Partagez | .

sujet; SHENNA + would you hold me now? would you take me home?

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 16/10/2016
‹ messages : 376
‹ crédits : .CRANBERRY SIGNA BY EXCEPTION.
‹ dialogues : indianred


‹ âge : 26 ANS
‹ occupation : ACTRICE, LANCELOT CENTRAL (intern lysa montez)
‹ maison : POUFSOUFFLE
‹ scolarité : 1988 - 1995.
‹ baguette : VINGT-SIX CENTIMETRES, BOIS DE POIRIER, PLUME D'OISEAU-TONNERRE.
‹ gallions (ʛ) : 920
‹ réputation : elle apparaîtra dans la prochaine saisons de lancelot central + elle a été l'une des victimes des brainwash pendant la guerre + elle est proche des scamander + elle assume tout, n'a peur de rien + elle est très affectueuse, pleine d'amour et de bonne humeur + elle adore faire des pranks.
‹ faits : elle a grandi dans une famille stable et aimante + était une vraie party girl quand elle était à poudlard, elle en a organisé plus d'une, d'ailleurs + à la sortie de poudlard, elle est devenue assistante puis gouvernante dans un hôtel sorcier + elle a ensuite été employée par newt et tina scamander pendant plusieurs années + pendant la guerre, la plupart de ses proches sont devenus des insurgés, elle a choisi de conserver sa place dans la société pour faire passer des informations et aider à des sabotages, faisant le lien entre la rébellion et la société civile + elle a été capturée par le gouvernement lors d'une mission, et afin de la sauver des sanctions réservées aux insurgés, les scamander ont accepté à contre-coeur le brainwash pour elle, en pensant que c'était le seul moyen de la sauver + elle a vécu un an persuadée que le lord avait la solution à leurs problèmes, et qu'il fallait se débarrasser des insurgés + après la guerre, elle a suivi le programme réservé aux victimes + elle a encore parfois du mal à démêler le vrai du faux, ses faux souvenirs des vrais, et elle commence tout juste à renouer avec ses anciens amis + elle fait encore de violents cauchemars et peut se réveiller complètement désorientée, elle en veut encore aux scamander + kenna a enchaîné les petits jobs, mais vient d'être castée pour la nouvelle saison de lancelot central.
++ kenna a toujours eu un problème d'alcool, plus ou moins violent selon les périodes, mais n'a jamais voulu l'assumer + elle recherche très, très souvent l'affection, et elle a un tableau de chasse à faire pâlir le plus fier des playboys. il n'est pas rare qu'elle ramène quelqu'un chez elle, même si ça s'est calmé ces derniers temps.
‹ résidence : DANS UN APPARTEMENT DU LONDRES SORCIER. ELLE VIT SEULE.
‹ patronus : un chimpanzé.
‹ épouvantard : la solitude.
‹ risèd : avoir quelqu'un qui l'aime vraiment. vraiment, vraiment.
Voir le profil de l'utilisateur
Kenna n’a pas tout compris. En fait, elle n’a rien compris du tout.
Nazir (Shin?) lui a filé son numéro quand ils ont enfin été autorisés à sortir de l’abri, après la tempête, et elle s’est promise de lui envoyer un message le plus rapidement possible pour qu’ils puissent se voir, et qu’elle puisse avoir des explications. Elle a eu vent du fait que l’histoire avait été reprise par les journaux, mais Kenna n’a jamais été du genre à lire les journaux, et encore moins quand quelqu’un qu’elle connaît peut lui donner l’information qu’elle cherche. Peut-être qu’au fond, elle n’a pas vraiment confiance en les journalistes, et qu’elle préfère avoir la version de quelqu’un en qui elle a confiance, plutôt que ces trucs édulcorées ou bourrés de drama inutile que servent les avares de scoops à la Rita Skeeter.
Elle a donné rendez-vous à Nazir dans un bar du Londres moldu, par précaution. Le monde sorcier est toujours un peu sans dessus-dessous, et étant donné qu’ils ont eu tous les deux leurs visages affichés dans la Gazette, elle n’avait pas envie qu’ils soient dérangés ou observés par des inconnus. Kenna rêve d’une soirée comme avant - beaucoup d’alcool, beaucoup de rires, beaucoup de gamelles et pour finir, beaucoup de sexe. Mais elle ne sait pas trop à quoi s’attendre, elle ne sait même pas vraiment qui est la personne qu’elle va avoir en face d’elle ce soir, et il y a une grande probabilité qu’elle rentre chez elle un peu déçue, vexée, ou triste.

Elle arrive très en retard au Crimson Bar - il y a des choses qui ne changent jamais.
Kenna n’a jamais été très douée avec les horaires dans sa vie personnelle. Dans l’exercice de ses fonctions de gouvernante, elle est irréprochable… Mais dés qu’elle sort du cadre professionnel, elle devient une véritable catastrophe. Les gens qui la fréquentent sont habitués à se pointer environ une demi-heure après l’horaire qu’elle a indiqué, parce qu’elle n’est jamais là avant, de toute manière. Si elle se mettait moins la pression, elle pourrait être à l’heure. Mais il faut toujours qu’elle passe trois heures à se préparer, jamais satisfaite de sa tenue, de sa coiffure, de son maquillage. C’est idiot, parce que tout ça n’a plus d’importance à la fin de la soirée, la plupart du temps. Mais Kenna a toujours cherché une sorte de validation dans les yeux des autres - même si elle ne l’assumera jamais. Voir les regards s’attarder sur elle, recevoir un compliment de la personne avec qui elle passe la soirée… C’est ce qui la fait avancer. Elle s’y raccroche comme une damnée depuis qu’elle est sortie de Sainte-Mangouste avec ses souvenirs écorchés, sa personnalité floue et cette incapacité à se reconnaître dans un miroir.
Elle remarque tout de suite Shin, assis dans un des box, tout seul, devant un verre. Elle pince les lèvres, pas sûre de ce qu’elle est en train de faire. Elle compte .. quoi ? Débarquer et lui poser plein de questions intimes et douloureuses ? Ce n’est sûrement pas la bonne technique, mais la jeune femme a comme l’impression qu’il n’y a pas de bonne technique. En tous cas, elle n’en a pas trouvé pour elle, et ce que Nazir a traversé semble bien plus terrible.
Elle prend son courage à deux mains et traverse la foule, doucement. Elle est plutôt du genre à pousser tout le monde, et sauter dans les bras de ses amis, d’habitude. Dans un passé qui lui semble très lointain, elle sautait toujours sur Nazir en enroulant ses jambes autour de sa taille, comme un petit animal ayant retrouvé son perchoir. C’était normal, cette proximité physique. Il s’était habitué à ces effusions publiques, à ses extravagances. Cette Kenna-là a disparu. Tout comme ce Nazir a disparu - suppose-t-elle. Il faut réapprendre tous les codes, réassimiler, tester, et faire le choix de continuer ou d’abandonner.

Kenna approche de la table et offre son sourire le plus avenant à cet étranger qui n’en est pas vraiment un. Elle ne sait pas trop comment agir. Est-ce qu’elle est censée le prendre dans ses bras ? Comment exactement est-elle censée l’appeler ? Est-ce qu’il attend un comportement particulier de sa part ? Elle se pose beaucoup trop de questions. Mais c’est son lot quotidien, désormais. Devoir tout remettre en question. « Je vois que tu ne m’as pas attendue pour commencer à boire. » Elle lance un regard plein de jugement. « Certaines choses ne changent jamais. » Elle croise les bras devant sa poitrine, faussement fâchée. C’est étrange, de parler de manière aussi familière à quelqu’un qui porte des traits si étrangers. Elle assimile ce nouveau visage, cette nouvelle silhouette, de ses yeux chocolat. Pas désagréable à regarder. C’est déjà ça. pense-t-elle maladroitement.

• • •


   I WATCHED IT BEGIN AGAIN
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 31/12/2016
‹ messages : 188
‹ crédits : nelliel.
‹ dialogues : chocolate


‹ âge : 26
‹ occupation : au chômage, pour le moment, il ne sait pas tellement quoi faire de ses dix doigts. Shin était Oubliator, et Nazir Chasseur de Trésors, autant dire que ça n'a rien à voir.
‹ maison : Shin était à Serdaigle et Nazir à Gryffondor.
‹ scolarité : 1989 et 1996.
‹ baguette : Nazir & Shin ont tous les deux perdu leur baguette, il a fallu leur en trouver une nouvelle : 29cm, taillée dans du saule, contenant une moustache de Tanuki.
‹ gallions (ʛ) : 296
‹ réputation : on disait de Shin qu'il était intelligent, calme, discret, le genre de mec pas chiant, pas intéressant non plus. De Nazir, on disait que c'était une tête brûlée, un cancre, un type violent parmi les Insurgés, mais efficace. Aujourd'hui, les deux sont un peu morts, alors on en parle beaucoup, mais sans trop savoir quoi dire.
‹ particularité : c'est un Métamorphomage, mais il ne sait plus du tout contrôler son don et le tatouage qu'il a dans le dos l'empêche de l'utiliser correctement. C'est également un Maître de l'Air, qui a tout à réapprendre.
‹ faits : shin s'est marié jeune et a eu une gamine qui a maintenant six ans, Sun - sa femme et sa gosse, c'était tout pour lui - c'était un mec brillant, capable de parler trois langues (anglais, coréen & japonais) très à cheval sur son éducation stricte et rigoureuse, très branché culture asiatique - mais shin a été capturé par le gouvernement en 2001 et est devenu le cobaye du département des mystères - ils ont trafiqué son corps, joué avec son don de métamorphomage, ont fait de lui l'espion ultime - en 2002, il est devenu Nazir Peterson, Insurgé Belliqueux, meilleur ami d'Angelina Johnson - aujourd'hui, il ne sait plus qui il est, Shin ou Nazir, les deux ?
‹ résidence : il vit au Manoir Moriyama, sa famille ne veut pas le laisser tout seul après ce qu'il a vécu.
‹ patronus : informe désormais, autrefois il prenait la forme d'un porc-épic, il paraît que celui de Shin avait la forme d'une tortue géante
‹ épouvantard : un miroir, le plus souvent reflétant les traits de Shin.
‹ risèd : il se voit sous les traits de Nazir, avec Rocket et Doxy.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6866-shin-reflection
Shenna + would you hold me now? would you take me home?
Wrapped up, so consumed by all this hurt If you ask me, don't know where to start. Anger, love, confusion Roads that go nowhere I know that somewhere better 'Cause you always take me there. Came to you with a broken faith, Gave me more than a hand to hold Caught before I hit the ground Tell me I'm safe, you've got me now.
Cette saloperie d’orage l’a complètement déglingué. Lorsqu’ils ont fini par sortir du refuge, Elijah a été obligé de l’emmener à Ste Mangouste, parce qu’il n’arrêtait pas de se transformer sans raison et de s’évanouir à cause de la douleur. Une fois à l’hôpital, ça ne s’est pas beaucoup arrangé, puisque là-bas aussi ils subissaient les effets de l’orage et avaient été forcés d’évacuer. Au final, il s’est retrouvé au manoir, avec un médicomage et un runiste à son chevet. Ils l’ont gavé de potions antidouleurs en confirmant à Nobuo qu’ils ne pouvaient pas faire grand-chose de plus, puisqu’ils ignoraient toujours comment le débarrasser des runes tatouées dans son dos sans faire encore plus de dommages. Alors il est resté deux jours alité, à complètement délirer et à sans cesse alterner entre les traits de Shin et ceux de Nazir. Il s’est réveillé le matin du troisième jour avec la nausée et Sun, les yeux rougis, assise à côté de son lit. Quand il a ouvert les yeux sans grimacer ni crier de douleur pour la première fois depuis le soir de l’orage, la gosse a fondu en larmes et s’est jetée sur lui. Entre deux sanglots, elle s’est excusée d’avoir été horrible avec lui depuis son retour et il l’a serrée contre lui en lui promettant qu’il ne lui en voulait pas.
Il n’a pas été beaucoup mieux avec elle, après tout. Elle a fini par s’endormir, complètement épuisée et il a compris qu’elle n’avait presque pas dormi ces derniers jours alors il l’a gardée contre lui et a fini par se rendormir lui aussi. Quand il a de nouveau ouvert les yeux, Sun n’était plus là, mais il avait de quoi manger et boire sur sa table de chevet, avec un mot de Daiki lui annonçant qu’il avait emmené Sun à l’école et que s’il avait le moindre problème, il ne devait pas hésiter à l’appeler.
Il s’est levé et affamé, s’est jeté sur le plateau avant d’attraper son POW. C’est là qu’il a vu le message de Kenna et s’est souvenu lui avoir donné son numéro. Il a vérifié la date et l’heure, puis s’est dit qu’il avait passé assez de temps allongé et enfermé, alors il a confirmé qu’il serait là. Le Crimson Bar, il connaît, c’est un bar moldu qu’il a déjà pas mal fréquenté avec Kenna. Faire un tour loin du monde magique et de ses interférences ne lui fera probablement pas de mal.

Il a passé le restant de la journée à errer, à dormir pas mal aussi, histoire de récupérer, puis l’heure de retrouver Kenna s’est enfin rapprochée et il s’est traîné jusqu’à la salle de bain pour se préparer. Il est resté longtemps sous la douche, parce qu’après tant de temps passé à vivre comme un fugitif, il a toujours un peu envie de pleurer quand il peut profiter sans vergogne de l’eau chaude. Il a fini par sortir, la peau rougie et un peu plus alerte et malgré la buée, a croisé son reflet dans le miroir.

Il ne l’aime toujours pas. Peut-être qu’il y est un peu plus habitué à présent, après tout, ça fait des mois qu’il est comme ça. Mais il a toujours beaucoup de mal de se dire que c’est vraiment lui. Il détourne vite le regard, parce que c’est quand il passe trop de temps devant son reflet qu’il finit par déclencher son don de métamorphomage complètement déglingué et après les deux jours de merde qu’il vient de passer, il n’a aucune envie que ça recommence. Il se dépêche de finir de se préparer, délaisse complètement la partie de l’armoire qui contient les fringues de Shin pour choisir des vêtements qu’il a achetés récemment. Il n’est clairement pas fait pour se saper comme un employé modèle du Ministère ou whatever look Chin-Hae Moriyama tentait d’avoir.
Une fois prêt, il sort de sa chambre et laisse un mot sur la table de la cuisine à l’attention de celui qui rentrera en premier. La dernière fois qu’il est parti sans prévenir, Nobuo et Daiki ont failli appeler la BPM alors il préfère ne pas répéter la même erreur. Se retrouver dehors lui fait déjà un bien fou et il pourrait probablement transplaner jusqu’au bar, mais il a encore peur que la magie cause des interférences avec son tatouage ou pire, de se retrouver désartibulé. Et puis, il a besoin de se dégourdir les jambes.

Un coup d’œil à son POW lui confirme que techniquement, il est déjà en retard, mais si Kenna est toujours la même, elle ne sera pas là-bas avant une bonne demi-heure, alors il a le temps de marcher. Il traverse les différentes rues qui le séparent du Crimson Bar et quand il entre à l’intérieur de l’établissement et n’y trouve pas Kenna, il n’est pas surpris, ni même inquiet. Il va se mettre dans un box, le plus au fond possible et dos à la plupart des autres clients. Il ne veut pas prendre le risque de se transformer brusquement en Nazir devant des dizaines de moldus. Une serveuse vient le voir et il se souvient très bien d’elle, alors il esquisse un grand sourire et s’apprête à la saluer comme d’habitude, avant de se rappeler qu’elle n’a aucune idée de qui il est. Alors il se dépêche de se commander une bière et de le regarder repartir derrière le bar, les lèvres pincées.
Kenna se fait toujours attendre, alors une fois servi, il n’hésite pas à descendre sa bière de moitié avant qu’enfin, elle ne se décide à apparaître dans son champ de vision. « Je vois que tu ne m’as pas attendue pour commencer à boire. » Il arque un sourcil, avant de lui renvoyer son Regard du Jugement. « Presque quarante minutes de retard, tu bats des records, Fitzgibbons. » « Certaines choses ne changent jamais. » Et elle a l’audace de croiser les bras et de faire la moue. Il tend un bras, agrippe aisément sa taille. Il la connaît par cœur, la taille de Kenna, il sait exactement où appuyer pour lui faire perdre l’équilibre et ça ne manque pas, avec une exclamation surprise, elle retombe pile sur ses cuisses qu’il a décalées de sous la table, pour la réceptionner.

C’est le visage de Shin, mais la lueur dans son regard, le sourire taquin sur ses lèvres, c’est bien à Nazir. « En effet, certaines choses ne changent jamais, » murmure-t-il avant d’aller déposer un baiser sur sa joue, pour la saluer comme il se doit, comme il le fait toujours, une fois qu’elle en a terminé de l’étouffer à moitié en se jetant sur lui.

Serrer Kenna contre lui, c’est comme insulter Angie, comme bousculer Cormac, c’est comme complimenter le cul splendide d’Alicia.

I’m home.

• • •

Bodies fill the fields I see, hungry heroes end. No one to play soldier now, no one to pretend. Running blind through killing fields, bred to kill them all. Victim of what said should be, a servant 'til I fall. Soldier boy, made of clay, now an empty shell. (disposable heroes)
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 16/10/2016
‹ messages : 376
‹ crédits : .CRANBERRY SIGNA BY EXCEPTION.
‹ dialogues : indianred


‹ âge : 26 ANS
‹ occupation : ACTRICE, LANCELOT CENTRAL (intern lysa montez)
‹ maison : POUFSOUFFLE
‹ scolarité : 1988 - 1995.
‹ baguette : VINGT-SIX CENTIMETRES, BOIS DE POIRIER, PLUME D'OISEAU-TONNERRE.
‹ gallions (ʛ) : 920
‹ réputation : elle apparaîtra dans la prochaine saisons de lancelot central + elle a été l'une des victimes des brainwash pendant la guerre + elle est proche des scamander + elle assume tout, n'a peur de rien + elle est très affectueuse, pleine d'amour et de bonne humeur + elle adore faire des pranks.
‹ faits : elle a grandi dans une famille stable et aimante + était une vraie party girl quand elle était à poudlard, elle en a organisé plus d'une, d'ailleurs + à la sortie de poudlard, elle est devenue assistante puis gouvernante dans un hôtel sorcier + elle a ensuite été employée par newt et tina scamander pendant plusieurs années + pendant la guerre, la plupart de ses proches sont devenus des insurgés, elle a choisi de conserver sa place dans la société pour faire passer des informations et aider à des sabotages, faisant le lien entre la rébellion et la société civile + elle a été capturée par le gouvernement lors d'une mission, et afin de la sauver des sanctions réservées aux insurgés, les scamander ont accepté à contre-coeur le brainwash pour elle, en pensant que c'était le seul moyen de la sauver + elle a vécu un an persuadée que le lord avait la solution à leurs problèmes, et qu'il fallait se débarrasser des insurgés + après la guerre, elle a suivi le programme réservé aux victimes + elle a encore parfois du mal à démêler le vrai du faux, ses faux souvenirs des vrais, et elle commence tout juste à renouer avec ses anciens amis + elle fait encore de violents cauchemars et peut se réveiller complètement désorientée, elle en veut encore aux scamander + kenna a enchaîné les petits jobs, mais vient d'être castée pour la nouvelle saison de lancelot central.
++ kenna a toujours eu un problème d'alcool, plus ou moins violent selon les périodes, mais n'a jamais voulu l'assumer + elle recherche très, très souvent l'affection, et elle a un tableau de chasse à faire pâlir le plus fier des playboys. il n'est pas rare qu'elle ramène quelqu'un chez elle, même si ça s'est calmé ces derniers temps.
‹ résidence : DANS UN APPARTEMENT DU LONDRES SORCIER. ELLE VIT SEULE.
‹ patronus : un chimpanzé.
‹ épouvantard : la solitude.
‹ risèd : avoir quelqu'un qui l'aime vraiment. vraiment, vraiment.
Voir le profil de l'utilisateur
Ce n’est pas comme si elle était difficile, de toute manière. Aux yeux de Kenna, tout le monde est agréable à regarder - et envisageable. Mais Shin est dans la partie supérieure de son classement, sans la moindre hésitation. Même s’il n’arrive pas à la cheville de Trishna.
Elle est toujours là, les bras croisés, avec une petite moue triste et offensée, et attend un geste de la part de Shin. C’est lui qui décidera du ton de la soirée. Elle a extrêmement peur que tout devienne super awkward, parce qu’elle n’est pas sûre de pouvoir gérer du awkward. Elle craque très facilement depuis son retour de Sainte Mangouste, qui ne date d’il n’y a pas si longtemps, d’ailleurs. Elle espère que l’assurance de Nazir est toujours là, parce qu’elle n’est pas sûre de savoir en faire preuve elle-même s’il ne suit pas. Elle esquisse immédiatement un sourire en voyant qu’il tend la main vers elle. Il effleure sa taille, et lui enfonce un doigt dans les côtes, auquel elle répond par un cri surpris et étouffé. Dans la demi-seconde qui suit, elle se retrouve sur ses genoux (elle ne sait pas trop comment) à protester sur ses manières sournoises. Mais son sourire rend son ton offusqué très peu crédible. Les sourcils froncés malgré tout, elle rencontre les yeux du jeune homme, malicieux et brillants. « En effet, certaines choses ne changent jamais, » Elle recule légèrement la tête, hausse les sourcils cette fois. Ah oui, vraiment? Il dépose un baiser sur sa joue, et Kenna se met à sourire un peu plus.
Parce qu’elle est faible et qu’elle en a vraiment besoin, elle passe ses bras autour du cou de son vieil ami et le serre fort contre elle, les yeux fermés. Il doit avoir ses cheveux dans le visage mais tant pis, elle n’en a un peu rien à faire! « Tu m’as manqué. » Et elle ne se demande pas qui est tu. Il n’est plus question de Shin, de Nazir, d’un truc entre les deux. Elle retrouve juste ce gars qu’elle adore, qui a été son réconfort dans des moments difficiles, dans des moments où elle ne croyait pas en elle et mourrait d’envie qu’on lui prouve qu’elle valait quelque chose. Cette personne qu’elle étreint, c’est ce mec avec qui elle bouffait trop de bonbons, faisait des batailles d’oreiller, ou grommelait devant un café et des films avec un putain de hangover. Il n’y a jamais vraiment eu de tabou, entre Kenna et Nazir. Ils ont toujours été 100% nature l’un avec l’autre. Ils pouvaient passer une nuit torride puis être comme des potes le lendemain matin, avec Kenna affalée comme un cachalot en sous-vêtements sur Nazir qui s’amusait à lancer des cacahuètes dans le panier de basket qu’elle avait installé dans sa chambre.
Finalement, elle relâche Shin et au lieu d’aller s’asseoir en face, elle glisse juste à côté de lui, parce qu’elle a toujours préféré garder un certain contact physique. C’est quelque chose qui gène beaucoup de gens, son côté trop tactile… Mais pas lui. Lui, ça ne l’a jamais dérangé. Elle fait signe à une serveuse et lui demande de lui apporter une bière et des gâteaux, avant d’étaler ses jambes sur les cuisses de Shin. Voilà, elle est mieux comme ça. « Ce bar aussi, il m’a manqué. Ça fait bien longtemps que je suis pas venue ici. » Ça date d’il y a près de quatre ans, maintenant. Une éternité. Pourtant rien n’a changé, ici. Les cadres sur les murs sont les mêmes, les serveuses aussi sont les mêmes, et il y a toujours cette petite scène, dans un coin du bar, qu’on discerne à peine tant elle est peu surélevée. La serveuse revient avec la bière, et Kenna s’adosse au box en attrapant des cacahuètes. Elle en fait sauter une qui atterrit dans sa bouche. Toujours de bons réflexes. Elle espère que Shin a bien noté ça.
« Bon, on va se débarrasser des sujets qui me posent question direct, pour ensuite passer aux choses sérieuses, si t’es d’accord. » Elle fait sauter une deuxième cacahuète et réussit une deuxième fois son coup. Belle gosse.  Shin aura bien compris ce qu’elle entend par choses sérieuses. Elle joue des sourcils. Oui, elle a carrément repris la confiance qu’elle n’avait pas en entrant dans le bar. « Je suppose que t’es pas hyper motivé  pour raconter but… au moins ce sera fait et on pourra passer à autre chose. » Comme se défier au nombre d’expressions qu’ils peuvent sortir en l’espace d’une minute. Comme balancer discrètement des cacahuètes sur les autres clients en se cachant dans leur box quand ils se retournent. Ce genre de trucs très matures. « Bon alors, c’est quoi le doss? » questionne-t-elle sans détour. La question est très large, mais il lui pardonnera. Difficile de faire plus précis quand on ne sait rien du tout. « Si ça peut te rassurer et te mettre en confiance… Sache que t’es toujours canon. » dit-elle avant de boire une gorgée de bière.

• • •


   I WATCHED IT BEGIN AGAIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

SHENNA + would you hold me now? would you take me home?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» WrestleMania : The Final Countdown !
» AARON TYLER ϟ Are you telling me to hold on ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde moldu; hazy fantasy
-