Partagez | .

sujet; (elisha) outrun my gun
MessageSujet: (elisha) outrun my gun   Ven 12 Mai 2017 - 0:46

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : hit me up
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 308
‹ crédits : BLØOM CØMETE.
‹ dialogues : olive.


‹ âge : trente ans
‹ occupation : à la tête d'un trafic de créatures magiques.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : taillée dans un bois de rose assez souple, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-huit centimètres, rigide elle se prête bien aux sortilèges de défense et d'attaque, rapides à défaut d'être puissants.
‹ gallions (ʛ) : 672
‹ réputation : on dit de moi que je suis prête à tout pour obtenir ce que je désire. Mon passé reste un mystère et on se méfie beaucoup de moi.
‹ particularité : une semi-louve assumée et une sorcière du feu qui s'ignore.
‹ faits : Suite à des ennuis avec la police moldue puis magique, je prétends m'appeler Kala Shaik, sang-mêlée venue tout droit d'Inde (avec l'accent qui va avec, mais que je perds facilement). J'ai moi-même mis l'ancien chef du trafic de créatures magiques derrière les barreaux en le dénonçant après qu'il m'ait mise sur le banc suite à l'attentat de Sainte-Mangouste où j'ai perdu une jambe.
‹ résidence : dans un luxueux appartement du Londres moldu (Knightsbridge).
‹ patronus : un tigre
‹ épouvantard : un homme sans visage, mon paternel, le vrai celui que j'ai jamais connu et qui me prive ainsi de la connaissance d'une partie de mes origines.
‹ risèd : mon géniteur.
Voir le profil de l'utilisateur
elijah buckleyi don't have a plan, i have an enemy and i won't stop until he's dead or i am

Les gens sont vraiment stupides sur MSN. Trishna a remarqué ça surtout avec la copine d’Alec qui y raconte littéralement sa vie. Elle serait si facile à trouver, si elle le voulait, la menace implicite si facile à rendre réelle. Bien sûr, elle n’y pense plus désormais parce qu’Alec semble avoir trouvé le chemin de sa confiance et qu’elle n’a plus de raison de lui faire peur pour s’assurer de sa loyauté et de son bon travail. De toute façon elle ne pense plus trop au travail, elle a d’autres ennuis, qu’elle a oublié dans un cottage près de Plymouth, entre grains de sable entre ses doigts et farine jetée à la figure de Kenna et ses lèvres contre sa peau et son sourire et sa paume contre la sienne quand elles se baladaient au bord de l’eau. Elle va définitivement mieux que quand Alec la trouvée dans son local le premier mai après que MSN lui ai gâché la vie. Mais si elle a oublié ses problèmes, ils n’ont pas disparu en quelques jours et maintenant qu’elle est requinquée, elle est prête à aller les affronter. Elle n’est même pas encore repassée chez elle, elle n’a même pas encore parlé au moindre membre de son trafic, jeté un œil au moindre journal quand elle rallume le POW qu’elle a gardé éteint pendant plusieurs jours et tombe un peu par hasard sur son feed sur MSN, sur un scroll d’Elijah. Les gens sont vraiment stupides sur MSN. I’ll be the one coming for you qu’il a osé lui envoyer, well, il a parlé un peu vite. Elle envoie un ou deux quickies pour choper l’information de l’horaire et le lieu du match des Faucons de Falmouth auquel Elijah compte assister et remet son POW dans sa poche, très satisfaite; le karma est de nouveau de son côté il faut croire car si Elijah a posté le scroll il y a quelques jours déjà, le match est le jour même.

Trishna se fiche du Quidditch comme d’une guigne, c’est probablement le premier match qu’elle va voir depuis Poudlard — et encore elle ne daignait aller dans les gradins à l’époque que si un de ses date du moment était sur le terrain —, mais elle se fiche du match et de son résultat, and if she has her way, elle ne restera même pas jusqu’à la fin. Juste une petite conversation, c’est tout ce qu’elle demande. Ses lunettes de soleil sont un peu trop grandes, dévorant la moitié de son visage, c’est bien exprès, évidemment, comme la casquette qu’elle a enfoncée sur son crâne, elle ne voudrait pas qu’il la voie en premier. Le truc, c’est qu’elle est bien moins en colère que lui ce qui est une première en réalité parce que Trishna a parfois l’impression de n’être plus que fureur depuis des années, avant la griffure déjà, mais d’autant plus depuis qu’une louve vit avec elle. Peut-être que c’est grâce à ses jours passés loin de tout. Peut-être que c’est aussi qu’elle comprend la haine d’Elijah (un peu) et que même si ça la met dans une merde noire, elle sait qu’elle aurait fait la même chose (et pire) à sa place. Elle ne cherche pas la bagarre — du moins pas en premier lieu — ce qui est là encore un peu inhabituel. Elle n’a pas menti en lui disant qu’elle préférait s’expliquer ailleurs que sur MSN et le sourire qui a étiré ses lèvres en voyant son scroll c’était pas celui, carnassier, de la louve, mais un sourire qu’elle n’a pas eu depuis longtemps, un sourire plus innocent; she can fix this. Elle doit au moins essayer. Sinon…sinon elle fera ce qui doit être fait.

Elle arrive un peu plus tôt, comme elle espère que lui le fera, slalome habilement entre les badauds, le regard à l'affût. C'est un peu par miracle qu'elle le repère près d'un stand de boissons, elle attend qu'il récupère sa commande (c'est mieux s'il a les mains occupées) et se glisse derrière lui alors qu'il retrouve la foule qui s'avance vers les gradins. “Hi there” chuchote-t-elle contre son oreille. Il la hait et elle le lui rend bien parce qu'il a manqué de détruire tout ce qu'elle a construit d'un simple commentaire sur son MSN, mais elle est contente qu'il soit vivant. Pas tellement parce que ça fait d'elle quelqu'un de mieux (ça fait peut-être même quelqu'un de pire, parce qu'elle l'a laissé pour mort et il ne l'était pas), mais parce qu'elle est contente qu'il ne soit pas mort comme ça, si salement, comme les autres membres de la BPM chargés de la capturer ce soir-là. Elle ne se sent pas coupable, parce que même si c'est à cause d'elle qu'ils se sont retrouvés face au loup, ce n'est pas elle qui les a tué, ce n'est pas de sa faute. Mais Elijah, ça l'embêtait un peu quand même. Elijah elle l'aimait bien. “I'm unarmed.”  précise-t-elle aussitôt pour pas qu'il se mette à beugler ou lâche tout pour prendre sa baguette, elle n'est pas venue pour ça. Sauf qu'ensuite elle songe que c'est peut-être pas la meilleure chose à quelqu'un qui lui en veut; “Or maybe I've got hitmen hidden all over the place, who knows with a criminal like me aye?” un sourire amusé hante ses lèvres, mais ne fait pas briller ses yeux. Ce n'est pas comme ça qu'elle a envie d'être vue par une des rares personnes qui la connait, la connaissait, elle, Trish.  “I just want to talk.

• • •

Every day a nigga try to test me, every day a nigga try to end me. Pockets overweight gettin' hefty. Coming for the queen that's a far cry. You talking money need a hearing aid, you talking 'bout me I don't see a shade. Switch up my style I take any lane, switch up my cup I kill any pain
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (elisha) outrun my gun   Jeu 18 Mai 2017 - 8:24

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 852
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
trishna ahmedi don't have a plan, i have an enemy
and i won't stop until he's dead or i am

Il aurait dû savoir parce que dès le moment où il a posé un pied dans le stade, il a ressenti une gêne, quelque chose d'indescriptible qu'il a ressenti à plusieurs reprises ces dernières années, en rencontrant June de nouveau, et Édouard, et Rohan notamment. Une gêne étrange qui se glisse sous la peau et s'entrelace aux os; il a mis ça de côté, bien entendu, parce que c'est quasi-impossible qu'il rencontre une autre création de Claevis... n'est-ce pas? Après tout, il avait l'habitude de finir ses victimes et ils ne sont tous que des erreurs, ils ne devraient pas être en vie. C'est impossible et c'est juste l'idée d'être un endroit aussi bondé qui le met mal à l'aise, oui, c'est sans doute cela.
La semaine d'anniversaire de Rhaenys se passe excellemment bien, elle a insisté pour que ça s'appelle comme ça. Ils sont allés dîner au Dirico Express (of all places) le jour-même et aujourd'hui, c'est le match généreusement offert par son père Marcus auxquels ils assistent, avec tout le monde — Shin (qui semble un peu plus apprécier Flint maintenant qu'il a fait ça pour eux), Sun bien entendu, June, Teddy et Viola, les tuteurs de Scorpius ont refusé de le laisser venir... Mais Rhaenys est heureuse. Elle porte les couleurs des Falcons et elle est impatiente de rencontrer Jules Ackermann, la capitaine de l'équipe, apparemment ils vont pouvoir aller backstage après le match et une fois que les joueurs auront quitté les vestiaires. Elijah ne peut pas s'empêcher d'être impatient lui aussi. C'est vraiment une opportunité improbable et incroyable, ils ont les meilleurs sièges du stade, ni trop haut ni trop bas, de la place et même un peu de silence. C'est... incroyable et il ne peut pas s'empêcher d'être un peu amer parce qu'il est redevable à Marcus Flint maintenant. Mais le bonheur de Rhaenys lui suffit, ceci dit.  Si elle est contente, il l'est aussi.

To a certain extent.
Il aurait dû savoir que quelque chose n'allait pas se dérouler parfaitement. Il est descendu pour aller leur acheter à manger, à tout leur petit régiment, et il a vraisemblablement trop de choses à porter même si il manage plus ou moins jusqu'à ce qu'on lui murmure à l'oreille: “ Hi there. ” Même ses sens de semi-loup l'ont failli, avec le bruit ambiant et l'impression d'inconfort qu'il ressent depuis le début. Il se détourne pour observer qui vient de l'interpeller et se fige en voyant Trishna, juste devant lui. I'll be the one coming for you, la seule promesse qu'il n'ait jamais gardée; mais c'est peut-être mieux que ce soit elle qui le trouve, ça lui épargne un peu de souci pour rien.

Toute couleur a disparu du visage d'Elijah alors qu'il considère celle qu'il pensait disparue à jamais. Ils ont changé, ils ont grandi, ils ont évolué depuis la dernière fois qu'ils se sont vus, depuis les griffes du loup-garou profondément enfoncées dans sa chair à lui et la sienne à elle certainement.

Elijah, d'ordinaire, n'est pas quelqu'un de colérique, au contraire. Il n'a pas un tempérament aussi instable qu'un Édouard ou fiery comme June. Mais en cet instant précis, il a l'impression de brûler de l'intérieur tant il est énervé, en colère, rageur. Il a fait la paix avec son loup depuis longtemps. Ils vivent en harmonie, on ne le surnommait pas le loup pour rien, informellement, parmi les Insurgés. Pour la première fois depuis longtemps, pourtant, il a envie de laisser la place au côté lupin de sa magie. De perdre le contrôler en se jetant sur elle, sur Trishna, celle qui a failli le tuer avec son inconscience.

Celle qui l'a laissé pour mort.

I'm unarmed. ” Sa baguette à lui est dans sa poche mais c'est un détail parce qu'il n'a qu'une envie: l'attraper par le  col et la frapper jusqu'à ce qu'elle soit qu'un amas de sang et de douleur, comme lui sur le sol de cette maison moldue où elle l'avait laissé pour mourir. “ Or maybe I've got hitmen hidden all over the place, who knows with a criminal like me aye? ” Elijah ne dit rien. Il a peur que parler ouvrirait toutes les vannes de sa colère. “ I just want to talk. ” Il est à deux doigts de lâcher ce qu'il tient dans ses mains pour lui sauter dessus et lui arracher la gorge à coups de griffe mais à la place, il raffermit sa prise sur la nourriture et boissons à l'équilibre déjà inadéquat. Il y a du monde autour d'eux mais Elijah s'en fiche. Il a du feu sous la peau. Il va le tuer. Il va la tuer. Il veut la tuer, c'est la première fois qu'il ressent ça pour quelqu'un et non pour toute une association de gens comme les Mangemorts, leurs ennemis durant la Guerre. Là, c'est elle qu'il veut tuer, et ses raisons sont purement personnelles. “ Then you start talking, ” qu'il siffle entre deux rangées de dents serrées. Il a l'impression d'être écorché vivant tant ça lui fait mal de rester immobile. “ And you better strike my interest, because I can't think of anything you could tell me that wouldn't make me want to murder you right there.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (elisha) outrun my gun   Jeu 18 Mai 2017 - 20:48

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : hit me up
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 308
‹ crédits : BLØOM CØMETE.
‹ dialogues : olive.


‹ âge : trente ans
‹ occupation : à la tête d'un trafic de créatures magiques.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : taillée dans un bois de rose assez souple, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-huit centimètres, rigide elle se prête bien aux sortilèges de défense et d'attaque, rapides à défaut d'être puissants.
‹ gallions (ʛ) : 672
‹ réputation : on dit de moi que je suis prête à tout pour obtenir ce que je désire. Mon passé reste un mystère et on se méfie beaucoup de moi.
‹ particularité : une semi-louve assumée et une sorcière du feu qui s'ignore.
‹ faits : Suite à des ennuis avec la police moldue puis magique, je prétends m'appeler Kala Shaik, sang-mêlée venue tout droit d'Inde (avec l'accent qui va avec, mais que je perds facilement). J'ai moi-même mis l'ancien chef du trafic de créatures magiques derrière les barreaux en le dénonçant après qu'il m'ait mise sur le banc suite à l'attentat de Sainte-Mangouste où j'ai perdu une jambe.
‹ résidence : dans un luxueux appartement du Londres moldu (Knightsbridge).
‹ patronus : un tigre
‹ épouvantard : un homme sans visage, mon paternel, le vrai celui que j'ai jamais connu et qui me prive ainsi de la connaissance d'une partie de mes origines.
‹ risèd : mon géniteur.
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah est très pâle, ce qui se voit même sur son visage en soi naturellement blanc. Elle se demande ce à quoi il songe en se retrouvant devant elle, s'il va essayer de la tuer sur le champ ou pas. Elle ne veut pas se demander, donc elle préfère prendre d'office le contrôle de la conversation. Mais elle peut presque sentir sa haine et sa colère, et alors même qu'elle parle et espère qu'il l'écoute, elle se demande surtout ce qui le retient. Il ne répond pas au début et elle se demande aussi ce que ça veut dire, elle se demande s'il l'a bien entendue, elle se demande aussi pourquoi il a tant de choses dans les mains, combien y a de personnes avec lui, quelle genre de festivités elle est en train de gâcher. Elle s'en fiche, vraiment elle s'en fiche totalement, elle n'a pas zoomé sur la gueule de la gamine dans sa photo de profil pour essayer de deviner si c'était la sienne. Un war hero comme lui peut aussi simplement servir de tuteur à une sang-pur arrachée à ses parents. Elle l'en croit tout à fait capable. Mais elle s'en fiche de toute façon. Elle le hait. Même s'il n'y avait pas eu les messages, s'il ne l'avait pas retrouvée, s'il n'y avait pas eu le loup presque huit ans plus tôt, ce soir-là il était avec d'autres membres de la bridage de police magique, il allait la coffrer; de toute façon l'amitié était morte et enterrée.

 “ Then you start talking, ” qu'il fait enfin et elle doit presque retenir un soupir de soulagement. Elle a gagné un peu de temps. Ses dents serrées et la colère qui s'échappe toujours de lui de façon presque palpable ne font aucun effet à Trishna, elle n'en attendait pas moins. “ And you better strike my interest, because I can't think of anything you could tell me that wouldn't make me want to murder you right there. Harsh. Mais elle comprend, elle penserait la même chose et n'est pas certaine qu'elle-même aurait su garder son calme même quelques minutes pour le laisser s'expliquer. Ça l'étonne juste de lui, un petit peu, il n'est pas comme elle justement. “ Look I thought you were dead.” Et qu'il n'y avait plus rien à faire pour lui. Elle commence mal mais peu importe c'est la vérité, et c'est ça que les gens veulent non ? “ Hell, I thought I was going to die too, I don't even know how I found it in me to disapparate, it's not like I could have stopped him, her? It. Whatever.” Elle ne sait rien de son créateur, comme elle ne sait rien d'une éventuelle meute, comme elle n'a jamais ressenti cette espèce de traction qui la pousse vers Elijah et n'a donc aucune idée ni de ce que c'est ni de pourquoi ça lui fait ça, ni du fait que c'est un peu ça en réalité qui lui a permis de le retrouver si vite. Elle aurait pu se renseigner évidemment, elle aurait du, mais elle ne croyait pas qu'une meute pouvait faire quoique ce soit pour elle à l'époque, disparaître c'était sa priorité. Depuis, elle aurait pu, mais à quoi bon ? Elle s'en sort bien toute seule. Elle n'a besoin de personne. “ Besides we were on opposite sides there Eli, you were out to get me if I remember correctly.” Pas sans raison, évidemment, elle devait son mandat d'arrêt aux sorts jetés pas devant mais sur deux policiers moldus qui l'ont trouvée devant chez ses grands-parents, eux-mêmes la cherchant pour sa prétendue qualité de chef d'un réseau de trafic de stupéfiants. Si on regarde bien c'est un peu tout de la faute de Sam. Rien avoir avec elle, finalement, c'est lui qu'elle devrait aller tuer pour se venger. Sauf que, c'est aussi oublier que sans son casual shoplifting, les autorités moldues n'auraient jamais su qui elle était et peut-être que ça n'aurait pas inspiré Sam à faire d'elle son bouc émissaire. Whatever c'était il y a trop longtemps, de l'eau a coulé sous les ponts.

Elle sait bien que c'est pas du tout ce qu'il a envie d'entendre, sauf que précisément elle ne sait pas ce qu'il peut vouloir entendre. Elle ne sait pas ce qui se dit dans un moment comme ça, ce qui peut être fait pour se faire pardonner. Et puis, elle s'en fiche de son pardon, elle veut juste pas qu'il la balance, ni la livre aux autorités. Elle veut juste qu'il lui foute la paix, le reste, elle a tiré un trait dessus depuis longtemps. Toute seule, toujours toute seule remember? Y a que comme ça qu'elle ne peut pas être trahie. “ I don't expect forgiveness. But I mean it: I'm happy you're alive. You didn't deserve to go like that, I regretted that honestly, when I thought you were dead, I thought it was a shame. I don't expect you to understand what's it's like, you've always had people around, you had a team that night, I guess they're all gone?” Elle marque une pause mais n'attend pas qu'il réponde. “ I s'ppose you'll say it should have been me and not them, maybe so. Maybe that would have been the right thing.” Elle hausse une épaule, right, wrong, elle y pense le moins possible, parce qu'elle sait de quel côté elle se trouve. Elle sait que ça n'a pas toujours été le cas. Elle sait qu'elle ne s'en fout pas autant qu'elle devrait, ni qu'elle n'en a l'air. Elle ne s'attend pas à ce qu'il comprenne ce que c'est le chacun pour soi. Elle ne s'attend pas à ce qu'il comprenne qu'elle a fait la seule chose possible pour elle à ce moment là; essayer de sauver sa peau, parce que jamais personne autour d'elle n'aurait fait autre chose si elle avait été à la place d'Elijah. “ But here I am. I survived, on my own and I'm not gonna apologize for that nor expect you to be happy about it. But it's been eight years. There's been a war. We probably both almost died a hundred times. Can't you let it go?” C'était une erreur de venir. Bien sûr qu'il ne va pas lui dire que, oui, il peut passer l'éponge. Il la hait, with good reasons too. Elle n'est pas douée pour les excuses, c'en n'est même pas, elle n'est pas douée pour régler les problèmes sans ses poings, ou des gallions ou des menaces ou du bluff. Elle ne sait plus comment ça marche; elle ne sait plus ce que c'est d'être Trishna et pas Kala.

• • •

Every day a nigga try to test me, every day a nigga try to end me. Pockets overweight gettin' hefty. Coming for the queen that's a far cry. You talking money need a hearing aid, you talking 'bout me I don't see a shade. Switch up my style I take any lane, switch up my cup I kill any pain
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (elisha) outrun my gun   Dim 28 Mai 2017 - 18:36

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 852
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Look I thought you were dead. ” C'est un sourire presque malsain qui se hisse sur les lèvres d'Elijah. Mais encore? semble-t-il dire. Il se doute bien que Trishna pensait qu'il était mort. Fuck, il comprend même pourquoi elle l'a laissé pour mort. Et ça fait longtemps qu'il a accepté qu'il était semi-loup, que sa vie était différente, que sa mère et sa soeur ne pourraient jamais l'accepter pour qui ils étaient, longtemps qu'il a fait la paix avec tout ça. Mais il n'a pas en lui de pardon pour Trishna, qui l'a abandonné là-derrière, avec toutes les bonnes raisons du monde, certes... et puis il se souvient des autres membres de la brigade envoyé avec lui, morts, morts. C'était la première fois qu'il voyait un cadavre; les détails sont à jamais gravés sur sa rétine. “ Hell, I thought I was going to die too, I don't even know how I found it in me to disapparate, it's not like I could have stopped him, her? It. Whatever. Him, a-t-il envie de la corriger. Him. Claevis. Ce fils de pute qui a transformé June et Rohan et Édouard, qui l'a griffé lui et Angus. Il a ruiné leur vie mais il leur a aussi permis de se retrouver, former une Meute; donc Trishna fait partie. Elijah sent l'attraction, l'horrible sentiment d'appartenance et de loyauté; il sent ce fil qui les relie et il le vomit, il le déteste. Elle ne fera jamais partie de la Meute, elle ne le mérite pas et surtout, il ne pourra jamais lui faire confiance. Ils ont enterré leur amitié il y a bien longtemps. “ Besides we were on opposite sides there Eli, you were out to get me if I remember correctly. I remember. ” Il est en train de perdre patience.

I don't expect forgiveness. But I mean it: I'm happy you're alive. You didn't deserve to go like that, I regretted that honestly, when I thought you were dead, I thought it was a shame. I don't expect you to understand what's it's like, you've always had people around, you had a team that night, I guess they're all gone? ” Il la foudroie du regard. Oui. Ils ne sont pas partis, ils sont morts. Ils ont été étripés et égorgés sous ses yeux impuissants. Il n'a rien pu faire pour les sauver ou les aider. Il baignait quasiment dans leurs sangs quand les secours sont arrivés, et il était à peine conscient quand on l'a embarqué direction Saint-Mangouste. Les traits d'Elijah, tendus au possible par la couleur, se défont en se rappelant ces images horribles. “ I s'ppose you'll say it should have been me and not them, maybe so. Maybe that would have been the right thing. ” Oh oui, ça aurait été la bonne chose à faire. Right and wrong, Elijah sait parfaitement bien faire la différence, et il sait aussi de quel côté il se tient. Et de quel côté Trishna se tient elle. Il se demande bien ce qu'elle a pu faire pendant toutes ces années, ce qu'est devenu sa vie... puis il décide qu'il s'en fout, qu'il la hait, d'une manière viscérale et particulière. Tout en elle l'attire, dans le sens qu'ils partagent un Créature; tout en elle le répulse, parce qu'ils ont bien changé et qu'elle l'a trahi.

Laissé pour mort, à mouiller dans le sang de ses collègues. Laissé pour mort, souffrant et sur le point de mourir, sa chair pour toujours marqué par les griffes du loup, les cicatrices argentées sur sa peau blême. Il la hait tellement que quand elle reprend, elle lui coupe le souffle tant il est incapable de- “ But here I am. I survived, on my own and I'm not gonna apologize for that nor expect you to be happy about it. But it's been eight years. There's been a war. We probably both almost died a hundred times. Can't you let it go? ” -de let it go. Et cette impression est étrange, parce qu'Elijah sait qu'il devrait, que ça ne fait aucun sens de retourner les cendres et les ruines d'une amitié depuis longtemps révolue. Mais quelque chose le retient, entretient la flamme de sa colère et de sa rage. “ What are you doing here, Trishna? ” Il n'utilise même pas le Trish normal et usuel d'avant; sa voix vibre de venin et de dégoût, de mépris et de haine. “ You're not looking for my absolution. So what do you want from me? I don't care about your regrets and I don't understand why you're stirring up a past that's long gone. So I'm guessing you have something to ask me otherwise- ” Il s'interrompt. Il tremble, littéralement, figé pour ne pas se jeter sur elle. “ Otherwise you made a terrible mistake coming here, ” grogne-t-il, serrant les mâchoires.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (elisha) outrun my gun   Lun 29 Mai 2017 - 22:57

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : hit me up
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 308
‹ crédits : BLØOM CØMETE.
‹ dialogues : olive.


‹ âge : trente ans
‹ occupation : à la tête d'un trafic de créatures magiques.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : taillée dans un bois de rose assez souple, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-huit centimètres, rigide elle se prête bien aux sortilèges de défense et d'attaque, rapides à défaut d'être puissants.
‹ gallions (ʛ) : 672
‹ réputation : on dit de moi que je suis prête à tout pour obtenir ce que je désire. Mon passé reste un mystère et on se méfie beaucoup de moi.
‹ particularité : une semi-louve assumée et une sorcière du feu qui s'ignore.
‹ faits : Suite à des ennuis avec la police moldue puis magique, je prétends m'appeler Kala Shaik, sang-mêlée venue tout droit d'Inde (avec l'accent qui va avec, mais que je perds facilement). J'ai moi-même mis l'ancien chef du trafic de créatures magiques derrière les barreaux en le dénonçant après qu'il m'ait mise sur le banc suite à l'attentat de Sainte-Mangouste où j'ai perdu une jambe.
‹ résidence : dans un luxueux appartement du Londres moldu (Knightsbridge).
‹ patronus : un tigre
‹ épouvantard : un homme sans visage, mon paternel, le vrai celui que j'ai jamais connu et qui me prive ainsi de la connaissance d'une partie de mes origines.
‹ risèd : mon géniteur.
Voir le profil de l'utilisateur
What are you doing here, Trishna? ” Elle essaye de voir le positif, au delà du Trishna empli de dédain, de haine et de mépris. Elle se dit qu’il aurait pu lui sauter dessus si c’est ce qu’il veut faire, lâcher ce qu’il a dans les bras et sortir sa baguette. La colère vibre encore presque visiblement autour de lui, elle sait qu’elle n’a pas gagné, mais elle sait que c’est déjà pas mal qu’ils n’en soient encore qu’aux paroles. De toute façon elle ne compte pas s’éterniser, elle ne peut pas s’éterniser et risquer de se faire prendre, elle ne peut pas tout perdre, pas maintenant, pas après tant d’efforts. “ You're not looking for my absolution. So what do you want from me? I don't care about your regrets and I don't understand why you're stirring up a past that's long gone. So I'm guessing you have something to ask me otherwise- ” Elle hausse un sourcil, attendant la suite, avec une anxiété un peu surprenante. Elle s’en fiche, elle s’en fiche totalement. Et elle n’a pas peur de lui d’ailleurs, elle lui a échappé une première fois, elle peut le faire de nouveau. “ Otherwise you made a terrible mistake coming here, ” There it is. La menace du Gentil. La menace de celui qui a la loi avec lui. Étonnement un sourire étire brièvement les lèvres de Trishna ; Elijah est aveuglé par la colère ou bien il joue les idiots. “Oh” le honey qui lui pend aux lèvres est remplacé par un “Eli” presque tout aussi moqueur   “ I’m not the one stirring up the past you are. You did when you commented that scroll. You’re the one that threatened me.” Elle n’est pas là pour le plaisir et elle n’étale pas ses quelques regrets pour un sourire. Elle est là parce qu’elle n’a pas envie de courir, ni de faire quelque chose qu’elle risquerait de regretter encore plus. Elle ne cherche ni absolution ni amitié, elle veut juste qu’il la laisse tranquille. Elle est là pour sauver ce qu'elle a mis tant de temps à construire, après avoir déjà risqué de tout perdre cent fois. Elle est là pour que cette nuit où ils ont tous les deux été transformés elle ne s'en soit pas sortie en vain, pour finir là où on a toujours voulu l'envoyer, elle qui a toujours tant dérangé.

You said you’d find me first…well here we are…I found you.” Son ton est plat, l’ombre d’un sourire hante de nouveau ses lèvres; elle le laisse libre d’interpréter  ses mots comme il le souhaite. Boast, simple statement, threat. Elle-même ne sait pas trop. Mais elle l’a trouvé en premier, elle a donc l’avantage, c’est tout ce qui importe. “ You're right. I'm not looking for absolution. Because we weren't even friends then, were we? What with you hunting me down like a rabbit? ” Elle pourrait tout lui dire, tout lui rappeler; comment c'était à lui et ses amis de la BPM qu'elle cherchait à échapper avant l'intervention du loup-garou que pendant un instant elle a presque cru divine tant elle tombait à pic pour elle. Elle pourrait lui dire aussi pourquoi elle s'en est prise aux deux policiers moldus. Peut-être qu'à une époque Elijah aurait même pu comprendre. Mais elle ne croit pas que ce soit encore possible et puis; surtout, comme ils ne sont pas là pour faire son procès à elle, elle n'est pas là pour rejeter le blâme sur lui non plus. Pourtant elle en a des choses à dire. Et elle en a, elle aussi, de la haine à revendre. “ I'm here because you made me, with the bullshit you pulled on MSN. Clearly I'm not the one hung up on the past… ” Elle n'est pas là pour l'énerver, mais ça lui vient si facilement et il est si peu coopératif. C'est lui qui a commencé à remuer le passé qu'elle aurait pu pour sa part laisser de côté pour le restant de ses jours. “ Leave me alone. That's what I'm asking. Leave me alone. Let it go. ” Il a une vie Elijah. Avec son MSN et ces gens qui le suivent et sa médaille de héros de guerre et la petite fille dont il semble avoir la garde. Il a une vie sûrement très sympathique et Trishna n'a pas particulièrement envie de la ruiner. Elle peut très bien s'en tenir à l'écart, s'il promet d'en faire autant. Elle préfèrerait. Elle en a assez du sang sur ses mains.

• • •

Every day a nigga try to test me, every day a nigga try to end me. Pockets overweight gettin' hefty. Coming for the queen that's a far cry. You talking money need a hearing aid, you talking 'bout me I don't see a shade. Switch up my style I take any lane, switch up my cup I kill any pain
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (elisha) outrun my gun   Ven 23 Juin 2017 - 15:12

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 852
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, Eli. ” Le surnom ne l'a jamais dérangé mais dans la bouche de Trishna, c'est la pire insulte du monde. Elijah reste silencieux, lui décoche un regard noir en serrant les dents, se tendant et se crispant encore plus qu'avant si c'est possible. “ I’m not the one stirring up the past you are. You did when you commented that scroll. You’re the one that threatened me. ” Il pensait tellement avoir move on. Il ne lui a jamais pardonnée mais au moins l'avait-il oubliée, au moins s'était-il focalisé sur lui et sa propre guérison plutôt que sur elle; mais apprendre qu'après tout ce temps, elle existe encore, est bien plus difficile que tout ce qu'il aurait pu prévoir. “ You said you’d find me first…well here we are…I found you. ” Il ignore ce qu'elle entend par là et n'a même pas le coeur d'être vexé ou déçu d'effectivement ne pas avoir été celui à la trouver. Ceci dit, il est content qu'elle soit venue, ça veut bien dire qu'elle s'est sentie particulièrement menacée et ça c'est bien pour lui. Elle peut bien avoir l'upperhand parce qu'elle est venue mais ça revient au même pour lui, même si Elijah aurait préféré ne pas se faire surprendre ainsi. L'important c'est qu'ils soient face-à-face. “ You're right. I'm not looking for absolution. Because we weren't even friends then, were we? What with you hunting me down like a rabbit? ” Les traits d'Elijah s'affaissent pendant un moment, avant de se figer dans une expression sombre. Ils étaient amis mais très bien. Ça ne compte pas beaucoup, bien entendu, puis qu'il était sur ses traces pour l'arrêter, et puisqu'elle l'a laissé pour mort. Mais... tout de même, ça comptait un peu pour Elijah.

I'm here because you made me, with the bullshit you pulled on MSN. Clearly I'm not the one hung up on the past… ” Ça l'agace qu'elle lui dise ça. Ça l'énerve. Ça l'enrage, en fait. “ Leave me alone. That's what I'm asking. Leave me alone. Let it go. ” Let it go. C'est exactement ce qu'il fait quand toute la nourriture et les boissons qu'il a acheté finissent parterre et qu'il attrape Trishna par le col, violemment, l'attirant à lui jusqu'à ce qu'ils soient nez-à-nez. “ I feel it on you too. He scratched you too. ” Il a envie de lui arracher les yeux. Des gens les regardent, la nourriture gâchée à ses pieds et la tension dans tout son corps, alors qu'il n'a qu'une envie: lui faire payer ses mots et ses actes passés; alors il se sent obligée de la relâcher, la repoussant brusquement pour la faire reculer un peu. “ I almost died that night and wished I had for so long. Because you were a coward and a traitor and a bitch and I swear to god, Trishna, if I ever see you again, I will kill you. ” Il a une grimace dégoûtée en se reculant lentement, écrasant ce qu'il a renversé parterre mais s'en fichant complètement, gardant son regard sur Trishna. “ I loathe you. ” Il secoue la tête. Il faut qu'il aille retrouver les autres. “ But here, now that we're clear, that settles it. I won't come for you and I'll leave you alone. But I swear, if I as much as see you in the corner of my eye, I won't hesitate, Trish.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(elisha) outrun my gun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vie est une pomme que j'ai décidé de croquer à pleines dents; Elisha
» Elisha Ahkisro [danseuse/artiste]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Somewhere over the rainbow ”
but you know legends never die
 :: Royaume-Uni; bring me the horizon
-