Partagez | .

sujet; haven + don't let our hearts freeze
MessageSujet: haven + don't let our hearts freeze   Mar 9 Mai 2017 - 15:03

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 346
‹ crédits : kiddo (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 757
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
haven + don't let our hearts freeze
I'm here no matter where you are, I'm waiting here with open arms, no matter where you are


(ootd) + 18h, Espresso Patronum. Il y avait entraînement aujourd’hui et même si elle a tout fait pour minimiser l’effort, c’était quand même plus fatiguant de voler après un papillon que de rediriger les cognards – elle était à deux doigts de l’attraper pour en faire une photo et poster sur msn mais Godzilla (aka Moriarty) est venu lui crier dans les oreilles et a effrayé son papillon. Ce n’était vraiment pas une très bonne journée mais en rentrant chez elle, morte de fatigue, agonisant de douleur, elle a eu quand même le temps de prendre un bain (pour un effort physique de 5 minutes sur le terrain) et même de faire une sieste (sachant qu’elle avait déjà dormi 10h cette nuit), au moins la soirée rattrape le désastre de son papillon perdu. Maquillage léger mais accentuant quand même ses yeux et ses lèvres, elle attache ensuite une cape blanche par-dessus sa robe rose avant de prendre son sac à mains et sa peluche witchy kitty assortie à sa propre tenue on fleek. Even ne lui a pas donné de détails via quicky sur les raisons qui l’ont poussé vivre en ermite ces derniers temps mais elle suppose que ça a probablement un lien avec Chang : pendant des mois, ils étaient comme cul et chemise, on ne pouvait pas voir Even sans que Chang soit dans les parages (au grand damn de Hazel qui n’était pas satisfaite de partager l’attention (déjà courte) d’Even avec quelqu’un d’autre). Et puis depuis deux ou trois semaines, Hazel les croise brièvement au Sawl Centre mais jamais ensemble et comme elle est une Harpie très occupée (à voler après un papillon), elle n’avait pas encore eu le temps de demander les ragots à Even. Mais apparemment les ragots bien salés vont arriver bientôt, d’où son timing parfait pour ne pas arriver en retard (chose qui est très rare puisque selon elle, le retard est une méthode d’entrée remarquable dont elle est diplômée).  

Sauf qu’elle fait quand même une entrée fracassante sans le vouloir, au moment où elle met les pieds à l’Espresso Patronum. Hazel est consciente que sa fanbase ne soit pas très remplie puisqu’elle est encore toute jeune dans le Quidditch et que son attitude assez spéciale ne plaît pas à tout le monde (et il faut reconnaître que tous ceux qui ne l’apprécient pas sont juste dans le déni) mais elle reste quand même plutôt proche de ses quelques fans qui se sont mis à adopter son mode de vie. Et de fait, passent souvent dans les lieux que Lynch fréquente, dont le café. C’est particulièrement plaisant comme feeling d’être adulée par de jeunes filles, surtout qu’elle repère sur ces filles des accessoires witchy kitty et damn, ça la rend fière d’être reconnue comme l’ambassadrice de cette marque (plus que pour son jeu au Quidditch). Avant de leur signer des autographes, elle repère rapidement Even assis à une table un peu recluse et un sourire suffisant vient étirer ses lèvres lorsqu’elle contourne les tables, ses fans la suivant comme si elle était quelqu’un d’important. « Vous savez, qu’elle commence à dire à l’attention de ses fans, menton en l’air et sourire toujours en place, j’ai accepté de faire du Quidditch pour la célébrité et les gallions. (au moins elle est franche) Et pour arriver au top niveau de la hazelution, il faut être très décontracté, ne jamais rien planifier à l’avance, prendre la vie comme elle vient, elle atteint la table d’Even et lui tapote la tête avant de prendre place à ses côtés, c’est ce que j’ai fait toute ma vie et regardez où j’en suis : meilleure batteuse (pas du tout, les meilleurs sont Sal et Greg mais personne ne le saura), plus belle harpie (là encore personne ne saura son mytho), la plus connue des Lynch (…c’est son frère-aîné en réalité), c’est facile d’arriver à mon niveau quand on fait le minimum requis, sans avoir d’objectifs. » Du coin de l’œil, elle voit Even rouler des yeux pendant que ses mini-Hazel écoutent attentivement tout ce qui sort de sa bouche. Certaines commentent des wow Hazel Lynch a tout compris dans la vie, elle est mon animal spirituel ou des j’aimerai tellement être comme elle, ne rien faire et tout réussir quand même dans la vie pendant que d’autres lui tendent des photos promotionnelles de Hazel (tirées du calendrier des Harpies) pour qu’elle signe des autographes (sous le nez d’Even qu’elle espère en train de mourir de jalousie).

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.


Dernière édition par Hazel Lynch le Mer 14 Juin 2017 - 17:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo !
‹ inscription : 29/01/2017
‹ messages : 766
‹ crédits : neo venus.
‹ dialogues : sienna.


‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ madelaine petsch ; calixe Davis w/ audreyana michelle; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.
‹ âge : 18 yo (19.12.85).
‹ occupation : ancien élève de Mahoutokoro, 1er cycle achevé au RU par correspondance (vitmagic). désormais étudiant à la WADA cursus Arts visuels. jobbe en tant qu'animateur au CEPAS en semaine et au dirico express le samedi (club d'art pour une ribambelle de gosses qu'il adore).
‹ scolarité : 1992 à aujourd'hui.
‹ baguette : cerisier, 27cm, écailles de kappa.
‹ gallions (ʛ) : 1290
‹ réputation : party boy, slut assumée, toujours partant pour des hook up sans signification et probablement un brin obsédé par le sexe, sans limite, dork en compagnie de ses potes, skater taré, doué avec les gosses, artiste prometteur.
‹ faits :
personnalité:
 



steven jiélùn li, dit evenpyrokinésiste • il porte le nom de sa mère, sorcière pangcah (taïwanaise), plutôt que le "Matsuoka" hérité de son père (japonais) • il a 4 soeurs • tyrannisé à l'école, il a fait une tentative de suicide à 13 ans et est encore aujourd'hui terrifié par le vide. • il a un soft spot pour les gosses mal aimés de son club d'art. • sa famille paternelle est propriétaire de Shape the Future (grand groupe spécialisé en technomagie), où sa mère travaille en tant que directrice marketing de la branche brit. son père a délaissé l'entreprise familiale au profit de sa passion pour l'art et est désormais directeur de la Wada. sa soeur aînée est créatrice de mode, la cadette ingémage chez des concurrents, tandis que les deux dernières sont encore aux études.

vu par le monde:
 


il a toujours un appareil photo, des multiplettes ou un pinceau au bout des doigts • big softie sous ses allures punk • aime être sous les feux des projecteurs lorsqu'il est dans son élément mais devient socially awkward et mal à l'aise avec les gens aussitôt qu'il doute de lui-même. • praise kink • il préfère cependant se tenir derrière la caméra plutôt qu'être mis en avant. • dents de lapin, sourire de bunny. • veut devenir photographe pro. • poste des cover de chant et de danse sur son msn pour satisfaire ses autres passions. • trop d'alcool, trop de sexe, trop d'orviétan, trop de boissons énergisantes. il ne peut pas s'empêcher d'abuser, bien qu'il ait vu sa sœur Lily frôler la mort à cause d'une overdose. • ses potes et lui sont adeptes de bodypainting et font office de toiles humaines les uns pour les autres. • a l'air mort quand il dort. • infoutu de cuisiner, vit de bouffe à emporter et de gras de fast food. • passe un quart de son temps au skatepark, un autre à l'Espresso Patronum, et sèche beaucoup trop les cours pour son bien. • il a un caméléon (kowalski) et mickey et lui ont adopté d'autres animaux, dont un hérisson et un chien.
‹ résidence : vit au Sawl Yard, dans un appart pour deux avec son bff Rhee Min Ki (aka Mickey), rentre chez ses vieux un week-end sur deux environ.
‹ patronus : un kappa, encore une fois. Son animal totem, décidément : très protecteur de son territoire.
‹ épouvantard : ses proches privés de mémoire. Depuis qu'on leur a rendu un Shin tout sauf lui-même, Even s'aperçoit qu'être totalement oublié par quelqu'un qu'on aime est presque aussi terrible que le perdre à jamais... ou peut-être pire.
‹ risèd : quelque chose ayant trait à son paternel, probablement, mais Even préférerait crever plutôt que l'avouer.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6592-even-human-soul-on-fire
Haven + don't let our hearts freezewarm me up

27mai 04. Déjà, ça a été gavé chiant de s'arracher à son pieux. Il y a migré et n'en a pas bougé depuis le 19, soit le Jour Maudit de la séparation (d'avec Nao) ayant précédé la Nuit Fatidique aka La Faiblesse aka La Concrétisation de Son Plus Inavoué Fantasme — en d'autres termes, la désacralisation de sa relation avec Shin. Even a été un Mess™️ les jours suivants, oscillant entre divers états plus ou moins inquiétants : tantôt il phasait en regardant le plafond, tantôt il gloussait comme un dindon fiévreux et rougissait jusqu'à la racine des tifs en repensant à Tout Ce Que Shinazir Sait Faire (ça mérite des majuscules), tantôt il chialait sa mère parce que Nao n'est plus le dernier homme à l'avoir touché et qu'il ne se souvient déjà plus de son odeur, tantôt il se laissait dépérir avec les grondements sourds de son estomac en guise de fond sonore et les yeux rivés sur les vidéos de Nao qu'il faisait tourner en boucle sur son pow. Tantôt il se blâmait d'avoir appelé Chang ce soir-là pour lui faire entendre combien il prenait son pied avec un autre, tantôt il regrettait d'avoir faibli et coupé l'appel au lieu de le laisser durer jusqu'à la fin. Tantôt il remettait en question sa valeur même, tantôt il buvait beaucoup trop ou se shootait, ce qui lui a valu de se faire engueuler vertement par Lily la fois où sa jumelle l'a retrouvé en total bad trip et a cru qu'il était en overdose (faut qu'elle s'calme la gonz, il n'en pp de lui dire qu'il gère ses doses et non il n'est pas dans le déni ok). Mais la crise monumentale était peut-être plus due au fait que perché comme il l'était, Even a tenté de se faire du mal, et qu'elle a dû l'en empêcher, et il ne se pardonne pas ça.

Ça fait mal mal mal mal mal, tout est douloureux. Tout le monde lui demande s'il va bien mais putain non il ne va pas bien, pourquoi il irait bien ? Bien sûr il a parlé avec Shinazir après Le Dérapage, et l'aîné a mis les choses au clair pour l'empêcher de flipper complètement sa race et de se mettre à l'éviter comme la peste (son impulsion première). Et certes, Even a été relativement incapable de ne pas rester immobile, bouche ouverte, à le fixer avec des yeux ronds la fois où le Moriyama s'est pointé dans sa chambre pour l'obliger à avaler quelque chose pour la première fois depuis des jours, mais well- on ne peut pas le blâmer ok ? Il a besoin d'assimiler. C'est un peu le gars après qui il thirst after, lowkey, depuis genre ses 15 ans, et il avait déjà assez de mal à se l'avouer à lui-même pour devoir maintenant assumer le fait que Nazir sait et que puisque Nazir sait, alors Shin comprendra pleinement quand il aura fini de reprendre la part d'espace qui lui revient à l'intérieur de ce corps (qui a baisé Even) (voilà, c'est dit) (Emi !! noona !!! GOMENE !!!!!) (parce que oui, Even a aussi passé une bonne partie de ces derniers jours à demander pardon en pensées à sa noona perdue et aussi à Sun bien qu'heureusement, son flamboyant et innocent rayon de soleil ne saura jamais ce qu'ont fait Even et son père à l'étage où elle dormait) (Even est un Total Mess™️ et il se sent vraiment terrible à chaque fois qu'il repense à cette nuit et doit se mordre la lippe pour s'empêcher de sourire).

C'est pas ça le vrai problème. Parce qu'ils sont au clair et qu'il n'y a pas de quoi s'embrouiller l'esprit pour du rebound sex, si exceptionnel ait-il été (même s'il était un peu bourré et un peu en déprime totale et qu'il a aussi un peu pleuré et dégouliné de morve sur l'épaule de l'autre — la honte). Après tout, pourquoi ne pas se foutre dans des merdiers encore plus profond quand on est déjà dans le mal ? Aucun souci, Even est un vrai champion dans ce sport là. Non, le problème, le vrai, réel et persistant et crève-cœur, c'est définitivement ce qui s'est passé avant, ce qu'il a tenté et tente encore de digérer et d'oublier : le fait qu'il ait perdu Nao.

Alors oui, affronter le monde extérieur n'a pas été facile. Ça ne fait que quelques jours, c'est douloureusement frais, et il se retrouve assis à l'EsPat alors qu'ils y ont une belle dose de souvenirs ensemble et qu'il est incapable de ne pas assimiler l'endroit à Chang. Craint d'ailleurs de l'y croiser et ne peut s'empêcher de se dévisser régulièrement le cou en priant Merlin qu'il ne soit pas là (ou y soit, à ce stade Even est si perdu qu'il ne sait pas ce qu'il veut).

Mais en plus, il n'a consenti à rompre son hibernation désespérée que parce que Hazel l'a eu à l'usure (elle le maraboute, heureusement qu'ils ont rompu parce qu'elle fait de lui ?? ce qu'elle veut ?? ce qui n'est pas ??? normal ???? bordeline flippant même ???). Résultat : il est là, dans un état de semi-angoisse semi-hystérie nerveuse, à regarder fréquemment par-dessus son épaule comme un mec hanté et à attendre d'avoir l'attention de madame, qui est actuellement occupée à parler à ses fans. Non mais sérieusement. Le plus hallucinant est quand même l'extase des gamines pré-pubères qui les encerclent, lorsque Hazel déclare au calme C’est facile d’arriver à mon niveau quand on fait le minimum requis, sans avoir d’objectifs. Comme si elle avait découvert la sacro-sainte tombe de Merlin alors que ??? Please, Even et elle se sont fait tellement de compé de celui/celle qui pioncera le plus longtemps quand ils étaient ensemble. Parfois leurs dates se composaient juste de ça : ils se contactaient via miroir à double sens (parce que les british étaient vraiment en r'tard pendant la guerre et qu'ils n'avaient que ces trucs démodés à proposer)) et dormaient le plus LONGTEMPS possible tout en restant connectés, tentant de battre leur précédent record et surtout, de l'emporter sur l'autre ; le premier à émerger était le perdant. Bref, il devrait recevoir un pourcentage de ce qu'elle gagne pour avoir ardemment contribué à son succès, parce qu'on n'atteint pas seul un tel niveau de Flemme™️, thankyouverymuch. Cela dit, il est humble et a des sous (enfin, sa vieille a des sous et, techniquement, elle lui serre la ceinture en ce moment mais c'est ok : Even est un garçon simple et conscient des vraies valeurs et les fringues qu'il achète ne tournent qu'autour de 30 gallions* la pièce, il est capable de vivre dans le dénuement) alors il ne réclame rien. C'est la raison pour laquelle leur rupture s'est faite plus ou moins à l'amiable : ils ont eu du mal à cause de leur caractère respectif mais y ont vraiment mis du leur, mine de rien, pour faire en sorte que les engueulades (scènes de ménages, comme les qualifie un Mickey blasé) ne dépassent pas un certain seuil de mesquinerie. L'équilibre est la clé (quelqu'un devrait enseigner ça à Chang Fucking Nao. Et il a totalement mérité qu'Even se la joue Crazy Ex en semant dans des lieux publics les quelques affaires que Mickey avait oublié de rendre au chinois, avant d'envoyer à celui-ci des snapky salés en guise de pistes pour retrouver lesdites affaires, son nom et son numéro de pow notés sur chacune d'elles pour l'obliger à aller les chercher).

Toujours est-il que même s'il est en bons termes avec Hazel, tout ça le soule. Les fans, les photos tout le tralala, c'est pas qu'il soit possessif ou quoi mais elle a été sa copine avant d'être leur star alors s'ils pouvaient tous bien gentiment se casser de leur rendez-vous, les oreilles d'Even ne fumeraient pas autant que celles de son adorable caméléon rageux, le Kowalski Express. Bon ok circulez ?? Il finit par céder en se redressant de toute sa taille (il était un peu courbé, pour aller avec son humeur et sa déprime) pour les inciter à dégager, rictus agacé bien en place. Hazelnut est occupée, là, alors remballez vos boutons d'acné et vos posters et allez vous acheter une vie ou empailler des bébés chattes, whatever. Du coup les adulatrices de witchy kitty et d'Halzelnut sont vénères mais tant pis, ça en valait la peine parce qu'elles se cassent enfin. Tu vois comment t'ES ? Il reproche quand même en se tournant vers Hazel. Déjà que parfois tu me bloques sur msn et que je passe par-dessus ? Mais maintenant ? Tu me donnes rendez-vous et tu me snobes ?? La célébrité t'a changée ! Il lève dramatiquement les mains au ciel avant de les laisser retomber, secouant la tête de droite à gauche comme s'il assistait à un spectacle navrant. Du coup tu payes le café. Conclusion logique. En plus c'est elle qui a invité alors c'est normal, et Even est pour l'égalité des hommes et des femmes et tout ça. On va se chercher un coin tranquille à l'étage sinon on ne pourra JAMAIS bitcher en paix, il soupire, dépité, avant de lancer un regard aigre à un jeunot qui s'apprêtait à rentrer dans le périmètre d'Hazel. Non mais stahp it quoi.


Spoiler:
 

• • •

I CAN'T FALL IN LOVE WITHOUT YOU
we're not nothing • don't feed me scraps from your bed, I won't be the stray coming back just to be fed. just pretend that you want me and be my babe.

Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 346
‹ crédits : kiddo (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 757
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
haven + don't let our hearts freeze
I'm here no matter where you are, I'm waiting here with open arms, no matter where you are


(ootd) +  « Bon ok circulez ?? » Rude. Comment ose-t-il chasser les mini-Hazel, qui est-il même pour se permettre un tel affront. Choquée déçue, Hazel place une main sur le cœur, bouche-bée, attitude imitée par les mini-Hazel qui regardent Even comme s’il venait d’interrompre la fille de Merlin en personne. Du coin de l’œil, Hazel fronce légèrement des yeux en remarquant la posture voutée de l’une des filles et sa langue claque instinctivement contre son palais – les mini-Hazel se tiennent droite, okay. Pendant ce temps-là, Even s’est redressé complètement et okay, il est grand et handsome but il !! n’a !! pas !! le !! droit !!! d’interrompre !!! la hazelition !!! (c’est une sorte de mouvement inspiré par Hazel qui consiste à… ne rien faire du tout et d’attendre que le succès frappe à sa porte). « Hazelnut est occupée, là, alors remballez vos boutons d'acné et vos posters et allez vous acheter une vie ou empailler des bébés chattes, whatever. » Choquée déçue version deux, cette fois-ci, Hazel fait un hairflip en dévisageant son ex (même si c’est dur parce qu’elle est toute petite et que ça lui fait mal au cou de le regarder de cette façon). Elle se tourne vers ses mini-Hazel et forme un cœur avec ses deux mains. « Hazel vous aime, mes chéries, continuez à flemmarder et vous aurez du succès, je vous le promets. » Alors qu’elles partent après avoir récupéré leurs autographes, Hazel perd son sourire et fusille Even du regard. « Tu vois comment t'ES ? Déjà que parfois tu me bloques sur msn et que je passe par-dessus ? Mais maintenant ? Tu me donnes rendez-vous et tu me snobes ?? La célébrité t'a changée ! » Son sourire revient mais s’élargit pour prendre avec un air un peu creepy alors qu’elle plisse les yeux en le regardant faire son numéro dramatique. Ça sent la jalousie. Ça sent même très fort la jalousie. « Navrée mais j’oublie souvent ton existence quand je suis dans mon jacuzzi. Au moins, je suis célèbre, pas comme toi. » « Du coup tu payes le café. » Elle roule des yeux. « On va se chercher un coin tranquille à l'étage sinon on ne pourra JAMAIS bitcher en paix. » Elle le laisse passer devant avant de repérer un ado qui s’apprêtait à venir la voir ; au moment où Hazel passe devant le jeune, elle pose sa main sur sa tête telle la Vierge qu’elle est (le pire c’est qu’elle l’est vraiment alors elle l’a vraiment béni ???) et lui dit « Hazelnut t'aime. »

Elle rattrape quand même Even pour passer son bras à l’intérieur du sien, geste qu’ils avaient l’habitude de faire quand ils sortaient ensemble (ça et se tenir la main, pour Hazel c’était pg-13) mais qui, aujourd’hui, ne signifie pas grand-chose puisqu’elle a l’habitude de le faire avec tous ses amis maintenant. « Je payerai… car je suis jolie. » Dit-elle alors qu’ils prennent les marches, menant au premier étage du café. « Et aussi parce que je suis riche. » Précise-t-elle avec un air complètement smug ; la chance d’avoir Witchy Kitty en sponsor qui la voit comme une reine de la marque (pas du tout, en réalité, c’est juste qu’elle s’est autoproclamée reine parce que le premier photoshoot qu’elle avait fait pour la marque, ils lui avaient mis une couronne sur la tête). Arrivés à l’étage, Even se dirige vers la gauche, là où il y a les fauteuils douillets mais Hazel tire sur son bras pour l’arrêter. « Pas là, il y a un courant d’air, je ne veux pas abîmer mon brushing. » Ses ongles se plantent sur le bras de Li comme des serres et elle le tire plutôt vers la droite de la salle. « Hm, non, pas là non plus, c’est sale », dit-elle en remarquant la serviette utilisée échouée sur l’une des chaises. Ew, juste eeew. Elle continue jusqu’au fond de la salle, loin des autres groupes de jeunes mais le coin n’est pas très propre non plus. Elle pousse quand même Even sur l’une des chaises, inspecte la seconde avant de poser sa peluche sur la chaise. Ouais, tout ce chichi juste pour la peluche. Son sac toujours avec elle, d’un geste de la main elle demande à Even d’enlever ses coudes posés sur la table et elle prend place sur ses genoux. « Tu tentes quelque chose, je coupe ton pénis. » Le prévient-elle, sans prononcer le s à la fin ; elle porte quand même une robe courte et ne voudrait pas couper les mains d'Even qui voudraient s'aventurer dans cette zone là. Sa peluche est bien installée sur la chaise tout de même (elle aurait pu prendre une autre chaise ?? pour elle ?? mais non, elle veut juste emmerder Even ??). « C’est quand tu veux pour lâcher le sel, Steven. » Parce qu’elle n’est pas venue ici pour rien, okay !! Vrai qu’après ils vont devoir aller à l’auto-école mais quand même, elle veut le sel d'abord.

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo !
‹ inscription : 29/01/2017
‹ messages : 766
‹ crédits : neo venus.
‹ dialogues : sienna.


‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ madelaine petsch ; calixe Davis w/ audreyana michelle; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.
‹ âge : 18 yo (19.12.85).
‹ occupation : ancien élève de Mahoutokoro, 1er cycle achevé au RU par correspondance (vitmagic). désormais étudiant à la WADA cursus Arts visuels. jobbe en tant qu'animateur au CEPAS en semaine et au dirico express le samedi (club d'art pour une ribambelle de gosses qu'il adore).
‹ scolarité : 1992 à aujourd'hui.
‹ baguette : cerisier, 27cm, écailles de kappa.
‹ gallions (ʛ) : 1290
‹ réputation : party boy, slut assumée, toujours partant pour des hook up sans signification et probablement un brin obsédé par le sexe, sans limite, dork en compagnie de ses potes, skater taré, doué avec les gosses, artiste prometteur.
‹ faits :
personnalité:
 



steven jiélùn li, dit evenpyrokinésiste • il porte le nom de sa mère, sorcière pangcah (taïwanaise), plutôt que le "Matsuoka" hérité de son père (japonais) • il a 4 soeurs • tyrannisé à l'école, il a fait une tentative de suicide à 13 ans et est encore aujourd'hui terrifié par le vide. • il a un soft spot pour les gosses mal aimés de son club d'art. • sa famille paternelle est propriétaire de Shape the Future (grand groupe spécialisé en technomagie), où sa mère travaille en tant que directrice marketing de la branche brit. son père a délaissé l'entreprise familiale au profit de sa passion pour l'art et est désormais directeur de la Wada. sa soeur aînée est créatrice de mode, la cadette ingémage chez des concurrents, tandis que les deux dernières sont encore aux études.

vu par le monde:
 


il a toujours un appareil photo, des multiplettes ou un pinceau au bout des doigts • big softie sous ses allures punk • aime être sous les feux des projecteurs lorsqu'il est dans son élément mais devient socially awkward et mal à l'aise avec les gens aussitôt qu'il doute de lui-même. • praise kink • il préfère cependant se tenir derrière la caméra plutôt qu'être mis en avant. • dents de lapin, sourire de bunny. • veut devenir photographe pro. • poste des cover de chant et de danse sur son msn pour satisfaire ses autres passions. • trop d'alcool, trop de sexe, trop d'orviétan, trop de boissons énergisantes. il ne peut pas s'empêcher d'abuser, bien qu'il ait vu sa sœur Lily frôler la mort à cause d'une overdose. • ses potes et lui sont adeptes de bodypainting et font office de toiles humaines les uns pour les autres. • a l'air mort quand il dort. • infoutu de cuisiner, vit de bouffe à emporter et de gras de fast food. • passe un quart de son temps au skatepark, un autre à l'Espresso Patronum, et sèche beaucoup trop les cours pour son bien. • il a un caméléon (kowalski) et mickey et lui ont adopté d'autres animaux, dont un hérisson et un chien.
‹ résidence : vit au Sawl Yard, dans un appart pour deux avec son bff Rhee Min Ki (aka Mickey), rentre chez ses vieux un week-end sur deux environ.
‹ patronus : un kappa, encore une fois. Son animal totem, décidément : très protecteur de son territoire.
‹ épouvantard : ses proches privés de mémoire. Depuis qu'on leur a rendu un Shin tout sauf lui-même, Even s'aperçoit qu'être totalement oublié par quelqu'un qu'on aime est presque aussi terrible que le perdre à jamais... ou peut-être pire.
‹ risèd : quelque chose ayant trait à son paternel, probablement, mais Even préférerait crever plutôt que l'avouer.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6592-even-human-soul-on-fire
Haven + don't let our hearts freezewarm me up

27mai 04. Détour par le comptoir pour passer leur commande, et puis elle noue leurs bras et ajuste leur rythme pour qu'ils montent l'escalier d'un même pas. Je payerai… car je suis jolie. Il lève les yeux au ciel tellement fort qu'ils manquent de sortir de leurs orbites. C'est bien que tu sois si douée pour t'auto complimenter, comme ça j'ai pas besoin de mytho- HEY ! interrompu par les doigts assassins qu'Hazel plonge dans ses côtes pour faire tourner la peau impitoyablement. Et aussi parce que je suis riche. Bein ouais j'sais, pourquoi tu crois que je traine avec toi déjà. Il compense la taquinerie en lui plaquant un baiser sage sur la joue pour qu'elle ne l'agresse pas encore, mais ensuite vient l'étape compliquée du choix de chaises. Sujet de tensions entre eux avant : Even est oklm parce qu'habitué à trainer son cul un peu n'importe où à force de chutes lorsqu'il skate, et fait aussi partie de ces clients soulants qui posent leurs pattes sur les sièges. Alors qu'Hazel est du genre précieuse.

Merlin, pt'être qu'il a un kink pour les gens comme ça. D'abord elle, puis Nao, y'a comme un... pattern... ? Impression qui se confirme quand elle se pose sur lui, le faisant se renfrogner. Ah parce que t'as pas l'impression d'm'avoir assez malmené quand on était ensemble ? En plus comment tu t'installes là- Il essaye de la pousser un peu en direction de son genou, tu t'étales sur toute ma cuisse jpp. Te poses pas sur mes couilles si tu veux pas que je touche. AH arrête de me frapper meuf sauvage ! Il blâmerait bien le Quidditch pour ses tendances agressives (non il n'exagère pas, non il n'est pas non plus une drama queen), mais en vrai elle a commencé à se transformer en harpie à l'époque où ils étaient encore ensemble. Il aurait dû contacter SOS SORCIER BATTU !! toutes les fois où !! elle l'a !!! violenté pour son langage !!

Mais elle est trop cute avec sa façon de dire penis. S'il ne craignait pas pour ses bijoux de famille il lui suggérerait un mot plus cru. C’est quand tu veux pour lâcher le sel, Steven, elle le rappelle à l'ordre, et il fronce les sourcils en corrigeant : Even. Soupire. Nao m'a jeté c'est tout. Et je m'en fous, enfin c'est pas comme si ça me faisait quelque chose c'était juste un plan cul. (pour ça qu'il se morfond depuis des jours, évidemment) Bon c'est triste un peu parce qu'il était toujours opé pour une b- tu vas cringer à chaque fois comme ça ? Faut que je censure ? Il râle pour la forme mais en vrai c'est trop adorable. Even se fouille la cervelle en quête de vocabulaire pur. Tout de même, c'est si dur de dealer avec les prudes (il ne peut pas dire "âmes innocentes", pas alors qu'Hazel est concernée). He was always ready for me to... insert coins into his lottery ? Put my pecker into his bung holeo ? Cette fois, il ricane quand elle l'attaque, et ils bataillent un peu jusqu'à ce qu'il parvienne à immobiliser ses bras, posant son menton sur son épaule et croisant sagement les mains sur la jupe d'Hazel pour montrer sa bonne foi une fois qu'elle cesse de tenter de le castrer. L'euphorie brève retombe n'empêche, et le cycle incessant de son deuil reprend sa course. Frustration. T'façon ce mec se croit trop bien pour tout le monde. Avec son côté bobo chic de péteux !? T'as vu un peu comment il se fringue, flower boy maniéré, cashmere and shit. Il lit des poèmes. Il écoute du classique. Il me taclait pour mes goûts en musique, sur ce plan là on aurait dit ma vieille version mâle, imagine. Il est maniaque aussi un truc de malade, genre ça m'aurait pas choqué qu'il ait la phobie des microbes à ce stade ? Il fait le ménage tout le temps, il kiffe tellement la lessive j'te jure ? J'suis sûr il sniffe les produits ménagers, je vois pas pourquoi il prendrait son pied comme ça à les utiliser sinon. Limite ses doigts saignent mais le gars noooon, il peut pas s'arrêter tant que ça brille pas. Le salon de son appart' étudiant est toujours ?? en travaux ?? parce qu'il refait le papier peint tous les quatre matins ?? Le gars est broke as fuck mais il a toujours ses manies de petit riche là non mais sérieux. Il utilise trente-douze couverts et des trucs que jamais tu vois dans une baraque normale ou alors juste chez ta mère-grand méga tradi, comme la mini fourchette à trois tête là pour les gâteaux tu vois ? Il fait la morale, il mange santé. EN PLUS TU SAIS PAS il se lève ?? à des heures ?? abominables ??? Dans les 4h du mat' babe tu te rends compte ? Barjo. Et il me réveillait le dude, le culot un peu non ?? Quand même, c'est vrai que c'était gavant ça. Il kiffait parce que Nao et parce qu'il était whipped comme pas permis mais avec du recul il suppose que c'était pas si bien qu'il le pensait ? J'voudrais plus d'lui même si sa tête c'était une pizza XXL. Déclaration solennelle s'il en est (mais... ça craint, quand même, qu'il n'arrive pas à se sentir... soulagé pour autant. Il a plutôt envie de geindre et de se morfondre, se raccroche à sa fierté pour ravaler la détresse). Tu t'rappelles nos marathons sieste à nous deux ? Best dates ever, ça c'était la vraie vie. Pour souligner ses dires, il chatouille du bout du nez la bosse juste sous sa nuque, comme ils faisaient quand ils se réveillaient de leurs fameuses siestes de xxx heures. En vrai j'ai le chic pour tomber sur des gens à problème tu crois pas ? Déjà mon premier mec, un fils de p- pq. Du genre que tu balances aux chiottes sans regret et t'espères qu'il va se dissoudre dans les canalisations et disparaître à jamais dans les égouts avec tous les autres trucs pas très cool qui aboutissent là. Ensuite j'ai eu l'gens narcissique mégalo égocentrique fétichiste et- Quand elle l'interrompt, là, pour signaler que dans tout ça il a vraiment eu de la chance de tomber sur elle, il lâche un bruit de gorge non compromettant et lui pat pat la cuisse sans précisé que le deuxième gens en question c'était... elle. Uh-uh, t'étais la touche de cutance dans ma vie bébé. Il ment pas, ou alors juste par omission. Psycho cute, qu'elle était. C'est pas incompatible, juste un peu usant au point qu'ils aient vaguement essayé de s'entretuer. Sa voix se casse, tandis que peine et manque recouvrent ses pensées tel un voile, dissipant la colère et lui alourdissant les épaules. Du bout des doigts, il joue avec le bord de la jupe de son ex, pensif, ses gestes absents. J'devrais juste me travestir en meuf et devenir gardienne des rites et traditions de Taipingshan. C'est cool d'être une meuf non ? Déjà t'as les boobs au lieu de devoir aller les chercher ailleurs, et bon si on exclut la semaine de malheur- froncement de sourcils. Nevermind, j'aurais pas kiffé ça. La forêt d'origine du peuple au sein duquel est née sa mère n'a que faire de sa pyrokinésie de toute façon : il a été infoutu d'hériter de la maîtrise de la terre que partagent ses proches de ce côté de la famille ; décidément, il n'a même pas sa place parmi les siens.

Pas étonnant que Nao n'ait pas voulu de lui.

• • •

I CAN'T FALL IN LOVE WITHOUT YOU
we're not nothing • don't feed me scraps from your bed, I won't be the stray coming back just to be fed. just pretend that you want me and be my babe.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

haven + don't let our hearts freeze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres :: Chemin de Traverse :: Whitehorn :: Espresso Patronum
-