Partagez | .

sujet; (anthea) blood, sweat & tears
MessageSujet: (anthea) blood, sweat & tears   Jeu 22 Juin 2017 - 23:16

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 225
‹ crédits : ethereals
‹ dialogues : #teal.


‹ liens utiles :
‹ occupation : attrapeuse titulaire des holyhead harpies
‹ maison : gryffondor
‹ gallions (ʛ) : 651
‹ particularité : maître du feu, particularité qu'elle tient de sa mère, une Moriyama.
‹ patronus : une louve
‹ épouvantard : les buts - plus précisément les trois cercles des Appleby Arrows
‹ risèd : être mère et ne plus ressentir cet horrible vide laissé par la perte de son fils.
Voir le profil de l'utilisateur
Moriarty - Moriyamatexte ici

» MORIARTY (USA)
De souche américaine, les Moriarty se sont implantés en Angleterre il y a plus d'un siècle lorsque Jaymes (1816-1908), arrière-arrière-grand-père des héritiers actuels, a horrifié la communauté sorcière dont il était originaire au point de devoir la fuir, à l'aube des années 1890. Il s'est avéré que ce professeur au sein d'une université moldue, érudit sorcier de bonne famille apparemment sans histoire, était intrinsèquement lié à une toile criminelle qui gangrénait les différentes strates des mondes sorciers et moldus. Le démantèlement de l'organisation a manqué de peu de lui valoir la prison : il a quitté le navire à temps et s'est exilé en territoire anglais, où il a pris soin de masquer son identité. Malade, il a passé les dernières années de son existence à compiler son œuvre : ses mémoires, témoins imagés des crimes odieux dont il s'était rendu coupable. Aveu tardif : le livre, scandaleusement, est paru alors qu'il expiait son dernier souffle, en un énième pied de nez à la justice qu'il n'avait eu de cesse de bafouer. Moriarty est devenu une légende. Relativement bien effacé de l'histoire moldue pour avoir mis en péril le Code du secret magique, il y a resurgi sous les traits d'un personnage de fiction de Conan Doyle : l'ennemi du célèbre Sherlock Holmes. Les sorciers, eux, conservent pour souvenir l'ouvrage écrit de sa plume.


Mr Moriarty
pas d'information
Mrs .....
pas d'information


BRANCHE 1
Abraham Moriarty
aîné, né en 1952
Apolline d'Anjou
voir la famille d'Anjou

Prénom Moriarty
fils né en 19..

Cersei Moriarty (non jouable) (ancien pv)
fille née en 1978, internée à Sainte Mangouste depuis mai 2003 suite à un déraillement de son empathie


BRANCHE 2
Neil Moriarty
cadet, né en 1954
Hanae Moriyama
née en 1956, de famille japonaise

Anthea Moriarty
fille née en 1979, jumelle d'Ariane et d'Ambroise

Ariane Moriarty
fille née en 1979, jumelle d'Anthea et d'Ambroise

Ambroise Moriarty
fils né en 1979, jumeau d'Anthea et d'Ambroise

Arabella Moriarty (pv attendu)
fille née en 1983


» MORIYAMA (JAPON)
description


arbre


APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE

• • •

all you have is your fire
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away. When I was sixteen my senses fooled me : thought gasoline was on my clothes. I knew that something would always rule me, I knew this scent was mine alone.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (anthea) blood, sweat & tears   Jeu 22 Juin 2017 - 23:17

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 225
‹ crédits : ethereals
‹ dialogues : #teal.


‹ liens utiles :
‹ occupation : attrapeuse titulaire des holyhead harpies
‹ maison : gryffondor
‹ gallions (ʛ) : 651
‹ particularité : maître du feu, particularité qu'elle tient de sa mère, une Moriyama.
‹ patronus : une louve
‹ épouvantard : les buts - plus précisément les trois cercles des Appleby Arrows
‹ risèd : être mère et ne plus ressentir cet horrible vide laissé par la perte de son fils.
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Keiko 'Fiery' Moriartyfeat. jinah im (nana) • credit : ethereals
☇ Idées de liens : texte ici.
❝ We're running in circles again ❞Groupe : wizard

☇ nom & surnom(s) ; Elle se définit par Fiery avant de se définir par Anthea. Annihilée par son métier, sa raison de vivre, elle n'est plus elle, elle est le groupe, l'équipe. Qu'importe son prénom, seuls importent sa réputation et les surnoms qu'on lui attribue, en tant que joueuse de Quidditch professionnelle. Parfois, il lui semble oublier qui elle est, perdue dans cette image qu'elle s'est construite, ce reflet de fille douée et inébranlable. Puis vient Moriarty, famille qu'elle a trop souvent délaissée, loup solitaire au milieu des siens. Elle les aime, pourtant, eux qui l'appellent affectueusement Thea, abréviation qui lui manque si terriblement lorsqu'ils ne sont pas là. Et absents, c'est souvent qu'ils l'ont été, à cause d'elle qui s'est isolée, elle qui s'est donnée toute entière à sa carrière, négligeant le reste, sa sanité de corps et d'esprit, ceux qui avaient besoin d'elle. Enfin, elle est aussi moitié Moriyama de part sa mère - et ne parle que peu de cette partie d'elle, comme si son appartenance au pays du soleil levant devait rester cachée, secret pourtant connu de tous mais qu’elle s’acharne à protéger farouchement. Keiko traine en guise de preuve, second prénom qu'elle ne révèle que peu, dont elle n'use pratiquement pas.
☇ naissance ; firstborn ; de quelques secondes seulement, elle a précédé Ariane et Ambroise entre les murs pâlots de St mungo's. Triplés de la même heure, de ce même treize juillet 1979 ; et pourtant elle a toujours pris son rôle de grande soeur très à coeur (trop à coeur). Quitte à parfois mettre de la distance, quitte à parfois en faire trop. Persuadée qu'elle est chargée de les protéger, coute que coute ; mais maladroite, sans trop savoir comment s'y prendre, gestes un peu trop rêches, mots un peu trop durs, coeur trop paniqué à l'idée qu'il puisse leur arriver quelque chose.
☇ ascendance & origines ; les Moriarty sont d'origine américaine tandis que les Moriyama se souviennent du pays du soleil levant comme de leur foyer ; les deux se sont rencontrés ici, en Angleterre, et Anthea a cette étrange impression d'appartenir aux trois.
☇ métier ; joueuse de quidditch professionnelle ; elle est attrapeuse chez les Holyhead Harpies et même si ce n'est pas son post de prédilection, il lui convient à présent parfaitement. Certains se souviennent d'elle comme la gardienne de talent des Appleby Arrows et se demandent toujours pourquoi elle en a été virée.
☇ camp ; plutôt moderniste ; même si elle s'est drapée de prudence durant la guerre, ce qui lui semblait le plus juste, elle commence à présent à s'affirmer de plus en plus. Toujours avec prudence parce qu'elle a conscience que tout peut dériver très vite - mais elle se dit que quitte à être célèbre, autant tenter d'endosser le rôle d'un modèle impliqué qui s'emploie à porter des valeurs d'avancée, de progrès.
☇ réputation ; presque variante selon les matchs - sa réputation s'adapte irrémédiablement à son métier et se fait changeante. Mais certains mots reviennent : on la dit bluffante, dans le sens spectaculaire, faisait du quidditch un spectacle coloré et mouvant, agrémenté de flammes et de figures sophistiquées. On la dit aussi droite - dans ses valeurs qu'elle défend férocement, ses discours qu'elle tente constamment de rendre inspirants. On lui dit qu'elle est un espoir incontestable du Quidditch professionnel et chaque fois elle laisse échapper un sourire satisfait parce qu'elle n'a rien volé, qu'elle mérite sa place. Le Moriarty que l'on crachait avec dédain commence à se prononcer avec plus de douceur, et surtout avec des étoiles dans les yeux en ce qui concerne la nouvelle génération, chez qui elle incarne sans aucun doute un idéal à atteindre.
☇ orientation & état civil ; Elle aime les yeux avant d'aimer le corps. Elle aime les mots avant d'aimer le sexe. Elle n'a pas critères, pas de limites, pas de barrières mais plus que tout, elle a des coups de foudre. Sur lui, sur elle. Parce qu'elle a une voix suave, parce qu'il a un sourire en coin. Et comme les musiciens, elle se laisse porter de muse en muse ; beaucoup d'amants, beaucoup d'amantes, et elle en aime chacun, chacune. Elle n'est pas encore posée mais elle espère que ça viendra - elle voudrait une famille plus que tout mais refuse de se précipiter avant d'avoir réellement trouvé la perle rare.
☇ rang social ; simble civil.
☇ baguette ; faite de chêne rouge, comme les baguettes de ses frangins, fait étonnant étant donné leurs différences ; Anthea suppose que dans leur cas, c'est le coeur qui fait toute la différence. Le sien est une épine dorsale d'un animal américain, le monstre du fleuve blanc, qui a la particularité de produire des sorts puissants mais surtout élégants.
☇ épouvantard ; les buts des appleby arrows - même en ayant changé d'équipe, même en ayant changé de post, elle se tient savamment éloignée de cette partie du terrain, qu'elle essaye de ne survoler que de loin.
☇ risèd ; son fils - son fils Cole. Thea a toujours du mal à assimiler qu'il ne naîtra jamais et à encore l'impression, dans ses pires moments, de le sentir à l'intérieur d'elle. Elle a besoin d'être mère, elle a toujours ressenti ce besoin. S'occuper de ses frangins a développé chez elle un instinct protecteur si fort qu'elle est incapable de s'en séparer et qu'à présent elle a trop d'amour à donner - elle a beau couver les Holyhead Harpies, ce n'est pas suffisant, elle voudrait tant être mère.
☇ patronus ; une louve, largement plus petite que la moyenne mais diablement protectrice, malgré ce sentiment terriblement venimeux d'être une louve solitaire dans sa propre maison.
☇ caractéristiques ; sa chute chez les Appleby Arrows lui a laissé une sale cicatrice au niveau de la colonne vertébrale. L'emplacement aurait pu laisser croire qu'elle l'oublierait, faute de pouvoir y poser les yeux souvent, mais parfois elle a encore l'impression d'en sentir le déchirement.
☇ animaux ; un malagriff tacheté, aka la créature la plus inutile du monde. Anthea l'a sauvée d'une mort certaine puisque des sorciers voulaient déguster l'animal et suite à ce soudain coup d'éclat... elle s'est retrouvée avec l'animal sur les bras. Il vit avec elle depuis, et elle lui a finalement trouvé une utilité ; elle s'en sert pour menacer un peu tout le monde, puisqu'une morsure de malagriff porte la poisse pendant une bonne semaine.

☇ Anecdotes & infos ;
☇ GRYFFINDOR • Son appartenance à la maison féline n'a fait l'objet d'absolument aucune hésitation. À peine posé sur sa tête, le choixpeau clamait déjà la réponse. Réparti avant elle, il y a eu Ambroise, serpentard. Et après elle, Ariane, serpentard. Ils sont tous les deux partis dans la même direction ; elle en a pris une différente. D'aussi loin qu'elle se souvienne, sa scolarité a été marquée d'entrainements intensifs, et rien d'autre. Déjà à l'époque, elle ne s'accordait que peu de répit ; se liait peu aux autres, pas le temps, si ce n'est les membres de l'équipe de Quidditch. Elle était appréciée, pourtant - tout du moins, c’est le sentiment qu’elle avait. Poudlard ne lui a pas fait forte impression - juste une succession de jours semblables, de routine ; mais la routine a été tranquille et maintenant qu'elle y repense, elle a les yeux rêveurs, parce que maintenant tout est devenu si compliqué.
☇ OLD SOUL • D'ailleurs, lorsqu'elle en parle, elle se surprend à utiliser de vieilles expressions, usitées en temps normal par des vieilles personnes, dans des vieilles conversations. « C'était le bon temps », « je me souviens de cette époque » ; Arabella s'en moque tout le temps, et Anthea rugit, bouche mécontente, renfrognée.
☇ CONTROL FREAK • c'est une maniaque du contrôle - une maniaque de tout, à vrai dire. Des années qu'elle se plie à une vie presque militaire, sans écarts. Manger correctement, parler respectueusement, ne pas s'enivrer, s'entrainer à en avoir chaque partie du corps douloureuse. Anthea, c'est beaucoup de rigueur, une détermination sans faille, chaque chose bien à sa place et une très forte notion du devoir. De ça aussi, Arabella se moque beaucoup. « T'crois que tu vas mourir si tu te lèves une heure plus tard que d'hab, Thea ? — Arrête. » Mais Arabella se moque de tout. Et Thea répond invariablement.
☇ CHILDHOOD • Quand elle se replonge dans ses souvenirs d'enfance, c'est toujours le même moment qu'elle voit. Et pour cause : quand ils étaient mômes, la fratrie Mortiarty jouait souvent au même jeu. Ils devaient défendre un royaume, le royaume de Reira, nommé ainsi selon le second prénom d'Ariane. Et aujourd'hui, Thea se dit que c'était peut-être bien sa soeur qu'ils défendaient en réalité, des autres, des monstres, des... ombres ? Toujours est-il qu'elle, elle était la reine, autoproclamée puis approuvée par ses frères et soeurs. Parce qu'elle était l'ainée, elle se réservait le trône ; efficacement secondée par une Ari changeante, parfois fougueuse chevalière, parfois sage conseillère. Ambroise tenait souvent les mauvais rôles, malgré lui, parce qu'il était le seul garçon de la bande. Ari voulait presque toujours qu'il endosse le farfadet, ou le voleur, et il protestait, mais juste un peu, pas trop. Arabella, en bonne petite dernière, trainait la pâte une seconde pour être hyper excitée celle d'après. Un peu déconnectée, et surtout très flemmarde, elle choisissait des rôles nécessitant peu d'efforts, comme celui du brin d'herbe. Et allez savoir pourquoi, elle rajoutait toujours un adjectif : elle était le brin d'herbe incisif, ou l'arbre sauvagement coupé. Et parfois, encore aujourd'hui, Anthea a le réflexe de vouloir les appeler comme ça. Mon brin d'herbe, mon voleur, ma chevalière. Mais c'est idiot, trop idiot, ils ont grandi. Ils ne sont plus ce qu'ils étaient. Alors elle ne le fait pas, bien entendu ; secoue la tête, se trouve ridicule, passe à autre chose. Et puis la famille, de toute façon, c'est compliqué.
☇ FIREBENDER • Sa famille contrôle le feu et encore aujourd'hui, Thea a les yeux qui brillent d'émerveillement lorsqu'elle extirpe la flamme d'une bougie pour faire vivre des flammèches entre ses doigts. Elle est douée, vraiment, elle y arrive bien, et se sert plus de cette particularité que ses ancêtres lui ont donné que de sa baguette qui ne produit qu'une magie plus... simple, habituelle. Mortiarty a énormément travaillé à se perfectionner et est à présent capable de créer des couleurs très nuancées, des formes très fines, allant des arabesques quasi figées aux dragons de feu qui ondulent au dessus de ses mains. Magie fine mais aussi de plus en plus puissante ; depuis son altercation avec coach, les volutes de fumée produites sont devenues de plus en plus abandonnantes et étouffantes, les boules enflammées gagnent en intensité ainsi qu'en durée. Malheureusement, Anthea n'a pas le droit d'en user durant les matchs ; les règles sont formelles sur ce point-là. A part pendant les rencontres amicales, bien entendu, où elle peut alors laisser libre court à sa créativité. Elle mentirait si elle disait qu'elle s'est améliorée seule ; ce sont surtout les batailles répétées face à Nao Chang qui l'ont forcée à progresser. Le maître de l'air des Falmouth Falcons ne la laisse jamais tranquille dès qu'ils sont sur le terrain et que les caméras ne les surveillent pas ; lorsqu'elle tend la main, à deux doigts de se saisir du vif d'or, il envoie une bourrasque dans sa direction pour repousser la balle dorée de quelques centimètres, juste assez peu pour qu'elle pense toujours pouvoir l'attraper mais juste assez pour qu'elle en soit effectivement incapable ; et alors elle s'agace, lance des flammes vers lui, calibrées pour l'envahir de chaleur et cramer les bouts de son pauvre balai.
☇ TALISMAN • C'est leur mère qui leur a offert en rentrant de l'île de Barren, à tous les trois. Un pour chacun. Le rouge bleuté d'Ambroise. Le vert émeraude d'Ariane. Le bleu pâle qu'Arabella obtiendrait quelques années plus tard, pour sa propre initiation, et qu'elle qualifierait d'océan heureux. Et le violet presque noir d'Anthea. L'ainée l'a modifié, lorsqu'elle était en Amérique, pour transformer la pierre pleine en une pierre creuse, capable d'accueillir du feu en son sein. Elle s'est inventé sa propre source, certes minuscule mais portative, toujours à son cou, toujours au contact de sa peau. Depuis qu'elle est célèbre, des répliques se sont commercialisées ; mais elles ne sont pas comparables avec l'original, rien que des colliers au but purement esthétique.
JAPAN •Thea prend donc cette magie familiale très à coeur, peut-être même trop à coeur ; en tout cas, à Poudlard, elle préférait se plonger dans des livres traitant des origines de la Tribu du feu ou encore de toutes les possibilités inhérentes à ce merveilleux don plutôt qu'à ses cours. Bien qu'ayant muri, elle reste très croyante, écoute les mythes japonais d'une oreille attentive, se renseigne sur eux plus qu'elle ne le devrait. C'est peut-être bien parce que, lorsqu'elle était enfant, sa mère les lui comptait déjà, à demi-mot, avec des expressions bien à elle. « Et là tu vois, ma chérie, le type est arrivé pour nous voler notre pays. C'était le petit-fils de Gengis Khan ! » Hanae, elle y mettait toujours le ton, lorsqu'elle le pouvait encore. Comme si toutes ses phrases devaient se terminer par des points d'exclamations. « On était le 13 août 1281 ! » Et elle disait on, comme si elle y avait vraiment assisté, comme si elle avait combattu là-bas. « Et il est arrivé, avec sa flotte mongole, pour prendre l'archipel. Et tu sais ce qui s'est passé ? Eh bien, tu vois, la nature l'a repoussé. Les moldus ont appelé ça une tempête extraordinaire mais nous - nous on sait que c'était les Tribus de l'eau et de l'air qui s'étaient alliées, pas vrai ?  » Anthea se souvient de toutes les dates, de tous les noms, de toutes les alliances entre Tribus. Elle sait pourtant qu'Ambroise s'en désintéresse fortement, qu'il rechigne à faire le voyage tous les ans jusqu'au volcan d'Arthur's Seat quand bien même il a été le premier dont les dons se sont manifestés ; mais elle, elle ne parvient pas à tirer un trait là-dessus. D'ailleurs, ce volcan de substitution ne la satisfait qu'à moitié ; c'est sur son archipel qu'elle voudrait remettre les pieds. Mais c'est difficile, si difficile, à cause de leur nom et de tout ce qu'il importe.
☇ MORIARTY-MORIYAMA • Moriarty c'est le rêve américain échoué, des origines criminelles sur lesquelles on aurait préféré faire l'impasse, un père trop joueur et trop alcoolisé qui a perdu leur maison, un nom lourd à porter dont elle voudrait souvent se détacher au profil de Moriyama. Mais Moriyama, c'est le Japon qui les a exilés, la Banque de Tokyo qu'ils tenaient avant que grandpa ne détourne des fonds et se fasse jeter de l'autre côté des frontières, c'est sa mère malade qui a été forcée d'abandonner son métier de mage éducatrice et qui, depuis, semble fixer la fenêtre dans l'espoir que quelqu'un ne revienne mais Anthea ne sait pas au juste qui.
Listing des rp en cours (0/5)• salvatore gallagher (salty) ; fear cuts deeper than swords
• nao chang (ryder) ; pure heroine
• shin moriyama ; and suddenly, we were strangers again
Listing des rp prévus• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
• prénom nom ; prénom nom
Listing des rp terminés (0)• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp
• prénom nom ; titre du rp

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

all you have is your fire
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away. When I was sixteen my senses fooled me : thought gasoline was on my clothes. I knew that something would always rule me, I knew this scent was mine alone.


Dernière édition par Anthea Moriarty le Sam 24 Juin 2017 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (anthea) blood, sweat & tears   Ven 23 Juin 2017 - 12:10

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 225
‹ crédits : ethereals
‹ dialogues : #teal.


‹ liens utiles :
‹ occupation : attrapeuse titulaire des holyhead harpies
‹ maison : gryffondor
‹ gallions (ʛ) : 651
‹ particularité : maître du feu, particularité qu'elle tient de sa mère, une Moriyama.
‹ patronus : une louve
‹ épouvantard : les buts - plus précisément les trois cercles des Appleby Arrows
‹ risèd : être mère et ne plus ressentir cet horrible vide laissé par la perte de son fils.
Voir le profil de l'utilisateur
Girls wanna have funcitation au choix




(MAJ le 00/00/00)
❝ I know how to hurt, I know how to heal , what to show or to conceal

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

all you have is your fire
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away. When I was sixteen my senses fooled me : thought gasoline was on my clothes. I knew that something would always rule me, I knew this scent was mine alone.


Dernière édition par Anthea Moriarty le Ven 23 Juin 2017 - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (anthea) blood, sweat & tears   Ven 23 Juin 2017 - 13:40

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 225
‹ crédits : ethereals
‹ dialogues : #teal.


‹ liens utiles :
‹ occupation : attrapeuse titulaire des holyhead harpies
‹ maison : gryffondor
‹ gallions (ʛ) : 651
‹ particularité : maître du feu, particularité qu'elle tient de sa mère, une Moriyama.
‹ patronus : une louve
‹ épouvantard : les buts - plus précisément les trois cercles des Appleby Arrows
‹ risèd : être mère et ne plus ressentir cet horrible vide laissé par la perte de son fils.
Voir le profil de l'utilisateur
Boys don't crycitation au choix




(MAJ le 00/00/00)
❝ I know how to hurt, I know how to heal , what to show or to conceal

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

all you have is your fire
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away. When I was sixteen my senses fooled me : thought gasoline was on my clothes. I knew that something would always rule me, I knew this scent was mine alone.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(anthea) blood, sweat & tears

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Gestion; wanna see your hands in the air :: Boîtes à flemme
-