Partagez | .

sujet; FANTASTIC4 + here's to never growing up

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ disponibilité : YASSS.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 226
‹ crédits : COSMIC LIGHT
‹ dialogues : INDIANRED FOREVER.


‹ âge : VINGT-SEPT ANS
‹ occupation : INGÉNIEURE, PETIT GÉNIE.
‹ gallions (ʛ) : 774
‹ réputation : dans le monde moldu, elle est juste un petit génie qui travaille pour le MI5 + dans le monde sorcier, elle est une cracmole engagée, prête à tout pour que les gens comme elle obtiennent des droits et la possibilité de travailler auprès de leurs proches dans le monde sorcier + elle passe beaucoup de temps à manger + elle est capable de réparer n'importe quoi + elle roule sur l'or, pour de vrai.
‹ particularité : MOLDUE (CRACMOLE).
‹ faits : cracmole, ainsley connaît l'existence du monde des sorciers depuis toujours + elle a toujours beaucoup envié ses frères, sa sœur et ses parents, qui sont en plus maîtres du feu grâce à leurs origines asiatiques + elle a très mal vécu leurs départs à poudlard + heureusement, elle a une demi-sœur, elle aussi cracmole : elles se sont serré les coudes. + ainsley est devenue un petit génie de la science, une inventrice à l'imagination débordante + elle a toujours regretté le rejet des cracmols de la société sorcière qui l'a forcée à vivre loin de ses frères et soeurs + d'abord pour rire, son meilleur ami moldu Dan, génie de la biochimie, a commencé à travailler sur un sérum capable de rétablir les gènes sorciers chez les cracmols, puis c'est devenu un vrai projet + un soir, alors qu'ils étaient bourrés, ils se sont injecté les sérums comme des gros idiots, pas de bol, il n'était pas parfait. dan est tombé dans le coma, ainsley s'en est sortie mais a depuis une jambe qui répond une fois sur cinq. + cela fait aujourd'hui trois ans qu'il ne s'est pas réveillé + le gouvernement (ils travaillaient tous les deux pour le mi5) a fait passer tout ça pour un accident de mission, et plusieurs de leurs supérieurs, mal intentionnés, ont récupéré les travaux de dan malgré l'opposition d'ainsley + à la fin de la guerre, elle a fondé le squib's rights movement, une association qui se bat pour que les cracmols aient leur place dans la société sorcière + elle travaille toujours au MI5, et a un peu de mal à conjuguer ses deux vies : raison de plus pour elle pour que la mixité s'opère entre les deux mondes.
‹ résidence : elle vit dans un magnifique loft du londres moldu, très cosy. le plus surprenant est sûrement cet étage réservé uniquement à la science, avec un laboratoire et un atelier. elle avait conçu cet endroit avec dan, avant qu'il tombe dans le coma, et y vit seule aujourd'hui.
Voir le profil de l'utilisateur
Ainsley lâche un long bâillement, allongée telle un phoque sur le canapé. L’écran de la télévision éclaire son visage de couleurs bleues et blanches, et elle garde les yeux rivés sur les images qui défilent, quasi indifférente aux messages qu’elles véhiculent. Elle entend sans écouter, trop fatiguée par sa journée pour prêter véritablement attentions aux détails de la nouvelle Ford, ou au goût fondant des nouveaux Twix.
Elle ne sait pas trop depuis combien de temps elle a fermé les yeux quand une langue humide lui lèche la joue, et la fait bondir. « Bordel! » Elle grimace, se sent tout de suite bien réveillée, et attrape un morceau d’essuie-tout sur la table du salon, pour essuyer la bave dont le chien vient de la tartiner. « T’es vraiment dégueulasse, Chewie. » râle-t-elle, le dégoût ne cessant pas de tordre son visage. Le petit Jack Russel la regarde avec des petits yeux, presque suppliant, et elle lève les yeux au ciel avant de lui faire signe de monter sur le canapé.
Elle déteste les chiens.
Les trois autres rappliquent comme s’ils avaient aussi pris l’invitation pour eux, et Ainsley se laisse tomber contre le dossier du canapé, en soupirant, résignée. Ce n’est vraiment pas la vie dont elle rêvait. Vraiment pas. Elle ne sait même pas pourquoi elle a accepté tout ça. Quand elle a cherché une coloc, quelques mois après sa sortie de l’hôpital, pour l’aider à payer le loyer de ce bel appart, elle s’est pourtant jurée de ne pas accepter un animal de plus. Elle a vu des dizaines de personnes, mais aucune qui pouvait combler le vide. Jusqu’à ce que Yoko, qu’elle avait rencontrée des mois auparavant à travers le site d’une association et sa page MySpace, se propose. Ainsley a dit oui un peu sans réfléchir, parce qu’elle aimait bien Yoko, parce qu’elle supportait plus le silence de cet endroit, et qu’elle avait vraiment besoin d’une coloc. Sauf que Yoko n’est pas venue toute seule.
« Vous me fatiguez » soupire-t-elle dans un murmure alors que les quatre chiens s’excitent - pour rien - autour d’elle. Nonchalamment, Ainsley jette un coup d’oeil à la pendule au-dessus de la télé. Déjà vingt heures. Les garçons ne devraient plus tarder. Elle entend Yoko qui s’active dans la cuisine, avec sa musique en fond.
Ainsley veut juste manger et dormir. Elle n’est même pas sûre d’avoir la force de jouer et discuter ce soir. Malgré le boucan que font les chiens à tourner sur eux-même à côté d’elle, elle recommence à fermer doucement les yeux.

C’est la sonnerie de la porte qui la réveille en sursaut. Seules cinq petites minutes sont passées depuis qu’elle a regardé la pendule. Elle se passe une main sur le visage, pour ne pas avoir l’air trop attaquée par la fatigue, et se traîne jusqu’à la porte comme un zombie.
« Bonsouare. » dit-elle d’une voix de morte-vivante à ses deux invités. Ses yeux se posent sur Samuelu et Johnny, et tout de suite, elle se sent un peu mieux. Elle finit par esquisser un sourire. Elle est quand même bien contente de les voir. Ça la réveillerait presque. « Je rêve ou tu deviens un peu plus roux chaque jour qui passe ? C’est pas permis. » fait-elle à Sam avec un sourire en coin, moqueuse. Oh, il ne lui en tiendra pas rigueur. Les blagues de cet acabit sont monnaie courante quand le quatuor infernal est réuni. Si elle n’était pas aussi fatiguée, elle enchaînerait en disant à Johnny qu’il devient, lui, un peu plus noir à chaque fois. Il lui rétorquerait sûrement quelque chose sur sa jambe folle ou ses yeux un peu bridés.
Elle laisse les gars avancer dans l’entrée, est en fait le salon. D’un geste de la main, elle envoie les chiens se disperser pour qu’ils libèrent le canapé. Elle déteste les chiens. Mais Chewie reste dans ses pattes, comme d’habitude, et elle le laisse faire, parce que c’est Chewie. « Conchita, apporte-moi mon auge. » lance-t-elle en direction de la cuisine à Yoko, dans un demi-rire fatigué. « J’espère que vous avez ramené à boire parce que sinon je vais m’endormir sur vos genoux. » Ils ont dû le voir à sa tête, de toute manière.

• • •


woman on a wire

the higher i get, the more i miss the ground, no safety nets, now you're not around. i have to keep walkingto keep me from falling down, feels like i'm walkin' on a tightrope

©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ inscription : 28/04/2017
‹ messages : 120
‹ crédits : ironshy
‹ dialogues : #seagreen


‹ âge : vingt-et-un ans
‹ occupation : étudiant à la Royal Academy of Dramatic Arts
‹ gallions (ʛ) : 596
‹ résidence : avec Johnny et mon chat 'Bard' dans un petit appartement près de Coven Garden.
Voir le profil de l'utilisateur
La Playstation est lourde dans son eastpak, si bien qu'il l'a refilé à Johnny dans le métro, où ils ont du rester debout parce qu'il y avait trop de monde à l’heure de la sortie des bureaux. Sam a l'habitude désormais de la traîner de temps en temps jusque chez les Ainsley et Yoko, qui devraient sérieusement songer à s'en acheter une pour aller avec leur bel écran de télévision et leur belle baraque en général; mais alors, même si son dos les remercierait, lui-même se sentirait moins utile et indispensable et peut-être qu'il aurait peur d'être moins souvent invité chez les filles et ça ne serait juste pas acceptable. Déjà parce que Yoko est nulle en jeux-vidéos et qu'il est au moins toujours sûr de la battre elle. Aussi parce qu'elle cuisine foutrement bien et qu'elle leur balance toujours un truc en deux temps trois mouvements quand ils viennent squatter. Ensuite y a Ainsley et ses conseils en skate et ses manipulations auxquelles ils ne comprend rien sur certains des jeux qu'il amène avec lui pour les rendre un peu plus extras. Il les aime bien ces deux nanas et il veut bien traverser tout Londres avec sa Playstation sur le dos une fois par semaine si c'est ce qu'il faut. Mais comme y a Johnny et ses muscles un peu plus saillants, il en profite un peu, et vient ajouter au poids que se trimbale déjà son boyfriend en posant son menton sur son épaule. Mis à part une vieille dame assise un peu plus loin qui leur jette un petit regard outré, toute la rame, pourtant bondée, à l'air de s'en ficher complètement; il adore Londres.

Un peu plus tôt dans la journée il a passé une énième audition pour le reboot d'une vieille série télévisée. Ca l'a fait un peu flipper de rencontrer les producteurs, mais il sait que plus on le rappelle et plus il s'approche du Saint-Graal qu’est le contrat et son agent à l'air de dire que c'est un projet qui pourrait faire toute sa carrière s'il l'obtient alors il y met du coeur et essaye de ne pas stresser même s'il a envoyé une douzaine de sms à Johnny après être sorti, pour lui expliquer tout ce qu'il pense avoir raté et comment sa vie est fichue parce qu'il n’aura pas ce rôle. Des auditions il en a d'autres, il ne fait presque que ça s'il n'est pas en cours, un peu comme le reste de sa promotion en fait, parce que c'est connu qu'il faut essayer de se faire une place avant de se retrouver lâché dans la nature avec son diplôme d'art dramatique et finir serveur. No offense, hein. Johnny est serveur. Mais Sam il n’a pas travaillé si dur pour servir des cafés. Il reprend le sac à dos en sortant du tube, il ne croit pas qu'il cessera un jour d'être émerveillé par le quartier qu'habitent leurs amies et encore moins par leur appartement. Le nid douillet qu'il partage avec Johnny à Coven Garden est une boîte à chaussure à côté de ne serait-ce que le salon de leur appartement à elles. C'est Ainsley qui leur ouvre avec un sourire qu'il devine un peu fatigué, mais elle trouve quand même la force de l'accuser de devenir plus roux de jours en jours ce qui le fait grogner légèrement, plus pour la forme qu'autre chose; il a l'habitude. « Et toi tu rapetisses, c'est l'âge ? » demande-t-il avec un sourire d'ange.

Il a l'impression qu'elles ont un peu plus de chiens à chaque fois qu'il vient chez elle et peut-être que c'est vrai; ça l'étonnerait pas venant de Yoko en tous cas. La horde se disperse un peu quand ils viennent se laisser tomber sur le canapé, Yoko doit encore être dans la cuisine, ça tombe bien il a assez faim. Il ouvre déjà son sac à dos pour sortir la console et les manettes qu’il refile dans les mains de Johnny. « J’espère que vous avez ramené à boire parce que sinon je vais m’endormir sur vos genoux.T’inquiète pas pour ça. » Il adresse un clin d’œil à Ainsley et sort les quelques bouteilles qu’ils ont acheté sur le chemin, du cidre — aux fruits rouges pour les filles, mais aussi un peu pour lui — et un pack de bières. C’est pas grand chose au final, mais ils sont pas là pour se bourrer la gueule mais juste pour jouer « J’ai ramené Project Eden…»  et d’autres trucs, même s'il sait pertinemment que c'est un peu inutile parce que c’est ça leur jeu préféré où chacun peut prendre un personnage et où ils peuvent tous jouer en même temps; bien sûr il s’est réservé le rôle de chef du groupe, tant qu’à faire. «YOKO T'ES OÙ MAGNE-TOI » crie-t-il sans poru se faire entendre depuis la cuisine sans bouger du fauteuil, parce que maintenant qu'il s'est assis il se rend compte que lui aussi est drôlement fatigué. Un des chiens a posé une patte sur son genou et il caresse machinalement le haut de son crâne. Il n'est pas très beau (il est très laid), mais bon, ça reste un chien.
Revenir en haut Aller en bas
 

FANTASTIC4 + here's to never growing up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUINOA yon plant ki pouse nan sol arid ki ta bon kom aliman pou kombat grangou
» (f/libre) astrid bergès-frisbey - growing love.
» Nouvelles de Growing Pains
» Narumi ▼ Growing flower, you sound like a fairy tale.
» MIKE + It's the fear, fear of the dark, it's growing inside of me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Trésors rpgiques
-