Partagez | .

sujet; JUNMELIA + no reason to stay.
MessageSujet: JUNMELIA + no reason to stay.   Sam 6 Mai 2017 - 17:16

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 31/05/2016
‹ messages : 723
‹ crédits : SHIYA. EXCEPTION POUR LA SIGNA.
‹ dialogues : #indianred.


‹ âge : VINGT-HUIT ANS
‹ occupation : AUROR.
‹ maison : GRYFFONDOR
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : 30 centimètres, bois de noisetier, crin de sombral.
‹ gallions (ʛ) : 1568
‹ réputation : on dit d'elle qu'elle est loyale et intransigeante + on la trouve parfois désagréable, mais c'est juste parce qu'on la connaît mal et qu'elle n'est pas très avenante au premier abord + elle est une auror brillante et fonceuse + on la sait proche de la cause des loups-garous. on a du mal à comprendre pourquoi elle a fait le choix de se lier par triumvirat à un loup-garou.
‹ particularité : animagus en formation + son animal est un ours brun massif.
‹ faits : amelia a fait sa formation d'auror avec un an d'avance + quand le lord est arrivé au pouvoir, elle est restée, en pensant que ça n'allait pas durer + coincée et surveillée, elle prétendu être à ses côtés + c'est lors de la vente aux enchères des rebuts (2001) qu'elle arrive à fuir sans se faire remarquer et à échapper à la surveillance des mangemorts + elle passe deux ans à fuir, en solitaire, une situation qui l'a rendue plus sauvage et froide + elle a rejoint les insurgés en 2003 et a mené de nombreuses missions pour eux, forte de sa formation et de son expérience d'auror + elle a participé à la grande bataille de décembre 2003 + pendant les combats, elle a choisi d'être liée par triumvirat à édouard douglas afin de lui sauver la vie in extremis. ils ont failli ne pas s'en sortir + elle s'est battue contre le gouvernement intérimaire mis en place après la guerre, qui a injustement envoyé édouard en prison pour en faire un exemple, et a participé à faire échapper plusieurs criminels injustement jugés de la prison d'azkaban + elle a repris son poste d'auror après la guerre.
‹ résidence : entre son appartement du londres sorcier et storm's end.
‹ patronus : UN RENARD
‹ épouvantard : perdre les membres du pack. surtout perdre eddie.
‹ risèd : UNE SOIRÉE HEUREUSE ENTRE AMIS.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4645-amelia-can-anybody-save-me-no
Son transplanage l’a emmenée tout droit au milieu des arbres.
Quand elle est baignée de soleil la forêt adjacente au cottage a quelque chose de profondément chaleureux, rassurant. Amelia aime s’y balader des heures, amener une nappe et lire, allongée sur le dos. Elle aime observer les troncs, les branches, les feuilles, s’inventer des histoires. Elle a passé beaucoup de temps avec toute la bande, à l’époque, à profiter des dernières heures des journées estivales pour marcher, discuter, rire avec les arbres pour témoins.
Mais il fait gris aujourd'hui. Et une pluie fine vient s’échouer sur son visage, ses vêtements. La forêt n’a rien de rassurant, tout au contraire. Les ombres sont omniprésentes, et Amelia a l’impression qu’un voile devant ses yeux rend toutes les couleurs plus fades. Ce n’est que la pluie. C’est normal. Elle tient toujours sa veste contre son ventre, le bout de ses doigts fourmille à cause de l’engourdissement. Pendant de longues secondes, elle reste là, debout, presque immobile, cherchant dans les cimes et les arbustes quelque chose. Elle ne sait pas trop quoi, peut-être juste quelque chose à quoi se raccrocher. La pluie commence à se faire plus drue, plus pressante aussi, et Amelia finit par s’asseoir, malgré la terre boueuse qui carrelle le sol du bois. Au point où elle en est, de toute manière. What now? qu’elle se dit. Elle se persuade que c’est la pluie qui coule sur son visage fatigué. Elle se persuade que ce n’est pas grave. Elle s’est toujours adaptée à tout. Ce n’est qu’un nouvel arc, un nouveau chapitre à commencer. Elle n’a jamais eu vraiment besoin des autres, et de toute façon, elle n’est pas irremplaçable à leurs yeux non plus, ce n’est pas grave. Il lui suffit juste de se lever et de tirer un trait. C’est ce qu’il y a de mieux à faire.
Elle en a marre, elle est fatiguée. Elle veut juste que tout s’arrête.
Elle a l’impression de suffoquer, et elle commence à faire glisser ses ongles contre son cou, sa poitrine. Il doit bien y avoir un moyen de se débarrasser de tout ça. Elle est bien naïve, elle a envie d’être naïve. Ce choix qu’elle a fait, à Pré-au-Lard lors de la grande bataille, il la suivra toute sa vie. Rohan lui a bien dit. Mais elle veut croire que non. Qu’elle peut, si elle gratte un peu plus, se débarrasser de la part d’Édouard en elle. Il le faut. Il le faut.

La nuit est en train de tomber, doucement mais sûrement quand, trempée jusqu’aux os, elle revient vers Storm’s End, sa veste toujours férocement tenue contre son ventre. Elle fait exprès de ne pas passer par la porte habituelle, prend plutôt l’échelle, posée contre le mur, pour accéder à la chambre d’Eddie, au premier étage. Elle n’a pas envie d’alerter les autres. C’est lâche. Très lâche. Mais tant pis. Elle n’a pas le courage ni l’envie de parler à qui que ce soit. Elle se glisse par la fenêtre entrouverte et fait bien attention à ce que la porte qui mène au couloir, en face, soit bien fermée. Elle sait qu’il y a peu de chances qu’on ne l’ait pas entendue. Après tout, cette maison est envahie de loups-garous, plus perspicaces, plus sensibles qu’elle ne le sera jamais.
Amelia va vers la salle de bain, passe une main sur ses joues, masque le rouge de ses yeux d’un petit sortilège - juste au cas où. Elle se change, en deux-temps, trois mouvements, et balance ses fringues trempées dans la poubelle. Même sa veste. Elle ne veut plus la voir, de toute manière. Elle attrape la chemise à carreaux d’Eddie qu’elle s’était appropriée, la déchire en plusieurs morceaux, et la fout aussi dans la poubelle. C’est là que les choses sérieuses commencent. Elle tire une petite valise, cachée sous le lit, et commence à rassembler toutes les affaires qui lui appartiennent pour les foutre dedans, à la va-vite. Elle fouille tous les placards, les tiroirs, regarde bien sous le lit, dans la salle de bain. Elle est déterminée à ne pas laisser une seule trace dans cette chambre. D’un coup de baguette, elle refait le lit, comme si elle n’avait jamais dormi dedans. Elle retire même, cette fois à la main, la photo d’eux deux prise par Kenna il y a des années de ça, qu’ils avaient encadrée pour rire. Elle la réduit en boule et l’envoie aussi échouer dans la poubelle. Elle s’attaque au dernier endroit qu’elle n’a pas fouillé : la commode. Elle retrouve quelques-uns de ses t-shirts, dont un certain nombre qu’elle pensait perdus depuis longtemps.
Elle est en train de foutre une écharpe d’hiver dans la valise - qu’elle a magiquement agrandie - quand la porte s’ouvre, et que June apparaît dans l’encadrement. « Salut ! » fait-elle d’une voix qu’elle veut des plus normales. « Je prends juste quelques affaires. » Mensonge. Il n’y a plus une seule de ses affaires ici. « J’ai décidé d’aller passer quelques temps avec ma mère et ma soeur, en Irlande. May me tanne depuis des mois pour que j’aille les voir. Elle veut me présenter son nouvel amoureux. » Amelia a envie de croire que June n’y verra que du feu. Elle feint un sourire enthousiaste. « Je peux te laisser garder un oeil sur Storm’s End ? » Elle n’a pas envie de mentir en disant qu’elle reviendra bientôt. Qu’il ne s’agit que de quelques semaines. Alors elle ne dit rien. « Tu sais où sont mes baskets blanches ? » Cette conversation est si normale qu’elle a un peu l’impression qu’elle est irréelle.

• • •


  - I CAN HARDLY STAND MYSELF, SO WHAT AM I TO YOU? -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: JUNMELIA + no reason to stay.   Jeu 11 Mai 2017 - 10:21

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5478
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
June a passé sa journée à zapper le programmes sur MirrorTV. Elle n’est pas arrivée à focaliser son attention sur une émission. Même Lancelot Central n’a pas trouvé grâce à ses yeux. Elle a son carnet posé sur son ventre et un stylo coincé entre les pages. Elle n’a pas le courage d’avancer encore sur la théorie, elle a besoin de faire de la pratique et d’essayer ces potions. Elle voudrait se procurer le sérum que les sorciers ont mis au point pour contenir les loups-garous, mais elle sait qu’à moins de vouloir neutraliser son côté lycan, elle n’y aura pas accès. Et ça lui trotte dans la tête depuis plusieurs jours : et si elle se faisait vacciner pour pouvoir prélever son sang et faire des expériences dessus juste après ? Elle se pose beaucoup de question et envisage cette solution. Mais la louve n’est pas contente, elle grogne et refuse. Elle voudrait pouvoir appeler les autres de la meute pour signaler que June risque de faire une grosse connerie prochainement, mais entre Rohan si loin et Eddie en prison, qui reste-t-il pour l’empêcher de se rendre au gouvernement ? Ginevra ? Elijah ? Ils viennent trop rarement à Storm’s End pour que l’animal ait juste le temps de se manifester. June soupire en zappant pour la énième fois avant de se redresser brusquement. Elle a entendu du bruit à l’étage. Elle fronce les sourcils. Elle connaît l’odeur. C’est Amelia. Elle se rassure comme elle peut. Le bruit l’a immédiatement crispée et elle était prête à monter les escaliers quatre à quatre pour en découdre avec son adversaire. Mais ce n’est qu’Amelia.

Pourquoi est-ce qu’elle n’est pas passée par la porte d’entrée ?
Elle l’entend s’activer dans la chambre d’Edouard.
June se décide finalement à bouger pour voir ce qu’elle fait. Elle grimpe rapidement les escaliers puis se retrouve derrière la porte de la chambre. La jeune femme tend l’oreille, Amelia s’active vraiment. June entend le froissement des vêtements, des objets qu’on jette également. Elle fronce les sourcils et se souvient : elle est allée rendre visite à Eddie à Azkaban. La gorge nouée, elle ouvre la porte et reste dans l’encadrement à observer la blonde qui semble bouleversée tout fourrer dans une petite valise. June dévie son regard vers la poubelle et elle remarque que plusieurs choses y sont logées. Ok qu’est-ce qu’il s’est passé ? Qu’est-ce qu’Edouard a encore fait ? « Salut ! Je prends juste quelques affaires. » Elle déménage plutôt, June hoche la tête. « J’ai décidé d’aller passer quelques temps avec ma mère et ma soeur, en Irlande. May me tanne depuis des mois pour que j’aille les voir. Elle veut me présenter son nouvel amoureux. Je peux te laisser garder un oeil sur Storm’s End ? » June pose deux doigts sur son front et fait un salut de capitaine. « Tu sais où sont mes baskets blanches ? » La rouquine finit par soupirer. « Elles sont en bas avec les autres chaussures. » Et Amelia s’active toujours autant. Elle donne le tournis à la rouquine qui l’observe toujours, attendant qu’elle lui parle de la véritable raison de ce remue-ménage. Si elle partait simplement voir sa mère, elle n’aurait pas jeté des affaires d’Eddie. June finit par s’agacer et s’avance dans la pièce. Elle saisit Amelia par les épaules pour qu’elle arrête de bouger.

« Ok, calme-toi. Dis-moi, maintenant, la vraie raison de ton départ ? » Elle voit bien qu’Amelia voudrait rétorquer qu’il n’y a rien et que revoir sa famille est sa vraie raison, mais June ne lui laisse pas le temps d’ouvrir la bouche. « Je sais que tu devais le voir aujourd’hui, tu m’en as parlé, tu te souviens ? Alors raconte-moi, qu’est-ce qu’il a fait cette fois ? » Parce qu’Edouard est un boulet qui passe plus de temps à blesser les autres sans le vouloir. Elle ne comprend pas pourquoi il s’obstine à se comporter comme ça. Amelia et lui partagent un lien tellement fort et sacré chez les loups-garous qu’elle a du mal à comprendre ce rejet. « Est-ce qu’il va falloir que je demande à le voir pour lui botter le cul moi-même ou ça va ? » Elle s’attend à tout parce que tous les deux ne sont pas doués pour les sentiments et surtout pour remarquer qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Avec le Triumvirat, June a pensé naïvement que ça s’améliorerait, mais il faut croire que non.

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: JUNMELIA + no reason to stay.   Jeu 11 Mai 2017 - 23:31

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 31/05/2016
‹ messages : 723
‹ crédits : SHIYA. EXCEPTION POUR LA SIGNA.
‹ dialogues : #indianred.


‹ âge : VINGT-HUIT ANS
‹ occupation : AUROR.
‹ maison : GRYFFONDOR
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : 30 centimètres, bois de noisetier, crin de sombral.
‹ gallions (ʛ) : 1568
‹ réputation : on dit d'elle qu'elle est loyale et intransigeante + on la trouve parfois désagréable, mais c'est juste parce qu'on la connaît mal et qu'elle n'est pas très avenante au premier abord + elle est une auror brillante et fonceuse + on la sait proche de la cause des loups-garous. on a du mal à comprendre pourquoi elle a fait le choix de se lier par triumvirat à un loup-garou.
‹ particularité : animagus en formation + son animal est un ours brun massif.
‹ faits : amelia a fait sa formation d'auror avec un an d'avance + quand le lord est arrivé au pouvoir, elle est restée, en pensant que ça n'allait pas durer + coincée et surveillée, elle prétendu être à ses côtés + c'est lors de la vente aux enchères des rebuts (2001) qu'elle arrive à fuir sans se faire remarquer et à échapper à la surveillance des mangemorts + elle passe deux ans à fuir, en solitaire, une situation qui l'a rendue plus sauvage et froide + elle a rejoint les insurgés en 2003 et a mené de nombreuses missions pour eux, forte de sa formation et de son expérience d'auror + elle a participé à la grande bataille de décembre 2003 + pendant les combats, elle a choisi d'être liée par triumvirat à édouard douglas afin de lui sauver la vie in extremis. ils ont failli ne pas s'en sortir + elle s'est battue contre le gouvernement intérimaire mis en place après la guerre, qui a injustement envoyé édouard en prison pour en faire un exemple, et a participé à faire échapper plusieurs criminels injustement jugés de la prison d'azkaban + elle a repris son poste d'auror après la guerre.
‹ résidence : entre son appartement du londres sorcier et storm's end.
‹ patronus : UN RENARD
‹ épouvantard : perdre les membres du pack. surtout perdre eddie.
‹ risèd : UNE SOIRÉE HEUREUSE ENTRE AMIS.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4645-amelia-can-anybody-save-me-no
« Elles sont en bas avec les autres chaussures. » Oui, bien sûr. La réponse est évidente. Amelia regrette d’avoir posé la question, ça n’a fait que surligner le fait qu’elle tentait de ne pas aborder quelque chose d’autre. June n’est pas bête. June commence à bien la connaître, aussi, et c’est plutôt effrayant. L’auror n’est donc pas surprise quand la rousse l’arrête dans ses gestes pour poser ses mains sur ses épaules, forte et douce à la fois. Amelia évite clairement son regard et fait mine d’étudier ce qu’elle a mis dans la valise et de réfléchir à ce qu’elle aurait pu oublier. « Ok, calme-toi. Dis-moi, maintenant, la vraie raison de ton départ ? » Il va falloir qu’elle invente quelque chose, parce qu’il est hors de question qu’elle dise à June ce qui s’est vraiment passé. Peut-être qu’elle peut se contenter d’une semi-vérité ? C’est toujours plus facile de mentir quand il y a une part de vérité. Elle s’apprête à balancer quelque chose d’un peu random pour gagner du temps, mais June n’est pas dupe et tue ses idées dans l’oeuf. « Je sais que tu devais le voir aujourd’hui, tu m’en as parlé, tu te souviens ? Alors raconte-moi, qu’est-ce qu’il a fait cette fois ? » Amelia hausse légèrement les sourcils et ne peut retenir un petit rire (qui n’a rien d’un vrai rire. C’est plutôt un rire triste, en fait). Ça l’amuse que June suppose naturellement que c’est Édouard qui a merdé, comme si c’était une évidence. Quelque part, ça suffit à lui donner un peu de baume au coeur, même si sa colère est toujours là. « Est-ce qu’il va falloir que je demande à le voir pour lui botter le cul moi-même ou ça va ? » Amelia soupire et recule un peu, échappant ainsi à la jeune louve qui retire ses mains de ses épaules.
Elle observe quelques longues secondes le petit haut dans ses mains, qu’elle tient depuis que June l’a interrompue, et remarque un fil qui dépasse. Ça lui semble plus intéressant que toutes les conversations du monde, à ce moment précis. Mais elle aussi commence à bien connaître June, et elle sait qu’elle ne laissera pas tomber. « Ça s’est mal passé, c’est tout. » finit-elle par concéder un peu à contre-coeur. Elle hausse les épaules, mais comme si avoir dit ça tout haut avait été un déclic, elle sent les larmes qui lui montent de nouveau aux yeux. Elle se maudit silencieusement. Comment est-elle devenue aussi faible et sensible, hein ? C’est la fatigue, sûrement la fatigue. Et la lassitude. Et le Triumvirat qui l’épuise. « On a eu un malentendu à propos de… » Elle se dérobe un peu du regard de June et refait face à sa valise, sur le lit, réarrangeant inutilement les vêtements qui s’y trouvent déjà. « Quelque chose d’important. » C’est la première fois qu’elle évoque le sujet - même de manière indirecte - devant une tierce personne. June n’a pas besoin de savoir ce qui s’est passé réellement. « Il a été très très très con. Mais c'est pas grave. » dit-elle à demi-voix. Puis, ayant repris un peu de contenance, elle se retourne vers son amie, avec un sourire le visage. « Mais il a dit oui pour la cave, on peut la transformer en cinéma ! C’est une excellente nouvelle, nan ? » Et elle repart vers la commode pour aller chercher des affaires. « Rhaenys va être tellement contente! » continue-t-elle d’une voix qu’elle veut enthousiaste. Mais dans un geste un peu trop brutal elle heurte la seule boule à neige qui ne soit pas rangée sur une étagère - la dernière qu’elle ait ramenée, et qu’elle voulait donner à Eddie… un jour. L’objet ne se brise pas mais le verre se fissure un peu, la ramenant à la triste réalité en une demi-seconde. Elle décide de ne pas ramasser la boule, continue de ranger ses affaires. « Tu ne m’en veux pas, j’espère, de te laisser gérer Storm’s End ? J’ai confiance en toi, tu vas t’en sortir comme un chef. »

• • •


  - I CAN HARDLY STAND MYSELF, SO WHAT AM I TO YOU? -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: JUNMELIA + no reason to stay.   Lun 22 Mai 2017 - 22:28

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5478
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Il y a un petit temps pendant lequel Amelia se retrouve absorbée par le haut qu’elle tient dans les mains et June comprend que ça s’est vraiment mal passé. Edouard a dû vraiment faire l’imbécile pour mettre Amelia dans un état pareil. « Ça s’est mal passé, c’est tout. » Elle hausse les épaules et veut faire croire à June que ce n’est pas important, mais la rouquine n’est pas dupe, elle voit bien les yeux de la blonde se mettre à briller à cause des larmes qui sont à la limite du débordement. June fait une moue contrarié. Par le caleçon de Merlin, Edouard… « On a eu un malentendu à propos de… » Amelia se détache de la prise de June et retourne à sa valise. « Quelque chose d’important. Il a été très très très con. Mais c'est pas grave. » Elle lui sourit. « Mais il a dit oui pour la cave, on peut la transformer en cinéma ! C’est une excellente nouvelle, nan ? Rhaenys va être tellement contente! » June retient un soupir. Amelia fait comme toujours, elle minimise l’impact des mots d’Edouard alors que non visiblement c’est grave, suffisamment grave pour qu’Amelia décide de partir et fait un peu de ménage dans la chambre d’Edouard avant. Amelia finit par faire tomber une boule de neige sur le sol. Il y a un moment qui passe où ni la blonde ni la rouquine ose bouger. Elles regardent l’objet par terre. La boule n’est pas brisée, juste fissurée et June est certaine qu’elle est particulière aux yeux d’Amelia, mais elle ne la ramasse pas. Elle continue avec sa valise, préférant l’ignorer. « Tu ne m’en veux pas, j’espère, de te laisser gérer Storm’s End ? J’ai confiance en toi, tu vas t’en sortir comme un chef. » June s’occupe de la ramasser et de la poser sur le bureau. « J’ai l’habitude, ne t’inquiète pas. Fais ce qui te fait du bien avant tout, ok ? » Elle ne peut pas lui demander de rester parce qu’elle a peur toute seule. Elle ne peut pas être égoïste à ce point alors elle préfère sourire en lui assurant que ça ira. Ça finit toujours par aller. « Mais peu importe le sujet de votre dispute avec Edouard, il est nul. Vous vivez quelque chose de compliqué toi et lui et il doit faire des efforts pour que ça se passe bien. » Le triumvirat est assez compliqué à gérer en temps normal alors avec Edouard à Azkaban, ça ne doit pas être évident à vivre. Qu’Edouard fasse sa tête de mule, c’est vraiment pas quelque chose qui va aider Amelia à se sentir bien.

« Et ça reste suffisamment important pour que ça t’éloigne d’ici un moment, Ams. Je suis pas stupide, ok ? Je vois bien que ça te remue plus que tu ne veux le croire. » Amelia doit comprendre qu’elle fait partie de la meute maintenant et qu’elle ne doit pas s’éloigner parce qu’Edouard a choisi de se comporter comme un gros imbécile. Elle fait partie de la famille qu’elle le veuille ou non. « Tu sais que tu pourras revenir quand tu veux ? On n’a toujours pas regardé tous les films moldus qu’on a raté à cause de la guerre. » June est contente d’avoir trouvé quelqu’un qui a vécu côté moldu et qui comprend les références qu’elle peut faire par moment. Elle se sent un peu moins seule là-dessus. Amelia ne doit, donc, pas oublié qu’elle sera toujours là pour la réconforter si jamais elle se sent triste, seule ou en colère à cause d’Edouard. Ce n’est pas un mauvais garçon, il est juste nul quand il a une évidence sous les yeux. Et l’évidence c’est son amour pour Amelia (et inversement). C’est tout. « Et je pense que je vais avoir besoin d’aide pour débarrasser la cave et installer cette salle de cinéma aussi. » Elle grimace un peu. June essaie vraiment de lui dire qu’ici c’est chez elle autant que chez Edouard. Storm’s End est le refuge de la meute avant tout et surtout depuis la guerre. Enfin, ils l’ont imposé comme ça, le cottage n’a plus rien avoir avec la maison construite par Edouard pour Edouard.

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: JUNMELIA + no reason to stay.   Mar 30 Mai 2017 - 0:26

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 31/05/2016
‹ messages : 723
‹ crédits : SHIYA. EXCEPTION POUR LA SIGNA.
‹ dialogues : #indianred.


‹ âge : VINGT-HUIT ANS
‹ occupation : AUROR.
‹ maison : GRYFFONDOR
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : 30 centimètres, bois de noisetier, crin de sombral.
‹ gallions (ʛ) : 1568
‹ réputation : on dit d'elle qu'elle est loyale et intransigeante + on la trouve parfois désagréable, mais c'est juste parce qu'on la connaît mal et qu'elle n'est pas très avenante au premier abord + elle est une auror brillante et fonceuse + on la sait proche de la cause des loups-garous. on a du mal à comprendre pourquoi elle a fait le choix de se lier par triumvirat à un loup-garou.
‹ particularité : animagus en formation + son animal est un ours brun massif.
‹ faits : amelia a fait sa formation d'auror avec un an d'avance + quand le lord est arrivé au pouvoir, elle est restée, en pensant que ça n'allait pas durer + coincée et surveillée, elle prétendu être à ses côtés + c'est lors de la vente aux enchères des rebuts (2001) qu'elle arrive à fuir sans se faire remarquer et à échapper à la surveillance des mangemorts + elle passe deux ans à fuir, en solitaire, une situation qui l'a rendue plus sauvage et froide + elle a rejoint les insurgés en 2003 et a mené de nombreuses missions pour eux, forte de sa formation et de son expérience d'auror + elle a participé à la grande bataille de décembre 2003 + pendant les combats, elle a choisi d'être liée par triumvirat à édouard douglas afin de lui sauver la vie in extremis. ils ont failli ne pas s'en sortir + elle s'est battue contre le gouvernement intérimaire mis en place après la guerre, qui a injustement envoyé édouard en prison pour en faire un exemple, et a participé à faire échapper plusieurs criminels injustement jugés de la prison d'azkaban + elle a repris son poste d'auror après la guerre.
‹ résidence : entre son appartement du londres sorcier et storm's end.
‹ patronus : UN RENARD
‹ épouvantard : perdre les membres du pack. surtout perdre eddie.
‹ risèd : UNE SOIRÉE HEUREUSE ENTRE AMIS.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4645-amelia-can-anybody-save-me-no
« J’ai l’habitude, ne t’inquiète pas. Fais ce qui te fait du bien avant tout, ok ? » Amelia acquiesce. Là, tout ce dont elle a envie, c’est de quitter cet endroit, cette chambre qui retient tant de souvenirs. Elle est extrêmement reconnaissante envers June, qui n’essaie pas de la retenir inutilement. Cela rappelle une nouvelle fois à la blonde pourquoi elle a confiance en l’Alpha de la meute, et pourquoi elle en est venue à la considérer comme une véritable amie. Amelia a toujours eu des potes, mais a toujours été trop… Amelia pour avoir des amis. Il y avait Eddie, Kenna, et Seth, bien sûr. Mais c’est tout. Aujourd’hui… Aujourd’hui, c’est différent. Il y a June, il y a Rohan.
« Mais peu importe le sujet de votre dispute avec Edouard, il est nul. Vous vivez quelque chose de compliqué toi et lui et il doit faire des efforts pour que ça se passe bien. » Techniquement, elle a aussi des efforts à faire… Peut-être. Elle n’aurait pas dû mettre Meera sur le tapis, ça n’a fait qu’envenimer les choses. Mais ce n’est rien comparé au boulot que lui doit faire sur lui-même. « Et ça reste suffisamment important pour que ça t’éloigne d’ici un moment, Ams. Je suis pas stupide, ok ? Je vois bien que ça te remue plus que tu ne veux le croire. » Amelia a presque fini sa valise, et elle arrête de fourrer des trucs n’importe comment pour s’asseoir sur le rebord du lit. Les mots de June l’ont rendue un peu faible, parce qu’ils sont vrais. Bien sûr que c’est important, c’est plus important que des choses qui devraient être plus importantes. Amelia est une auror, une adulte et une femme intelligente. Elle devrait être capable de passer au-dessus de ça, d’être plus sage! Au lieu d’agir en adulte, elle fuit. C’est plus simple, ça a toujours été plus simple. La fuite a toujours été sa meilleure technique de défense… et la plus lâche aussi. Elle ne répond rien parce qu’il n’y a rien à répondre. Ça n’avancerait à rien de mentir à June, qui sait, qui sent les choses bien plus qu’elle ne le voudrait.
« Tu sais que tu pourras revenir quand tu veux ? On n’a toujours pas regardé tous les films moldus qu’on a raté à cause de la guerre. » La blonde esquisse un faible sourire, mais un sourire quand même. L’autre jour, elles ont passé la soirée devant la cheminée à faire une liste de tous les films sortis pendant la guerre - sorciers et moldus - qu’elles ont raté, autour de burgers faits maison. C’était une bonne soirée, et ça pince presque légèrement le coeur d’Amelia. Le fait qu’elle s’en veuille de laisser June derrière elle lui prouve une nouvelle fois à quel point elle tient à la rousse. « Et je pense que je vais avoir besoin d’aide pour débarrasser la cave et installer cette salle de cinéma aussi. » - « Tu pourrais demander à Elijah ? » fait Amelia avec un sourire malicieux. Elle ne perd certainement pas le nord. Si le fait qu’elle s’éloigne quelque temps pousse June à devoir appeler Elijah pour des coups de main, alors c’est la meilleure décision qu’elle ait prise de sa vie! Avec un peu de chance, cette journée merdique créera peut-être quelque chose de positif à long terme? Pour June bien sûr, pas pour elle. Non, son cas à elle, leur cas à eux est foutu.
« Ne t’inquiètes pas, je reviendrai t’aider. Et je reviendrai pour les films aussi. Et pour ce crumble que tu me promets depuis plusieurs mois déjà. » s’amuse-t-elle doucement. Elle reviendra bien sûr, s’assurer que June va bien, que tout va bien ici. Mais elle ne restera juste pas dormir, ou alors, elle ira dans la chambre qui aurait dû être celle de Derek. Ce sera mieux comme ça. En somme, ce n’est pas pour Édouard qu’elle reviendra, mais pour les autres. Elle se relève, ferme sa valise du bout de sa baguette magique, et enfile le pull qui trônait juste à côté. Elle pince les lèvres. « Encore désolée. » Elle aimerait être capable de rester, de parler à June de ce qui s’est passé pour évacuer cette tension qui lui donne mal à la tête. Elle aimerait retourner auprès de sa famille juste parce qu’elle a envie de les voir. Elle fait quelques pas pour avaler la distance qui les sépare, et passe ses bras autour des épaules de June. « Merci. » Elle ne dit rien d’autre, c’est déjà beaucoup, de sa part, de faire ça. Amelia n’est pas le genre de fille qui étreint les gens. Elle recule, attrape sa valise. « Pas de bêtises en mon absence, jeune fille. Ne mange pas toute ma réserve de chocolat… Ce serait impardonnable. » dit-elle avec un sourire. « Oh, et prochain film : Pirates des Caraïbes! Il paraît qu’il est génial. »

• • •


  - I CAN HARDLY STAND MYSELF, SO WHAT AM I TO YOU? -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: JUNMELIA + no reason to stay.   Mar 15 Aoû 2017 - 11:29

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5478
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
« Tu pourrais demander à Elijah ? » Rétorque la blonde faisant lever les yeux au ciel à June. Elle n’appellera pas à Elijah, il a beaucoup à faire de son côté et elle ne veut pas le déranger pour ça. Puis Storm’s End est plus à Amelia et Edouard qu’à elle en fin de compte. Elle ne peut pas prendre toutes les libertés qu’elle veut sans l’accord d’un des deux. « On verra. Je préfère avoir ton avis et ton aide quand même. Tu connais mieux les goûts d’Eddy que moi et cette maison est bien plus la tienne que la mienne. » Elles étaient toutes les deux les gardiennes du secret en plus. « Ne t’inquiètes pas, je reviendrai t’aider. Et je reviendrai pour les films aussi. Et pour ce crumble que tu me promets depuis plusieurs mois déjà. » June se met à rire. C’est vrai qu’elle lui doit ce gâteau depuis des lustres, mais il s’est passé tellement de choses entre temps qu’elle n’a pas vu passer les jours et voilà que maintenant Amelia s’en va de Storm’s End pour un long moment. « Je te ferai un crumble à chaque fois que tu viendras. » Promet-elle en posant une main sur son cœur. Amelia finit par fermer sa valise et enfiler un pull qu’elle avait laissé de côté. Le cœur de la rouquine se serre à l’idée que dans quelques minutes, elle va être toute seule dans le cottage. Elle ne sait pas comment elle va faire pour supporter l’idée et à vrai dire, ça la terrifie. « Encore désolée. » June secoue la tête. « T’excuse pas, je comprends, ok ? » Elle ne peut pas jouer à l’égoïste et l’obliger à rester alors qu’elle n’en a pas l’envie. Si elle a besoin de cet éloignement pour mieux revenir, qui est June pour l’en empêcher ? « Merci. Pas de bêtises en mon absence, jeune fille. Ne mange pas toute ma réserve de chocolat… Ce serait impardonnable. » June lui sourit en retour. « Je t’attendrai pour l’entamer ne t’inquiète pas. Après si ça peut te faire revenir un peu, je peux toujours les prendre en otage et te les rendre que si tu me promets des soirées. » Fait-elle sur le ton de la rigolade. « Oh, et prochain film : Pirates des Caraïbes! Il paraît qu’il est génial. » June hoche la tête. « J’irai le récupérer dès que t’es prête pour une soirée film. » Elle voit Amelia prendre sa valise pour sortir de la chambre.

June s’efface de l’entrée et la laisse sortir. « Tu veux que je la prenne ? » Au regard que lui lance la blonde, elle sait que non. Toutes les deux descendent les escaliers, franchissent le salon, arrivent dans la cuisine et finalement s’arrêtent devant la porte d’entrée. « Prends soin de toi et cesse de te torturer avec ce qu’Eddy a pu dire. Rappelle-toi : il ne sait pas s’exprimer et il est nul avec les mots. Il ne pense probablement pas ce qu’il t’a dit. » Elle en reste persuadée. Ils ont juste des soucis de communication tous les deux, rien de plus. June amorce une accolade amicale et finit par coller un baiser sur la joue d’Amelia. « Tu peux revenir quand tu veux. » La blonde le sait. Elle presse un peu le bras de June et finit par partir de Storm’s End. June reste un moment dans l’entrée, consciente qu’elle est vraiment seule maintenant. L’angoisse fait son chemin petit à petit, mais elle s’est promis d’être forte, elle ne peut pas céder juste alors que ça ne fait même pas vingt minutes qu’elle est toute seule. Ça va bien se passer. Machinalement elle retourne dans le salon et allume la MirrorTV pour avoir un fond sonore et éviter de sombrer dans la paranoïa. Ça va aller. Amelia n’est pas partie pour toujours non plus. Ça va aller. Ça va finir par aller. Elle se refuse à lui envoyer un quicky déjà. Elle décide de s’occuper les mains en prenant son carnet et en commençant à prendre des notes sur tout et n’importe quoi à faire dans le cottage en attendant le retour d’Amelia. Oui, il faut qu’elle s’occupe l’esprit.

rp terminé

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

JUNMELIA + no reason to stay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» no reason to stay, is a good reason to go ∞ 13/03 - 23:34
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Trésors rpgiques
-