Partagez | .

sujet; LJ + it's obvious we were meant to be

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 125
‹ crédits : ultraviolences.
‹ dialogues : tan.
‹ liens utiles :
‹ gallions (ʛ) : 266
Voir le profil de l'utilisateur
LJ + it's obvious we were meant to beEvery piece of us, it just fits perfectly

25MAI 04. Girls ! La répétition s'interrompt aussitôt que s'élève la voix exaspérée de Queen C entre les notes péniblement arrachées à leurs gorges nouées. Romi se mordille nerveusement la lippe lorsque le regard flamboyant de la chanteuse se pose sur elle. Yummy, honey. What was that ? demande-t-elle faussement affable, mais n'attendant aucune autre réponse que la sienne même : It was like you swallowed a load of people and they were all screaming. And Sweetie, babe ? If you're going to be like this, keep singing, but for yourself only, at home, where absolutely nobody else can hear you, will you ? With the door shut. Percutant comme une claque, le commentaire est suivi d'un silence tendu, le regard de la coach glissant sur chacune des filles, lourd de jugement. Sporty- that was weak. And hottie, what's wrong with your voice, may I ask ? L'interpelée redresse un peu nerveusement l'écharpe enroulée autour de son cou, hésite : I think I strained my vocal cords yesterday, my throat feels sore... I can hear that, réplique sèchement Célestina avant de continuer son debriefing cassant. Finalement elle s'interrompt, prend une inspiration exaspérée en se tenant dramatiquement le front du bout des doigts. The finish line is at hand ladies, we're almost there. From now on it's go big or go home. Do you wanna go home ? We don't, Romi répond en même temps que les autres, mais Queen C les toise en retour, rétorque en claquant des doigts comme pour les défier. I didn't catch that. We don't ! Better. I don't expect you to be pretty butterflies, I want you to get bigger and stronger. I want you to shine like stars burning bright. I want you to turn into dragons and to breathe fire. Can you do this for me ? Yeah, vient encore la réponse synchronisée. Elles écopent d'un hochement de tête sec tandis que Celestina réunit ses parchemins, prête à s'en aller. Prove it, then. Until the next live show you're only allowed to practice and rest. See you there. Sur ces mots elle se drape de sa cape en fourrure et quitte la salle de répétition avec son cachet habituel, claquant des talons et roulant des hanches.

Alors aussitôt qu'elle s'en va, les filles se réunissent en cercle au sol, concentrées sur les parchemins sur lesquels s'étirent lyrics et notes pour réviser les parties de chacune, corriger les harmonies ; puis se relèvent pour répéter, répéter et répéter encore chorégraphie et chant, jusqu'à n'en plus pouvoir. Seule Baby y échappe, supposée assister à une soirée caritative, si bien qu'elle s'en les quitte en cours de route sur des excuses navrées et des encouragements. Bénéficier du coaching de Queen C est définitivement un honneur : elle pèse sans conteste dans la wizarding music industry, avec sa carrière impressionnante et son indéniable coffre, son charisme difficilement égalable mais surtout, son intransigeance. Mais si Romi ne veut rien de moins que satisfaire ses exigences et bien sûr, remporter la compétition, la fatigue accumulée et la pression qui ne cesse de s'intensifier à présent qu'ils atteignent les dernières semaines la vident. Elle ne sait pas laquelle craque la première. Mais il n'en faut pas plus pour que Swati soupire I can't sing anymore, et qu'une autre se laisse tomber sur le dos, en étoile : I can't move my legs ! Romi rit, mais exténuée, et geint-crie à son tour : Everything hurts and I miss home soooo much ! I miss the sea... Et alors c'est un concert de voix pour déterminer ce qu'elles regrettent le plus, ce qu'elles veulent le plus, jusqu'à... Girls... let's go for a walk before we call it a day. Le regard de Romi se porte sur Sporty, sourcils arqués, puis brièvement sur la caméra qui enregistre le moindre de leurs mots et mouvements. What a tyrant, elle prétend soupirer, mais se hisse sur ses pieds et tend les mains à Posh Spice pour l'aider à se relever ; Sorch en fait de même pour Alesha, puis une Swati un peu groggy qui, à vrai dire, les inquiète — voix fatiguée ou coup de froid, telle est la question, et elles savent toutes que Celestina aura leur peau si l'une d'elles tombe malade à ce stade du jeu. Qu'elles mêmes ne se pardonneraient pas la moindre erreur à l'approche d'un prime. Oh darling, s'attendrit Romi en la serrant d'un bras, son autre main encore glissée dans celle de Lexie. Déclare d'un ton décidé : You need a hot drink, some honey and a potion to make it better. Les infusions fortifiantes font partie de ses trucs et les filles n'y coupent jamais en cas de surmenage, cette fois ne fera pas exception.

Mais la marche évoquée n'est qu'une façon de gagner du temps. Il y a ce passage entre deux salles d'entrainement, non prévu par la prod évidemment — mais adopté par les candidats en guise de raccourci, parce que qui voudrait emprunter le chemin le plus long après avoir sué eau et sang sur des pas de danse de plus en plus exigeants ? Et là il n'y a pas de caméras. elles peuvent évoquer des idées qui déplairaient assurément à leur coach, mais dont elles ont désespérément besoin. Comme une sortie improvisée, par exemple, à une heure très tardive, alors que Celestina a clairement restreint leurs libertés aux répétitions et au repos...


Dernière édition par Romilda Vane le Mar 13 Juin 2017 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 437
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
LJ + it's obvious we were meant to beEvery piece of us, it just fits perfectly

25MAI 04. Danser n’est véritablement pas le fort de Lexie et c’est ce sur quoi elle fait le plus d’efforts pour ne pas tirer le groupe vers le bas. Elle n’a aucun doute quant au fait que, si elle avait été sélectionnée seule, elle serait partie dès le premier live, trébuchant sur ses propre pieds pendant une chorégraphie, ou enchaînant les fausses notes à cause du stress. Mais elle n’est pas seule, elle a cinq filles, cinq amies qui comptent sur elle et elle donne tout ce qu’elle a, à chaque répétition comme à chaque prime; elle serait tout simplement incapable de se pardonner si c’était elle qui les faisait tomber. Mais plus la compétition avance et plus elle est fatiguée, parce qu’elles ne se reposent jamais vraiment et que Celestina leur donne des chansons plus dures avec des chorégraphies plus compliquées à chaque fois et c’est tout ce que Lexie peut faire de ne pas s’évanouir d’épuisement. Elle donne tout ce qu’elle a pour les cinq autres, mais en même temps, elle ne tiendrait pas sans elles, comme elle serait bien incapable de se relever depuis le plancher de la salle de d’entraînement sans la main de Romilda dans la sienne. C’était difficile au début de se laisser happer dans ce nouveau monde, cette nouvelle maison et cette chambre avec ces cinq filles toutes différentes et toutes merveilleuses et le sentiment d’être inadéquate et de trop. Mais elles l’ont apprivoisée, il n’y a qu’elles y aient le droit de passer un bras autour de sa taille, même si parfois encore elle se détache trop vite et puis il n’y a presque que leurs mains à elle, qu’elle peut serrer sans peur. Elle fait tout pour ne pas les laisser tomber et Lexie sait que c’est pareil pour elles. Elle s’est autorisée à montrer sa fatigue parce qu’elle n’est pas la première à s’être laissée tomber par terre, en sueur. Elle travaille mieux sans le regard d’aigle de Queen C sur elle, mais ça fait des heures qu’elles répètent. Elles ont toutes l'air d'être prête à s'écrouler d'un moment à l'autre, mais Swati l’inquiète un peu plus, sa voix est tremblante et elle a l’air un peu fébrile. “ You need a hot drink, some honey and a potion to make it better ” Elles auraient toutes bien besoin d’une des recettes pas si secrètes de Romi à dire vrai, quoique Lexie tuerait pour quelque chose de moins bon pour la santé, de bourré de sucre et surtout d’interdit par Celestina à l’approche d’un des derniers primes de la saison. Ça lui fait encore bizarre de se dire qu’elles sont allées si loin, avec elle, malgré elle et même si ce n’était pas son rêve de chanter sur scène, elle se rend compte d’à quel point elle n’a vraiment pas envie que ça s’arrête. La maison lui manque, son père lui manque, mais ces filles, les Little Jinx, les répétitions même épuisantes et les câlins de groupe, elle se demande comment elle va vivre sans si tout s’arrête du jour au lendemain. Elle se demande aussi si le groupe restera en place si elles perdent — on ne sait jamais, peut-être qu’elles se feraient signer quand même. Elles ne se sont pas choisies mais, à ce stade, Lexie se dit parfois que c’est tout comme.

Elle étouffe un bâillement en suivant les quatre autres — Baby Spice leur aillant fait faux bonds pour un gala de charité, sous les yeux très jaloux de Posh Spice — en dehors de la pièce et jusqu’au raccourci qu’elles empruntent systématiquement quand elles sont éreintées comme ce soir. “ So a walk aye? ” fait Alesha dès qu’elles ont dépassé les dernières caméras. Celestina est bien capable de regarder les vidéos de leur entraînement pour vérifier qu’elles ne s’y sont pas endormies. Si les Little Jinx marchent aussi bien, c’est parce qu'elles sont vraiment bonnes et ça, elles le doivent avant tout à leur leur coach absolument intransigeante, qui n’accepte rien de moins d’elles que la perfection ce qui, malheureusement pour elles, ne permet pas d'inclure beaucoup d'heures de loisir dans leur emploi du temps. “ First we need to escape the cameras or Queen C will make tomorrow a living hell. ” Dès qu'elles auront dépassé le couloir de service, elles seront de nouveau observées. Pas en live parce qu'il s'agit véritablement plus de surveillance que de produire du content pour le public. Pour ça, les candidats sont prévenus — afin de raviver les personnalités que leurs fans connaissent — et les caméras alors utilisées sont celles qui sont directement maniées par des hommes. “ But they're like…everywhere. ” Elle s'imagine déjà les hurlements de harpie de Celestina si elle se rend compte que ses filles ont osé sortir de la maison après le discours sur lequel elle les a quitté. Boulot, dodo, c'est tout ce à quoi elles ont droit. Seule, Lexie n'oserait même pas essayer d'aller à l'encontre d'ordres aussi directs de la part d'une femme aussi impressionnante que leur coach, mais avec les filles, elle se laisse rêver d'une sortie nocturne. Elles l'ont franchement mérité. “ Sure ” Sweet Spice lui adresse un petit sourire, celui qui donne l'impression qu'elle détient toutes les réponses du monde dans sa jolie petite tête. “ But we get to decide what they see. ” Où qu'elles aillent dans la maison les caméras les suivront et les dénonceront le matin venu — ou même avant si personne ne s'endort devant les postes de contrôle. Mais elles peuvent décider de ce que les caméras voient, de l'histoire qu'elles raconteront. Elles peuvent mettre en place un scénario. “ What could be a good reason for us to leave the house then? ” elle sonne un peu défaitiste, mais elle les regarde une par une avec l'espoir fou dans les yeux que l'une d'elle aura l'éclair de génie qui réussira à sauver ce qu'il reste de leur soirée.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 125
‹ crédits : ultraviolences.
‹ dialogues : tan.
‹ liens utiles :
‹ gallions (ʛ) : 266
Voir le profil de l'utilisateur
LJ + it's obvious we were meant to beEvery piece of us, it just fits perfectly

25MAI 04. What could be a good reason for us to leave the house then? La question est suivie d'un léger blanc : les filles quittent la tranquillité du couloir, veillant à sembler irréprochables une fois à nouveau dans le champ des caméras, le temps de quitter le studio de danse et de trouver refuge entre les bâtisses dans un silence pensif. What if Romi disappeared ? suggère Hottie un forçant un peu pour sortir les sons, et Romi s'écarte pour la considéré d'un air trahi. What ? OH I get where you're going ! Well I don't ? Romi proteste, un peu outrée, mais déjà Sporty sautille sur place, l'air complètement emballée. She means you could pull off a fake sleepwalk and- you know, run away ? You did it twice already, it wouldn't be hard to make it believable ! Like this ? Romilda étend les bras devant elle et mime une démarche raide, yeux clos et tête légèrement penchée en arrière en ce qui ressemble plus à une imitation de zombie issu de l'imaginaire moldu ou à une attaque d'inferi. Oh my Merlin, no, you can't be serious- s'esclaffe Sporty tandis que Hottie tousse slash pouffe au creux de son écharpe, l'amusement étant plus probablement dû à un mélange de fatigue, de stress qui retombe enfin et d'excitation à l'idée de s'échapper pour quelques heures. Et au fait qu'à marcher les yeux fermés, maladroite comme elle l'est, Romi trébuche inévitablement. I wouldn't know, I'm not usually awake when I do that, elle argue en riant en guise d'excuse. First things first : keeping your eyes open is a must. So I get out of bed with- a glassy-eyed expression or something- Yeah, then you could walk to your closet, open the door and stare blankly into it. And don't answer to anyone. You did it the first time, that was so creepy- And before you get out you can just- do some things repeatedly, like going downstairs and back upstairs a few times or... make a sandwich, set it aside, make another one ? Nettoyer le même spot de façon répétée, murmurer des trucs incohérents, les suggestions s'enchaînent et Romi les applique studieusement, la simple marche se muant en une répétition ponctuée de fous rires jusqu'à ce qu'elles aient achevé de mettre leur plan au point : de l'alibi à la découverte de la disparition de Yummy, pour aboutir sur une search party dans la maison puis dehors.

Elles savent d'office que les autres candidats ne s'en mêleront pas : à ce stade de la compé ils se tirent dans les pattes plus qu'ils ne s'entraident et il est arrivé une fois que l'un d'eux ouvre la baie vitrée pour que Romi quitte la maison dans son sommeil et qu'on la soupçonne d'avoir quitté l'aventure. Bref, c'est un peu le plan idéal et elles ne tardent pas à le mettre en branle : retour normal au possible, quelques brèves discussions avec les autres, d'autres plus honnêtes entre elles, skinship pour satisfaire les quelques caméras destinées aux spectateurs, puis elles filent au lit les unes après les autres en se disant épuisées — aisé à croire, vu l'heure à laquelle elles ont achevé les répétitions.

A travers les caméras, on voit Romilda s'allonger, pow en main, surfer un moment dessus avant de "s'endormir", l'objet lui atterrissant dans le visage. Elle se "réveille", le pose sur sa table de nuit et se blottit un peu mieux sous les couvertures, "sombrant" dans la foulée. A partir de là le temps semble s'écouler incroyablement lentement. Elle s'applique à rester immobile, feignant longuement le sommeil... avant de se relever d'un mouvement passablement mécanique. Elle vit pour les plans et pour la comédie, Romi, alors c'est avec la plus grande application qu'elle reproduit les indications données par les filles, habituées qu'elles sont à la surprendre dans cet état. Si elle croise deux ou trois candidats sur son chemin, elle prétend ne pas même les remarquer et ils la dévisagent un instant, parlant dans le vide avec de conclure qu'elle est encore en crise de somnambulisme, et de brosser le sujet pour vaquer à leurs propres occupations. La maison est globalement plongée dans le noir, à l'exception de quelques veilleuses allumées çà et là ; Romi ne s'accorde aucune autre source de lumière, montant et descendant les escaliers, passant quelques instants parfaitement immobile, cherchant puis préparant des snacks nocturnes dans la cuisine, nettoyant avec insistance un coin de la table de la salle à manger... le tout pendant bien 15 minutes avec tout laisser en plan sans crier gare pour se tourner vers la porte d'entrée — et filer, continuant de jouer le jeu tout le long des espaces surveillés, puis de se poster au point de rendez-vous en attendant que les autres puissent la rejoindre.

Rien ne l'a évidemment préparée à ce qu'une main se pose brusquement sur son épaule un instant plus tard et Romi fait un bond de deux mètres en retournant. Dans sa tête tournent déjà en boucle des scénarios catastrophe : ça y'est, elles se sont fait démasquer, tout est foutu, Celestina les laissera en plan et- C'est. Hazza. Vague de soulagement, une main sur le cœur et l'autre sur un genou le temps de se remettre, et puis : Tu m'as fait flipper ! elle accuse en lui balançant une tape sur l'épaule (plus punitive dans l'idée que dans la force). Il n'a même pas le bon goût de sembler désolé, au contraire il ricane comme une hyène. What are you doing here anyway ? A cela il lui sert un sourire boyish. Bae m'a parlé d'une escapade alors je viens vous la piquer, obv. A ceci elle croise les bras sur son torse, bof ravie. Oh so we do the job then you get the girl ? Elle lève les yeux au ciel pour appuyer son pseudo désaccord, mais évidemment ça n'a rien de sérieux — la surprise plaira sûrement à Swati et c'est l'essentiel. Bon, puisque t'es là... rends-toi utile, divertis-moi, elle plaisante en s'asseyant par terre, et il la rejoint au sol en sortant un paquet de cartes d'elle ne sait où pour passer le temps avant l'arrivée des filles.  
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 437
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
LJ + it's obvious we were meant to beEvery piece of us, it just fits perfectly

25MAI 04.  Le plan est rapidement monté et il semble à Lexie qu'il relève du génie le plus absolu. Elle-même contribue assez peu sauf en rires devant les tentatives de Romilda de jouer les somnambules et en encouragements pour à peu près tout le monde. “ Once you spoke to me while sleeping so if you meet anyone, you should talk ”, propose-t-elle quand même pour se rendre utile. Elle a peur qu'elles se fassent toutes prendre, mais elle est aussi très excitée à l'idée de s'échapper de la maison et du MFactor pour un soir, sans la moindre idée pourtant de ce qu'elles feront vraiment une fois sortie. C'est le genre d'aventures qu'elle aurait voulu et pu avoir à Poudlard si elle y était restée — s'il n'y avait pas eu les Carrow surtout —, avec ses copines de l'époque qu'elle a pour la plupart définitivement perdues aujourd'hui, mais elle a les Little Jinx maintenant et se repaye une adolescence. C'est difficile pour tout le monde de prétendre être endormies et ne pas rire rien qu'en entendant les mouvements de Romilda qui finit par quitter la chambre assez bruyamment. Elles ont quinze minutes à partir de là. Lexie a caché son visage sous les couverture, tout simplement incapable de rester de marbre ou de ne pas avoir les paupières tremblantes — et puis elle aurait peur de s'endormir bêtement aussi — et les yeux rivés sur sa montre au cadran phosphorescent. Les autres ont aussi enfoui leurs visages dans leurs draps ou leurs oreillers pour pouvoir parler sans être vues par les caméras. “ It's time. ” prévient-elle quand les minutes se sont écoulées dans un silence seulement entrecoupé de quelques chuchotements précipités alors que chacune s'est tournée et retournée dans son lit dans une représentation probablement un peu trop dramatisée du sommeil. “ Lexie you should wake up first like to get a glass of water or something, you always do that. ” a-t-on décidé avant qu'elles ne se glissent toutes au lit. Elle a froncé un peu les sourcils, surprise que ses bandmates s'en soient rendues compte, un peu embarrassée que ses quelques troubles du sommeil ne passent pas inaperçus — ça semble logique quand elle y pense ceci dit, elles partagent une chambre et elle-même remarque bien les murmures de Sporty quand elle dort et que Sweet s'endort toujours sur son côté droit, et autres petits détails du genre. Elle repousse donc les couvertures, faisant mine d'avoir chaud, se redresse lentement glisse les pieds par terre, tâtonne pour trouver le verre qu'elle laisse toujours à côté de son lit — elle a, comme les autres, fait bien attention à ne pas dévier de ses habitudes —, l'achève et s'apprête à se lever pour le remplir de nouveau, faisant mine de jeter un regard machinal aux cinq autres lits, puis reposant son verre pour s'approcher de celui vide de Romilda. Elle fait tout un spectacle de froncer les sourcils puis de quitter la pièce en allumant toutes les lumières qu'elle croise pour chercher rapidement sa camarade. Quand elle arrive dans le salon puis la cuisine et ne la trouve pas elle court jusqu'à la chambre, sans prêter attention aux caméras et s'approche d'abord de Swati sur le lit de laquelle elle s'assoit passant une main rapide et timide sur son épaule. “ Romi is gone. ” fait-elle pour la caméra situé sur le coin près du lit de Hot Spice et, elle répète le même cinéma pour Sporty tandis que Swati s'occupe de Sweet. En cinq minutes elles ont enfilé des vêtements et partent ostensiblement en expédition pour récupérer leur bandmate évadée. Celles qui s'en sentent capables lancent des regards paniqués aux caméras qu'elles croisent, comme pour s'adresser aux régisseurs derrière qui, elles le savent, ne sont jamais là la nuit. Tout ça sera de la faute de la production finalement.

C'est difficile de ne pas être triomphantes en sortant par la porte d'entrée, Lexie est très fière en tous cas, mais les caméras sont encore là, sur les façades de la maison — pour leur sécurité celles-ci, les fans pouvant se montrer parfois un peu envahissants — et elles doivent continuer de jouer le jeu, faisant mine de discuter d'un plan avant de se séparer en deux groupes au bout de l'allée, pour se retrouver en réalité une minute plus tard hors de la vue des caméras et presque courir jusqu'au point de rendez-vous en riant. Lexie ralentit en voyant que Romilda n'est pas seule et semble occupée à jouer aux cartes avec quelqu'un, avant de pousser un petit cri étouffé en reconnaissant la personne, le coude de Sporty s'enfonçant dans sa côte l'empêchant toutefois de prévenir Swati, qui se rend finalement compte toute seule de la venue de Hazza. Lexie est un peu déçue de se faire voler une camarade pour la soirée, mais le sourire de celle-ci quand elles le rejoignent en vaut largement la peine. “ Not cool man. ” plaisante Sporty. “ Anyways where are we going?The beach! ” Lexie fait la moue, ça semble terriblement loin quand même, et ça l'étonne venant de Sporty qui, elle en est à peu près certaine, ne peut pas transplaner quand bien même elle le voudrait. “ Do you have a car? ” demande-t-elle à Hazza sans tout à fait se défaire de sa moue, pensive cette fois. “ Because Sorch, you know how to drive right? So we could…we could get something to drink like smoothies or milkshakes and then go to the beach like we wanted? ” Comme elles voulaient en réalité, parce que Lexie a peur de l'eau et n'est pas allée à la plage depuis des années, sauf à compter les brefs instants passés à Douvres avant d'être envoyée en France avec son père. Mais pour être avec ses copines, elle fait l'effort sans se poser de question. “ Yeah you steal our girl we steal your car!It's only fair. ” les sourires et l'appui de ses bandmates lui réchauffent le cœur et elle en rayonne littéralement. Il n'a pas encore accepté, qu'elle est déjà en train de réfléchir à ce qui serait le plus pratique, Camber Sands, dans le West Sussex, ou bien quelque part dans le Kent, de toute façon il leur faudra demander au Talking Mirror, parce qu'elle serait bien incapable de leur donner la moindre direction, elle qui n'a jamais été derrière un volant moldu ou sorcier de sa vie. “ I'd like to go to that Espat place if it's still open. ” fait-elle un peu timidement quand elles sont installées dans la voiture volante, Sporty derrière le volant, Sweet Spice à côté d'elle et Romilda et elle à l'arrière. Elle adore scroller leur MSN pour voir les nouvelles créations, elle a goûté à leur Pinky Pigmy Puff quand elle y est allée pour la première fois avec Hazel, mais c'est tout, et elle a très envie de s'essayer au reste de leur carte. Sweet est rapide, de quelques clics sur son pow elle confirme qu'elles ont encore le temps de choper des boissons à emporter et Sporty appuie sur l'accélérateur.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

LJ + it's obvious we were meant to be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant
» We were not meant to be together – ft. Apple
» 06. You and I were meant to be
» all along, i guess i'm meant to be alone (ruben)
» AIDAN ▪ maybe we were meant to be on our own

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres
-