Partagez | .

sujet; MISSION ► The Great Escape
MessageSujet: MISSION ► The Great Escape   Lun 8 Mai 2017 - 0:06

FONDA • tomorrow's a mystery
avatar
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 1504
‹ crédits : Heresy.
‹ âge : 100000
‹ occupation : Big Brother.
‹ gallions (ʛ) : 2871
‹ réputation : je sais tout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com
Mission : The great escapewho you gonna call ?
» Sujet de mission
Libérer des prisonniers d'Azkaban.
Le plan a mis un moment avant de se mettre en place. Il a fallu placer des espions de la RDP au Ministère pour récolter les informations avant de décider d'un plan. Il fallait des données à Kingsley, il devait connaître les relèves des gardes, quand est-ce que les affectations avaient lieu et ensuite placer les pions nécessaires. Il a fait intégrer quelques personnes de la Renaissance sous couverture parmi les gardes affectés à la prison et quelques détenus fraîchement capturés. Et ils ont attendu.

Choisir le bon moment pour faire évader des prisonniers est primordial. Personne ne devait soupçonner qu'une chose pareille allait se produire alors il a fallu endormir les esprits les plus attentifs et les plus paranoïaques. Ce qu'il se passe avec les moldus a été une excellente opportunité. L’œil du Ministère est tourné vers le Secret et les préoccupations des Hauts Sièges vont principalement en ce sens. Alors pendant que la question se pose sur un mélange des deux mondes ou pas, la RDP a décidé de passer à l'action.

Ils ont tout minuté avec les données récoltées. A vingt-deux heures trente précisément, la relève doit se faire et l'équipe infiltrée par des membres de la RDP va pouvoir faire entrer les autres qui sont à l'extérieur des murs. Ils ont très peu de temps et doivent être discrets pour une infiltration réussie. Tout le monde guette sa montre assez nerveusement, ils ajustent les bracelets qu'ils portent au poignet et qui s'occupent de modifier leur apparence pour cette mission. Vingt-deux heures vingt, plus que dix minutes. « Et n'oubliez pas, vous ne devez pas enlever les bracelets. Vous ne devez pas vous laisser voir sous votre véritable apparence. » Explique un homme qui les accompagne. Un technomage. « Ce sont encore des prototypes alors évitez de trop les malmener. » Ils hochent la tête.

Il est bientôt temps.

NB ; Le bracelet en question est de la technomagie. Le prototype a été crée récemment et il permet à quiconque de prendre une autre apparence. Il suffit de porter le bracelet à même la peau, il capte la magie et modifie les traits de son porteur.

» Rappel des règles
• Les messages ne doivent pas dépasser 300 mots, l'important est de faire avancer la mission.
• Il va falloir être discret, le but n'est pas de vous faire remarquer, mais bien de libérer les prisonniers avec un minimum de dégâts.
• Si malgré tout, il y a conflit, rappelez-vous d'utiliser les dés.

Approuvé par le Ministère de la Magie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Lun 8 Mai 2017 - 1:42

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 8776
‹ crédits : faust.
‹ dialogues : seagreen.


‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; calixe davis w/ audreyana michelle ; uc w/ uc ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook ; jelena kuodzevikiute w/ ariana grande.

‹ âge : 23 yo (05.06.80).
‹ occupation : ancien langue de plomb (spécialisé dans les expérimentations magiques) ; fugitif et informateur de la RDP entre le 26.05.03 et le 08.12.03 ; condamné à 22 ans à Azkaban pour terrorisme, au terme d'une assignation à résidence et d'un procès bâclé, tenu à huis-clos.
‹ maison : Slytherin — “ you need a little bit of insanity to do great things ”.
‹ scolarité : entre 1991 et 1997.
‹ baguette : un emprunt, depuis qu'il est en fuite. elle n'est que temporaire et il ne souhaite pas s'y intéresser ou s'y attacher, puisque la compatibilité est manquante.
‹ gallions (ʛ) : 11586
‹ réputation : sale mangemort, assassin méritant de croupir à vie en prison pour expier ses crimes et ceux de ses ancètres.
‹ particularité : il est occlumens depuis ses 16 ans.
‹ faits : Famille.
Narcissa (mère) en convalescence. sortie de son silence depuis peu pour réfuter l'annonce de son décès ; reconnue martyr. lutte pour que le jugement de son fils soit révisé.
Lucius (père) mort durant la tempête du 03.03.2004.
Spoiler:
 

‹ résidence : emprisonné à Azkaban depuis le 06.01.04. en fuite depuis le 08.05.04.
‹ patronus : inexistant.
‹ épouvantard : l'éxécution de juillet 02, ses proches en guise de victimes: leurs regards vidés par l'Imperium, la baguette de Draco dressée, les étincelles vertes des AK et leurs cadavres empilés comme de vulgaires déchets.
‹ risèd : un portrait de famille idéal, utopique.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4710-draco-there-s-a-hole-in-my-so
Réveille-toi Malfoy, c'est pas l'moment de t'accrocher à ta conscience naissante ! Tu crois franchement que ton vieux s'est noyé ? Et combien de temps il te faudra, à toi, pour crever accidentellement avant ton appel ? Ta demande a été acceptée, bravo, t'as déclenché le compte à rebours.

Les mots de Potter se répercutent dans ses pensées en une litanie horrifiante, aussi sûrement que les poings exaspérés qu'il avait agrippés au col de Draco tandis que ce dernier s'évertuer à répéter Laisse tomber ok ? Laisse tomber. Je sortirai légalement d'ici ou je ne sortirai pas du tout. Réellement décidé à faire les choses bien cette fois, mais ô combien en tort : il lui a fallu cette vérité crasse pour se rendre à l'évidence, affronter la vérité nue, dans toute sa laideur — s'il laissait passer cette chance, il n'y aurait pas d'autre porte de sortie.
Mais sur le coup il n'avait pas pu penser à lui-même. Sur le coup il n'y avait eu que la réalisation atroce et l'image de son père, son enfoiré de père, son père adoré, assassiné. Et quelque chose s'était littéralement brisé en lui, lui coupant les jambes et le laissant en vrac, souffle écourté par une prise de panique et front contre celui de Harry qui le pressait de se relever. Toujours, constamment, enchainer les coups et se relever.

Des jours, des heures se sont écoulées depuis et il compartimente. Trie et barricade les émotions encore à vif, la plaie béante et assassine qu'il ne pourra jamais confier à personne, parce que qui d'autre que lui-même parviendrait à pleurer Lucius Malfoy ? Il y a plus urgent pour l'heure — Potter le répète constamment et il y a ces instants fatidiques où le blond lutte contre une violente envie de le cogner, parce que son pragmatisme le débecte. Mais il est venu pour lui. Il est venu comme il l'avait promis et comme Draco l'a imaginé sans oser se l'avouer, des années durant, lorsqu'il était n'était qu'un ado égaré, du haut de ses 16 ans, aux mains d'un Mage Noir ayant apposé sur lui la marque de la mort. Potter est venu alors que Draco avait cessé d'espérer et il se trouve tellement minable de se raccrocher à ça pour se relever (et à la pensée de Scorpius. Et à Astoria. Et à l'idée déboussolante que Kingsley lui aussi estime sa place a hors de ces murs et a validé l'ajout de son nom sur le plan de mission).

Tout a été fixé avant le jour J et, l'âme encore en vrac, Draco s'est contenté de suivre un plan sans tenter de le réformer, pour la première fois de son existence probablement. Ils ont empoisonné le diner du troisième occupant de la cellule — quelque chose de désagréable mais d'anodin — pour s'assurer que n°57 se trouve enchaîné sur un lit de l'infirmerie plutôt que sur place au moment de l'attaque. Et tout se déroule comme prévu, à première vue ; jusqu'à ce qu'une dizaine de minute à peine avant la relève supposée tout déclencher, la silhouette indésirable se profile au bout du couloir, flanquée d'un garde (un vrai). Assis raide sur sa couchette inconfortable, dos contre le mur et un genou relevé, Draco plante son regard anthracite dans le reflet de celui de Harry, occupé jusque-là à se laver le visage dans l'étroit lavabo qu'ils se partagent à trois depuis le début de son infiltration. Le message est muet — tacite mais clair : il va falloir éliminer 57.

Spoiler:
 

• • •

I'M SORRY I'M SUCH AN ASSHOLE
I'll be good, i'll be good • I thought I saw the devil looking in the mirror. Drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. My past has tasted bitter for years now, so I wield an iron fist. Grace is just weakness or so I've been told. I've been cold, I've been merciless. But the blood on my hands scares me to death, maybe I'm waking up... today.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Lun 8 Mai 2017 - 23:25

En ligne
HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 31/05/2016
‹ messages : 672
‹ crédits : SHIYA. EXCEPTION POUR LA SIGNA.
‹ dialogues : #indianred.


‹ liens utiles :
‹ âge : VINGT-SEPT ANS
‹ occupation : AUROR.
‹ maison : GRYFFONDOR
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : fait trente centimètres, est en bois de noisetier et contient un crin de sombral.
‹ gallions (ʛ) : 1118
‹ faits : pendant la guerre -- ancienne auror, amelia est restée auprès du magister à son arrivée au pouvoir en pensant que les choses n'allaient pas durer - manque de bol, elles ont duré - et pour ne pas se faire tuer, elle a continué à prétendre être du côté du lord jusqu'à la vente des rebuts, acte qui l'a définitivement fait quitter le navire. elle a ensuite fuit comme une pro et la solitude l'a un peu rendue froide et distante, puis a rejoint les insurgés avec son compagnon de route, rolf scamander, en 2003. elle a participé à la grande bataille de pré-au-lard.
+++ on dit d'elle qu'elle est loyale et intransigeante. on la trouve parfois désagréable, mais c'est juste parce qu'on la connaît mal et qu'elle n'est pas très avenante au premier abord. elle est une auror brillante et fonceuse // elle est liée par triumvirat à édouard douglas, actuellement enfermé à Azkaban..
‹ résidence : dans un petit appartement du Londres sorcier, en colocation avec Seth Matthews, ami de longue date. Mais je passe le plus clair de mon temps entre le ministère et Storm's End, le cottage d'Édouard.
‹ patronus : UN RENARD
‹ épouvantard : UNE ATTAQUE DE LOUPS-GAROUS.
‹ risèd : UNE SOIRÉE HEUREUSE ENTRE AMIS.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4645-amelia-can-anybody-save-me-no
Amelia a bien failli ne pas être là. Quand Elijah est venu la voir chez sa mère, quelques semaines auparavant, une dizaine de jours avant que sorciers et moldus soient séparés, elle a répondu un non franc, et qui semblait définitif. Toujours piquée à vif par sa dernière visite à Azkaban, elle a catégoriquement refusé, arguant qu’elle était fatiguée de se battre, et qu’elle n’avait pas pris ses distances avec sa vie d’auror pour se lancer dans des aventures pareilles en parallèle. Et puis! Prendre le risque de finir là-bas elle aussi, tirer un trait sur sa carrière s’ils se faisaient prendre? Certainement pas! Il était hors de question qu’elle foute tout en l’air pour… Pour quoi, au juste?
Elle était décidée.
Jusqu’à ce qu’elle abuse un peu de cette bonne bière irlandaise avec sa soeur et se retrouve devant la porte de Buckley à deux heures du matin, une nuit. Elle a débarqué en trébuchant un peu et avec un I’ll do it, et elle n’a eu ni le courage, ni l’envie de se défiler en désaoulant, le lendemain. Il fallait qu’elle le fasse, pour plein de raisons qui seraient trop longues à lister, et que seules deux personnes sur terre connaissent - elle et Eddie.

Et maintenant, elle a l’apparence d’une petite brune un peu teigneuse - très jolie d’ailleurs - et elle monte la garde, concentrée, en jetant des coups d’oeil frénétiques à sa montre. Amelia a toujours été un bon atout en mission, elle a toujours su obéir aux ordres (du moins… la plupart du temps), et même quand ça la démangeait, ces derniers jours, elle n’est pas entrée dans les couloirs des prisonniers, restant bien postée à la place qu’on lui avait indiqué. Hors de question de tout faire capoter à quelques jours, quelques heures près.
Vers vingt-deux heures vingt-cinq, elle quitte son poste en ayant bien fait attention à ce qu’aucun garde réel ne soit dans les parages et, le coeur battant, rejoint l’une des portes de la prison, celle qu’ils ont choisi des jours auparavant comme la plus évidente pour le bon fonctionnement du plan. Parce que les sorciers ne se méfient pas assez des moldus - plaçant des sortilèges compliqués sur les entrées sans se protéger de techniques moldues très simples - Amelia a opté pour un petit crochet, avec lequel elle s’est beaucoup entraînée pour son tour d’aujourd’hui. La porte cède au bout de quelques minutes, et il est vingt-deux heures trente précises quand elle tire la poignée vers elle et découvre un petit groupe de visages quasi-inconnus à l’extérieur. « Now. » dit-elle avec une inquiétude dans la voix, tandis qu’elle fait entrer tous ceux qui sont assez fous pour avoir choisi d’être là aujourd’hui. Elle ne traîne pas, et file vers le couloir censé abriter la cellule d’Eddie et Aramis Lestrange. Elle n’est pas toute seule, bien sûr, et d’autres personnes aussi folles qu’elle sont sur ses talons. Elle sent que quelque chose ne va pas quand elle ne sent pas le lien en entrant dans le couloir. Les autres les dépassent alors qu’elle reste à l’entrée, les sourcils froncés, tâchant de comprendre.

Spoiler:
 

• • •


  - I CAN HARDLY STAND MYSELF, SO WHAT AM I TO YOU? -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Mar 9 Mai 2017 - 17:02

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 04/06/2015
‹ messages : 4182
‹ crédits : NYMPHEAS (avatar) ; anaëlle (sign).
‹ dialogues : indianred


‹ âge : vingt-trois (31/07/80)
‹ occupation : décédé depuis le 24/08/03.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1991 et 1997.
‹ baguette : en bois d'aubépine, mesure 30 cm et a en son cœur un crin de licorne (anciennement à Draco Malfoy) ; je suis également le maître de la baguette de Sureau.
‹ gallions (ʛ) : 5521
‹ réputation : je suis un dude très cool maintenant que j'ai tué Voldemort (rip).
‹ particularité : Fourchelang.
‹ faits : j'ai beaucoup changé, je suis devenu froid et maîtrisé, prudent et confiant ; les foutues répercussions de la guerre qui m'ont fracassé la gueule. Parmi les Insurgés, je suis Specs, anciennement parmi l'un des leaders des Audacieux. Membre du conseil de la RDP – les seuls étant au courant que je suis en vie. J'ai passé un marché avec Drow : 80 années de ma vie en échange d'un talisman prévu pour détruire l'horcruxe en moi.
‹ résidence : au 12 Grimmauld Place (Sirius m'a désigné comme étant son héritier pour reprendre la demeure familiale des Black).
‹ patronus : un cerf
‹ épouvantard : un détraqueur (la peur elle-même).
‹ risèd : mes parents, une femme et des enfants - une famille complète.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6879-you-never-walk-alone-harry
Convaincre Draco de suivre le plan a été plus pénible qu’il ne l’avait prévu – il a fallu que sa conscience le rattrape pile à ce moment-là, putain d’Malfoy qui l’emmerde même quand Harry est venu pour l’aider. Au moins Draco a accepté la main que Harry lui a tendue, merci Merlin (c’est tellement fréquent que l’un tende la main pour que l’autre la refuse, presqu’un truc Potter-Malfoyen) mais Harry en avait fait la promesse et il tient toujours ses promesses même s’il sait que c’est une mission dangereuse. Et qu’il a un gosse maintenant et Pansy. Sauf qu’évidemment, le retour en cellule de n°57 complique le processus – il suffit d’un regard pour que Draco et Harry sachent quoi faire. Distraction d’abord. Harry sourit au détenu après que le garde ait refermé les portes de la cellule. « Sup. C’était comment l’infirmerie ? » Encore devant le lavabo, il profite de passer ses doigts mouillés sur sa tignasse nouvellement grise pour la mission – le geste lui permet d’indiquer discrètement à Draco le matelas de son lit. Ce sont des lits superposés et Harry a eu de la chance d’hériter celui qui se trouve juste au-dessus de Draco parce qu’il suffit que le blond passe ses doigts sous le matelas pour attraper la baguette de Harry. En espérant que Draco ait vu le signe parce que n°57 leur causera plus d’ennuis (et de retard) qu’autre chose. « Ta gueule, 42. Fais pas comme t’avais pas profité de mon absence. » Harry s’écarte du lavabo pour s’adosser au mur le plus proche, bras croisés, regard suivant chacun des gestes du n°57. « T’as la tête du mec qui a réussi à fourrer 69 en mon absence. » Harry ne peut retenir le coup d’œil vers Draco, commissures des lèvres s’ourlant alors qu’il laisse échapper un petit rire. « Oh, on allait justement s’y mettre. Tu veux nous rejoindre ? » Sa question a au moins le mérite d’arracher une grimace à l’intrus qui s’immobilise quelques secondes pour juger très fort Harry, aka n°42, le nouveau qui a débarqué il y a quelques jours et qui soudainement est devenu très ami avec n°69. Harry voit Draco se mettre debout et il espère qu’il a sa baguette parce qu’il est vingt-trois heures vingt-trois et qu’ils doivent faire vite.

Spoiler:
 

• • •

I like a quiet life, you know me.
Gnawing on the bishops, claw our way up their system, repeating simple phrases, someone holy insisted. I want the markings made on my skin, to mean something to me again.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Jeu 11 Mai 2017 - 10:49

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 19/06/2016
‹ messages : 540
‹ crédits : sweet poison, tumblr, gaby dunne.
‹ dialogues : cadetblue.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, sasha ft. freema agyeman, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo.


‹ âge : vingt-huit
‹ occupation : à Azkaban.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : mesure trente centimètres virgule cinq, est composée de bois de chêne et contient un crin de licorne. Elle est inflexible et rigide comme son propriétaire.
‹ gallions (ʛ) : 967
‹ réputation : j'ai été injustement envoyé à Azkaban. Mon crime? Avoir été mordu et être devenu loup-garou.
‹ particularité : un loup-garou depuis avril 1998. Je suis en triumvirat avec Amelia Cartwright, un lien émotionnel qui nous unit et nous permet parfois de partager nos pensées.
‹ faits : je suis un loup-garou, un ancien Auror bouffé par la culpabilité d'avoir vu ma famille et mes anciens amis décimés autour de moi. J'ai été défiguré à vie par mon Créateur et je me soumettais tous les jours à un sortilège d'Illusion pour cacher les dégâts. J'ai perdu un oeil dans l'affaire. J'ai fatT partie du groupe qui a attaqué Saint-Mangouste et me suis rendu compte de l'horreur de la situation trop tard. Je suis le loup-garou qui a mordu Ginny Weasley. Je suis actuellement à Azkaban à cause de ça et de l'attentat de Saint-Mangouste, même si la rumeur est que le juge m'a plus puni pour ma nature que pour mes crimes.
‹ résidence : dans une cellule d'Azkaban, que je partage avec Aramis Lestrange.
‹ patronus : un ours
‹ épouvantard : les corps massacrés de mes proches, détruits par la Bête qui m'habite.
‹ risèd : moi tel que je l'étais avant, libre de l'influence du loup en moi.
Voir le profil de l'utilisateur
C'est lui qui a foutu le premier coup, mais c'est certainement pas lui qui a reçu le dernier; tout son corps lui fait mal là où il a reçu des coups, du prisonnier qu'il a provoqué et des gardes qui sont venus essayer de les séparer. Mais Édouard est plutôt satisfait. Il a été prévenu par un phénix sous couverture d'un garde qu'ils allaient venir le libérer cette nuit-là. Pas question. Il est très bien là où il est. Et où irait-il? Et il a tué ces gens. Hin-hin. Pas question qu'il sorte d'ici. Qu'ils aillent le chercher dans l'infirmerie, qu'ils essaient! Au pire il se battra. Si il a un peu de cul, Lestrange pourra se faire passer pour lui et se faire sortir à la place.
Édouard est donc tranquillement allongé dans son lit à l'infirmerie. Il ne sent pas le Lien qui l'unit à Amelia. Il a eu quelques flashs, ces derniers jours, et il est à peu près persuadé qu'elle va faire partie du comité de sauvetage, même si il se doute qu'elle ne viendra pas pour lui. Pas après leur dernière conversation (à croire qu'il la connait mal... mais bon).
Il est incapable de dormir, tenu éveillé par les ronflements d'un autre malade, se tournant les pouces et essayant de noyer le Triumvirat avec des pensées genre ne! viens! pas! me! chercher! quand la porte de l'infirmerie s'ouvre dans un chuintement. Il a peur que ce soit un phénix mais non. C'est le prisonnier avec lequel il s'est battu plus tôt et qui a échappé à l'infirmerie, lui.
Il a un couteau du réfectoire dans la main, comme dans un mauvais film. Parfait.

Spoiler:
 

• • •

Oh, I wanna come near and give you Every part of me, But there is blood on my hands And my lips aren’t clean, In my darkness I remember, Momma’s words reoccur to me, "Surrender to the good Lord And he’ll wipe your slate clean," Tip me in your smooth waters, I go in As a man with many crimes, Come up for air As my sins flow down the river.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Jeu 11 Mai 2017 - 11:08

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 339
‹ crédits : faith, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, sasha ft. freema agyeman, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 670
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
C'est une idée folle et Elijah ne sait pas encore si il va la regretter sur le long-terme ou non. Quand Kingsley l'a approché et lui en a parlé, il lui a fallu de nombreux jours avant de se décider, et encore de nombreux jours avant de réfléchir avec l'ancien chef des Insurgés qui, vraiment, ils allaient libérer. Elijah n'est sûr de rien. Il a très peur de se faire prendre, en fait, parce qu'il n'a aucune envie de finir en prison. Mais il sait que cette mission est importante, pour le futur, et qu'il y a des gens qui pourront être utiles, plus utiles qu'ils ne le sont entre quatre murs en tout cas. Parmi eux, Reaghan Phillips.
Il a contacté des anciens phénix, Amelia et sa cousine Mafalda notamment. Il sait qu'Amelia va essayer de sortir Édouard de là et lui a à de nombreuses reprises dit de faire attention à elle... il a pu visiter le loup-garou à plusieurs reprises et ça s'est passé moyennement bien. Il a aussi beaucoup hésité avant de décider de ne pas venir sauver Marcus, le père de Rhaenys. Il doit clean up his act et il ne pourra pas faire ça en fuite ou traqué par le Gouvernement. Non, il est là pour Phillips ce soir, l'ancien chef des Rafleurs aux dons de traque quasi-mythique même parmi les phénix.

Quand Amelia ouvre la porte, Elijah adresse une petite prière silencieuse pour que son bracelet magique fonctionne correctement (et lui donne cette apparence innocente d'homme sympathique) et se met aussitôt en marche. Ils ont étudié les plans de la prison, fournis par les gardes infiltrés, et il sait déjà vers où se diriger. Il est accompagné par un garde infiltré seulement, alors que les autres phénix et alliés se répartissent pour aller sauver leurs cibles. Le garde ouvre la porte de la cellule ciblée avec sa baguette spéciale, et Elijah prend aussitôt sa place dans l'encadrement de la porte. Thank God au moins Phillips ne sent pas le pourri comme il le redoutait. “ Toi. Sors d'ici tout de suite, ” fait-il avec sa plus grosse voix de ténor, complètement aux antipodes de son apparence actuelle à laquelle il ne pense même pas. Les deux autres prisonniers se sont réveillés et observent d'un oeil morne et fatigué le nouveau venu en fronçant les sourcils. “ Phillips. Maintenant. ” Il espère qu'il a été prévenu de l'évasion, sinon ça va être plus compliqué que prévu.

Spoiler:
 

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Ven 12 Mai 2017 - 20:52

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 26/08/2015
‹ messages : 724
‹ crédits : moony et la signature est à crackle bones.
‹ dialogues : #533d6a


‹ liens utiles :
présentationjuneronalddaphnemoodlyannalorcànremus

‹ âge : trente ans.
‹ occupation : prisonnier à azkaban.
‹ maison : serdaigle.
‹ scolarité : 1983 et 1990.
‹ baguette : anciennemet, elle faisait trente centimètres, elle était en bois de saule et un cœur avec un cheveu de banshee. maintenant, c'est le ministère qui l'a, elle ne lui est pas utile en prison.
‹ gallions (ʛ) : 1541
‹ réputation : Il dégoûte. Il répugne. Il effraie. Il fascine. La malédiction des Phillips existe réellement et c'est presque devenu un jeu d'essayer de croiser Reaghan à la tombée de la nuit lorsque sa tête mal peignée laisse place à un cadavre déambulant dans les rues. Personne ne souhaite le côtoyer à la nuit tombée sauf les curieux et son ancienne équipe. Il est considéré comme un assassin par les médias et les sorciers. C'est vrai qu'il a rétamé la gueule de plusieurs insurgés, mais c'était pas contre eux, il a aussi tabassé des mangemorts parce qu'on l'avait grassement payé.
‹ particularité : Il est maudit. Une malédiction qu'il compte bien enlever une fois sorti d'Azkaban.
‹ résidence : azkaban, une chouette coloc.
‹ patronus : inconnu.
‹ épouvantard : On ne dirait pas quand on le voit plaisanter sur ça, mais son apparence nocturne lui fait peur. Il se voit sans cesse rejeté par sa mère, par les autres et il finit par se voir lui dans ce corps décharné et ça lui fait peur. Il n'aime pas cette autre partie de lui.
‹ risèd : Une vie normale. Une famille.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6912-reaghan-the-walking-dead
Il a trouvé ça drôle que les insurgés (paraît qu’ils s’appellent plus comme ça maintenant mais Reaghan a pas vraiment retenu leur nouveau nom de boys band) aient besoin de son aide et que c’est pour ça qu’il ferait probablement partie des prisonniers qui vont être libérés. Reaghan a haussé les épaules en laissant échapper un rire. Ouais bien sûr et les niffleurs rendent leurs objets brillants. Il n’a pas cru à cette mission de libération et de toute façon, il sait pas s’il veut pas plutôt ressortir en homme libre. Il voudrait éviter qu’Ariane se retrouve dans la bouse de dragon par sa faute. Il se trouve donc dans sa cellule et commence lentement à s’endormir lorsque la porte se déverrouille. Il ouvre un œil, légèrement surpris et regarde le garde. Un espèce de grand blond assez large avec une sale gueule (Elijah). “ Toi. Sors d'ici tout de suite, Phillips. Maintenant. ” – « Y a un souci ? » Il se met en position assise sur son lit et fronce les sourcils. Le charme qui agit sur sa voix ne fonctionne pas alors sa voix est un peu étrange, déformée. Il a cette apparence de cadavre ambulant. Bref, on n’aimerait pas le croiser dans un couloir sombre. « Tu discutes pas et tu nous suis. » Il prend encore un instant de réflexion tout en regardant l’autre garde. C’est quel jour aujourd’hui ? C’est pas maintenant que les insurgés ont décidé de libérer les prisonniers ? Si ? Reaghan soupire et se dresse. « Pas la peine de s’énerver, c’est bon je vous suis. » - « Il va où ? » - « Tu la fermes toi. » Et Reaghan ajoute avec un petit sourire. « C’est pas d’ton âge ce qu’on va faire. » L’autre se renfrogne. Non, pire. Il se dresse de son lit comme une furie et fonce vers eux, prêt à en découdre. Il a jamais pu se blairer Reaghan après tout.

Spoiler:
 

• • •

boogeyman keep knocking, nobody's home, i'm sleepwalking. i'm just relaying what the voice in my head's saying don't shoot the messenger, i'm just friends with the monster.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Ven 12 Mai 2017 - 23:33

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 04/04/2017
‹ messages : 44
‹ crédits : avengedinchains
‹ dialogues : italique


‹ âge : 40 years old
‹ occupation : veteran
‹ scolarité : uagadou school ’mountains of the moon’
‹ baguette : silver lime wood with a Dragon heartstring core 13 ½" and quite bendy flexibility
‹ gallions (ʛ) : 69
‹ réputation : homme d'honneur
‹ particularité : wand-free magic
‹ patronus : a talking lynx
‹ épouvantard : the chaos.
‹ risèd : arthur and Molly, happy, alive
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t7052-murly-kingsley-shacklebolt
Barreaux renforcés, réservée, impénétrable, la prison d’Azkaban offrait la même hospitalité que naguère. Réaménagée, on ressentait encore quelques frissons. Tous les visages dans les cellules froides reflétaient la même indignation profonde. Pour les prisonniers, on ne savait pas quoi penser. Trois personnes seulement avaient entrevu aujourd’hui son visage. Numéros 42, 57, et 69 ne l’avait pas identifié derrière les traits du garde. Le même depuis que Draco était enfermé entre ses murs. L’original, absent, aurait sa mémoire bientôt manipulée et son travail rendu, ni vu ni connu. En attendant, l’accès à cette cellule avait demandé une infiltration tactique dont Kingsley n’était modestement pas peu fier.  On discutait dans la cellule. Mais nul ne doutait qu’un grand talent ne fût à l’intérieur. En ce jour dans leur vie – à portée de voix du faux garde – ils retrouveraient l’air accueillant de la Grande-Bretagne, symbole durable d’un État où les rafales salées et maritimes ne piquaient pas les yeux, la gorge et les chairs. Alors, ils diraient adieu à la poussière et aux innombrables dents cariées de leurs co-celluliers.

Il se tenait près comme le chien de garde qu’il était supposé être. Longiligne, le camouflage portait les traits d’un homme maigre, blanc et maladif, aux cernes exemplaires d’un pion de prison. A son badge cousu, on comprenait son rang de souffrance dans la hiérarchie. Le temps s’écoulait en grains épais. Vingt-trois heure vingt-quatre. Kingsley, à une dizaine de mètres de sa cible d’extraction, entendait la conversation. Premier test pour Draco Malfoy. Confirmation pour Harry Potter. S’en tenir au plan et couvrir ceux qui feraient le monde magique de demain. Calme, il ressentait l’excitation puérile et grisante qu’offrait une telle mission. Il passa une paume sur la poche pectorale de l'uniforme. En lettres jaunes éphémères, 42 et 69 y liraient l’explicite nom ROYAL.

Spoiler:
 

• • •



every human life is worth the same, and worth saving

frimelda (code) + faust (icons)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Lun 15 Mai 2017 - 14:32

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 12/11/2016
‹ messages : 115
‹ crédits : ailahoz
‹ dialogues : #0099ff
pills and potions

‹ liens utiles :
the wolf
‹ âge : 22
‹ occupation : couturière pour Malkin's robes for all occasions.
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : 1992 et 1998.
‹ baguette : est composée de bois de saule cogneur, de plume d’hippogriffe et mesure 22 cm.
‹ gallions (ʛ) : 373
‹ réputation : je suis robuste, stable, égarée et trop fidèle.
‹ particularité : difficilement sous le joug de quelqu'un mais une fois que ça arrive, impossible de m'en détacher malgré la nuisance possible.
‹ faits : je suis runiste. Abusée et honteusement utilisée contre mon gré lors de la dernière bataille, j'ai été retenue et enchaînée à St Mangouste pour graver les runes sur les corps méconnaissables de sorciers brisés du Magister qui me faisait chanter en me dérobant mes parents. Je suis, depuis la libération, sous liberté surveillée, attendant mon procès, abîmée par mon pouvoir, cherchant une quelconque rédemption.
‹ résidence : un studio dans une rue étroite de londres.
‹ patronus : une loutre
‹ épouvantard : trois portes qui partent vers l'inconnu.
‹ risèd : mon envie d'être reconnue pour ce que je suis.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5789-savages-azela-firefly#142606
« - faut que je la soigne que tu le veuilles ou non. » migraine. Pourquoi t’es toujours là ? pourquoi t’es pas partie quand t’en avais eu l’occasion au lieu de lui griller le cerveau ? pourquoi depuis qu’elle a vu et constaté ce qu’elle a fait à Edouard, elle n’arrive plus à se regarder dans une glace sans en être dégoûtée. C’est pas tenable. C’est pas vivable. Et traquer des mangemorts pour soulager sa conscience et aller voir sa victime pour prendre soin de son calvaire avec maladresse, bah ça sert à rien. Quand azela a commencé à bosser avec kid, elle n’était pas vraiment mêlée aux histoires et aux plans. C’est pas une héroïne de guerre, c’est juste une runiste qui sait se rendre utile. Mais voilà. Ça a fuité à ses oreilles. Libérer des prisonniers. Rien que ça. Rien que ce bout d’phrase qui a sonné comme une alarme. Libérer des prisonniers. Libérer édouard. Un espoir de rédemption, un espoir aussi pour lui. ô, au cours de ses visites journalières elle avait déjà pensé à cette possibilité. Et, même si le sujet se montrait toujours hostile, bien que rien ne fut pire que leur début de cohabitation, la luciole avait senti que c’était l’occasion ou jamais.

Alors elle marche, à pas de loups. Volant sur du velours aussi dur que la même pierre qui recouvrait ces murs qu’elle commençait à reconnaitre au fur et à mesure. Il fait sombre. Le bracelet lui arrache légèrement la peau sous le poids de la puissance magique qu’il ne cesse de drainer mais elle avance, sans broncher, dissimulée sous un autre, la baguette réfugiée dans sa manche. La brune passe devant la salle d’interrogatoire où elle a l’habitude de soigner la bête humaine, elle se concentre sur son objectif, se plantant devant une cellule anormalement vide. Il n’est pas là. Première contrainte. Elle tente alors de capter l’essence de sa rune, la sentant à peine à cause de l’épaisseur de la prison. Elle doit le chercher donc. Le trouver.

• • •

i live, i die and i live again ☾
© minori.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MISSION ► The Great Escape   Lun 15 Mai 2017 - 17:23

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2762
‹ crédits : dragonfly in amber et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans.
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 4951
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Quand on lui a parlé de cette mission, June a tout de suite pensé à Edouard. Il n’a rien à faire là-bas (enfin si, mais on l’a enfermé pour le mauvais motif et rien que pour ça, il mérite d’être libre). La gorge un peu nouée, elle attend que la porte s’ouvre. Elle a l’impression d’être de retour des mois en arrière quand ils faisaient des missions pour la RDP et qu’ils étaient en pleine guerre. Elle ne se sent pas à l’aise et doit faire attention à ne pas montrer ses mains qui tremblent sous l’appréhension. Le gouvernement actuel n’est pas celui de Voldemort, ça va aller. Elle laisse échapper son souffle lorsque la porte se déverrouille enfin. « Now. » Leur dit une petite brune (Amelia). June resserre bien ses doigts autour de sa baguette et entre à la suite des autres. Elle va en direction de la cellule d’Edouard, suivant la petite brune (Amelia) qu’elle reconnaît grâce à l’odeur. « Il a intérêt à pas nous opposer de résistance. » Fait-elle à voix basse. Elle sait qu’il a tendance à faire sa tête de mule quand il veut, Édouard et vu les derniers échanges qu’il a eus avec Amelia, June n’est pas certaine de la docilité du jeune homme.

En arrivant devant la cellule qui devrait être la sienne. June et Amelia y découvrent une troisième personne (Azela). L’odeur est totalement inconnue à la rouquine, méfiante, elle s’approche pour s’apercevoir qu’il y a bien quelqu’un, mais ce n’est pas Édouard. « C’est pas vrai… » Elle tourne sa tête en direction d’Amelia. « Y a trop d’odeur ici, est-ce que tu arrives à le localiser, toi ? » Elles ne doivent pas traîner. Il aurait dû se trouver là, mais visiblement, il a trouvé un moyen pour leur mettre des bâtons dans les roues. June va vraiment lui botter les fesses.

Spoiler:
 

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

MISSION ► The Great Escape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» MISSION ► The Great Escape
» Acosta Heilani x Come with me on my great escape
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: “ Right side ”
why did you steal my cotton candy heart ?
 :: Flashback; time turner
-