Partagez | .

sujet; i think i'm right for you (hitdat#7)

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 788
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Elle est vraiment déçue d'avoir raté son anniversaire, à quelques jours près en plus. Si seulement il était venu dans les studios d'OVO un peu plus tôt, si seulement ils avaient pu briser la couche de glace qui s'était imposée entre eux un peu avant, elle aurait pu être avec lui pour ses vingt-sept ans. Il lui paraît impossible d'ignorer la chose maintenant, de la traiter avec la nonchalance qu'Hiram montre, de ne pas le fêter ce soir s'il le faut, à sa façon, de ne pas se mettre à la recherche du cadeau parfait dès demain. Lui aussi a été en retard pour son anniversaire en avril et ils n'étaient même pas en bons termes du tout, mais il lui a quand même offert Snow, le meilleur cadeau qu'on lui ait jamais fait — sauf peut-être KDGKSH chantée contre sa peau nue à Paris. Ils sont ensemble maintenant et Kida n'a jamais été avec quelqu'un, mais si elle sait être extra pour les quelques amis qu'elle arrive à garder, nul doute que pour Hiram elle va se mettre en tête de trouver meilleur cadeau du monde. En attendant Hiram n'a pas l'air contre sa proposition, prolongeant le baiser qu'elle prévoyait court et l'attirant un peu plus contre lui, comme s'ils étaient seuls. Elle pourrait s'habituer à ça, à lui, au fait de ne pas réfléchir et juste de faire ce qu'elle a envie, quand elle en a envie. Comme quelqu'un de normal, qui n'appartient pas au monde. You know what would make me really happy? You only wearing that lipstick like you promised. ” Elle sourit un peu quand il attrape son menton, souligne d'une caresse de son pouce la forme de ses lèvres, comme il l'a déjà fait plusieurs fois. Il aime ce rouge et elle le porte toujours pour lui. Et elle se fera un plaisir de ne porter que ça dès qu'ils seront seuls. Ça faisait partie des ses plans depuis qu'ils se sont embrassés dans le booth, mais d'autant plus depuis qu'ils sont ensemble pour de vrai et c'est une certitude absolue depuis qu'elle sait qu'elle doit se rattraper d'avoir raté son anniversaire. “ Anything for you baby. ” Le surnom lui a échappé tout seul quand il a quitté le booth pour la scène, mais ça lui a bien plu de le retrouver dans sa bouche à lui et elle décide que c'est son nouveau pet name. “ Can't promised I won't get it smudged all over you though. ” propose-t-elle presque innocemment, dans un souffle. “ Let's get that bottle and go back to my place to see about all that. ” Elle approuve d'un signe de tête, tout ce qu'il voudra pour ce soir. Leurs doigts sont toujours enlacés quand il l'entraîne à sa suite pour retrouver leur booth et elle a un sourire satisfait sur les lèvres. Ils se font arrêter par la fan que Kida a laissée dans la foule alors qu'ils sont presque arrivés. La mannequin est passablement agacée ; elle veut n'être qu'à Hiram ce soir, elle veut oublier le reste du monde et surtout tout ce qui pourrait mettre en danger ce eux qu'ils sont en train de construire. Mais la fan a respecté son choix en ne la prenant pas en photo malgré elle dans l'audience et si elle l'a fermement attendue et semble véritablement vouloir le selfie promis, elle a la décence d'avoir l'air un peu gênée. Alors Kida lui sourit et accepte de prendre la photo sur laquelle Hiram fini aussi. “ Don't post it you promised. ” La fan n'a pas l'air de vouloir revenir sur sa parole non plus, absolument ravie en regardant le résultat sur son pow, Kida prend son handle MSN tout de même lui promettant de la stalker et elle décide qu'elle aime bien la sorcière quand celle-ci les laisse s'éloigner en leur souhaitant une bonne soirée sans avoir posé la moindre question sur le fait que ce soit main dans la main qu'elle les ait trouvés.

We're going to have to be more... discreet ” fait quand même Hiram dès qu'ils ont retrouvé leur booth. Kida lui tourne le dos pour attraper sa veste en cuir et une petite moue étire brièvement ses lèvres. “ I mean... ” Il s'est assit sur le canapé et elle se demande s'il a changé d'avis et décidé de rester alors qu'elle jette la veste sur ses épaules et s'empresse de stalker la demoiselle qu'ils ont laissé avant d'oublier son handle comme elle oublie tous ces petits détails. Quand il se relève il lui attrape la main et il a la nouvelle bouteille de champagne dans l'autre. “ No? What do you think? ” Il l'attire à lui et la moue refait son apparition sur les lèvres de Kida. Être plus discrets, c'est se mettre à réfléchir, précisément ce qu'elle était contente de ne pas avoir besoin de faire quand il l'a embrassée dans les coulisses. C'est ce qu'elle n'a pas envie de faire. Mais ne pas l'être, se donner le droit de lui tenir la main en public c'est aussi risquer de se faire voir, non pas par des yeux vagabonds, passablement intéressés, mais par des objectifs d'appareils photo aussi, c'est risquer de nourrir des rumeurs et des comptes fans et les #kidiram qui envahissent déjà son feed MSN. “ If I could, I'd keep you all to myself” Elle aussi. Elle se souvient de la facilité de ce premier soir, quand il ne savait pas qui elle était, quand elle était connue, mais pas autant qu'elle l'est aujourd'hui et quand lui ne l'était pas. Quand ils pouvaient se tenir la main et s'embrasser fiévreusement tous les cinq cent mètres. Elle se souvient de l'arcade moldue. Elle aimerait qu'il ne soit qu'à elle, tout le temps, comme il peut l'être dans ce booth ou chez lui ou dans sa chambre d'hôtel à Paris. Mais “ But sadly... ” Ce n'est pas possible. Ils ne sont jamais des anonymes dans la rue. Il y a toujours le risque d'être vu. Elle a l'habitude de se voir sous tous les angles sur les comptes que certains fans ont créés pour retracer le moindre de ses faits et gestes. Rien que cacher le fait qu'elle fume est d'une difficulté monstre. Elle n'aime pas l'idée qu'Hiram ne soit qu'un dirty little secret comme son addiction à la nicotine peut l'être. Mais il a ça de commun avec qu'il est pour l'instant impensable pour Kida d'en parler à Roksaneh. Et ne serait-ce que pour éviter que sa mère ne le sache, l'effort de discrétion est une nécessité absolue. Ça l'attriste véritablement, de ne pas pouvoir profiter de lui à chaque instant et partout. Comme ça l'attriste d'avoir à réfléchir à ces gens qui l'ont vue dans la foule, d'avoir à se trouver une excuse, d'avoir à se demander si on la prise en photo en train de s'extasier devant Hiram. Elle aimerait n'être qu'une tête parmi d'autre dont tout le monde se moque totalement, elle aimerait pouvoir n'être qu'une fille de vingt ans amoureuse. “ I really want this to work. ” Elle hoche lentement la tête. “ Me too. ” C'est important pour elle. Elle veut que ça marche, elle a besoin que ça marche entre eux et si le prix à payer c'est de devoir se retenir en public, cacher leur relation pour l'instant au moins, elle est prête à le faire. Hiram a raison. “ I can have you exclusively and entirely and everyday…in private. Let's keep our business on the low low. ” Pour l'instant. Parce que plus elle passe de temps avec lui et plus elle a envie d'en passer et parce que Kida se connaît, elle sait que même si elle a peur d'eux en privé et qu'elle aurait encore plus peur d'eux en public, elle ne supportera pas trop longtemps de ne pas pouvoir être avec lui dehors, dans cette vie publique qu'ils mènent tous les deux en parallèle. Parce que cette vie publique c'est 99% de sa vie précisément et que ça lui bouffe beaucoup trop de son temps. Et parce qu'elle ne supportera pas de voir les rumeurs qui le lieront à d'autres. Et parce qu'elle ne supportera pas de ne pas pouvoir le prendre dans ses bras quand il y a le moindre pow dans la pièce. Mais pour l'instant, l'effort est nécessaire. Elle lui embrasse la pommette pour lui faire savoir qu'elle ne le prend pas mal malgré la petite moue qui traine encore sur ses lèvres. “ You're right it's better that way. But you need- ” elle baisse un peu les yeux, serre ses doigts entre les siens. “ -please don't…don't get with anyone else? ” elle ne devrait pas être aussi craintive, c'est plus ou moins l'accord qui a été passé entre eux, mais avec lui Kida préfère être trop sûre que pas assez. Et elle tient à son exclusivité malgré tout, même s'il reste aux yeux du public le fuckboy qu'ils connaissent depuis le MFactor. Kida a toujours été possessive, mais c'est d'autant plus le cas désormais qu'elle a quelqu'un. Elle se mordille légèrement la lèvre inférieure et joue nerveusement avec les doigts d'Hiram.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 748
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Il se demande si c'est de la déception ou de la vexation qu'il lit sur le visage de Kida; pourtant, Hiram ne revient pas sur ce qu'il vient de dire, attend plutôt son verdict à elle. Au fond, lui, peu lui importe que quiconque sache; même si ça mettrait à mal sa réputation de fuckboy, il s'en remettrait. Elle en revanche... il n'a aucune envie de teinter son image plus qu'il ne le fait déjà, tout comme il n'a aucune envie de l'éclipser; parfois, et il voit que c'est la même chose sur ses scrolls à elle, il a l'impression que le #kidiram supplante leurs carrières respectives... “ Me too. ” Hiram est soulagé, quoiqu'un peu désolé, parce qu'il aimerait que ce soit... mieux pour eux deux. Il est déjà agacé de toutes les fois où il la verra sans pouvoir la prendre dans ses bras ou l'embrasser, déjà fatigué des discussions avec son équipe PR qui lui demandera d'apporter un date à telle ou telle soirée alors qu'il ne pourra pas amener Kida. Mais pour l'instant, c'est sans doute pour le mieux. Il ne doute pas que John et la mère de Kida, Roskaneh, seraient furieux de le savoir dans son entourage, même si il ne doute pas que son agent sera bientôt au courant par la force des choses... “ I can have you exclusively and entirely and everyday…in private. Let's keep our business on the low low. ” Ça le fait sourire très légèrement, il ne sait pas véritablement pourquoi; c'est sans doute la formulation qui attire son oreille, la répétition du dernier mot. In private. Il a l'impression d'être son petit dirty little secret et même si c'est amusant, c'est un peu... vexant, d'une certaine manière; mais après tout, c'est lui qui en a parlé en premier et il comprend bien que pour l'instant c'est nécessaire.

Kida a toujours l'air un peu déçue quand elle lui embrasse la joue et Hiram serre doucement ses doigts comme pour la réconforter.  serre ses doigts entre les siens.  “ You're right it's better that way. But you need- ” Il arque un sourcil sans comprendre sa soudaine timidité et hésitation, puis les fronce en observant l'expression de son visage. “ -please don't…don't get with anyone else? ” Hiram est un peu vexé, malgré lui, même si l'inquiétude de Kida est compréhensible. Il se force à sourire légèrement, lâchant ses doigts pour poser sa main dans son dos et l'attirer à lui, tendant le cou pour atteindre ses lèvres et l'embrasser doucement. “ That starboy's all yours. ” Kida peut lui faire confiance, il aimerait le lui dire comme ça, sans détour, mais il aurait presque peur de voir la lueur incertaine dans ses yeux; ainsi détourne-t-il les siens, ses doigts revenant se nouer aux siens machinalement alors qu'il la tire après lui pour quitter le booth et revenir dans le dédale de couloirs à l'abri de tous et de toutes. Il n'a pas l'occasion de revoir Cash mais peu importe, il attend qu'ils soient dans la ruelle dans laquelle ils ont transplané pour s'arrêter. “ I- uh, ” il se rend compte qu'il y a un employé qui fume et machinalement, Hiram fait quelques pas dans l'autre direction sans lâcher la main de Kida, ses yeux toujours fuyants un peu. Elle a raison de le remettre en question mais il n'empêche que ça fait un peu plus mal que prévu. “ I meant it. Exclusively, entirely, everyday. I'm serious about this - about us. ” Il se mord légèrement la lèvre intérieure alors que pour la première fois depuis le début de la soirée, Hiram se fait la réflexion qu'il ne serait pas contre un peu de drogue; cette pensée est presqu'aussitôt repoussée, mise de côté, oblitérée. Il a promis à Nicky de ralentir un peu, après sa conversation avec Kida et les mots qui l'ont plus marqués qu'il a laissé paraître. Il se l'est promis à lui-même, aussi.

And I'll behave when there's people around. Which is not the case now so... ” Il vient une nouvelle fois chercher ses lèvres et la plaque presque contre le mur derrière elle, réminiscence de leur rencontre dans une ruelle similaire même si le baiser de cette fois-là, empressé et rapide, n'a rien à avoir avec celui qu'il dépose sur les lèvres de Kida cette nuit-là. Il aimerait ne pas porter la bouteille de champagne et pouvoir glisser ses mains sous son perfecto pour effleurer sa taille, la presser contre lui, caresser ce corps qu'il commence à connaître par coeur; à la place, ce n'est que des baisers brûlants qu'il lui arrache, sur la bouche et dans le cou, contre sa clavicule et son pouls, souriant à chaque frisson qui l'agite elle. “ So... not a threesome fan? ” murmure-t-il contre sa peau d'un air sérieux avant de se fendre d'un grand sourire moqueur, venant reprendre sa main après avoir appuyé la sienne contre le mur, pour l'attirer à lui. “ Kidding. Are you ready to go?

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 788
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Kida est trop occupée à regarder leurs doigts enlacés pour voir le sourire un peu forcé sur les lèvres d’Hiram et la blessure dans ses yeux. Elle ne relève les siens, presque paniquée, que quand il défait leurs doigts, craignant soudain qu’il fasse l’impossible et lui dire que ce n’est pas comme ça que ça va fonctionner entre eux, qu’il ne veut plus de l’exclusivité qu’il a pourtant lui-même demandé aux studios. Sauf que sa main vient aussitôt se poser dans son dos et elle perd de son angoisse quand il l’attire à lui et l’embrasse doucement. “ That starboy's all yours. ” L’inquiétude est ravalée, le soulagement prend sa place. He’s hers. Un nouveau sourire fend ses lèvres. Il est à elle et elle est à lui et ils n’ont plus besoin d’une excuse comme le lit ou la chambre d'hôtel dans laquelle ils se trouvent ou les vêtements qu’ils portent pour ça. Il veut être à elle. Il est de loin la chose la plus précieuse qu’elle ait jamais eu et elle n’a jamais autant voulu quelqu’un que lui. Pourtant, l’obsidienne lui échappe et si ce n’est vraisemblablement que pour rattraper ses doigts et les faire sortir de là, Kida se demande si elle l’a vexé. Si ses doutes sont aussi toxiques pour lui qu’ils le sont pour elle. Ce n’est que dans la ruelle par laquelle ils sont arrivés qu’il les arrête tous les deux et qu'elle lui lance un regard curieux. “ I- uh, ” Elle suit son regard vers l’employé qui fume dans un coin et se laisse entraîner un peu plus loin, remarquant que ses yeux la fuient toujours un peu. “ I meant it. Exclusively, entirely, everyday. I'm serious about this - about us. ” Elle ne devrait pas sourire devant son sérieux et ni trouver charmant la façon qu’il a de se mordre la lèvre, mais l’entendre dire ça lui procure une joie encore inconnue. Elle ne devrait pas s'émerveiller encore de la simple mention d'un us. Elle s’en veut de ne pas lui avoir fait confiance, même si elle sait aussi que c’est un peu normal, après les hauts mais surtout les bas qu’ils ont vécu, c’est normal que ça lui prenne du temps, normal qu’elle veuille être sûre de ce qu’il veut et ce qu’il ressent. Mais maintenant elle l’est, maintenant elle veut l’embrasser partout jusqu’à ce qu’il sourit de nouveau, elle veut rentrer avec lui ce soir et tous les autres soirs. He’s hers et elle est sienne exclusivement et entièrement et pour tout le temps qu’il le voudra. Et elle est incroyablement sérieuse elle aussi, elle a besoin que ça fonctionne, elle a besoin que ça dure, elle a besoin d’être avec lui et qu’il ne la déçoive pas et qu’il la rende heureuse et elle veut le rendre heureux aussi et qu’il ne se lasse pas d’elle comme il le devrait pourtant. Et il prend ça sérieusement, ce n’est plus un jeu pour lui, comme ça ne l’est plus pour elle depuis longtemps et elle s'en veut oui, mais elle n'arrive qu'à sourire.

And I'll behave when there's people around. Which is not the case now so... ” Elle n’a pas le temps d’arquer un sourcil qu’il est sur elle, et qu’elle se retrouve dos au mur, lèvres plaquées contre celles d’Hiram. Ça lui rappelle son premier baiser avec lui, dans un environnement un peu similaire, mais des circonstances tellement différentes. Ils étaient deux inconnus à l’époque, ils s’aiment aujourd’hui. Kida aimerait pouvoir le repousser gentiment, lui rappeler qu’ils sont quand même dans la rue, qu’il ne peut pas la faire frissonner comme ça, l’embrasser comme ça sur la peau laissée nue par sa robe, la forçant à se mordre les lèvres alors qu’elle le presse un peu contre elle, les bras enroulés autour de sa nuque. Mais elle est aussi impatiente que lui, aussi dépendante, aussi faible devant le moindre de contact de sa bouche avec sa chair frémissante. “ So... not a threesome fan? ” la lèvre de Kida est libérée de l’emprise de ses dents et elle fronce légèrement les sourcils quand le murmure touche sa peau et qu’elle baisse les yeux vers l’air sérieux d’Hiram. C’est-à-dire, que…elle n’a jamais…mais non ? Ou peut-être ? Elle ne sait pas ? Elle essaye de conserver un air un peu neutre quand elle ouvre la bouche pour répondre “ Uh-- ”, mais est interrompue par le sourire moqueur d’Hiram qui reprend ses doigts. “ Kidding. Are you ready to go? ” Elle fronce le nez, mais l’agacement n’est que feint, elle est encore fascinée par l’aise qu’ils ont à juste être. Par le fait qu’il puisse juste plaisanter comme ça et l’attirer à lui aussi simplement comme s'ils ne s'étaient pas déchirés mille fois. “ I told you anything for you birthday boy. ” Elle plante un baiser sur ses lèvres, incapable de s’en tenir éloignée trop longtemps. Il a été son boytoy à Paris, se pliant aux moindres de ses désirs, c'est à son tour de lui retourner la faveur. “ You love living dangerously don’t you? Anyone could have walked up this alley. ” Une petite moue faussement ennuyée passe ses lèvres, mais elle est presque contente de savoir que l’arrangement qu’ils ont conclu est aussi difficile à tenir pour lui que pour elle. “ Oh look at you baby” de sa main libre elle vient caresser les lippes trop rouges d'Hiram. A beautiful sight. “ My lipstick's already smudged all over you…and not the way I had in mind. ” Un sourire en coin accompagne le regard appuyé qu'elle jette au corps d'Hiram. Le doigt sur ses lèvres retombe contre son flanc, après avoir comme hésité à effleurer les vêtements d'Hiram jusqu'à sa ceinture. “ We can go, but it’s… we’re doing your birthday and I was thinking… ” Elle est un peu timide de nouveau “ I’d like to try some XO with you? ” C’est sa soirée et pas celle de Kida, mais Hiram aime la drogue, elle le sait, et apparemment ce combo lui plaît (il n'y a qu'à écouter King of the Fall pour le savoir) et elle, elle ne le connaît pas, mais depuis qu’elle sait ce que XO veut dire, elle a envie d’essayer avec lui, comme elle a envie de tout essayer avec lui, parce que tout est toujours mieux et plus attirant avec lui. Kida n'aime vraiment pas quand il est trop high, mais quand ils le sont ensemble c'est différent, quand ils partagent juste un joint, ou un peu de coke sniffée sur le corps nu de l'autre — encore que, depuis son overdose, elle n'est pas sûre de vouloir le voir s'en approcher de nouveau et elle ne risque certainement pas de le lui proposer. En réalité si elle est un peu hésitante c'est aussi qu'elle sait qu'elle ne devrait même pas lui proposer ça non plus (elle n'a aucune idée de la puissance des deux drogues ni du mélange ainsi créé) même de façon exceptionnelle, même pour son anniversaire. “ Full disclosure: I didn't actually know what it was at all. ” Elle se mord un peu la lèvre, mais elle sait que même si Hiram se rit et se moque, elle ne le prendra pas mal. Il s'en doute déjà sûrement, sa façon maladroite de sauver la mise ayant été plutôt évidente et il aurait raison de trouver ça drôle. C'est complètement ridicule et stupide de sa part d'avoir été pendant autant de temps aussi aveugle au sens des paroles d'une des ses propres chansons, de paroles qu'elle-même chantait, qu'elle-même a proposé ensuite comme titre de l'album et qui est devenu nom de sa subunit avec. Elle en veut encore un peu aux autres membres d'XO de l'avoir laissée dans le flou, même si certains dans le groupe comme l'équipe qui les entoure ont semblé plus étonnés, quand elle a fait part de sa découverte pleine de rage, que véritablement moqueurs. Elle se sent très bête, mais devant Hiram, ce soir en tous cas, ça ne la dérange pas d'avouer sa naïveté et son manque d'expérience.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 748
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Son vague air excédé approfondit le sourire d'Hiram dont les yeux étincèlent de malice. Il n'est pas étranger aux ménages à trois, mais il se doute que ce ne soit pas vraiment le truc de Kida — même lui doit avouer que ça ne lui vient à l'esprit que pour l'agacer, même dans ce contexte-là il serait incapable de partager, ses sourires et ses baisers et ses mains, non, il ne pourrait pas. “ I told you anything for you birthday boy. ” Il renifle légèrement, il espère qu'elle sait qu'il n'est pas sérieux parce que vraiment ce n'était qu'une blague; le baiser qu'elle plante sur ses lèvres lui donne juste envie de rentrer chez lui, de profiter de la soirée et d'elle et de ne pas penser au reste. Et tant mieux si son anniversaire n'est que ça, une soirée passée avec elle, il n'aimerait pas que ce soit quoique ce soit d'autre ou qu'elle se mette en tête de faire quelque chose de spécial... même si c'est une soirée spéciale, il imagine. Leur première soirée en tant que- “ You love living dangerously don’t you? Anyone could have walked up this alley. Well, no one did. So. ” Il hausse les épaules d'un air indifférent, ils ne sont que des ombres dans cette ruelle, des inconnus. C'est vrai qu'ils auraient été embarrassés de se faire prendre la main dans le sac mais ce n'est pas le cas, alors autant ne pas s'y attarder; Hiram est persuadé qu'il pourra parfaitement se tenir à l'avenir, quand il aura un peu moins d'alcool dans le sang et un peu moins de Kida sur les lèvres. Kida est trop attirante, ce n'est pas de sa faute.

Oh look at you baby. ” Encore une fois, le surnom lui tord le ventre et il s'efforce de ne pas bouger quand la main de Kida se lève pour effleurer sa bouche, souriant seulement quand ses doigts s'y attardent. “ My lipstick's already smudged all over you…and not the way I had in mind. ” Le regard qu'elle lui jette rend Hiram très sérieux, alors qu'il imagine sans mal où est-ce que les lèvres de Kida pourraient traîner, ce qu'elles pourraient embrasser; quelque chose rugit dans sa poitrine et il ne sait pas trop comment il résiste à l'envie de la plaquer de nouveau au mur pour l'embrasser encore et encore, quitte à retourner à l'intérieur du Spitfire pour faire un passage symbolique dans leurs toilettes. “ We can go, but it’s… we’re doing your birthday and I was thinking… ” Hiram fait carrément la tête quand elle dit qu'ils fêtent son anniversaire — à quoi bon? C'était il y a quelques jours et ce n'est pas important, il préférerait qu'ils fêtent le fait d'être ensemble, il préférerait qu'ils profitent de la soirée sans avoir la pression de l'anniversaire sur les épaules. C'est pour ça qu'il n'a jamais aimé ça. Les anniversaires qu'il a fêté avec sa mère n'ont jamais été joyeux, juste un jour après les autres, même si elle faisait toujours de son mieux pour revenir à la maison un peu plus tôt et lui offrir quelque chose. Et c'était toujours décevant, ce qui est horrible à dire, mais il se souvient encore de la frustration de voir les autres garçons de l'école revenir à la maison avec des nouvelles baskets ou des game boys alors que sa mère lui ramenait toujours des petites choses qui étaient spéciales, bien entendu mais pas cools.

Il a souvent été injuste avec sa mère. “ I’d like to try some XO with you? ” La moue s'efface presqu'aussitôt du visage d'Hiram. Quand il a commencé à grandir, ses anniversaires et ceux de ses potes se résumaient souvent à ça: de la drogue en plus grande quantité que d'ordinaire, et aux frais des autres. “ Full disclosure: I didn't actually know what it was at all. ” Elle se mord légèrement la lèvre et Hiram aussi, en réponse mais surtout pour ne pas rire légèrement, il ne peut pas s'empêcher de penser qu'elle le prendrait mal. “ Could have fooled me, ” répond-t-il d'un ton égal, espérant qu'il a l'air honnête alors que même que dans ses yeux il y a toujours cette étincelle moqueuse et joueuse, pas méchante, juste malicieuse. Leur échange de quickies l'avait bien fait rire même si il n'avait pas osé trop se moquer d'elle, il croyait bien avoir deviné qu'elle n'avait aucune idée de ce que c'était jusqu'à ce qu'il fasse référence aux drogues... cute. “ Ok, ” finit-il par concéder, fouillant dans ses poches extensibles jusqu'à ce que ses doigts se referment autour de son téléphone moldu. Il ne l'utilise plus vraiment, il a acheté un pow dernière génération à Roy après avoir signé son contrat avec Gatsby, et ça fait longtemps qu'il n'a pas parlé à ses amis moldus — pour ce soir, il fera une exception. Le téléphone est quasiment devenu un totem, un lucky charm pour lui. Il est clairement dépassé maintenant... mais peu importe, les textos fonctionnent encore. “ I'll call a car to my roof, we can Apparate there... and then muggle London? My contacts in this world are not really... ” Il pince des lèvres.

Ses contacts dans le monde sorcier pour avoir de la drogue moldue, c'est Roy et les autres, parfois. Il n'a aucune envie de leur parler, de leur expliquer, d'amener Kida avec lui; il ne pardonne pas le rire de Tyler quand Kida a débarqué dans la boîte, ou le sourire sardonique de Roy. “ But no more birthday talk, ” rajoute-t-il après avoir écrit son rapide texto — il espère que le moldu va lui répondre ou qu'il n'a pas changé de numéro — sur son Nokia, avant d'envoyer un quickie sur son pow, avec un regard sérieux en direction de Kida, les sourcils légèrement froncés. “ Ready? ” Il attend son assentiment avant de transplaner; ils arrivent sur le toit de son immeuble sans grand mal, même si il manque de trébucher et de perdre l'équilibre en atterrissant, se rattrapant in extremis à Kida avec un grand sourire. La voiture ne va pas tarder alors à la place, il ouvre la bouteille de champagne, l'apportant à ses lèvres alors même que l'alcool s'en déverse, faisant peu de cas de sa tenue; il tend la bouteille à Kida après en avoir bu de longues gorgées. “ This is our night, ” murmure-t-il à son oreille, “ Kida and Hiram night, Kidiram night, date night, our night. ” Il s'éloigne un peu quand la voiture s'approche, avec un sourire en coin. “ XO night. ” Hiram a l'impression de redevenir le démon qui lui a fait sniffer la cocaïne à même son tort. Elle porte le même rouge à lèvres et c'est à peu près la seule chose similaire; tout a changé depuis.

Pour le mieux, il le sait, il y croit.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 788
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Elle sait qu'Hiram a envie de rire, ça se voit à la façon qu'il a de se mordre les lèvres et l'éclat malicieux dans ses yeux — le même qu'après avoir mentionné un éventuel plan à trois. Elle ne lui en veut pas, plutôt contente au contraire qu'il fasse un effort pour se retenir comme s'il craignait de la vexer. “ Could have fooled me ” Il n'arrive pas à la berner, mais ça lui arrache un petit sourire emprunt de gêne malgré tout. Il aurait tous les droits de rire un peu, d'autant qu'elle ne croit pas sa moquerie mauvaise, juste joueuse, mais ça la touche qu'il ne le fasse pas qu'il essaye d'avoir l'air sincère. Leur dynamique est définitivement différente, cette soirée est différente, ils sont différents — en mieux. Et si elle aurait pu aussi craindre au moment où ils s'envoyaient encore les quickies à ce sujet qu'il la trouve stupide et ignare, et c'est vrai qu'elle l'est dans ce domaine dans lequel lui fait au contraire figure d'expert, elle ne s'est plus vraiment posé la question face à lui — parce qu'il l'aime et qu'elle s'y connaisse en stupéfiants moldus ou non ne devrait rien y changer. Elle est quand même soulagée d'en avoir la preuve. “ Ok, ” il est un peu moins enthousiaste qu'elle aurait pu le croire. Elle l'a vu se renfrogner à la mention de son anniversaire, elle croit comprendre qu'il est de ceux qui n'aiment pas ces évènements, mais elle aimerait bien le faire changer d'avis, elle trouve ça important. Ceci dit ça lui fait aussi penser que là où il vient d'avoir vingt-sept ans, elle-même n'en a que vingt, une autre raison pour que sa mère désapprouve s'il elle savait. Kida s'en fiche ceci dit. Elle le laisse fouiller dans ses poches, visiblement mettre un plan en place. “ I'll call a car to my roof, we can Apparate there... and then muggle London? My contacts in this world are not really... ” Elle ignore pourquoi il s'arrête comme ça en plein milieu de sa phrase et jette un regard curieux au téléphone moldu qu'il a sorti, le même que le premier soir, qu'il a utilisé pour se procurer… L'émeraude curieuse vient chercher l'obsidienne, mais Hiram est occupé à écrire son texto. Son dealer c'était Roy. C'était lui à l'autre bout du fil la dernière fois qu'elle a vu ce téléphone, c'était lui qui lui avait amené la cocaïne. Il faut croire qu'ils ne sont plus en bons termes. Un peu égoïstement Kida se demande si c'est à cause d'elle. Elle ne se sent pas vraiment coupable toutefois, elle s'imagine sans mal que la vie d'Hiram est bien mieux sans la présence toxique de Roy.  “ But no more birthday talk, ” elle fait la moue, mais il a l'air très sérieux et ses sourcils sont un peu froncés et il ne doit vraiment pas aimer son anniversaire, mais ce n'est pas grave elle trouvera une autre excuse pour rendre cette soirée spéciale — elle l'est déjà ; ils sont ensemble maintenant. Elle lui trouvera quand même un cadeau aussi.  

Ready? ” Elle hoche vivement la tête, et ils disparaissent pour atterrir sur le toit de l'immeuble d'Hiram, ce dernier perdant un peu l'équilibre et se rattrapant à elle dont les talons sont fermement enfoncé au sol. Il n'est plus tout à fait sobre, ça se voit à son sourire. Ça ne l'empêche pas d'ouvrir la bouteille de champagne ça et là et d'en vider pas mal de son contenu dans sa gorge. Ils ne sont pas en train de fêter son anniversaire puisqu'il le refuse, mais ça a un goût de célébration malgré tout quand il lui tend gaiement la bouteille et qu'elle l'attrape avec des doigts hésitants mais un petit sourire. “ This is our night, ” glisse-t-il a son oreille, lui arrachant un frisson au passage alors qu'elle décide sans plus de réflexion de porter le goulot à ses lèvres. “ Kida and Hiram night, Kidiram night, date night, our night. ” elle fait la moue quand il s'éloigne sous prétexte que la voiture qu'il a appelé amorce sa descente. Elle n'a plus envie de sortir, elle veut aller directement dans son appartement. C'est leur soirée et ça lui va. Elle n'aime pas appeler ça Kidiram ceci dit, ce mot ne leur appartient pas, les rumeurs qui y sont attachées non plus. Il y a des tas de versions de la relation qu'on leur prête depuis des mois, mais aucune ne s'approche vraiment de la vérité. Ils ne sont pas Kidiram, ils sont autre chose qui n'appartient pas aux fans, mais à eux et eux seuls. Et cette soirée aussi est à eux et personne d'autre. “ XO night. ” Il y a l'XO toutefois, la seule raison pour laquelle Kida accepte de monter sur la banquette arrière de la voiture, et de laisser sa moue embêtée quitter ses lèvres. Il y a la promesse d'une autre expérience à partager avec Hiram.  “ To us then. ” fait-elle quand elle est installée et Hiram aussi, la bouteille de champagne sur ses genoux qu'elle lève un peu en direction d'Hiram avant de la vider un peu plus entre ses lèvres. Le contact d'Hiram semble lui avoir répondu parce qu'il est capable de donner une adresse au chauffeur qui démarre et décolle.

Elle aime bien le champagne décide-t-elle et elle peut presque sentir la différence de qualité avec celui que leur a versé Cash dans les flûtes un peu plus tôt; non que celui-là ait été mauvais mais celui-ci est meilleur et les bulles dans le fond de sa gorge lui donnent envie de rire. À la place elle se rapproche d'Hiram sur la banquette et installe ses cuisses en travers de ses jambes et love sa tête dans le creux de son cou, regardant Londres défiler depuis la fenêtre qui est de son côté à lui. “ What does XO do? ” Il y a la drogue qui stimule et celle qui calme. Kida n'a jamais pris ni ecstasy ni oxycodone donc elle n'a aucune idée de ce que fait l'un comme l'autre et encore moins le mélange. Elle n'avait jamais pris de cocaïne avant Hiram non plus. It makes the sex better lui avait-il expliqué ce soir-là au Spitfire. Ils n'ont jamais vraiment besoin d'aide sur ce plan là, mais elle est curieuse de savoir si c'est le cas aussi pour ce combo qu'Orla comme Hiram ont l'air d'affectionner. Mais si elle demande, les lèvres contre la peau d'Hiram, c'est aussi qu'elle essaye de se retenir de poser d'autres questions; Do you not talk to your friends anymore? Why? Is it because of me? Why don't you like your birthdays? Is it because of your mother? Tell me about her? Ils sont ensemble et elle pourrait l'interroger comme ça, mais elle a peur de diminuer son enthousiasme, elle a peur de gâcher leur soirée avec des questions désagréables. Et puis, ils seront encore ensemble demain et le jour d'après et elle espère pendant longtemps ; elle pourra bien lui poser toutes ces questions une autre fois. Elle ferme un peu les yeux alors qu'ils continuent de voler, le chauffeur cherchant un point d'atterrissage facile afin de pouvoir atteindre le monde moldu où le dealer d'Hiram les attend. Kida est si bien dans ses bras qu'elle s'endort presque contre lui, jusqu'à ce que la poche d'Hiram sous elle se mette à vibrer. Elle sursaute et écarte une jambe pour lui permettre d'atteindre son pow. Le mouvement est rapide et Kida ne le fait pas exprès, mais ses yeux arrivent quand même à tomber sur l'écran juste avant qu'il ne le porte à son oreille. Elle n'est pas certaine d'avoir bien lu, mais le Kidiram n'est pas le seul "ship" à exciter MSN, le Loram a aussi ses fans (quoique bien moins nombreux) et elle est à peu près sûre que c'est Lorie qui minaude au téléphone au moment où Hiram décroche. L'émeraude revient immédiatement observer le Londres moldus qu'ils ont atteint sans qu'elle s'en rende compte, tentant du mieux qu'elle peut d'ignorer la conversation aussi bien que la jalousie stupide qui s'insinue en elle.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 748
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Hiram prend comme une victoire personnelle le fait que la légère moue de Kida quitte ses lèvres, et il ne peut s'empêcher de sourire en la voyant un peu du champagne. Il l'a vue tremper des lèvres dans la flûte versée par Cash en plus de ses sodas et cocktails sans alcool et même si elle n'a pas l'air convaincue, c'est elle qui garde la bouteille quand ils entrent dans la voiture. Le moldu — Matt — lui a répondu, il fait une fête chez lui et il a tout ce qu'il faut, il est même surpris d'entendre parler d'Hiram, thought u were dead in a ditch somewhere mate. Hiram donne l'adresse au chauffeur avec un sourire en coin, c'est à l'autre bout de Londres mais ils ont tout le temps du monde, lui et Kida; avec elle, c'est comme si le monde devenait l'arrière-plan de leur vie, comme si plus rien n'existait autour d'eux. “ To us then. Us. Il ne pourra jamais se lasser de ce mot, il l'aime tant que ça; il aime cette idée d'eux, cette idée sur laquelle ils ont tous les deux craché le lendemain de son overdose. Ils sont ensemble. C'est étrange et inhabituel mais elle a l'air de vouloir ça au moins autant que lui alors ça ne peut pas être si terrible.

Les jambes de Kida trouvent naturellement appui sur les siennes et il pose une main sur l'une d'elles avec un petit sourire, venant lui voler la bouteille de champagne pour en avaler une autre gorgée. Il a un peu trop bu, ce ne sera pas raisonnable de prendre de l'XO... mais c'est leur soirée et ça fait longtemps qu'il n'est plus raisonnable, Hiram. “ What does XO do? ” Son souffle dans son cou lui arrache un frisson; il peut sentir ses lèvres effleurer sa peau et il se demande si elle fait exprès ou pas de le teaser ainsi. Il aime leur proximité, ceci dit. “ The X gets you really excited and O kinda dulls everything around you, ” dit-il après un moment, après avoir réfléchi. “ It's a party pill and a painkiller. You don't take it at the same time obviously. ” Elle n'y connait vraiment rien et il en connait vraiment trop. Kida a elle-même dit, dans les studios d'OVO, qu'il était trop souvent high, que c'était qui il était vraiment. Il aimerait lui prouver que ce n'est pas le cas mais il est dans ce monde-là depuis... well, depuis avant qu'il ait son âge, depuis qu'il est sorti de Poudlard quasiment. Il n'a pas commencé à prendre des vraies drogues à cette époque, ce n'était que bien plus tard, et Dieu sait qu'il en a consommé; heureusement que le métabolisme de sorciers est plus puissant par rapport aux drogues des moldus, il est bien conscient que sinon, il serait déjà en train de manger les pissenlits par la racine. C'est pour ça aussi qu'il ne se fait pas trop de souci par rapport à la quantité pourtant impressionnante d'alcool qu'il a ingurgité pendant la soirée.

Il a de toutes manières l'occasion de se calmer un peu sur cette banquette arrière; Kida est silencieuse et lui aussi, son pouce caressant machinalement sa jambe nue au niveau de son genou. Mâchoire calée contre le front de Kida, il observe Londres à travers la fenêtre, se sentant vaguement malade à l'idée de voler jusqu'à ce que Kida ait un spasme et qu'il comprenne que c'est à cause de son pow qui vibre dans sa poche. Quelle idée de l'appeler à cette heure; il regarde son écran, au cas où ce serait Nicky, bien décidé à laisser sonner si ce n'est pas le cas... et se mord l'intérieur de la joue en voyant le nom de Lorie. Hiram ne sait pas si il imagine le regard de Kida qui glisse sur son écran et puis son obstination à regarder par la fenêtre et il ne la regarde pas, se contentant de décrocher et d'amener le miroir à son oreille avec une moue contrariée. Lorie se met presqu'aussitôt à parler et si en temps normal, Hiram dirait au chauffeur de la voiture de faire demi-tour pour retourner sur le Chemin de Traverse pour passer visiter des draps qu'il a exploré de nombreuses fois, pour une fois, il l'interrompt, sans aucun doute un peu brusquement, “ stop that. ” C'est con parce qu'il l'aime bien — il aime bien sa voix, il aime bien leurs voix ensemble, en interview Lorie a un jour dit ce qu'il pensait exactement: it sounds like he's the guy I sing about in my songs and I'm the girl he sings about in his. “ I'm with someone. ” La main posée sur les jambes de Kida n'a pas bougé et se presse légèrement, machinalement, sans vraiment que lui-même le remarque. “ Yes right now but also in general. Yes as in girlfriend. Yeah I'm full of surprises. No, ” grogne-t-il d'un air agacé en détournant la tête pour regarder par la fenêtre. “ Not interested. Yes. What? Ok. See you tomorrow. No, late afternoon, I'm busy in the morning. Ok. Bye. ” Il est exaspéré quand il raccroche et envoie le pow à ses pieds d'un mouvement rageur, loin des yeux, revenant prendre la bouteille de champagne pour en avaler trois longues gorgées.

Sorry, ” dit-il au bout d'un long silence un peu tendu et gênant, trouve-t-il. “ She's- that song that's coming out-- ” Ils ont tourné la vidéo la semaine précédente, elle devrait bientôt sortir, normalement, et ils vont devoir en faire la promo il imagine, et il déteste déjà ça. Il aime bien Lorie — ils ont pas mal parlé, entre autres choses, à la maison du MFactor. Mais elle est juste... agaçante. La main d'Hiram se presse un peu plus sur la jambe de Kida jusqu'à ce que celle-ci relève les yeux vers lui; elle a l'air ennuyée et il sourit légèrement, se penchant pour embrasser le bout de son nez puis ses lèvres, rapidement. “ Our night, ” répète-t-il, parce qu'il n'a pas envie de penser à Lorie, parce qu'il s'en fiche d'elle, mais pas de Kida. Hiram embrasse ses lèvres encore une fois en espérant lui arracher un sourire. “ My birthday night, ” rajoute-t-il d'un air très sérieux, espérant que ça au moins lui redonnera un peu de sourire, juste un peu.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 788
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Kida n’a jamais aimé Lorie. Elle l’a toujours profondément agacée, déjà à l’époque où elle ne la voyait qu’à travers l’écran de sa MirrorTV. Sans être dans la maison des candidats avec eux et sans oser demander quoique ce soit à Romilda, elle se doutait — comme le reste des téléspectateurs à vrai dire — de la proximité entre Lorie et Hiram. Ni l’un ni l’autre ne s’en cachait véritablement et les regards languides de Lorie à peine masqués par les caméras ne pouvaient tromper une Kida à l’affût. Elle ne se considérait pas exactement jalouse à l’époque, elle ne connaissait pas vraiment Hiram et aimait à penser qu’elle ne le détestait que parce qu’il n’avait pas laissé de mots au petit matin et était parti comme un voleur, après une nuit qui l'a trop marquée elle. En visitant la maison quelques semaines plus tard et ignorant soigneusement le chanteur elle en avait profité pour confirmer son avis sur Lorie. Contrairement à Scylla — que Kida soupçonnait à l’époque d’être aussi proche d’Hiram que Lorie — la personnalité de Lorie n’a pas su la racheter. Il faut dire que Kida ne lui en a pas laissé beaucoup de chance. Elle suppose que quand Lorie a été éliminée de la compétition Hiram et elle se sont perdus de vue. Tant mieux. Elle supposait. Jusqu’à ce que leur collaboration musicale soit annoncée et que l’insupportable chanteuse — de toute façon Kida supporte mal les rivales quelles qu'elles soient et Lorie en est une même sans Hiram dans l'équation — ne tease sur son MSN le clip vidéo. Hiram aussi l'a fait. Et elle n’avait pas le droit d’être jalouse à un moment où ils ne se parlaient même pas et alors qu’elle même demandait à John de lui obtenir un duo avec Tyler juste pour embêter Hiram, mais ça l’a profondément agacée tout de même. Et ça fait plus que l’agacer que Lorie appelle Hiram sur son pow à minuit passé. Et ça fait plus que l’agacer qu’il décroche et qu’elle entende l'autre minauder malgré ses efforts pour se concentrer sur la route et rien d’autre. Hiram promis qu’il n’était qu’à elle. Elle ne devrait pas être jalouse, Lorie l’appelle pour leur chanson rien d’autre et s’il y a autre chose il va lui dire qu’il n’est plus disponible. Kida déteste Lorie et elle déteste le fait qu’elle soit incapable de ne pas écouter leur conversation.  “ stop that. ” c’est presque suffisamment brusque pour qu’elle croit d’abord que c’est à elle qu’il s’adresse, elle ne décroche pas son regard de la fenêtre ceci dit. “ I'm with someone. ” Elle sent la main qu’il a posé sur sa jambe raffermir un peu sa prise, un coin de ses lèvres se soulève brièvement, mais elle ne bouge pas d’un poil. “ Yes right now but also in general. Yes as in girlfriend. Yeah I'm full of surprises. No, Girlfriend. C’est con parce que c’est forcément ce qu’elle est s’ils sont ensemble, mais elle n’a jamais été la girlfriend de qui que ce soit et elle a tellement envie d’être celle d’Hiram que ça lui arrache un sourire qu’elle masque en gardant obstinément la tête tournée vers la fenêtre et ravale son sourire quand lui même la joint dans sa contemplation. “ Not interested. Yes. What? Ok. See you tomorrow. No, late afternoon, I'm busy in the morning. Ok. Bye. ” Elle est à peu près sûre de son fait maintenant ; Lorie veut Hiram. Ce n’est pas une surprise et elle préfère le découvrir parce qu’il la repousse qu’autrement, mais ça la contrarie énormément. S’ils n’étaient pas ensemble, si elle ne lui avait pas demandé de se voir et si elle n’avait pas accepté sa proposition pour le soir même, aurait-il dit oui ? C’est stupide de penser comme ça ; il est à elle maintenant et c’est tout ce qui importe et il a dit non à Lorie — peut-être juste parce qu’elle est là, mais non elle en veut pas douter de lui comme ça. Il a l’air au moins aussi irrité qu’elle quand il balance son pow à ses pieds et porte de nouveau le champagne à ses lèvres. Il boit sûrement trop pour quelqu’un qui va prendre de l’XO. Elle n’en sait rien au fond. A party pill and a painkiller, ça semble un peu débile comme mélange pour Kida. Sûrement pour ça qu’Hiram a précisé que ça ne se prenait pas en même temps. Elle voit à peine les bâtiments et les rues qui défilent, sent qu’elle devrait dire quelque chose pour briser le silence si différent du calme et du confort de celui qui régnait avant l’appel de Lorie. Kida la déteste.

Sorry” C’est Hiram qui parle en premier finalement et Kida ne sait pas s’il s’excuse parce que l’appel l’a plus ou moins réveillée, parce qu’elle doit avoir l’air de faire la gueule, ou parce qu’il a quelque chose à se reprocher. “ She's- that song that's coming out-- ” Elle fronce les sourcils, elle se doute que ce n’est pas pour ça que Lorie a appelé. Ils ont tout fini apparemment, la chanson la vidéo qui doit sortir en même temps et de toute façon elle doute que Lorie soit du genre à travailler jusqu’à aussi tard et puis, il n’aurait pas eu besoin de lui dire qu’il était avec quelqu’un in general sinon. Les doigts d’Hiram appuient un peu plus sa jambe et elle finit par daigner relever les yeux vers lui les lèvres un peu pincées. Lui il sourit et ça l’agace un peu plus, même quand il embrasse son nez puis ses lèvres comme pour essayer de l’attendrir — et ça ne marche pas…trop .  “ Our night, ” C’était le cas jusqu’à ce que Lorie appelle et que Kida se demande combien de fois il a réchauffé ses draps et sur quoi est leur chanson et s’ils sont aussi proches dans le clip qu’elle et lui dans celui de Earned it. Il revient caresser ses lèvres siennes mais Kida fait toujours la moue. “ My birthday night, ” Les lèvres de Kida tressautent légèrement, elle ne retient pas le petit sourire qui les fend à temps. Elle veut savoir ce que Lorie lui a dit et elle veut qu’il dise encore qu’elle est sa girlfriend et elle veut oublier Lorie et qu’ils profitent de leur premier soirée en tant que…couple? “That’s right it’s your birthday and your girlfriend is gonna make it the best one ever. ” Elle a toujours le nez un peu froncé quand elle l’embrasse rapidement, prononcer le mot girlfriend ne peut que la faire sourire un peu ceci dit.  “What are you doing tomorrow morning? ”  Elle a tout écouté et ça ne sert à rien de faire semblant; si elle avait pu entendre ce que Lorie disait elle l’aurait fait aussi. Elle imagine qu’il se voit déjà traîner au lit avec elle — c’est certainement son cas à elle — après tout il est déjà assez tard et la soirée semble loin d’être terminée pour eux, mais peut-être pas. “She did not call you about that song though. ” fait-elle platement, parce que si le rendez-vous qu’ils semblent avoir fixés pour demain après-midi peut éventuellement être à ce sujet elle sait que ce n’est pas tout ce que Lorie voulait. Not interested a dit Hiram pourtant. Elle ne devrait pas être aussi boudeuse. “Did you use to shag her? ” Elle connaît déjà la réponse et ça l'agace d'autant plus.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 748
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Kida fait vraiment la moue mais il ne loupe pas le léger sourire qui vient effleurer ses lèvres, qu'elle regrette apparemment parce qu'aussitôt qu'il est apparu, un air boudeur revient sur son visage. Il imagine qu'il n'aurait pas un comportement très différent si c'était Kit (Kit) qui l'appelait au beau milieu de la nuit pour x raison donc il essaye de ne pas se vexer qu'elle s'obstine à penser à elle plutôt qu'à eux, leur soirée, leur première nuit en tant que... il a dit le mot girlfriend ça fait de lui son boyfriend. C'est sorti tout seul et il se demande ce qu'elle en pense, si ça va la faire freak out et la rend nerveuse comme lui l'est légèrement désormais, il aurait dû réfléchir avant de parler mais Lorie est du genre insistante et il n'y a pas grand-chose qui peut facilement la repousser... surtout quand il y a quelques jours à peine, il venait en courant à chaque fois qu'elle appelait. Leur relation a bien changé depuis la maison des candidats. “ That’s right it’s your birthday and your girlfriend is gonna make it the best one ever. ” Même si Hiram n'aime pas trop fêter son anniversaire, il aime le fait qu'elle réutilise le mot et qu'elle sourit légèrement ce faisant, déposant sur les lèvres d'Hiram un baiser qui le fait sourire lui aussi. C'est déjà son meilleur anniversaire de loin, mais il ne va pas lui rendre la tâche facile alors il ne dit rien, son pouce continuant de pensivement caresser sa jambe alors qu'il n'a désormais plus qu'une envie, l'embrasser et un peu plus, faire de leurs aventures sur la banquette arrière d'une voiture volante leur tradition.

What are you doing tomorrow morning? ” Hiram arque un sourcil. Le fait qu'elle ait écouté la conversation — de toutes manières, ils sont si proches que ça n'a rien d'étonnant — ne le dérange aucunement, ni même le fait qu'elle en parle comme ça. C'est bien le cadet de ses soucis; ce qui le surprend, en revanche, c'est sa question dont la réponse lui semble pourtant couler de sens. “ You, hopefully, ” dit-il simplement. Il espère qu'elle n'a rien de prévu parce que lui ne sortira pas du lit avant d'y être obligé, certainement quand Lorie l'appellera pour lui dire qu'il est en retard (elle est trop ponctuelle) ou quand Nicky lui hurlera à l'oreille en lui demandant d'où viennent les photos du Spitfire de lui en train de faire un XO avec ses doigts. Enfin ça, c'est si les photos ne sont déjà pas en train de faire le tour d'MSN. “ She did not call you about that song though. ” Kida fait toujours légèrement la moue et Hiram a envie de lui dire d'oublier tout ça (you shouldn't have heard all that) mais c'est stupide, si elle veut en parler, ils peuvent en parler, il faut qu'ils commencent à faire ça, parler. Alors il se contente de dire la vérité: “ no she didn't ” parce que Lorie avait quelque chose d'autre en tête et qu'il aurait fait demi-tour si les choses avec Kida ne s'étaient pas éclairées et si il ne lui avait pas déjà dit qu'ils seraient exclusifs — qu'il voulait l'être.

Did you use to shag her? ” La question le prend un peu de court, il se demande si c'est un piège... elle doit savoir, ou alors doit se douter, et Hiram n'a aucune raison de mentir... si? “ Yes, ” répond-t-il d'un ton prudent, sans vraiment comprendre. “ Back at the house and then a couple of times after that, when we were producing the song. ” La dernière fois remonte à quelques jours après la club night — Lorie a été son seul contact avec le monde extérieur, puis qu'il a fermé la porte à tous les autres. C'est aussi à ce moment-là qu'ils ont tourné le clip et autant dire qu'ils ont bien su fêter la fin des deux journées de tournage... “ And filming the music video, ” rajoute-t-il. “ She asked me if I wanted to come over tonight and when I told her I was with my girlfriend, insiste-t-il avec un sourire en coin, she asked me to ask you if you were interested too. ” (Autant dire qu'ils s'entendaient plutôt bien sexuellement même si ils avaient tendance à s'agacer mutuellement très vite, elle de sa mollesse, lui de ses phobies sociales.) “ The video's all edited now, we're going to see it tomorrow. I'd offer you to come with, but I feel like you guys wouldn't like each other very much. ” Et lui-même n'a en vérité aucune envie de les voir interagir, déjà c'est bizarre, ensuite Lorie est véritablement odieuse et cruelle quand elle s'y met (une autre chose qui faisait qu'ils s'entendaient bien et s'agaçaient mutuellement à la fois). “ Do we have to talk about her?

Sa bouche revient sur sa joue, sa mâchoire, son menton, son cou, sa main remontant subtilement le long des jambes de Kida. “ I'd ask you to stop talking altogether and kiss me instead but I don't want to shut you out, ” fait-il avec une sincérité inhabituelle, sans aucun doute motivée par la douce chaleur que l'alcool a répandu dans sa poitrine et ses veines. “ So ask away while I make good use of my mouth. Only truths, no lies.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 788
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
You, hopefully, ” Ça a au moins le mérite de la satisfaire assez pour qu'elle se détende légèrement. Elle aurait été déçue de toute autre réponse que celle-ci, déçue de ne pas pouvoir profiter de lui pleinement et jusqu'au bout, de ne pas pouvoir finir sur la même note que la listening party. Elle est plus bookée que jamais Kida, entre XO qui est enfin pleinement lancé et sa carrière de mannequin qui ne s'arrête tout bonnement jamais, mais elle ne doit retourner sur le set de Wogue UK pour finir le shoot commencé aujourd'hui que dans l'après-midi et elle est bien décidée à ignorer tout appel de John qu'elle recevrait avant ça. Jusqu'à ce qu'elle doive absolument retourner dans les locaux du magasine, elle ne compte appartenir à personne d'autre qu'Hiram ; le monde peut attendre. Elle aurait été déçue du contraire donc mais elle est quand même rassurée par sa réponse, quoique le sel dont elle est emplie à l'égard de Lorie n'en soit pas épuisé pour autant. Lorie wants Hiram et ça la dérange.  “ no she didn't ” Au moins a-t-il le mérite de ne pas mentir — de toute façon ç'aurait été inutile. Peu importe, ça ne veut pas dire qu'Hiram la veut en retour. Sauf que ça dérange Kida. Ça la dérange parce qu'elle l'a eu. Elle tuerait bien pour une cigarette en cet instant et elle en a dans son sac et elle sait que ça ne dérangerait pas Hiram, mais elle n'a aussi aucune envie de bouger.  “ Did you use to shag her? ” C'est complètement stupide elle ne veut pas savoir et puis elle sait déjà et elle n'a pas envie d'en avoir confirmation et de donner plus de substance encore à sa jalousie. C'est complètement stupide parce qu'ils ne sont ensemble que depuis quelques heures tout au plus et elle n'avait aucun droit d'être aussi possessive avec lui avant ça. Elle se presse un peu plus contre lui ceci dit. “ Yes, ” Elle baisse les yeux regarde ses doigts repliés contre elle-même. Elle le savait. Ça ne devrait rien lui faire, pourtant ça brûle quelque part dans sa poitrine.

Back at the house and then a couple of times after that, when we were producing the song. ” Elle se demande si ça comprend aussi les jours après la listening party mais avant la club night, si pendant qu'il lui envoyait des quickies qui lui faisaient croire à quelque chose, à un next time, à ce qu'ils se sont accordés pour s'offrir désormais, il répondait aussi aux appels de Lorie. “ And filming the music video, ” Elle sait que ça au moins c'est récent. Mais il y a quelques jours encore ils ne se parlaient plus, plus du tout. Et c'est normal qu'il ne l'ait pas attendue. Il n'avait rien à attendre après tout, elle lui avait fait comprendre qu'elle ne voulait plus de lui dans sa vie. Kida n'a pas exactement l'impression qu'il eut été nécessaire pour elle d'en savoir autant, mais elle salue l'effort d'Hiram pour être complètement honnête avec elle, pour la rassurer probablement comme s'il savait à quel point tout ceci l'a rendait insecure au possible. Sauf que ça la rassure pas vraiment, sauf en ce qu'elle sait qu'il ne lui ment pas.  “ She asked me if I wanted to come over tonight and when I told her I was with my girlfriend, (la moue se déforme un peu, le mot lui fait encore trop d'effet) she asked me to ask you if you were interested too. Were you? Manque-t-elle presque de demander sa proposition précédente était une blague, il l'a dit, mais elle ne peut s'empêcher de se demander si, comme beaucoup de plaisanteries, il n'y a pas un fond de vérité derrière. Et clairement Hiram n'a jamais été contre le fait de passer du temps avec Lorie. Elle ne pose pas la question ceci dit parce que ça ne changerait pas grand chose pour elle, il a bien fait de refuser. Kida ne veut pas partager, même comme ça et peut-être encore moins avec Lorie que quiconque d'autre.

The video's all edited now, we're going to see it tomorrow. I'd offer you to come with, ” Il embrasse sa joue et les plis de son visage se détendent légèrement.  “ but I feel like you guys wouldn't like each other very much. ” Non. Elle pourrait venir — et très sincèrement elle serait absolument capable de regarder John dans le blanc des yeux et lui demander de s'arranger pour qu'elle parte plus tôt ou arrive plus tard à son photoshoot pour ça — sauf qu'elle sait qu'elle n'irait que pour jouer la lionne marquant son territoire et que ça serait complètement mesquin et bête et elle doit laisser Hiram travailler et il n'a sûrement pas envie de l'avoir dans les pattes et puis il n'a pas tord Kida et Lorie ne s'entendront sûrement pas, sûrement jamais. “ Do we have to talk about her? ” Elle s'imagine que non. Elle préfèrerait largement oublier toute cette conversation. Hiram a couché avec Lorie bien plus qu'avec elle ça semble évident maintenant et elle se demande pourquoi il ne l'a pas choisie elle pour ça, pour un nous, pour être sa girlfriend. En fait elle se demande pourquoi il l'a choisie elle of all people. C'est probablement pas vraiment un choix, s'il l'aime, mais elle se demande bien ce qui a pu l'attirer chez elle en premier lieu. Les lèvres d'Hiram reviennent essayer de la distraire déposant des baisers un peu partout sur son visage jusque dans son cou, la main qu'il a sur sa jambe remontant doucement le long de celle-ci, arrachant un frisson presque agacé à Kida qui n'arrive plus à bouder. “ I'd ask you to stop talking altogether and kiss me instead but I don't want to shut you out” Elle fronce les sourcils mais un sourire amusé passe ses lèvres. Un Hiram aussi franc est étrange, mais plutôt marrant décide-t-elle. “ So ask away while I make good use of my mouth. Only truths, no lies. ” Elle fronce le nez et le reste du visage avec, relève enfin les yeux vers lui cherchant l'obsidienne de son regard avant de sourire un peu. “ No we don't have to. ” Elle n'aime pas et n'aimera jamais Lorie et elle a sincèrement reçu beaucoup trop d'informations à son sujet de la part d'Hiram, mais précisément elle n'a aussi plus rien à demander et rien qu'elle a envie de savoir à part did you like her? You're mine now. ” Affirme-t-elle comme si elle ne lui laissait pas le choix, avec un rien d'émerveillement dans la voix ceci dit ; elle a encore du mal à y croire. Et elle plante un baiser dans son cou.“ My boyfriend. ” Ce sont ses lèvres qu'elle embrasse cette fois non sans un petit sourire. That starboy's all yours a-t-il dit et ça lui va très bien comme ça. Son boyfriend, son premier boyfriend, le seul qu'elle ait jamais vraiment voulu, le seul dans les bras duquel elle a envie de s'endormir, mais aussi de rester réveillée toute la nuit, le seul avec qui elle est si à l'aise alors même qu'il rend aussi son cœur complètement fou. Elle se presse un peu plus contre lui et revient chercher ses lèvres pour un baiser un peu plus long. C'est son boyfriend et c'est son anniversaire à lui et elle va tout faire pour que ce soit parfait et ça implique de sortir Lorie de leurs esprits respectifs. Elle glisse ses mains dans son cou et ne le laisse plus s'échapper que pour respirer, complètement imperméable au chauffeur jusqu'à ce que ce dernier tapote doucement à la vitre qui les sépare. “ We're there. ” Kida est un peu ennuyée d'avoir à se détacher d'Hiram — un peu plus et elle était prête à quitter sa robe —, mais jette un coup d'œil à la rue complètement lambda dans laquelle ils sont garés, des petites maisons londoniennes probablement converties en appartements sont collées les unes aux autres et elle croit presque qu'ils se sont trompés d'endroit — il n'y a personne dans la rue. Ceci dit quelques basses s'échappent de la maison devant laquelle ils sont arrêtés et à travers les rideaux tirés la lumière perce légèrement. House party. Elle ouvre la porte du côté d'Hiram et s'échappe avant lui, attrapant sa main au passage. “ Come on baby. Let's go have fun. ” Non que s'embrasser langoureusement sur la banquette arrière d'une voiture ne soit pas fun, une tradition à instaurer même si ça ne tenait qu'à elle. Mais ils ont d'autres plans, ils ont l'XO et pourquoi pas une soirée à laquelle s'incruster. Elle veut faire ce qui fera plaisir à Hiram ceci dit et si c'est récupérer la drogue et partir, ça lui va aussi. Tout lui va tant que c'est avec lui. “ Shit. ” fait-elle en s'arrêtant brusquement sur le pas de la porte alors qu'Hiram a ressorti son téléphone moldu. “ I only brought wizard money. ” Et c'est son anniversaire, her treat. Sa moue agacée plisse tout son visage quand elle lance à Hiram un regard désolé.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 748
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Hiram est bien satisfait d'embrasser chaque creux de la peau de Kida auquel il peut accéder; ses lèvres sont brûlantes et rapides, il semble vouloir couvrir le plus de terrain que possible, et il a toujours ce sourire sur la bouche, un peu distrait, un peu parti aussi. Pourtant il est sincère. Il n'aime pas répondre aux questions, il n'aime même pas qu'on lui en pose; avec Kida, c'est différent. Il aime bien quand elle parle aussi — il avait bien aimé quand elle lui avait parlé de sa mère et de sa génitrice, même si ce n'était pas la meilleure chose au monde, il aimait bien qu'elle lui parle à lui. Qu'elle lui raconte ça. Ça lui semble un peu fou qu'elle se sente aussi à l'aise avec lui qu'il peut lui-même se sentir. “ No we don't have to. ” Hiram est légèrement soulagé, bien entendu, il était prêt à répondre à ses questions mais bon, ne pas le faire lui va aussi... Il est un peu déçu qu'elle se soit éloignée mais il soutient son regard sans rien dire, il a passé un bras autour de sa taille pour la maintenir contre lui et sur ses genoux et il resserre légèrement son étreinte. Il préfère laisser Lorie à la porte de leurs pensées et loin de leurs soucis; il n'y a qu'eux, cette bouteille de champagne, et les drogues qu'ils vont consommer. “ You're mine now. ” Le sourire d'Hiram s'étend un peu plus sur ses lèvres en entendant Kida. Il a dans le ventre la même impression que quand elle a posé sa main sur son torse en parlant à Cash. Il aime bien sa possessivité, il aime encore mieux le baiser qu'elle pose dans son cou. “ Yes, ” dit-il simplement, il ne veut pas qu'elle en doute. “ My boyfriend.

C'est tellement... simple et mondain et pas du tout eux qui sont compliqués et chiants et nuls et incapables. C'est tellement simple et basique mais Hiram s'en fiche, il veut bien être son boyfriend, ça lui fait plaisir qu'elle dise ça, et il n'a de cesse de sourire quand les lèvres de Kida viennent caresser les siennes légèrement. Il pourrait bien ne jamais se lasser de ça, d'elle dans ses bras et contre ses lèvres, les doigts qu'elle dépose dans son cou, contre son pouls qui bat à toute allure, quand elle se penche pour l'embrasser de nouveau; Hiram perd toute conscience du temps et de l'espace, la serre plus encore contre lui si c'est possible, les doigts de sa main pressant sa cuisse et sa hanche, il ne sait même plus où ils vont ni pourquoi, il s'en fiche. Il sait juste qu'il aimerait qu'elle soit nue et qu'il aimerait l'être aussi et qu'il aimerait que ce baiser dure pour toujours, que cette nuit ne finisse jamais parce qu'il s'est embarrassé sur scène avec son piano récalcitrant, même si il l'a embrassée devant tout le monde et que Cash l'a vu et elle seule a peut-être été vue et ils vont devoir mentir et Hiram ne veut pas mentir, il veut que tout le monde voit combien elle est parfaite et le rend heureux. Devoir se détacher d'elle quand les doigts repliés du chauffeur frappent la vitre qui les sépare est compliqué, il est à deux doigts de lui dire de continuer de conduire, peu importe où, mais Kida ouvre déjà la porte de la voiture alors qu'Hiram fait la moue.

Come on baby. Let's go have fun. ” Il grogne légèrement mais la suit diligemment, leurs doigts liés alors qu'elle le tire à sa suite. La voiture repart sous le regard blasé d'Hiram. Il sort son téléphone moldu de sa poche pour dire à Matt qu'ils sont arrivés et qu'ils sont là et est-ce qu'ils peuvent rester — lui et Kida avancent déjà vers la porte de la maison alors qu'il écrit son message et “ Shit ” il relève les yeux vers elle d'un air interrogateur. “ I only brought wizard money. ” Hiram ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement en levant les yeux au ciel. “ Typical. ” Il lâche la main de Kida pour plonger la main dans ses poches rendues quasiment sans-fond grâce à un sortilège. “ Oh shit. ” Il ressort des livres, il n'y a aucun souci, qu'il dépose dans la main de Kida — un nombre suspicieux de billets de £20, gondolés à force d'avoir été roulés pour en faire des pailles de fortune — mais en revanche il ne peut pas mettre la main sur son pow... normal, il l'a laissée dans la voiture avec la bouteille de champagne. Il est moins inquiet des nudes qui se trouvent dessus qu'il va avoir du mal à le retrouver, du moins il pense... “ I left my pow back there... ” Il est en train d'hésiter à demander à Kida d'appeler l'agence qu'il a engagé pour amener la voiture mais Matt décide de ce moment-là pour sortir de la maison, avec un grand rire et une porte grand ouverte qui laisse enfin filtrer la musique qui résonne dans les deux appartements. Classic Matt.

Hiram! ” Tous les soucis powesques d'Hiram sont oubliés; il se retourne pour faire face à cet ami qu'il n'a pas vu depuis des années mais qu'il prend tout de même dans ses bras comme si c'était hier; et si le moldu a l'air pendant un instant pris de court, il finit par lui rendre son étreinte avec un rire gêné, lui tendant un sachet bien rempli quand ils se séparent, après un regard appuyé en direction de Kida. “ My girlfriend will be paying. Can we come in? ” Et sans un mot de plus, Hiram rentre à l'intérieur. Il y a de la musique plus énergique en haut, plus chill en bas; parfait pour une soirée sur l'autel de l'XO. Les deux portes sont ouvertes et Hiram est littéralement face à un choix cornélien pendant un long moment jusqu'à ce que Matt et Kida le rejoignent dans le hall; le premier avec un air indécis, puis un haussement d'épaules, lui disant rapidement de ne pas hurler avant de disparaître; la seconde avec la drogue dans les mains. Il s'empare du petit sachet et choisit les deux cachets les plus colorés à disposition; les blancs sont de l'oxy. Il en approche un de la bouche de Kida et le dépose sur la langue qu'elle lui tend avec un sourire en coin, avant d'en faire de même avec le sien; ils avalent en même temps et Hiram vient l'embrasser de nouveau, un peu brusquement, mais ce qu'il n'a pas en adresse, il compense avec la passion qui lui ronge l'estomac depuis les baisers sur la banquette arrière de la voiture. “ Best birthday ever, ” concède-t-il contre ses lèvres avec un sourire en coin.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

i think i'm right for you (hitdat#7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» i think i'm right for you (hitdat#7)
» there's never much love when we go ot † hitdat#6
» (hitdat#1) the party & the after party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres :: Chemin de Traverse :: Pinkstone
-