Partagez | .

sujet; jayphne - unexpected earthquakes.
MessageSujet: jayphne - unexpected earthquakes.   Ven 16 Juin 2017 - 12:04

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 12/06/2017
‹ messages : 114
‹ crédits : kinjiki. tumblr. anne carson.
‹ dialogues : lavender.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente ans.
‹ occupation : CEO de WINGS, cabinet d'archimagie international.
‹ maison : serdaigle.
‹ scolarité : 1985 et 1992.
‹ baguette : asiatique et fabriquée en corée, ayant appartenue à son grand-père, composée de châtaignier chinois et ayant en son coeur une plume enflammée de bonghwang, oiseau de feu asiatique, longue de vingt-neuf centimètres trois, jay ne la contrôle quasiment pas.
‹ gallions (ʛ) : 513
‹ réputation : hommes d'affaire requin, frère médiocre et père nul, considéré comme lâche, opportuniste, ennuyeux et trop sérieux.
‹ particularité : maître de l'eau.
‹ faits : écrasé sous la pression familiale, avec le devoir d'aller droit dans ses bottes, a épousé une femme qui ne l'a jamais aimé parce qu'elle était enceinte de lui (et a plus tard perdu l'enfant), a courbé l'échine pendant la guerre et a sauté sur l'occasion de la paix pour racheter le nom de sa famille, honorable mais maladroit, il a un fils duquel il s'occupe seul depuis sa séparation avec sa femme, day, qui est insensible à la douleur et maître du feu.
‹ résidence : dans un énorme appartement au sommet d'un immeuble du londres moldu.
‹ patronus : il ne peut pas en produire.
‹ épouvantard : son père lui hurlant des insultes dans une langue qu'il ne connait pas en le pointant du doigt.
‹ risèd : lui, sa femme et son fils, heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
daphne greengrassi was a romantic and sentimental creature, with a tendency towards solitude.
La moitié du bureau va partir avec Simon et il doit donc s'en occuper pour la plupart, pour gagner le même flow de travail alors même qu'un projet monumental s'est rajouté à leur liste dès importante. Ce n'est même pas pour un particulier mais une cause communautaire: sponsorisé par le parti Merlinois, WINGS a été engagé pour construire la plus grande partie d'un village, d'un assortiment de maisons au sein d'une communauté fermée du mois, en lieu et place du village mythique d'Herpo Creek, flambeau de l'Élite Pure du Gouvernement du Magister. Mais si la plupart des terrains ont de toutes manières été saisis lors de l'emprisonnement à vie de leurs propriétaires et en l'absence de leurs familles, elles aussi en prison, en fuite ou mortes, certains n'ont pas encore signé et à la place d'envoyer un assistant qu'il n'a pas à disposition, Jay a décidé d'aller à la résidence Greengrass pendant sa pause-déjeuner.Le dossier sous le bras, son ventre criant famine parce qu'il a refusé de manger ce matin (pas le temps, pas le droit) (et il aurait, de toutes façons, travaillé pendant sa pause; il ne peut réellement pas respirer depuis que Simon a exigé de lui qu'il bénisse presque son affaire avec Erin en l'envoyant à l'autre bout du monde, au bureau de Los Angeles, et en le laissant emporter la moitié de ses employés londoniens avec lui qui ont pour la plupart accepté), il quitte le bureau pour arpenter les rues du Chemin de Traverse, du pas brusque et affairé de celui qui n'a aucune minute à perdre. C'est un samedi de toutes façons, il ne travaille pas officiellement, et il espère que... Hortense Greengrass comme elle s'appelle non. Il n'a pas plus de renseignements sur elle, il y a juste marqué qu'elle était la femme du propriétaire de Greengrass Manor — Wigheard — et il s'est fait parvenir l'adresse en jouant un peu de ses relations et du glorieux mécénat des Merlinois.

L'endroit est plutôt... lugubre? Non, pas lugubre, juste triste, et un peu pauvre; il ne parvient pas à imaginer comment des sang-purs comme les Greengrass peuvent s'habituer à une telle chute dans l'échelle du niveau de vie, passant d'un somptueux manoir (il a vu des photos pré-attentat) dans la campagne anglaise à un appartement dans un immeuble exigü coincé entre deux autres, au-dessus d'un fast-food puant la friture. Il s'arrête pour observer l'endroit un instant, avant de secouer la tête en appuyant sur le buzzer de l'immeuble. “ Bonjour, mon nom est Jay-- ” Mais déjà, un buzz l'invite à entrer et après une pause surprise, il pénètre dans l'immeuble, trouvant rapidement l'étage et la porte qui s'ouvre avant même qu'il n'y frappe. Ce n'est clairement pas Hortense Greengrass, à moins qu'elle ait perdu une petite trentaine d'années. “ Bonjour? Bonjour. Je m'appelle Jay Rhee et je cherche, hm, Hortense Greengrass? Vous êtes qui? Je suis un- responsable de projet d'archimagie et je-- je cherche votre mère, je dois lui parler, est-ce qu'elle est là? ” fait-il en essayant de voir derrière elle mais l'autre ferme un peu la porte derrière elle. Ses yeux s'étrecissent, puis elle semble se rappeler de quelque chose, regarde sa montre et soupire légèrement, ouvrant le battant de la porte et se détournant. “ Entrez. Daphne? ”  Jay la suit dans l'appartement, curieux et un peu surpris de trouver l'endroit, quoique bien entretenu, encore plus étroit qu'il ne l'aurait imaginé. Aucune trace d'Hortense mais bientôt, la dénommée Daphne sort d'une autre pièce; celle qui semble être sa soeur est en train de prendre tous les vêtements qui traînent un peu partout dans la pièce pour les mettre dans un grand sac au fond extensible. “ Elle n'est pas en l'état de parler aujourd'hui. Ma mère, ” explicite-t-elle simplement en revenant vers Jay. “ Mais vous pouvez parler de tout ce que vous vouliez parler avec elle avec ma soeur. Mais, euh, je- Bonne journée, Daph! Mr. Rhee. ” Et juste comme ça, elle s'en va, claquant la porte derrière elle; Jay entend ses talons claquer sur chaque marche de l'escalier qu'elle descend à toutes blindes.

Le silence est un peu pesant un instant avant que Jay ne s'éclaircisse la gorge. L'endroit pue la friture et le dirico et il se sent un peu malade mais il tourne les yeux vers la dénommée Daphne, un frisson l'agitant alors qu'il tend enfin la main en avant pour l'offrir à celle qui a l'air un peu moins hystérique que l'autre qui vient de quitter l'appartement. “ Bonjour, je, uh, m'appelle Jay Rhee et j'aurais besoin- de vous parler de votre résidence à Herpo Creek?

• • •

Why does tragedy exist? Because you are full of rage. Why are you full of rage? Because you are full of grief.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: jayphne - unexpected earthquakes.   Mar 15 Aoû 2017 - 11:53

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 14/09/2016
‹ messages : 596
‹ crédits : themorningrose (avatar) et exception (signature).
‹ dialogues : #cc3333


‹ liens utiles :
présentationjunereaghanmoodmoodlyannalorcànremus

‹ âge : vingt-trois ans
‹ occupation : elle est en stage à Ste Mangouste pour devenir médicomage. Elle songe à faire médicomage indépendante cela étant, ne souhaitant pas plus que ça travailler dans un hôpital et souhaitant s'occuper des gens oubliés par la guerre.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1990 et 1997.
‹ baguette : Sa baguette ? Sa véritable baguette a été perdue quand elle était chez les insurgés. Elle l'a longtemps pleurée sa chère baguette parce qu'elle signifiait beaucoup pour elle. Maintenant elle fait avec celle qu'on a bien voulu lui donner. Elle mesure vingt-quatre centimètres, est en bois d'Aubépine et contient du ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 1234
‹ réputation : de sang-pure privilégiée. On la juge du regard, elle est celle qui a assassiné son père. Celle qui est sortie de son procès parce qu'il y a eu des preuves mises sur le tapis de son brainwashing et des témoignages qui ont prouvé qu'elle a besoin d'un soutien psychologique. Daphne a une réputation qui l'agace et qu'elle souhaite effacer le plus possible.
‹ particularité : elle a subi un brainwashing, elle a encore des problèmes de mémoire liés à ça, mais elle travaille dessus avec un psychomage.
‹ résidence : dans un petit appartement au-dessus du Dirico Express avec sa petite sœur et sa mère.
‹ patronus : Sa forme lui échappe, elle n'a plus essayé d'en produire depuis la fin de la guerre.
‹ épouvantard : le cadavre d'Astoria.
‹ risèd : que sa petite sœur retrouve son fils.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6940-daphne-there-s-a-storm-in-her
Daphne et Astoria se sont mises d’accord. Elles se relaient pour prendre soin de leur mère lorsque leur tante n’est pas disponible. C’est une journée comme celle-ci que Daphne doit supporter. Supporter, oui c’est le mot. Sa mère lui en veut toujours d’avoir tué son mari, l’amour de sa vie et l’homme de la famille. Si au début, Daphne compatissait, maintenant, elle commence à s’agacer à chaque fois qu’elle le mentionne avec un sanglot dans la voix. Wyatt était un monstre violent et qui n’avait pas une once d’amour en lui. Que sa mère ne lui fasse pas croire qu’elle l’aimait à ce point. La psychomage lui a appris à ne pas en vouloir à sa mère de ne pas se rendre compte de qui était réellement son mari. Syndrome de Stockholm un peu bizarre. Bref, toujours est-il que Daphne est assise sur son lit, ses cours de médicomagie éparpillés de partout, son POW posé non loin d’elle de peur rater un appel de Ste Mangouste lui demandant des détails sur un patient qu’elle a en charge. Ses cheveux sont remontés en un chignon très mal fait qu’elle a coincé avec un crayon gris. Elle est occupée à recopier une leçon au propre lorsque la sonnerie de la porte d’en bas manque de lui causer une crise cardiaque. « Tori ! » Elle sait sa sœur dans le salon, prête à partir. « C’est bon. » Lui hurle-t-elle depuis l’autre pièce. Daphne entend vaguement se retourner dans son lit dans l’autre pièce. Elle est presque certaine qu’elle va leur reprocher ce moment. Aujourd’hui est une journée sans pour Hortense Greengrass. Elle est enfermée dans le noir dans sa chambre et passe sa journée à dormir ou pleurer. Daphne hésite de plus en plus à l’inscrire de force à des séances avec un psychomage. Elle ne s’occupe même plus des vies amoureuses de ces filles pour dire. Elle entend Astoria qui ouvre la porte et qui discute avec quelqu’un. “ Daphne? ” Entend-t-elle. Daphne se lève du lit et dépose son crayon à côté de ses notes. Elle sort de leur chambre, avec un sourcil arqué en signe d’interrogation. C’est là qu’elle remarque un homme bien habillé et pas dénué de charme dans leur salon. “ Elle n'est pas en l'état de parler aujourd'hui. Ma mère. Mais vous pouvez parler de tout ce que vous vouliez parler avec elle avec ma soeur. Mais, euh, je- Bonne journée, Daph! Mr. Rhee. ” Daphne la salue d’un mouvement de tête. Pourquoi le nom de famille lui dit quelque chose ?

Astoria claque la porte et les laisse seuls. Daphne s’avance dans la pièce. Il tend la main dans sa direction et la jeune femme franchit les derniers pas qui la séparent de lui. Elle prend la main tendue et la serre légèrement. “ Bonjour, je, uh, m'appelle Jay Rhee et j'aurais besoin- de vous parler de votre résidence à Herpo Creek? ” Oh oui, ça y est. Elle sait d’où elle connaît son nom. Elle l’a vu sur le msn de Scrynews. Ils ont annoncé des rénovations. Daphne hoche la tête et lui offre un sourire. « Bonjour, enchantée. Je suis Daphne Greengrass. L’aînée de la famille. Je suis navrée, ma mère devait vous recevoir si j’ai bien compris ? » Il hoche la tête. « Elle n’est vraiment pas en état aujourd’hui, ça ne vous dérange pas si c’est moi ? » Elle ne sait pas bien les projets qu’il a pour leur ancien manoir, mais ce qui est sûr, c’est que Daphne ne veut plus le revoir comme avant. « Mh vous voulez boire quelque chose ? On a du thé ou du café et des scones qui vont avec, si jamais. » Elle ne sait pas bien si elle doit sortir des dossiers. L’administratif se trouve dans des cartons dans le coin près de la minuscule salle de bain. Ça lui prendra plusieurs minutes pour trouver ce dont elle a besoin mais au moins c’est là. « En tout cas, je vais me faire un café donc n’hésitez pas si vous voulez quelque chose. » Elle l’invite à s’asseoir et va faire bouillir de l’eau dans une vieille bouilloire qu’elles ont achetée en brocante la dernière fois. Elle siffle peut-être un peu trop fort, mais elle fait bien son travail.

• • •



greengrass' sisters
Revenir en haut Aller en bas
 

jayphne - unexpected earthquakes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en
» Unexpected rainy day – ft. Sarah (ended)
» The Hobbit - An unexpected journey
» Love strikes at the most unexpected moment. Like a bird shitting on your head.
» That was unexpected ▬ Frej Styrbjörn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres :: Chemin de Traverse :: Pinkstone
-