Partagez | .

sujet; KENNY ∞ A PERFECT STORM
MessageSujet: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 7:21

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/05/2017
‹ messages : 20
‹ crédits : avengedinchains(avatar) ; bat'phanie (sign)
‹ dialogues : #394F76
‹ liens utiles :
‹ âge : 21
‹ occupation : poursuiveur pour les Falmouth Falcons
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1993-2000
‹ baguette : Orme, coeur d'hippogriffe, 31 cm.
‹ gallions (ʛ) : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Kennilworthy "Kenny" Whisp-Parkin llDeny thy father and refuse thy name
☇ Avis sur le contexte : Les moldus ont peur et il peut les comprendre, à leur place il aurait peur. Si on lui annonçait demain qu'il ignorait qu'une partie de la population est supérieure à la sienne il aurait peur. Pas qu'il considère les moldus comme inférieurs, par bien des aspects ils sont plus avancés que les sorciers, mais découvrir que les légendes sont vraies, que des loup-garous, les vampires et autres mythes existent... Ça a de quoi refroidir l'enthousiasme des débuts sur le mec qui peut faire léviter les objets sans truc ou astuce. Sur un plan plus personnel, le sort réservé aux Mangemorts, les anciens détenteurs du pouvoir, Kenny est un peu emmerdé de voir Puke perdre le mec avec qui il était heureux au profit d'une cellule à Azkaban. Mais après les heures de formation au CEPAS dont il a héritées pour avoir pris position, Kenny s'est juré qu'il laissait la politique aux politiciens.
❝ We're running in circles again ❞Wizards ; SC

☇ nom & surnom(s) ; Kennilworthy Antonius Walter Whisp-Parkin deuxième du nom. That's a mouthful. À moins de lui chercher des noises, des mornilles ou des gallions, personne ne l'appelle par son prénom de naissance. Il a dès sa première entrée à Poudlard adopté Kenny, qui sans être un prénom transpirant de classe ou d'une histoire complexe est toujours plus simple à porter que le prénom de son père. Dans l'équipe, sur le terrain -au-dessus ?- il est Sunshine ou Sunny. La raison à cela lui échappe bien qu'il aime à imaginer que c'est plus lié à sa personnalité qu'à ses prouesses. Être reconnu pour qui il est lui paraît bien plus estimable. ☇ naissance ; Il a failli naître sur un terrain de Quidditch, littéralement. Si son père n'avait pas insisté pour qu'ils se rendent à Saint-Mangouste, sa mère aurait probablement accouché en plein vol, la course du balai déviée par une ultime contraction. Au lieu de ça, il a vu le jour à la maternité de l'hôpital londonien le 29 juin 1982. ☇ ascendance & origines ; S'il est des noms de familles qui n'informent guère sur l'héritage dont ils font l'objet. Le sien ? Le sien crie sur les toits, il s'époumone, il hurle à qui veut l'entendre : « I AM A CLASSY BRAT ». Whisp-Parkin. De Kennilworthy Whisp I, célèbre auteur du « Quidditch à travers les âges », mais pas seulement, le reste de la famille est également impliqué dans le monde du sport magique. Quant au patronyme Parkin... Well tout le monde connaît les Parkin, fondateurs des Wigtown Wanderers. La tradition veut que les Parkin jouent dans cette équipe à laquelle ils sont destinés et Kenny n'a pas échappé à la règle. Si son sang est mêlé, Kenny est Quidditch Royalty. ☇ métier ; Voleur professionnel, voleur d'attention et voleur d'émois. Voleur sur balais au talent avéré, il s'enorgueillit d'avoir intégré l'équipe des Falmouth Falcons au poste de poursuiveur. ☇ camp ; Ni anti-moldu, ni pro-alliance, Kenny est modéré. Un modéré convaincu mind you. L'idée que sorciers et moldus puissent vivre ensemble, main dans la main, sans avoir la baguette et le flingue dégainés dans l'autre ?  Very unlikely to happen... ☇ réputation ; Il ne compte plus les premières de couverture et autres unes dont il a fait l'objet, qu'elles lui soient consacrées parce qu'il est l'enfant terrible d'une famille baignant dans le Quidditch jusqu'au nez, qu'elles vantent le plaisir qu'il est à regarder jouer ou à interviewer en raison de ses comebacks pleins d'humour ou qu'elles relatent sa prédisposition aux mauvais choix. Être connu comme étant un traître à ses racines, à ses origines et plus important encore à son club a sa contrepartie, mais son caractère exubérant l'a sauvé de ce potentiel désastre publicitaire. Il a perdu des fans avec cette décision de quitter le club dont il est le légitime héritier, mais parce qu'il est adorable de bien des manières, il se plaît à croire que certains l'ont suivi et que de fait le club a perdu des supporters. À ce problème de relation publique est venu s'ajouter son procès d'Adhérent pendant la guerre, même si de ça aussi il s'est tiré sans grand problème. Au sein de l'équipe, il reste connu comme celui qui manque un peu de gnaque. ☇ orientation & état civil ; Marié aux rencontres furtives et en tout genre, de celles qui n'ont pas d'avenir et qu'il fait en sorte de rendre aussi discrètes qu'humainement possible. S'il rêve parfois de relations stables, il n'est pas sûr de pouvoir en assumer les responsabilités ou l'examen approfondi qu'elles susciteraient. ☇ rang social ; Simple civil, circulez y'a rien à voir. ☇ baguette ; 31 centimètres d'orme renferment une plume d'hippogriffe. Une baguette dont Ollivander a dit qu'elle produirait des sortilèges d'une élégance rare. Kenny ne sait pas s'il la pousse assez vers les prouesses qu'elle pourrait exécuter ceci dit. ☇ épouvantard ; Des os métacarpiens aux phalanges distales, ses mains bousillées, à peine capable d'un empan suffisant pour attraper un rhume, le tout sous le regard désapprobateur de sa mère. ☇ risèd ; On le sait manquant de passion et pourtant son désir le plus fort est de gagner la coupe avec son équipe actuelle, avec ses amis. ☇ patronus ; Un carlin, adorable petite créature. ☇ particularités ; Deux ou trois cicatrices, et pour peu que Gargoyle et Savage aient été en forme un coquard à la fin de l'entraînement. ☇ animaux ; Un carlin, nommé Seeker, Seek pour les intimes, parce qu'après tout, autant faire simple le Chaser des Falcon Falmouths à un carlin nommé Seeker et ce parce que le cabot accorde d'avantage d'intérêt au vif d'or qu'au souaffle en dépit des efforts de son maître.  C'est d'autant plus triste que Seeker est un piètre joueur de Go Fetch. Kenny devrait suggérer d'en faire la mascotte de l'équipe vu qu'il n'est pas question qu'il rate un entraînement. Il a adopté la boule de poil à son départ des Wigtown Wanderers et l'amène partout avec lui -ou presque les seules exceptions étant les parties fines auxquelles il assiste sans enfant-. ☇ objets connectés ; Une MirrorTV suffisamment grande pour regarder le Quidditch quand il a de la compagnie, même s'il évite la chaîne avec acharnement lorsqu'il est seul. Un Full Moon Gold, parce que c'est le dernier cri en matière de Pocketowl et qu'on le lui a offert, c'est toujours bon d'avoir des « célébrités » qui utilisent vos meilleurs modèles il faut croire et un MSN parce qu'aussi non comment il ferait savoir à ses fans qu'il est encore en vie et à sa mère qu'il est vachement plus heureux maintenant ?

☇ Anecdotes & infos ; Il ne rêve pas. Jamais, les rares nuits où son sommeil est agité, il l'est de cauchemars qui lui laissent une boule au ventre des heures après son réveil. Kenny a décidé un jour d'être de ces personnes qui rayonnent de joie de vivre, qui inspire les autres à se dépasser. Il sait qu'il a échoué et qu'il continue d'échouer, mais il essaie, ça ne fait pas de mal. Il peut-être extrêmement mesquin et généralement, le plus mesquin il est, le plus il vous apprécie. Appelez-ça l'amour vache. Il n'a pas pu faire partie de l'équipe de Quidditch avant son entrée en cinquième année, pas par manque de talent mais par manque d'envie, sa mère lui cassait les oreilles dans l'espoir que son acharnement le convaincrait de déloger un joueur de son poste. De déloger Potter de son poste s'il le fallait, pour pouvoir raconter ça à ses enfants et petits-enfants. À son entrée en cinquième année, suite au départ de Potter, Weasley et Bell il a cédé et est devenu l'exceptionnel poursuiveur qu'il aurait dû être les trois années précédentes. Depuis sa désertion des Wigtown Wanderers il n'a plus aucun contact avec sa mère et sa soeur. Son père lui donne des nouvelles sporadiquement et l'a informé que le côté maternel le considère -et l'appelle- à présent « the Evil Spawn ». Un surnom qu'il estime injuste mais suffisamment drôle pour faire en sorte de le mériter. Il n'aime pas le Quidditch mais il aime voler, et lors de ses heures de travaux d'intérêt général il s'est découvert un intérêt pour l'enseignement. Aussi une fois sa retraite pro prise, s'il a besoin de travailler, il prendra un poste de professeur au CEPAS ou à l'Academy of Broom Flying. Parfait petit prince des relations publiques -d'aucuns diraient parfait petit con-, il s'amuse à être aussi présent que possible sur les réseaux sociaux naissants -et toujours en portant les couleurs des Falmouth Falcons-, dans le simple but de foutre encore plus la rage à sa mère. Si Seeker est un amour au quotidien, il lui coûte une fortune en entretien et réparation. Parce que le cabot a développé un amour irrépressible pour les chaussures que ses coéquipiers laissent aux vestiaires durant les entraînements. Des chaussures qu'il paie avec le fric qu'il gagne avec les paris qu'il tient et auxquels il participe.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi Sixtouchat. J'ai 25 ans (dans moins d'une semaine, autant arrêter de me voiler la face), je viens de Montpellier et j'ai connu le forum via Pansy, puis c'est mon deuxième compte, je me sens presque grand **. Si tout va bien vous me verrez connecté 4 jours sur 7. Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [X] oui / [] non.

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •


EXCUSE ME WHILE I KISS THE SKY


Dernière édition par Kennilworthy Whisp-Parkin le Jeu 25 Mai 2017 - 22:13, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 7:25

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/05/2017
‹ messages : 20
‹ crédits : avengedinchains(avatar) ; bat'phanie (sign)
‹ dialogues : #394F76
‹ liens utiles :
‹ âge : 21
‹ occupation : poursuiveur pour les Falmouth Falcons
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1993-2000
‹ baguette : Orme, coeur d'hippogriffe, 31 cm.
‹ gallions (ʛ) : 354
Voir le profil de l'utilisateur
heaven fall downWe're crying out in desperation, waiting now in expectation
❝ When your legs don't work like they used to before ❞1989 & St Mungo's Hospital

Déferlement et ressac. Les vagues de douleur et de soulagement balaient son corps comme une plage d'os et de chair couverte d'ecchymoses. La houle perle sur son visage poupon alors qu'il sent l'instant de grâce durant lequel la douleur s'efface entamer son retrait, l'écume à son front se répand sur ses épaules et bientôt une grimace anime son visage alors que les moutons sont remplacés par des rouleaux de douleur. « Will he fly again ? » L'inquiétude dans la voix frôle le désespoir et il comprend, du haut de ses trois pommes et de ses sept ans qu'elle n'a d'yeux pour lui que lorsqu'il est sur un balai. C'est le seul moyen qu'il a de la rendre fière et il ne sait pas s'il revolera un jour. « Ma'am we don't even know if he is going to be able to walk again. » La douche froide qu'elle ressent à cet instant résonne en lui. La panique le prend aux tripes. Il n'est pas assez grand pour comprendre ce qu'infirme veut dire, mais l'idée de l'être le paralyse plus que les dégâts que la chute a pu causer à ses os. Kennilworthy s'apprête à tourner de l'oeil une fois de plus, succomber à la douleur et la laisser l'emporter au large dans le creux d'une vague accueillante. Il s'apprête à rejoindre un royaume d'inconscience où il pourra voler sans balai jusqu'à la douleur. « Make. Him. FLY. » Avec un sourire il se laisse embarquer. Même dans les moments de désarroi les plus intenses, elle sait se faire autoritaire. Impériale souveraine des terrains, de son foyer et maintenant d'un hôpital.

Il vole sous les yeux ébahis de sa mère qui le félicite de ses prouesses à un si jeune âge et puis... et puis la sensation de tomber, de rater une marche, le cœur qui manque une pulsation, l'impression que le corps s'abat contre le matelas qu'il n'a jamais quitté. CRAC il l'entend encore le bruit révulsant des os qui cèdent sous la violence de la collision. La douleur qui se répand dans tout le corps telle une onde de choc qui se propage à l'image d'un cercle concentrique à la surface de l'eau avant d'exploser dans ses tibias. « DADDY ! » hurle-t-il à la chambre vide d'un père préoccupé. Ce n'était qu'un cauchemar, ses jambes peuvent le porter à nouveau, il faut qu'il se rendorme s'il veut être prêt pour la thérapie du lendemain.

❝ Flying on the ground is wrong ❞1993 & Platform 9 ¾

Effervescence tout autour, papillonnement des enfants, baisers lancers dans les airs par des parents tiraillés entre fierté et pincement au cœur. Le quai 9 ¾ grouille de monde et Kenny respire pour la première fois depuis qu'ils ont quitté le domicile familial. Cette première année qui commence représente tout à la fois une émancipation des griffes de sa mère et une mise à l'épreuve de ses capacités à s'intégrer. Lui le petit prodige du Quidditch que sa mère a tant formaté, qui vole mieux qu'il ne pense, respire ou marche, il va maintenant pouvoir se confronter à un tout autre monde. Se faire des amis et... vivre. « Be great. Show them what you're made of and you'll make any team. Show Potter he is not the only one good enough to be a first year player. » Le ton n'appelle pas à la discussion, le regard non plus. Implacable comme toujours, Jessica Whisp-Parkin ne demande pas, elle impose. Sa stature, son charisme, son élégance, tout chez elle crie pouvoir, alors il plie l'échine, comme toujours. « I'll do my best, I swear. » Et il est sincère, c'est peut-être ça le pire. Savoir qu'il obéit parce qu'il a besoin qu'elle sache qu'il est à la hauteur du temps qu'elle a investi à faire de lui le parfait petit soldat. « I expect great things from you Kennilworthy. » Il lève les yeux et rencontre les siens. Jamais elle ne l'appelle par son prénom, pas par son prénom entier du moins. D'une certaine manière ça ajoute de la gravitas à ses mots, ça transforme l'ordre direct en une injonction bien plus insidieuse, porteuse de sens profond. « I know, I'll make you proud. » Et pour la première fois depuis longtemps Kennilworthy Antonius Walter Whisp-Parkin deuxième du nom sait qu'il ment. Qu'il lui ment à elle. Il n'a aucunement l'intention d'intégrer une équipe de Quidditch cette année et même s'il se présentera à d'éventuels essais, il est hors de question qu'on le choisisse. Pour une fois, une fois seulement, il veut choisir de vivre sa vie comme il l'entend. « Off you go now. » fait-elle, déposant sur son épaule une main lourde du poids des espoirs placés en lui. « Goodbye son, we'll write I promise. » ajoute son père même si Kenny ne l'entend pas tant il est perdu dans l'approche du soulagement, puis il dépose un baiser sur son crâne avant de laisser la place à Lisbeth. « Bye Kenny, send me letters ! » Il la serre dans ses bras, sourit et lui répond : « I will sis'. » conscient qu'elle va lui manquer mais qu'à cet instant précis, il n'a qu'une hâte, monter à bord du train. Et ça, même s'il sait que ça veut dire que sa vie à elle va devenir celle qu'il a vécue, qu'elle va devoir subir seule les pressions parentales lorsqu'il décevra. Mais il n'a pas le choix, il préfère avoir des remords que des regrets. Kenny préfère se repentir un jour d'avoir exposé sa sœur à plus de tourments que nécessaire plutôt que de saborder l'année à venir.

❝ This wings are made to fly ❞1997 & Hogwarts

Jamais au grand jamais Kenny n'aurait cru ressentir cette injustice. Ce brûlant sentiment d'être négligé, invisible. Comprenez bien, il n'aime pas le Quidditch, mais il y excelle. La première année, il n'a même pas essayé de se donner la peine d'être sélectionné. La deuxième, en raison du Tournoi des Trois -devenus Quatre- Sorciers il n'a pas eu l'occasion de tenter sa chance. En revanche, une fois que Johnson est devenue capitaine il a sorti l'artillerie lourde et il a fait de son mieux. Et son mieux valait dix fois celui de Johnson elle-même. Orgueilleux peut-être, mais pourtant pas loin de la vérité, Kennilworthy a dû expliquer à sa mère que ce n'était pas pour cette année. Que son jeu ne collait pas à celui de l'équipe. Il a prié pendant des jours et des nuits pour que sa mère n'envoie pas une beuglante à Angelina Johnson comme elle l'avait fait à Olivier Wood lorsque Kenny n'avait pas été sélectionné durant sa première année. Et peut-être, en y repensant, que c'était la raison pour laquelle Johnson n'avait pas voulu de lui. Ou peut-être qu'elle aimait juste s'entourer de ses amis. La quatrième année, avec Potter aux commandes, Kenny savait qu'il aurait toutes ses chances et sa mère se faisant de plus en plus insistante, il ne pouvait pas se permettre d'échouer. Le sort en a voulu autrement : le matin même des sélections Snape l'a forcé à récurer tous les chaudrons, simplement parce qu'il avait entendu Kenny dire qu'il avait hâte de participer auxdites sélections. L'enflure.

Aujourd'hui est son jour. Le jour où il rend enfin sa mère fière, le jour où il rend enfin les armes et arrête de lutter, le jour où il montre ce dont il est capable sur un balai. Plus de Potter, plus de Weasley, plus de Bell. Un poste de Poursuiveur est disponible et personne ne le lui prendra. S'il s'entendait, il aurait presque l'impression que l'envie vient de lui, qu'intégrer l'équipe est une composante intégrale de sa recherche de bonheur. Mais Kenny se connaît mieux que ça, il sait qu'au fond, il fait ça pour deux types de raisons : la cause maternelle, celle qui consiste à chercher l'approbation de la génitrice, celle aussi qui vise à le soulager du poids incessant que représentent les remontrances sur ses épaules et puis il y a son ego, recouvert d'hématomes de n'avoir pas été reconnu par ses camarades pour le talent qu'il possède. Kenny n'aime peut-être pas le Quidditch, mais il aime l'idée de faire partie de l'équipe. Et puis il y a quelque chose d'autre. Snape est maintenant le Directeur de Poudlard, il n'aura pas l'occasion de l'empêcher d'agir et, franchement la lui mettre à l'envers en enchaînant les buts contre le nouveau gardien des Serpentards. Appelez-le rancunier. Il l'aura sa vengeance.


• • •


EXCUSE ME WHILE I KISS THE SKY


Dernière édition par Kennilworthy Whisp-Parkin le Lun 22 Mai 2017 - 23:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 7:25

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/05/2017
‹ messages : 20
‹ crédits : avengedinchains(avatar) ; bat'phanie (sign)
‹ dialogues : #394F76
‹ liens utiles :
‹ âge : 21
‹ occupation : poursuiveur pour les Falmouth Falcons
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1993-2000
‹ baguette : Orme, coeur d'hippogriffe, 31 cm.
‹ gallions (ʛ) : 354
Voir le profil de l'utilisateur
rise like a phoenix Pull myself back together just to fall once more
❝ Wind beneath my wings ❞2001 & Wigtown Wanderers' locker room


Conversation du 4 juillet 2001.
« PEOPLE ! I'd like you to meet our new recruit. Some of you may know him from Hogwarts, others from the Academy. All of you should know him as my son. Kennilworthy Whisp-Parkin II. He's hoping to become one of the Wanderers' Chasers. Therefore if you want to keep your spot, I suggest you impress me. » Sa voix porte comme toujours et comme toujours l'équipe répond en cœur : « YES COACH. » Des applaudissements, succincts et forcés, accueillent le nouveau joueur de l'équipe. Kenny n'est pas assez bête ou naïf pour croire qu'il est le bienvenu. Aucune nouvelle recrue ne l'est, sauf quand il s'agit d'une star du Quidditch qui vient apporter de l'or aux couleurs de l'équipe. Lui... c'est l'enfant prodige qu'on a équipé parachute doré.« So, Kennilworthy wh... » Sans surprise c'est le capitaine qui se montre le premier chaleureux et dans un réflexe Kenny le corrige sur le prénom à utiliser lorsqu'on s'adresse à lui. « It's Kenny. » Moins formel, moins piqûre de rappel de son père aussi. « Ok then ! I'm pretty sure you're going to fit right in here after all... » Il aimerait avoir sa confiance, mais il en doute. Kenny n'est pas là pour s'intégrer même s'il apprécie la cohésion d'équipe. « I'm a legacy. » finit-il avec un sourire amusé devant le constat d'évidence. Tous les joueurs, mêmes les pires remplaçants, ceux qui n'ont aucune chance de fendre les airs d'un match officiel, le voient maintenant comme un parasite venu pourrir leur terre. « Yes you are my boy, yes you are. » Peut-être pas tous. Jackson, le capitaine, est vraiment content de l'accueillir. Lui ne se sent pas menacé, parce qu'il est brillant sur un balai, brillant derrière un vif d'or et surtout parce qu'il a conscience que Kenny n'aura pas son poste avant des années, if ever. « Eh newbie, how does it feel to know ya about to steal someone who deserves to be here their spot on the team ? » Il s'apprête à répondre, la répartie fusante et bien sentie au bord des lèvres mais n'a pas le temps. « Don't pick a fight with the new recruit Donny. He's not even a Beater. » Donny. Douchebag-Donny sera son surnom, pour l'allitération et la justesse du jugement.  « Who cares if he's a beater or not ! People like him they just don't play by the same rules. » Douchy mais peut-être pas totalement stupide. Aussi véhément qu'il puisse se montrer, Kennilworthy Whisp-Parkin II doit bien admettre que son nom lui a ouvert des portes auxquelles Donny n'aurait jamais eu la moindre chance de toquer et encore moins de franchir. « I am not here because I'm the coach's son, I'm here because I'm... » tente-t-il de se défendre en vain. Le bœuf qu'est le batteur de l'équipe meugle : « BECAUSE YOUR A FUCKING PARKIN. » La colère irrationnelle de Donny a fini par ameuter le reste des joueurs et un d'entre eux, Milton, un poursuiveur titulaire, semble prêt à intervenir sans pour autant faire montre d'animosité. « What Donny's trying to say is that no one becomes a Wanderer right after graduating from the Academy, except for you. » Il marque un point, tout le monde sait qu'il aurait dû entrer dans une équipe de bas de tableau, le genre qui permet de mettre le pied à l'étrier du monde professionnel. Cependant... ils sont coachés par sa mère depuis un an ou deux, il l'a été ces dix-neuf dernières années. « That's right ! You have to prove your worth in a smaller team before being recruited by the Wanderers. » C'en est trop. « So I should have flown for a shitty team to deserve your respect ? » Comme s'il voulait le respect de ce débile anyway. « Yeah. I'd say ya would feel at home with the Assmouth Falcons. Ya look like ya enjoy a good beating. » Real mature. Les Falmouth Falcons sont une équipe de fond de tableau en dépit de leur capacité à engager des joueurs prometteurs, Kenny sait qu'il devrait prendre ça comme une insulte mais ça lui passe au-dessus, il n'est pas assez investi émotionnellement dans ces gens pour que leur opinion compte. « Donny... » plaide Jackson avant d'être interrompu par un Donny qui n'en finit pas de vomir des conneries. « Or the Holyhead Pussies, yeah, you're about as virile as those bitches. » Misogyne en plus de ça... le pauvre garçon rend son portrait difficile à apprécier. Surtout quand on sait que l'équipe a perdu face au Holyhead Harpies la saison dernière et qu'aucun de ses cognards n'a fait de dommage majeur. « Ok, that's enough teasing for today. Disband. » finit par dire un Jackson abattu par l'ambiance de merde qui règne dans son vestiaire à cause de Donny. Ou est-ce à cause de Kenny et de son arrivée ? « Yes Captain. » Une personne contre lui, Kenny peut l'encaisser. Mais s'il doit faire sa carrière dans ce club, rendre sa mère fière dans ce club -sous son égide- il faut qu'il se mette le capitaine dans la poche. Pour de vrai, pas juste parce qu'il veut se montrer accueillant. « Wow. Hard to believe he finished in first place... » lâche-t-il, laissant la chute mourir dans les airs, prête à être saisie tel un vif d'or. « First place in what ? » Ça n'a pas loupé. « The race to the ovule. If that's what his father's best sperm has to offer... He must have been pretty disappointed with the result. » conclut Kenny avant de lancer un sourire en coin à son nouveau -et unique- camarade.

Conversation du 2 septembre 2001.
« Now they call him sunshine ! » Il peut l'entendre depuis la douche, le dégoût dans la voix de Donny. C'est la quatrième fois cette semaine que Kenny intercepte une discussion de ce genre, Douchebag a décidé de faire le tour de l'équipe dans l'espoir que son plaidoyer en défaveur de « la nouvelle sensation des Wigtown Wanderers ». « So what ? » Les gens surprennent rarement Kennil, pas parce qu'ils sont prévisibles -quoiqu'ils le sont- mais plutôt parce qu'il repère vite les modèles de raisonnements, de jeux. C'est une des raisons qui le rendent aussi efficace sur un terrain. « That's because he is pretty ain't it ? » Il sourit alors que l'eau coule sur son corps ciselé. La jalousie de Douchebag-Donny n'a pas de fondement rationnel, si tenté que la jalousie puisse avoir un fondement rationnel. « I don't know ! Why do you care that much ? » Excellente question. Pour une fois, Donny va avoir l'occasion de dire quelque chose d'intéressant, tout du moins l'opportunité de dire quelque chose d'intéressant lui est offerte. « Because he doesn't give a flying-on-a-comet-260 fuck about Quidditch ! » L'eau rentre dans ses yeux écarquillés par la surprise. Il y a donc une raison. Une raison intelligible à la colère brutale de Donny. Kenny ne l'aurait jamais cru capable d'un tel degré d'analyse et de raisonnement. « He is not enthusiastic about training but he's always doing extra rounds and working over time. You can't blame him for not fitting in. » Well... la première partie de cette déclaration est exacte, la seconde... Kenny doit bien avouer qu'il ne fait rien pour s'intégrer, il a Jackson, ça lui suffit. Milton et Jourdain -les deux autres poursuiveurs titulaires- sont cordiaux et ils forment un bon trio, mais ce ne sont pas des amis. « It's unfair ! He gets to be Sunshine because he is her son. You and I we don't deserve nicknames ? » Il vient de couper l'eau, se prépare à faire son entrée dans les vestiaires. Il en a assez entendu pour rester calme dans la tempête qui pointe sous le crâne de Donny. « Come on, stop that, just because the press doesn't give you a nickname doesn't mean you are not talented. » Nu comme un ver il fait son apparition, attrapant une serviette qu'il passe autour de sa nuque il s'installe en face des deux comparses. « Are you sure about that ? I mean... I've been here for two matches and I have a nickname. Every other player on the team as one except for you two... » C'est pas très sympa pour Milton mais qu'y faire ? Il a choisi son camp il y a longtemps. « Get the fuck out Kenny ! » Un sourire mesquin se peint sur les lèvres du gamin. « I was about to. By the way, Milton if you want to learn a trick or two to make a good impression on the journalists, just tell me. » fait-il en enroulant la serviette autour de ses hanches. Il n'a aucune idée de ce qu'il peut faire pour Milton. Don't get him wrong, le gars a du talent et ce qui lui manque en habilité naturelle il le compense en travail acharné mais il manque de charisme. « What about me heh ? » Kenny manque d'exploser de rire. S'il avait pensé que monter Donny contre l'un de ses meilleurs amis était aussi facile, il l'aurait fait il y a un moment. Insulariser le problème jusqu'à ce qu'il soit tellement seul qu'il déclare forfait. « With that face ? No wonder they always put you in the back of every picture. Oh and there's also the fact that I don't like you. » lâche-t-il avant de sortir, t-shirt à la main, non sans un dernier regard plein de roublardise en direction de la brute épaisse qui demeure stoïque, comme incapable de bondir à l'assaut.

Conversation du 27 septembre 2001.
Il a tellement de courbatures qu'il a l'impression d'être une géante courbature prête à tirer sur un muscle plus fort qu'elle ne le devrait. L'eau de la douche lui fera du bien, il n'a aucun doute là dessus, c'est peut-être l'endroit qu'il préfère des installations des Wigtown Wanderers. Sauf quand elles sont déjà occupées par deux de ses pires ennemis dans l'équipe. Surprendre une conversation n'est pas rare pour Kenny, surprendre une conversation à son sujet non plus. Quand ladite interaction sociale inclut Donny... Pas de surprise. Heureusement les douches sont individuelles et Donny trop con pour s'intéresser à qui entre dans la cabine voisine. « Sunshine my ass. I'm tellin' ya, she gonna make him captain soon. » Un petit sourire qui n'atteint pas ses yeux se pose sur ses lèvres alors qu'il ouvre l'eau et se laisser bercer par la pluie tiède qui balaie son corps. « Don't be stupid, he's good but he's not captain material. » Milton, toujours la voix de la raison. À son intonation Kenny devine que la discussion a été entamée il y a un moment et que ce n'est pas la première fois que le sujet est abordé. Donny est préoccupé par l'attribution du poste de capitaine depuis que Jackson a eu son accident et qu'il est dans le coma. « He is her son ain't he ? That's material right there ! » Idiot. C'est justement pour ça que Kennilworthy ne sera jamais capitaine : parce qu'il est incapable de satisfaire les attentes de sa mère en tant que joueur, alors en tant que capitaine ? Et puis... qui nomme un joueur qui a participé à quatre matchs officiels capitaine ? Personne. L'eau dans les deux cabines adjacentes est coupée ce qui a pour double effet de rendre plus audible la conversation et d'augmenter dans le même temps la pression du jet d'eau utilisé par Kenny. « The coach is no fool. She knows naming the new member of the team Captain would be a huge PR mistake even if he is a Quidditch sensation. » La vérité devrait le mettre en colère mais non. Kenny a toujours joué sans passion. Personne ne comprend et nombreux lui ont déjà demandé pourquoi il joue s'il n'aime pas le jeu. Il a toujours menti, dit qu'il aimait jouer, qu'il avait simplement du mal avec le rythme de vie. La vérité est toute autre. Lorsque Merlin vous donne un talent, lorsque vous êtes comme lui immensément doué, vous avez une obligation de mettre à profit ce don. Quand bien même la poursuite de cette prédisposition vous coûte. Kennilworthy Whisp-Parkin II a une obligation morale envers Merlin, envers sa mère et surtout envers lui-même. De faire pour lui la meilleure vie possible, le plus d'argent possible, pour prendre sa retraite des matchs aussi jeune que possible et trouver quelque chose qui le passionne à faire pour le reste de ses jours.« I hope you're right man. » « Don't sweat it Small D. I'm not going to be captain and I'm fine with it. » Et sans qu'il s'y attende, sans qu'il s'y attende vraiment ce n'est pas non plus une totale surprise, Kenny se retrouve plaqué contre la paroi de la douche par un Donny nu comme un ver. Exposant aux yeux de tous pourquoi il a mérité son surnom. He may be a grower, but he ain't a shower that's for sure. « What did ya call me ? » Il a mordu à l'hameçon tellement facilement que cela en est déconcertant. « I didn't call you anything. I stated facts. » dit un Kenny mi-amusé mi-apologétique les mains levées comme s'il voulait manifester son pacifisme. « You're some kind of faggot or somethin' to be talkin' about my dick ? » Pauvre type. Des insultes sans fondement, des insultes qui ne devraient pas exister, surtout quand on voit le visage décomposé de Milton quand il les entend. « I don't know, does it make you a self-conscious idiot to feel threatened by me becoming captain when you know that you'll never be considered for the job ? » Here again : facts. Donny n'est pas le meilleur batteur de leur équipe, ce qui en dit déjà long sur ses capacités en général, mais surtout il manque d'esprit fondateur. Il rabaisse les gens plutôt que de chercher à les construire, principalement parce qu'il manque de confiance en lui et qu'il compense ça par une allure de gros bras. Petit pénis, gros complexe : recette miracle pour un douchebag. « And why wouldn't I ? » Kenny explose de rire, ce qui lui vaut d'avoir la trachée un peu plus serrée par la pression que l'avant-bras de Donny exerce dessus. « You mean despite the obvious lack of brains and talent ? I don't know, maybe because even your broom can stand your flat ass. » Avec un dernier push, Donny laisse Kenny respirer et sort de la douche, non sans s'empresser d'enrouler une serviette autour de sa taille et toujours sans décolérer. « SCREW YOU SUNSHINE. If I was you I » Il claque la langue réprobateur. « If I were. » corrige l'insupportable poursuiveur, juste pour emmerder son coéquipier. « What now ? » Par la barbe de Merlin il n'a même pas compris. « Nothing, I simply wanted to piss you off by interrupting. Please proceed. » Et voilà maintenant qu'il prend le pouvoir en donnant l'autorisation à Donny de continuer. Une autorisation qu'il n'avait pas demandé mais que Kenny lui a tout de même accordé. Parce qu'il est bien meilleur à ce mindgame que ne l'est Donny. Et ce même si la moitié de l'équipe a pris le parti du batteur et que l'autre n'est pas franchement en la faveur du fils de la coach. « Watch your back, next time a bludger is comin' yar way it might come from me. » La bonne blague, l'excellente perche. « I won't, you know you can't aim for shit. But thank you very much for making my point about you never becoming captain very clear. » Et ça va continuer comme ça pendant deux ans. Deux ans à vivre dans une équipe qui le voit comme celui qui vole leur moment sous les feux des projecteurs. Deux à tenter de convaincre sa mère qu'il vaut quelque chose. Deux ans à courir après un rêve de reconnaissance qu'il n'obtiendra probablement jamais. Deux ans à s'entraîner une heure de plus que tous les autres sans voir les fruits de cet acharnement. Deux ans à exécrer ce qu'il fait à cause d'elle. Deux ans à chercher une issue parce qu'il passe deux ans à mourir à petit feu sous le regard désintéressé de sa coach.

❝ Danger zoneJanuary 2004 & Ministry of Magic

L'ambiance dans la cour de justice est étouffante et s'il n'était pas aussi anxieux il aurait peut-être remarqué que sa famille n'a même pas pris la peine de se déplacer. Les Whisp et les Parkin ont préféré renier celui qui répond au doux nom d'Evil Spawn plutôt que de soutenir l'enfant en danger. Mais ça ne lui est même pas venu à l'idée de les chercher dans les tribunes. Il a déjà les gens qu'il lui faut autour de lui. Jules, le couve d'un regard plus maternel que Jessica Whisp-Parkin ne l'a jamais fait, Cassius se tient droit comme un i parfait image du calme dans la tempête, Salvatore perdu dans son POW, probablement en train de déglinguer des détracteurs à coup de sass, Nao ultra propre sur lui qui a l'air d'être au-dessus de tout ça et qui l'est peut-être ? Jules l'a peut-être traîné ici par les oreilles qui sait ? Et puis Gregory qui se tient à côté de Kenny, dans l'attente du début de son procès. L'un a été brainwashed, l'autre a simplement pensé que sa mère voulait son bien. Deux erreurs, un même procès. « Kennilworthy Antonius Walter Whisp-Parkin II, how do you plead ? » Il lui faut une minute et un regard insistant de la part de Greg pour comprendre qu'il aurait dû répondre. « Not guilty. » dit-il de sa voix la plus assurée, un petit sourire aux membres du Magenmagot. Il réhausse ses lunettes, qui n'ont pas de correction mais son expert en image lui a dit que les lunettes inspiraient confiance. Les heures passent, les témoignages passent. Kenny ne peut pas se concentrer sur le monde autour. Sa vie est en suspens et sans qu'il s'en rende compte, les jours passent et le procès suit son cours, chaque jour il vient, s'assied au banc des accusés et bloque le monde. Il s'imagine chez lui, jouant avec Seeker, parfois même il se surprend à ressentir un manque pour le terrain, mais il a vite fait de comprendre que c'est la cohésion, l'esprit d'équipe et l'ambiance qui règne chez les Falcons qui lui manquent plus que le Quidditch en lui même. Une semaine plus tard le verdict tombe. « The defendant entered a plea of not guilty before this court on the eight of January 2004. The parties stipulated to submit written final arguments and sentencing memoranda and the court has read them and considered them. The court now finds as follows: Kennilworthy Antonius Walter Whisp-Parkin II not guilty of the charges pressed against him. He will fulfill 40 hours of community service working with his teammate Gregory Goyle at the CEPAS, teaching young witches and wizards to ride a broomstick. » Un soupir de soulagement et déjà on les propulse hors du tribunal où une foule de journalistes attend, chacun prêt à sauter à la gorge d'un des joueurs pour poser une question. Dans le brouhaha environnant crépitent les flashs d'appareils photos et volent les questions, Kenny sourit de toutes ses dents, heureux d'en avoir fini puis pointe du doigt une journaliste particulièrement impétueuse pour qu'elle l'interroge. « Sunny, how do you feel now that your trial is over ? » Une première question qui sert de mise en jambe. Parfait.« I'm glad the court came to a positive conclusion. I couldn't wait any longer to go back on the field and play with my team. » répond-il tout sourire en essuyant des gouttes de sueur imaginaires de son front et en poussant un soupir théâtral qui amuse la galerie. « Did you fear you would be find guilty ? » demande un autre journaliste ne lui laissant pas un brin de répit ni l'opportunité de se retirer. Ils s'attendent tous à voir Sunshine briller et il aime faire le show, mais il a surtout envie de retirer ses vêtements de cour et d'enfiler une paire de survêtement qui tombe bien comme il faut sur ses hanches. « I trusted the system one hundred percent. There was no way I would be sent to Azkaban or something. Unless they needed someone to sweep the floors on a firebolt there ! » Rire dans la foule, rire sur ses lèvres, boule au ventre qui se dénoue. Il l'a échappé belle. Ils l'ont échappé belle. « How are you going to celebrate your victory ? » La grande question. Celle qui va déterminer si un club va être submergé de journalistes ce soir ou non. Si Kenny indique que les Falmouth Falcons vont faire la tournée des bars, il y a fort à parier pour qu'ils se fassent harceler par les curieux. « First and foremost I'm going to walk my puppy, he's missed me a lot since the beginning of the trial so I need to make amends to him. And then... well I guess you'll see what I'm up to tonight on my MSN. @sunnykenny » Toujours dans l'auto-promotion, toujours dans la communication. Ça devrait lui faire 500 abonnés de plus ça non ?

❝ Flying high again ❞April 2004 & Kenny's apartment

Sur les murs des photos animées de l'équipe, de Seeker en train de jouer avec Smoke, la chienne de Salvatore, des photos de Seeker tout seul en train de courir après le vif d'or. Son appartement est  un sanctuaire pour l'équipe -quand ils ne sont pas chez Adrian, Gregory et Salvatore- c'est aussi l'endroit où il peut tomber les masques, détester sa mère autant qu'il l'aime, un conflit paradoxal qui le ronge parfois. Avec les Falmouth Falcons il a appris à apprécier le Quidditch pour l'expérience d'esprit d'équipe plus que pour le sport. Ça n'est tout de même qu'une carrière dans laquelle il excelle et qui lui permet de vivre comme il veut, sans se soucier du lendemain parce qu'entre son compte en banque, sa fanbase, son talent et Seeker, il a des demains qui chantent. Ce matin, alors qu'il risque d'être en retard à l'entraînement, il réalise que ce n'est pas parce qu'il a traîné les pieds, qu'il y a à reculons. Non, il a simplement dû s'occuper de son chien. Quand Kenny y pense, le nombre de jours où il s'est levé de bonne humeur cette semaine est supérieur au nombre de fois où il s'est levé de bonne humeur quand il était chez les Wigtown Wanderers. Et on n'est que mercredi. Le Quidditch est devenu un job, plus une corvée. C'est en grande partie parce qu'il n'y a plus sa mère pour le faire se sentir inutile, mais c'est surtout parce qu'il a été embrassé par l'équipe. Transplanant dans le vestiaire il tombe nez à nez avec Adrian dont le regard en dit long. « I know, I know, she's going to bite my head off. Seek make yourself scarce ! » presse-t-il alors qu'il entend déjà les pas lourds de conséquence de Jules qui entre dans le vestiaire pour lui tirer les oreilles. Seeker a dû comprendre aussi parce que pour une fois il détale sans demander son reste. « WHISP-PARKIN ! You were warned ! You'll do ten laps at the end of the training ! » Il a à peine le temps de déglutir que le visage de sa capitaine est à cinq centimètres de sa face et qu'il se sent régresser à l'état d'enfant. Un enfant nonchalant.  « Fine... » dit-il en détournant le regard avant qu'elle recule, visiblement encore agacée. « Don't fine me ! The next match is CRUCIAL for the season ! You cannot afford to be late. WE cannot afford it. Understood ? » Ils comptent sur lui. Kenny a encore du mal à se faire à ce concept de co-dépendance. Chez sa mère, c'était chacun pour soi et si un équipier était en dessous du niveau attendu, il était tout simplement mis de côté par les autres membres. Ici, Kenny se sent investi d'une mission. Une fois qu'elle a tourné les talons, qu'elle a claqué la porte, que Cassius a pu se faire plaisir en reluquant les courbes gracieuses de la demoiselle, Kenny soupire. « Gosh, she's worse than McGonagall ever was ! » Ce qui n'est pas peu dire quand on sait que Kenny avait surnommé McGonagall « The Tyrant ». L'hilarité dans les vestiaires, ça aussi c'est rafraîchissant quand comme lui on a passé deux ans à se faire insulter pour être né dans la mauvaise famille.


• • •


EXCUSE ME WHILE I KISS THE SKY


Dernière édition par Kennilworthy Whisp-Parkin le Jeu 25 Mai 2017 - 22:33, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 9:06

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : toujours là.
‹ inscription : 01/04/2017
‹ messages : 256
‹ crédits : moony, tumblr.
‹ dialogues : #c0e6de


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-trois ans (17/04).
‹ occupation : joueur de Quidditch, batteur titulaire des Falmouth Falcons.
‹ maison : serpentard.
‹ scolarité : 1991 et 1998.
‹ baguette : confisquée jusqu'à septembre.
‹ gallions (ʛ) : 661
‹ réputation : mauvaise.
‹ faits : je suis sous traitement H24, prenant des happy pills qui changent complètement mes humeurs et ma personnalité, me transformant en un Gregory amical et bavard et (trop) franc et presque charmant. Ce traitement est sensé m'aider à soigner le violent lavage de cerveau que j'ai subi pendant la Guerre, durant laquelle j'ai été Adhérent.
‹ résidence : dans un vaste appartement avec Adrian et Sal, deux de mes teammates.
‹ patronus : impossible à invoquer.
‹ épouvantard : mes deux bras cassés, incapables de soulever une batte.
‹ risèd : moi-même, capitaine de l'équipe de Quidditch d'Angleterre après avoir gagné la Coupe du Monde, serrant la main de Drummond, mon joueur préféré.
Voir le profil de l'utilisateur
HÂTE DE TE SOUILLER!!!!!!
re. What a Face

• • •

he began hanging around the wrong kinds of people. Those who smoke to prove something, those who use vodka for other purposes than oblivion. Those people who loved the burn of the fire, the thrill of the sirens. The first time he was handed a dunk of gasoline, he was 15. His stomach hurt and he wanted to go home, but he wanted to prove how much those scarred knuckles meant. So he stayed and watched the playground burn.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 10:50

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 21/03/2017
‹ messages : 202
‹ crédits : moony.
‹ dialogues : saddlebrown


‹ liens utiles :
fiche » dirty paws
rohan » badass werewolf marcus » ex-ff, prisoner murtagh » lazarus pit owner, apothecary mylan » angry & hungry midget shin » or is it nazir? sirius » the mighty godfather elliott » just another asshole.

‹ âge : 24 ans.
‹ occupation : batteur titulaire des Falmouth Falcons.
‹ maison : ex-Poufsouffle
‹ scolarité : 1991 - 1998.
‹ baguette : mesure 25 cm, est composée d’un fragment d’écaille de chimère et taillée dans de l’olivier.
‹ gallions (ʛ) : 616
‹ réputation : les gens disent qu'il est un monstre qui traîne qu'avec sa bande de monstres, un redoutable batteur mais aussi un sacré taré.
‹ particularité : c'est un ancien obscurial qui a été sauvé in extremis avant de relâcher l'obscurus qui le rongeait et depuis, sa magie est instable, furieuse, explosive.
‹ faits : il est le dernier héritier encore en vie de la famille Greco, connue pour avoir longtemps été à la tête de la COSA NOSTRA - il a hérité d'une véritable fortune mais ignore d'où elle vient vraiment - c'est un batteur exceptionnel, qui n'a pas peur de casser des dents pour obtenir la victoire - il déteste qu'on le touche, encore plus qu'on touche à ses affaires.
‹ résidence : dans une bête d'appart, avec Adri & Greg.
‹ patronus : un peu de lumière, il n'a jamais réussi à faire un patronus corporel.
‹ épouvantard : l'obscurus qu'il a failli laisser échapper un jour.
‹ risèd : lui-même, avec Greg et Adri, en train d'brandir la Coupe du Monde de Quidditch.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6926-savage-ride-the-lightning
SUNSHINE yeah
on va pouvoir parler business!!!!!
ça commence bien tout ça et comme dit Greg, hâte de te souiller jouer au Quidditch de façon très respectable et professionnelle avec toi. yeah yeah yeah

• • •

❝IT'S ALL ABOUT THE GAME, AND HOW YOU PLAY IT. ALL ABOUT CONTROL, AND IF YOU CAN TAKE IT.❞
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 11:01

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/05/2017
‹ messages : 20
‹ crédits : avengedinchains(avatar) ; bat'phanie (sign)
‹ dialogues : #394F76
‹ liens utiles :
‹ âge : 21
‹ occupation : poursuiveur pour les Falmouth Falcons
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1993-2000
‹ baguette : Orme, coeur d'hippogriffe, 31 cm.
‹ gallions (ʛ) : 354
Voir le profil de l'utilisateur
rowiii you guys potte talk dirty to me bave bed

Sans vouloir glisser des innuendos partout (moi ? jamais !) j'ai hâte d'exposer Kenny à vos coups de battes (a)

• • •


EXCUSE ME WHILE I KISS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 12:10

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo ♡
‹ inscription : 29/01/2017
‹ messages : 1049
‹ crédits : hrsy (avatar), the weeknd (paroles), tumblr (gif sign).
‹ dialogues : rosybrown.


‹ âge : vingt ans (02.09.83)
‹ occupation : attrapeur des falmouth falcons et étudiant au Centre London-I ; enchaîne également plein de petits jobs à côté pour payer ses études.
‹ maison : poufsouffle (de septembre 95 à juin 02).
‹ scolarité : septembre 02 à aujourd'hui (au Centre London-I en 2ème année).
‹ baguette : mesure trente centimètres, en bois de vigne, elle contient un crin de licorne.
‹ gallions (ʛ) : 2023
‹ réputation : true athlete, terre-à-terre capable de converser avec tout le monde, il reste humble et bienveillant en toutes circonstances ; mais il dégage aussi une image de snob, du gars inaccessible et froid, ça dépend surtout du point de vue.
‹ particularité : maître de l'air.
‹ résidence : dans un appartement avec mes deux meilleurs amis, dans le quartier du Whitehorn.
‹ patronus : une hirondelle
Voir le profil de l'utilisateur
weeeesh coéquipier yeahyeahyeah

• • •


I like the thrill, nothing's gonna make me feel this real. so baby don't go home I don't wanna spend tonight alone. baby please would you end your night with me ? don't you leave me all behind, don't you leave my little life, don't you leave my little lie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 14:37

Invité
Invité
Rebienvenuuuuue kr

Bon moi j'ai retenu un truc puuuuuuug potte

Bon courage pour la suite de l'accouchement, c'est un garçon :russe:

PS : le vava, jpp mdr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 15:56

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5452
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
REBIENVENUUUUUUE et bon courage avec ta fiche minikr
Hâte de voir ce que tu vas faire de lui yeah

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: KENNY ∞ A PERFECT STORM   Lun 15 Mai 2017 - 23:22

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/05/2017
‹ messages : 20
‹ crédits : avengedinchains(avatar) ; bat'phanie (sign)
‹ dialogues : #394F76
‹ liens utiles :
‹ âge : 21
‹ occupation : poursuiveur pour les Falmouth Falcons
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1993-2000
‹ baguette : Orme, coeur d'hippogriffe, 31 cm.
‹ gallions (ʛ) : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Mercii kr

Come here Thunder mine

Dorofey, un beau garçon même, tant que les chevilles passent ça devrait aller What a Face

June, j'vais faire de mon mieux pour satisfaire l'attente promis potte

• • •


EXCUSE ME WHILE I KISS THE SKY
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

KENNY ∞ A PERFECT STORM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» IMCHEYENNE 2.0 ; are you ready for a perfect storm ?
» Dr. Kenny Bastien grand pretre du populisme lache le navirre
» picture perfect memories - nolà
» Perfect World
» Perfect night ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: validés
-