Partagez | .

sujet; (ELIJUNE #3) + life isn't always what you think it'd be

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5423
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Les mains de June tremblent si fort qu’elle est obligée de poser son POW sur la table pour éviter de le faire tomber. Remus est en vie. Remus n’a pas traversé le voile. Remus a disparu depuis six ans. Et elle n’a rien senti. Elle l’a toujours considéré comme son mentor, son alpha, elle s’est toujours sentie liée à lui parce qu’il lui a tout appris quand son créateur a décidé d’aller mordre d’autres personnes. Elle n’a pas été un loup solitaire pendant longtemps parce qu’elle a trouvé vers qui se tourner. Elle ne compte plus les pleines lunes qu’ils ont passé ensemble ni tout ce qu’il lui a appris au fil des ans. Et elle l’a abandonné. Elle l’a vu sur le sol de la Grande Salle avec cette large entaille sur le torse et ce visage si pâle et ses points vitaux inexistants. Merlin, ils étaient inexistants, il était mort tout comme Dora. Elle aurait dû sentir que non. L’animal aurait dû savoir à l’époque que ce n’était pas le cas. Après tout, ses sens étaient plus actifs que jamais puisque la semaine d’après il y avait la pleine lune. Comment elle a fait pour rater ça ? Elle fait les cent pas dans le salon depuis qu’elle est rentrée du Square Grimmaurd et elle ressasse les paroles de Sirius encore et encore. Remus n’a pas traversé le voile. Il ne l’a pas vu alors qu’il a vu passer tout le monde. « T’es qu’une idiote. » Gronde-t-elle pour elle-même. Et le reste de Storm’s End la considère comme une Alpha ? Mais pourquoi ? Elle ne mérite même pas ce titre alors qu’elle n’a pas été capable de comprendre que son mentor était toujours en vie.

La cheminée commence à émettre une lueur verte et bientôt, Elijah atterrit dans le salon. Elle aurait dû lui répondre que ça ira, mais inutile de mentir, ça ne va pas du tout. Remus est en vie et il a disparu depuis six ans. Six ans. Il a dû se sentir perdu en se réveillant sans les membres de l’Ordre autour de lui. « Merci d’être là. » Souffle-t-elle au bord de la crise d’angoisse. « Teddy dort à l’étage. Il a compris que quelque chose n’allait pas, mais il n’a pas posé de questions. Il a grandi trop vite. » Fait-elle en levant les yeux vers le plafond. La guerre n’a vraiment rien arrangé. June se tord les mains et elle a l’impression d’être au bord de l’hystérie. Elle passe une main dans ses cheveux et se mord la lèvre. « On va le chercher. » C’est une évidence, maintenant qu’ils savent que Remus est en vie quelque part, ils lui doivent au moins ça. Il doit retourner auprès des siens. « On doit le chercher. S’il est dehors quelque part depuis six ans on doit le retrouver. Je-je lui dois bien ça. » Après l’avoir abandonné, après avoir fait courir autant de risques à Andromeda et Teddy, June doit le retrouver. Faut qu’elle se fasse pardonner de l’avoir lâché comme ça. L’animal qui gronde en elle est totalement d’accord. Il essaie de renouer avec l’humaine qui n’a cessé de lui balancer des vagues de haine depuis qu’elle est rentrée, depuis qu’elle sait. La louve a senti que la confiance qu’elles ont mis des années à construire s’est effritée à l’instant même où June a compris que Sirius ne plaisantait pas pour Remus. Son flair l’a lâché ce soir de mai et elle a laissé son mentor, son alpha pour mort. Elle se déteste pour ça.

June a finalement cessé de bouger partout dans le salon. Elle a accroché ses mains au dossier d’une chaise et fixe Elijah. « Comment est-ce que vous pouvez me faire confiance ? Je ne suis même pas capable de sentir qu’il était toujours en vie… comment est-ce que vous pouvez considérer que je mérite le statut d’alpha ? » Elle est tellement en colère contre elle-même. « J’ignore totalement ce qui a pu se passer avec Remus, où il est et pourquoi il a fui, mais il doit me détester pour ne pas l’avoir cherché et pour ne pas avoir senti qu’il était en vie. » Elle sent bien que les larmes sont en train de couler sur ses joues. Elle aurait voulu s’empêcher de pleurer devant Elijah, mais elle a tellement mal et elle est tellement en colère que c’est totalement impossible. Ce surplus d’émotion doit être évacué. Elle essuie les larmes avec ses mains. « Pardon. J’avais pas envie de craquer comme ça. » Murmure-t-elle en baissant la tête. Elle ne sait pas non plus pourquoi elle avait tant besoin qu’Elijah soit là et sache tout ça et la voit comme ça. Elle ne veut pas lui infliger ça et pourtant ça a été son premier réflexe de le contacter lui au lieu des autres.

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 1035
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
june winchesterHowling ghosts they reappear In mountains that are stacked with fear, But you're a queen and I'm a lionheart, And in the sea that's painted black, Creatures lurk below the deck, But you're a queen and I'm a lionheart, And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand, Because you're my queen and I'm your lionheart.
He's alive.
Remus... Remus Lupin est en vie. Remus Lupin est en vie, Remus Lupin est en vie et c'est impossible, ça ne peut pas être vrai. Elijah n'a jamais rencontré cet homme, il a rejoint les Insurgés quand Peter est venu le chercher et c'était quelques mois après la Bataille de Poudlard; mais il a entendu parler de lui, bien entendu. C'était- c'est le mentor de June, son Alpha à elle. Sauf qu'il est- était mort. Mort, mort, mort. Sirius Black aussi. C'était un peu la folie au Ministère, ces derniers jours. L'orage magique a encore des répercussion et Sirius Black, Sirius Black... est en vie, a été recraché par le Voile à ce qu'on dit.
Et Remus Lupin est en vie.

I'm freaking out.
Elijah n'a même pas réfléchi. Après avoir envoyé son dernier message pour lui dire qu'il arrivait par la cheminée, il a rangé son POW dans sa poche, échangé quelques mots pressés et pressants avec Ignatus et Ophelia pour qu'ils veillent sur Rhaenys qui dort de toutes façons mais Elijah est un tuteur anxieux. Il déteste laisser sa nièce comme ça mais il n'a pas exactement le choix cette fois-là, c'est de June dont il parle après tout et il a toujours été... déraisonné, parfois, par rapport à June. Il laisse plein-contrôle au loup, pour une fois, et avant d'avoir le temps de regretter ou de trop y penser, lançant une poignée de poudre de Cheminette dans la cheminée avant d'y sauter en hurlant le nom du cottage d'Édouard où June habite. Il apparaît quelques instants plus tard dans ce salon qu'il connait bien, déversant un peu de cendres alors qu'il époussète machinalement ses vêtements. Il a les yeux qui piquent, un léger haut-le-coeur mais tout ça n'a aucune importance alors qu'il cherche anxieusement June du regard.

Dès qu'il la voit, il a envie de la prendre dans ses bras et c'est mal. Depuis Noël, ils se sont vus en coup de vent, parce qu'il y avait plein de procès et de dossiers à faire au Ministère, parce qu'il y avait Rhaenys, Flint, Viola et Ignatus et Ophelia. Il s'en veut un peu parce qu'elle doit être triste, à garder la maison d'Eddie avec Amelia. Il n'a pas été assez présent pour elle, pour elles deux.
Mais à chaque fois qu'il la voit, il a un pincement au coeur. Parce qu'il veut toujours la prendre dans ses bras, il veut toujours savoir si- un jour, peut-être- « Merci d’être là. » Voilà, il est trop égoïste, il faut qu'il cesse de penser qu'à lui mais au fait que June a l'air particulièrement fragile et vulnérable pour une fois, elle n'est pas du tout la jeune femme fiery et courageuse qu'il a appris à connaître- à- à aimer. « Teddy dort à l’étage. Il a compris que quelque chose n’allait pas, mais il n’a pas posé de questions. Il a grandi trop vite. » Elijah ne répond pas, il s'approche sans rien dire, lentement, avec hésitation parce qu'ils sont amis mais... mais pas comme ça. Pourtant, il sait que pour lui aussi, elle serait la première personne qu'il appellerait en cas de problème.

C'est... étrange, vraiment, parce qu'ils essaient tant et si bien de faire comme si ils n'étaient que... qu'amis, rien de plus, mais il y a tellement plus. En tout cas, pour Elijah, il y a tellement plus. « On va le chercher. On doit le chercher. S’il est dehors quelque part depuis six ans on doit le retrouver. Je-je lui dois bien ça. » Elijah hoche vigoureusement la tête. “ On va le chercher, ” acquiesce-t-il, mettant l'emphase sur le on parce qu'ils vont le faire ensemble, pas seulement en tant que Meute, mais aussi parce qu'ils sont là pour elle, parce qu'ils font partie de la même famille. Elijah pensait ce qu'il a dit à Yule. « Comment est-ce que vous pouvez me faire confiance ? » La question le prend totalement de court et, alors qu'il s'approchait d'elle maladroitement, il s'immobilise, presqu'en même temps qu'elle. « Je ne suis même pas capable de sentir qu’il était toujours en vie… comment est-ce que vous pouvez considérer que je mérite le statut d’alpha ? » Elijah ne répond pas, il ne sait pas quoi penser, quoi formuler. Il ne sait pas si il doit la rassurer ou agréer avec elle — il ne sait pas, parce qu'il ne veut pas la heurter, mais qu'il est incapable de lui mentir aussi.

« J’ignore totalement ce qui a pu se passer avec Remus, où il est et pourquoi il a fui, mais il doit me détester pour ne pas l’avoir cherché et pour ne pas avoir senti qu’il était en vie. » Le loup en lui, celui avec lequel il est normalement toujours en harmonie, se tend brutalement, alors qu'elle se met à pleurer. Il veut se précipiter vers June, rassurer sa soeur de Meute, non, son Alpha, non- non, quelqu'un qui est plus, quelqu'un qui est tout.
Elijah, lui, reste tétanisé. June pleure. June est en train de pleurer. Et il ne sait pas quoi faire. Il n'est pas très bon avec les gens. « Pardon. J’avais pas envie de craquer comme ça. Non. ” Il parle comme dans un rêve, sans réfléchir. “ Ne t'excuse pas. ” Il fait un pas en avant, dans sa direction, lentement, comme pour lui laisser le temps de lui dire d'arrêter, de reculer, de partir. “ June... on t'a pas choisi pour être Alpha. Tu ne mérites pas d'être Alpha. Personne ne le mérite. Mais tu l'es, c'est comme ça. ” Il faut un autre pas en avant. Il a l'impression de marcher dans le noir; ça ne ferait aucune différence, Elijah, pour une fois, n'a aucune idée de ce qu'il est en train de faire. En train de dire.  “ C'est... c'est qui tu es. Et moi je trouve- ” Moi je trouve que t'es formidable et courageuse et belle et féroce et vaillante et parfaite. “ -moi je trouve que tu mérites ma confiance, ainsi que celle de toute la Meute parce que quoiqu'il arrive, ce n'est pas de ta faute. Ce qui est arrivé à Remus a dû être horrible mais je sais que- que si t'avais su, tu l'aurais cherché jusqu'au bout du monde jusqu'à le trouver. ” Tout comme je l'aurais fait pour toi, pense-t-il distraitement, avant de vite repousser cette idée. L'idée que Remus et June... non, il doit se sortir cette idée de la tête avant de trop y réfléchir. Il fait un autre pas en avant, il pourrait tendre le bras pour la toucher maintenant, mais il ne le fait pas. “ On va le chercher et on va le trouver. C'est pas ta faute. On va le trouver et on va le ramener à la maison.

Home. Home, c'est eux, c'est Storm's End, c'est elle, c'est lui, c'est tout ce que Remus voudra, tout ce que June voudra. Elijah ne sait pas ce qu'il promet, pour une fois. Il ne pèse pas ses mots avant de les prononcer, ils sortent tout seuls. Mais ce qu'il dit, c'est vrai. Il est sûr de lui.
Il fait un autre pas en avant. Ils sont si proches, maintenant, Elijah peut sentir le sel de ses larmes dans l'air. “ Je te fais confiance quoiqu'il arrive, ” murmure-t-il, quelque chose qui n'est destiné qu'à elle et qu'à cet instant délicat et fragile dans le temps, alors qu'il pose une main sur son épaule et l'attire doucement contre lui, son bras bougeant autour de ses épaules pour la serrer contre son torse, alors qu'il a l'impression qu'elle va imploser en mille morceau.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5423
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Non. Ne t'excuse pas. ” Si, elle doit s’excuser parce qu’ils méritent mieux. Ils méritent tous d’avoir quelqu’un de mieux pour les guider. Elle ne sait pas gérer une meute vu qu’elle n’est même pas capable de différencier quelqu’un qui est toujours en vie de quelqu’un qui est mort. Elle secoue la tête pour lui dire que si, elle a besoin de s’excuser de ne pas réussir à être une alpha correcte et de les décevoir encore et toujours. Ils doivent forcément ressentir cette déception eux aussi vu à quel point elle la ressent de son côté. “ June... on t'a pas choisi pour être Alpha. Tu ne mérites pas d'être Alpha. Personne ne le mérite. Mais tu l'es, c'est comme ça. ” Elijah s’avance vers elle et June n’a pas la force de reculer. Elle est dans un tel état de détresse qu’elle ressent le besoin qu’il s’approche. Elle veut qu’il soit là pour ça, pour elle, juste pour elle. “ C'est... c'est qui tu es. Et moi je trouve-moi je trouve que tu mérites ma confiance, ainsi que celle de toute la Meute parce que quoiqu'il arrive, ce n'est pas de ta faute. Ce qui est arrivé à Remus a dû être horrible mais je sais que- que si t'avais su, tu l'aurais cherché jusqu'au bout du monde jusqu'à le trouver. ” June redresse la tête, sèche encore des larmes qui coulent sur ses joues parce qu’une fois que ça commence, ça ne s’arrête plus et regarde Elijah dans les yeux. “ On va le chercher et on va le trouver. C'est pas ta faute. On va le trouver et on va le ramener à la maison. Je te fais confiance quoiqu'il arrive, ” Elijah pose une main sur son épaule. C’est probablement le premier contact physique qu’ils ont en dehors des entraînements du temps de la guerre. Elle se souvient que c’est pendant l’un d’eux qu’elle a compris que ce n’était pas spécialement que de l’agacement qu’elle ressentait pour lui. Elle a compris lorsqu’elle a vu son regard victorieux après qu’il l’ait foutu à terre qu’elle éprouvait quelque chose au-delà de l’agacement. Elle ne sait pas si c’est leur loups qui jouent en ce sens parce qu’ils se correspondent totalement, mais ce qu’elle ressent pour lui depuis ce jour-là, elle n’arrive pas à le faire taire. Et elle ne veut pas le faire taire malgré tout ce qu’elle essaie de faire. Alors quand il pose cette main sur son épaule, elle ressent un long frisson dans son dos parce que le contact, cette fois, n’est pas violent comme pendant les entraînements. Le contact est réconfortant, rassurant et chaleureux. Il l’attire alors contre lui, refermant ses bras autour d’elle.

June a un temps pendant lequel elle ne bouge pas parce qu’elle ne s’était pas attendue à cette finalité. Ils se limitent dans les contacts physiques et elle évite même de l’effleurer lorsqu’ils sont à côté à table et qu’ils doivent se passer le sel ou l’eau. Elle se limite parce qu’elle ne veut pas nourrir le sentiment qu’elle éprouve pour lui, mais là… là, tout tombe à l’eau. Elle est dans ses bras, le front contre son torse et elle entend vaguement les battements de son cœur. Malgré elle, elle respire le parfum d’Elijah pour le graver dans sa mémoire. Elle finit par poser ses mains sur son torse et elle accroche avec ses doigts ce qu’il porte. June met quelques minutes pour réussir à calmer les larmes et la panique et l’impression horrible d’avoir totalement raté ce qu’elle est. La louve, quant à elle, se délecte un peu de la situation, elle est dans les bras du semi-loup et elle peut sentir l’animal de l’homme d’un peu plus près et s’il était un loup-garou entièrement, il ferait un loup formidable. Elle ne se la ramène pas trop parce qu’elle sent que June est toujours en colère contre elle et c’est inutile de renforcer sa colère en envoyant ce qu’elle pense qui doit se passer après cette étreinte. « J’ai privé Teddy de son père pendant six ans. Je lui ai raconté à quel point il était-est formidable, je l’ai aidé à comprendre ce qu’était la mort et à quel point ses parents étaient des héros. Comment est-ce que je suis censée lui dire que Rem est toujours en vie et que… j’ai pas été capable de comprendre qu’il l’était avant… ? » Teddy est probablement ce qui la torture le plus. Teddy qu’elle va encore perturber alors qu’il ne mérite que de l’amour et toute l’attention du monde. « Et je ne sais même pas comment prendre cette nouvelle. Est-ce que je dois m’en réjouir ? Évidemment oui… mais en même temps qu’est-ce qu’il a vécu qui a fait qu’il n’est pas revenu vers nous ? Je… » Elle se tait parce qu’un sanglot vient de lui nouer la gorge et qu’elle ne veut pas se remettre à pleurer. June reste encore appuyée le front contre le torse d’Elijah, ses mains qui tiennent son haut avec force, un peu. Elle finit par redresser la tête lorsqu’elle est sûre de ne pas se mettre à pleurer d’un seul coup. Elijah l’a suffisamment vu dans cet état de faiblesse. Elle tombe sur son regard à lui et lui découvre une chaleur qu’elle n’avait jamais vue avant. En même temps, ce n’est pas évident d’arriver à lire des émotions sur le visage de cet homme. Il lui paraissait tellement arrogant à une époque. Elle se retrouve à rougir un peu parce qu’ils sont si proches et qu’elle a juste à se mettre sur la pointe des pieds pour poser ses lèvres sur les siennes. Elle ne sait pas si c’est la situation, l’état de faiblesse dans lequel elle est, mais elle en a envie parce qu’elle a besoin de sentir qu’elle n’est pas seule.

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 1035
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Quand June s'abandonne à l'étreinte, Elijah se rend seulement compte qu'ils ne sont jamais touchés, jamais véritablement en tout cas, et certainement pas comme ça. La dernière vraie fois doit remonter à leurs entraînements, physiques et de magie, quand il s'était proposé pour l'aider à se remettre. C'était violent, un peu trop peut-être, une histoire d'egos et de fiertés; elle l'agaçait tellement, à cette époque! Sans doute parce qu'elle s'était déjà glissée sous sa peau, sans doute parce qu'elle était déjà trop belle et trop courageuse et trop trop à ses yeux et qu'il ne le supportait pas, lui qui s'était promis de ne s'attacher à rien ni personne pendant cette Guerre. Sauf qu'elle était entrée comme un boulet de canon dans sa vie, abattant toutes ses résolutions et ses motivations à la garder en dehors de son coeur; et maintenant, il est en train de la serrer contre son torse, et il se rend compte que les sentiments qu'il pensait être parvenu à étouffer pendant des mois, sont toujours là, seront toujours là tant qu'il n'aura pas abordé le sujet avec elle et qu'elle l'aura rebuffé parce qu'il est... nul avec elle, juste un semi-loup et ça fait pas partie d'une Meute de loup-garous complètement un semi-loup et en plus il est nul et stupide et il a été odieux avec elle à de trop nombreuses reprises et-

Elle lui rend son étreinte, et la force désespérée avec laquelle elle s'accroche à sa chemise brise un peu le coeur d'Elijah. Il ignorait qu'elle doutait autant d'elle, June. Elle a toujours l'air si sûre d'elle. Elle est... elle a toujours été l'Alpha, à ses yeux, et il sait que les autres ressentent ça aussi. « J’ai privé Teddy de son père pendant six ans. Je lui ai raconté à quel point il était-est formidable, je l’ai aidé à comprendre ce qu’était la mort et à quel point ses parents étaient des héros. Comment est-ce que je suis censée lui dire que Rem est toujours en vie et que… j’ai pas été capable de comprendre qu’il l’était avant… ? » Elijah pince des lèvres, raffermissant un peu son étreinte autour de June. Il comprend ce qu'elle veut dire... lui-même ignore ce qu'il ferait si tout d'un coup Cara revenait d'entre les morts alors qu'il a mis des semaines à expliquer à Rhaenys qu'elle ne reviendrait pas et qu'il s'occuperait d'elle désormais. « Et je ne sais même pas comment prendre cette nouvelle. Est-ce que je dois m’en réjouir ? Évidemment oui… mais en même temps qu’est-ce qu’il a vécu qui a fait qu’il n’est pas revenu vers nous ? Je… » Elijah n'est véritablement pas doué avec les sentiments des autres — et les siens, n'en parlons pas. C'est simple, à travers un pow et des quickies et des commentaires sur MSN, il a le temps de réfléchir un peu, de pondérer ses mots. Mais en réalité... il a toujours tendance à blesser les gens, surtout June: ils avaient une relation un peu électrique, au début, il n'arrêtait pas de la vexer en voulant qu'elle donne le meilleur d'elle et sans jamais lui laisser le temps ou l'occasion d'en placer une... Et encore aujourd'hui, il a toujours peur de la blesser. De faire mal quelque chose alors qu'elle est proche, qu'elle pense qu'il soit irrécupérable.

Il ne sait pas ce qu'il va dire, mais il s'apprête à le dire; il le doit. Sauf qu'elle relève les yeux vers lui et que le mouvement l'incite à baisser les yeux vers elle et pendant un instant, plus encore que toutes les fois précédentes, Elijah a envie de l'embrasser, vraiment l'embrasser, lui montrer qu'elle n'est pas seule, qu'il est là et sera toujours là pour elle et- “ Je ne peux pas me prononcer sur ce qu'il a vécu, June, ” dit-il doucement, s'efforçant de regarder ses yeux et seulement ses yeux, et non ses lèvres qu'il a envie d'embrasser. “ Mais on va le trouver et Teddy retrouvera son père. Et toi ton- ton mentor. ” Remus Lupin est un vrai loup-garou, au moins, lui. Il devrait sans doute la relâcher, la laisser partir, pour qu'ils puissent s'asseoir et discuter de comment retrouver Lupin, ou parler de Sirius parce que ça aussi c'est important et étrange, inespéré. Il devrait sans aucun doute la relâcher, mais il ne le fait pas, au contraire, la serre même un peu plus, se convaincant que c'est pour la rassurer. “ June... ” Finalement, ses bras autour d'elle se détachent et il prend son visage entre ses deux mains, lentement, chaque mouvement hésitant et timide, alors qu'il pose ses pouces sur ses pommettes et efface les larmes qui s'y trouvent. Il aimerait prendre toute sa douleur pour lui et la supporter à sa place et ne plus jamais la voir pleurer. “ C'est pas de ta faute, ” lui répète-t-il, encore et encore, il le lui dira tous les jours de chaque semaine de chaque mois de chaque année de toute sa vie s'il le faut. “ C'est pas ta faute. ” Un long frisson l'agite, le foudroie sur place.

Il a regardé ses lèvres. Quel idiot. En cet instant précis, June n'a pas besoin de ça, de lui et de ses sentiments déplacés pour elle. Il se détache, à regret, incapable de rencontrer son regard, sentant une rougeur traîtresse lui colorer les joues et les oreilles. Elle n'a pas besoin de ça, elle n'a pas besoin de lui.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5423
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
June en aurait presque eu la force de l’embrasser. Presque. Si ce n’était pas tant désespéré, elle l’aurait embrassé. Pour essayer. Pour sentir qu’elle aurait pu faire quelque chose de positif pour elle pour une fois, mais ça aurait brisé ce qu’ils avaient mis du temps à construire lui et elle. “ Je ne peux pas me prononcer sur ce qu'il a vécu, June, ” Il l’interrompt dans ses pensées. Elle se rend compte qu’elle est encore plus horrible qu’elle ne pensait. Comment a-t-elle pu penser l’embrasser dans un moment pareil ? “ Mais on va le trouver et Teddy retrouvera son père. Et toi ton- ton mentor. ” Il resserre un peu son étreinte, ses mains se déplacent juste un peu, bougent à peine, mais ça lui procure encore un long frisson le long de son dos. “ June... ” Elijah la libère pour venir prendre son visage entre ses mains. Ses pouces se posent sur ses joues, effacent les larmes qui sont toujours là et June n’arrive pas à décrocher son regard du sien. “ C'est pas de ta faute, c'est pas ta faute. ” Ses yeux quittent les siens et viennent se poser sur ses lèvres. Ça dure quelques secondes à peine, mais quelques secondes où June a bien vu et qui lui a donné espoir de quelque chose. « J’aurais quand même pu le sentir. » Elle n’en démordra pas parce que c’est la réalité. Ils étaient à une semaine de la pleine lune. Une semaine. Ses sens étaient plus aigus à ce moment-là. C’est comme ça avant chaque pleine lune, elle est capable de toujours plus alors pourquoi ça n’a pas fonctionné ce soir-là ? Pourquoi juste voir le corps de Remus lui a suffi à croire qu’il était mort ? « Mon flair a failli ce soir-là, Elijah. » Elle vient poser ses mains sur les siennes. Elle laisse son index gauche caresser le dos de sa main très légèrement. Elle arrête son geste en se rendant compte que ça commence à devenir vraiment intime comme situation alors que ce n’est pas le moment. Elle sait que si elle l’embrasse ça ne sera pas pour les bonnes raisons et la situation va vite devenir gênante pour tous les deux. Elle ne peut pas perdre l’amitié d’Elijah. Elle a besoin de lui plus que quiconque. « Et si ça refait la même chose pour l’un d’entre vous ? Il n’y a plus la guerre, je sais, mais on n’est pas à l’abri des conflits. » Et si ça le fait pour toi et que je te perds ? Ça serait insupportable pour elle.

Ils se regardent toujours. Les sanglots de June se sont calmés pour laisser place à l’inquiétude. Il y a quelque chose qui effraie la jeune femme, quelque chose qu’elle n’ose pas formuler à voix haute. Elle se souvient parfaitement de la visite d’une Nymphadora totalement paniquée un soir où elle lui disait que Remus était parti, ne pouvant pas assumer le mariage et sa grossesse. June se souvient que Remus a fui une fois et si l’abandon qu’il a ressenti à son réveil l’a forcé à s’enfuir loin des conflits et qu’il ne souhaite pas être retrouvé ? Et s’il avait abandonné encore une fois en sachant que Dora n’était plus là ? « On doit le retrouver. » Murmure-t-elle quand même avec une pointe de désespoir. Ils doivent le chercher pour Teddy et pour Sirius. Elle relâche les mains d’Elijah et laisse retomber ses bras le long de son corps. « Tu… tu nous aideras ? Sirius a besoin de toute l’aide possible. » Et je peux pas sans toi. Et cette fois, c’est elle qui a le regard qui dévie et qui tombe sur les lèvres d’Elijah. Elle papillonne un peu des paupières et remonte à ses yeux. Jamais sa solitude et son envie de la combler n’avaient été aussi puissante que depuis son retour de chez Sirius. Juste pour une fois, juste pour oublier tout ça. La louve voudrait lui donner un coup de pouce pour qu’elle se bouge, mais encore une fois la raison de l’humaine est plus forte que tout le reste. Elle ne doit pas faire souffrir Elijah. Elle revient chercher les mains de l’homme et les retire délicatement de son visage. June reste un moment à les tenir avant de les lâcher.

Elle se racle la gorge. « Tu es le premier au courant pour Remus. Enfin à ce stade, c’est bien probable que Sirius en ait parlé à Harry, mais on est très peu à savoir que c’est bien possible qu’il soit en vie. Sirius… a dit qu’il ne l’a pas vu passer le Voile alors que tous les autres… si. C’est ce qui lui fait dire qu’il est en vie. J’ai tendance à le croire, mais toi, t’en penses quoi ? » Son avis compte plus que tout parce qu’il est beaucoup rationnel qu’elle ne l’est quand il est question de quelque chose d’aussi important.

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 1035
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
« J’aurais quand même pu le sentir. » Ça lui fait mal qu'elle se torture comme ça, avec quelque chose de révolu qu'elle ne peut pas changer, ne peut plus changer, malheureusement. Remus est en vie. Quoiqu'il lui soit arrivé, ils vont le retrouver et le ramener à la maison. Elijah peut à peine imaginer ce qui l'a tenu loin de June et de son fils mais il sait une chose: il va aller mieux parce qu'ils vont le trouver et le ramener. Parce que ça fera plaisir à June, parce que c'est son mentor, parce que... parce qu'ils le doivent, parce que cet homme ne mérite pas la moitié des choses qu'ils peuvent imaginer qu'il a vécu. « Mon flair a failli ce soir-là, Elijah. » La gorge d'Elijah se serre légèrement. Il aimerait lui changer les idées, lui expliquer que de toutes manières, il est trop tard pour regretter et se tourmenter. Il est bientôt là, si proche, plus qu'il ne l'a jamais été ces dernières années. Ils doivent se concentrer sur ça. “ June... ” répète-t-il, en perte de mots pour une fois. Sa voix est tendue, presque douloureuse dans sa bouche; il se tait brutalement quand les mains de June se posent sur les siennes, qui tiennent encore son visage avec toute la douceur du monde. « Et si ça refait la même chose pour l’un d’entre vous ? Il n’y a plus la guerre, je sais, mais on n’est pas à l’abri des conflits. »

La perspective de perdre quelqu'un, quiconque, de la Meute est insupportable à Elijah. Il a toujours l'impression de rester sur la touche, parce qu'il n'est que semi-loup mais pourtant, ils sont tous précieux à ses yeux. Mais il n'a pas confiance en quiconque plus qu'il n'a confiance en June. “ Tu as sauvé Édouard, ” lui rappelle-t-il avec douceur. “ Tu l'as ramené, autant que Rohan ou Amelia l'ont fait. June... tu ne peux pas te blâmer pour toujours de ce qui s'est passé il y a des années. Il est de retour. ” Elijah ne sait pas trop quoi penser de cette histoire de Voile, il ne sait pas si il fait confiance à Sirius Black... mais elle fait confiance à June, dont il croit tous les mots qu'elle lui dit. “ Mon père me disait toujours: count your blessings. Il est de retour. Remus est de retour. ” Il veut qu'elle se concentre sur ça, pas sur ses échecs et ses erreurs. Elijah sait que si lui-même regarde en arrière, il va regretter et se laisser avoir par la culpabilité et la douleur d'avoir- d'avoir convaincu tous ses gens d'aller se battre. Beaucoup de ces gens qui ne sont pas revenus, des loups de Storm's End qu'il n'a jamais revu, des corps qu'il n'a pas pu identifier... il a été heureux de rejoindre Kingsley, Susan et Bill au Conseil — ainsi que les plus jeunes comme le Trio — mais... mais à quel prix, maintenant qu'il y repense?

« On doit le retrouver. » Elle relâche ses mains et Elijah a l'impression qu'on lui arrache un membre. Il se force à hocher légèrement la tête. « Tu… tu nous aideras ? Sirius a besoin de toute l’aide possible. Bien entendu. ” Il n'est même pas question d'hésiter ou de dire non. Les mains de June se relèvent. Et ses yeux- ses yeux-- Elijah se sent devenir tout rouge, malgré lui, et trembler légèrement, parce que c'est ses lèvres à lui qu'elle vient de regarder, même pendant un instant... non? Non? Il se fait des films, il est en train de rêver, ou peut-être qu'elle est juste en train de réfléchir et de regarder dans le vide, il est stupide et puis, et puis- de toutes manières, elle retire ses mains de son visage lentement et même si il aime penser qu'elle les garde une seconde de trop dans les siennes, il arrive aussi à se convaincre que ce n'est pas le cas. Il est confus et désarçonné, malgré lui. « Tu es le premier au courant pour Remus. Enfin à ce stade, c’est bien probable que Sirius en ait parlé à Harry, mais on est très peu à savoir que c’est bien possible qu’il soit en vie. Sirius… a dit qu’il ne l’a pas vu passer le Voile alors que tous les autres… si. C’est ce qui lui fait dire qu’il est en vie. J’ai tendance à le croire, mais toi, t’en penses quoi ? » Elijah se force à se concentrer sur la situation actuelle. Il est en train de se faire des films et d'imaginer que quelque chose existe alors que ce n'est pas là. Il se fait plus du mal qu'autre chose — et surtout, il lui fait du mal à elle puisqu'il semble incapable de l'aider...

Il secoue légèrement la tête pour s'éclaircir les pensées, s'écartant de June et presqu'aussitôt, le semi-loup en lui (celui qui sait, qui sent ce qui agite la jeune femme en face de lui) se met à grogner, à l'inciter à suspendre ses gestes et à revenir vers June. Cela fait bien longtemps que loup et homme sont en harmonie, si bien qu'Elijah n'a pas ressenti cette présence depuis longtemps; ce n'est pas aussi accentué que chez un loup-garou mais c'est là et il le sent. Ça le rend un peu maladroit et le désarçonne encore plus, même si il n'en montre rien, une main montant frotter sa mâchoire mangée de barbe alors qu'il se met à faire les cent pas dans le salon, réfléchissant intensément en essayant de ne pas trop regarder June. “ Je ne sais pas. Je ne connais pas cet homme — est-on sûr qu'il est qui il dit qu'il est? Et quand bien même, toutes ces années passées derrière le Voile... elles auraient pu changer un homme, fondamentalement. Peut-on lui faire confiance? Et peut-on croire qu'il a vu passer toutes les personnes qui sont mortes ces dernières années? ” Il se force à réfléchir, à formuler tous les doutes — Elijah se méfie de tout et tout le monde de manière innée — qui le traversent depuis qu'il a appris pour le prétendu Sirius Black. “ Sa mort n'est pas conventionnelle, ceci dit, passer directement à travers le Voile — devrait-on s'attendre à ce que- à ce que madame McGonagall-- ” Son coeur se serre alors qu'il se remémore l'enterrement de la formidable femme. “ Je ne connais pas Sirius Black, ” répète-t-elle, “ et je- j'avoue que- j'imagine que je ne connais pas toute l'histoire- mais tout son dossier- avec- avec ces moldus... ” Il grimace, se souvenant très bien de la chasse à Sirius Black d'il y a quelques années, après qu'il se soit enfui d'Azkaban. À défaut d'avoir de vraies informations, il pensait franchement que Black était coupable. “ Après Azkaban et le Voile... il doit être un homme changé, dont oui, peut-on lui faire confiance? ” répète-t-il, perturbé par cette idée qui le hante depuis quelques jours maintenant.

Il relève les yeux vers June, après avoir usé le tapis avec ses allers-retours et ses raisonnements compliqués. Il ne sait pas à qui faire confiance, que faire, quoi croire. Il ne veut pas y penser. Quoiqu'il arrive, il se rangera à l'opinion de June. “ Je ne veux pas tuer l'espoir, ” dit-il d'une voix plus douce. “ Je formule juste des doutes. Mais quoiqu'il arrive, je te fais confiance. Si tu lui fais confiance, je lui fais confiance. Et quoiqu'il arrive, même avec la plus infime des possibilités, on va partir à la recherche de Remus. Et on va le trouver si il est là-bas au-dehors. ” De ça il en est sûr; du reste il n'en sait rien.
Elle a l'air si vulnérable, tout d'un coup. Elle n'est pas fragile, pas exactement... mais elle a l'air aussi confuse que lui, et vulnérable, et Elijah aimerait la prendre de nouveau dans ses bras mais il n'ose pas. Il se rapproche, ceci dit, lentement, au grand contentement du loup. “ Je crois que tu n'as pas idée de combien je te fais confiance et de combien je t'estime, ” dit-il, en s'arrêtant devant elle de nouveau, irrémédiablement attiré par elle. “ Tu es notre leader et notre Alpha. Et il n'y a rien que tu puisses faire qui me ferait douter de toi. Rien. Te voir douter de toi... ” Il a l'impression d'être aussi vulnérable qu'elle en cet instant précis. “ ...me fait du mal. Quand te verras-tu comme je te vois? a-t-il envie de rajouter, mais il serre les mâchoires, malgré lui, déjà gêné et embarrassé; et si en temps normal il se serait écarté lâchement en prétendant s'occuper d'autre chose, cette fois, ses yeux sont vissés dans les siens, brillants dans le clair-obscur de la pièce.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5423
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Elijah marque un point quand il lui fait remarquer que Remus est en vie et que c’est un peu inespéré. Peu importe ce qu’il a vécu et ce qui l’a tenu éloigné pendant six ans, Remus est en vie. Teddy n’est pas complètement orphelin et c’est un cadeau que June ne peut pas oublier. Pourtant la culpabilité est là, accentuée par toutes les suppositions possibles et si ce soir-là, elle était restée un peu plus longtemps avant de fuir parce que les mangemorts arrivaient ? Elle essaie d’être rationnelle et de ne pas penser à tout ça, mais comment s’en empêcher ? Remus a toujours été là pour elle. Il l’a aidée à comprendre ce que ça signifiait d’être un loup-garou, tous les aspects dangereux et elle, elle lui a apporté tout le positif de ne pas se sentir en loup solitaire. June a toujours appris à se méfier de sa part loup parce que Remus n’avait jamais confiance en la sienne et à l’époque, elle pensait qu’il avait raison. Alors quand elle a rencontré Elijah puis Edouard puis Rohan et Angus, tous les quatre transformés par le même loup qu’elle, elle a senti qu’un lien s’est créé entre eux. Quelque chose qu’elle aurait voulu que Remus découvre, lui qui a toujours rejeté l’animal à cause de tout ce qu’il a vécu et qu’il a raconté à la rouquine. Elle aurait voulu le savoir en vie pour lui faire découvrir tout ça parce que c’est ce que Remus mérite : tout le bonheur du monde. Alors elle a commencé à lui parler dans un carnet en décrivant tout ce que Rohan a fini par lui apprendre sur les meutes et le fait que c’est primordial pour chaque loup de trouver la sienne.

C’est important qu’Elijah croit lui aussi que ce retour soit vrai. Elle a tellement peur que ça vire en obsession pour elle et pour Sirius aussi qu’elle a besoin de l’esprit rationnel d’Elijah pour la calmer si jamais elle va trop loin. “ Je ne sais pas. Je ne connais pas cet homme — est-on sûr qu'il est qui il dit qu'il est? Et quand bien même, toutes ces années passées derrière le Voile... elles auraient pu changer un homme, fondamentalement. Peut-on lui faire confiance? Et peut-on croire qu'il a vu passer toutes les personnes qui sont mortes ces dernières années? ” Elle est presque choquée par ce qu’il lui dit. Sirius est quelqu’un qu’elle connaît à travers les réunions de l’Ordre et les lendemains de pleine lune. Il est quelqu’un d’attentionné et tellement drôle. Elle tique un peu quand on doute de lui. “ Sa mort n'est pas conventionnelle, ceci dit, passer directement à travers le Voile — devrait-on s'attendre à ce que- à ce que madame McGonagall-- ” Elle pince les lèvres parce que c’est toujours difficile pour elle de se rappeler de son ancienne directrice de maison. McGonagall a toujours veillé à ce que June passe par l’infirmerie après chaque journée et elle a été une directrice formidable. Alors c’est un peu compliqué pour la rouquine de penser à elle sans sentir son cœur se broyer. “ Je ne connais pas Sirius Black, et je- j'avoue que- j'imagine que je ne connais pas toute l'histoire- mais tout son dossier- avec- avec ces moldus... ” Elle oublie parfois qu’Elijah n’a pas fait partie de l’Ordre avant qu’ils deviennent des insurgés et soient divisés en clan. Elle oublie qu’il ne connaît donc pas la véritable histoire, le véritable coupable. Elle pince un peu les lèvres. Ils ne sont plus dans cette période où elle le remettait constamment à sa place. Elle préfère ne pas l’envoyer sur les roses parce qu’il ne peut pas savoir après tout. C’est normal qu’il doute. Elle, aussi, aurait probablement douté si elle ne le connaissait pas un minimum. “ Après Azkaban et le Voile... il doit être un homme changé, dont oui, peut-on lui faire confiance? ” Elijah se stoppe dans ses allers retours qu’il faisait tout en dévoilant le fond de sa pensée. “ Je ne veux pas tuer l'espoir. Je formule juste des doutes. Mais quoiqu'il arrive, je te fais confiance. Si tu lui fais confiance, je lui fais confiance. Et quoiqu'il arrive, même avec la plus infime des possibilités, on va partir à la recherche de Remus. Et on va le trouver si il est là-bas au-dehors. ” Elle hoche la tête, elle comprend et c’est pour ça qu’elle lui a demandé son avis. Et de savoir qu’Elijah doute, ça l’a fait réfléchir. Et si elle s’emballait trop ? Et si la raison pour laquelle il n’est pas revenu c’est parce qu’il est réellement mort et si Sirius ne l’a pas vu c’est que cet autre monde afterlife pour les lycans existent aussi et que c’est là qu’il est ?

Elle a le cœur au bord des lèvres. Elijah se rapproche un peu d’elle, June redresse la tête. “ Je crois que tu n'as pas idée de combien je te fais confiance et de combien je t'estime, ” Son cœur palpite si fort d’un seul coup. Elle ne s’est pas attendu à tout ça. Sa bouche s’entrouvre un peu sous la surprise. “ Tu es notre leader et notre Alpha. Et il n'y a rien que tu puisses faire qui me ferait douter de toi. Rien. Te voir douter de toi... me fait du mal. ” Elijah la regarde intensément et elle ne sait pas ce qui la pousse à faire ça, si c’est la louve ou ses mots ou le besoin irrépressible d’avoir un contact humain ou un mélange des trois, mais elle s’approche de lui encore plus. Elle s’arrête à quelques centimètres de l’homme. Son cœur s’emballe toujours. L’animal sautille presque de joie dans sa poitrine parce qu’il sait ce qu’elle va faire. June se met sur la pointe des pieds et entoure le visage d’Elijah de ses mains avant de déposer ses lèvres sur les siennes. Ça n’a rien de bien glamour parce qu’elle n’a jamais fait ça avec quelqu’un qu’elle aime vraiment, elle ne veut pas mal faire ou le brusquer. Elle l’embrasse une première fois doucement. June peut sentir son corps fondre et s’embraser à la fois parce que c’est quelque chose qu’elle rêvait de faire depuis des lustres sans oser franchir le pas par peur d’un rejet. Elle a besoin de lui et de se sentir vivante ce soir. Elle sait qu’il n’y a que dans ses bras que ça sera le cas. Elle l’embrasse une seconde fois, passe une main dans sa nuque et exerce une légère pression contre sa peau. Elle effleure la naissance de ses cheveux et résiste à l’envie de passer ses doigts dans ses mèches blondes. Elle étouffe un gémissement lorsqu’il effleure sa hanche. Elle ne sait pas quand est-ce que son cerveau a décidé qu’elle pouvait tenter, mais elle ne regrette rien.

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 1035
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Elle s'approche et tout le corps d'Elijah est agité par des frissons électriques, qui le gênent autant qu'ils le clouent sur place. Son corps ne répond plus ou alors, peut-être, que son corps prend le dessus de son cerveau qui allume tous les signaux d'alerte pour l'inciter à s'éloigner, à partir, tourner les talons et ne pas se retourner; il l'aurait fait, il y a quelques mois, il y a un an. Il l'aurait fait, se détourner sans se retourner, pour se protéger mais aussi parce qu'ils ne sont pas... enfin, il pensait qu'ils n'étaient pas compatibles, lui trop renfermé et elle trop exubérant à ses yeux, elle fonceuse et lui réfléchi; mais des mois plus tard ils sont là, et Elijah ne s'enfuit pas. Elle est si belle. Elle est si belle, et il s'en étonne à chaque fois, comme si il la redécouvrait à chaque fois qu'il posait les yeux sur elle.

Elle s'approche et tout le corps d'Elijah a envie de se rapprocher aussi, de la prendre égoïstement contre son coeur pour ne plus avoir à la partager. Avec Remus, avec la Meute, avec quiconque a déjà posé les yeux sur elle et a vu sa beauté et sa trempe et le fait qu'elle soit- qu'elle soit férocement loyale et terriblement talentueuse et forte sans réserve. Quand June est si proche qu'il peut voir quelques unes de ses tâches de rousseur, il n'a qu'une envie: prendre ses jambes à son cou et s'enfuir, encore, se dérober à ce regard brûlant qu'elle pose sur lui. Sur lui. Et il n'y a que lui dans cette pièce, alors qu'elle s'approche tant et si bien que le contact est tant évident qu'imminent. Elijah a peur. Il a peur. Il sait que c'est déraisonné et presque ridicule mais il a peur, il a un noeud dans la gorge et son coeur qui a des ratés dans sa poitrine. Quand elle se met sur la pointe des pieds et qu'il se penche en même temps qu'elle prend son visage entre ses mains, et pose ses lèvres sur les siennes, Elijah sent chacune de ses résolutions s'envoler, chaque barrière qu'il a construit autour de son coeur s'effondrer. Tout lui semble brutalement stupide, en cet instant précis, les mois passés à lui tourner autour, à hésiter, à ne pas tenter alors qu'elle l'embrasse et que subitement, il ne sait plus quoi faire de ses mains, de son corps pressé contre le sien.

Quand elle se détache légèrement, sans le lâcher pour autant, Elijah garde les yeux fermés. Il s'attend à ce qu'elle s'excuse et recule, ou le repousse, il ne sait pas trop, et il se permet de profiter de l'instant. Le sentiment de plénitude dans sa poitrine, l'odeur de June, le goût de ses lèvres sur les siennes, la sensation de ses mains autour de son visage. Elijah n'est pas impatient, et il ne veut pas l'inciter à faire quelque chose qu'elle regrettera ensuite — et il a encore assez de contrôle, en cet instant précis, pour rester immobile, attendant comme une sentence. Une sentence, elle qui le repousse ou qui-
Ou qui l'embrasse de nouveau. Le second baiser est un rien plus pressant, peut-être plus confiant pour l'un comme l'un comme pour l'autre, alors qu'Elijah aventure une main aveugle vers sa taille, la glissant d'une manière presque possessive en sentant contre ses lèvres le gémissement que June étouffe. Elle est en train d'allumer un feu dangereux et destructeur sous sa peau, dans son corps tout entier. Il a l'impression d'être un adolescent faisant face à ses premiers émois mais il n'a pas le temps de se sentir trop mal à l'aise — il est déjà suffisamment hyperconscient pour tout sentir autour d'eux, la proximité de la table à leur gauche et la manière qu'à la poitrine de June de se presser contre son torse, la main qu'elle a posé dans sa nuque dont les doigts l'attirent vers elle, la courbe de sa taille et du bas de son dos où il a posé une main — que leurs lèvres se détachent une seule seconde et s'ouvrent pour le troisième baiser, plus pressant que les précédents.

Impatient ou avide, Elijah ne sait pas trop; il ignorait qu'il avait ça en lui, il sait depuis quelques temps qu'il l'apprécie trop, qu'apprécier n'est même pas le premier temps lui venant à l'esprit. Mais il ignorait qu'il la désirait aussi ainsi, violemment, avec l'envie de découvrir chaque centimètre carré de sa peau, de tout apprendre d'elle et de son corps. Ils tâtonnent, l'un contre l'autre, dans le noir; rentrent dans une chaise, finissent pressés l'un contre l'autre sur la table et Elijah ne réfléchit pas, il ne réfléchit plus: il s'est perdu contre les lèvres de June, brûlantes contre les siennes, égalant son désir et sa fièvre. Il ne veut même pas réfléchir aux sentiments que June pourrait avoir pour lui, aux indices qu'il a sciemment ignoré, investigateur aveugle et aveuglé, pendant tous ces mois; il se concentre sur l'instant présent, sur le corps de June contre le sien, son odeur, ses lèvres, ses mains dans ses cheveux. Il se recule simplement quand elle se hisse sur la table, et l'attire presqu'aussitôt de nouveau contre lui, ses mains courant le long de ses cuisses, ses doigts presque pressants quand ils atteignant la bordure de son jean, effleurant un morceau de peau révélé par son haut qui se soulève légèrement... le contact de son peau contre la sienne est enivrant, et c'est avec une ardeur nouvelle qu'il l'embrasse, encore, encore et encore, incapable de s'arrêter maintenant qu'elle a fait le premier pas.

Il est tant obnubilé par June que même ses sens de semi-loup, normalement particulièrement aiguisés — Rohan lui-même a dit être surpris de l'acuité de ses sens, plus proches de ceux d'un loup que d'un homme —, n'entendent pas les pas de Teddy qui descendent timidement les escaliers; c'est seulement quand la lumière du salon est brutalement arrivée qu'il se rend compte qu'ils ont un visiteur inattendu et qu'il s'arrache de l'étreinte de June comme un beau diable, trouillard à l'idée que ce soit Amelia, mortifié à l'idée que ce soit n'importe qui d'autre, et à peine rassuré de voir Teddy à la place, les yeux gonflés de sommeil et la moue boudeuse, en train de se frotter le visage avec l'air hagard de celui qui vient de se réveiller d'un mauvais rêve. “ June? ” demande-t-il d'une petite voix alors qu'Elijah se passe une main dans les cheveux, n'osant pas regarder en direction de la rousse, une rougeur traîtresse lui colorant les joues et le front d'une manière un peu trop voyante — il le sait et est tant embarrassé qu'il ne sait pas quoi faire ni dire quand Teddy marmonne, dans sa direction: “ Eli? Mais- mais qu'est-ce que tu fais là?

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5423
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Ses doigts ont fini par glisser dans les cheveux d’Elijah. Ils sont doux, ni trop longs, ni trop courts juste parfaits. C’est quelque chose qu’elle a toujours voulu faire. Elle n’est pas particulièrement tactile à la base, mais c’est un geste qu’elle a toujours voulu faire sur lui. Il l’attire un peu plus à lui et fatalement, leurs corps finissent par se rencontrer. Leur baiser (le troisième, Merlin) s’intensifie en même temps que toutes les sensations que June peut ressentir. L’instinct animal prend totalement le dessus sur l’humaine et tout est enivrant en cet instant. Elle veut se perdre dans les bras d’Elijah, retracer de ses doigts ses muscles, embrasser la naissance de ses lèvres… tout et plus encore. Son cœur tambourine si fort contre sa poitrine. Elle a l’impression que sa peau est devenue tellement brûlante qu’elle risque de faire mal à Elijah, mais elle refuse de s’en éloigner de peur de rompre le charme et l’instant.
June finit par se cogner contre la table après qu’ils soient entrés en collision avec plusieurs meubles du salon. Elle s’écarte juste un peu, oh à peine, pour pouvoir s’asseoir sur la table et attire Elijah entre ses jambes parce qu’elle ne veut plus perdre une seconde sans sentir son corps pressé contre le sien. Elle frissonne longuement lorsqu’elle sent ses mains se poser sur ses cuisses et remonter. Elle lâche un léger grognement au contact de ses doigts sur sa peau nue. Elijah s’empare de ses lèvres pour un nouveau baiser. Les doigts de June quittent ses cheveux, une main glisse sur son épaule pendant que l’autre poursuit sa route vers le bas de son tee-shirt. Elle se fait hésitante alors qu’elle est à quelques centimètres d’effleurer sa peau, mais se rapprochant toujours plus d’elle, il force le contact malgré lui. Ses doigts touchent son flanc droit. « I-I need you. » Susurre-t-elle contre ses lèvres.

Elle a besoin de plus.
Elle a besoin d’Elijah ce soir.
Elle l’embrasse une nouvelle fois tout en cherchant la boucle de sa ceinture avec cette main aventureuse.

Et puis.
La lumière.
Elijah qui s’éloigne d’un seul bond.
June? ” Et la voix de Teddy qui l’empêche de demander ce qu’il se passe. Largement confuse, June se redresse tout en sentant ses joues rougir. Elle est essoufflée et elle sent son cœur incapable de se calmer. Tous ses sens sont en alerte et l’instinct animal est plus virulent que jamais. Les premières secondes, elle reste silencieuse avant de descendre de la table et de remettre de l’ordre dans ses cheveux. « Qu’est-ce qu’il y a Teddy ? Un cauchemar ? » Est-ce qu’il les a entendus ? Elle pique un fard monumental en se disant qu’ils ont peut-être été un peu trop bruyants sans s’en rendre compte. “ Eli? Mais- mais qu'est-ce que tu fais là? ” La rouquine se racle la gorge et jette un coup d’œil à Elijah. Ses cheveux doivent être aussi bien coiffés que les siens, le tissu de son tee-shirt est un peu froissé et ses joues ont une agréable couleur rouge qui fait sourire June. Elle se reprend aussitôt. Ce n’est pas vraiment le moment de penser à ça. Pas alors que Teddy est là.

Et soudain, les raisons de la venue d’Elijah lui reviennent et une boule se forme dans sa gorge. Elle était tellement désespérée et elle se sentait tellement seule qu’elle a sauté sur lui alors… qu’elle n’aurait jamais dû. Elle passe une main dans ses cheveux avant de s’approcher de son filleul. « Je-j’avais besoin de parler à Elijah. Ne t’inquiète pas. Raconte-moi ce qu’il y a. » Teddy descend les dernières marches en baillant. « J’avais soif. » Il attrape la main que sa marraine lui tend et elle le conduit dans la cuisine sans regarder Elijah. Est-il en train de regretter ? « On a oublié de monter un verre. » Et s’ils y avaient pensé, Teddy n’aurait pas eu à descendre et… elle a envie de se virer des baffes. Elle n’a plus quinze ans, elle ne peut pas laisser ses hormones et encore moins l’instinct animal prendre le dessus comme ça. « C’est rien mon grand. Tu vas boire ton verre et tu vas en monter un si jamais tu as encore soif dans la nuit. » Il hoche la tête et prend le verre que June lui tend. Quand il a fini, il lui rend et elle le remplit de nouveau. « Pourquoi vous étiez dans le noir avec Eli ? C’est pas pratique pour parler. » Le sourire de June se fige sur ses lèvres. Pourquoi est-ce que son cerveau a besoin d’être aussi vif à une heure aussi tardive ? « La petite lumière nous suffisait. » Teddy fronce les sourcils, il ne semble pas comprendre. « Et j’avais mal à la tête, la grande lumière n’aurait fait qu’accentuer la douleur. » Son excuse est parfaitement stupide, mais elle ne pouvait pas faire mieux. Ça semble convenir à son filleul de toute façon qui récupère son verre plein et hausse les épaules avant d’exiger un autre baiser de bonne nuit avant de remonter dans sa chambre.

June le raccompagne jusqu’aux escaliers. « Bonne nuit Eli. » Fait le petit garçon avant de disparaître à l’étage supérieur. La rouquine s’assure qu’il est bien dans sa chambre en tendant l’oreille au maximum avant de rejoindre Elijah. Elle est… tellement gênée et confuse. Elle n’ose pas vraiment le regarder dans les yeux. Est-ce qu’elle doit s’excuser ? Elle n’a pas vraiment envie pourtant. Elle ne regrette pas une seule seconde ce qu’elle a fait. Mais à voir le mouvement de recul qu’il a quand elle s’approche on dirait que lui oui. June se renfrogne. Ce n’est pas grave. Il n’était pas là pour ça à la base de toute façon. « Je… » ne veux pas que tu partes. « J’ai oublié son verre du soir. » Je ne regrette absolument rien. « Ça va ? » Finit-elle par demander parce qu’il n’a pas décroché un mot depuis tout à l’heure et que ça commence à l’inquiéter.

Spoiler:
 

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(ELIJUNE #3) + life isn't always what you think it'd be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Somewhere over the rainbow ”
but you know legends never die
 :: Royaume-Uni; bring me the horizon :: Habitations :: Storm's end
-