Partagez | .

sujet; (wizpride) you could have been that lonely star † hitdat#5

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 578
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Hiram ThomsonHappiness exists when you don't know a thing so I hope you don't think this song is about you and only I can know how close you came but baby I'm a pro at letting go I love it when they come and go It could have went so many ways so many ways it can go 'cuz ain't nobody feels the way that I feel when I’m alone so if I said that I won't call the lying comes natural to me you probably could have had it all you could have been that lonely star if we just went on
wizpride †Cool picsI know right?! ” Kida ne sait jamais trop quand Orla est sincère ou ironique — elle se demande même si celle-ci en est toujours certaine —, mais elle est plutôt contente des photographies prises sur son POW pendant la Marche à laquelle elle s'est mêlée presque depuis ses débuts. Les selfies pris avec les chapeaux arc-en-ciel ramenés par Kira avec qui elle a passé une bonne partie de l'après-midi sont encore ses préférés. Elle a dû quitter la parade un peu plus tôt que le reste des participants ceci dit pour retrouver sa subunit près de la grande scène installée à Whitehorn. Il y a beaucoup trop de monde dans les coulisses et pour la première fois depuis longtemps elle doit partager sa loge et elle a tout naturellement choisi Adi pour ça, mais après une soundcheck plutôt réussie, elle se retrouve assise sur de vieilles baffles à éplucher ses clichés du jour, avec une Orla qui fume un joint par-dessus son épaule. Elle lui en a proposé un peu, mais Kida a refusé, elle n'a pas l'habitude de chanter high, elle n'a pas l'habitude de chanter en public tout court, pas vraiment, sans la protection d'un studio ou de caméras d'abord. L'odeur ne la dérange pas ceci dit, ça lui rappelle un autre type de studio, celui dans lequel elle a tourné un clip. Earned It a justement reçu une sortie anticipée, suite à la tempête médiatique postérieure au défilé parisien de Poonima's Secret. Après que les clichés du tapis rouge du gala de Louie W soient parus, puis ceux de la même fin de soirée au Centuries, John et l'équipe de Kida et Nicky et Gatsby Entertainment se sont apparemment accordés pour faire passer tout ça sous le coup de la promo du clip finalement sorti la veille de la WizPride plutôt qu'une semaine plus tard comme originellement prévu. Kida a soigneusement évité les réseaux sociaux un peu craintive de tous les retours — elle a déjà reçu celui (très négatif) de sa mère quant au côté très explicite de la vidéo et ça lui a franchement suffit. D'après John ceci dit ça se passe plutôt bien et il a déjà fait beaucoup de vues. Elle-même n'a pas osé le regarder.

Assis derrière la scène, Kida enfin habillée pour le concert — elle ne s'est pas encore débarrassé du chapeau toutefois —, les membres de XO ont une place de choix pour entendre les artistes qui passent avant eux, même s'ils n'y voient rien. Quand elle le voit de l'autre côté des coulisses, enfonçant son oreillette et hochant la tête vers Nicky qui a l'air en plein milieu d'un monologue qu'elle ne peut pas entendre, Kida sourit. Un peu trop grand sûrement, surtout quand elle croise une seconde son regard, elle n'est pas capable de s'en empêcher cependant. C'est stupide, mais elle ne réfléchit plus quand il s'agit d'Hiram. Elle lui adresse un petit signe de tête.

Kida a gardé sa note, ce petit mot écrit d'un rouge aussi vif que ses lèvres la veille, la première vraie note qu'il lui a laissé, alors même que ce n'était pas nécessaire puisque, déjà, ce réveil était plus agréable que tous les autres. Il ne l'a pas mise à la porte. Et s'il est parti c'est de son propre appartement, la laissant achever son sommeil dans son lit, comme s'il lui faisait confiance, comme s'il aurait voulu rester. I need to go to work. Pas je veux. Et elle aussi de toute façon avait promis d'être retour à Paris pour son photoshoot de trois heures. Mais elle a presque cru avoir rêvé ses lèvres sur les siennes en guise de dernier au revoir tant elle s'est vite rendormie malgré son absence, le nez enfoui dans son oreiller à lui pour s'imprégner de son odeur, Hiram-Le Tigre presque allongé sur elle jusqu'à ce que retentisse la sonnerie de son propre POW. Elle a presque cru rêver jusqu'à trouver cette note, en explorant un peu curieusement l'appartement à la pleine lumière du jour, reprenant presque timidement une douche avant de plier le hoodie volé la veille sur son lit seulement pour mieux en voler un autre dans son placard, toujours noir mais un plus long recouvrant un peu ses cuisses (et elle a bien fait vu les photos prises par les paparazzis à l'OPI). J'adore you. Elle n'a pas cessé d'y penser en chemin vers l'OPI, dans la voiture qui est venue la chercher sur le toit de l'immeuble d'Hiram. Elle n'a pas cessé de la regarder ensuite dans celle qui venue la chercher à l'OPI parisien pour la ramener à son hôtel. Elle n'a fait que penser à ça et à son concert et à la douche partagée et à ces instants parfaits dans son lit — seulement gâchés par les petites bouchées de pizza qu'elle a pris, timidement et avec culpabilité, récompensée seulement maigrement par des baisers brûlants contre sa peau. Elle n'a pas touché à la pizza restante, mais elle n'a pas cherché à se débarrasser des morceaux avalés la veille non plus. Elle pense aux voyages sur une banquette arrière avec lui, étrangement plus encore à cette tranquillité simple quand ils fumaient, les jambes de Kida étalées sur ses genoux qu'aux moments plus passionnels. Elle ne pense qu'à ça quand on la maquille, quand on l'habille, quand l'appareil photo la mitraille, mais aussi quand elle s'écroule sur son lit londonien vers une heure du matin, Hiram-Le Tigre, réduit d'un coup de baguette pour rentrer dans son petit sac à main en sortant de chez Hiram, apparemment bien vite adopté par Ehsan et Snow. C'était son cadeau, c'était leur premier date si parfaite, mais c'est aussi ce deuxième date improvisé, cette journée parfaite qui pour une fois ne s'est pas mal terminée, au contraire; cette peluche c'est tout ce qu'il y a de nouveau entre eux. Don't forget Tiger Hiram if you still want him, elle n'a pas hésité un instant quand bien même ça lui a retourné l'estomac de le voir entier et sur le lit d'Hiram en arrivant chez lui comme si l'aimait lui aussi cette peluche, comme si elle avait un sens, comme si elle importait. Et puis elle s'est souvenue que lui aussi voulait quelque chose, lui aussi voulait de nouveau accepter ce premier date: il veut sa moitié des photos et en se préparant à sortir pour la WizPride elle a glissé ses deux clichés dans son sac pour les lui rendre.

C'est la première fois qu'elle le revoit et elle mentirait à dire qu'elle n'y a pas (beaucoup) pensé, surtout après leurs courts messages échangés sur MSN surtout après son Hope I'll see you at pride . C'est stupide, il sait parfaitement qu'elle va chanter avec XO — première performance publique à quatre d'ailleurs et ça lui fait un peu peur, mais pas d'une manière trop désagréable. Comme elle sait très bien qu'il sera présent aussi. Alors elle croit comprendre qu'il espère la voir, vraiment la voir, pas que de loin, lui parler peut-être aussi…ou peut-être qu'elle ne fait que transposer ses propres envies.  “…Kida?Uh? You said something?” Quand ils l'arrachent à sa contemplation à peine discrète, elle remarque que les autres membres d'XO sont tous debout. Elle lui adresse un dernier regard, il s'apprête déjà à monter sur scène. Curieusement et elle l'a tout de suite remarqué, presque choquée, il n'est pas tout en noir. Il a une veste colorée et c'est véritablement la première fois (sur scène et sans qu'on l'ait forcé en tous cas) et elle pourrait presque croire que c'est son you wear too much black qui l'y a poussé. Presque. Elle n'aurait pas la présomption de croire avoir la moindre influence sur lui — elle aimerait bien.  “ Yeah apparently we need to get on the side of the stage and get ready there so we can pop in as soon as the previous act is over. ” Et bien sûr, c'est Hiram qui les précède directement. Kida hoche lentement la tête et suit sa subunit, se fait accrocher oreillette et micro — pour le moment éteint — au passage. Avant d'éteindre son POW pour le refiler à John qui l'attend déjà du côté droit de la scène où ils sont légèrement masqués du public mais pas du sorcier qui anime le concert et qui sautille gaiement sur les planches, elle écrit un court message privé sur un MSN qu'elle ouvre presque sans le regarder pour ne pas y voir les commentaires et messages concernant clip musical. Break a leg starboy xo. Elle n'a pas répondu à ses derniers messages ni à la photo d'elle qu'il lui a envoyé — elle en a un peu honte, elle a l'air si échevelée sur la banque arrière de la voiture londonienne — il y a quelques jours et elle n'a aucune idée de s'il a lu son message quand deux minutes plus tard il entre sur scène.

Elle est plutôt contente du spot qu'on a donné à XO, ça lui permet de profiter de la performance d'Hiram avec un très léger sourire (parce que retenu) sur les lèvres. Elle bouge un peu en rythme ceci dit, trouvant dans les petits pas de danse de Shakira et les rires d'Orla devant les paroles les plus explicites une autorisation à profiter pleinement. Si Hiram l'a repérée dans ce coin avec le reste de XO, elle ne le remarque pas jusqu'à ce que leurs regards se croisent brièvement de nouveau et qu'elle lui adresse un sourire presque complice et fier, les yeux un peu brillants. Quelques rappeurs quasi-inconnus, sauf pour ceux qui comme Kida ont écouté les vieilles chansons d'Hiram, le rejoignent finalement sur scène pour un énième morceau. Après le fiasco de la cassette rouge offerte par Hiram à Paris, Kida s'était contentée d'écouter ses chansons sur les réseaux sociaux, mais après ce deuxième voyage en France, après cette soirée au gala puis à Londres puis chez lui, après la note qu'il lui a laissé le matin, après ces points de suspensions plus heureux laissés à cet us inespéré, elle a acheté les trois mixtapes d'Hiram dont celle qui avait fini au fond de la Tamise deux mois plutôt. Elle reconnaît donc la chanson (choix audacieux d'après elle) et les paroles et le fait que certaines n'y figurent pas originellement:  “ She repping XO to the death (“ Is he looking at us? ” fait la voix un peu trop amusée d'Orla dans ses oreilles) I'm tryna make these bitches sweat I'm tryna keep that pussy wet I'm tryna fuck her and her friends.

Complètement paralysée par le regard d'Hiram effectivement rivé de leur côté de la scène alors qu'il répète ce couplet inédit, il lui faut plusieurs instants pour hausser les épaules en guise de réponse, se retournant pour faire mine de chercher son agent, arrachant le chapeau de ses cheveux et cachant son visage en feu derrière sa crinière brune. Elle a presque envie de demander son POW à John pour lui envoyer un autre message et lui demander ce que ça veut dire. Elle n'est plus contre le fait que quelques paroles soient sur elle, depuis ce concert au Centuries, elle l'espère même parfois, mais pas celles-ci, pas comme ça, pas de manière aussi évidente avec la référence à XO. Sauf que son agent fronce les sourcils et lui fait signe de retourner d'où elle vient.  “ Give it up for Hiram and his friends guys! That was HOT wasn't it (…) ” Elle fait la moue ça va être à son tour de passer et elle n'est décidément pas prête le moins du monde et quand, professionnelle, elle revient docilement sur ses pas elle manque presque de rentrer dans Hiram et les deux rappeurs qui l'accompagnent. Il est toujours aussi hot en sortant de scène, un peu de sueur accrochée à son front le rush encore visible sur son visage. Elle voudrait le prendre à part pour l'embrasser elle voudrait lui hurler dessus (what the fuck was this?!) au lieu de quoi elle le regarde juste presque surprise de le trouver là. Adi leur serre à tous la main Orla rigole et Shakira a l'air un peu indifférente mais souriante malgré tout. “ Hi! ” C'est vraiment peu et pas du tout comme ça qu'elle imaginait ses premiers mots après qu'il l'ait laissée dans son lit. I told John you love him./You were truly amazing./ I love you./ I want to do that again./ Sorry I took your hoodie. Did you mind?/ I have the photobooth pictures in my purse wanna go get them?/ Tiger Hiram misses you./ I missed you. /Je t'adore. Mais c'est tout ce qu'elle arrive à dire — ses amis à lui la regardent un peu bizarrement et on les attend bientôt sur scène, leurs musiciens s'installent déjà discrètement alors que le présentateur chauffe le public. Tout ce qu'elle ose dire aussi — tout a changé pour elle depuis Paris et le centuries mais elle a encore un peu peur que ça ne soit pas le cas pour lui que ça n'ait été qu'une nuit et journée d'exceptions. Elle a un peu peur que cet ajout à la chanson ait été une façon de se moquer d'elle. Elle ne croit pas. Mais elle n'en sait rien.  “ Cool jacket. ” fait elle timidement mais véritablement appréciatrice parce que ça change tout à son allure et elle trouve ça vraiment joli et elle le trouve vraiment beau et charmant lui et elle doit sûrement s'imaginer les ricanements dans son dos.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 538
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
kidagakash vaneTalk to me baby, Tell me what you're feeling, You say you don't need to go, Don't you pretend you didn't know how all of this would end up, Girl I saw it in your eyes, And baby I can read your mind, And expectations were not in sight, You knew that talking dirty to me on the phone would get me here, Cause we both wanted to do this but I could tell that you were scared, Cause you thought there was more to us but you knew how this would end, It's gonna end how you expected girl you're such a masochist and I ask why, And you reply: I like the thrill, Nothing's gonna make me feel this real, So baby don't go home, I don't wanna spend tonight alone.
wizpride † Hiram ne peut pas s'empêcher de sourire quand il croise le regard de Kida et qu'elle hoche la tête dans sa direction; avant qu'il n'ait eu le temps de lui répondre, un bras s'enroule autour de son cou et l'emporte dans une autre conversation.

Il a l'impression qu'on lui vole tous les moments qu'il aimerait garder pour lui. Ceux où il a envie de lui envoyer un DM pour lui demander si il peut lui demander son téléphone, ceux où il regarde son feed MSN et détaille d'un air critique les photos qu'elle poste à la Marche, ceux où il n'a qu'une envie: se mêler à la foule qui remonte le long de Diagon Alley pour la trouver. Kida, Kida, Kida. Depuis Paris, c'est un peu ça qui tourne en boucle dans la tête d'Hiram. Il n'en a parlé à personne bien entendu, plus par embarras que par honte, pas d'elle mais de lui-même, du fait qu'il est irrémédiablement hooked et all about her. Du fait que la première chose qu'il a fait en rentrant chez lui ce jour-là, c'est chercher des traces de sa présence — en vain —, finissant par se laisser tomber sur son lit et par ne pas détester de trouver son odeur sur les oreillers. Du fait qu'il n'arrête pas de penser à elle même quand il est high, même quand il fait tout pour que ce ne soit pas le cas, quand il sort en boîte et qu'il boit trop et consomme trop de drogues sans jamais finir avec quelqu'un pour achever la nuit, la tête ailleurs, le coeur ailleurs aussi. C'est ridicule et stupide. Il a presque vingt-sept ans. On a plus de crush quand on a vingt-sept ans (et puis il sait que ce n'est pas que ça, un simple coup de coeur en passant, which makes it worse).

Nicky s'amuse un peu moins de la situation. Elle ne le dérange pas, du moins, Hiram imagine qu'elle ne le dérange pas puisqu'il ne lui en a pas parlé et qu'Hiram a été clair dès le début: il préfère qu'il soit vexant et sincère qu'autre chose. La seule chose qui semble avoir gardé son intérêt, c'est Earned It et le fait qu'ils aient sorti le clip en avance par rapport au schedule, la décalant de quelques jours pour coïncider avec le #kidiram qui a apparemment fait beaucoup parler de lui ces derniers jours, entre les photos du tapis rouge et les rares clichés pris aux Centuries, sans compter les témoignages, rumeurs et autres. Il a lu sur certains comptes qu'on les imaginait fiancés. D'autres sont un peu plus sceptiques et hurlent à la PR stunt. Il n'y a que kidiramtrash pour avancer qu'ils essaient juste de garder ça on the down low.
C'est bizarre. Hiram n'arrive même pas à imaginer la chose si elle était vraie. Parce qu'ils sont... something. Enfin, il croit. Peut-être plus maintenant qu'ils sont sortis de tous leurs vêtements magiques et qu'ils sont de nouveau dans leurs univers, avec leur musique et leurs labels et cette scène sur laquelle ils vont se succéder. Pourtant... elle a hoché la tête.

Il pense trop. “ What are you smiling at? Who are you smiling at? ” Tyler et Wilz sont des OG, des amis du début, avant le début même: ils se sont rencontrés au spitfire le jour où Hiram a décidé de monter sur scène pour la première fois, son quatrième gin tonic à la main, freestylant pendant trois minutes sans s'arrêter avant de sortir de scène. Ils ont enregistré pas mal de choses ensemble, Hiram les a aidés à produire quelques tracks et ils ont finit par faire une chanson ensemble, Or Nah, devenue quasi-culte pour les fans les plus hardcores. Elle a fini sur CHROME, c'est aussi la chanson qui a fait s'évanouir Lexie à la maison du MFactor (il sait qu'elle est backstage elle aussi mais si il a vu le reste des LJ et les a salués chaleureusement, il n'a pas vu Posh Spice — dommage), Hiram l'aime bien, le public aussi apparemment. “ That Vane girl, uh? ” Hiram hausse les épaules. Il est content de retrouver ses potes après tout ce temps, ils se sont perdus de vue quand Hiram a commencé à prendre trop de drogues puis a rejoint Kala. Wilz a les fantômes de la Guerre dans son regard et Tyler a toujours été lourd. Mais Hiram est tout de même content de les revoir. “ Did you rewrite the last verse for her? ” Hiram hausse une épaule. “ Label wants scandal, label gets scandal.Fuck I knew it! Leave him be. Hiram's got a c- You boys ready to go? I'm ready. ” Il se défait du bras de Tyler autour de son cou avec un grognement et l'autre rigole. Il reprend son joint à Wilz pour en tirer une longue taffe et ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement à l'adresse du régisseur qui a l'air complètement stressé. “ Are you sure, uh- What? ” Il a l'air un peu hésitant, Hiram attend qu'il réponde, consulte son pow une dernière fois avant de rentrer sur scène. Break a leg starboy xo Are you gonna be okay? ” Hiram regarde par-dessus l'épaule de l'autre petit mec, lui tendant le joint en rangeant son pow dans la poche de son jean, après avoir répondu un   plutôt neutre au message de Kida.

Il n'a pas trop le temps de réfléchir à elle ensuite, même si il sait (espère, veut) qu'elle le regarde. La foule est déjà déchaînée, Hiram ne fait partie que des premières parties du concert — il fait partie des moins connus, après tout, passant loin derrière Wand Direction, DJ Martha et Elton John notamment — et pourtant, tout le monde est en délire, certains chantent même les paroles avec lui et c'est plutôt... satisfaisant pour ne pas dire carrément addictif. Hiram ne s'arrête pas une seule seconde de chanter, rapper sauter dans tous les sens jusqu'à ce que Tyler et Wilz le rejoignent sur scène pour Or Nah, la fameuse chanson qu'il adore parce qu'il se souvient de leur enregistrement il y a toutes ces années. “ Are you sure you want to sing this verse? I mean it's- it's good but it's just... a lot? I don't know, ” Nicky lui a demandé ça quand ils se sont vus plus tôt dans la journée pour le soundcheck. “ You're the one who told me the label told you-- I know what I told you. But it's just- ” Il a haussé les épaules et Hiram s'est senti devenir très immobile. “ It's just not your business, ” qu'il a répondu quand Nicky a fait mine de finir sa phrase. “ I'm tryna fuck her and her friends, ” c'est sur ces mots qu'il finit son verse, la tête tournée vers le coin backstage où se trouve XO, avec un clin d'oeil dans leur direction avant de laisser Tyler continuer la chanson, l'accompagnant avec sa voix sur certains mots. Ils s'inclinent sous un tonnerre d'applaudissements et sortent de scène en riant à gorge déployée, rendant les micros aux régisseurs et se dirigeant tout droit vers XO mais surtout vers Kida dans le cas d'Hiram. Il y a Adidja aussi, et Shakira, et Orla, et il les connait un peu, plus de loin qu'autre chose, mais il serre la main du premier et adresse un clin d'oeil à la deuxième avant de se tourner vers elle, la seule qu'il regarde vraiment.

Hi! ” Hiram sourit légèrement. Il reprend un peu son souffle en la regardant, avec cette étincelle amusée dans les yeux, ce sourire. Il a tellement de choses à lui dire. Did you tell John I loved him? / What did you think? / I love you. / I want to do that again. / You can keep my hoodie if you give me something of yours. / About the pictures, I want them back. / Do you miss me? / I missed you. / I adore you so fucking much. Mais à la place, il dit simplement: “ hey, ” et pourtant il a l'impression que ses yeux parlent pour lui. “ Cool jacket. ” À ça, Hiram ne peut pas s'empêcher de rire. Il s'en fiche qu'on les regarde, qu'on ricane, qu'on commente, il s'en fiche, il n'y a que Kida pour lui, sa voix et ses yeux et ses lèvres et il regrette d'avoir ajouté le couplet sans lui en avoir parlé. Il se demande ce qu'elle en pense. “ Thanks. I was originally going for an all-black type of thing but I couldn't find my hoodie anywhere, ” ment-il facilement, lui adressant un léger clin d'oeil complice. Elle doit bientôt monter sur scène et ils n'ont pas beaucoup de temps et il a envie de prendre sa main et de lui embrasser la joue et de lui souhaiter break a leg baby girl et il a envie de l'embrasser, de l'emmener loin d'ici et des autres mais à la place, il continue de sourire. “ Someone told me I wear too much black. That's true. Hi! You must be Kida? ” Tyler passe une nouvelle fois un bras autour de son cou en tendant la main en direction de Kida. Hiram a envie de lui arracher les yeux. “ We're having a party later at his place, wanna join? Great music. A lot of fun. Some booze. And of course, I'll be there. Guys, you're going there in two, are you ready? ” Hiram repousse légèrement Tyler. “ Break a leg, Kida, ” marmonne-t-il d'un air ennuyé en poussant son ami pour qu'il s'éloigne. “ Come tonight, ” souffle-t-il pourtant à son attention en la dépassant, réprimant difficilement l'envie de l'attirer à lui pour un baiser d'encouragement, lui envoyant plutôt un autre clin d'oeil avant de se laisser guider par Tyler déjà en train de caqueter à propos de la soirée du soir-même.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 578
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Il a sourit. Hiram lui a souri et Kida en a presque perdu un peu de son embarras et de son malaise dû à son dernier choix de chanson (et au changement de paroles surtout). Il sourit et elle aimerait tellement qu'il n'y ait personne autour d'eux, il a les yeux qui brillent un peu et elle se demande à quoi il pense et s'il y a des choses qu'il voudrait lui dire lui aussi, s'il y a une chance, même infime, qu'ils soient sur la même longueur d'onde, qu'ils ne veuillent ni l'un ni l'autre tirer un trait sur la dernière fois qu'ils se sont vus. Au contraire. Ce n'est pas d'un sourire qu'elle en tirera cette conclusion, mais elle en tire un peu d'espoir, quand bien même il ne l'honore que d'un “ hey, ”. L'espoir meurt un peu, quand il rit de son compliment. Elle s'imagine que ça doit être un peu moqueur, que ça doit être écrit partout sur elle qu'elle ne sait pas quoi lui dire (elle a trop de choses à lui dire). Mais elle ne peut pas vraiment se renfrogner, pas devant ce rire, pas quand il la regarde encore comme si les gens autours d'eux n'existaient pas. Peut-être que ce n'est pas moqueur finalement, peut-être que c'est une blague qui n'appartient qu'à eux. You wear too much black. “ Thanks. I was originally going for an all-black type of thing but I couldn't find my hoodie anywhere, ” le clin d'œil complice lui arrache un sourire moins véritablement amusé que presque tendre, un peu gêné aussi ; est-ce que son hoodie lui manque vraiment, est-ce qu'elle doit le lui rendre ? Elle a dormi avec ces derniers jours, il y avait un peu du parfum d'Hiram dessus quand elle l'a tiré du placard et elle n'a pas vraiment (pas du tout) envie de s'en débarrasser. Elle n'aurait pas le choix toutefois s'il le lui demandait. Elle l'a volé, après tout. “ Someone told me I wear too much black. ” ses yeux s'ouvrent un peu trop grand alors qu'un nouveau sourire déchire ses lèvres — peut-être que ce n'est pas pour ça qu'il opté pour une veste orange (orange! of all colours) mais il n'empêche qu'il a pas oublié. Il n'empêche qu'il n'arrête pas de faire des références discrètes à leur journée parfaite et elle commence à penser que peut-être elle n'est pas complètement folle de croire que c'était aussi bien pour lui que pour elle, aussi vrai, aussi important, aussi magique et inoubliable. Elle n'a pas le temps de répondre ceci dit; “ That's true. Hi! You must be Kida? ” Elle a presque oublié les amis d'Hiram, mais impossible de retourner dans leur bulle pour deux quand l'un d'eux lui tend la main. Elle l'attrape, sans vraiment lâcher Hiram des yeux, comme si elle craignait qu'il disparaisse d'un instant à l'autre, comme si elle craignait de se réveiller pour réaliser que tout ça n'était qu'un rêve.  “ We're having a party later at his place, wanna join? Great music. A lot of fun. Some booze. And of course, I'll be there. Guys, you're going there in two, are you ready? ” Elle a juste cligné des yeux à la mention de la fête, jetant un coup d'œil au pote d'Hiram puis à lui-même, c'est chez lui après tout, s'il veut qu'elle vienne il n'a qu'à l'inviter. Et ce n'est pas pour lui — c'est Tyler celui-là il lui semble — qu'elle va faire l'effort. Mais l'idée la tente. Et pas pour la musique et pas pour l'alcool, ni même les gens. Juste pour l'appartement qu'elle a exploré toute seule dans rien d'autre qu'un hoodie ne lui appartenant même pas, et pour son propriétaire. Elle hoche la tête en direction du régisseur un peu stressé, elle n'a pas le choix et les autres au moins sont prêts. “ Break a leg, Kida ” Elle sourit encore, les joues vaguement roses, parce qu'il aurait pu le dire aux autres XO derrière elle, mais il ne le dit qu'à elle et même si ce n'est pas grand chose, c'est aussi ce qu'elle lui a dit avant qu'il monte sur scène au Centuries quand elle était là pour lui. Ce n'est pas son cas et elle le sait, mais elle prend ce qu'elle peut. “ Come tonight, ” fait-il presque inaudible en la dépassant, lui adressant un clin d'œil auquel elle ne répond que d'un regard brûlant. La question ne se pose plus, elle sera là.

Elle est obligée de mettre tout ça de côté quand tout le monde se regard et se serre les bras,  “ And now, with their album coming out next week: XO. ” Shakira est la première à sauter en avant. Kida la suit de près et les hurlements du public les accueillent tous alors que chacun prend sa place  et que les premières notes de l'instrumental de leur seul et unique single pour le moment retentissent. Kida pourrait tendre le micro à l'audience pour leur faire chanter la lyric devenu culte en si peu de temps if it ain't xo then it gotta go, mais elle est trop possessive pour ne pas garder ce solo pour elle, se fendant quand même d'un sourire trop grand pour son visage quand elle entend malgré l'oreillette enfoncée dans son oreille le public chanter en chœur avec elle. Ça ne se passe pas mal. Elle est stressée, mais ça passe trop vite pour qu'elle s'en rende vraiment compte. Ils enchaînent sur une exclusive, ultime teaser de l'album qui doit sortir une semaine plus tard à peine et puis on laisse la scène à Adi et elle. C'est là que son cœur bat vraiment trop vite, c'est là qu'elle repense à Hiram, qu'elle se demande s'il est encore quelque part dans les coulisses, s'il peut l'entendre, si ça l'intéresse comme ça a pu l'intéresser elle de l'écouter et de le voir chanter. Probablement pas. Ça n'intéresse pas beaucoup de gens à vrai dire, elle le voit bien quand, sous les posts des chansons qu'elle a du publier seule tant son label y était opposé, la plupart des commentaires restent sur ses looks (quand ce n'est pas sinon du #kidiram). Elle prend une grande inspiration quand le beat retravaillé avec Adi (par Adi surtout) les emporte et rend la foule curieuse et puis “ I was a liar, I gave in to the fire, I know I should have fought it... ” c'est absolument fou et enivrant de les entendre crier, de les entendre chanter ses paroles, qu'elle a écrit toute seule, cette chanson, sa chanson dont son label n'a pas voulu. C'est vrai qu'elle a bien marché malgré tout, malgré les seuls commentaires sur lesquels Kida s'est arrêté. C'est vrai qu'elle a été suffisamment téléchargée pour que le label semble regretter et vouloir reprendre la main dessus — ce qu'elle a refusé — et la lui faire chanter à la Pride pour accroître la popularité d'XO. Alors, avec Adi, ils en ont fait une version plus rythmée pour faire danser le public de la WizPride et encore un peu craintive, Kida préférait qu'il vienne chanter avec elle. Il lui laisse les high notes qui semblent surprendre un peu les quelques têtes qu'elle arrive à voir — pourtant elle fait les mêmes sur la version studio, l'en croyait-on incapable ? (Sûrement, ça ne l'étonnerait pas). Et elle est extatique quand elle reçoit les applaudissements et prend la main d'Adidja pour saluer. Elle sautille presque en laissant la scène à Orla Jane qui revient avec une membre des Little Jinx pour une duo spécial. Elle arrache son micro presque un peu trop vite — on entend légèrement le fuck marmonné à la sortie de scène , mais elle est trop contente pour rougir — et saute dans les bras de John qui lui rend son POW.  “ That was so cool!! ”  Elle rit et danse presque sur la chanson d'Orla avant de retourner vers sa loge en rallumant son POW.  , c'est la réponse qu'a offert Hiram à son DM. Wish you could have heard me sing, elle peut presque sentir le regret au moment même où elle appuie sur envoyer, mais le rush est encore trop fort pour qu'elle se retienne. Et puis il lui a sourit et elle va le voir ce soir chez lui.

Ça ne l'empêche pas de le chercher un peu backstage alors que John lui raconte quelque chose qu'elle n'écoute pas. Et ça ne l'empêche pas de presque lui rentrer dedans quand à la place d'aller vers la loge partagée avec Adi, elle va vers le petit bar installé pour les artistes et leurs amis près duquel se trouve Hiram. Avec Tyler et Wilz, mais peu lui importe. “ Kida you have some goodies to sign…I'll be there in a minute.  ” C'est complètement con. Elle a plein de bouteilles d'eau dans sa loge, des cannettes bien fraiches de Dragon Cola et même de Coca Light moldu, y a une bouteille de champagne payée par le label aussi et puis elle n'a pas si soif que ça, mais elle se dirige quand même droit vers le bar avec l'air de celle qui sait exactement ce qu'elle veut et, en un sens, c'est vrai.  “ Can I have a virgin mojito please? ” Et puis elle glisse un regard vers les trois autres, qui se sont arrêtés de parler et qui, maintenant qu'elle les voit de plus près ont l'air d'avoir au moins fumé quelque chose, probablement pris de l'orviétan aussi. Pas surprenant. “ Any of you have a cigarette? ” autant elle n'a pas très soif (ou juste d'un peu d'eau), autant elle tuerait bien pour une cigarette — John n'a pas voulu la laisser à moins de deux heures du concert, comme s'il s'y connaissait en chant. Elle récupère le cocktail déjà servi et s'approche un peu plus du petit groupe, elle n'a d'yeux que pour Hiram même si elle sent le regard des autres sur elle.  “ Surprised to find you still here. ” Elle fait mine de leur parler à tous, même s'il n'y a que les yeux noirs d'Hiram dans son champ de vision. Elle est sincère, même si c'est une bonne surprise. Elle s'attendait à ce qu'ils se tirent dès leur sortie de scène. Mais elle suppose que si on les laisse prendre de la drogue ici ça vaut tout autant le coup de rester et d'attendre la fin du concert. Peut-être qu'ils en profitent pour inviter tous les artistes ou jolies filles qui passent devant eux. Peut-être qu'Hiram l'a entendue. La musique est un peu étouffée depuis le bar mais pas entièrement, elle peut entendre la voix de Swati des Little Jinx (elle s'est promis de rester jusqu'au bout pour entendre sa sœur chanter aussi, non qu'elle compte le dire à cette dernière). Il a au moins dû reconnaître Everything. Elle aimerait bien. Parce que si elle a eu peur de sa réaction au début, elle a découvert qu'il ne l'a détestait pas, la connaissait même par cœur et peut-être même, l'aimait bien. “ Do I need to bring anything tonight? ” Façon de dire qu'elle accepte l'invitation. Mais c'est stupide, elle devrait pas se sentir comme une collégienne dont le crush vient de l'inviter à sa boum. C'est une soirée comme elle en a fait mille. Hiram est riche maintenant et il doit avoir pleins de cadeaux et il n'a pas besoin qu'elle ramène quoique ce soit et elle est soudain très self-conscious, ressentant les trois paires d'yeux sur elle comme si elles étaient mille.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 538
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Hiram a envie de rester dans les parages pour écouter XO (et Kida) (surtout Kida) mais Tyler le tire plus loin et il serait incapable de sortir une bonne excuse pour rester alors il se laisse faire, écoutant d'une oreille ce que son vieil ami est en train de lui dire. Il se détend seulement quand ils finissent dans sa loge à lui, récupérant des fioles d'Excess avant de rejoindre le petit bar. Il peut voir Elton John en train de discuter avec DJ Martha et il aurait presque envie de ruiner la fête sauf qu'il veut que ce concert soit parfait et que Kida s'amuse et il est trop concentré sur son ouïe (espérant entendre ce qui se passe sur scène) pour faire grand chose d'autre que boire son gin tonic lacé de Navitas en écoutant ses potes parler sans vraiment les écouter. La chanson change et il lui faut quelques couplets pour reconnaître Everything. Il y a une voix masculine sur la chanson, certainement Adidja, et Hiram est un peu... jaloux, il n'arrête pas de repenser à sa loge au Centuries (aux lèvres de Kida autour de lui, aux notes qu'elle lui a fait chanter, aux gémissements qu'elle lui a fait étouffer) et à leurs voix qui pourraient si bien aller ensemble si seulement il avait le courage de le lui proposer...
That's boring as fuck, shouldn't we just boost? ” Hiram tourne les yeux vers Wilz lentement, buvant un peu plus de gin avant de demander un refill au bar. Ses deux amis ont opté pour l'Excess plutôt que le Navitas, ils ne tiennent pas en place; Hiram, après la brève excitation de début de dose, se sent complètement à l'aise, détaché. Mieux qu'en échangeant des sourires avec Kida avec son coeur battant trop vite dans sa poitrine. “ I want to hear Little Jinx, ” répond-t-il simplement, sans offrir plus d'explications; Tyler et Wilz grognent, mais ne protestent pas. “ Also Roy's setting everything up and he hasn't texted me yet. ” Il sort son pow pour vérifier (ils ont définitivement abandonné les téléphones moldus derrière eux, depuis qu'Hiram leur a acheté à tous les deux des pow gold gravés d'un OVT iconic derrière) mais non, aucun message de Roy. Il en a un de Kida ceci dit, qui apparaît au moment où il déverrouille son miroir.

Wish you could have heard me sing. Hiram verrouille son pow avant que les autres aient eu le temps de voir le message, confirmant que Roy n'a toujours rien dit. Elle a fini de chanter, il est déçu d'avoir loupé la performance et de ne pas avoir pu en profiter pleinement, il regardera les vidéos après pendant des heures sans aucun doute... quand Kida débarque de leur côté, il devient très immobile et il faut quelques secondes aux deux autres pour suivre son regard. Il le détournerait en temps normal mais il n'est pas dans son état normal. Sa langue est pâteuse dans sa bouche, le monde a ralenti autour de lui. “ Can I have a virgin mojito please? Boring, commente Wilz à mi-voix. — Virgin?! ” Hiram s'en fout. Il ne la quitte pas du regard et ensuite elle les regarde et ils sont tous les trois réduits au silence. “ Any of you have a cigarette? ” Hiram lève vaguement la main pour chercher le paquet qu'il a récupéré dans sa loge et qui est dans la poche intérieure de sa veste mais Tyler, qui ne tient littéralement pas en place, est plus rapide; il produit le paquet en un quart de secondes avec un sourire en coin, trop ravi d'aider. “ Of course. ” Elle s'approche et Hiram déteste ses amis, il aimerait être seul, qu'ils soient tous les deux seuls. Il aimerait qu'elle s'asseye à côté de lui et qu'ils discutent à mi-voix de tout et de rien, qu'il lui propose un peu de son gin et qu'il se moque de son choix de mojito et qu'elle dise qu'il ressemble à un panneau de signalisation avec sa veste et qu'il lui dise qu'il a envie de lui retirer sa robe. Hiram veut plein de choses mais il ne fait rien.

Surprised to find you still here. ” Cette fois, il parvient à convoquer assez de neurones pour répondre. “ Wouldn't have missed your performance for the world. ” Ce serait sarcastique si il n'était pas mortellement sérieux; ses amis rigolent légèrement et s'arrêtent en réalisant que ce n'est pas une blague. “ Do I need to bring anything tonight?Just yourself. And your model friends. Like... Keisha. ” La pause est dramatique, les regards tournés vers Hiram; il regarde toujours Kida mais finit par glisser un regard ennuyé en direction de Tyler qui a un sourire de démon sur les lèvres. Il leur a raconté rapidement qu'il s'était fait la fameuse Ange de Poomina en écartant le fait qu'il a passé le reste de la journée avec celle qui leur fait face. Ils n'ont de toutes façons pas posé la question une fois qu'il leur a dit que oui, ils avaient couché ensemble mais sans plus, écartant leur curiosité d'un what else is fucking new complètement indifférent et très contraire à tout ce qu'il peut ressentir pour elle. “ Or your sister-- — I don't think you need to bring anything. ” Hiram a l'impression de slur ses mots et il a un peu du mal à se concentrer mais ses yeux reviennent vers Kida. Il donne un coup de coude à Tyler qui lui donne une cigarette de son paquet, Hiram l'allume d'un claquement de doigt quand elle la glisse entre ses lèvres. Fuck. Elle est trop... trop quand elle fume. Il la fixe sans rien dire, incapable de faire quoique ce soit d'autre. “ Everyone's invited of course, ” reprend, plutôt diplomate, Wilz avec un petit sourire. Ils sont interrompus quand Adidja court presque jusqu'à Kida pour poser une main sur son épaule et l'attirer vers lui. “ DJ Martha just- ” Hiram n'entend pas la suite, il les regarde, la main d'Adidja sur sa peau nue et leur proximité et les yeux de Kida qu'il lui a volé. Quand elle repart, il lui fait un signe de la main et puis se lève pour la suivre mais les deux mains de Tyler se posent sur ses épaules. “ I think you should stay here, Hiram. Yeah. ” Il a peut-être surestimé ses capacités pour cette fois. Il a juste envie de dormir.

Pas le temps, ceci dit. Ils ne restent pas jusqu'à la fin du concert, ils rejoignent Roy à l'appartement. Il a acheté trop d'alcool et clairement trop de drogue du coup Hiram l'aide un peu à diminuer le stock et il y a de la musique et il y a du bruit dans Diagon Alley mais Hiram ne l'entend pas ça, et il s'en fout surtout. Il n'arrête pas de regarder son pow mais Kida ne lui envoie pas de DM et lui non plus (même si il hésite un nombre incalculable de fois) et puis de toutes façons il a des invités donc il devrait s'intéresser à autre chose et il a un peu bu et pris trop d'Orviétan et trop fumé d'herbe et c'est un mélange flou et confondu, cette fête étrange où il y a des ballons de toutes les couleurs et des filles et ses potes qui lui parlent mais il n'entend rien, il ne peut que sourire et rire et apporter son verre à ses lèvres.
Quand Kida entre dans l'appartement, ceci dit, tout s'arrête et puis tout recommence très vite. Elle ne le voit pas au début et puis elle finit par capter son regard et Hiram pourrait se noyer et mourir dans ses yeux. “ Look who's here, princess Vain herself. ” Tyler, encore, dans son oreille, son bras toujours passé autour de ses épaules. “ You think all those white bread models are that desperate for good dick? ” Hiram a envie de lui dire qu'elle n'est pas blanche et que ce n'est pas pour ça qu'elle est là, du moins il ne pense pas, du moins il espère. Il ne sait pas, au fond. Il ne sait jamais. “ If you think she'd come at you for that then I have some bad news for you my friend. ” Tyler le regarde, puis Kida, puis il se met à rire; un long rire qui ressemble à un hurlement de loup et c'est drôle, du moins Hiram trouve ça drôle, donc il rit aussi, un peu nerveusement mais aussi parce qu'il n'arrive pas très bien à réfléchir, disparaissant une fois de plus derrière son verre de gin, tournant les yeux pour chercher Kida du regard — comme toujours maintenant.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 578
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Kida ne regrette pas d'avoir abandonné John pour le bar. Même pas un peu, quand les amis d'Hiram se moquent d'elle pour son choix de boisson ou quand c'est Tyler qui se précipite pour sortir son paquet de cigarette alors que c'est Hiram qu'elle regarde — elle a vu l'esquisse de son geste, espère deviner qu'il est juste trop high pour aller vite, quoiqu'elle ne soit pas sûre que ça la rassure véritablement. Il a l'habitude et il n'a pas l'air complètement parti non plus, mais elle le revoit encore dans son lit d'hôpital et elle se souvient encore de la terreur qu'elle a ressenti à l'idée de le perdre. Elle a l'impression que ça serait encore pire maintenant. Mais ça semble  aussi impossible, d'imaginer une panique encore pire.  “ Wouldn't have missed your performance for the world. ” Elle croit d'abord à une blague. Ça serait cruel, mais ça serait plus crédible que l'autre option. Et puis Tyler et Wilz rient à gorge déployée et le connaissent mieux qu'elle donc… Elle n'est pas loin de sourire contrite et de sortir une excuse quelconque pour s'échapper au plus vite, parce que si elle ne s'attendait pas à ces mots, elle ne croit pas mériter du sarcasme non plus. Elle n'aurait jamais dû envoyer ce DM dans l'euphorie du moment. Elle n'aurait jamais dû croire qu'il ressentait pour elle même un dixième de ce qu'elle ressent pour lui. Sauf qu'ils arrêtent de rire et que ça semble sérieux, finalement. Elle est suffisamment rassurée (et flattée et un peu effrayée) pour accepter implicitement l'invitation à la soirée, mais encore une fois les amis d'Hiram sont plus rapides que lui pour répondre à ces questions quand il est pourtant le seul à qui elle s'adresse véritablement. “ Just yourself. And your model friends. Like... Keisha. ” Elle essaye de ne pas relâcher les coins de ses lèvres, de maintenir son sourire un peu crispé malgré tout. Keisha. Elle l'a presque oubliée. C'est dingue comme des choses incroyables peuvent naître de situations complètement nulles. Elle n'aime pas voir les choses comme ça, mais, peut-être que sans Keisha, sans Despopoulos même, elle ne se serait jamais réveillée dans le lit d'Hiram, ses doigts sur sa joue alors qu'il lui dit au revoir sans la forcer à quitter l'appartement en même temps que lui. Et ça aurait été dommage quand même. Il n'empêche qu'elle hait Despopoulos. Il n'empêche qu'elle en veut à Keisha. Qu'elle déteste l'image qui lui revient soudainement d'Hiram en elle. Et elle déteste le sourire sur les lèvres de Tyler; Hiram leur a dit. Et s'il leur a dit pour une Keisha qu'il n'a même pas terminée, qu'en est-il d'elle ?  “ Or your sister--” Elle décide qu'elle hait Tyler. “ I don't think you need to bring anything. ” Mais pas Hiram. Les syllabes butent sur ses lèvres et l'effort est visible, mais il l'a interrompu. Et elle ne devrait pas penser comme ça, mais elle a l'impression que c'est un peu pour elle, pour la sauver. Parce qu'elle ne sait pas comment réagir devant ces rires et ces insinuations. Mais lui, si high qu'il est, il la regarde encore et semble content de l'avoir sous les yeux et elle a encore Keisha en tête et une peur grandissante qui monte en elle, mais elle se concentre sur lui et lui seul. La cigarette lui est enfin véritablement offerte — elle adresse à peine un regard à Tyler, mais ne quitte pas l'obsidienne d'Hiram quand il l'allume d'un claquement de doigts. “ Everyone's invited of course, ” elle s'en fiche complètement ; ils ne peuvent pas partir et les laisser tranquille ? Ça semble assez (trop) évident qu'elle n'est là que pour Hiram, qu'elle ne veut parler qu'à lui, qu'elle voudrait être seule avec lui. Mais c'est au tour d'un ami à elle de les interrompre, Adi la fait presque sursauter quand il pose une épaule sur elle  “ DJ Martha just mentionned doing a collab with us you need to come ” Elle était prête à repousser son meilleur ami, mais elle le regarde plutôt avec des yeux ronds et sur un regard presque d'excuse — elle remarque le signe de main d'Hiram ceci dit — elle le suis en courant. DJ Martha. Ce n'est pas comme si Kida était fan d'elle depuis l'enfance. Ce n'est pas comme si elle avait au moins un tube de l'été par an, sauf pendant son hiatus enfin terminé. Une collaboration avec eux… elle n'arrive pas à y croire.

C'est vrai pourtant. Elle est assise entre Orla et Shakira et John discute pas loin avec deux membres du label et Martha plaque une bise sur les joues de Kida quand celle-ci arrive essoufflée avec Adi. En plus d'être une DJ des plus talentueuses, elle est aussi très bon vivant et la conversation dure presque une demi-heure sans que Kida ne la voie passer et un rendez-vous est pris pour se voir en studio et jammer, sait-on jamais. Kida est aux anges quand elle revient bras-dessus bras-dessous avec Adi vers le bar, la voix de sa sœur retentissant depuis la scène. Elle perd un peu de son sourire quand elle voit qu'il y a du monde, dont Elton John et deux membres des Wand Direction, mais pas Hiram. Il a dû partir. Prévisible mais décevant. Adi remarque sa moue et elle hausse une épaule  “ There's an after party I'm going to. Wanna join? ” Elle pourrait y aller seule, elle a toujours terriblement envie d'y aller, et elle sait qu'elle ne sera pas une bonne amie — si tant est qu'elle le soit jamais — parce qu'elle n'aura d'yeux que pour Hiram, mais elle a un peu peur. Tyler et Wilz, la mention de Keisha, l'idée qu'il ait parlé d'elle…ça pourrait lui faire plaisir, mais pas quand elle sait que Keisha est mentionnée aussi. Et comme un sujet de plaisanterie. Elle aussi, peut-être. Un membre des Wand Direction organise aussi une soirée, elle le sait, elle est invitée depuis des jours et c'est probablement un peu plus son genre parce que toute la flower squad devrait s'y trouver. Mais chez Hiram, il y a Hiram. Et Kida est faible.

Adi pas. Il va à la soirée de Hwan machin et elle invite Orla et Shakira à la place vu que everyone's invited. Elle n'aurait pas pu mieux choisir sa robe pour la soirée si elle avait su qu'elle y verrait Hiram — mais comme elle espérait que ce soit le cas, c'est peut-être un peu de la triche. Rouge, brillante, courte, moulante, elle est faite sur-mesure par une étoile montante de la couture italienne et elle l'assortit à son rouge-à-lèvre signature et une paire de plateformes noires. Mais le plus important ce sont encore les deux photos du photomaton qui sont dans son petit sac à main. Les filles boivent un peu dans la flasque d'Orla sur la banquette arrière de la voiture et elle se contente de fumer par la fenêtre entrouverte, regardant Londres défiler sous elle, un peu mélancolique d'une balade similaire, un chemin presque identique, il y a si peu de temps, quelques jours à peine. L'ambiance est…spéciale. La fête a déjà commencé depuis un moment quand elles arrivent, l'alcool et la drogue qui semble se trouver dans tous les coins ne la surprennent pas tant que les ballons multicolores (elle suppose que ça reste au moins dans le thème de la journée) qui envahissent le salon. Elle ne s'attarde pas dessus ceci dit, chercher juste l'hôte. Il a dit qu'elle n'avait pas besoin de ramener quoique ce soit, mais c'est quand même le cas et elle sait que ça va lui plaire. Il les a demandé, même s'il s'est rétracté. Il les veut, il la veut, il a au moins apprécié ce date improvisé, il a laissé une note cette fois il lui a parlé par DM il avait l'air content de la voir. Il faut juste qu'elle le trouve et…qu'il soit seul, ce qui évidemment n'est pas le cas. Elle sourit quand leurs regards se croisent même si il y a toujours Tyler à son flanc, un bras autour de son épaule. Elle s'avance vers eux malgré tout. Vers lui. La raison de sa venue, la raison de son sourire, la raison des battements accélérés de son cœur. Elle voit les lèvres de Tyler bouger et le regard d'Hiram qui la fixe encore. Elle décide qu'elle se fiche complètement de l'autre rappeur. Elle voit Hiram lui répondre, alors qu'elle essaye de passer entre deux couples qui s'embrassent de façon un peu trop insistante tout en essayant de danser. Quand les lèvres d'Hiram cessent de bouger et qu'elle n'est plus très loin, elle voit Tyler qui le regarde lui, puis elle et éclate d'un rire trop sonore pour qu'elle ne l'entende pas, pour que les autres invités à proximité tournent vaguement la tête aussi. Elle hait son rire qui ressemble à un aboiement. Mais elle hait encore plus la lourdeur dans son estomac, la chaleur dans ses joues, la sueur froide dans son dos. Elle s'arrête de bouger Hiram ne la regarde plus et éclate de rire aussi et… Elle tourne les talons la tête baissée, cherchant frénétiquement quelque chose dans son sac, son POW, sa baguette, des cigarettes…non du Fabuelo, quelque chose pour lui faire oublier la honte absolue qui s'est emparée d'elle.

Kida n'a aucune idée de ce qu'il s'est dit. Et peut-être qu'elle fait erreur mais… elle se souvient du bar, elle se souvient de la mention de Keisha et du sourire de démon sur les lèvres de Tyler et du regard ennuyé qu'Hiram lui a lancé. Elle a cru qu'il l'avait ensuite interrompu pour lui éviter un embarras quelconque, peut-être que c'était juste pour pas qu'elle sache qu'ils savent tout. Ils savent même sûrement plus et mieux qu'elle, parce qu'ils savent qu'Hiram se fout royalement de sa gueule. Difficile d'interpréter autrement le rire de loup de Tyler après ce qui devait être une blague d'Hiram, et les regards insistants en sa direction qui l'ont précédée et suivie. Elle est complétement stupide. C'est pour ça qu'on l'a invitée réalise-t-elle. Elle s'est jetée dans la gueule du loup, elle est tombée dans le piège qu'on lui a tendu, elle est la blague de la soirée, l'idiote qui rit sans comprendre que c'est d'elle qu'on se fout. Elle a même du nourrir leurs rires en se montrant si clingy et impatiente et heureuse de le voir. Pas subtile pour un sou en venant les voir au bar. Il a aussi dû leur montrer son DM. Pathétique.

Elle se mord la lèvre et fonce vers la salle de bain. Deux sorcières sont presque nues dans la baignoire et éclatent de rire quand elle entre, et elle s'enfuit encore, cherche un endroit tranquille où fermer les paupières pour retenir les larmes de honte et de colère qui agitent ses yeux. C'est là que Roy la trouve, près du comptoir de la cuisine. Elle hait Roy. Elle ne sait pas qui elle hait le plus de Roy ou de Tyler, c'est une compétition assez serrée. Et peut-être que ça voudrait dire qu'elle devrait haïr Hiram aussi. Si ce sont ça ses amis, qu'est-ce que ça veut dire de lui ? Et puis s'ils se moquent c'est qu'il les laisse. Qu'il les encourage. C'était de sa blague que Tyler a rit en la regardant. Elle se demande ce qu'il a dit exactement, puis réalise que ça n'a aucune importance. Laughing stock dans tous les cas. Elle devrait partir d'ici, mais y a Roy qui lui sourit et lui propose de lui servir un verre et elle hésite vraiment, elle qui a juré de ne plus boire, with good reasons.  “ Don't you have any orvietan? ” C'est comme ça qu'elle l'a connu, comme dealer d'Hiram. C'est ça qu'il redevient, maintenant qu'elle ne sait plus ce qu'Hiram est. Il rit. “ Sure thing babe. ” Elle le hait et elle hait ce surnom standard, parce qu'elle se souvient l'avoir vu dans le Q&A qu'elle a fait sur MSN il y a presque un mois et qui s'est fait complètement hijacker par les fans du #kidiram. come on babe just tell them how good my boy was! Roy les a-t-il même encouragé. Et ça l'a faite stresser parce que les gens savent qu'il est ami avec Hiram, ils auraient pu vraiment finir par comprendre. (Ils ont déjà compris). Elle hait Roy. Et elle hait le sachet qu'il lui tend. Il devrait la faire payer. Il le fait pas. Elle hait son regard lubrique. Elle attrape le cadeau malgré tout, glisse une pilule de Fabuleo sous sa langue et l'avale avec le verre de elle-ne-sait-pas-quoi qu'il a dans les mains. Et puis elle tapote gentiment son épaule. “ Knew you had your use.” Et elle le laisse en plan avec un petit sourire et des yeux haineux.

Elle retourne dans la pièce principale, ses yeux n'ont pas encore reçu le message, brillent encore un peu et surtout cherchent désespérément Hiram mais ne le trouvent pas. Ils tombent sur un membre des Wand Direction qui ferait bien mieux d'être à la fête de son bandmate, mais semble prendre son pied sur le canapé entre deux jolies filles, un verre dans une main, un joint dans l'autre. Il la voit, elle sourit et il se détache des deux sorcières pour la rejoindre près de la fenêtre.  “ S'up? ” Kit est le seul membre des Wand Direction qu'elle connaisse vraiment. Sûrement que si elle avait fini au MFactor elle les aurait mieux connu tous, parce qu'ils semblaient passer à la maison des candidats régulièrement la production gérant le groupe gérant aussi l'émission. Et puis deux filles des Little Jinx sont rattachées à deux membres du boyband et y avait Scylla aussi. Mais Kit est le seul avec qui elle ait déjà parlé, vaguement. Elle l'aime bien. “ This party is boring. You think? I think it's quite fun. ” Il lance un regard aux deux filles qu'il a laissé derrière et qui sont en train de sniffer chacune une ligne d'Excess. Elle hausse une épaule. “ Need a fun boost? I need to find my friends. ” Orla et Shakira dont elle vient tout juste de se souvenir. “ Need a hand? ”  Elle hausse une épaule, mais hoche ensuite vigoureusement la tête, elle veut bien un chaperon, elle veut bien une distraction pour ne pas être tentée de chercher Hiram quand ce sont les autres membres de XO qu'elle doit voir pour leur dire qu'elle s'en va. Ils cherchent un peu, rient un peu aussi, Kit est sympa, vraiment sympa, Kida sait qu'il aurait pu se passer un truc entre eux, mais ça a pas été le cas, elle ne sait pas trop pour quoi, peut-être parce qu'elle l'aime bien justement. Trop pour ça. Et puis il y avait déjà Hiram quand elle l'a rencontré. Et ça l'a refroidie des fuckboys. Ça l'a refroidie tout court. Ils finissent par checker la chambre, ça lui fait bizarre d'y revenir avec quelqu'un d'autre qu'Hiram, de voir le placard entrouvert où elle a piqué un hoodie, ça lui rappelle les photos dans son sac qu'elle pourrait laisser sur la table de nuit, mais à quoi bon ? Il a ri, il s'en fout. C'est là qu'elle s'empare sans prévenir des lèvres de Kit qui lui rend son baiser, malgré la surprise et ils échouent sur les draps, s'embrassant pendant quelques minutes avant que les doigts de Kit ne glissent trop sur ses hanches et qu'elle s'écarte en secouant la tête. “ I can't. ” Elle se demande si l'orviétan que lui a filé Roy est de la bonne parce qu'elle ne sent rien, ou alors ce n'est pas un très bon trip. Mais si elle a mal au cœur elle sait que ce n'est pas à cause du Fabuelo. “ Sorry. ” Kit hausse l'épaule, ça n'a pas l'air de trop le déranger.  “ I need to boost.There's this party at my mates' house-Yeah I now. That's-” Elle a envie de rentrer chez elle et de dormir, mais chez elle il y a Hiram-Le Tigre et l'envie de pleurer et- “ That's where I'm heading.Want a partner? You're right this party's a little dull and I do need to make an appearance at my bandmates' party…” Elle hoche la tête et sourit légèrement quand il lui emboîte le pas, effaçant d'une manque le rouge de Kida sur de ses lèvres pourtant habituées à en croire les photos de paparazzi. Ils quittent la soirée ensemble et Kida mentirait à dire qu'elle n'a pas une dernière fois voulu croiser l'obsidienne qu'elle vénère et se laisser convaincre de rester, se laisser persuader que ce n'est qu'un quiproquo, qu'il veut qu'elle reste pour de vrai, et comme ça, comme elle veut, et qu'il se moque pas d'elle quand elle n'est pas là.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 538
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Quand il rigole, Hiram a envie de foutre un poing dans la mâchoire de Tyler. C'est pas qu'il ne l'aime pas. Au contraire. Mais ce n'est pas avec lui qu'il a envie de passer la soirée, il n'a pas envie qu'il se fiche de Kida, il n'a pas envie qu'il regarde Kida. Il aimerait faire sortir tout le monde de chez lui pour pouvoir la prendre dans ses bras et l'embrasser et s'excuser de ne pas avoir pu regarder sa performance correctement et en entier, il aimerait qu'ils soient de retour sur la banquette arrière de la voiture qui les a menés jusqu'à chez lui, il aimerait-
Il aimerait plein de choses mais quand il la cherche du regard, elle n'est plus là. Un long frisson l'agite du bout des doigts aux orteils, il repose le verre en plastique sur la table basse, fait un mouvement pour se lever mais le bras de Tyler pèse trois montagnes autour de ses épaules. “ She'll be back. Will she? Il a trop à perdre pour seulement laisser la possibilité qu'elle ne revienne pas justement vivre. Hiram branle du chef en se détachant un peu brusquement et en se relevant avec plus d'entrain. Il a un peu du mal à tenir debout mais il se détache de l'étreinte de Tyler qui cherche à le faire se rasseoir. “ I need a refill. ” Il l'entend protester et puis l'envoyer en enfer en claquant de la langue; Hiram ne le regarde pas, il cherche Kida, il a besoin de quelque chose à boire, sa langue est pâteuse dans sa bouche et tous ses membres sont gourds, détachés de son corps lui semble-t-il. Il veut juste un soda, il a du Coca dans son frigo, il va vers la cuisine-

Il trouve Kida mais il y a Roy aussi et le fait qu'elle ait sa main sur son épaule et qu'il soit en train de lui sourire et qu'elle lui rende un verre (n'a-t-elle pas appris?) (il ne peut pas penser ça de son meilleur ami ceci dit) (non?) et l'instant suivant il s'est détourné parce qu'il hait le feu brûlant qui s'est emparé de lui, qui fait un festin de ses entrailles en cet instant précis. La colère n'a aucune raison d'être, ce sentiment de possessivité encore moins, le sentiment de trahison non plus. Il aimerait que tout soit dirigé vers Roy mais ce n'est pas le cas. Ce n'est pas le cas, mais il sait aussi qu'il ne devrait pas se sentir aussi... territorial avec Kida, qu'elle n'a rien à faire là, dans cette fosse aux lions auquel il l'a invitée parce qu'il voulait égoïstement la voir. Si ça se trouve elle s'en fout, elle n'est que là pour l'Orviétan et l'alcool. C'est pour ça qu'elle n'est pas venue le voir. “ Are you lost? ” Il tourne les yeux vers l'origine de la voix et reconnait avec un peu de mal l'amie de Kida, celle qui fait partie de son groupe... Orla. Elle a un énorme joint à la main qu'elle propose après une hésitation quand elle voit qu'il l'observe; Hiram ne se fait pas prier. “ This is my flat. ” Elle hausse une épaule. “ Sure. ” Hiram trouve qu'il ne l'aime pas beaucoup. Elle le regarde avec des petits yeux et elle n'a pas l'air de l'aimer beaucoup non plus. Ceci dit, ils sont sans doute un peu trop high pour vraiment faire autre chose que se regarder d'un air cautionneux alors qu'il lui rend son joint. “ Making friends, mate? ” C'est Roy qui le rejoint en lui frappant dans le dos. Aussitôt, Orla prend une moue dégoûtée. “ Bye.

Hiram se tourne vers Roy, jetant un regard par-dessus son épaule pour voir si Kida est toujours près du comptoir de la cuisine — mais non, elle n'est nulle part. Il a envie de partir à sa recherche mais Roy a posé la main sur son épaule alors qu'il regarde les fesses d'Orla alors qu'elle s'en va. “ You look like you need to wake up, killer. ” Roy sort de sa poche un petit sac de neige. Il a des crocs de loup dans son sourire mais Hiram ne peut que voir la poudre, sentir sa bouche se déshydrater tant il en a envie, tout son corps se tendre en direction de la drogue adorée. C'est dangereux, il le sait mieux que personne, il a trop bu et trop pris déjà, il devrait s'en tenir éloigné... mais il n'a aucune envie de se souvenir de cette soirée, aussi. “ Yes. ” Il n'a pas envie de se réveiller, ceci dit, c'est un mensonge; il aimerait s'endormir et laisser deux semaines s'écouler et envoyer un message à Kida. À la place, il suit Roy dans les toilettes et sniffe deux lignes et ils rigolent avec les deux sorcières dans la baignoire et ils finissent tous les quatre trempés quand Hiram allume l'eau avec un peu de magie; lui et Roy ressortent bras dessus bras dessous de la salle de bains quelques temps après, Hiram est hilare, il a un peu mal à la tête et son coeur bat vite mas ça va mieux, il s'en fout de Kida, il s'en fout de Kida- “ have you seen her? ” qu'il demande à Wilz quand il lui tombe presque dessus, agrippant son épaule et collant presque son sourire à son visage. “ Your girl? ” Wilz hausse une épaule en apportant son verre à ses lèvres, l'aide à rester debout avec un air blasé. Il ne prend pas de drogues, il ne fait que boire, mais l'état de ses amis ne l'a jamais dérangé. Jusqu'à aujourd'hui apparemment. “ She left with that boy - what's his name? ” Il claque des doigts. “ The white boy from Wand Direction. ” Ils sont deux mais Hiram se doute que l'autre n'a même pas posé les pieds dans l'appartement.

Il reste silencieux pendant un instant puis hoche la tête. Puis il se met à hurler pour attirer l'attention des invités. “ ALRIGHT EVERYBODY ARE YOU READY? ” Il sort sa baguette et la pointe vers le plafond; la musique s'éteint et les regards se tournent vers lui, surpris, ennuyés, curieux, hostiles. Hiram sourit en coin. Il s'en fout. Si il ne peut pas avoir son attention à elle, il aura la leur. Les ballons multicolores explosent tous en même temps, chacun avec le son sourd d'un instrument différent, et les bonbons de chez Fortescue tombent partout, parterre, sur les tables, dans les verres, entre les coussins, dans les mains tendues des quelques avisés, dans un bruit d'enfer. “ LET'S FUCKING DO THIS. ” Et tout le monde rit et tout le monde passe une bonne soirée et lui passe une seconde soirée donc Kida peut aller se faire foutre, il s'en fiche d'elle.

xo listening party † Hiram a failli ne pas y aller. En fait, il est encore en train de débattre de ne pas y aller alors qu'il est dans la voiture volante qui va le mener à la listening party pour XO. Il va y avoir du monde et surtout il va y avoir Kida, bien entendu. On lui casse les pieds avec ça depuis des jours, lui demandant si il va y aller pour elle, avec elle, etc. et il en a officiellement marre, de ce #kidiram stupide et puéril qui ne sert à rien. Il a juste envie de faire trois mille posts sur MSN pour que ça s'arrête mais en même temps, il se doute que ça n'aurait que l'effet inverse alors à la place, il ronge son frein et se tait, bloquant les comptes kidiram qu'il voit sur MSN, assis sur la banquette arrière de la voiture avec sa cigarette à la main et la fenêtre à moitié ouverte. Quand ils arrivent enfin, il sort en premier pour aider Solene à sortir de la voiture, souriant légèrement alors qu'elle relève un regard paniqué vers lui. “ Is my make-up ok???You look great. Stop worrying too much, it's only like... a couple hundreds people. What? You said it was-- I know what I said, get your ass up here! Damn. ” Il la sort presque de la voiture en roulant des yeux, souriant légèrement quand elle lui envoie son poing dans l'épaule. Thank God, il n'y a pas de journalistes ou de photographes à l'extérieur et ils ont quelques secondes de répit avant de rentrer. Ils pourraient encore tourner les talons... “ I'm feeling dizzy. Shut the fuck up and walk, woman.

Depuis la fête après la WizPride, il a beaucoup plus vu Wilz et Tyler et les gens... d'avant. Roy ne les aime pas trop, Hiram ne comprend pas très bien pourquoi — sans doute parce que eux connaissent le Hiram qui ne touchait pas à la drogue et qui riait un peu plus facilement. Solene a la plus belle voix qu'Hiram ait jamais entendu chez quelqu'un qui pourtant déteste chanter et il ne l'a pas vue depuis des années jusqu'à la semaine dernière où il s'est pointé chez Tyler pour une soirée et qu'elle était là. Ils sont sortis ensemble il y a une éternité de l'eau a coulé sous les ponts et quand il lui a proposé de venir avec lui à la listening party (out of pettiness, pour être honnête, sachant particulièrement que ça énerverait Kida), elle a bien rendu ses intentions claires qu'ils ne finiront pas la soirée ensemble. Peu importe à Hiram, il n'est là que par obligation et il sait qu'elle va le distraire jusqu'à ce qu'ils passent tous les deux une bonne soirée.
So this is the people you hang out with now? ” Hiram rit légèrement en regardant la venue, tellement... il n'a pas vraiment de mot pour ça, mais c'est très différent de la crowd auxquels ils étaient habitués quand ils ont enregistré leurs premiers morceaux ensemble. Solene faisait partie du crew et puis elle l'a quitté et n'est jamais vraiment revenue. “ I know, ” dit-il simplement avant de l'attirer à l'intérieur du bâtiment, un bras passé autour de ses épaules. On vérifie leurs identités, puis son invitation, et ils ont tous les deux un moment d'arrêt une fois qu'ils sont à l'intérieur. Ils sont un peu en retard, ça va bientôt commencer apparemment, l'ambiance est... très différente de toutes les fêtes auxquelles il est jamais allé. Il y a une sorte d'angoisse qui se mêle à son coeur, qui se noue à son estomac, ce n'est pas trop sa scene, il y a des gens qu'il connait bien entendu mais... ce n'est pas trop son monde à lui, Nicky n'est pas venu avec lui, lui a juste donné un millier de recommandations et Hiram ne sait pas quoi faire; c'est Solene qui doit le tirer en avant pour le faire marcher. “ I need a drink. I need two. I need th--Hiram? ” Et ça commence.

Il y a des gens à qui il serre la main et d'autres à qui il fait la bise avec une moue contrariée, il y en a dont il ne retient pas le nom et d'autres avec qui il refuse de prendre une photo (“ it's an XO event after all ”) et le temps qu'ils arrivent au bar, on a posé à peu près trois milliards de questions à Hiram à propos de Solene qui s'est détendue dès le moment où elle a serré la main à leur artiste préféré de back then. Hiram l'a rencontré une fois ou deux et l'adore mais il ne se lasse pas du sourire ravi de Solene. “ I'm going to die. Not until you meet the XO fam. How are they? Shakira's nice, I think. We met a couple of times. Orla's weird. Adidja is amazing. Like, really amazing. He's insanely talented. ” Il hausse les épaules, comme si il n'y avait pas de quatrième membre du groupe, se penchant sur le comptoir pour commander deux boissons. À la place du gin tonic habituel, il commande deux des cocktails aux noms saugrenus de la fête. “ And Kida? ” Il sent le regard brûlant de Solene partout sur lui. “ She's pretty. ” Et rien d'autre.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 578
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
xo listening party † Kida a été suffisamment occupée après la WizPride pour ne pas penser à Hiram. Elle a essayé de s'en convaincre en tous cas. Mais c'est difficile quand il lui fait un shoutout sur MSN, quand elle a presque envie de ne plus le stalker, de le bloquer, de désactiver son compte et de rester dans son lit. Elle n'est pas surprise, elle ne devrait pas l'être en tous cas. Il y a bien une raison pour laquelle Kida doesn't do dates. Elle n'est pas intéressante et elle a peur qu'on s'en rende compte. Elle a peur que loin des projecteurs, des flashs des appareils, sans la couche de maquillage dont on la recouvre pour les shoots, sans la musique vibrante d'une soirée, on la laisse en plan. Elle a peur de s'attacher pour rien. Elle se dit qu'elle n'a pas envie de s'attacher de toute façon, mais c'est faux. Elle s'est attachée, raccrochée même à Hiram alors qu'il ne lui a donné que des raisons de s'enfuir à toute jambe. Après le premier soir, elle croyait vouloir le remercier d'une leçon apprise. Des mois plus tard elle se rend compte qu'il n'y a pas eu de leçon. Qu'il y a juste les barrières autour de son cœur qui son tombée trop vite, trop fort et maintenant quelque chose de tordu de façon il lui semble permanente dans sa poitrine. Elle comprend mieux sa mère maintenant, elle comprend mieux ses avertissements, elle aurait dû les écouter et vraiment les écouter, pas juste s'interdire les dates et les crushs pour mieux tomber dans les draps de quelques chanceux. Elle a beaucoup pleuré dans son lit. De rage contre sa naïveté et son aveuglement; elle revoit tous ces moments d'Hiram backstage, tous ces DM différemment désormais, elle les voit emprunts d'une moquerie qu'elle avait été trop stupide pour percevoir sur le moment mais qui lui semble évidente désormais qu'elle sait. Elle pleure de douleur aussi, parce qu'elle a cru, cette fois sans trop s'en garder, sans trop de caution, qu'il y avait quelque chose entre eux. Mais non. Elle est juste la fille qui colle à Hiram et dont il profite parce qu'il doit la trouver jolie et qu'elle est mannequin et que le #kidiram permet bien de promouvoir Earned It mais c'est tout. C'est tout. Un jour ça lui rentrera dans le crâne. C'est tout ce qu'elle est. En attendant Hiram-Le Tigre est son bourreau et son réconfort tout à la fois quand elle achève de trop longues journées en s'écroulant sur son lit.

Mais il y a la listening party. Et tous ses efforts doivent être concentrés sur ça, sur XO, sur sa subunit et l'album et les fans et la promotion. Donc elle accepte de scroller sur Earned It et elle a trop mal au cœur pour remercier Hiram alors que c'est le premier auquel elle pense, celui qui a rendu le tournage horrible, mais génial sur la fin. Et elle déteste ce clip parce qu'il lui rappelle l'arcade. Il lui rappelle l'espoir qu'elle a eu et qui vient d'être détruit, encore.

Tout le monde est là. Ou well, anyone's who's anyone. Ça inclut pleins de célébrités, ça inclut aussi sa famille. Roksaneh qui ne lâche presque pas son flanc comme un garde du corps alors qu'on mitraille Kida de photo. Shadi n'est pas là. Kida ne devrait pas être surprise. Mais il y a Laleh et il y a surtout Azadeh. Elle ne sait pas si elle est là que parce qu'il le faut, que parce qu'elles sont les Vane Sisters ou si c'est parce qu'elles sont vraiment sœurs, elle sait juste que ça lui fait plaisir, même quand elle pose devant les photographes avec elle. Elle lui fout un peu de merchandise dans les bras tout en songeant qu'elle les portera jamais. “ Promise you'll do the photobooth with me later? ”  Et puis elle cherche John. Ou elle prétend chercher John. Anyone who's anyone is here. Ça inclut Hiram. Il est invité en tous cas et elle a vu dans le Q&A sur MSN qu'elle a prétendu ne pas vouloir lire qu'il comptait venir. Mais elle se demande si c'est vraiment le cas. Et pourquoi ? Il ne l'a pas écoutée à la WizPride et il s'en fout plutôt littéralement d'elle. Peut-être que c'est pour ça qu'il va venir, pour pouvoir rire un peu plus. Mais c'est sa soirée et il ne va pas la gâcher. Elle serre plusieurs mains, dont quelques unes qui lui glissent dans la paume un cachet ou de la poudre qu'elle refuse — elle travaille ce soir, voyons. Personne n'a encore entendu l'album, la soirée n'a pas officiellement commencé et elle a aussi hâte qu'elle a peur. Ils ont tous beaucoup travaillé pour et elle veut que ça plaise, elle veut que les critiques n'aient que des compliments à faire et que tout le crédit qu'Adi surtout mérite lui soit rendu. Elle veut que sa famille aime. Elle veut que ses amis en soient dingues. Elle veut que les fans s'accumulent. Elle veut qu'Hiram…

Personne ne lui gâchera cette soirée, même pas Hiram. Même pas alors qu'il est avec une autre fille, qu'il vient sûrement de rencontrer au bar et que, de dos, Kida n'est pas en mesure de reconnaître, si toutefois elle la connaît. Elle refuse de se dégonfler et de se détourner de son chemin même quand elle le reconnaît, même alors qu'elle pourrait attendre quelques minutes qu'ils s'en aillent pour pouvoir aller chercher son cocktail — une version retravaillée d'un virgin cosmopolitan moldu, littéralement nommé pour elle pour ce soir. Elle lance des sourires à tous ceux qu'elle croise. “…Adidja is amazing. Like, really amazing. He's insanely talented. And Kida?She's pretty. ” Elle a mal choisi son moment. Ou plutôt elle l'a très bien choisi pour avoir la confirmation de ce qu'elle savait déjà. She's pretty. Elle perd toute sa composure parce que, un jour, à Paris, elle a cru que dans sa bouche à lui, c'était pas réducteur. C'était un compliment sincère auquel elle pouvait croire. You're perfect. Auquel elle voulait croire. Mais là, il n'y a pas de doute. Elle est juste jolie. C'est toute sa valeur. Sa seule et unique valeur. Ce n'est pas nouveau. Il n'empêche que ça lui fait mal.  “That would be me. ” Ils se retournent et Kida ne regarde que la fille à côté d'Hiram, jolie elle aussi, son date comprend-elle maintenant qu'elle les a entendu parler. Elle aimerait pouvoir dire qu'elle n'est pas jalouse, qu'elle ne la déteste pas sans la connaître, qu'elle n'a pas envie de la pousser pour accaparer l'attention d'Hiram, qu'elle n'est pas un peu plus blessée encore, alors qu'elle sait, qu'elle n'est pas spéciale pour lui ou juste en ce qu'elle n'arrête pas de crawl back to him. Ça doit beaucoup l'amuser. Elle n'a pas envie de la regarder, de même la voir, de même reconnaître sa présence à côté d'Hiram, mais elle ne veut pas que ce dernier voit la douleur dans ses yeux. “ Hi, I'm Kida. The pretty one. ” Elle essaye de ne pas être amère, elle essaye de sourire en tendant la main, elle essaye de ne pas pleurer, elle essaye de ne pas hurler, elle essaye de ne pas frapper Hiram. Elle voudrait lui envoyer les photos à la figure comme il l'a fait, elle voudrait les écraser de ses talons, elle voudrait gâcher la fête et make it about them et lui dire tout ce qu'elle a sur le cœur. Mais c'est de sa faute à elle aussi. Elle n'aurait pas du lui faire confiance, même un peu, même après Paris. Son regard glisse vaguement sur Hiram avant de s'arrêter sur le barman qui sait déjà ce qu'elle veut. “ Enjoy the night. ” Elle, elle va se trouver un coin pour laisser échapper les larmes qu'elle a au fond des yeux et boire son verre dans lequel elle aimerait tant qu'il y ait de l'alcool. Sa mère est quelque part dans la foule et elle voudrait la prendre dans ses bras et tout lui raconter mais Roksaneh lui jetterait ses tords à la figure. Et elle aurait raison. Elle savait dans quoi elle se lançait en suivant Hiram au Spitfire. Elle aurait dû savoir en tous cas.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 538
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Sauf que Kida n'est pas jolie. Enfin si, elle l'est. Pas tout à fait, juste, un peu. Elle est belle. Genre vraiment belle. Le genre de beauté qui a tout à fait hijack sa soirée, leur première soirée à vrai dire, quand il est allé au spitfire avec elle plutôt que de rejoindre Roy. Le genre de beauté qui l'a fait s'arrêter dans sa loge quand il a vu qu'elle avait mis son hoodie. Le genre de beauté qu'il remarque à chaque fois qu'elle dort et se presse contre lui, à chaque fois qu'elle l'observe et qu'elle est trop près, à chaque fois qu'elle sourit sincèrement aussi (et ces fois-là se comptent sur les doigts d'une main). Elle est belle mais elle est talentueuse aussi, elle lui a fait écouter sa chanson pendant des heures et des heures sans bouger, elle lui a fait apprécier sa chanson, apprendre sa chanson. Et même sur les vidéos de la WizPride il a pu l'apprécier à sa juste valeur, sa belle voix et ses paroles qu'elle a écrites (il pense, espère, aimerait) sur lui. Kida est belle et elle est talentueuse et elle est compétitive, un peu mauvaise perdante, elle pense trop, elle est professionnelle et volontaire, généreuse aussi, provocatrice et assurée parfois, et il aimerait pouvoir partager tout ça avec Solene, tout lui montrer, tout ça, les meilleurs moments comme les pires. Les choses qu'il adore à propos d'elle, celles qui l'agacent, celles qui le terrifient. Il aimerait tout lui dire, en parler avec quelqu'un, enfin, mais ils sont interrompus.

That would be me. ” Il pensait connaître la haine et la honte et la peur et il avait tort. Hiram se retourne lentement, les dents serrées, il a l'impression que son coeur bat si vite dans sa poitrine, que tout le sang de son corps vient de se glisser sous les traits de son visage. Solene a l'air ravie, il a l'air de quelqu'un qui vient de voir un Épouvantard. “ Hi, I'm Kida. The pretty one.Stop that already, a-t-il envie de lui dire. Elle n'est pas juste jolie, ne l'a jamais été, et il aimerait que ce ne soit pas le cas, qu'il s'en foute complètement d'elle et de ses états-d'âmes et du fait qu'elle ne le regarde pas. Que les yeux de Kida soient rivés sur son date. Et si il a amené Solene autant pour lui faire plaisir que pour énerver la mannequin qu'il a sous les yeux, maintenant, il regrette tout. Amèrement. “ I'm Solene, nice to meet you! ” Hiram ne dit rien, ses doigts se crispent autour de son verre de gin tonic alors que le barman serre à Kida le sien — il devine sans mal qu'il n'y a pas d'alcool dans son verre. Il aimerait l'arrêter mais il y a Solene et il y a son regard curieux quand elle se rend compte qu'il ne dit rien, qu'il fixe Kida comme si il pouvait s'infiltrer dans ses pensées pour lui raconter les siennes. “ Enjoy the night. ” Elle s'éloigne et Hiram amène son verre à ses lèvres. L'alcool est toujours aussi amer mais il le finit d'une traite et repose le verre sur le comptoir avant de se détourner. “ What was that?Nothing.

Il n'arrive pas à se concentrer. Il se sent malade. Il a envie de rentrer chez lui. Il a l'impression qu'on a mis un diable sous sa peau et qu'il s'agite, qu'il danse, qu'il rit; il a l'impression d'être le diable. Il s'en fout de Kida. C'est mieux ainsi. Elle s'en fout de lui aussi apparement, elle préfère Kit. Et elle a raison. Sans doute. Lui il ne sait pas comment dealer avec les gens, encore moins avec elle. He doesn't do dates, he doesn't do intimate et pourtant, avec elle... Il commande un autre verre. “ The night hasn't even begun. I don't care. ” Il emporte son verre avec lui quand il se met à fendre la foule pour rejoindre Kida. “ Please don't leave me- I fucking hate you. I'll send Orla your way if I run into her. ” Il est en train de se faufiler entre les gens quand les lumières s'éteignent, un projecteur inonde ce qu'il devine être une estrade. Il s'arrête un instant de bouger avant de voir ce qui doit être un agent, producteur ou membre du label de XO se mettre à parler, à les introduire... boring, il marche jusqu'au fond de la salle, il y a un rideau tiré pour séparer la pièce du backstage, et un garde du corps. “ And where do you think you're going? I need to see Kida. I need to talk to her- Sure thing mate, but y'know that I can't let you in like that, sorry, you'll have to wait until the end of the speech and their thinge- It's important, I really need to see her- What the hell is this- what are you doing here?

John, of all people. Hiram a l'impression d'être un enfant puni confronté à son parent en colère. “ I need to talk to her.  Oh hell no! You're going to talk to her and next thing I know- It's important-  -she'll leave the show and she'll laze around all day in your bed tomorrow and this is not happening- John, listen-  -most of all if you care about her! ” Hiram serre les dents et les doigts autour de son verre, avec la désastreuse envie de lui envoyer son poing dans la figure, et celle de tourner les talons pour quitter la listening party et tout oublier, elle y compris. “ Please. ” Il doit comprendre qu'il ne dit pas souvent ça, ou doit lire quelque chose dans ses yeux noirs; avec un bruit agacé de gorge, il le laisse rentrer. Sans aucun doute qu'il sait qu'il n'abandonnera pas comme ça. La main de John est en fer autour de son bras alors qu'il se fait presque traîner dans un petit couloir; l'autre main de John lui vole son verre et Hiram grogne légèrement. Il a l'impression d'être amené devant Kida (et les trois autres membres de XO) comme un prisonnier mais il s'en fiche, il n'a d'yeux que pour elle. “ One word, Kida, ” fait John avant qu'il ait le temps de dire quoique ce soit. Hiram essaie de se défaire de son emprise d'un mouvement brutal de l'épaule, en vain. “ One word and I get him thrown out.Kida, please. ” Hiram s'en mordrait les lèvres, surtout quand il entend le reniflement d'Orla et qu'il voit le froncement de sourcils d'Adidja. “  One word-, commence à menacer John. — -is not enough to describe my feelings for you. ” Le silence est assourdissant et les yeux de Kida sont trop profonds, il va se noyer. “ Please.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 18/06/2017
‹ messages : 404
‹ crédits : riverdale
‹ dialogues : thistle (design foncé), plum (design clair)


‹ âge : vingt ans (30/04)
‹ occupation : mannequin, égérie (Angel) de Poonima's Secret et chanteuse dans une subunit de soloistes. Elle prend également des cours à la wada.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1995-2002
‹ baguette : bois de saule, crin de licorne, vingt-cinq centimètres
‹ gallions (ʛ) : 578
‹ réputation : Vain ; l'autre morceau des Vane Sisters, on l'adore (elle est belle) ou on la déteste (c'est une potiche) au choix, mais son visage commence à être partout, affiches, réseaux sociaux, elle touche à tout à la fois semble-t-il, le mannequinat, le chant, bientôt la MirrorTV prédit-on, mais pourtant elle reste pour beaucoup rien d'autre qu'un visage et un corps plus qu'agréable, le reste n'étant jamais qu'agrément. Beaucoup se nourrissent également de la rivalité que l'on cherche à attiser entre elle et sa sœur Romilda, une star elle aussi.
‹ faits : stéréotype de la mannequin creuse, obsédée par son physique et par sa ligne, elle est la première à s'accuser de superficialité. anorexique restrictive, elle fait semblant de manger et quand elle ne peut pas s'en contenter finit la tête dans la cuvette, mais tout va bien puisqu'elle fait en sorte que personne ne se doute de rien et préfère achever seule sa descente aux enfers.
‹ patronus : une couleuvre
‹ épouvantard : son insuffisance congénitale qui lui est renvoyée à la figure par sa mère et sa génitrice.
‹ risèd : un vrai sourire sur son visage
Voir le profil de l'utilisateur
Elle est obligée de sourire à tout un tas de gens en quittant le bar sans un regard en arrière et c'est probablement la chose la plus difficile et fatigante qu'elle ait jamais eu à faire, que de se glisser à travers la foule, les lèvres trempées dans un verre pour éviter toute conversation qui chercherait à s'initier, ravalant les larmes dans ses yeux et les sanglots dans sa gorge, prétendant qu'elle n'est pas en train de se fissurer toute entière. Elle voudrait être vraiment forte Kida, mais elle a l'impression que sa façade ne trompe personne alors même qu'on lui fait des signes de la main çà-et-là. C'est sa soirée, elle est censée être bien plus enthousiaste que tous les invités réunis et elle a l'impression de n'être qu'un fantôme au milieu de la foule. Elle évite sa mère qu'elle voit du coin de l'œil s'avancer vers elle depuis l'autre bout de la pièce et retrouve les coulisses où elle sera tranquille, safe, elle espère. Elle les partage ceci dit, et les autres membres de XO sont déjà dans le petit couloir qu'elle traverse pour retrouver rapidement les toilettes posant le verre vide par terre avant de s'engouffrer dans une cabine. Elle retient les larmes malgré tout. Même si elle est seule pour quelques instants, elle n'est pas encore safe et la soirée n'est pas finie et elle n'est pas tranquille. Shakira toque à la porte pour lui dire que le compte-à-rebours pour leur entrée sur scène a commencé et elle promet de n'en avoir plus que pour quelques secondes. Elle voudrait tant fumer, mais Roksaneh est là et elle ne peut pas laisser sa mère sentir le tabac sur elle. C'en est physiquement douloureux de fermer les paupières et de serrer la mâchoire jusqu'à en avoir des crampes juste pour s'assurer que ses yeux acceptent de s'assécher, juste pour retenir le flot qu'elle sait d'ores et déjà long et trop fort pour pouvoir couler ici et maintenant. She's pretty. Il a dit ça après avoir complimenté le talent d'Adi. Elle s'imagine sans mal qu'il a dû introduire tout les membres du groupe d'où le And Kida? proposé par son date, Solene (elle la hait, elle n'a pas l'air méchante pourtant). Et ça veut bien dire ce que ça veut dire; she's pretty, c'est son unique apport à la subunit. The pretty one. Elle a pu le dire elle-même avec facilité malgré l'amertume, parce qu'elle le sait, parce qu'après tout elle a signé le contrat alors même qu'elle était encore dans l'incapacité de chanter. Et on a beau eu dire qu'on avait vu son audition au MFactor, elle sait qu'on s'en fiche de sa voix, de sa musique. On veut juste son visage et ses stalkers sur MSN. Ce n'est pas nouveau, ce n'est pas une découverte, ça ne devrait pas faire aussi mal. Elle tire la chasse pour faire bonne mesure et sort en plaquant non pas un sourire qui ne tromperait personne, mais une expression totalement indifférente sur le visage.

Depuis le bout du couloir où les trois autres sont postés, tout près de la scène, ils peuvent entendre le discours du directeur de leur label qu'il a répété déjà deux fois dans la journée et qui est un peu trop long au goût de Kida, ce qui toutefois l'arrange alors qu'elle se cale dos au mur près d'Adi. Elle va bien et rien ne peut lui gâcher ce moment, parce que lui gâcher sa soirée, la faire craquer, ce serait aussi gâcher celle des trois autres — pas qu'elle pense qu'ils (Orla et Shakira surtout) en auraient vraiment quoique ce soit à faire de la voir pleurer, mais parce qu'elle risquerait de leur voler la vedette. Et ils ne le méritent pas. Pour eux elle va sourire sur scène et devant les flashs et essayer de tenir au moins une heure avant de trouver une excuse potable pour partir. Peut-être que c'est une faveur qu'elle leur ferait en réalité, plus de publicité pour les membres du groupe qui le méritent vraiment.

C'est un petit gasp à son flanc droit qui l'arrache à sa contemplation d'un pan quelconque du mur qui lui fait face, pour relever les yeux vers John et… Elle se reculerait presque si elle n'était déjà contre le mur, mais ça a le mérite de la faire se redresser, presque chercher une porte de sortie. Elle ne comprend pas que John l'ait ramené dans les coulisses, juste avant qu'elle monte sur scène, juste alors qu'elle a réussi l'exploit de retenir ses larmes et de keep a straight face pour lui autant que pour Adi, Orla et Shakira. Elle sait à quel point John travaille dur, comme il est toujours là pour elle de façon plus que strictement professionnelle, et ça n'a aucun sens qu'il traîne jusqu'à elle (plutôt que dans le sens inverse) Hiram comme un resquilleur qui se serait fait prendre. “ One word, Kida, ” Elle essaye de ne regarder que son agent — c'est presque facile parce qu'elle est tellement surprise et presque déçue de lui qu'elle ne peut que le dévisager —, mais elle remarque quand même qu'Hiram essaye de se défaire de l'emprise semble-t-il de fer que John a sur lui.  “ One word and I get him thrown out.Kida, please. ” Elle a déjà presque ouvert la bouche pour dire à John de faire ce qu'il a à faire et de le virer, parce qu'il n'aurait même jamais dû l'amener à elle, même de façon (c'est son seul plaisir) si humiliante pour lui, mais ça l'arrête tout net. Elle se demande si elle l'a déjà entendu dire please. Elle elle l'a fait. La première fois elle s'est même pris un Don't be so desperate à la figure ; ça ne l'a pas empêchée de recommencer. Mais lui… Si, il l'a déjà dit, pour la faire manger (elle le hait). Et elle ne sait vraiment plus quoi penser des ces moments dont elle n'aurait jamais songé à questionner la sincérité, quoiqu'elle semble obligée de le faire maintenant qu'elle sait qu'elle n'est rien de plus pour lui qu'un sujet de moquerie et un coup facile. Orla renifle, Kida pourrait la gifler. Pourtant elle n'a pas vraiment envie de l'écouter, parce que whatever it is, elle en a sûrement déjà assez entendu, et elle ne voit vraiment pas pourquoi il est venue la retrouver alors qu'au bar il ne lui a pas adressé le moindre mot (la moindre excuse). Elle n'a juste pas envie qu'Orla se moque de lui.  “  One word- -is not enough to describe my feelings for you. ” Elle a l'impression que tout s'est arrêté un instant, elle n'entend même plus le discours qui s'achève, elle ne voit plus ses bandmates ou son agent, mais juste Hiram et les mots incompréhensibles qu'ils vient de prononcer. “ Please. ” Et puis le monde se remet à tourner, mais à l'envers et trop vite, les applaudissements retentissent, ils ont été annoncés sans même qu'elle s'en rende compte, les autres se frayent un chemin hésitant vers l'entrée de la scène et elle, elle est encore immobile, incapable de détacher son regard d'Hiram mais incapable de répondre quoi que ce soit non plus. What feelings? Une part d'elle a-t-elle envie de répondre en riant. Parce qu'il ne ressent rien pour elle: ce n'est pas comme ça qu'on traite quelqu'un qu'on ne serait-ce qu'apprécie, ou même juste respecte. Elle se demande à quoi il joue, qu'est-ce que ça peut lui apporter de faire ça maintenant, s'il la hait tant qu'il a besoin de tout lui prendre, vraiment tout, de Poonima à XO. “ Let him go” fait-elle à l'adresse de son agent, il n'y a plus qu'Adi sur le pas de la porte qui mène aux escaliers de la scène. Elle va pour le rejoindre, elle ne peut pas penser à ça maintenant, il ne choisit jamais bien ses moments Hiram, elle le hait ; elle ne peut penser qu'à ça maintenant, elle ne peut que se demander ce qu'il veut dire, que le détester de jouer avec elle, le détester de se moquer d'elle, se détester de croire que ça puisse être autre chose, aussi. “ If this is just another way for you to make fun of me, then don't be here when I come back.” fait-elle à mi-voix en passant à côté d'Hiram. Feelings. On ne dit pas ça à la légère, plus exactement lui ne dit pas ça facilement, elle ne croit pas en tous cas. I don't do people. I don't do dates, I don't do notes, I don't do casual, I don't do sharing, I don't do frequent, I don't do people. Elle se doute qu'après tout ça, les sentiments non plus ne font pas partie de ce dans quoi il donne. Et en lui disant de partir si ce n'est qu'un énième jeu pour lui, elle lui dit aussi de rester si c'est autre chose. Et quand elle grimpe les marches pour retrouver la scène et les projecteurs et tous les invités, elle n'en a qu'un seul en tête et elle espère sincèrement (stupidement), le retrouver en revenant dans les coulisses.

Elle laisse les autres parler, ça amuse beaucoup Shakira et Orla de toute façon, et elle ne dit quelques mots que quand on lui passe le micro, incapable de se concentrer. Encore moins quand elle croise le regard désapprobateur de Roksaneh au premier rang. Mais peut-être qu'elle se fait des idées — ou peut-être que sa mère l'a vue discuter au bar. “ …anyways all there is really left to say is get to the booths on all the edges of the room and get listening! We cannot wait to hear what you think! ” Et juste comme ça, leur premier single est lancé par le DJ à l'autre bout de la pièce et les invités se font par petits groupes diriger vers les petites cabines qui vont leur permettre d'experience comme il se doit leur album. Elle voit sa mère se faire embarquer parmi les premiers, elle se demande si Azadeh aussi va aller l'écouter  en entier ou si elle va être de ceux qui ne sont là que pour profiter de la soirée. Les autres XO ont l'air vraiment excités et elle est contente pour eux, mais Kida pour sa part peut attendre pour les avis, elle n'a plus qu'une opinion qu'elle veut entendre (qu'elle connaît déjà) (she's pretty) (elle en est malade), encore faudrait-il qu'il soit resté, encore faudrait-il qu'il ait vraiment quelque chose à lui dire. One word is not enough to describe my feelings for you. Mais hate is a feeling. Disgust, contempt, aussi. Ça ne veut rien dire.

Son cœur s'arrête de battre quand elle s'échappe la première de la scène, en retournant vers les coulisses alors que les autres sautent directement pour rejoindre les invités (ou le bar) et qu'il est là. Il est là. Elle ne devrait pas être si soulagée, si surprise aussi et si contente surtout. Elle ne devrait pas se sentir encore fragile, elle ne devrait pas se sentir sourire — si ce n'est très légèrement. Elle ne devrait pas avoir envie de courir jusqu'à lui. Elle s'avance lentement, presque effrayée. Elle n'a pas oublié qu'il est venu avec Solene, elle n'a pas oublié ce qu'il a dit, elle n'a pas oublié la soirée chez lui, elle n'a pas oublié ses amis et elle n'a pas oublié toutes les autres fois qu'il l'a blessée et où elle est revenue, avec ou sans excuse au préalable. Elle n'a pas oublié qu'il est capable de tout et son contraire ; I don't know if you're a really good liar or if you just change your mind on a whim, lui a-t-elle dit un jour et elle n'a jamais eu sa réponse. John est toujours à côté de lui, l'air de le surveiller et elle pourrait presque trouver ça drôle. “ I'll be out to socialize in a bit can we have a minute, please John?” Elle se demande s'ils ont parlé pendant qu'elle était sur scène en train de présenter XO. Elle se demande ce qu'ils ont dit. Elle se demande comment John a pu le laisser rentrer dans les coulisses tout en semblant incroyablement en colère contre lui. Elle se demande plein de choses quand John hoche la tête après une seconde d'hésitation. Il a à peine le dos tourné, qu'elle s'approche d'Hiram. “ You almost ruined tonight.” fait-elle platement. “ You almost ruined it. And it's important not just to me but to people who are more than just pretty, it's important to Adi and Orla and Shakira. And John. ” Des gens qu'il respecte, contrairement à elle. “ You might do it yet. ” se corrige-t-elle, parce qu'elle n'a aucune idée de ce qu'il veut lui dire et elle n'est pas encore à l'abri d'une crise de larmes devant tout le monde. Au moins est-elle reconnaissante qu'ils soient seuls dans ce couloir, si jamais ça doit lui arriver. “ I can't do this tonight.  ” Elle ne peut pas se concentrer là-dessus pas alors qu'elle doit travailler, pas alors qu'elle doit sourire et que le voir avec une autre ça ne fait que lui donner envie de hurler, elle ne comprend pas ce qu'il est venu faire ici — il n'était pas obligé de venir juste parce qu'il était invité —, elle ne comprend pas qu'il n'en soit pas resté à leur brève entrevue au bar, elle ne veut pas croire qu'il soit cruel à ce point, qu'il ait besoin de voir les larmes rouler sur ses joues, qu'il ne puisse juste se contenter de rire d'elle de loin. Elle ne peut pas faire ça là alors que tout un monde l'attend, alors que sa mère est dans les parages, elle ne peut pas et ne veut pas que cette soirée, comme toute sa vie désormais, soit hijackée par un kidiram inexistant. “ So if this is…if this is nothing but a new joke to you… save it. I can go back to being your laughing stock tomorrow, I'll take it if I have to. Just give me tonight.  ” Elle lui a déjà laissé une porte de sortie, mais ça lui semble insuffisant, elle a encore peur que ce ne soit qu'une façon d'enfoncer le clou. He's not a bad person. Elle le pensait sincèrement, mais elle est tellement stupide et naïve, qu'elle ne fait plus confiance à aucun de ses jugements. Elle se dérobe à son regard, observe le bout de ses escarpins. “This isn't just a big game for me. ” Il doit le savoir, il doit forcément savoir que c'est pour ça qu'elle n'arrête pas de revenir vers lui, pour ça qu'elle était là après son overdose, pour ça qu'elle a voulu qu'il reste à Paris, pour ça qu'elle l'a suivi jusqu'au Centuries, pour ça qu'elle lui a dit qu'elle l'adorait, pour ça qu'elle n'a fait que se ridiculiser. Pour ça qu'elle est si triste. Elle ne lui apprend rien. Mais he's not a bad person. Peut-être qu'il peut let it go s'il sait à quel point ça la blesse.  “ I know it's true. That's why it hurts Hiram. Because it's just like when you said I was stupid and desperate and self-loathing. I am. I'm stupid and desperate when it comes to you. And I've always been self-loathing but around you sometimes I wasn't or at least didn't want to be. But when you say I'm pretty after having said wonderful things about my bandmates like how talented Adi is, it's…that's my contribution to XO, being pretty, and everyone knows it…I just thought maybe you saw more than that. I hoped…That's where the stupid kicks in. All you're saying is true I just don't need— can't hear it tonight. ” elle pince des lèvres et relève enfin des yeux, qu'elle s'imagine de nouveau trop brillants, vers lui.

• • •

It's ideal oh you need someone to tell you how to feel and you think your happiness is real there's so much more the world has to reveal but you choose to be concealed. So you're somebody now but what's a somebody in a nobody town
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 26/06/2017
‹ messages : 378
‹ crédits : que du poupoune (moi) et kid cudi.
‹ dialogues : white ou black.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-sept (23/07).
‹ occupation : chanteur, compositeur, producteur signé chez Gatsby Entertainment.
‹ maison : serpentard.
‹ gallions (ʛ) : 538
‹ réputation : fuckboy, connard, king du rap arrogant et insupportable.
‹ patronus : aucun.
‹ épouvantard : les effets dévastateurs de la drogue sur le corps de sa mère.
‹ risèd : ses deux parents en vie, autour de lui, souriants et heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Hiram a l'impression qu'on lui a arraché la peau.

C'est qu'une impression (il espère). Mais il a l'impression qu'on lui a arraché la peau et qu'il n'est qu'une masse sanguinolente de sentiments stupides et d'émotions idiotes et que les regards de Shakira, Orla, Adidja et John sont en train de creuser des fossés dans ce mess. C'est étrange mais c'est presque prophétique que Solene soit là parce que la dernière fois qu'il a ressenti ça, c'était avec elle, quand elle s'est séparée de lui et qu'il n'a pas eu le courage de rien dire pour la retenir — et puis quoi encore? À l'époque, c'était stupide. Il en perdait une, il en récupérait dix. Il n'a jamais trouvé quelqu'un comme Solene mais il s'en est remis. Kida, en revanche? Il a l'impression que si elle refuse de lui parler, si elle demande à John de le foutre dehors et qu'ils tirent définitivement un trait sur ça... ça, eux, il y pensera encore dans cinq, dix ans. Qu'il regrettera encore dans cinq, dix ans, avoir voulu paraître indifférent sous les yeux de Solene quand elle lui a demandé ce qu'il pensait d'elle. Et c'est stupide, tellement stupide, que ça ne peut pas être la fin de ça, de eux, de leur nuit à l'arcade et la fondation Louie W et le concert du Centuries et les trajets sur la banquette arrière des voitures noires appelées pour eux et sa main dans la sienne à l'OPI et à l'exposition et à l'arcade et partout — et ça ne peut pas juste être ça, si? (Mais alors quoi? Qu'est-ce que ça pourrait être d'autre — tout ce qu'il ne s'autorise plus, qu'il ne peut pas lui donner, le confort et la stabilité et l'amour et la normalité et la softness?)
Ils commencent à monter sur scène et Hiram sait qu'il a mal choisi son moment, il le sait, mais c'était soit ça soit passer par la sortie pour ne jamais revenir. Il a peur. Il la hait. Il ignore le regard curieux de Shakira, hostile d'Orla, interrogateur d'Adidja; il ne regarde que Kida, espérant que les autres effacent de leur mémoire ce qu'il vient de dire devant eux. “ Let him go. ” John hésite; sa prise se raffermit puis se défait et Hiram lui jette un regard noir en coin, levant une main pour se masser le bras d'un air appuyé, avant de tourner les yeux vers Kida. “ If this is just another way for you to make fun of me, then don't be here when I come back. ” Elle va sur scène.

John reste longtemps silencieux et Hiram peut le sentir le darder d'un regard noir; quant à lui, il observe Kida rejoindre son groupe sur scène pendant un long moment. Il a envie de s'échapper à toutes jambes et il peut presque sentir John bouger pour faire barrage de son corps entre Hiram et la sortie, ce qui l'agace. “ Honestly, I wish I could let you go and be done with it. But she doesn't deserve that kind of hurt. ” Avec un air méprisant, il lui tend le verre de gin tonic qu'il lui a confisqué et Hiram l'avale d'une traite après une grognement agacé. Il n'a pas envie qu'on lui fasse la leçon alors qu'il a littéralement l'impression de se liquéfier sur place. Ses doigts tremblent, remarque-t-il en posant le verre désormais vide sur la première surface qui lui effleure les yeux. “ This is her big night-- I know. Get off my dick. ” Il fait mine de s'éloigner mais la main de John retrouve son emprise en fer autour de son bras. “ You listen to me. ” Hiram n'aime pas l'autorité, il n'aime pas qu'on le touche comme ça, il n'aime pas qu'on lui parle comme ça; il trouve pourtant en lui la force de ne pas lui envoyer son poing dans la figure, se contente de le foudroyer du regard après l'avoir relevé vers lui. John n'est pas quelqu'un de mauvais. Il ne veut que le bien de Kida, c'est son agent mais pas que, un peu comme Nicky pour lui. C'est normal qu'il ne l'apprécie pas, Hiram le sait, il n'est qu'une mauvaise influence. Il devrait s'en aller, John devrait le laisser partir et s'enfuir, devrait même l'y encourager... mais à la place, ses doigts s'enfoncent autour de son bas. “ I don't know if you're enjoying the noise about you two or if you just want to toy with her but this needs to stop now. ” Les yeux de John sont comme de l'acier qu'il enfonce profondément dans le crâne d'Hiram. Il sent l'alcool faire effet et il a envie de partir et de le repousser et de faire un scandale, il veut prendre la fuite et lui dire d'aller se faire foutre mais à la place il ne bouge pas, défiant, mortellement silencieux. “ It may not seem like it to you but some people care about their careers and their lives and their images. Some people care, period. ” John le relâche brusquement, le faisant reculer d'un pas. Hiram a le sang qui bout dans ses veines. “ And I'm not going to let a fucker like yourself ruin it all for her. ” Sa moue est dégoûtée et ce serait tellement simple de le frapper jusqu'à ce que ça disparaisse, jusqu'à sentir ses poings brûler, jusqu'à se frayer un chemin jusqu'à dehors. “ I don't know what she sees in you. ” Il se détourne et sort son pow — Hiram est éjecté de ce monde, le leur, pas le sien, et on vient de lui foutre la tête dans une cuve de glaçons.

Hiram reste silencieux, les yeux rivés sur la scène tout du long, les poings serrés le long de son corps; le silence entre lui et l'agent de Kida est pesant, mortel, mais aucun des deux ne le brise. Il pourrait se défendre, il pourrait dire n'importe quoi, forcer le passage jusqu'à la sortie mais à la place, il reste silencieux, entend sans écouter ce qui se dit là-bas, observe sans voir, attend. Il se détend seulement quand il voit Kida se rapprocher de lui, d'eux en fait, parce que John est presque épaule-contre-épaule à côté de lui. “ I'll be out to socialize in a bit can we have a minute, please John? ” Hiram arrache ses yeux de Kida pour jeter un énième regard noir en direction de l'agent qui l'ignore et, après une moment de flottement, finit par se détourner et s'éloigner. Il a du mal à poser ses yeux sur Kida de nouveau. Il a honte, il est en colère, il se sent vulnérable et stupide et égoïste et con et il a envie de lui faire comprendre tout ça mais aussi qu'il est jaloux de Kit, mais aussi qu'il est envieux d'Adidja, mais aussi qu'il la veut elle, pour lui seul — sauf que cette mentalité lui fait peur, elle n'est pas saine, elle a sa carrière et sa vie et son image et lui n'est rien. Il faut qu'il s'en souvienne, de ça. There is no us. Even now. Sauf qu'entre temps, il y a eu Paris.
Paris et le bain et les chansons contre sa peau et son air coupable mais satisfait en mangeant des frites et sa main pressée contre la sienne et sa main sur son torse quand elle s'est endormie et ses jambes sur ses genoux et son grognement de frustration dans les toilettes de la fondation et leur baiser pendant l'exposition et le geste qu'elle a fait quand elle a parlé de lui alors qu'il était en train de commander à boire. Les sourires sur ses lèvres. Les baisers contre ses lèvres.

Il aimerait pouvoir effacer tout ça, leur donner un clean ending et faire plaisir à John, sortir de sa vie et la laisser continuer pour devenir la star qu'elle va être et qu'elle doit être, sauf qu'il ne peut pas. Il n'en a pas envie. “ You almost ruined tonight. ” Elle s'est un peu approchée et il s'est reculé contre le mur à côté duquel lui et John se sont postés. “ You almost ruined it. And it's important not just to me but to people who are more than just pretty, it's important to Adi and Orla and Shakira. And John. ” Il ouvre la bouche pour dire quelque chose et la ferme douloureusement, elle est plus que jolie (comment a-t-il pu dire ça?) et ça le tue qu'elle dise ça mais en même temps, il le mérite; de toutes manières, elle n'a pas fini de parler. “ You might do it yet. ” C'est pour ça que John a voulu le mettre dehors, c'est pour ça que lui et Solene devraient être dans un bus de nuit à l'heure qu'il est, lui silencieux et elle boudeuse. C'est pour ça, il n'est qu'une bombe à retardement, ce monde n'est pas le sien, il ne mérite pas d'être ici, pas alors qu'eux- qu'elle a tant travaillé pour ça.
Et pourtant il reste cloué au sol. Il aimerait pouvoir ouvrir la bouche pour dire quelque chose mais soudainement il a peur de ce qui en ressortirait. Il a peur de redevenir un mess de sentiments stupides et d'émotions idiotes devant elle, il a peur qu'on lui arrache sa peau, il a peur qu'elle ne soit jamais remise correctement. “ I can't do this tonight. So if this is…if this is nothing but a new joke to you… save it. I can go back to being your laughing stock tomorrow, I'll take it if I have to. Just give me tonight.

Hiram doit partir. Il doit s'enfuir à toutes jambes. Elle veut juste cette soirée et elle a le droit et il n'aurait jamais dû taunt sa venue à la xo listening party sur MSN et il n'aurait jamais dû venir, en fait, make it about them parce que dès qu'ils sont dans la même pièce, selon MSN et le Talking Mirror, it's about them. Et elle mérite plus que d'être associée à lui — elle mérite plus que lui. Kida baisse les yeux et ceux d'Hiram fouillent avidement son visage comme si c'était la dernière fois qu'il la voyait. “ This isn't just a big game for me. ” C'était un jeu et puis c'est devenu quelque chose d'autre et il aimerait la prendre dans ses bras et lui dire que ce n'est pas le cas pour lui non plus, il aimerait la prendre dans ses bras et lui promettre de ne plus la décevoir, de plus lui faire mal, de ne plus la faire pleurer mais Hiram ne veut pas lui mentir, pas ici ni maintenant. “ I know it's true. ” Ça ne l'est pas. Vraiment pas. “ That's why it hurts Hiram. Because it's just like when you said I was stupid and desperate and self-loathing. I am. I'm stupid and desperate when it comes to you. And I've always been self-loathing but around you sometimes I wasn't or at least didn't want to be. But when you say I'm pretty after having said wonderful things about my bandmates like how talented Adi is, it's…that's my contribution to XO, being pretty, and everyone knows it…I just thought maybe you saw more than that. I hoped…That's where the stupid kicks in. All you're saying is true I just don't need— can't hear it tonight. Stop. ” Ses lèvres sont sèches. Il a l'impression d'être une figure de glaise qui se fissure de partout. Qu'il va s'effriter puis tomber en morceaux à ses pieds.

Hiram ferme les yeux le temps d'un clignement. Il a envie de la forcer à faire de même, avec sa main sur son front, mais il reste rigide et immobile contre le mur, frustré et stupide et tendu, l'envie de s'enfuir brûlant ses veines comme un feu de forêt. “ Don't say that. I don't think- it's not true. ” Il branle du chef; c'est à son tour d'avoir les yeux qui se détournent, observent le mur derrière elle. Il est lâche et il le sait, mais il ne peut pas l'affronter, ne peut pas voir les émotions jouer dans ses yeux ou sur son visage. Kida le rend si faible, si fragile, si vulnérable. Il aimerait se faire un rail de coke, il aimerait un autre gin tonic, il aimerait qu'elle noue ses bras autour de lui et le laisse nicher son nez dans son cou jusqu'à ce qu'il se sente un peu mieux. “ You're not just pretty. You're so- kind and generous, people love you so much for that. At that foundation thing, you were so gracious and humble, I was proud to be your plus one, your boytoy, whatever that was. And your voice - it caught me off-guard when I first heard your song, I had it on repeat for hours. And I don't listen to that kind of music. But your voice- and the lyrics- it was so enticing, and so unlike anything I had heard before. ” Il se sent fragile et stupide, menacé aussi, à l'idée de lui dire ça, qu'il a écouté sa chanson en boucle, qu'il n'a pas pu la lâcher, s'imaginant dans les paroles, le coeur dansant trop vite dans sa poitrine parce que si c'était vraiment sur lui... impossible. Vraiment impossible. Et puis il a lu les théories et les rumeurs et il a vu les photos prises d'elle à l'hôpital et... impossible. “ So stop saying you're just pretty because you're not just that, you're not even pretty, you're something else entirely. I already told you that and I meant it. ” Hiram pince des lèvres. Il parle trop. Il a l'impression qu'on a ouvert le barrage et qu'il n'y a plus rien pour réprimer le flot de paroles; on ne l'appelle pas the Kill pour rien. Ça l'agace, pourtant, que son propre flow se retourne contre lui. Qu'il ne parvienne pas à s'arrêter de parler, parce qu'il pourrait continuer, en plus, lui montrer qu'elle n'est pas juste jolie, pas pour lui en tout cas. “ I won't bother you anymore but I just wanted to make that clear. What I said to my friend- I was butthurt. About you bailing at my party and, uh, Kit. Whatever. I know I shouldn't, it's not like we're... ” Il se mord la lèvre et ses yeux retournent sur elle. Il ne finit pas sa phrase. “ Yeah. That's why I don't... do people I guess. I can't handle you because I can't handle feeling like this when I'm around you. ” Hiram se détache lentement du mur et commence à la contourner lentement. “ I'm sorry for barging in and being an asshole but I swear I won't bother you again, you- this is your night and you should be so proud. I'm sure your album is so good and it'll be a complete hit and I'm genuinely happy for you. I am. John's right, you- I won't ruin it for you. I'm sorry. I'm so sorry.

• • •

I don't care, hand on the wheel, Driving drunk, I'm doing my thing, Living my life, getting out dreams, People told me slow my roll, I'm screaming out: Fuck that, I'mma do just what I want, Looking ahead, no turning back, If I fall, if I die; know I lived it to the fullest, I'm on the pursuit of happiness, and I know, Everything that shine ain't always gonna be gold, Hey, I'll be fine once I get it, I'll be good.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(wizpride) you could have been that lonely star † hitdat#5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rigel ☆ The lonely star
» Star Wars Pocket Models TGC
» sable, caniche star
» [Partenariat] Star Wars: Clone Wars Rpg
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres :: Chemin de Traverse :: Whitehorn
-