Partagez | .

sujet; (the blue queen) look for the girl with the broken smile.

avatar
‹ disponibilité : absolutly disponible.
‹ inscription : 30/07/2017
‹ messages : 9
‹ crédits : blondie ; tumblr.
‹ dialogues : #darkgoldenrod


‹ liens utiles :
‹ âge : 28 ans.
‹ occupation : mannequin et rédactrice-en-chef du magazine de mode Blue Treasure, qui lui appartenait avant que le gouvernement actuel ne lui en confisque la propriété.
‹ maison : fut élève chez les Serdaigle, bien qu'elle ne possédait aucune des qualités de cette maison d'après son entourage. ce n'est qu'à l'âge adulte que Freyjäh-Leith se révéla être une véritable Serdaigle, démontrant son évolution via son expérience.
‹ scolarité : 1987 à 1994.
‹ baguette : achetée chez Ollivander, la baguette magique de Freyjäh fut taillée dans du bois d'aubépine. elle contient en son écrin une épine de monstre du Fleuve Blanc et mesure 30,5 centimètres. excelle dans les sorts de guérisons et les maléfices, baguette de nature contradictoire.
‹ gallions (ʛ) : 141
‹ patronus : un dauphin.
‹ épouvantard : le reflet d'Haerys, se rétrécissant et s'éloignant de plus en plus d'elle.
Voir le profil de l'utilisateur
Freyjäh-Leith Selwyn (Lestrange)growing strong
☇ Avis sur le contexte : Une intuition. Celle que la Lumière finit toujours par absorber l’Ombre, comme sa mère le lui disait si bien quand elle était une enfant. Oui, le Lord Noir n’est plus et un nouveau gouvernement est mis en place afin de reconstruire le pays, ainsi que bâtir une nation moderne et en paix. Ce sont des démarches louables sur bien des aspects, pourtant, Freyjäh ne peut s’empêcher de bouillonner à l’intérieur. Elle la trouve toute aussi injuste, cette nouvelle société qui leur a confisqué leurs biens et pire encore, leurs enfants. Cruelle, cette société qui pointe l’Elite du doigt alors qu’Elite ne signifie pas forcément collaborateurs ou Mangemorts. Illogique, cette société qui a détruit les différentes classes sociales pour proclamer les sorciers tous égaux. Dégoûtante, cette société qui a incité à faire découvrir aux Moldus l’existence du monde de la sorcellerie.

Si Freyjäh mime une parfaite intégration afin de lever la punition qu’elle subit, elle est à l’intérieur perturbée des changements qui s’effectuent dans le pays et révoltée des stigmatisations faites à l’encontre des Sangs-Purs. Certaines valeurs appuyées par les Merlinois lui paraissent choquantes, tel que le mariage homosexuel autorisé. Elle que son père décrivait comme trop ouverte d’esprit, se retrouve à être décrite comme pensant comme une arriérée. « Ce monde se barre en couilles. » aurait grommelé Haerys. « Vraiment. » aurait-elle approuvé s’il était encore à ses côtés.

Cependant, Freyjäh laisse cette révolution politique, culturelle et sociétale se faire sans protester. A quoi bon ? Elle n’a jamais eu le dernier mot à ce niveau et d’ailleurs, n’a jamais cherché à s’immiscer dans ces histoires. Jouer la carte de l’hypocrisie a toujours été l’option la plus intéressante pour elle et son seul intérêt aujourd’hui, est de récupérer ses possessions et la garde de ses enfants.
❝ We're running in circles again ❞Wizards ; Inventé

☇ nom & surnom(s) ; selwyn est le patronyme sous lequel la belle a vu le jour. un nom existant depuis des millénaires, connu depuis des siècles en Grande-Bretagne au sein du monde de la sorcellerie. ils sont la noblesse, le faste bousillant la médiocrité et la beauté à l'état pur. rien ne pourra changer ce qu'ils sont, pas même la racaille se prétendant être le nouveau gouvernement. car cette racaille ne peut comprendre que la noblesse n'est pas seulement un patrimoine, une fortune, mais aussi une attitude. lestrange est son second nom, celui que lui a donné son grand amour via les liens sacrés du mariage. elle tait pourtant ce nom aujourd'hui, parce qu'il n'est plus bon et désirable à entendre. parce qu'il l'a met en danger. freyjäh a trouvé bon ton de l'enfuir un coffre oublié de son coeur, sa prudence l'incitant à ne pas prendre de risques idiots. freyjäh, ça sonne doux, n'est-ce pas ? un diminutif de freya, qui signifie noble dame. freya, comme la déesse de l'amour et de la fécondité dans la mythologie nordique. un peu ce que ses parents souhaitaient qu'elle soit. leith, c'était une idée de son père. leith, qui veut dire lion. car une princesse Selwyn se doit d'être tout aussi brave et déchaînée que le lion. ces deux prénoms, elle les aime. ils représentent une association des deux facettes de sa personnalité, lui ressemblent. elle ne les échangerait pour rien au monde.
des surnoms ? c'était princess leith au sein de la demeure familiale. fille et enfant unique de la première branche Selwyn, aimée, protégée et choyée comme jamais par ses parents, freyjäh ne pouvait qu'être princesse à défaut d'être prince. puis il y a frey, qu'utilisent encore ses amis restants à l'heure actuelle. toujours plus efficace et simple que freyjäh. the blue girl se transforma en the blue queen au sein de l'Elite une fois qu'elle devint femme. bleu pour sa couleur favorite et ses yeux mirifiques, qui sembleraient presque refléter les eaux paradisiaques de la Terre entière. pour ce qui est du reste, little ass, badass, tiny girl, sont parmi les trois surnoms préférés que lui attribue la société et son entourage proche ou éloigné.

☇ naissance ; c’est le 8 mai 1976 que Freyjäh poussa ses premiers cris, plus précisément à Londres (Angleterre). contrairement à un bon nombre de sorciers du pays, ce n’est pas l’hôpital Ste-Mangouste qui fut le premier lieu à l’accueillir mais plutôt la demeure londonienne des Selwyn.

☇ ascendance & origines ; les Selwyn sont mentionnés dans le registre des Sangs-Purs de Teignous Nott, ce qui indique bien que Freyjäh est une Sang-Pure. cependant, les origines grecques de sa mère tendent parfois à faire penser que le sang de Freyjäh ne serait pas aussi immaculé que les dires. effectivement, la noblesse grecque n'accorderaient parfois pas une importance capitale à la pureté du sang, tout autant qu'ils apprécieraient de se mélanger aisément à d'autres nationalités sans faire attention au background. racines anglaises et grecques se mélangent ainsi dans ses veines.

☇ occupation ; mannequin fut le premier métier qu'elle occupa au cours de son existence, à l'âge de treize ans seulement. elle l'est encore aujourd'hui, car c'est sans aucun doute cette activité qui la mena à la richesse (fortune dont elle se doit désormais de reverser une part à l'hôpital Ste-Mangouste en guise de punition) à un très jeune âge. sa renommée lui permit de lancer son propre magazine de mode Blue Treasure en 1997 et donc de devenir rédactrice-en-chef du second magazine anglais le plus acheté par les sorcières après The Witch Weekly.

☇ parti politicomagique ; elle se déclare Maeviste en public afin de ne pas véhiculer une mauvaise image de sa propre personne, histoire de ne pas envenimer sa situation personnelle. la vérité est plutôt que Freyjäh est perdue et l'a toujours été, quelque part. dans le fond, elle approuve certaines idées des Merlinois autant qu'elle n'est pas autant d'accord avec les Maevistes sur certains aspects. ces deux partis politiques lui rappellent avec un certain humour noir ses deux parents : sa mère l'ayant éduqué via les principes des Merlinois et son père, ceux des Maevistes.

☇ réputation ; « The Blue Queen, ou alias Freyjäh-Leith Selwyn, qui se prélassait dans sa tour d’ivoire alors que tant souffraient durant la guerre. » « Princess Leith, belle sirène née avec une cuillère en or dans la bouche et qui ne devrait mériter aucune sympathie de la part de la société actuelle. » « Cette fille de puriste mérite de souffrir, elle doit payer. » Ce sont les phrases qui se propagent autour de sa silhouette haute et gracieuse, histoire de la détruire un peu plus chaque jour. Ou plutôt, appelons ça des tentatives de destruction. Epouse et mère Lestrange, liée à une des plus infâmes familles de sorciers de Grande-Bretagne, crache-t-on sur son passage. « Mais elle semble être assez droite. » « C’est une travailleuse acharnée. » « Laissez-là donc travailler et continuer de nous vendre du rêve avec Blue Treasure. » « Chacun sa vie, la paix pour elle. Freyjäh-Leith n’a jamais tué personne. » dit-on pourtant ceux qui cherchent à la défendre, qui l’ont connu par le passé pour prouver que malgré ses piques acérées et son franc-parler, c’est une femme correcte sur bien des aspects.

☇ orientation & état civil ; hétérosexuelle, Freyjäh n'a fait qu'admirer la gente masculine tout au long de sa vie et n'a jamais divagué vers d'autres horizons. elle est également mariée à Haerys Lestrange depuis le 7 juillet 1997, alors qu'elle était à cette période la fiancée d'Azraël Rowle depuis 1991.

☇ niveau de vie ; immensément riche à l'origine. la fortune des Selwyn s'élevait à 820 millions de gallions en 1995, ce qui faisait d'eux la plus riche famille de Grande-Bretagne et une des plus fortunées du monde. la sorcière ne manquait absolument de rien, ses propres revenus annuels s'élevant à 5 millions de gallions en 1999 selon un article du Witch Weekly. depuis la fin de la guerre, Freyjäh-Leith fait partie des punis, à l'instar de la plupart des membres de l'Elite sorcière (encore existante dans son coeur). le patrimoine et la fortune familiale ont effectivement été saisis afin de réparer les dégâts causés par la guerre. à l'heure actuelle, le magazine Blue Treasure ne lui appartient plus même si elle reste rédactrice-en-chef, mais sous statut salarié avec un salaire mensuel de 3500 gallions. 50% de ses revenus élevés en tant que mannequin, quant à eux, se doivent d'être reversés à l'hôpital Ste-Mangouste afin de lui faire payer le prix des évènements passés. son niveau de vie reste donc aisé à échelle sociale, mais horriblement moins meilleur que ce à quoi elle était habituée.

☇ baguette ; fabriquée par les mains expertes de Garrick Ollivander, la baguette magique de Freyjäh-Leith fut taillée dans du bois d'aubépine. arbre aux vertus contradictoires, convenant très bien aux sorts de guérisons et maléfices, bois adapté aux sorciers à l'esprit aussi conflictuel que celui de Freyjäh. l'objet contient une épine de monstre du Fleuve Blanc et mesure 30,5 centimètres.

☇ épouvantard ; un reflet d'Haerys, rétrécissant et s'éloignant de plus en plus d'elle. sans doute ne lui a-t-elle jamais dit, ni vraiment montré, mais son époux représente la meilleure version d'elle-même. il était son monde et son bonheur, sauf qu'Haerys n'est plus dans son sillage. sa pire peur serait de ne plus jamais le revoir, ne serait-ce que pour effleurer une dernière fois son visage et ses lèvres, ou revoir son regard ténébreux qui faisait tant chavirer son coeur d'adolescente.

☇ risèd ; elle-même, allongée les yeux fermés sur un lit couvert de plumes blanches et soyeuses. une représentation de la paix et de la liberté, deux choses qu'elle convoite tant depuis sa naissance. deux souhaits absolus que Freyjäh a effleuré, sans pouvoir y goûter pleinement.

☇ patronus ; il se matérialise sous la forme d'un dauphin, animal représentant le grand attrait de Freyjäh pour l'univers maritime et aquatique.

☇ particularités ; possède quelques bribes de sang de Vélane par sa famille maternelle, bien que sa mère n'ait pas souvent mentionné ce caractéristique par peur que son père n'en entende parler.

☇ caractéristiques ; une très légère cicatrice sur le côté droite de son front, causée par une blessure infligée par son époux alors qu'ils n'étaient pas encore mariés. il l'aurait blessé en lui jetant un pendentif au visage lorsqu'elle lui aurait annoncé qu'elle n'avait pas d'autre choix que d'épouser Azraël Rowle.  

☇ animaux ; elle n'en possède plus, son chat Mister Blue étant décédé lors de l'incendie de sa propriété d'Herpo Creek.

☇ objets connectés ; little ass est une amoureuse de la technomagie, si bien qu'elle s'était toujours demandée auparavant pourquoi les sorciers anglais n'étaient pas aussi modernes que les américains. la modernisation du pays n'est pas une mauvaise chose pour Freyjäh, qui n'a pas tardé à s'équiper d'un POW qui lui est extrêmement utile autant dans sa vie personnelle que professionnelle. a naturellement suivie l'acquisition de la MirrorTV, qu'elle visionne pourtant peu, surtout par manque de temps. mais c'est de toute évidence un objet aussi tendance qu'elle-même, impossible de passer à côté.

☇ déplacement ; titulaire du CVCS depuis 1996 et BBVC depuis 1997, elle n'eut malheureusement pas le loisir d'acquérir une voiture motorisée magique sous le régime de Lord Voldemort. elle compte investir dans un véhicule sous peu, une fois ses affaires remises en ordre. à l'heure actuelle, c'est davantage via son balai et le Transplanage que Freyjäh se déplace, les moyens traditionnels restants tout de même des valeurs sûres.

☇ Anecdotes & infos ; ILLUSION ; elle est de ces personnages qu’on craint de briser rien qu’en ne l’effleurant. Svelte, discrète par sa voix douce et mélodieuse, mais trop belle pour qu’on puisse ne pas la voir ou pire, l’ignorer. Sachez que tout ça n’est qu’illusion. Les beaux mots qu’elle emploie déguisent les plus mortels des poisons et ses yeux aussi purs qu’un ciel sans nuages ne sont que destinées à vous faire sombrer dans le plus profond des abysses. WILDNESS ; on se rappelle encore l’adolescente à la chevelure indomptée, à la silhouette gracile, comme prête à toujours s’envoler à la vitesse de l’éclair avec son Nimbus. Hormis son goût plus que développé pour l’univers de la mode, Freyjäh n’a jamais vraiment aimé ces trucs de gonzesses. Elle n’était pas la plus douée pour ragoter et jouer à la petite sorcière de salon, préférant partir à l’aventure et s’occuper d’animaux. Aujourd’hui, si elle a quelque peu évolué, Freyjäh reste cette même princesse sauvageonne. PASSION ; ce que Freyjäh souhaite vivre, elle le vivra. C’est une éternelle rêveuse, de ceux qui pensent qu’on ne peut pas être heureux si l’on ne fait pas ce que l’on veut. Au diable ceux qui lui mettent des barrières, qu’ils brûlent tous aux Sept Enfers. Sa passion, qui l’a emmené à épouser Haerys et rompre des promesses, qui l’a emmené à ne pas songer très longtemps et qui a eu pour conséquence sa déchéance actuelle (si l’on y réfléchit bien, en schématisant tout le scénario depuis le début). RAVENCLAW ; avant même qu’elle ne mette les pieds à Poudlard, c’est sous le manteau rouge et or de Godric Gryffindor que son père la voyait. Effrontée, hardie, aventurière. Elle avait assurément l’étoffe d’une lionne. C’est pourtant dans la maison de la digne Rowena Ravenclaw que le Choixpeau Magique choisit de la répartir, à la plus grande surprise de Freyjäh. Elle n’avait absolument pas la sagesse requise pour appartenir aux Ravenclaw, en tout cas pas à l’âge de onze ans. Cependant, les années et l’expérience de la vie lui offrit peu à peu cette sagesse qui lui manquait tant. Freyjäh se transforma petit à petit en jeune femme, tout en devenant une personne avisée et digne. Son assagissement lui permit de passer une scolarité relativement exemplaire. Poursuiveuse au sein de l’équipe de Quidditch de sa maison, elle ne devint certes jamais la préfète tant rêvée par son père mais obtint les meilleures notes en Défense Contre les Forces du Mal, Sortilèges, Soins aux Créatures Magiques et Potions aux passages de ses BUSE, puis de ses ASPIC. DETERMINATION ; elle n’aime pas les sujets qui fâchent et œuvrera sans relâche afin de les contrecarrer, quoiqu’il puisse advenir. Freyjäh-Leith est de ces femmes qui sont dotées d’une détermination féroce dissimulée par toute une panoplie d’attitudes à adopter pour obtenir ce qu’elle désire. Cela pourrait passer par des pleurs, la manipulation ou même ses faveurs sexuelles. Ah ça, on lui en voudra éternellement pour jouer de ses charmes, cette Freyjäh. LOVE & MEN ; dame d’amour, c’est drôle comme on s’est toujours battu pour elle. Même lorsqu’elle était encore Princess Leith, la lionne sauvage qu’on ne pouvait approcher de trop près au risque de se prendre des coups de griffes. Elle avait l’embarras du choix, alors ils pensaient tous qu’elle choisirait un homme du même background familial. Quelqu’un de noble et chic, un mec bon genre. Azraël Rowle répondait parfaitement aux critères, il fut un fiancé exemplaire pour la Selwyn. Quel choc fut-il quand l’annonce de son mariage avec un Lestrange fit la une des journaux, à tel point qu’une horrible rumeur se répandit : Haerys Lestrange l’avait certainement violé et forcé la main, ce qui expliquerait cette cicatrice sur le front de la pauvre Freyjäh. SOUTHGIRL ; grecque et issue de l’illustre famille Vasilis par sa mère, Freyjäh n’aime pas spécialement la Grande-Bretagne. Elle se remémore encore les passages obligés en Grèce à chaque été, les baisers chaleureux de sa famille maternelle, les plats qu’on y fait. Son visage exquis montre la magnificence de ses origines, à l’instar d’Areo qui suinte les saveurs chaudes de l’Espagne. Le froid austère de l’Angleterre, Freyjäh s’en passerait bien. MOTHERHOOD ; les enfants, elle les détestait. Elle ne comprenait pas pourquoi ils pleuraient incessamment, ni pourquoi les adultes étaient forcément gagas devant ces petites bouilles, ou pourquoi on la prédestinait forcément à enfanter. Quelle horreur, d’être une femme vouée à se marier, donner la vie et se taire. Pourtant, c’est bien de deux enfants dont Freyjäh est aujourd’hui la mère : Brynden, âgé de sept ans, et Nymeria, née en 1999. On ne s’en serait pas douté dix ans auparavant, mais on la qualifie de bonne mère. Sévère mais aimante, c’est la justesse qui régit principalement son attitude de mère. Être séparée de ses enfants à l’heure actuelle est la plus grande épreuve qu’elle ait eu à traverser, mais elle reste persuader de les récupérer un jour et d’en ressortir plus forte.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi pseudo/prénom. J'ai âge, je viens de pays/région et j'ai connu le forum via top site / membre / bazzart / prd / ... Si tout va bien vous me verrez connecté(e) x jours sur 7. Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [] oui / [] non.

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Freyjäh-Leith Selwyn le Ven 4 Aoû 2017 - 0:37, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
‹ disponibilité : absolutly disponible.
‹ inscription : 30/07/2017
‹ messages : 9
‹ crédits : blondie ; tumblr.
‹ dialogues : #darkgoldenrod


‹ liens utiles :
‹ âge : 28 ans.
‹ occupation : mannequin et rédactrice-en-chef du magazine de mode Blue Treasure, qui lui appartenait avant que le gouvernement actuel ne lui en confisque la propriété.
‹ maison : fut élève chez les Serdaigle, bien qu'elle ne possédait aucune des qualités de cette maison d'après son entourage. ce n'est qu'à l'âge adulte que Freyjäh-Leith se révéla être une véritable Serdaigle, démontrant son évolution via son expérience.
‹ scolarité : 1987 à 1994.
‹ baguette : achetée chez Ollivander, la baguette magique de Freyjäh fut taillée dans du bois d'aubépine. elle contient en son écrin une épine de monstre du Fleuve Blanc et mesure 30,5 centimètres. excelle dans les sorts de guérisons et les maléfices, baguette de nature contradictoire.
‹ gallions (ʛ) : 141
‹ patronus : un dauphin.
‹ épouvantard : le reflet d'Haerys, se rétrécissant et s'éloignant de plus en plus d'elle.
Voir le profil de l'utilisateur
The Winds of WinterPósa ástra íne stón uranó, maryaritarénia mú.
Ké lábun éna éna, ké lábun éna éna.

Tóses forés tá mátia mú, maryaritarénia mú.
Dakrísane yaséna, dakrísane yaséna.
Áide kalé mána ayápame kieména,
kúni kalé mána tó pedí yaména.

Anastenázo dé makús, maryaritarénia mú.
Kléo dé mé lipáse, kléo dé mé lipáse.
Áide kalé mána ayápame kieména,
kúni kalé mána tó pedí yaména.

Dén íse mánas yénima, maryaritarénia mú.
Úte theó fováse, úte theó fováse.
Áide kalé mána ayápame kieména,
kúni kalé mána tó pedí yaména.
❝ you'll be alright ❞DECEMBER 2004 & AZKABAN

Froide, était la pièce.

Quatre murs cruels, montés avec les pierres les plus sombres qui puissent exister. Elle n’aimait pas ça. D’ailleurs, qui pouvait bien apprécier un tel endroit ? Ses doigts de fée effleurèrent la surface dure d’un des murs, comme dans l’espoir qu’ils fondent au contact brûlant de sa peau. Mais rien ne se passa. Les seules choses qui rompait le silence et l’immobilité des lieux étaient les lamentations des autres prisonniers. C’était à s’en glacer le sang, elle qui pourtant se montrait si dure. Azkaban représentait absolument cette prison effrayante dont son père lui avait fait le portrait, lorsqu’elle était plus jeune. Il lui avait fait promettre de ne rien faire qui puisse l’expédier à Azkaban, ce à quoi Freyjäh lui aurait décollé un baiser sur la joue, tout en lui promettant de sa voix autrefois candide qu’elle ne lui ferait pas honte. Elle aurait sans doute mieux fait de se taire. Ce n’est pas toi, Leith. Tu n’es pas coupable, ils te jettent en cellule juste le temps que les choses rentrent dans l’ordre. Cela ne devait pas être une incarcération définitive ou autre, avait déclaré ce putain d’Auror ou elle ne savait quoi, avant de sceller la porte de cette fichue cellule d’un geste sec. On ne lui avait même pas accordé un regard, ni une autre parole. Ils l’avaient laissé seule, en tête à tête avec son propre moi.

Freyjäh attendit de longues heures, son visage impassible. Elle avait l’impression que la lionne – la princesse Leith – qui s’était soudainement réveillée en son corps et déchaînée ce matin, avait tellement fait de boucan qu’il était désormais impossible que sa figure puisse se réanimer de nouveau. Ces gens du nouveau gouvernement avaient fait irruption dans sa demeure, avec un mandat d’arrêt et de perquisition. Freyjäh se souvenait avoir été calme, préservant un incroyable self-control… jusqu’à que cette horrible petite femme grassouillette pose une patte sur son fils, puis un autre gaillard sur sa magnifique petite Nymeria. Et là, ce fut le trou noir. Juste le souvenir que sa magie avait explosé une partie du salon, que les sorts avaient fusé, que seule contre un peu moins d’une dizaine d’adversaires, elle avait perdu l’affront. Ils l’avaient alors traîné jusqu’ici afin qu’elle y pourrisse un bon moment.

Ce fut lorsque la nuit tomba que ses yeux devinrent humides, à l’instant où elle se remémora Nymeria en train d’hurler d’un cri strident et Brynden se débattre férocement, ce dernier tentant vainement de retourner auprès sa mère maîtrisée par les forces de l’ordre. Deux larmes roulèrent sur ses joues, puis d’autres. Jusqu’à qu’elle n’éclate subitement en violents sanglots, des pleurs tellement brutaux que Freyjäh en eut un mal de crâne fou. Ce fut recroquevillée sur elle-même, faible et allongée, qu’elle finit par s’endormir. Elle rêva d’Haerys, sa chaire nue contre la sienne, lui murmurant qu’il était amoureux d’elle et lui caressant les cheveux, embrassant son petit cou et son corps, lui promettant qu’il prendrait soin d’elle. Puis ensuite de sa mère, lui prenant la main au bord d’une plage sur laquelle ils avaient tous l’habitude de se promener. Une des belles plages de Mykonos, où elle avait construit son premier château de sable avec Areo. Le souvenir lointain de ces vacances la fit sourire dans son sommeil.

C’est au lever du soleil qu’elle se réveilla, grelottante et se rendant compte qu’elle n’était pas en Grèce. Non, Freyjäh était bel et bien en prison. Elle n’était pas stupide et n’ignorait pas que c’était parce qu’elle était épouse Lestrange, qu’un sang trop pur et has-been pour une veille de l’an 2004 coulait dans ses veines, et qu’elle devait répondre des actes de son amour fugitif. Ils l’avaient enfermé pour qu’elle assume des prétendues erreurs dont elle n’était en aucun cas responsable. Freyjäh, elle n’avait jamais voulu cette guerre. Elle aspirait à un monde meilleur, à échapper à cet enfer, sauf que Haerys avait été trop stupide et borné pour l’écouter. Le deuil, le chagrin, le sang, elle détestait ça. Freyjäh ne rêvait qu’à la paix et l’insouciance. Ne penser à rien, comme lorsqu’elle était encore une gamine. Quand son père la prenait dans ses bras au retour du travail, la chatouillait jusqu’à qu’elle pleure de rire et qu’elle était juste princesse Leith.

❝ this is about a wild girl ❞1988 & BRIGHTSON CASTLE (SELWYN HOUSE ; LONDON)

Haerys

Il avait rarement vu quelque chose d’aussi gracieux.

La grâce féminine n’avait qu’un sens au sein de l’Elite sorcière anglaise : une coiffure et une robe parfaite, une gestuelle et un sourire exquis, une peau blanche et des mots doux. C’était en tout cas ce qu’une bonne femme au nom oublié lui avait soufflé à l’oreille lors d’une réception, souhaitant peut-être qu’il prête une plus grande attention à sa fille. Sauf que les filles n’intéressaient pas Haerys Lestrange. Ou plutôt, il ne trouvait pas les filles qui l’entouraient intéressantes, ce qui était différent. Lui, recherchait LA fille. Celle qui sortirait du lot, par il ne savait quel moyen.

La chose gracieuse qu’il observait depuis une dizaine de secondes se rapprocha, galopant à toute vitesse sur son cheval et décrivant des cercles sur la pelouse verte. On aurait presque dit un centaure, un très beau centaure comme on en voyait dans les bouquins, songea-t-il en continuant de l’observer. La fille avait ses longs cheveux châtains dorés retenus en une queue de cheval basse, où quelques mèches rebelles s’échappaient autour de son visage. Une figure au teint plus miel que la plupart des gens de cette Grande-Bretagne froide. La sublime sauvageonne portait un pantalon et une veste de cuir, ce qui avait pour effet de la rendre intimidante. Elle devait être plus jeune que lui, mais en âge d’étudier à Poudlard… alors, pourquoi ne pas l’avoir remarqué plus tôt, cela restait un mystère à élucider. Haerys était définitivement bien trop ailleurs, obsédé par ses activités avec sa bande d’amis. Là où il la fixait du regard, elle ne lui en accordait pas un seul. Il n’y avait qu’elle et son cheval.

L’adolescent poussa un soupir. Je lui parlerais une fois qu’ils serviront le dîner et là, je ferais en sorte qu’il n’y ait que moi dans son monde. A l’instant où il s’apprêtait à rebrousser chemin, une main l’arrêta. « Elle est très belle, n’est-ce pas ? » C’était le petit Rowle, qui parlait toujours avec cette once de moquerie dans son ton, à croire qu’il était né avec un rictus et non des braillements. Cette brindille a ce truc recherché, c’est clair. « C’est une fille Selwyn ? » Cela ne pouvait qu’être le cas. C’était dans l’antre principal des Selwyn qu’ils étaient conviés ce soir, Brightson Palace. Une vaste demeure féérique, avec des tours et tout le tralala, une vaste cour au sol marbré et lumineuse. C’était un endroit qui brillait de mille feux et chaque été, au premier jour des grandes vacances, les Selwyn organisaient un gigantesque repas afin de réunir l’Elite avant que tous s’envolent vers différentes destinations (ou pas). C'était un évènement attendu chez l'Elite : les femmes se parfumaient, se paraient et tenaient leurs filles d'une poigne de fer dans l'espoir de sceller des alliances prometteuses. Ce n'était pas l'occasion de faire du cheval ou de s'amuser, hormis pour les gosses des propriétaires de Brightson Castle. C’était la première fois qu’Haerys consentait à venir depuis quelques années. Il détestait les mondanités, voilà la cause. Ce soir, je n’ai pas eu tort de venir. « Ouais, c’est la fille unique de la première branche Selwyn. Ils l’appellent princesse Leith, par ici. » Avant qu’il n’ait pu en placer une, il y eut une brusque bourrasque qui les fit reculer d’un bond. Ladite princesse Leith et son cheval venaient de passer à quelques centimètres d’eux, l’animal et sa propriétaire s’éloignant vers un arbre proche. La brindille sauta tel un chat de son cheval, atterrissant sur le sol avec une étonnante souplesse et délaissant sa créature. Haerys se rendit compte qu’elle était grande pour son âge et lorsqu’elle s’approcha d’eux – son cœur sembla exploser – il les remarqua. C’était ce qu’il y avait de plus magnifique chez elle. Des yeux bleus aussi limpides que les plus belles eaux du monde, parsemés d’or. Félins et défiants, captivants et gourmands. Tant qu’Haerys s’y noya un temps, sans comprendre qu’il venait de tomber amoureux pour la première et dernière fois de sa vie.

❝ follow me to the dark1991 & HOGWARTS

« Qu’est-ce que tu faisais, à Hogsmeade ? Nous t’avions perdu. » Le ton presque inquisiteur d’Azraël ne lui plaisait pas du tout et le sang lui monta rapidement au cerveau, mais elle se retint de riposter par une réplique qui risquerait fort de le détruire. « Dania est venue me rendre visite, on a bu un verre chez Madam Puddifoot. Elle m’a annoncé sa grossesse. » lâcha-t-elle avec un enjouement plus que réel, reportant de suite son attention sur la copie qu’elle devait rendre à Flitwick. C’était faux. Sa tante Dania était à Londres et devait avoir oublié son existence sous l’excitation de son récent mariage avec Macmillan. La vérité était qu’elle avait plutôt rencontré Haerys lors de sa sortie à Hogsmeade. Ils s’étaient éloignés vers la partie la plus éloignée du village, avaient discuté de tout et de rien, puis il l’avait embrassé. Sans aucune retenue, comme s’ils étaient seuls au monde. Comme si j’étais déjà sienne. Il avait les lèvres douces et fourbes, les mains embrasées et décidées. Exactement ce que j’ai toujours préféré. Haerys n’avait jamais osé la toucher de cette manière, auparavant. Il disait qu’elle était encore trop jeune et qu’elle devait apprendre à mieux le connaître, car ils ne se voyaient pas assez. Lui au ministère, elle encore à ses études, rien n’était évident. Hormis une seule chose : ils se désiraient, indéniablement.

Freyjäh esquissa un léger sourire en ajoutant quelques lignes supplémentaires à son devoir, songeant au moment passé à Pré-au-Lard. La Selwyn pouvait sentir le regard d’Azraël sur elle. Il n’écrivait plus, les doigts serrés autour de sa plume et la mâchoire serrée. « On pourrait te croire volontiers. T’es douée pour mentir, hein. Sauf que je t’ai vu, Frey. » Parfait, tu sais donc que je ne t’aimerais jamais. Lorsqu’elle releva le visage de sa copie, ses yeux confrontèrent le regard furieux du Rowle. Manifestement, le souvenir de la scène qu’il avait surpris ne l’enchantait pas du tout et l’air tranquille de Freyjäh ne pouvait qu’être encore plus exaspérant. Il est terrifié à l’idée de me voir m’échapper. Azraël était son fiancé depuis l’été dernier, des fiançailles arrangées par leurs familles respectives dans l’espoir d’une alliance prometteuse. L’idée plaisait énormément à Azraël, elle en était consciente. Sauf que pour Freyjäh, le jeune homme était juste un de ses meilleurs amis depuis la nuit des temps. Et ces temps-ci, il était de plus en plus agaçant, à croire qu’il avait des droits sur elle simplement parce qu’ils allaient devoir se marier tôt ou tard. Je le détruirais, ce mariage. Je fuirais et même Père ne me retrouvera pas. « Et alors ? Je n’ai pas le droit de me faire plaisir ? » Eternelle sarcastique. « Non, nous sommes engagés. Moi, je respecte cet engagement et je ne vais pas voir d’autres filles. Si quelqu’un venait à te balancer, les conséquences seraient terribles. » Que risquait-elle ? Ses parents ne la battraient ou ne la séquestreraient pas. Son père serait furieux et sa colère se dissiperait un jour ou l’autre. Sa mère, elle, rirait aux éclats. Chez les Vasilis, il était monnaie courante d’avoir un amant avant le mariage. Les grecs pouvaient être très différents des anglais à ce niveau et l’amour était respecté. « Tu peux aller voir ailleurs, ça ne me dérange pas. Nous sommes peut-être fiancés, mais tu restes et resteras mon ami, Az. Je te conseille de te mêler de tes affaires si tu tiens à cette amitié. » Sa facette lionne reprenait le dessus sur son calme et sa désinvolture. Elle n’avait certes pas hurlé, cependant, son ton glacial ne mentait pas. Là où Azraël se souciait des convenances et des apparences, Freyjäh n’en avait que faire et suivait son cœur. Mon cœur prononcera le nom d’Haerys Lestrange jusqu’à qu’il cesse de battre ou que je ne le veuille plus. « Haerys n’est pas un type pour toi. Il a grandi auprès des Macmillan, mais est un Lestrange au fond de ses tripes. Tout est sombre chez eux et un de ces quatre, tu sombreras avec lui. » Azraël se leva brusquement, reprenant l’ensemble de ses affaires et les fourrant avec rage dans son sac. Il lui adressa un dernier regard de reproche, avant de quitter la bibliothèque sans ajouter un mot.

❝ be perfect1994 & BRIGHTSON CASTLE (SELWYN HOUSE ; LONDON)

C’était si facile, maintenant. Cinq ans plus tôt, poser face à un appareil photo ne paraissait pas aussi aisé même si elle était déjà assurément photogénique. Elle avait cru qu’être mannequin consistait uniquement à poser face à un objectif afin de transmettre une émotion à l’image, mais non. Être mannequin, c’était également ne pas entraver l’esprit et les valeurs des marques pour lesquelles elle prêtait son image. A treize ans, c’était des choses parfois complexes à assimiler, pourtant si simples à comprendre lorsqu’on devenait adulte. Puis, il y avait évidemment le corps à entretenir : manger sain pour un corps sain. Fort heureusement, Freyjäh avait hérité de la silhouette longue et fine des Selwyn : elle pouvait ainsi se faire plaisir sur le plan alimentaire. L’agence avait trouvé cet avantage insuffisant et depuis, Freyjäh s’était improvisée fan de fitness afin de contenter ses managers et de paraître la plus tonique possible. Venait ensuite le sérieux. On voyait souvent les mannequins comme des filles inutiles, qui n’avaient que la beauté pour se faire remarquer, sauf que non. Le métier exigeait de la rigueur et les scouts recherchaient des personnes possédant une certaine personnalité, des tempéraments attractifs et intéressants. Il lui avait fallu, finalement, essuyer (c’était le cas quasiment chaque jour, d’ailleurs) les piques d’autrui : « Freyjäh-Leith Selwyn n’a réussi que grâce à son nom. » « Facile d’être célèbre quand on est née avec une cuillère en or dans la bouche. » « Elle ne tiendra pas longtemps. » « Aussitôt que ses parents la marieront, cette fille tombera dans l’oubli. » Sa mère disait que ces gens étaient haineux, que si l’on devait tous croire aux critiques, le monde ne serait pas aussi merveilleux. Désormais, rien n’atteignait Freyjäh à ce niveau. Personne ne l’avait aidé à devenir un mannequin renommé. On l’avait déniché à Diagon Alley alors qu’elle faisait quelques emplettes et par la suite, la situation s’était développée assez rapidement et de façon totalement naturelle. Son père, lui, espérait la voir devenir guérisseuse à l’hôpital Ste-Mangouste. Sa mère se contrefichait totalement de ce que sa fille pouvait devenir, tant qu’elle serait heureuse et ne mettrait pas la honte sur la famille. Freyjäh, quant à elle, s’était imaginée dresseuse de dragons ou briseuse de sorts chez Gringotts. Elle aspirait à être dans le feu de l’action ou vivre tout un tas d’expérience enrichissante.

La voix du photographe continuait de piailler pendant que Freyjäh pensait. Elle pouvait penser et poser en même temps, désormais. La Selwyn s’était habituée à sa profession, c’était un jeu d’enfant à l’heure d’aujourd’hui. « Encore un dernier round ! » La jeune femme se redressa, son fessier quittant la pelouse verte du domaine familial. L’ex-Ravenclaw jouait avec sa chevelure, tournait sur elle-même, tantôt sourire, tantôt clin d’œil.  Twilfitt and Tatting's avait besoin d’elle pour son catalogue d’automne-hiver, alors les photos devaient être parfaites. Je dois être parfaite.



Dernière édition par Freyjäh-Leith Selwyn le Mer 16 Aoû 2017 - 20:50, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
‹ disponibilité : absolutly disponible.
‹ inscription : 30/07/2017
‹ messages : 9
‹ crédits : blondie ; tumblr.
‹ dialogues : #darkgoldenrod


‹ liens utiles :
‹ âge : 28 ans.
‹ occupation : mannequin et rédactrice-en-chef du magazine de mode Blue Treasure, qui lui appartenait avant que le gouvernement actuel ne lui en confisque la propriété.
‹ maison : fut élève chez les Serdaigle, bien qu'elle ne possédait aucune des qualités de cette maison d'après son entourage. ce n'est qu'à l'âge adulte que Freyjäh-Leith se révéla être une véritable Serdaigle, démontrant son évolution via son expérience.
‹ scolarité : 1987 à 1994.
‹ baguette : achetée chez Ollivander, la baguette magique de Freyjäh fut taillée dans du bois d'aubépine. elle contient en son écrin une épine de monstre du Fleuve Blanc et mesure 30,5 centimètres. excelle dans les sorts de guérisons et les maléfices, baguette de nature contradictoire.
‹ gallions (ʛ) : 141
‹ patronus : un dauphin.
‹ épouvantard : le reflet d'Haerys, se rétrécissant et s'éloignant de plus en plus d'elle.
Voir le profil de l'utilisateur
texte ici texte ici texte ici texte ici texte ici texte ici texte ici
❝ Titre de partie au choix ❞Année & Lieu

Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots.

❝ Titre de partie au choix ❞Année & Lieu

Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots. Écrire ici l'histoire en un minimum de 1000 mots.

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Freyjäh-Leith Selwyn le Mer 16 Aoû 2017 - 21:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
je réponds à ton mp au plus vite mais en attendant I love you palpite love
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 14/09/2016
‹ messages : 596
‹ crédits : themorningrose (avatar) et exception (signature).
‹ dialogues : #cc3333


‹ liens utiles :
présentationjunereaghanmoodmoodlyannalorcànremus

‹ âge : vingt-trois ans
‹ occupation : elle est en stage à Ste Mangouste pour devenir médicomage. Elle songe à faire médicomage indépendante cela étant, ne souhaitant pas plus que ça travailler dans un hôpital et souhaitant s'occuper des gens oubliés par la guerre.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1990 et 1997.
‹ baguette : Sa baguette ? Sa véritable baguette a été perdue quand elle était chez les insurgés. Elle l'a longtemps pleurée sa chère baguette parce qu'elle signifiait beaucoup pour elle. Maintenant elle fait avec celle qu'on a bien voulu lui donner. Elle mesure vingt-quatre centimètres, est en bois d'Aubépine et contient du ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 1022
‹ réputation : de sang-pure privilégiée. On la juge du regard, elle est celle qui a assassiné son père. Celle qui est sortie de son procès parce qu'il y a eu des preuves mises sur le tapis de son brainwashing et des témoignages qui ont prouvé qu'elle a besoin d'un soutien psychologique. Daphne a une réputation qui l'agace et qu'elle souhaite effacer le plus possible.
‹ particularité : elle a subi un brainwashing, elle a encore des problèmes de mémoire liés à ça, mais elle travaille dessus avec un psychomage.
‹ résidence : dans un petit appartement au-dessus du Dirico Express avec sa petite sœur et sa mère.
‹ patronus : Sa forme lui échappe, elle n'a plus essayé d'en produire depuis la fin de la guerre.
‹ épouvantard : le cadavre d'Astoria.
‹ risèd : que sa petite sœur retrouve son fils.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6940-daphne-there-s-a-storm-in-her
Hé mais la famille s'agrandit chez les Selwyn yeah bienvenuuuue sur exci, si tu as des questions n'hésite pas à nous mp ou bien aller faire un tour dans le flood pour t'amuser et te détendre entre deux lignes de fiche kr bon courage pour ta fiche et j'espère que tu te plairas parmi nous trognon

• • •



greengrass' sisters
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 16/04/2016
‹ messages : 392
‹ crédits : AILAHOZ
‹ dialogues : #rosybrown


‹ liens utiles :

‹ âge : 30
‹ occupation : enfermée à azkaban pour 50 ans, elle est persuadée qu'elle n'en sortira pas vivante
‹ maison : serdaigle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : est en bois d'acajou ; elle mesure vingt-six centimètres et possède en son coeur un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 1041
‹ réputation : je suis un simple objet à la merci des mangemorts, prête à tout pour atteindre ses objectifs. A cela s'ajoute nouvellement l'appellation de criminelle de guerre; vivement recherchée par le gouvernement, je me suis rendue aux autorités début mars 2004
‹ particularité : métamorphomage.
‹ faits : que je suis devenue mangemort peu de temps avant la bataille finale mais que je ne soutiens pas les idéologies du Lord. C'est seulement une étape -indispensable- de plus pour faire mes preuves. L'utilisation de mon don m'épuise et il m'est impossible d'oublier les horreurs commises. Avec les blessures de l'attaque de Sainte-Mangouste et les dérèglements magiques qui s'ajoutent, garder le contrôle devient plus compliqué. L'orviétan (fabuleo) a été le seul moyen efficace pour supporter la douleur et reprendre vite le travail, une absence longue mettant en péril ma place dans le système et toutes les années de dur labeur qui vont avec.
‹ résidence : auparavant dans un minuscule appartement à Canterbury, du côté moldu, cachée de tous sous une fausse identité (Susie Marshall) avec Elizabeth Atkins (Leanne Marshall), je réside désormais dans l'une des nombreuses cellules d'Azkaban, toujours en compagnie d'Elizabeth
‹ patronus : une hirondelle, mais impossible d'en produire un depuis l'apposition de la Marque sur son avant-bras.
‹ épouvantard : mon corps vieilli par l'utilisation excessive de mon don. Plus récemment, il prendrait plutôt la forme de Matteo ensanglanté, allongé au sol et laissé pour mort.
‹ risèd : la liberté, un monde où je pourrais rester moi-même sans mettre ma vie en danger ou celle des personnes que j'aime. Matteo vivant, pas uniquement dans ses souvenirs.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4420-eirene-all-the-lonely-people-
bienvenue sur exci et bon courage pour ta fiche I love you iiih
il faudra qu'on discute lien aussi parce que mon dc (helma svalidottir) est une selwyn jule

• • •

Once I wanted to be the greatest, no wind or waterfall could stop me, and then came the rush of the flood.The stars at night turned you to dust.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo bitches
‹ inscription : 25/10/2014
‹ messages : 4640
‹ crédits : prométhée
‹ dialogues : 'lightcoral'


‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : vingt-quatre ans (née le 5 mars 1980)
‹ occupation : rentière déchue, mondaine destituée.
‹ maison : le choixpeau s'est a peine attardé sur sa tignasse brune avant de l'envoyer à Serpentard, dont elle est devenue préfète en 5ème année.
‹ scolarité : de 1991 à 1998.
‹ baguette : Elle faisait 19 centimètres, en merisier et cheveux de vélane, capricieuse et imprévisible, sensible aux sentiments négatifs. Cette baguette a cependant été volée par le Limier et aujourd'hui, elle en utilise une autre, bien moins adaptée à sa main.
‹ gallions (ʛ) : 6463
‹ réputation : Rien qu'une sorcière de salon, une bonne à pas grand-chose en dehors des ragots et commérages, une peste se régalant du malheur des autres, une idiote aveuglée par ses sentiments, moralisatrice en dépit de son propre penchant pour les écarts et les erreurs. Le roquet de Malfoy, puis celle que Blaise Zabini a cocufié, abandonné puis engrossé avant de partir à nouveau. Une garce qui mérite tout ce qui lui arrive. Une enfant gâtée, malgré l’aide donnée aux insurgés dans l’infirmerie de fortune de Poudlard.
‹ particularité : Complètement à la dérive depuis la fin de la guerre, on la croise souvent alcoolisée et cruelle, prête à se greffer à la moindre rixe, au moindre esclandre.
‹ faits : Elle a perdu la garde de ses filles, les jumelles Violet et Briar-Rose (née en Aout 2002) à la fin des combats, car on a jugé son sang pur comme inapte à les élever et ce même si leur père, Blaise Zabini, est considéré comme un héros de guerre. Elle a également perdu sa fortune et son statut et n’a plus aucune influence. Personne n'est tendre avec elle car les anciens rebelles la voient comme une garce à abattre et les sorciers lambda n'ont l'image que d'une gamine pourrie gâtée qui vivait dans une tour d'ivoire alors qu'ils crevaient de faim. Condamnée à vivre dans une demeure autrefois grandiose mais maintenant totalement insalubre, elle ère coincée entre sa mère tyrannique et sa tante furieuse, désœuvrée et désabusée.
‹ résidence : Dans l'hôtel particulier Parkinson, situé dans le quartier de Barkwith, sur le Chemin de Traverse. Ancien symbole d'une grandeur aujourd'hui étiolée, la demeure tombe en ruine et menace de s'écrouler depuis les émeutes de janvier 2002. Ses parents possédaient un manoir à Herpo Creek, il n'en reste qu'un tas de cendres et elle n'a plus accès à son bel appartement de la Bran Tower depuis la désertion de Draco durant laquelle elle a également pris la fuite.
‹ patronus : Une hirondelle à peine corporelle
‹ épouvantard : Les corps inanimés de Briar-Rose et de Violet.
‹ risèd : Simplement un matin ordinaire, des draps clairs et propres, une chambre lumineuse, des rires d'enfant emplissant le couloir avant que les deux têtes brunes ne sautent sur l'épais duvet. Un avenir pour elles, aussi, surtout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t3200-pansy-fleur-du-mal
bienvenue sur le forum ! iiih
N'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit et bon courage pour le remplissage de fiche superman kr

• • •


Some days I feel everything, others are numbing, can never find the in between, it's all or nothing. Half my bones in city streets, the other in my sheets, and I don't think they'll ever get the chance to meet. I never wanted to be here now, one foot in the grave, other on the ground. I can't process what I'm feeling now, this skin I can do without.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo (2/3)
‹ inscription : 18/12/2016
‹ messages : 201
‹ crédits : metaphor.
‹ dialogues : #339999


‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; jelena k w/ ariana grande ; calixe Davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ jcw ; even li w/ jeon jungkook.

‹ âge : 23 yo (08.01.81)
‹ occupation : patineuse artistique et étudiante à sawl centre.
‹ maison : slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : Koldovstoretz (92/93) & Poudlard (1993 à 1999).
‹ baguette : "bois" de rose : épines et élégance-douceur, deux facettes indissociables. elle mesure 28,8 cm, si grande pour une naine que c'en est risible, mais nell aime pouvoir dire aux machos la mienne est plus longue en une référence tout sauf innocente évidemment. elle contient un crin de licorne.
‹ gallions (ʛ) : 523
‹ réputation : jelena est une naine et un poids plume, mais un petit mètre cinquante-cinq d'ambition, de volonté féroce de toucher les étoiles, quitte à écarter ses adversaires par le biais de coups de pute. elle dégage quelque chose de snob, pour diverses raisons : colonne constamment droite et pas de danseuse assorti (déformation professionnelle oblige), la façon dont son nez se plisse de dégoût lorsqu'elle désapprouve quelque chose (et le commentaire qui vient avec : ew, sale.), ses remarques peu sympa, et puis les personnes qu'elle fréquente (de jeunes pro comme elle ou, au quotidien, ceux qu'on appelle flower squad, entre autres. quand elle s'emporte elle parle fort, vite et avec les mains, en un clin d’œil involontaire à ses origines ; et quand elle est bout de passion, rien ne l'arrête : sa tendance est à l'excès plutôt qu'à la mesure. on sait aussi d'elle qu'elle est une athlète talentueuse. cela dit, on ne la reconnait pas dans la rue comme on acclame les joueurs de quidditch : certains sports se suivent en permanence, d'autres à l'occasion puis s'oublient. celui de nell est à la fois aussi exigeant que la première catégorie et invisible que la seconde, ses médailles étant fêtées sur le coup puis vouées à prendre la poussière (les jours suivants, tout le monde sait que l'angleterre a eu l'or, l'argent ou le bronze, mais on ne sait plus trop le nom imprononçable de l'athlète l'ayant décroché).
‹ particularité : aucune capacité magique hors norme, mais une insensibilité à la douleur. ça peut sonner comme une chance, un super pouvoir presque, mais ne pas être capable de percevoir ses propres limites peut être un terrible handicap.
‹ faits :
23 yo • italienne et lituanienne • sang-pure • 4ème année à Sawl Centre: spécialisation en sport (patinage artistique) + option danse
au RU depuis ses 12 ans. • souffre d'orthorexie • sa mère, Azucena Del Vecchio (épouse Kuodzevikiute), était une patineuse de renommée internationale. Nell avait 13 ans quand elle est morte. • son père et sa belle-mère travaillaient au dpt de la coop magique internationale, Emilia siégeant à la CIMS et Mykolas étant ambassadeur de la Lituanie en Angleterre. tous deux ont été emprisonnés après la guerre, laissant le nom en disgrâce. • Nell a deux frères et une soeur, tous plus jeunes, majeurs mais pas indépendants. elle est responsable d'eux désormais. • elle a toujours tout sacrifié pour son sport, n'a donc pas fait tout ce que s'autorisent les jeunes en grandissant. aujourd'hui on lui reproche d'être certes remarquable sur la glace, mais trop technique, trop rigide, plutôt que sensuelle comme le voudrait le public. elle est supposée apprendre à s'amuser et tester ce qui hier lui était interdit, pour donner plus de vie et de dimension à ses prestations. • elle est pleine de vie et d'audace mais aussi de manières, de dégoûts, de jugements. • elle a une passion pour les voitures, son principal sponsor est dans le domaine et elle a peut ainsi étrenner une SpyderPosh dont elle est folle. • mi cute mi bitch: c'est la meuf qui fait des invitations sous forme de cupcakes personnalisés et qui laisse des messages adorables à ses proches, mais aussi celle qui, face à la pression ou à l'impression de risquer sa place et son avenir, recourt aux coups bas pour écarter les rivaux.
‹ patronus : un poisson des glaces. elle le déteste. y voit une injure, presque : créature faire pour survivre dans les eaux glaciales, pourvue d'un sang transparent ne contenant pas d'hémoglobine, mais des molécules spéciales qui s’attachent aux cristaux de glace lorsqu’ils se forment. comme si elle n'était pas humaine, au fond, mais juste la machine qu'on lui reproche d'être, juste un corps programmé d'avance. cela dit, l'image est adaptée : comme eux nell a appris à survivre privée de chaleur et elle s'est construit une carapace pour tout endurer. la glace est son domaine, le seul espace où elle est en contrôle.
‹ épouvantard : sa mère cinglant qu'elle est une incapable, insuffisante, ratée — personnification de l'échec.
‹ risèd : elle veut l'or, nell, rien d'autre. elle ne voit que ça, les médailles qui brillent et éloignent l'obscurité, la reconnaissance, elle veut s'entendre dire qu'elle est forte et excellente, qu'elle a réussi, surpassé sa mère et tous les autres. elle voudrait qu'on lui assure qu'elle a de la valeur, pour une fois. mais lorsque l'objectif est atteint, ce n'est jamais assez pour elle. elle en a toujours un nouveau, elle n'est jamais rassasiée. alors son désir n'évolue pas, parce qu'il ne sera jamais pleinement satisfait. peut-être parce qu'il n'est pas ce que son cœur désire de mieux — peut-être parce que quoi qu'elle en pense il ne suffira jamais à la combler réellement.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t7544-nell-make-it-or-break-it#1749
BIENVENUUUE iiih ce choix de famille, ce prénom, et puis Miranda la beauté fatale, j'AIME love bon courage pour la suite de ta fiche, j'ai hâte de découvrir ce que vous nous prévoyez pour les Selwyn, ça fait si longtemps qu'on n'en a pas eu fire comme dit on est à ta disposition en cas de questions alors n'hésite surtout pas si jamais potte et yes yes yeeees, rejoins-nous dans le flood d'intégration et les jeux si le cœur t'en dis, qu'on fasse un peu connaissance et qu'on t'encourage le temps qu'tu viennes à bout de ça hinhin

• • •

never give up
☾☾☾ snow gently settles like dust in a shaft - for one moment there is no one else, only the wind like the hiss of an ice skate.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
‹ disponibilité : absolutly disponible.
‹ inscription : 30/07/2017
‹ messages : 9
‹ crédits : blondie ; tumblr.
‹ dialogues : #darkgoldenrod


‹ liens utiles :
‹ âge : 28 ans.
‹ occupation : mannequin et rédactrice-en-chef du magazine de mode Blue Treasure, qui lui appartenait avant que le gouvernement actuel ne lui en confisque la propriété.
‹ maison : fut élève chez les Serdaigle, bien qu'elle ne possédait aucune des qualités de cette maison d'après son entourage. ce n'est qu'à l'âge adulte que Freyjäh-Leith se révéla être une véritable Serdaigle, démontrant son évolution via son expérience.
‹ scolarité : 1987 à 1994.
‹ baguette : achetée chez Ollivander, la baguette magique de Freyjäh fut taillée dans du bois d'aubépine. elle contient en son écrin une épine de monstre du Fleuve Blanc et mesure 30,5 centimètres. excelle dans les sorts de guérisons et les maléfices, baguette de nature contradictoire.
‹ gallions (ʛ) : 141
‹ patronus : un dauphin.
‹ épouvantard : le reflet d'Haerys, se rétrécissant et s'éloignant de plus en plus d'elle.
Voir le profil de l'utilisateur
merci à tous pour l'accueil, ça fait vraiment plaisir. potte
adria ; prend vraiment ton temps pour me répondre. I love you
eirene ; oh, oui Adria avait évoqué Helma quand on discutait lien par MP. iiih du coup je vais te contacter dans la journée pour qu'on se construise un bon petit lien. (a)
jelena ; merci pour l'accueil et les compliments. yeux et toi donc avec Ariana Grande, je suis une grande fan et c'est la première fois que je la vois sur un forum RP. inlove

j'espère finir ma fiche assez rapidement, j'ai tellement d'idées qui se bousculent que je sais pas par quoi commencer. mdr
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 16/10/2016
‹ messages : 378
‹ crédits : .CRANBERRY SIGNA BY EXCEPTION.
‹ dialogues : indianred


‹ âge : 26 ANS
‹ occupation : ACTRICE, LANCELOT CENTRAL (intern lysa montez)
‹ maison : POUFSOUFFLE
‹ scolarité : 1988 - 1995.
‹ baguette : VINGT-SIX CENTIMETRES, BOIS DE POIRIER, PLUME D'OISEAU-TONNERRE.
‹ gallions (ʛ) : 1013
‹ réputation : elle apparaîtra dans la prochaine saisons de lancelot central + elle a été l'une des victimes des brainwash pendant la guerre + elle est proche des scamander + elle assume tout, n'a peur de rien + elle est très affectueuse, pleine d'amour et de bonne humeur + elle adore faire des pranks.
‹ faits : elle a grandi dans une famille stable et aimante + était une vraie party girl quand elle était à poudlard, elle en a organisé plus d'une, d'ailleurs + à la sortie de poudlard, elle est devenue assistante puis gouvernante dans un hôtel sorcier + elle a ensuite été employée par newt et tina scamander pendant plusieurs années + pendant la guerre, la plupart de ses proches sont devenus des insurgés, elle a choisi de conserver sa place dans la société pour faire passer des informations et aider à des sabotages, faisant le lien entre la rébellion et la société civile + elle a été capturée par le gouvernement lors d'une mission, et afin de la sauver des sanctions réservées aux insurgés, les scamander ont accepté à contre-coeur le brainwash pour elle, en pensant que c'était le seul moyen de la sauver + elle a vécu un an persuadée que le lord avait la solution à leurs problèmes, et qu'il fallait se débarrasser des insurgés + après la guerre, elle a suivi le programme réservé aux victimes + elle a encore parfois du mal à démêler le vrai du faux, ses faux souvenirs des vrais, et elle commence tout juste à renouer avec ses anciens amis + elle fait encore de violents cauchemars et peut se réveiller complètement désorientée, elle en veut encore aux scamander + kenna a enchaîné les petits jobs, mais vient d'être castée pour la nouvelle saison de lancelot central.
++ kenna a toujours eu un problème d'alcool, plus ou moins violent selon les périodes, mais n'a jamais voulu l'assumer + elle recherche très, très souvent l'affection, et elle a un tableau de chasse à faire pâlir le plus fier des playboys. il n'est pas rare qu'elle ramène quelqu'un chez elle, même si ça s'est calmé ces derniers temps.
‹ résidence : DANS UN APPARTEMENT DU LONDRES SORCIER. ELLE VIT SEULE.
‹ patronus : un chimpanzé.
‹ épouvantard : la solitude.
‹ risèd : avoir quelqu'un qui l'aime vraiment. vraiment, vraiment.
Voir le profil de l'utilisateur
INVASION DES SELWYYYYYYN iiih iiih
bienvenue parmi nous et excellent choix d'avatar, miranda est super canon wi bon courage pour cette fiche, j'espère que tu te plairas sur exci trognon

• • •


   I WATCHED IT BEGIN AGAIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(the blue queen) look for the girl with the broken smile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Haesen ϟ look for the girl with the broken smile
» look at the girl with the broken smile ♔ aspen-chloé.
» Arielle Queen, des années plus tard...
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» London Stiller...she's a special girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: en danger
-