Partagez | .

sujet; jaeho - strange how we decorate pain.
MessageSujet: jaeho - strange how we decorate pain.   Lun 12 Juin 2017 - 12:28

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 12/06/2017
‹ messages : 114
‹ crédits : kinjiki. tumblr. anne carson.
‹ dialogues : lavender.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente ans.
‹ occupation : CEO de WINGS, cabinet d'archimagie international.
‹ maison : serdaigle.
‹ scolarité : 1985 et 1992.
‹ baguette : asiatique et fabriquée en corée, ayant appartenue à son grand-père, composée de châtaignier chinois et ayant en son coeur une plume enflammée de bonghwang, oiseau de feu asiatique, longue de vingt-neuf centimètres trois, jay ne la contrôle quasiment pas.
‹ gallions (ʛ) : 513
‹ réputation : hommes d'affaire requin, frère médiocre et père nul, considéré comme lâche, opportuniste, ennuyeux et trop sérieux.
‹ particularité : maître de l'eau.
‹ faits : écrasé sous la pression familiale, avec le devoir d'aller droit dans ses bottes, a épousé une femme qui ne l'a jamais aimé parce qu'elle était enceinte de lui (et a plus tard perdu l'enfant), a courbé l'échine pendant la guerre et a sauté sur l'occasion de la paix pour racheter le nom de sa famille, honorable mais maladroit, il a un fils duquel il s'occupe seul depuis sa séparation avec sa femme, day, qui est insensible à la douleur et maître du feu.
‹ résidence : dans un énorme appartement au sommet d'un immeuble du londres moldu.
‹ patronus : il ne peut pas en produire.
‹ épouvantard : son père lui hurlant des insultes dans une langue qu'il ne connait pas en le pointant du doigt.
‹ risèd : lui, sa femme et son fils, heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Jaeho “ Jay ” Rheehe's just non-stop
☇ Avis sur le contexte : Les politiques vont et vienne et les Rhee demeurent, fiers et puissants comme au premier jour, ayant baissé l'échine pour mieux relever le menton une fois la Guerre finie. Jay a nagé en eaux troubles pendant des mois et la situation s'éclaircit enfin, alors qu'il a enfin rendu les derniers projets de reconstruction du Chemin de Traverse et que la ville sorcière de Londres s'estime heureuse; Collaborateur prétendument forcé (alors qu'il n'a fait qu'accepter sans rechigner ce que le Magister pouvait bien inventer pendant des années) mais allié précieux car même si il n'appartient à personne qu'aux Rhee, Jay se plie obligeamment à ce qu'on lui dit du moment qu'on est supérieur à lui. Sinon, de la politique, il n'a pas grande opinion, même si il a froncé les sourcils en lisant à propos de la guerre contre les moldus, et tient les Quincistes avec un mépris évident, étant fier de ses origines et décidément pas prêt à y renoncer. Bête typiquement asociale, les autres soucis qui agitent la société mais qui ne le concernent pas ne l'intéressent pas le moins du monde, ne compte que sa famille, et c'est amplement suffisant comme ça. Il ferait tout pour eux, même vendre son âme au diable.
❝ We're running in circles again ❞wizards ; pré-lien des rhee

☇ nom & surnom(s) ; Son nom de famille est Rhee, un nom qui le remplit tant de fierté que d'effroi. Il aime sa famille, du moins il pense. Il aime sa famille, trop honorable et digne et expéditive et cruelle; il aime sa famille, il aime sa famille, il aime sa famille (ou en tout cas, se le répétera jusqu'à y croire). Elle n'est pas connue, mais respectée car respectable, le cabinet d'architecte dont ils sont à la tête étant implanté un peu partout dans le monde, mais particulièrement à Londres dont ils ont reconstruit la moitié après la fin de la Guerre. C'est lui qui en tire les rênes depuis quelques années et le désistement de son père. Jae-ho, prénom à la signification changeante selon les hanja utilisés; en l'occurence, 財護, richesse et acte de protéger. Mais, parce qu'il n'aime pas entendre ce prénom coréen couler désagréablement dan sla bouche de ceux qui ne parlent pas sa langue, il se fait simplement surnommer Jay. ☇ naissance ; Il est né à Saint-Mangouste le trois mars 1974, de Minho et Sora Rhee. Il a donc trente ans. ☇ ascendance & origines ; Jay est de sang-mêlé, ce qui lui a permis de garder une place de choix pendant et après la Guerre; toutefois, il n'a jamais ressenti aucune honte de ce métissage du sang, celui-ci étant secondaire à ses yeux et ceux de sa famille. La pureté de ses origines coréennes est ben plus importante; presque sectaire, il est impensable pour lui de fréquenter quiconque n'ayant pas les mêmes origines que lui. ☇ occupation ; Jay est un jeune homme à l'emploi du temps très chargé, parce qu'il est CEO DE WINGS, le cabinet d'archimagie, avec la réouverture des frontières, Jay a beaucoup, beaucoup de choses à faire, notamment en renouant des liens avec les autres cabinets internationaux de WINGS avec lesquels il n'a pas pu avoir le moindre contact pendant toute la Guerre. Collaborateur affiché pendant cette dernière, il s'est littéralement traîné aux pieds du Gouvernement à l'annonce de la paix pour expliquer qu'il avait été obligé de se plier aux exigences du Magister; en échange d'une liberté toute relative les premiers mois, WINGS a aidé à l'entière rénovation du Chemin de Traverse à prix d'or pour le Gouvernement. Période trouble et difficile économiquement malgré le regain post-guerre, Jay n'aime pas son travail, le déteste en fait, mais n'a pas vraiment le choix; ainsi continue-t-il à se tirer les cheveux en trouvant des solutions à des problèmes qui n'en ont pas. ☇ parti politicomagique ; Jay ne s'est enregistré à aucun parti, mais au moment de voter, il hésiterait entre Maeve et Merlin. ☇ réputation ; De réputation pour le grand public, il n'en a évidemment pas. Sinon, ceux qui les connaissent savent que les Rhee sont des opportunistes et qu'il est le digne héritier de son père dont il vivra toujours dans l'ombre quoiqu'il arrive. Bosseur acharné, efficace et volontaire, Jay est le collègue et partenaire idéal qui, étonnamment, ne se laisse pas marcher sur les pieds en affaires alors que c'est tout le contraire dans la vie de tous les jours. Connu comme étant réservé par ses proches et très secret, il a aussi plutôt une mauvaise image auprès de ses frères qui l'ont toujours trouvé... eh bien, nul. Nul et rasoir et le bon toutou de papa, trois choses qu'il pense qu'il est au fond. Sa femme le trouve lâche, son père le trouve faible, son fils le considère nul lui aussi; bref, sa réputation n'est pas des meilleures et surtout, personne ne cache réellement ce qu'on pense de lui parce que tout le monde sait que Jay a des épaules et qu'il est capable de tout supporter. Enfin, pense-t-on. ☇ orientation & état civil ; Jay est hétérosexuel, il ne s'est jamais trop posé la question à vrai dire, parce qu'il n'y a jamais eu qu'une seule femme dans sa vie: Hyo Chaerin, surnommée Erin.  Ils se sont épousés bien trop tôt, alors qu'elle était enceinte et qu'ils étaient en plein milieu de leurs études au SAWL Centre, et Jay était complètement amoureux d'elle, pensant que c'était réciproque... jusqu'à apprendre que ce n'était pas le cas, qu'elle ne ressentait que rancoeur et mépris à son égard et à vrai dire, lui préférait son cousin de presque six ans son cadet. Pas divorcé, mais séparé, il essaie de reconquérir sa femme sans voir que c'est une quête vaine et malsaine. Ils ont un fils ensemble, Daehyun, dit Day, âgé de cinq ans; et avaient une fille (qui a entraîné leur mariage précipité) jusqu'à ce qu'Erin fasse malheureusement une fausse couche. ☇ niveau de vie ; Ce serait une insulte de dire qu'il a un niveau de vie modeste alors que certains en crèvent dans la rue; mais à la réalité, Jay vit bien en dessous de ses moyens, préférant un style de vie simple et sécurisé qu'autre chose. Son appartement, choisi par Erin, est tout à fait... nouveau riche, se trouvant au dernier étage d'un immeuble londonien moldu (même si il a remarqué que la plupart de ses voisins étaient sorciers — weird), sa composition épurée choisie par sa femme elle aussi. Depuis son départ, la propreté millimétrée et impeccable a laissé place à un foutoir raisonnable, parce que Jay n'a pas la force de s'occuper de tout ça tout seul, et là où le frigo était toujours plein de nourriture bio et équilibrée, il est simplement rempli de nouilles instantanées et de toute la bouffe que Day veut acheter quand ils vont faire les courses. ☇ baguette ; Jay a hérité de la baguette de son grand-père, mort avant l'heure. Plutôt âgée, donc, mais étonnamment en pleine forme, elle est composée de châtaignier chinois, un arbre fréquent en Corée, longue de vingt-neuf centimètres trois avec en son coeur une plume enflammée de Bonghwang (qui lui donnerait cette longue longévité: la baguette vivrait jusqu'à l'extinction de ce feu prétendu immortel), oiseau de feu mythique asiatique. C'est une baguette puissante et formidable... qui ne s'entend pas avec son maître. Capricieuse, trop puissante dans sa main parce que sorcier et artefact ne s'entendent pas, Jay prétend bien entendu qu'elle est parfaite pour faire plaisir à son père, mais c'est tout à fait faux. Il a donc été considéré un sorcier non pas médiocre, mais instable, pendant la plupart de sa scolarité. ☇ épouvantard ; Il n'a jamais été confronté à un Épouvantard mais sait qu'il prendrait la forme de son père lui hurlant des choses horribles au visage en le pointant du doigt. Il a peur de l'échec, aussi, d'une manière abstraite, et la peur de se briser, de ne pas être suffisant, pas assez fort. ☇ risèd ; Lui, Erin et Day, heureux. C'est tout ce qu'il a toujours désiré, tout ce qu'il a toujours voulu, tout ce pour quoi il a travaillé pendant des années. ☇ patronus ; Il ne sait pas en produire. Il a essayé à plusieurs reprises (c'est pratique pour envoyer des messages) en vain. Ce n'est pas un défaut de magie, juste qu'il n'a jamais pu sélectionner un souvenir suffisamment heureux pour y parvenir. ☇ particularités ; Comme la totalité de sa famille (Mylan n'en faisant plus partie), Jay est un maître de l'eau. Étonnamment, c'est l'un des seuls aspects de la magie pratique dans laquelle il s'épanouit complètement, la maîtrise de l'élément lui venant plutôt facilement, même si il ne l'a jamais utilisé autrement que pour faire rire Day. ☇ caractéristiques ; Les cicatrices dans l'intérieur de ses avant-bras se sont effacées avec le temps, elles étaient particulièrement proéminentes quand il était plus jeune mais ne sont désormais plus que des lignes invisibles à la surface de sa peau. Il n'a jamais eu ni tatouage ni piercing (quelle idée!) ni rien de particulier. Peut-être que sa dernière caractéristique pourrait être génétique, parce que Day a hérité (de lui) de la maladie qui a transformé la vie de Mylan en enfer: son fils est atteinte d'insensibilité congénitale à la douleur. Sa femme le lui a longtemps reproché. ☇ animaux ; Il n'en possède pas; il n'y ferait pas confiance, avec Day dans les parages. ☇ objets connectés ; Il a une MirrorTV achetée par Erin et dont il n'a pas le coeur de se séparer parce que Day aime bien ça et l'a fait s'abonner à des milliards de chaînes internationales (il regarde lui-même parfois les chaînes de cuisine asiatiques, le ventre gargouillant d'envie) et même si ça l'inquiète un peu que son fils soit fasciné par l'énorme écran qui trône au milieu du salon, il n'a pas pu se résoudre à lui interdire de passer des heures devant. Il possède aussi deux POWs, un pour les affaires l'autre pour le perso (le premier sonnant nettement plus souvent que le second) mais n'a pas de compte MSN, ça ne l'intéresse pas le moins du monde. ☇ déplacement ; Jay possède une voiture sorcière qu'il utilise tous les matins pour se rendre au bureau. Modèle à seulement deux places, Erin s'occupait d'amener Day à l'école avant de partir, il a investi pour la rendre plus sécurisée que jamais pour qu'il puisse se déplacer avec son fils de cinq ans. Sa voiture est certainement le seul luxe qu'il s'est permis ces dernières années, c'est un modèle de sport, gris (boring) mais coupé, décapotable, intérieur cuir, bref, la totale. Il l'entretient religieusement, et a même quelques notions de mécanomagique: c'est bien la seule chose qui semble le détendre, ces jours-ci. Il travaille sur une autre voiture, moldue et de collection celle-ci, pour passer le temps.

☇ Anecdotes & infos ;
PUNITIONS. Il n'est pas suffisant, il n'est pas assez, il n'est pas méritant; et comme il n'a pas, plus le droit de se punir de manière définitive, Jay s'est donc trouvé des manières qu'il considère plus saines pour se punir quand il fait quelque chose de mal. C'est étrange parce que c'est subtil et que ça ne laisse pas de trace; en plus, il n'est pas un père très sévère, par exemple, et punit rarement Day; avec lui, pourtant, il est intransigeant. Si bien que quand il a l'impression de ne pas mériter quelque chose, il ne se l'offre pas. Et ça peut aller d'une chemise à un repas; il lui arrive souvent de se dire tu n'as pas le droit de manger et de dormir jusqu'à la fin de ce dossier, il trouve que c'est motivant. Ainsi il lui arrive de passer des journées entières à se négliger, à faire comme si tout allait bien parce que bien entendu, ces punitions sont intérieures et ne dépassent jamais le stade de la pensée. Tu n'as pas le droit de prendre une douche moins chaude que ce degré, tu n'as pas le droit de détacher ton pied de l'accélérateur, tu n'as pas le droit de détacher les yeux de ce fichier, tu n'as pas le droit tu n'as pas le droit tu n'as pas le droit. C'est des petites choses qui composent un quotidien pour lui, où il alterne période de privations totales et extrêmes, et plaisirs timides et hésitants. Douches brûlantes qui laissent des marques sur ses épaules, carences assumées qui le laissent faible et fatigué, poings serrés laissant dans ses paumes quatre demi-lunes rouges, griffures roses sur sa peau pâle, tout y passe et rien ne reste.

PLAISIRS. C'est drôle parce qu'on disait tout le temps que Jay ne savait pas s'amuser, au sein de sa famille et à Poudlard; ça l'a toujours mis mal à l'aise parce qu'il a l'impression, la plupart du temps, que c'est vrai. Il est incapable de citer un livre qu'il aime et qu'il n'ait pas lu pour les cours pour le boulot; il apprécie la musique mais n'a pas d'artistes préférés; il n'aime pas les films, ça prend trop de temps et il a souvent du mal à comprendre les systèmes narratifs (ah mais du coup c'était le méchant depuis le début, je croyais que c'était l'autre et pourquoi il les trahit, c'est ses amis! étant des questions récurrentes tout comme les découvertes et éclairs de génie comme: ah c'est pour ça que y'avait un plan de dix secondes sur cet objet! ou eh mais c'est ce qu'il lui a dit au début du film). Il mange pour se nourrir, boit plus par obligation qu'autre chose (standing oblige), ne dépense pas d'argent dans ce qu'il pense être futile et ne prend le temps de rien faire. La seule chose qui compte, c'est Day et à ses plaisirs à lui, Jay se plie diligemment, ignorant complètement comment être un père et un chef d'entreprise; ainsi son fils est couvert de cadeaux, qu'il a parfois en double du coup puisque Jay ne garde pas une liste, et Jay ne lui refuse rien. Day est capricieux, demandeur et parfois insolent, face à un père qui se plie en quatre pour lui sans jamais savoir lui dire non.

MÉCANOMAGIQUE. Son seul véritable passe-temps, ses deux voitures étant la seule chose à laquelle il se consacre quand il n'est pas en train de travailler. Son appartement moldu vient avec un garage souterrain plutôt impressionnant, et c'est là qu'il garde ses deux voitures: celle qui roule et celle qui vole, la deuxième utilisée chaque jour pour aller au bureau de WINGS sur le Chemin de Traverse, l'autre gardée pour les jours où Day est avec sa mère et sur laquelle il travaille pendant des heures, la réparant. Il l'a achetée pour un prix d'or à un moldu et même si ça lui salit les mains et le rend acariâtre au bout de plusieurs heures, Jay adore ça, c'est la seule chose qui l'arrache un peu de son quotidien barbant.

REFUGE. La raison pour laquelle leur appartement était si bien entretenu quand Erin y vivait encore, c'est que les deux parents avaient une peur panique que leur enfant se blesse. Insensible à la douleur, devenu casse-cou par la force des choses, Day est une source d'angoisse pour Jay à tous les instants, puisqu'il ne sait jamais si il va bien, si quelque chose ne va pas ou pas. C'est sans compter le fait que Day est, exactement comme Mylan, un maître du feu et qu'il a découvert ça très tôt. Trop tôt. Il a la mauvaise habitude de foutre le feu aux objets qui le contrarient; et la bonne idée de ne pas montrer à son père ses blessures ou ses brûlures parce que la première fois qu'il l'a fait, Jay s'est littéralement évanoui et il ne veut pas embêter son père. L'appartement était son donjon, Erin et Jay faisant venir des tuteurs pour s'occuper de son éducation (sous l'oeil aguerri d'Erin, chroniqueuse pour WW travaillant depuis chez elle); mais depuis qu'elle est partie vivre avec Simon et a refusé de prendre Day avec elle, Jay l'emmène tous les jours au CEPAS... et passe les pires heures de sa vie en l'imaginant se faire mal à chaque instant. Day adore l'école. Il rencontre enfin des gamins de son âge et même si il a du mal à s'intégrer (il n'aime pas partager, préfère avoir raison, pique des crises de colère et se met en danger pour rien), c'est l'occasion pour lui d'enfin se sociabiliser; Jay, quant à lui, appelle l'école presque tous les jours pour s'assurer que tout va bien, qu'on vérifie que son fils ne soit pas blessé, juste au cas où.

ROUTINE. Jay a une routine plutôt bien établie, de laquelle il s'écarte rarement. Il se lève tous les jours à cinq heures du matin et médite pendant une heure, fait des étirements, mouvements de yoga, pratique à laquelle il s'est sensibilisé en rencontrant un pratiquant indien lors d'une des cérémonies des maîtres de l'eau; cela fait presque six ans maintenant, et tous les matins il n'y échappe pas. Il prend ensuite une douche, et prépare le petit-déjeuner de Day, avalant quelque chose (si c'est permis ce jour-là), généralement un café noir sans sucre ni crème (non pas qu'il le préfère ainsi, juste qu'il trouve ça plus sain) avec un fruit. Il réveille Day à sept heures et demi et l'aide à se préparer (il parvient parfois à caser quelques paragraphes de revue d'archimagie, d'économie et de nouvelles des journaux qu'il reçoit chaque jour) avant de l'emmener au CEPAS en voiture, repartant presqu'aussitôt au bureau où il passe des heures interminables derrière son bureau ou en rendez-vous ou en conférence vidéo ou en réunions et bref, c'est ennuyeux et rasoir mais il reste l'un des derniers à quitter les bureaux, allant chercher Day à l'école (où il reste le temps de toutes les activités possibles et imaginables, allant parfois finir la journée chez un ami ou ramené à l'appartement par une nourrice) ou le retrouvant à la maison pour lui préparer un petit dîner, le poser devant la MirrorTV et continuer de travailler jusqu'à neuf heures où il couche son fils. Lui ne tarde pas non plus (épuisé chaque jour de toutes façons), et s'écroule sans demander son reste. Le seul jour où c'est différent, c'est le dimanche: plutôt que d'aller au bureau, il travaille depuis la maison quand Day ne le convainc pas de sortir faire quelque chose, ce qui réussit rarement.


❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi lola. J'ai 19, je viens de paris et j'ai connu le forum via mdr mais stop it!. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 8 jours sur 7.

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Jay Rhee le Lun 12 Juin 2017 - 14:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 12/06/2017
‹ messages : 114
‹ crédits : kinjiki. tumblr. anne carson.
‹ dialogues : lavender.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente ans.
‹ occupation : CEO de WINGS, cabinet d'archimagie international.
‹ maison : serdaigle.
‹ scolarité : 1985 et 1992.
‹ baguette : asiatique et fabriquée en corée, ayant appartenue à son grand-père, composée de châtaignier chinois et ayant en son coeur une plume enflammée de bonghwang, oiseau de feu asiatique, longue de vingt-neuf centimètres trois, jay ne la contrôle quasiment pas.
‹ gallions (ʛ) : 513
‹ réputation : hommes d'affaire requin, frère médiocre et père nul, considéré comme lâche, opportuniste, ennuyeux et trop sérieux.
‹ particularité : maître de l'eau.
‹ faits : écrasé sous la pression familiale, avec le devoir d'aller droit dans ses bottes, a épousé une femme qui ne l'a jamais aimé parce qu'elle était enceinte de lui (et a plus tard perdu l'enfant), a courbé l'échine pendant la guerre et a sauté sur l'occasion de la paix pour racheter le nom de sa famille, honorable mais maladroit, il a un fils duquel il s'occupe seul depuis sa séparation avec sa femme, day, qui est insensible à la douleur et maître du feu.
‹ résidence : dans un énorme appartement au sommet d'un immeuble du londres moldu.
‹ patronus : il ne peut pas en produire.
‹ épouvantard : son père lui hurlant des insultes dans une langue qu'il ne connait pas en le pointant du doigt.
‹ risèd : lui, sa femme et son fils, heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
i just sit in silenceI’m not sure which is worse: intense feeling, or the absence of it.
just one reason whyjay facing his father

warning, jay fait une
tentative de suicide

C'est son père qui l'a trouvé.

C'est son père qui l'a trouvé, même si il a scellé la porte de la salle de bains, même si il a bien choisi sa soirée, ses parents sont allés fêter leur anniversaire de mariage en ville. Mika à Mahoutokoro, Simon y est depuis quatre ans. Damian est dans sa chambre, il dessine et Jay lui a laissé des ramen encore tièdes dans la cuisine au cas où il aurait faim. Il ira bien. Mylan — personne ne sait où se trouve Mylan.

Il pensait avoir pris toutes les précautions. Il a fait des recherches pour que tout soit bien chronométré. Ça fait deux mois que ça lui trotte dans la tête. Depuis qu'il a vu- Jay ne sait pas exactement ce qu'il a vu. Il ne veut pas comprendre, peut-être, sans doute. Il se rappelle juste du sang et des hurlements de son père. Il se rappelle de Mylan, avec ses grands yeux écarquillés et le sang, tout ce sang qui n'était pas le sien. Il se rappelle que ses parents l'ont mis dehors comme si il n'avait jamais fait partie de la famille.

Il est allé poser des questions à son père, bien entendu. Il avait peur pour Mylan, Jay, parce qu'il aime Mylan, Jay, même si il a parfois du mal à le lui dire- avait parfois du mal à le lui dire. Mylan n'existe plus. Mais il est allé poser des questions. Qu'est-ce qui s'est passé? Il est où? Il va bien? Ce à quoi son père a répondu, avec toute la violence et la brutalité du monde: tu n'as plus de frère.

Il n'y a pas d'erreur pour les Rhee. Aucune. Ou alors, quand il y a des erreurs, il y a des répercussions monstre. Ses parents ont mis Mylan à la porte. Ils sont encore en train de se disputer avec les Dunegan sur si, oui ou non, ils doivent aller le chercher même si ils savent dans leur coeur qu'ils n'iront pas. C'est de la faute de leur diable de fils, Sean. Il a corrompu Mylan. L'a arraché à sa famille aussi sûrement qu'ils l'ont mis dehors.

Il n'y a pas d'erreur pour les Rhee. Jay pensait n'avoir fait aucune erreur. Il a isolé la salle de bains de l'étage du manoir, et s'est glissé dans l'eau chaude du bain. Il a mis sous sa langue la drogue qui se consomme beaucoup sur le campus du SAWL Centre, l'herbesangue, cette herbe venue d'ailleurs qui dilate les veines et fait s'accélérer le coeur, et il a croqué dedans. Il a mis une autre gélule, puis une autre gélule, puis tout le paquet qu'il a acheté au mec assis à côté de lui en cours de gestion.

Puis il a fait courir la lame du rasoir sur ses poignets. Dans le sens de la veine, il a lu dans un livre de la bibliothèque que c'était plus efficace. Ça a fait mal puis il a recommencé, plus profondément. Ses doigts ont lâché la lame sans qu'il ne s'en rende compte, devenus gourds et faibles. Il a fermé les yeux.

Il n'a fait aucune erreur. Ses parents sont en train de dîner. C'est son père qui le trouvera, quand Damian lui dira qu'il prend son bain depuis plusieurs heures. Damian va dessiner, peut-être descendre manger, essayer d'entrer dans sa chambre et assumer qu'il est déjà en train de dormir. C'est un enfant calme, il n'osera pas déranger son frère, il ira se coucher de lui-même. La maison est fermée de toutes manières. C'est son père qui le trouvera, et Jay n'aura pas à s'inquiéter de quoique ce soit d'autre. Pas de WINGS, pas de Mylan, pas de rien. Il s'en fiche des cours. Il s'en fiche de cette vie. Il n'en veut pas. L'idée lui trotte dans la tête depuis des mois mais il n'a pas eu la force de s'exécuter jusqu'à voir tout ce sang sur Mylan. Jusqu'à comprendre que les Rhee ne font pas d'erreur. Jamais.

Il veut juste-

Il ne sait pas ce qu'il veut.

Il veut la liberté, l'autonomie, changer de cursus pour faire du journalisme. Il veut une automobile magique noir mat, un appartement à lui tout seul, l'envie de se lever le matin. Il veut make out avec Erin, huit heures de sommeil, un nouveau balai. Il veut embrasser Erin juste une fois, le temps de cuisiner, de la pommade pour ses doigts décharnés. Il veut tenir la main d'Erin, une heure de sommeil, une après-midi de libre. Il veut un gâteau au chocolat, une canette de Dragon Cola, une minute pour fermer les yeux.

C'est son père qui le trouve.

Jay n'entend rien, ses oreilles sont remplies de coton. Il y a Damian dans l'encadrement de la porte, puis qui disparait derrière le battant. Il y a les mains de son père, le dictame sur sa peau, les potions dans sa bouche. Il y a ses vêtements lourds de l'eau ensanglantée du bain, son coeur qui bat trop lentement puis trop vite, les sons qui se confondent, le visage horrifié de sa mère, l'alliance au doigt de son père qui s'abat sur son visage en même temps que sa main. Il y a plus rien du tout et puis il y a tout.

Comment as-tu pu oser?! ” Jay veut juste dormir. Il veut juste fermer les yeux.

Il veut juste-
Il ne sait pas ce qu'il veut.

Il ne veut pas ça, en tout cas.

Mi Ran et maintenant toi! Je pensais que tu comprenais pourtant! que je t'avais bien éduqué! ” Jay ne répond pas. Ils l'ont allongé dans son lit, sa mère est allée s'occuper de Damian. Il a dormi pendant des heures, on l'a réveillé pour lui donner des potions, pour appliquer du dictame et autres onguents sur sa peau, pour faire disparaître les traces. Il se sent vide à l'intérieur, un vide qu'aucune potion ne pourra jamais combler. “ Apporter ce déshonneur sur notre famille! Tu es si faible Jae Ho. Si faible et stupide, comment as-tu pu, as-tu seulement pensé à quelqu'un d'autre que toi? À Damian? Et si il était parvenu à ouvrir la porte? Et si ta mère avait été celle à te trouver? Et si--

Et si il était mort? Mort pour de vrai?

Promets-moi, ” vocifère son père soudainement, et il a pris son col dans ses mains et le soulève presque de son lit. Jay se met à pleurer. Il ne s'arrête pas de pleurer. Il a perdu un frère et il a perdu sa porte de sortie. Comment a-t-il pu faire ça à Damian? “ Promets-moi. ” Jay sait qu'il ne veut pas qu'il promette de ne plus jamais recommencer. Bien entendu qu'il ne recommencera jamais. Il connait la douleur, maintenant, et ne veut plus jamais la vivre. Non, il ne recommencera jamais, non, non, et oui, oui, il ira mieux, il ira bien; mais ce n'est pas ce que son père veut entendre.

Personne ne saura jamais, ” hoquète-t-il et son père le relâche brutalement, il tombe sur le matelas et se recroqueville, faible et triste et fatigué, il voudrait d'endormir et ne plus jamais se réveiller.

Personne ne saura jamais. Les Rhee ne sont pas des lâches, ” répète son père avant de quitter sa chambre sans un regard.

love me back to lifejay facing erin

La première fois qu'il a vu Erin, c'était le premier jour de cours au SAWL Center et elle était en retard et s'était assise à côté de lui. Elle était belle à lui en couper le souffle, et coréenne (ce qui était plutôt important sur le moment), et elle s'est même penchée par-dessus son épaule pour lire le début des notes qu'il avait pris sur leur cours d'introduction en ingémagie. Et à la fin elle lui a dit son nom — “ Hwang Chae-Rin ” — et il est tombé amoureux, genre vraiment tombé amoureux. Il avait dix-huit ans et de l'amour à revendre. Avant elle, il n'avait jamais ressenti ça.

La dernière fois qu'il avait prévu de voir Erin, c'était un vendredi, à une fête où ses amis l'avaient traîné après des journées passées à essayer de le convaincre pour qu'il y aille avec entrain — en vain, bien entendu. Il aurait pu prétendre devoir travailler mais ça aurait été un mensonge, puisqu'il prévoit de se suicider (encore aujourd'hui, il emploie le terme avec un intérêt clinique) dans les jours suivants et que les devoirs sont la moindre de ses priorités. C'est une soirée d'octobre, et elle est à deux doigts de l'embrasser, mais il se dérobe. Il ne peut pas lui faire ça.

La fois suivante où il la voit, il a promis à son père que personne, personne ne doit savoir mais elle voit les cicatrices, malgré les multiples couches de vêtement et sa conscience de tous les instants des marques qui barrent sa peau.

Et c'est comme ça qu'Erin apprend le secret, et c'est comme ça qu'elle s'intéresse à lui. Il ne s'en rend pas compte au début, qu'elle s'intéresse aux fêlures chez l'homme au masque si parfait. Elle savait dès le début qu'il était attiré par elle, amoureux d'elle; ça fait deux ans qu'ils se connaissent maintenant, et ont le même groupe d'amis, les rumeurs ont eu le temps de courir et d'enfler si bien que tout le monde a fini par lui dire que Jay aurait bien voulu l'inviter à dîner un soir si il en avait le courage (ou le temps). Mais il ne l'a jamais intéressée, jusqu'à ce que ses doigts remontent sur ses poignets, et y trouvent des marques et des reliefs qui n'ont rien à faire là.

Ou alors c'est juste l'alcool qui a fait monter l'intérêt dans son coeur et son corps. Et lui son désespoir, le désir de ressentir quelque chose, après avoir tant perdu la nuit où il ne voulait perdre qu'une seule chose, la vie. Toujours est-il qu'ils ont fini dans son petit appartement, à elle, et qu'elle lui a arraché son premier baiser, et sa première fois aussi. Elle lui a arraché tout ça avec avidité et un désir aveugle, et il l'a laissée faire, s'est laissée détruire par ses lèvres explorant sa peau, ses mains expertes sur son corps. Le lendemain, elle appelait ça une erreur et il n'a pas osé la contredire, elle l'a mis dehors et il est rentré chez lui.

La fois suivante, c'était un mois plus tard et elle lui disait qu'elle était enceinte.

La fois suivante, c'était deux semaines après ça, et il la demandait en mariage.

La fois suivante, c'était un mois après ça, et ils se mariaient au manoir Rhee.

Il l'aimait. L'aimait vraiment, l'aimait toujours. Il a toujours dit qu'elle comblait un vide en lui, ce vide qui s'est créé en même temps qu'il s'est taillé les veines, ce vide qui n'a jamais rien trouvé pour le remplir. Il a toujours dit qu'elle le faisait sourire mêmes les fois où il avait envie de pleurer, même quand il pensait à Mylan, même quand il faisait la cuisine et ne pouvait qu'observer le tranchant de la lame sans parvenir à s'empêcher de l'effleurer du bout du doigt.

Même quand l'enfant qu'elle portait est mort, et qu'elle a cessé de le regarder, de le toucher pendant des années jusqu'à ce que Daehyun soit conçu, et naisse, presque cinq ans plus tard.

Elle est belle sa femme, il est heureux avec elle, et leur enfant, Day, et leur appartement aux grandes fenêtres, et leur vie parfaite. Il mène une vie parfaite. Celle que son père a rêvé et créé pour lui, mais une vie parfaite toute de même. Il aime sa femme, il aime son fils, il aime sa vie.

Il se le répète tous les soirs comme un mantra, avant d'aller se coucher, face à son miroir.

Tu aimes ta vie. Tu veux vivre. Tu aimes ta vie. Tu veux vivre.

Son reflet lui renvoie toujours un regard sceptique.

a hole to filljay facing simon

C'est son cousin Simon qui a pris la place de Mylan dans la famille, et c'est à Simon que Jay offre sa place de bras droit dans l'entreprise quand il sort du SAWL Center. Il est encore jeune et pas très expérimenté et le père de Jay, autant qu'il apprécie son neveu, s'oppose férocement à sa décision mais Jay lui fait confiance, à Simon.

Simon, il a été là du début à la fin. C'est le parrain de Day, c'est son nouveau frère, c'est- c'est Simon, qui l'a épaulé pendant toutes ces années, et qui continuera encore après. Ils ont fait leurs stages d'Adhérents ensemble, c'est Simon qui lui a donné des conseils économiques — son majeur au SC — quand la situation s'est envenimée avec les Insurgés. Simon, il a pris la place de Mylan, sur les photos et même dans la maison, conquérant sa chambre, prenant sa place dans leur vie et Jay l'a laissé faire, se sentant trop seul pour repousser la seule chose réelle et stable de sa vie. Il l'a laissé faire et sans doute qu'il n'aurait pas dû, mais il lui faisait tant confiance que de toutes manières, il était aveuglé. Il a jamais été un bon juge de caractère, de toutes manières.

Sous la pression du Magister, il plie la nuque, baisse la tête et ferme les yeux. À la crise économique il se conforme, paie ses taxes et ne commente jamais de travers, observant des hommes et femmes se faire vendre, maltraiter, tuer et brûler sans ciller un seul instant; et à chaque moment, Simon est à ses côtés, l'épaule sur laquelle se reposer, le frère sur lequel compter. Il y a une odeur de pourri partout où ils vont mais comme en toute affaire, les Rhee ne fléchissent pas, ne perdent pas: gardent la tête haute et les yeux vissés sur le futur et ils acceptent, subissent, ferment les yeux et oublient au fur et à mesure que les horreurs s'additionnent, jusqu'à ce qu'enfin — la paix.

Plus ou moins.

C'est son cousin Simon qui a pris la place de Mylan dans la famille et Simon a été là, pour les beaux jours et les pires, ceux où Jay pensait ne jamais pouvoir survivre et ceux où tout se déroulait excellemment bien. Y'a Day qui grandit et Simon est le meilleur parrain slash oncle de tous les temps. Il est tout ce que Mylan aurait dû être, serait devenu. Mais il n'a pas le droit de penser à Mylan. Mylan n'existe pas, plus.

Il y a le poids des erreurs-victoires de ses frères, et le poids de tout ce qu'ils ont fait pendant la Guerre, en tant qu'Adhérents et Collaborateurs et spectateurs muets. Il y a tout ça sur ces épaules mais Jay ne flanche pas, il ne flanche plus, il ne peut pas. Si il relâche la pression, même pendant une seconde, il va exploser. Exploser en un milliard de morceaux.

Et il n'a pas le droit.

Il n'a. Pas le droit.

Donc même si ça veut dire avoir le mauvais rôle, celui du CEO collaborateur qui s'en fout comme d'une guigne des autres, celui du grand frère qui reste dans sa chambre et ne sait pas s'amuser, parce qu'au moins ça permet aux autres d'être libéré du poids du regard impartial du père, d'une partie de ce poids du moins. Il s'en fout, Jay, il a bien compris sa place, et elle est ici: à la base de la pyramide, seul et triste mais en train de tout supporter, parce qu'il faut bien que quelqu'un le fasse. C'est un sale boulot mais quelqu'un doit le faire et si ça rend Damian, Mika et Simon heureux — alors ça vaut le coup.

Et même si ça vaut pas le coup, il n'a pas le droit de céder.

everything to losejay facing himself

QU'EST-CE QUE TU VEUX QUE JE TE DISE?

Jay n'a pas l'habitude des cris, et lui et Erin n'ont pas l'habitude de se disputer. C'est peut-être parce qu'il est un pacifiste, parce qu'il préfère courber l'échine que nourrir un conflit; c'est ça qu'elle lui reproche et il s'en rend compte maintenant mais ça fait bien longtemps que Jay a appris à se conformer au moule, à répondre aux attentes des autres en se précipitant pour les satisfaire même à ses propres dépens. Que veut-elle qu'il lui réponde? Qu'il aimerait qu'elle se sente à moitié aussi mal qu'il se sent maintenant, qu'il aimerait qu'elle s'excuse avec sincérité, qu'il aimerait retourner dans le temps, se jeter de la fenêtre contre laquelle il est désormais appuyé, qu'il voudrait lui lancer le verre de whisky qu'il a à la main à la figure sauf qu'il n'est pas programmé pour la violence et qu'aussitôt que la pensée se fiche dans son esprit, elle s'évanouit. Il serre le poing. La seule chose à laquelle il a envie de faire mal, c'est lui-même.

Il aimerait- il y a tant de choses qu'il aimerait, mais aucune à laquelle il a droit. Alors il se tait, ne dit rien, regarde la skyline de Londres sans un mot alors qu'Erin grogne de frustration dans son dos. “ Tu es un tel lâche, ” siffle-t-elle, en se détournant. Il voit son reflet lever sa baguette et aussitôt, il entend un bordel sans nom se déchaîner dans leurs chambres. Elle fait ses affaires. Pour partir. Pour rejoindre- “ Simon, au moins, sait ce qu'il veut, lui. Toi, tu n'es qu'un- qu'un-- ” Elle claque de la langue, claque des doigts. “ Gonchung. Un insecte, ” trouve-t-elle enfin, “ tu me dégoûtes.

Quelques minutes plus tard, elle s'en va et Jay n'a toujours pas bougé.

La première chose qui explose, c'est le verre de whisky dans sa main; la douleur est instantanée et vive, dans sa paume et ses doigts, et il regarde sa main recouverte de sang en grognant, avant d'aller la laver à l'eau dans l'évier. Il est habitué à la douleur, mais pas à celle qui frappe comme le tonnerre; plus à celle qui est lancinante, toujours présente, dans un coin de son esprit. Mais ça a le mérite de le réveiller.

Il aimerait avoir quelqu'un à appeler, réalise-t-il brutalement. En temps normal, il s'emparerait de son POW pour appeler Simon... mais vu que celui-ci a apparemment une affaire avec sa femme depuis quelques années, Jay n'est pas sûr de vouloir le voir. Et les autres...

Qui d'autre pourrait-il appeler? Son POW pourrait tout aussi bien être vide que ça ne ferait aucune différence. Il le repose sur la table du salon.

Et maintenant?

Il n'est même pas sûr de savoir ce qu'il ressent. Ce qu'il veut. Ce qu'il fait. Il se sent vide mais, paradoxalement, il a l'impression qu'on a allumé un feu dans sa poitrine, qu'il y a une tempête dans son estomac. Il se laisse tomber sur le canapé. Il regarde le sang suinter de sa paume et se laisse aller contre le dossier de son canapé. Il est content que Day dorme chez un ami ce soir, il ne pourrait pas s'occuper de lui. Il a l'impression de comprendre Erin. Comment aimer l'homme qui vous a enchaînée à une vie dont vous ne vouliez pas à la base? Comment aimer l'homme qui vous a mise enceinte et épousée et tout ça pour quoi? une fausse couche, des draps recouverts de sang, une fille morte avant l'heure? Comment l'aimer, lui? Si faible et lâche et pathétique et trop sérieux et coincé et inutile.

Il reste immobile et éveillé toute la nuit, à observer le plafond; le matin venu, il va se doucher, soigne sa main et va travailler comme si rien ne s'était passé.



Dernière édition par Jay Rhee le Lun 12 Juin 2017 - 14:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 29/11/2016
‹ messages : 342
‹ crédits : moony.
‹ dialogues : lightsteelblue (design foncé), steelblue (design clair).


‹ âge : 24 ans
‹ occupation : criminel en période de probation | apprenti Mage Social.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1991 - 1994.
‹ baguette : a été brisée à son emprisonnement à Azkaban. A sa libération, on lui a refilé une merde complètement bridée, de 25cm, taillée dans du noyer et contenant un crin de licorne.
‹ gallions (ʛ) : 1040
‹ réputation : on dit que c'est un délinquant, une petite frappe qui essaye de retrouver une vie normale, décente. Les anciens SM et les autres gangs du Londres Sorcier disent que c'est un traître, un vendu.
‹ particularité : c'est un maître du feu, le seul de sa famille puisqu'ils appartiennent tous à la tribu de l'eau.
‹ faits : il était le n°2 des shadow moses, qu'il a créés aux côtés de mood - mais ce dernier l'a trahi et il a passé un an et demi à azkaban - à son retour, mylan a décidé de quitter le gang - il a fait tout un tas de trucs nuls et c'était pour survivre, mais ça pèse lourd sur sa conscience - il ne supporte plus d'être enfermé - il est extrêmement tactile mais surtout, il a besoin qu'on le touche, qu'on lui rappelle qu'il est vivant - il ne ressent pas la douleur et ça le rend dangereux, mais c'est extrêmement pénible à vivre - il mange sans arrêt, adore cuisiner - il aime les chiens, déteste les chats - il ne supporte pas d'avoir froid - c'est un nabot, mais faut surtout pas lui dire, il déteste qu'on lui rappelle sa petite taille - il sait parler coréen, mais c'est un peu rouillé - il a deux petits frères qui sont sa seule famille, puisque ses parents et son aîné l'ont renié - il veut sortir les mômes de la rue, les aider avant qu'ils se retrouvent avec un casier judiciaire long comme le sien.
‹ résidence : techniquement, dans un appart' miteux au Chemin de Traverse, en réalité, chez Heath Ravka.
‹ patronus : il n'a jamais appris à en faire un.
‹ épouvantard : lui, dans sa cellule vide et glacée à Azkaban, privé de tous ses sens.
‹ risèd : lui, entouré de ses proches.
Voir le profil de l'utilisateur
rgzregzegz

edit: BRO.
BROOOO.
BRUUUUUUUUUUUUUH.

t nul.

jtm quand même.

• • •


set the world on fire
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 10/10/2016
‹ messages : 379
‹ crédits : baobei.
‹ dialogues : feldspar (design foncé), burlywood (design clair).


‹ âge : 17
‹ occupation : en septième année au CEPAS et apprenti dans la Cour de Justice.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1997 et 2004.
‹ gallions (ʛ) : 694
Voir le profil de l'utilisateur
ijhgtyfrdeftgyh

• • •

You know how they see us? As a bunch of irrelevant kids, playing pretend. this is our problem, and if we don't solve it, that means they're right.
Revenir en haut Aller en bas

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : hit me up
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 308
‹ crédits : BLØOM CØMETE.
‹ dialogues : olive.


‹ âge : trente ans
‹ occupation : à la tête d'un trafic de créatures magiques.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : taillée dans un bois de rose assez souple, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-huit centimètres, rigide elle se prête bien aux sortilèges de défense et d'attaque, rapides à défaut d'être puissants.
‹ gallions (ʛ) : 884
‹ réputation : on dit de moi que je suis prête à tout pour obtenir ce que je désire. Mon passé reste un mystère et on se méfie beaucoup de moi.
‹ particularité : une semi-louve assumée et une sorcière du feu qui s'ignore.
‹ faits : Suite à des ennuis avec la police moldue puis magique, je prétends m'appeler Kala Shaik, sang-mêlée venue tout droit d'Inde (avec l'accent qui va avec, mais que je perds facilement). J'ai moi-même mis l'ancien chef du trafic de créatures magiques derrière les barreaux en le dénonçant après qu'il m'ait mise sur le banc suite à l'attentat de Sainte-Mangouste où j'ai perdu une jambe.
‹ résidence : dans un luxueux appartement du Londres moldu (Knightsbridge).
‹ patronus : un tigre
‹ épouvantard : un homme sans visage, mon paternel, le vrai celui que j'ai jamais connu et qui me prive ainsi de la connaissance d'une partie de mes origines.
‹ risèd : mon géniteur.
Voir le profil de l'utilisateur
je te méprise.

• • •

Every day a nigga try to test me, every day a nigga try to end me. Pockets overweight gettin' hefty. Coming for the queen that's a far cry. You talking money need a hearing aid, you talking 'bout me I don't see a shade. Switch up my style I take any lane, switch up my cup I kill any pain
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo !
‹ inscription : 29/01/2017
‹ messages : 766
‹ crédits : neo venus.
‹ dialogues : sienna.


‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ madelaine petsch ; calixe Davis w/ audreyana michelle; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.
‹ âge : 18 yo (19.12.85).
‹ occupation : ancien élève de Mahoutokoro, 1er cycle achevé au RU par correspondance (vitmagic). désormais étudiant à la WADA cursus Arts visuels. jobbe en tant qu'animateur au CEPAS en semaine et au dirico express le samedi (club d'art pour une ribambelle de gosses qu'il adore).
‹ scolarité : 1992 à aujourd'hui.
‹ baguette : cerisier, 27cm, écailles de kappa.
‹ gallions (ʛ) : 1319
‹ réputation : party boy, slut assumée, toujours partant pour des hook up sans signification et probablement un brin obsédé par le sexe, sans limite, dork en compagnie de ses potes, skater taré, doué avec les gosses, artiste prometteur.
‹ faits :
personnalité:
 



steven jiélùn li, dit evenpyrokinésiste • il porte le nom de sa mère, sorcière pangcah (taïwanaise), plutôt que le "Matsuoka" hérité de son père (japonais) • il a 4 soeurs • tyrannisé à l'école, il a fait une tentative de suicide à 13 ans et est encore aujourd'hui terrifié par le vide. • il a un soft spot pour les gosses mal aimés de son club d'art. • sa famille paternelle est propriétaire de Shape the Future (grand groupe spécialisé en technomagie), où sa mère travaille en tant que directrice marketing de la branche brit. son père a délaissé l'entreprise familiale au profit de sa passion pour l'art et est désormais directeur de la Wada. sa soeur aînée est créatrice de mode, la cadette ingémage chez des concurrents, tandis que les deux dernières sont encore aux études.

vu par le monde:
 


il a toujours un appareil photo, des multiplettes ou un pinceau au bout des doigts • big softie sous ses allures punk • aime être sous les feux des projecteurs lorsqu'il est dans son élément mais devient socially awkward et mal à l'aise avec les gens aussitôt qu'il doute de lui-même. • praise kink • il préfère cependant se tenir derrière la caméra plutôt qu'être mis en avant. • dents de lapin, sourire de bunny. • veut devenir photographe pro. • poste des cover de chant et de danse sur son msn pour satisfaire ses autres passions. • trop d'alcool, trop de sexe, trop d'orviétan, trop de boissons énergisantes. il ne peut pas s'empêcher d'abuser, bien qu'il ait vu sa sœur Lily frôler la mort à cause d'une overdose. • ses potes et lui sont adeptes de bodypainting et font office de toiles humaines les uns pour les autres. • a l'air mort quand il dort. • infoutu de cuisiner, vit de bouffe à emporter et de gras de fast food. • passe un quart de son temps au skatepark, un autre à l'Espresso Patronum, et sèche beaucoup trop les cours pour son bien. • il a un caméléon (kowalski) et mickey et lui ont adopté d'autres animaux, dont un hérisson et un chien.
‹ résidence : vit au Sawl Yard, dans un appart pour deux avec son bff Rhee Min Ki (aka Mickey), rentre chez ses vieux un week-end sur deux environ.
‹ patronus : un kappa, encore une fois. Son animal totem, décidément : très protecteur de son territoire.
‹ épouvantard : ses proches privés de mémoire. Depuis qu'on leur a rendu un Shin tout sauf lui-même, Even s'aperçoit qu'être totalement oublié par quelqu'un qu'on aime est presque aussi terrible que le perdre à jamais... ou peut-être pire.
‹ risèd : quelque chose ayant trait à son paternel, probablement, mais Even préférerait crever plutôt que l'avouer.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6592-even-human-soul-on-fire
J'AI PAS RI
J'ETAIS TROP BUSY A HURLER DE BONHEUR

MOI JLM JAY OK MON FILS MON MARTYR MA BATAILLE
RENDS-LUI JUSTICE
AUSSI JE VEUX UN LIEN AVEC HEATH PSK #BROINDIGNES INCOMPRIS
J'TE SOUHAITE PAS BONNE CHANCE J'AI L'IMPRESSION QUE QUAND J'AURAI CLIGNE DES PAUPIERES T'AURAS FINI TA FICHE

CECI DIT JTM T'ES UNE MEUF BIEN BYE

• • •

I CAN'T FALL IN LOVE WITHOUT YOU
we're not nothing • don't feed me scraps from your bed, I won't be the stray coming back just to be fed. just pretend that you want me and be my babe.

Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 12/06/2017
‹ messages : 114
‹ crédits : kinjiki. tumblr. anne carson.
‹ dialogues : lavender.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente ans.
‹ occupation : CEO de WINGS, cabinet d'archimagie international.
‹ maison : serdaigle.
‹ scolarité : 1985 et 1992.
‹ baguette : asiatique et fabriquée en corée, ayant appartenue à son grand-père, composée de châtaignier chinois et ayant en son coeur une plume enflammée de bonghwang, oiseau de feu asiatique, longue de vingt-neuf centimètres trois, jay ne la contrôle quasiment pas.
‹ gallions (ʛ) : 513
‹ réputation : hommes d'affaire requin, frère médiocre et père nul, considéré comme lâche, opportuniste, ennuyeux et trop sérieux.
‹ particularité : maître de l'eau.
‹ faits : écrasé sous la pression familiale, avec le devoir d'aller droit dans ses bottes, a épousé une femme qui ne l'a jamais aimé parce qu'elle était enceinte de lui (et a plus tard perdu l'enfant), a courbé l'échine pendant la guerre et a sauté sur l'occasion de la paix pour racheter le nom de sa famille, honorable mais maladroit, il a un fils duquel il s'occupe seul depuis sa séparation avec sa femme, day, qui est insensible à la douleur et maître du feu.
‹ résidence : dans un énorme appartement au sommet d'un immeuble du londres moldu.
‹ patronus : il ne peut pas en produire.
‹ épouvantard : son père lui hurlant des insultes dans une langue qu'il ne connait pas en le pointant du doigt.
‹ risèd : lui, sa femme et son fils, heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
mylan mais genre je suis nul!!!!! tu me mérites pas

damian gphsipghsdgpshdg

trishna alors toi, l'hôpital et la charité, tu connais? hm

even MOI J'AI BCP RI ON EST QUITTE (WE'RE EVEN) MDR ET OUI UN LIEN AVEC HEATH QUE JE TE BLÂME D'AVOIR RENDU MON FRÉROT GAYZOU!!!!!!

• • •

Why does tragedy exist? Because you are full of rage. Why are you full of rage? Because you are full of grief.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 24/11/2016
‹ messages : 536
‹ crédits : siren charms + casseurs flowters, le mal est fait
‹ dialogues : #teal.


‹ liens utiles :
fiche ☾ quiet is violent
liens ☾ stolen youth
pow ☾ msn

dc ☾ anthea moriarty
tc ☾ rin saïto

‹ âge : 22
‹ occupation : propriétaire du centuries, qui appartenait auparavant à mon cousin simon rosier et que je tente de reprendre en main.
‹ maison : serdaigle, j'suis une serpentard manquée.
‹ baguette : est faite de chêne rouge et possède un crin de sombral en guise de coeur.
‹ gallions (ʛ) : 1374
‹ réputation : je suis plus créature qu'humaine et que je me revendique comme telle ; que j'ai toujours manqué de self control, été trop extrême dans mes idéaux ; qu'ainsi il n'est pas étonnant qu'à présent le nouveau gouvernement doute de moi et souhaite me mettre en cage (tout comme l'ancien).
‹ particularité : une demie vélane avec des bribes d'avenir.
‹ faits : j'ai longtemps été une Belliqueuse extrême connue sous le nom de Fauve et que je n'ai jamais intégré la renaissance du phénix. J'ai été capturée peu avant la bataille finale par le gouvernement, qui m'a gardée pour mes (très incertaines) visions de l'avenir et pour des expériences en rapport avec ma qualité de demie vélane. J'ai ensuite été libérée par le nouveau gouvernement, mais uniquement pour être de nouveau placée sous surveillance, à l'hôpital, en attente de mon procès.
‹ résidence : je sais pas encore où lol help.
‹ patronus : une forme indistincte
‹ épouvantard : la communauté vélane décimée.
‹ risèd : un sommeil sans prémonitions, accompagné d'un irlandais encore plus revêche au réveil qu'en temps normal (jtm kid).
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6013-neelam-stolen-youth
ok mais genre heu t'es été si rapide??? comment???? gaah bon retour chez toi en tout cas inlove inlove inlove
p.s l'histoire est si joyeuse noeil noeil noeil que je suis noeil noeil pas certaine d'être encore vivante après l'avoir terminée noeil noeil

• • •

feeling used but i'm still missing you and i can't see the end of this, just wanna feel your kiss against my lips. and now all this time is passing by but i still can't seem to tell you why it hurts me every time i see you realize how much i need you.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : disponiiiible
‹ inscription : 12/06/2017
‹ messages : 368
‹ crédits : skate vibe
‹ dialogues : indianred


‹ âge : vingt-et-un ans
‹ occupation : batteur titulaire des chudley cannons
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : scolarisé à Mahoutokoro, élève étranger à Poudlard en 2000-2001
‹ baguette : bois de charme, épine du monstre du fleuve blanc, 26 centimètres
‹ gallions (ʛ) : 711
‹ réputation : joueur prodige, il est connu pour la traînée rouge qu'il laisse derrière lui quand il vole, on l'appelle red streak + connu pour être un éternel optimiste
‹ particularité : il est maître de l'air et maîtrise donc cet élément, plutôt bien d'ailleurs.
‹ faits : né à séoul en corée + sa mère, haneul park, était joueuse dans l'équipe nationale de corée du sud + elle est décédée quand il avait six ans + il a grandi avec une belle-mère absolument nulle (perverse narcissique et abusive) + a été en voyage scolaire à Poudlard en 2000-2001 et n'a pas quitté le royaume-uni depuis + a été pendant trois mois le batteur remplaçant des tutshill tornados + le titulaire, jaloux, l'a agressé et a bousillé son bras + yohan est en rééducation depuis septembre 2001 + a étudié au SAWL center pendant trois ans + a travaillé dans une salle de sport le soir pendant ces mêmes trois ans + a été sélectionné en mai 2004 par le coach Mantilla pour devenir le batteur titulaire des canons de chudley

‹ résidence : il vit en colocation avec nao chang et nina zabini, ses deux meilleurs amis.
‹ patronus : il n'en a jamais formé.
‹ épouvantard : devoir renoncer au Quidditch à cause d'une blessure ou d'un accident. le souvenir de son agression est toujours vif dans son esprit.
‹ risèd : mika rhee, dont il est profondément amoureux depuis près de neuf ans maintenant.
Voir le profil de l'utilisateur
sinon tout le monde est beau gosse chez les rhee ou comment ça se passe? tsk.

• • •


DANCING ON MY OWN

should I give up or should I just keep chasing pavements even if it leads nowhere ? would it be a waste?

©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 01/12/2016
‹ messages : 353
‹ crédits : heresy.
‹ dialogues : teal.
‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; alicia spinnet w/ zoe kravitz ; calixe Davis w/ jennie kim ; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.

‹ âge : 27
‹ occupation : chef cuisinier.
‹ maison : Poufsouffle
‹ scolarité : 88 et 95.
‹ baguette : est taillée dans 29,7cm de bois de charme et renferme un cœur de licorne.
‹ gallions (ʛ) : 1015
‹ réputation : j'ai quitté l'Angleterre après avoir décroché mes ASPICs pour ne rentrer de France qu'en 98, après avoir récupéré mon statut de Sorcier Britannique, temporairement perdu à cause du décret concernant les séjours de longue durée à l'étranger. Une blessure au genou m'a épargné de participer à la guerre. J'ai travaillé à l'Elysea (gastronomie française) à mon retour, mais les difficultés économiques des sorciers au terme de la guerre et les procès contre l'ancienne clientèle (mangemorts et élite) mettent le restaurant en faillite et en provoqueront probablement la fermeture.
‹ particularité : géokinésiste, du fait de mes racines nivkhes (indigènes de russie ayant longtemps subi l'occupation japonaise). Mais j'ai perdu mon père à 14 ans et mon apprentissage est resté incomplet — relativement instinctif et peu utilisé.
‹ faits : ma mère, française naturalisée britannique, est une ancienne Oubliator, hospitalisée à Janus Thickey à cause de de graves séquelles dues à son métier. • mon frère cadet, Aspen, a été adopté juste avant mon départ, mais a été officiellement déclaré né-moldu selon le statut de sang de ses parents adoptifs. La famille a été décimée durant la guerre et il s'est retrouvé à la rue. Je tente de renouer le contact avec lui, en dépit des griefs qui nous séparent depuis que je suis parti en le laissant derrière. • uc. • • • • •
‹ résidence : dans un immeuble récent du Chemin de Traverse.
Voir le profil de l'utilisateur
The show must go oncongrats, you made it, mate !
❝ Bienvenue sur ExcidiumGroupe ; wizards

MAIS CES GOSSES TOUS ABIMES, QUE FONT LES PARENTS RHEE
jPPPPPPPp j'aime vraiment le côté ennuyeux de ce perso, i mean..... bro..... #teamincompris jpp
l'histoire ofc est super triste mais j'attendais rien de mieux de toi, évidemment que tu as choisi ce scénario pour nous faire du mal
c'est trop bon et tu donnes vie à un perso que j'adore du coup ??? merci ?? bouuh J'TE FAIS PAS ATTENDRE PLUS LONGTEMPS JE TE FILE TES COULEURS avec l'aval de l'ananas émotionné qui est à l'origine de toute !! cette !!! détresse !!!! qu'on lui jette des piERRES (avec du love dedans)


❝ Liens à toutes fins utiles. ❞

S'inscrire aux différentes listes.Se dégourdir les sorts en duel.Se porter volontaire pour une mission.Gagner des gallions.Gérer son l'activité rp (obligatoire).Organiser la vie de son personnage.Suivre les actualités du monde sorcier.

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •


- memories crumbling like dried leaves. -

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

jaeho - strange how we decorate pain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: validés
-