (planification), attentat à St Mungo's le lendemain (participation active pour poser les explosifs).  
25 septembre • en mission de ravitaillement à Pré-au-Lard, Kao et son coéquipier sont pris dans l'attaque destructrice menée par les mangemorts et capturés/torturés lorsqu'on comprend qu'ils sont insurgés plutôt que simples civils. Kaori est sauvée par l'un des insurgés attirés sur place par l'embuscade prévue à l'attention des membres de la RDP réfugiés à Poudlard, mais son coéquipier reste aux mains de l'ennemi. elle est ramenée à Poudlard, soignée, y retrouve sa petite sœur et apprend que Keiko s'est en fait enfuie après sa capture et a disparu depuis. bien que tentée de proposer à Rin de partir toutes les deux (pour retrouver Keiko, en plaquant tout le reste), elle se surprend (dépitée) à se sentir trop loyale à la cause, après toutes ces années. Rin est par ailleurs reconnaissante aux insurgés l'ayant libérée de son statut de rebut, et de façon logique, elles savent avoir plus de chances de retrouver leur aînée une fois la guerre achevée. alors elles restent.
décembre • Kao participe à la bataille finale, là encore côté logistique, tout en se rongeant les sangs pour Rin qui a choisi de se battre. la RDP l'emporte.
2 janvier-avril • elle est jugée et condamnée pour ses crimes de guerre ; prison ferme jusqu'à avril, puis sursis. elle retourne ensuite au cirque et y retrouve enfin ses sœurs. est torturée par le besoin de reprendre sa vie en main, mais a conscience du peu d'options s'offrant à elle : se plonger dans le système scolaire moldu après tout ça lui semble impossible, d'autant qu'elle n'a pas vraiment d'identité dans l'autre monde.
juin • permis accéléré.
août • après l'élection des merlinois, sa situation est réévaluée et bien qu'elle reste en sursis, elle est reconnue héroïne de guerre. tbc.
 Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Kaori Saito le Lun 14 Aoû 2017 - 15:01, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ disponibilité : dispo !
‹ inscription : 16/10/2016
‹ messages : 172
‹ crédits : heresy.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles :
boîte à flemme • [url]compte principal[/url]

‹ gallions (ʛ) : 901
Voir le profil de l'utilisateur
she's walking through the clouds with a circus mind that's running wild. That's all she ever thinks about : riding with the wind.
Purple Haze all in my brain ❞Life in technicolor

EN FAITS : kao sale atrocement tout ce qu'elle mange. elle a toujours du sel sur elle, en met partout ; plat, fruits, jus, rien n'y échappe, parce qu'elle ne trouve aucun attrait aux aliments sans cet excès d'exhausteur de goût. étrange manie probablement imputable au fait qu'elle souffre d'hypogueusie (saveur atténuées) et d'hétérogueusie (les goûts perçus ne sont pas ceux attendus) depuis un traumatisme crânien qui ne lui a heureusement pas laissé de séquelles plus graves. • • • elle sait imiter le son des notif des pow de SF, s'amuse à le faire dans le magicobus pour voir tout le monde se précipiter sur son miroir à double-sens en pensant avoir reçu un nouveau quickie. • • • elle a un quota de larmes par an. genre, débordement autorisé à deux reprises environ ; si c'est plus fréquent, elle est quasi persuadée d'être malade et cap de consulter un médecin. • • • elle ne poste pas beaucoup de photos d'elle-même sur les réseaux sociaux. est plutôt cette meuf à l'aesthetic épuré, cachée derrière un pseudo de personnage de bouquins (un anti-héros captivant suivant son propre mode de valeurs) qui publie des images d'architecture élégante et toute en courbes ou en symétries chic et en fresques et sculptures de la renaissance ; des edits sur des personnages fictifs résumés en color schemes et moodboard ; des inspirational quotes, ou autres citations conquérantes (dictatrices sur les bords) ; et qui a une tonne de followers sans qu'on sache vraiment pourquoi. sans doute juste parce que c'est plaisant pour l’œil et pour l'âme, qu'on s'y laisse engloutir en croyant déceler des sentiments profonds là où Kao analyse en réalité le schéma de pensée des protagonistes adorés ou détestés des livres qu'elle bouquine ou séries et films qu'elle regarde... ou des followers qui la suivent : elle jette un appât minimaliste... et des artistes et autres âmes torturées s'en font un festin de thèses pseudo-poétiques fiévreuses et inspirées, qu'elle lit avec amusement en mangeant ses chips. c'est un moyen d'exprimer son côté soft, c'est vrai, mais tbh il s'agit principalement d'appréciation purement esthétique et inquisitrice, d'un terrain de jeu similaire à des rats de laboratoires placés dans un labyrinthe. non d'un étalage publique de ses émotions cachées. • • • les fictions ne sont pas ses livres de prédilection. elle est plutôt en quête de connaissances randoms, théories liées au monde, à l'espace, à la rhétorique, etc, pour le challenge. mais c'est vrai qu'elle aime les récits, avoir un bouquin audio qui tourne en fond sonore pendant qu'elle effectue une tâche manuelle, et tout ce qui est jeu de rôle et comédie. • • • sa soif acharnée de connaissance est réelle, mais exacerbée par son impression d'être une fraude, parce qu'elle n'a aucun diplôme, rien de concret. quand les émotions indésirables se pointent, elle se surprend à se mépriser violemment pour ça, de se sentir comme rien, et est obligée de venir à bout d'une to do list consistante pour être à nouveau en paix avec elle-même. • • • elle réfléchit souvent à voix haute, moyen de structurer ses idées (et puis quoi de mieux que son propre avis pour arriver à un bon résultat ? haha). • • • elle prévoit tout. même une fête devient un big deal avec elle. et elle est du genre à planifier les étapes d'un voyage puis une réunion de mise au point avant le départ, avec tous les participants, voire leur foutre un quizz dans le nez à propos de qui se lève à quelle heure et du resto où il est prévu de dîner tel jour pour tel budget. • • • no prob si tout ne se passe pas selon le plan : elle saute sur une option b sans ciller, soit parce qu'elle s'adapte soit parce qu'elle a dix roues de secours sous le coude. • • • elle se réveille tous les quatre matins avec des idées de révolution et de conquête du monde plein la tête, en fait part à Keiko qui suit pour la seule envie de mettre la planète à feu et à sang ; et l'épopée s'achève quand Rin les surprend à fomenter l'élimination de tel individu gênant. mais sinon, elle n'a rien d'une psychopathe et n'est pas du tout mégalo. • • • elle est tout le temps en activité, sauf quand elle ne l'est pas (captain obvious). oui parce que y'a ces moments un peu creepy où Kao passe en mode inertie, corps immobile et cerveau qui carbure. on dirait un mannequin de vitrine, mais t'as cette impression bizarre que la poupée grandeur nature te suit des yeux et ensuite tu freak out en la voyant battre des paupières au ralenti et se mettre lentement en mouvement. ensuite elle sort de sa léthargie, et sourit, parce qu'en fait, elle était juste ailleurs. • • • elle a horreur des cerises griottes et des fruits confits, c'est l'aversion totale et elle méprise ceux qui en mangent, period. • • • la meilleure (pire ?) façon de la taquiner, c'est de jouer avec son curieux besoin de symétrie. faut qu'il y ait un certain équilibre de chaque côté ; encore là, c'est assez commun pour être normal... mais elle se sent déséquilibrée si on l'embrasse par exemple sur une seule joue, ou sur les deux mais à des endroits différents. ou qu'on la frappe d'un seul côté. quand elles étaient petites et qu'elle se bagarrait tout le temps avec Keiko (ça arrive encore maintenant, mais c'est beaucoup plus rare) elle n'y faisait pas gaffe dans le feu de l'action, mais pleurait si Kei avait le dernier coup et refusait d'en donner deux (pile en face et avec la même intensité). elle se sentait bizarre tant que l'équilibre n'était pas rétabli, c'était la condition sine qua none pour faire la paix et son aîné pouvait s'en servir pour lui faire du chantage (elle n'est pas toquée. non mais quelle idée.).

EN BREF. honnêteté parfois blessante. pour certains (les emo kids vulnérables, inutilement sensibles/susceptibles et qui détestent s'entendre dire ce qu'ils doivent faire) elle est bitchy sur les bords. anti bullshit and fools, rebutée par le manque de logique et la fainéantise, ça la rend harsh ; pragmatique et prompte à analyser la situation sous tous ses angles pour dégoter le plus efficace afin d'atteindre un objectif donné. elle peut sembler intimidante mais s'avère très ouverte à la discussion, étonnamment facile à aborder et friendly : assez extravertie pour aimer interagir avec les gens. capable de travestir la vérité si certains faits dérangent son but ultime. pas du genre à s'étaler sur ses émotions à la demande, mais à l'écoute, par contre, et bonne conseillère : incapable d'entendre sans chercher de solution à vrai dire.  les plus tempérés voient en elle un atout, esprit analytique peut-être pas assez empathique mais prompt à suggérer des solutions efficaces et qui facilitent l'existence à long terme. coach de motivation et charismatique, de ces personnages qui ont le talent de faire bouger les foules. facilement dans la confrontation, parce qu'avis tranchés et du genre à considérer que la meilleure défense est l'attaque. brutale en cas de disputes. réfléchit trop, trop, trop. très goal-oriented et ambitieuse, incapable de reculer face à un challenge parce qu'elle déteste qu'on la dise incapable d'accomplir quelque chose (elle se sent cap de dévorer le monde). plus intéressée par la bigger picture que par les détails de moindre importance, mais se force à être méthodique et à tout planifier par étapes si son objectif le requiert. ne supporte pas d'écouter quelqu'un parler en long en large et de travers de faits mineurs, sans apport réel (si ça ne mène à rien, c'est inutile). ou se plaindre. l'auto-apitoiement la rebute, parce qu'elle-même vit pour exterminer les obstacles, pas pour se laisser stopper par eux. pas rancunière, du moins lorsqu'on n'attaque pas ses valeurs (les gens qu'elle aime ; elle peut s'accrocher à ses griefs pour l'éternité). elle préfère se détacher de la situation et de la personne qui l'a blessée, si son analyse la pousse à considérer qu'il y a plus de points négatifs que d'apports. du coup on la pense vindicative, alors qu'elle fait en fait un tri logique dans ses fréquentations comme dans ses affaires. trop organisée, avec une tendance à considérer que tout le monde devrait suivre ses règles, pas parce qu'il est réellement capital de ne pas bouffer quelque chose de tachant sur un canapé en tissu mais parce qu'avoir le contrôle sur son entourage est forcément un atout pour finir par dominer le monde. "c'est pour ton bien", qu'elle dit, même si quand un autre freak de sa trempe impose des règles abusives, elle le critique vertement. difficile à vexer parce qu'elle sait encaisser la critique comme un moyen de se perfectionner plutôt que comme une attaque personnelle, mais pas insensible, contrairement à ce qu'on pense. à vrai dire, ça la blesse quand on la qualifie d'autoritaire et de cynique. en vrai elle ne tente de réformer la vie des gens qu'elle aime que lorsqu'elle est frustrée par leur inefficacité et veut les voir atteindre leurs objectifs. et celui de son entourage au travail que pour atteindre ses propres objectifs. et puis l'image d'elle qu'on se fait, forte, inébranlable, l'enferme dans un rôle de roc qui l'empêche de s'exprimer quand elle ne se sent pas si forte. torturée par sa conscience depuis la guerre, même si elle le nie. facilement frustrée par un énoncé qui manque de précision : How am I supposed to answer when there are 29 ways the question could be taken, 35 variables that aren’t specified, and 7 different ways of writing any of the possible answers!? That’s… 7,105 potentially correct answers and nothing indicating which one to choose!.

☇ 001 ; Se-ri-za-wa, cauchemar d'antan, mesure à quatre temps : un fort, trois faibles. Kao voudrait que le plus vivace dépeigne la genèse de son existence, mais non. faible : quand elle ferme les yeux en une vaine tentative de retracer en pensées le bonheur simple d'autrefois (un employé lambda du gouvernement, une urgentiste bourrée de potentiel mais brimée et cantonnée au premier échelon par une société sexiste, trois filles, et des moyens dans la norme : sans plus), les images lui apparaissent floues, délavées, en grande partie gommées. elle a des flashs un peu vagues et altérés d'une mère tendre, d'un père maladroit. d'une silhouette délicate dans l'entrebâillement de la porte, à la tombée de la nuit, veillant avec attention sur le sommeil de trois trésors. les réminiscences sont indistinctes mais évoquent quelque chose de doux, une chaleur protectrice trop ténue toutefois pour être d'un réel réconfort. elle ne tarde d'ailleurs jamais vraiment à se teinter d'amertume et d'effroi, tout en nuances carmines. à partir de là, tout semble plus vivace, gravé profondément à en retourner le cœur.

faible : Kao se souvient à peine des traits exacts des visages autrefois aimés, mais son esprit exprime les souvenirs en tâches de couleurs exagérément saturées. il y a les sillons cruels rougissant la peau pâle de maman lorsque, de ses ongles, elle se lamine les avant-bras. il y a les trainées de cernes peignant crument ses joues exsangues, les veines laissées apparentes par des nuits sans sommeil. autour d'elle, la maison est vivante : ici un claquement de porte inattendu que pas une brise ne saurait expliquer. là un bocal qui s'anime, flottant bien que nullement porté par des mains. là-bas un vase qui chute et lorsque le temps se fait trop lourd, des courants glaciaux de provenance inexpliquée. dans un tourbillon de brun, de rouge, de noir, Kao se remémore la venue d'un chamane. lui aussi privé de visage, mais marquant de part la fragrance forte qui l'enveloppe, peau de bête et encens se mêlant à une senteur terreuse. il a les paumes ridées, ça elle ne l'a pas oublié, et le cliquetis de ses gris-gris accentue l'anxiété ambiante. elle n'oubliera jamais sa façon de parler d'esprits et d'ancêtres en colère, et l'impact de ses mots sur maman. la fumée lourde à travers les pièces, les rites drainants, exorcisme brodés de sensations angoissantes et d'hallucinations : pseudo-mesures drastiques, finalement inefficaces. avec son départ s'allègent considérablement les économies de la famille, mais la ruine n'est rien comparée au désarroi qui noue la gorge de maman lorsque les manifestations reprennent comme si de rien.

charlatan.

ils déménagent encore et encore, fuient des monstres certes invisibles mais des terreurs bien réelles. la folie referme ses serres sur l'esprit torturé de maman, moldue confrontée à ce qu'elle ne sait être de la magie, et son cracmol d'époux ne fait le lien que tard, bien trop tard, en voyant léviter l'une de ses filles. l'aveu tombe tel un couperet assassin, révélation inacceptable asphyxiant un être déjà trop fragilisé. tatouée derrière les paupières de Kao, les séquelles : des plaques rouges bardant les membres ébouillantés de Rin lorsque maman consent à la sortir du bain. des demi-lunes creusées dans les épaules de Kei là où maman l'a agrippée trop fort. la silhouette vêtue de blanc de maman qui semble désormais menaçante lorsqu'elle apparaît sans bruit sur le pas de la porte de la chambre que partagent les filles. et elle, Kao, qui voit se disloquer la structure autrefois familière et confortable. elle, Kao, qui hait tout ça : les mensonges de papa et les diableries indésirables qu'il a transmises à sa marmaille ; les crises de maman et l'incapacité des filles à réprimer leur anomalie. Arrête maman, qu'elle dit, c'est pas de leur faute si elles sont des monstres. et Keiko rage et sort les poings tandis qu'en arrière-plan Rin lui fait écho ; dit c'est vrai. pavée de bonnes intentions comme l'enfer, Kao les couvre d'un amour toxique. à la faveur de la nuit, réfugiées sous les combes pour ne pas entendre éclater la vaisselle et les voix des parents, elle se blottit contre ses deux sœurs mais explose : tout aurait été tellement plus simple si vous n'étiez pas nées anormales ! ou soupire à regret : vous pourriez pas étouffer... ça ? pour qu'on puisse être heureux à nouveau ? et parfois elle leur glisse : j'ai entendu papa dire que vous lui avez volé sa magie, il vous en veut. vous devriez les lui rendre, ses maudits pouvoirs, pour qu'il se casse et qu'on reste ensembel. sa mère détruit en surface et elle, elle craquelle tout ce qu'il reste de fort à l'intérieur.

c'est qu'elle hait si intensément la sorcellerie qui a décimé maman de l'intérieur ; et hait papa aussi, puisque tout vient de lui.

fort : elle ne sait plus et ne veut pas savoir. a effacé la nuit du drame et les hurlements et la rage qui font trembler les murs, elle a étouffé les constats des flics et des secouristes. elle ne veut pas savoir mais son subconscient la harcèle d'images superposant la réalité aux moments d'inconscience : souvent, il y a une mare de sang en arrière-plan de ses rêves. le regard hagard de sa mère, meurtrière, et celui vide et fixe du corps froid qui a un jour été son père. ils ne sont que des figurants : ombres hantant un recoin plus ou moins éloigné de ses songes, et il lui suffit de s'en détourner pour s'éloigner d'eux au profit des élucubrations de son cerveau endormi. les cauchemars sont autre chose. il y a plus que quatre yeux inquiétants et une flaque de liquide vitale déversé sans égard ; il y a pire : il y a ce que ses efforts ne suffiront jamais à oublier, pas même à laisser cicatriser. la pendaison publique de maman pour le crime qu'elle avait commis.
Ne restaient alors que Kei, elle et Rin ; doigts croisés durant le supplice, mains plaquées sur les yeux de la plus jeunes. les aînées, elles se sont fait un devoir de regarder le dénouement de la mise à mort, ultime adieu. et ça, ça c'est horrible à revoir.

faibles : toutes les séquences qui suivent, parce qu'aucun moment fort ne peut avoir l'intensité de l'exécution de sa mère. si Kao a appris à dominer les émotions, c'est pour ne pas se laisser engloutir par elles. même plus tard, même la guerre, toutes les horreurs traversées n'ont jamais déclassé le spectacle de la pendaison de sa mère — le son de la nuque qui se brise au creux de la corde et le regard vide rivé quelque part dans la foule, quelque part vers trois orpheline égarée dans le vaste monde.

☇ 003 ; concrètement, Kao est cracmole comme son père. mais court dans ses veines un pouvoir tout autre que ceux, diversifiés et épanouissants, que catalysent à merveille les baguettes : elle est airbender, héritage asiatique glissé tel un poison dans son organisme, ses mécanismes. ça s'est déclaré tôt, mais elle n'a compris que bien plus tard... que c'était elle, les manifestations inquiétantes qui ont progressivement dévoré la sanité d'esprit de sa mère.
c'était elle au départ ; les portes, les fenêtres, les éclats de verre, les vases, les brises, c'était elle le porte-malheur, le mauvais esprit, depuis le début. et parfois elle se déteste mais souvent elle est numb, parce qu'elle sait que faire disparaître le filtre qui tempère ses émotions la confronterait à une tornade dont elle ne serait pas sûre de se relever.

☇ 004 ; à l'orphelinat, les filles se serraient les coudes. si l'une devait être punie, les deux autres tentaient d'encaisser à sa place. principalement, Kaori veillait à fournir un alibi en cas de manifestation magique. qu'un objet se déplace et chute et elle se trouvait toujours assez près pour l'avoir jeté. que quelque chose prenne feu et elle affirmait l'avoir piégé — volait en cuisine de quoi prouver ses dires. et ainsi de suite. Keiko et Rin aussi s'entraidaient et pendant les quelques mois où elles ont été ensemble là-bas, Kaori a réellement cru qu'elle ne faisait que les couvrir ; avant d'ouvrir les yeux, un peu tard, sur sa propre nature.

☇ 005 ; On n'aime pas le poivre. ni le café ni le thé. elle parle encore comme ça parfois ; mais a appris tout de même à prétendre être je, même si elle reste nous en réalité : vérité déguisée pour s'éviter des questions inutiles de la part de ceux qui ne comprennent pas qu'elle soit Kao mais aussi un peu Kei et aussi un peu Rin : toutes différentes mais indissociables, comme les éclats brisés d'un verre se compléteraient. chacune est l'élément manquant de l'une et de l'autre : Kao la planificatrice, Kei la force brute, Rin le bonheur. 3/5, tiers restant d'une famille brisée. alors ce qu'elle a, Kao s'y accroche de toute la force de sa volonté.
à l'orphelinat, elles avaient quelque chose de creepy, qui rebutait les autres et les isolait. aujourd'hui, elles ont appris à être suffisamment distinctes pour se trouver un entourage respectif sans pour autant se séparer. avec Kei c'est love/hate intense. crêpage de chignon littéral, bleus et griffures et mèches blondes arrachées, mots durs ; Kei qui pèse sur les faiblesses et la vulnérabilité cachée, et Kao qui assène à quel point elle est une ratée incapable de nourrir assez d'ambition pour faire quelque chose de sa vie. elles se font mal comme le tison enflammé d'une conscience dérangeante contre une plaie fumante. puis Rin s'interpose et la pression retombe. quelques minutes plus tard, Kao lit un bouquin pour Kei ou survole un mode d'emploi (elle est plus du genre à foncer dans une impro structurée, avec une idée claire de ce qu'elle va faire, mais cette réaction est tempérée par son goût des plans et de la précision, alors elle opte pour un compromis) puis le lui explique de façon pratique, avec un support physique pour rendre la notion tangible. elles sont opposées et complices, meilleures ennemies, meilleures amies. avec Rin c'est tendresse, cet aspect de sa personnalité que Kao peine à dévoiler lorsqu'elle n'est pas dans une totale zone de confiance. les mots d'amour et la faiblesse parce qu'être sentimentale avec Rin ne la rend pas faible et vulnérable, mais plus forte. Rin l'éclabousse de ses rayons lumineux et Kao, en retour, la recentre ; quitte à lui envoyer un programme et se faire manager pour l'aider à organiser ses pensées et son emploi du temps, lorsque la tendance à laisser les choses arriver plutôt qu'à organiser met à mal l'efficacité de sa petite sœur.
avec papa, le conflit.
avec maman, l'autorité inversée.

les premières années qui ont suivi l'adoption, elle n'a pas considéré les Saito comme sa famille. ils étaient un tremplin utile pour atteindre son objectif : rester avec ses sœurs. septembre 97 a tout changé : si au départ elle les a haïs de l'éloigner, elle a compris bien plus tard, avec le recul, qu'ils avaient voulu la protéger des horreurs de la guerre. alors après que la victoire tant attendue a été célébrée, et une fois sa peine d'emprisonnement purgée, elle les a cherchés. elle est rentrée ; a accepté de les reconnaître comme des parents, et comme un point d'ancrage, sa maison, expression d'autant plus réelle que Keiko, Rin et elle se sont retrouvées là-bas ; finalement réunies. Kao se pardonne l'hémorragie lacrymale de ce moment-là.

☇ 006 ; acrobate. elle s'est mise à la haute voltige par curiosité et challenge personnel, parce qu'elle n'a pas froid aux yeux ; pieds nus sur un fil suspendu à plusieurs mètres du sol, peu après que les Saito soient parvenus à l'adopter à son tour. le cirque avait achevé ses représentations du jour, la salle s'était vidée et elle avait cédé à la tentation d'essayer à son tour, irrésistiblement attirée par la hauteur, par l'air — l'élément qui la fait se sentir bien. elle trouve un curieux réconfort à flotter dans le quasi-vide. numéros d'équilibriste et pas de danse sont devenus son lot quotidien après des heures et des années d'acharnement, d'entrainement. la passion est par ailleurs devenu un moyen de survie pendant la guerre ; une part de sa valeur, à elle qui n'était rien dans un monde ne jurant que par sorts et baguettes.

☇ 007 ; elle n'a généralement pas de problèmes, parce qu'elle les règle progressivement (speed freak : "let's get it over and done with"), mais a un souci chronique et permanent avec sa nature même. parce qu'une part d'elle ne cessera probablement jamais de voir la magie comme une monstruosité, mais qu'une autre la désire par elle au point d'avoir été blessée de se voir fermer les portes de Mahoutokoro. cela dit, c'est moins de la fascination que de la convoitise : elle exècre se sentir incapable de quelque chose et est particulièrement insecure que ledit quelque chose crée une barrière entre ses sœurs et elle. pas assez spéciale. de normale elle s'est mise à se sentir banale, impression détestable et pénible à vivre pour elle qui, à vrai dire, nourrit un côté narcissique difficile à nier.

☇ 008 ; en 96 elle a fait une chute en dehors du décor au moment de quitter la scène. sa maîtrise de l'air, encore inconstante, ne lui a permis que d'atténuer un minimum mes dégâts. un peu plus et elle perdait sa mobilité ; ce qui ne l'a poussée qu'à se remettre plus rapidement pour remonter sur le fil et profiter à fond jusqu'à n'en plus pouvoir.

☇ 009 ; janvier 04.
(Est-ce pour le bien du peuple sorcier, miss Saito, que vous avez contribué à la planification d'une tentative de meurtre vouée l'échec ? Sa langue est lourde et son esprit bourdonne désagréablement, engourdi par l'effet du Veritaserum qui lui dicte de répondre la vérité, rien que la vérité, toute la vérité. Crue et nue, quitte à s'y perdre. Elle lutte à travers, contourne avec peine au prix d'une vague de nausée lorsque la migraine s'amplifie, oppressante et vindicative. Avec un tel raisonnement, monsieur, personne n'aurait jamais rien tenté et le ministère serait encore aux mains du Mage Noir. C'est sans doute l'excuse qui vous permet de dormir la nuit, en dépit des victimes inno- Objection- ! Le Président Sorcier frappe deux coups secs et impatients, interrompant pour la énième fois l'interrogatoire. Acceptée. Maître, les sarcasmes n'ont pas leur place dans ce tribunal. Contentez-vous d'interroger l'accusée. Très bien, très bien, il réplique, obséquieux. Venons-en à l'attaque de St Mungo's dans ce cas. Etiez-vous oui ou non consciente du fait que la rébellion s'était finalement rassemblée sous une seule et même bannière, la Résistance du Phénix ? Oui. Et bien que vous vous revendiquiez résistante, vous n'avez pas jugé bon de la rejoindre. Une... préférence pour la cruauté et la soif de sang des belliqueux, j'imagine ? Objection votre honneur ! Le rôle d'un sorcier à la défense n'est certainement pas d'imaginer et de déformer ouvertement les faits à sa guise, mais de s'en tenir à la stricte réalité. Objection acceptée. Veuillez reformuler la question de façon appropriée. Avez-vous oui ou non choisi de poursuivre les actions terroristes menées par les belliqueux plutôt que de rejoindre la résistance légitime ? Notre années de sacrifices étaient tout aussi légitimes. Tous ceux qui sont tombés- leur combat était avait une valeur, qu'ils aient ou non porté la bannière de la RDP. Vraiment ? Vous estimez donc légitime d'avoir attenté à la vie de civils, sorciers engagés ou non, femmes, enfants ? Est-ce là votre vision de la défense de la paix, miss Saito ? Nous visions l'ennemi, pas les civils, et les opportunités étaient trop rares pour être ignorées. Les dommages collatéraux étaient regrettables, mais inévitables à cette étape de la guerre. Dommages collatéraux. Quelle froide façon de nier la valeur des vies humaines que vous avez gâchées par vengeance. Car- nous n'avons pas de raison de nous mentir plus longtemps, n'est-ce pas miss Saito ? Il s'agissait bien- Objection. Encore une fois, les élucubrations de Maître Lawrence- Objection rejetée. Venez-en aux faits Maître. Je tenais simplement, Votre Honneur, a rappeler qu'en tant qu'étrangère, l'accusée n'était certainement pas motivée par un amour de la patrie. Car n'est-il pas vrai, miss, que vous agissiez par intérêt personnel ? Vous croyiez vos sœurs mortes- Je n'étais pas- -et l'idée que le peu de famille qu'il vous restait ait pu vous être arrachée par le gouvernement, après que votre propre mère, une meurtrière, ait été- Objection ! Cette affaire n'a définitivement aucun lien avec la notre ! Objection acceptée. Maître, si j'ai à vous interrompre une fois de plus vous pourrez considérer cet interrogatoire comme terminé. Veuillez pardonner mon écart, Votre Honneur. Miss Saito, avez-vous oui ou non rejoint la rébellion dans l'unique but de servir des intérêts personnels ? Je- Oui ou Non ? Oui, mais- Et après toutes ces années passées à vous battre dans l'espoir de retrouver vos sœurs, avez-vous oui ou non fini par croire à leur mort ? Rien n'était- Oui ou non ? C'était une possibilité- Oui. Ou non. La question est simple il me semble. Votre honneur, la pression à laquelle est soumise- Silence maître Wade. Accusée, veuillez répondre. Oui. Qu'avez-vous ressenti alors ? Elle voudrait pouvoir prétendre, mais les réponses se ruent sans philtre à ses lèvres, poussées par la potion : [slategray]Du désespoir. De la rage.[/color]
Et une envie de vengeance, n'est-ce pas ? ... Oui. Que vous avez assouvie en criblant d'explosifs un hôpital plein à craquer de victimes innocentes. Ce n'était pas- contre eux. Mais ce n'était pas non plus pour eux, n'est-ce pas ? Pas pour le peuple anglais dont vous n'aviez que faire, pas pour les dommages collatéraux, mais pour vos sœurs. Pour vous-même. ... Oui. Je n'ai pas d'autre question.)
durant la guerre, Kao s'est battue autant que le permettaient ses atouts et ses limites aux côtés des belliqueux, ce qui lui a valu d'être jugée au terme de la guerre. le procès a été éprouvant, mais le sorcier à la défense commis d'office n'a pas lâché prise et l'a arrachée à une situation délicate. elle a pris 12 mois de prison, dont 8 avec sursis. les 4 mois de prison ferme ont été exécutés au ministère (Azkaban aurait été trop intense et définitivement destructeur pour une cracmole) avec en bonus deux trois évaluations psychologiques à St Mungo's (elle est pas folle ok ??). aucun suivi n'a été nécessaire, mais elle mise sûrement trop sur l'alcool, les somnifères et tout le fatras pour trouver le sommeil. après le changement de gouvernement, son cas a été réévalué et elle s'est vu attribuer le titre d'héroïne de guerre pour les années passées au sein de la résistance et la collaboration avec la RDP pour la prise de Poudlard. ce qui a lavé son nom .

☇ 009 ; en rentrant le soir, elle boit. pas une tonne d'alcool, mais assez pour débrancher son cerveau et se sentir assez fatiguée pour se reposer réellement. parfois, il lui prend l'idée d'arrêter et alors, son cerveau est englouti par une incontrôlable frénésie. elle cuisine. une quantité de bouffe suffisante pour durer une semaine ou deux. nettoie son appart puis attaque le logement de l'une de ses sœurs et en vient à bout en une soirée. apprend tous les passages de scripts qui la concernent et plus encore. est horrible au boulot parce qu'elle sait précisément où et quand les comédiens se trompent, ne se gêne pas pour le dire, et vexe ces dramaqueens qui coûtent plus cher à la prod qu'elles ne le méritent réellement (c'est embêtant lorsque, pour apaiser leur égo et leur susceptibilité, le staff se retrouve forcé de passer au moindre de leurs caprices excentriques et onéreux). fait les travaux pratiques des gosses de ses collègues/amis. est incapable de dormir parce que trop occuper à tout over analyser, de ses erreurs d'il y a 5 ans à ses prochaines journées en passant par les 10 derniers articles wiki ou wizkipédia qu'elle a lus, la condition du monde et les différentes façon d'améliorer les problèmes de pollution, et bien sûr le défaut de la poignée de la porte de la voisine. qui finit par la faire se lever en pleine nuit pour frapper chez ladite voisine à 4h du mat' et lui proposer une solution à ce problème technique inacceptable. also, lots of sex, sex, sex. bref, elle mute en monstre de productivité mais damn, ce qu'elle s'épuise et gonfle son entourage ! elle se sent plus heureuse et  plus saine d'esprit lorsqu'elle peut mettre un stop à sa fièvre active. d'autant qu'elle est du genre happy drunk et que, lorsque son pragmatisme et sa tendance à trop réfléchir est atténué par l'alcool, ses sens prennent le dessus : elle aime cette sensation d'être soudain plus ancrée dans le moment que dans l'avenir, apte à apprécier ce que captent ses sens et à se sentir bien sans avoir pour ça à monter des plans sur la comète ou à tout réussir.
elle fume aussi comme un pompier, enchaîne parfois au point d'allumer une cigarette à l'aide de la précédente. elle consomme de la marijuana pour se relaxer et ressentir avec plus d'intensité et moins de réticence. et est très tentée de tester l'orviétan, mais attend les résultats des tests des scientifiques concernant les effets sur un organisme non magique, avant de s'y essayer. il y a aussi une différence sa façon de boire en société ou en petit comité/privé : dans l'un des cas elle ne s'autorise qu'un léger buzz agréable et pratique pour se montrer encore plus sociable que normalement (elle est extravertie, mais a moins de mal à se connecter émotionnellement aux autres lorsque raisonnablement éméchée) ; dans le second, elle peut s'assommer sans avoir de témoins à sa perte de contrôle.

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Kaori Saito le Sam 12 Aoû 2017 - 11:55, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 12/06/2017
‹ messages : 79
‹ crédits : kinjiki.
‹ dialogues : #
‹ liens utiles :
présentationdouble compte

harry, ariane, blaise, damian, elias, aspen, nao, seamus, hazel


‹ gallions (ʛ) : 479
Voir le profil de l'utilisateur
hu

• • •

Revenir en haut Aller en bas

avatar
‹ disponibilité : disponible
‹ inscription : 22/07/2017
‹ messages : 57
‹ crédits : heresy bb
‹ dialogues : #660033


‹ liens utiles :

fiche ☾ i'm not throwing away my shot
liens ☾ xxx
msnpow

cp ☾ neelam rosier
dc ☾ anthea moriarty

‹ baguette : elle est en bois de cerisier, rigide, courte, du genre qui tient parfaitement dans la poche qui lui est destinée, du genre pas encombrante. Son coeur est un ventricule de dragon, celui d'un opaloeil des antipodes, d'après ce qu'on lui a dit.
‹ gallions (ʛ) : 413
Voir le profil de l'utilisateur
on est si blondes et si belles je nous aime
eno eno eno

• • •

l'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche
Comme la gueule de bois du lundi matin, envie d'faire demi-tour à la moitié du chemin quand toute la ville te répète que t'iras nulle part. Comme un somnambule au bord du ravin, envie d'appeler à l'aide, qu'on vienne te tenir la main.
Revenir en haut Aller en bas

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ disponibilité : YASSS.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 226
‹ crédits : COSMIC LIGHT
‹ dialogues : INDIANRED FOREVER.


‹ âge : VINGT-SEPT ANS
‹ occupation : INGÉNIEURE, PETIT GÉNIE.
‹ gallions (ʛ) : 748
‹ réputation : dans le monde moldu, elle est juste un petit génie qui travaille pour le MI5 + dans le monde sorcier, elle est une cracmole engagée, prête à tout pour que les gens comme elle obtiennent des droits et la possibilité de travailler auprès de leurs proches dans le monde sorcier + elle passe beaucoup de temps à manger + elle est capable de réparer n'importe quoi + elle roule sur l'or, pour de vrai.
‹ particularité : MOLDUE (CRACMOLE).
‹ faits : cracmole, ainsley connaît l'existence du monde des sorciers depuis toujours + elle a toujours beaucoup envié ses frères, sa sœur et ses parents, qui sont en plus maîtres du feu grâce à leurs origines asiatiques + elle a très mal vécu leurs départs à poudlard + heureusement, elle a une demi-sœur, elle aussi cracmole : elles se sont serré les coudes. + ainsley est devenue un petit génie de la science, une inventrice à l'imagination débordante + elle a toujours regretté le rejet des cracmols de la société sorcière qui l'a forcée à vivre loin de ses frères et soeurs + d'abord pour rire, son meilleur ami moldu Dan, génie de la biochimie, a commencé à travailler sur un sérum capable de rétablir les gènes sorciers chez les cracmols, puis c'est devenu un vrai projet + un soir, alors qu'ils étaient bourrés, ils se sont injecté les sérums comme des gros idiots, pas de bol, il n'était pas parfait. dan est tombé dans le coma, ainsley s'en est sortie mais a depuis une jambe qui répond une fois sur cinq. + cela fait aujourd'hui trois ans qu'il ne s'est pas réveillé + le gouvernement (ils travaillaient tous les deux pour le mi5) a fait passer tout ça pour un accident de mission, et plusieurs de leurs supérieurs, mal intentionnés, ont récupéré les travaux de dan malgré l'opposition d'ainsley + à la fin de la guerre, elle a fondé le squib's rights movement, une association qui se bat pour que les cracmols aient leur place dans la société sorcière + elle travaille toujours au MI5, et a un peu de mal à conjuguer ses deux vies : raison de plus pour elle pour que la mixité s'opère entre les deux mondes.
‹ résidence : elle vit dans un magnifique loft du londres moldu, très cosy. le plus surprenant est sûrement cet étage réservé uniquement à la science, avec un laboratoire et un atelier. elle avait conçu cet endroit avec dan, avant qu'il tombe dans le coma, et y vit seule aujourd'hui.
Voir le profil de l'utilisateur
MOI QUI ME SENTAIS SEULE EN VERT craque JE SUIS ÉMUE craque

• • •


woman on a wire

the higher i get, the more i miss the ground, no safety nets, now you're not around. i have to keep walkingto keep me from falling down, feels like i'm walkin' on a tightrope

©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 14/09/2016
‹ messages : 596
‹ crédits : themorningrose (avatar) et exception (signature).
‹ dialogues : #cc3333


‹ liens utiles :
présentationjunereaghanmoodmoodlyannalorcànremus

‹ âge : vingt-trois ans
‹ occupation : elle est en stage à Ste Mangouste pour devenir médicomage. Elle songe à faire médicomage indépendante cela étant, ne souhaitant pas plus que ça travailler dans un hôpital et souhaitant s'occuper des gens oubliés par la guerre.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1990 et 1997.
‹ baguette : Sa baguette ? Sa véritable baguette a été perdue quand elle était chez les insurgés. Elle l'a longtemps pleurée sa chère baguette parce qu'elle signifiait beaucoup pour elle. Maintenant elle fait avec celle qu'on a bien voulu lui donner. Elle mesure vingt-quatre centimètres, est en bois d'Aubépine et contient du ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 1234
‹ réputation : de sang-pure privilégiée. On la juge du regard, elle est celle qui a assassiné son père. Celle qui est sortie de son procès parce qu'il y a eu des preuves mises sur le tapis de son brainwashing et des témoignages qui ont prouvé qu'elle a besoin d'un soutien psychologique. Daphne a une réputation qui l'agace et qu'elle souhaite effacer le plus possible.
‹ particularité : elle a subi un brainwashing, elle a encore des problèmes de mémoire liés à ça, mais elle travaille dessus avec un psychomage.
‹ résidence : dans un petit appartement au-dessus du Dirico Express avec sa petite sœur et sa mère.
‹ patronus : Sa forme lui échappe, elle n'a plus essayé d'en produire depuis la fin de la guerre.
‹ épouvantard : le cadavre d'Astoria.
‹ risèd : que sa petite sœur retrouve son fils.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6940-daphne-there-s-a-storm-in-her
ELLE EST SI BELLE iiih

• • •



greengrass' sisters
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : Ralentissement/absente du 11 au 28 août
‹ inscription : 28/06/2017
‹ messages : 233
‹ crédits : Black.Pineapple
‹ dialogues : #
Won't be pretty, won't be sweet !

‹ âge : Trente ans
‹ occupation : Poursuiveuse titulaire des Ballycastle Bats
‹ maison : Poufsouffle
‹ scolarité : 1985 - 1992
‹ baguette : Bois d'ébène, crin de licorne, trente-deux virgule un centimètres, peu flexible
‹ gallions (ʛ) : 445
‹ réputation : Grande-gueule, fauteuse de troubles et casse-cou.
‹ particularité : Métamorphomage
‹ résidence : Duplex dans le quartier de Shoreditch -- 319 Old Street, London EC1V 9LE
‹ patronus : Chauve-souris
‹ épouvantard : Elle-même en fauteuil roulant
‹ risèd : Finir sa carrière comme entraîneuse, puis ouvrir une maison d'accueil pour les enfants orphelins.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t7803-saoirse-crazy-bat-cap-tain#17
Bienvenue à toi, bon courage pour la fiche !
Elle est très cute, mais tu lui fais une histoire pas drôle. goutte

• • •

YOU CAN'T
CONTROL ME
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 12/06/2017
‹ messages : 79
‹ crédits : kinjiki.
‹ dialogues : #
‹ liens utiles :
présentationdouble compte

harry, ariane, blaise, damian, elias, aspen, nao, seamus, hazel


‹ gallions (ʛ) : 479
Voir le profil de l'utilisateur
The show must go oncongrats, you made it, mate !
❝ Bienvenue sur ExcidiumGroupe ; WANDLESS

WESH FRANGINE BIEN OU BIEN panic2  panic2 DEUXIÈME EXEMPLAIRE SAITO BJR héhé ET QUEL PERSO woat ET QUELLE FICHE omg OUI J'ABUSE DES SMILEYS KESKYA :(((( j'ai trop trop de feels pour kao alors qu'elle est même pas encore en jeu jpppp non j'avoue que c'était pas évident pendant l'élaboration de cette famille (tant de détails oubliés, rip nos 3 cerveaux) mais au final???? je suis trop heureuse???? psk la qualité de ton perso est juste un truc de guedin, ta kaori est super bien construite (on sent que t'as saigné :waterfall: c'est auch de tenter un profil mbti que t'avais jamais envisagé avant mais tu t'en es trop bien sortie hearteu) et elle promet en rp MDRRR also je veux que kao et nao (mdrr) se montent un club de nettoyage hinhin BREF BRAVO POUR CETTE FICHE ALLEZ BON RP AVEC CE PERSO TROP BG!!! keur
dois-je préciser que je veux un rp kao/kei???? 'k bye


❝ Liens à toutes fins utiles. ❞

S'inscrire aux différentes listes.Gagner des gallions.Gérer son l'activité rp (obligatoire).Organiser la vie de son personnage.

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

kao + excuse me while i kiss the sky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui s'explique, s'excuse, et qui s'excuse s'accuse. | Élodie de Froulay
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» BLÂME SÉVÈRE ET DEMANDE D'EXCUSE AU PRÉSIDENT MARTELLY PAR LE SÉNAT
» Je m'excuse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: validés
-