Partagez | .

sujet; young god (sam)
MessageSujet: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 20:48

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ inscription : 28/04/2017
‹ messages : 120
‹ crédits : ironshy
‹ dialogues : #seagreen


‹ âge : vingt-et-un ans
‹ occupation : étudiant à la Royal Academy of Dramatic Arts
‹ gallions (ʛ) : 570
‹ résidence : avec Johnny et mon chat 'Bard' dans un petit appartement près de Coven Garden.
Voir le profil de l'utilisateur
Samuelu “Sam” AndrewsAnd we'll be flying through the streets with the people underneath
☇ Avis sur le contexte : la magie telle qu'il la voit c'est un fléau. Il n'y a pas cru d'abord, hallucinant complètement devant ces unes de magasines, croyant à un canular, un premier avril en avance, sauf que non. Et ce qui lui a fait réaliser que c'était vrai c'était tous ces désastres, toutes ces catastrophes qui s'enchaînent et qui ne peuvent avoir d'autres explications que la magie. Donc forcément ça ne l'a pas aidé à avoir un avis très positif sur la question. Il n'aime pas les sorciers, par principe, et préférerait qu'ils restent de leur côté, avec leurs problèmes et leurs pouvoirs foireux et leurs extrémistes et leurs mangemorts et qu'ils laissent les gens normaux tranquilles, merci. Il est très agacé par l’inertie du gouvernement travailliste à ce sujet, la descente vers l’extrémisme anti-sorciers n’est pas loin et serait même très facile s’il s’en savait en réalité entouré.
❝ We're running in circles again ❞muggle; scénario de dean

☇ nom & surnom(s) ; Samuelu, c’est le côté samoan qui ressort et depuis tout petit tout le monde l’appelle Sam, c’est plus simple, plus neutre, plus british. Sammy, il n’aime pas mais ça n’empêche pas les plus condescendants de se le permettre. Andrews c’est le nom du père qu’il ne connaît pas. ☇ naissance ; il est né dans le Devon le vingt avril 1983, d’un père australien mort avant sa naissance et d’une mère samoane.  ☇ croyances ; agnostique décidé (juste parce qu’il aime pas être trop catégorique, jusque parce qu’on sait jamais), il ne croyait en rien de particulier jusqu’à voir de la magie de ses propres yeux. Et très franchement, ça l’effraye, beaucoup.  ☇ métier ; étudiant d’arts dramatiques à la Royal Academy of Dramatic Arts à Londres, sa plus grande fierté dans la vie c’est bien d’y avoir été accepté. ☇ camp ; les sorciers il n’en veut pas dans son monde, il est pas encore convaincu qu’il faut les exterminer, mais il est pour séparer définitivement les deux mondes et empêcher tout mélange. ☇ réputation ; Sam c’est le bon copain, toujours partant pour une pinte ou un tour au skatepark, un peu moins depuis qu’il est à la RADA, parce que y’a presque plus que ça qui compte dans sa vie. Ce n’est pas quelqu’un avec qui on veut débattre non plus, ça on le dit souvent de lui parce que même quand il a tord, il a raison. Aussi, il n'est pas très bon pour garder des secrets et a déjà gâché quelques surprises malgré lui. Mais c’est quelqu’un de bien globalement on s’accorde là-dessus.  ☇ orientation & état civil ; pour la postérité, parce qu’il est curieux, il veut bien savoir ce que ça fait une paire de seins sous les doigts, mais Sam depuis l’adolescence, y a que les hommes qui arrivent à le séduire. Actuellement il est en couple avec, et très amoureux d’ailleurs, de Johnny. ☇ phobie ; arachnophobe, il hurle dès qu’il voit une araignée même toute petite et c’est toujours Johnny qui doit la tuer pour lui. Mais depuis qu’il est courant de l’existence de la magie il a juste peur que celle-ci chamboule toute sa vie. ☇ plus grand désir ; BAFTAs, Oscars il veut tout ça, il veut être connu, pour son talent il veut son nom en tête d’affiche, il veut finir anobli par la reine comme les plus grands. ☇ caractéristiques ; il paraît que ce n’est pas un bon plan pour sa carrière les tatouages alors il s’abstient. En revanche il a plusieurs cicatrices (qui donnent du caractère) dont une entre les sourcils, relent d'un petit accident avec une porte quand il était petit, une assez fine au genou pour l'opération qu'il a du subir pour remettre ses os en place après un match de football un peu trop violent et plein de petites traces de ses passages sur le terrain ou au skatepark. ☇ animaux ; il a adopté un chat en déménageant à Londres parce que ça lui faisait bizarre d’habiter tout seul dans on petit appartement de Whitechapel. C’est un petit British Shorthair gris qui s’appelle Bard (raccourci, de Bard of Avon, aka Shakespeare). ☇ objets connectés il a un téléphone comme tout jeune homme qui se respecte, et adore envoyer des sms à tout va, il est aussi sur MySpace, même s’il regarde les pages des gens plus qu’il ne met à jour la sienne, et bien sûr la télévision fait partie de son quotidien.

☇ Anecdotes & infos ;
☇ MIXED RACE ; entre le Sam auquel a été raccourci son prénom depuis des années et la pâleur de sa peau, il est souvent pris pour un blanc par ses pairs, une facilité qui a ses avantages dans le monde du théâtre, du cinéma et de la télévision où il voudrait se faire une place. C’est plus facile quand on “passe”, mais il est très fier de ses origines samoanes. La génétique a voulu qu’il ressemble plus à son défunt père, mais il est le fils de sa mère avant tout. Et il n’aime pas effacer, même implicitement, même par omission, cette partie de son identité. Il a appris à endurer le racisme les lèvres pincées, les yeux rivés sur l’avenir pour faire obstruction du racisme latent qu’il a pu rencontrer dans sa campagne anglaise. Londres, c’est différent et sa mère n’est pas là pour réveiller les instincts les moins courtois, malgré tout, ça reste un point sur lequel il est intransigeant, sur lequel il défendrait même son pire ennemi; la couleur de la peau n’a rien avoir avec le cœur d’un homme et si les cicatrices des bagarres qu’il a pu commencer gamin pour défendre l’honneur de sa mère ont aujourd’hui disparu, il en garde de nombreuses séquelles. ☇ FOOTBALL ; c'était source incroyable de conflits quand il était gamin, mais Sam est fan des HotSpurs de Tottenham depuis presque toujours, alors que beaucoup de ses amis leurs préféraient Manchester City ou — vraiment, s'il fallait prendre une équipe londonienne —  Arsenal, les veilles de matchs entre ces équipes étaient toujours pleines de tensions et les jours de matchs l'air était irrespirable dans la cour de récréation. À l'époque, Sam jouait aussi dans l'équipe junior du coin en tant que milieu offensif, il était plutôt bon et son plus grand rêve c'était de se faire recruter pour une grande équipe et entrer en formation sport étude. Sauf qu'à quatorze ans dans un match contre les Wolverhampton Wanderers (qu'il déteste et qui sont nuls en plus) il s'est violemment disloqué le genou après un très mauvais tacle et ça l'a maintenu avec son plâtre loin des bancs de l'école pendant près d'un mois et loin du terrain pour presque quatre. L'image de sa jambe tordue le hante encore parfois quand il donne un coup dans un ballon pour s'amuser ; il a abandonné tout rêve de devenir professionnel, de toute façon son genou droit est encore fragile malgré les années (tendance forte à la dislocation) et les médecins ont été assez catégoriques là-dessus. Il n'en reste pas moins amateur du sport et avoue désormais à demi-mot avoir soutenu Manchester United pendant un temps, peut-être un peu à cause de David Beckham, qui est plus ou moins son héros dans le domaine. Son transfert au Réal de Madrid l'a un peu attristé, mais au moins maintenant il peut soutenir pleinement les Spurs dans la ligue anglaise et le Real dans la Liga. Bien sûr pour les mondiaux, et tournois européens, il soutien à 200% l'équipe nationale anglaise. ☇ RADA ; Ça devait probablement être le plus beau jour de sa vie quand il a reçu sa lettre d'acceptation à la Royal Academy of Dramatic Arts, son professeur de théâtre au lycée l'avait persuadé de postuler un peu partout, mais lui il voulait absolument la RADA. Son audition ne s'était pas si bien passée que ça à ses yeux en plus, il avait regretté de prendre un auteur si peu connu pour son monologue elizabethan et puis il venait d'une école pas très connue dans le Devon, son A* en Drama ne devait pas valoir ceux de ceux qui venaient d'Eton ou Westminster, ou mieux encore la BRIT school. Mais il l'a eu sa place dans la promo si restreinte et il se souviendra toujours du sourire qui s'est étalé sur ses lèvres à lui donner mal aux joues et de la fierté dans le regard de sa mère. Déménager à Londres, pour le country boy qu'il était, c'était juste un bonus. Le premier truc qu'on lui a appris à faire à l'école ceci dit c'est se débarrasser de son accent jugé "campagnard" pour adopter le Received Pronunciation de la BBC. ☇ GEEK ; Il a eu sa première Playstation pour le Noël de ses quatorze ans, après qu'il ait du arrêter le football. À l'époque, encore amer, il faisait que jouer à Fifa à longueur d'après-midi, avant de s’ouvrir un peu l'esprit pour jouer à des courses de voiture, échangeant régulièrement ses jeux avec ses copains. Il cassé sa manette au moins quatre fois pour l'avoir balancée contre le mur en perdant, mettant tout son argent de poche dans le rachat de celle-ci, devenu complètement addict à son écran de télévision. Il aime aussi beaucoup geeker son ordinateur rame un peu parce qu'il a beaucoup trop de logiciels installés dessus, mais il peut plus se voir vivre sans. Internet ? La meilleure invention du monde honnêtement. ☇ SK8TER BOI ; véritable moyen de transport de ses neuf à quinze ans, il n’a jamais totalement raccroché son skate et encore aujourd’hui il lui arrive de le caler entre ses deux épaules pour aller faire quelques figures dans un skatepark de Londres, ça lui permet de se socialiser avec d’autres gens que le drama-school-type qu’il côtoie au quotidien (les étudiants en arts dramatiques c’est sympa, mais un peu…well, dramatic) et puis de se détendre aussi entre deux répétitions et le stress des auditions. ☇ NO MAGIC ; il a arrêté d’y croire à peu près en même temps qu’il a cessé de croire au Père Noël et à la fée des dents et au monstre sous son lit. Il a jamais cru plus que ça au surnaturel, jamais trouvé d’intérêt particulier non plus au genre fantastique, lui préférant la science-fiction. Découvrir l’existence de la magie, loin de l’émerveiller ça l’a surtout effrayé, les titres racoleurs sur les mangemorts et les meurtres passés (et actuels) n’aidant en rien à adoucir cette perspective noire du monde magique. Il n’a pas envie de le découvrir il veut juste s’en tenir éloigner le plus possible. (Après, si on lui propose un rôle de sorcier dans un film, ou pour une série télé, il ne dira pas non, hein).

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi jiji. J'ai 22, je viens de pays/région et j'ai connu le forum via jsp. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 13 jours sur 7. Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [askip lola a dit oui] oui / [] non.

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Samuelu Andrews le Dim 7 Mai 2017 - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 20:48

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ inscription : 28/04/2017
‹ messages : 120
‹ crédits : ironshy
‹ dialogues : #seagreen


‹ âge : vingt-et-un ans
‹ occupation : étudiant à la Royal Academy of Dramatic Arts
‹ gallions (ʛ) : 570
‹ résidence : avec Johnny et mon chat 'Bard' dans un petit appartement près de Coven Garden.
Voir le profil de l'utilisateur
Stars when you shineDragonfly out in the sun you know what I mean, don't you know butterflies are all havin' fun you know what I mean sleep in peace when day is done and this old world is a new world and a bold world for me
❝ Here is a strange and bitter crop ❞1993 & Tavistock, Devonshire

Timena est dans les gradins, son regard mordoré la cherche, elle est entre deux autres mères - elles-mêmes flanquées de leurs maris, Sam n’a pas besoin de lire dans ses pensées pour voir à travers son sourire ; elle est mal à l’aise. Elle est tout le temps mal à l’aise Timena au milieu de la foule de ce village ou d’un autre, alors qu’elle le suit dans tous les déplacements de son équipe de poussins. Elle est mal à l’aise mais elle ne rate aucun match et il ne sait pas si elle se rend compte à quel point ça compte pour lui quand il est sur le terrain de la voir sourire malgré les regards en coins des autres. À la mi-temps dans les vestiaires tout le monde est à cran parce qu’en dépit du sourire de Timena ils sont en train de perdre.

Il lui a promis de ne plus se battre, il a promis et il s’en était tenu, mais ils l’ont fait craquer. Ils perdent deux-zéro et y en a un qui a cru drôle de dire que c’était la brownie qui les avait maudit et il a retenu ses poings, mais les rires lui ont fait froid dans le dos, parce que c’est qu’une blague, oui c’est qu’une blague et personne n’insinue que sa mère est vraiment une sorcière juste parce qu’elle n’est pas blanche, mais ce n’est pas drôle et il s’est fait mal au paume à force de serrer les poings, les phalanges totalement blanches. « C’mon guys it’s not cool to make fun of refugeesMe dad says refugees are sinking this country’s economy, living off benefits that should go to real BritsShe’s not a refugee though, and Sam’s a Brit, ain’t you Sam?What?You’re a Brit right? You were born here yes?Yes but I’m-Yes but you’re white though it ain't the same, it’s funny though ‘cause like he don’t look like his mum at all, maybe you’re adopted Sammy aye?Maybe she stole ‘im at the hospital, get a white kid, must help to settle down or— » Le coup est parti tout seul et il ne l’a pas regretté une seule seconde, il a essayé de se retenir vraiment face à cette conversation qui l’ignore, sauf à lui poser une question ou deux pour appuyer un argument raciste et cette fausse innocence et ces petits sourires — parce que c’est bon enfant n’est-ce pas ? Et c’est parti tout seul, mais le deuxième et troisième et tous les autres sont parfaitement conscients et décidés et lui procurent un soulagement fou. Il croit encore que le pire c’est d’oser insinuer que Timena n’est pas sa mère. Que prétendre même dans l'ignorance et la bêtise la plus profonde, que cette femme magnifique et brillante et si courageuse ne soit pas sa mère c'est le plus insupportable. Le coach doit le tirer violemment par le col pour l’arracher à son camarade.

Il est suspendu jusqu’à nouvel ordre, il ne peut même pas finir le match, l’œil au beurre noir que lui a offert l’autre en échange de ses propres bleus, seul trophée qu’il pourra brandir pour cette saison.

Timena n’est pas contente en venant le récupérer à la sortie du vestiaire, appelée par le coach, serrant ses doigts avec inquiétude en voyant son visage meurtri. Il déteste la voir anxieuse comme ça, il préfèrerait la colère dans ses prunelles brunes. « Sorry mum won’t happen again. » Mais tu comprends maman que c’est pour toi, tu comprends maman que je peux pas les laisser parler, ils sont si bêtes maman, si tu savais. Il ignore si elle comprend qu’il fait un effort — ça fait des mois qu’il n'est pas revenu de l’école avec le moindre avertissement —, mais elle pose une main ferme sur son épaule, les lèvres pincées et ne le rabroue pas plus, peut-être parce que le coach est là, peut-être parce qu’elle voit dans ses yeux à lui que ce n’est pas le moment, qu’il est vraiment désolé, peut-être parce qu’elle le sait depuis longtemps ou peut-être parce qu'elle a abandonné. Il est irrécupérable. Il le sait lui.

Blue neighbourhood❞SUMMER 1997 & Tavistock, Devonshire

« Seriously? » Du bout des doigts Ashley soulève ce qu'il reste de son takeout de la veille. Il hausse les épaules. « Mum had lots of night shifts lately » Elle travaille tellement, il ne sait pas s'il lui montre suffisamment qu'il est reconnaissant ; sûrement pas vu que l'emballage qui reste de sa commande au chippy du coin, traîne à côté du carton du seul restaurant chinois du village et d'un carton de pizza et du cellophane dans lequel Maggie du pub lui a mis son sunday roast y a trois jours. « There's something called a bin. » Elle hausse les sourcils vers lui et il se baisse pour tout ramasser, faut croire qu'il se shame vite. « Also funny thing yeah? Windows? They open. » Elle tire violemment les rideaux la lumière naturelle du soleil au dans le ciel inondant la chambre et rendant obsolète l'ampoule allumée qui pend du plafond. Elle laisse également passer un peu d'air frais dans la pièce qui ne lui semble pas avoir été aérée depuis des lustres.  

« So they don't teach you how to cook in your posh school? » qu'elle fait quand il balance tout dans la poubelle de la cuisine. Sa mère l'a inscrit à une grammar school, où plutôt elle l'a forcé à passer l'examen d'entrée de la seule qui se trouve dans le Devon — mais ils ont quand même du prendre deux bus et un train pour y aller — et il a été accepté. Et comme c'est un peu loin, il dort là-bas sauf les weekend. « What for? They all have like butlers and such to make food. » qu'il renifle avec un peu de mépris pour certains de ses camarades. C'est vrai qu'il la trouve un peu posh son école. Il ne s'y ennuie pas trop, grâce à la Grammar School il y a un peu plus de couleurs à Colyford même si c’est beaucoup plus petit que Tavistock aussi, les gens lui semblent moins cons. Ashley ricane un peu. Elle n’est pas bête Ashley. Il l'aime bien, ça fait longtemps qu'il l'aime bien, depuis qu'elle s'est pris les pieds dans ses lacets mal faits en maternelle et s'est cassée une dent sous ses yeux. Il a rigolé et lui a tendu la main et ils sont devenus amis juste comme ça. Ça manque d'une Ashley à Colyford. « Anyways…Fifa? » Ils ont une bonne équipe de foot à Colyford, il avait plus de chance de se faire repérer là-bas que dans son village et il comptait vraiment beaucoup sur ça, jusqu'à ce qu'un tocard des Wolverhampton assholes lui pète le genou. Timena a posé un arrêt de travail si long qu'elle a failli perdre son poste et a du prendre un hôtel à Colyford même si elle passait le plus clair de son temps avec lui dans la chambre d'hôpital pendant son rétablissement. No football for him no more. Alors il a Fifa. « I hate football. » qu'elle rétorque en roulant des yeux tandis qu'il fait mine de s'étrangler comme la première fois qu'il a entendu cette hérésie.

Finalement ils jouent au Battle Arena que lui a prêté un de ses voisins et Ashley se défend bien pour une fille. « Picked your GCSES yet? » fait-elle en réussissant à faire exploser la clavicule de son propre personnage. GAME OVER. Il grogne un peu. « My school's the worst we have to take religious studies it's so boring I swear to God » il lève les yeux au ciel alors qu’elle ricane de son choix de mots. « anyways apart from core modules I thought…maybe like…drama? » Elle repose la manette sur ses genoux et lui jette un regard interrogateur. « You know after they took my cast off, mum made me promise not to even get like a less than hundred feet close to a football field, so I was bored out of my mind and I have a friend, Michael » Qui est un peu plus qu'un ami à en croire les baisers enflammés partagés dans les coulisses du théâtre de l'école, mais passons, « Who's like obsessed with theatre right so he was like, we need help behind the scenes come help and stuff and then they needed an understudy and long stort short, ended up on stage on the big night and I kinda liked it. » Il sourit d'un air très détaché parce qu'il a un peu peur de la réaction d'Ashley, genre drama, lui, avec son pauvre charisme et sa cicatrice entre les sourcils et son rire trop facile. Genre. Mais il a pas fait qu'aimer un peu ça, il a adoré son court passage sur scène. C’était comme une révélation. Peut-être parce qu'il a du prendre l'habitude de fermer sa gueule, même quand il voulait pas, peut-être parce qu'il a pris sur lui de rentrer dans le rang, il a pas eu l'impression que c'était un effort monstre, ou même si difficile que ça de rentrer dans la peau d'un autre, le temps d'un dialogue sous le feu des projecteurs. Ouais. Il avait la bouche un peu pâteuse et son costume lui grattait un peu la nuque, mais il s'est pris au jeu, comme aux répétitions, non, mieux qu'aux répétitions et, il aime ça, beaucoup, il adore ça et il veut étudier ça et - est-ce qu'elle va le juger ? « Cool let me know when you play next so I can come and throw stuff at you on stage. » qu'elle fait en reprenant sa manette avec un petit sourire, qui se retrouve multiplié sur les lèvres de Sam.

❝ lust for life2001 & RADA, London

« Ok but I swear if he quotes Chekhov one more time.Don't tell me you prefer Thompson and her "louder louder you want the clouds to hear you"Directors are effin' weird, I remember when I did Othello last year at this theatre in Oxford, she wanted us to get naked on the first day of rehearsals something about us as a cast not having secrets No way? That's so fucked up! Hey! what about you Sam, any funny story? » Le sourire amusé copié sur ses camarades et destiné à masquer sa confusion reste accroché à ses lèvres, malgré sa panique en se rendant compte qu'on s'adresse (enfin) à lui. « Me? Hm well, not…not really. » Il n'a pas tout à fait la même expérience qu'eux. En fait, de sa promotion à la RADA c'est probablement celui qui avait le moins d'expérience au jour de l'audition, n'ayant jamais joué professionnellement (même un tout petit rôle) et n'ayant commencé le théâtre que quatre ans à peine avant son entrée à l'école. C'est pour ça qu'il reste plus silencieux que les autres devant sa pinte après les cours et qu'il absorbe tout ce qui se dit sans trop intervenir, parce qu'il n'a rien d'intéressant à raconter. « What school did you go to again?Just a grammar school down in Devon - Colyford's. » Il attend un peu les jugements de Lisa et Harry et Mitch qui ont tous au moins fait une drama school à côté - même si Lisa sort carrément de la Brit school et c'est pas étonnant qu'elle soit la meilleure étudiante de leur classe. Mais y a aucun jugement; il a remarqué ça avec Londres en général. « And what plays did you do down in Colyford?Just like Shakespeare and Beckett and things. » Et c'est à peu près tout, l'originalité n'étouffait pas son professeur d'art dramatique au lycée, mais il n'empêche qu'il lui aurait enseigné suffisamment bien pour que Sam fasse partie de la vingtaine de chanceux admis à la RADA donc, c'est qu'il devait y avoir du bon dans sa méthode et tant pis si ça veut dire que Sam manque un peu de culture théâtrale, il a trois ans pour se refaire. « And Chekhov I bet?Yeah but not the extent we're doing now. » Et ils rient tous parce que personne ne fera jamais autant de Chekhov qu'eux avec leur professeur qui semble se considérer son fils spirituel. Sans prévenir son Nokia tremble avec une telle force sur la table qu'il manque de faire tomber les quatre verres déjà à moitié vide. incoming call: MUM Il l'attrape rapidement et s'éloigne de plusieurs pas avant de décrocher. «Hi mum, everything okay? » Généralement Timena attend que ce soit lui qui l'appelle, arrangement tacite, convenu pour ne pas qu'elle le dérange en plein répétition. « Sam? Yes everything is fine, it's just it's been so long… » Trois jours, maintenant qu'il y pense, maintenant qu'il s'est fait à Londres et à ses camarades et à sa nouvelle, école, il ne passe plus tant de temps que ça dans son petit appartement de White Chapel (un peu pour éviter son colocataire creepy) et quand il est dehors, il lui arrive d'oublier, devant la majesté de Londres, Tavistock et accessoirement Timena. Ses joues s'empourprent et il tourne le dos à ses amis pour masquer son embarras. « Ah yes, late classes, I'm sorry mum, won't happen again.Just a text once in a while would be good Samuelu, let me know you're ok. You are okay?Yes absolutely, London is great! » Il y a bien plus à faire qu'à Tavistock et quand bien même ses cours le lui permettaient il ne pourrait jamais s'ennuyer dans une ville aussi active. Mais il n'a pas voulu avouer dès le premier jour à Timena que Londres était dix fois mieux que le Devonshire; il n'aurait pas voulu qu'elle prenne ça personnellement.  « And I'm safe. » Ce qui compte le plus pour elle finalement, qui si contente qu'elle était pour lui de sa sélection, n'a pas tout à fait su lui cacher son anxiété à l'idée de le voir déménager seul dans une si grande (et donc par définition dangereuse) ville. « Good…I'm happy for you Sam. » Il sourit parce que même s'il ne peut pas la voir il entend la sincérité dans sa voix. « And did you finally get the cat you told me about? » Il lui raconte en détail le côté joueur de Bard, le petit chaton qu'il vient d'adopter, et les coins de l'appartement où il adore se planquer, il lui raconte un peu les pièces qu'il travaille actuellement, il lui raconte comment on lui apprend à parler "posh" maintenant — en plus des accents irlandais, écossais et cockney qu'il est censé apprendre cette année — parce qu'il paraît que son accent du Devon n'aidera pas beaucoup sa carrière. Il mentionne aussi l'exposition qu'il a vu au Tate Modern et - honestly mum modern art is so weird, I don't get it — que Dave a adoré et il lui parle un peu de Dave rapidement, en sachant que même s'il le dit pas clairement Timena devine qui c'est pour lui. Il lui parle tellement qu'il oublie les trois camarades toujours assis et qui ont commandé de nouvelles bières. Ils les oublie jusqu'à ce qu'on tapote son épaule. « Hey Mitch got a call from a friend, there's a party in Hammersmith, you in? » Il conclut rapidement avec Timena et les rejoint pour finir sa pinte. On est mercredi soir et ils commence à neuf heure sharp demain avec un atelier d'expression corporelle, mais il y a toujours quelque chose à faire ici et personne ne dit jamais non et il ne sera certainement pas le premier à reculer devant toutes ces opportunités que lui offre Londres. (Et même le fait que son compte en banque est toujours presque dans le rouge malgré le student grant qu'il reçoit de l'État, ne parvient à l'arrêter).

❝ the world is yours and you can't refuse it ❞2004 & Coven Garden, London

Il préfère le Costa, il a toujours préféré le Costa — c’est-à-dire depuis qu’il a débarqué à Londres et qu’il y a des Costa à presque tous les coins de rue et qu’il raffole de toutes les options qu’ils offrent (et qu’il pourrait tuer pour un de leur chaï latte). Il préfère le Costa, mais ça n’empêche que parfois pour travailler, celui qui est le plus proche de l’école est trop rempli et bruyant et il oublie tout le temps son casque et son walkman et il a donc fini par découvrir un ou deux cafés plus petits, indépendants. Il préfère le Costa, mais il a fini par faire de ce café-là, au coin de la rue, pas très loin du British Museum, ce petit café qui ne payait pas de mine, calé entre une librairie et un magasin de vêtements, son lieu de prédilection. Leurs boissons n’arrivaient pas à la cheville du Costa pour être honnête. Et mis à part le calme relatif rien n’aurait du le faire venir autant de fois en quelques semaines. Rien d’autre que le serveur et ses yeux doux et son sourire ravageur. Impossible de ne pas le remarquer, dès la première fois alors qu’il croulait sous fiches sur Ionesco (il ne comprend absolument rien à ses pièces et c’est pas faute d’essayer et ça le frustrait tellement jusqu’à ce que Lisa lui dise que c’est le cas de tout le monde et qu’il n’y a que les metteurs en scène pour prétendre le contraire) et essayait en même temps d’apprendre ses lines pour le lendemain. Impossible parce qu’il semblait illuminer la pièce de sa simple présence, à tel point que même après avoir enfin terminé, après avoir re-commandé trois fois, après s'être rendu compte qu'il avait raté l'heure du meet up au pub en face de la RADA, il n'a pas su se résoudre à partir, jusqu'à ce qu'il lui annonce la fermeture.

Et il illumine toujours la pièce son Johnny, que ce soit le café, ou la chambre qu’ils partagent à Coven Garden ou le salon de chez Ainsley et Yoko, ou la rue devant la RADA où il vient parfois le chercher ou même la cuisine chez Timena à qui il a fini par le présenter. Il est beau son Johnny et bon avec ça et ça lui fait toujours chaud au cœur de le voir dans le public pendant ses représentations ou bien en train de l'admirer au skatepark et c’est toujours la première personne qu’il appelle après une des si nombreuses auditions qu’il est en train de passer en ce moment alors que son aventure à la RADA va prendre fin. Il a toujours les mots pour le rassurer et il est toujours moins stressé quand il entend sa voix. Et il l’aime son Johnny et lui aussi il en est sûr, mais parfois Sam se demande s'ils sont tout à fait à égalité sur ce plan, si Johnny le fait pas sourire plus grand que lui, s'il y pense pas plus souvent, s'il s'est pas attaché plus vite et plus grand. Mais il est heureux - même quand Johnny se plaint de Bard ou de ses catastrophes en cuisine - alors il n'en parle pas et se dit que ça doit être les drames romantiques qui lui sont  montés à la tête. Et il a tout pour lui Sam maintenant entre son boyfriend parfait et l'agent qu'il vient de se trouver et ces auditions qui pour certaines se passent plutôt bien, il a un avenir brillant devant lui et il commence à y croire, pour de vrai. He's gonna make it.



Dernière édition par Samuelu Andrews le Dim 7 Mai 2017 - 0:45, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 20:48

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ inscription : 11/03/2017
‹ messages : 219
‹ crédits : ultraviolences
‹ dialogues : goldenrod


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-quatre (22/02)
‹ occupation : serveur dans un café moldu près du Ministère de la Magie.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1991 et 1998
‹ gallions (ʛ) : 756
‹ réputation : je suis mort.
‹ particularité : quasiment un moldu.
‹ faits : j'ai perdu toute ma mémoire du monde magique et je suis persuadé d'être un simple moldu appelé Johnny.
‹ résidence : dans le Londres moldu, vers Covent Garden. Avec mon boyfriend moldu Sam.
Voir le profil de l'utilisateur
DAMN

• • •

I THOUGHT THAT I WAS DREAMING WHEN YOU SAID YOU LOVED ME. it started from nothing, i had no chance to prepare, couldn't see you coming And we started from nothing, I could hate you now, It's alright to hate me now, We both know that deep down The feeling still deep down is good.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 20:50

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 03/04/2017
‹ messages : 192
‹ crédits : freesia (pour l'avatar) et crackle bones (pour la signature)
‹ dialogues : mediumaquamarine


‹ liens utiles : daphneseánjoanneremus
‹ âge : vingt-deux ans
‹ occupation : artisan baguettiste, il reprend petit à petit ses anciennes occupations
‹ maison : serdaigle
‹ scolarité : de sept. 1992 jusqu'à juin 1998
‹ baguette : bois de houx, crin de licorne, vingt-quatre centimètres, fine et souple.
‹ gallions (ʛ) : 711
‹ réputation : Il est le rêveur de la famille, celui qui est fasciné par la magie et qui l'expérimente pour connaître tous ses secrets. Il est celui qui a le moins d'ambition, celui qui est incapable de prendre des décisions et on lui a longtemps reproché. Et puis maintenant que la guerre est finie, on le regarde un peu étrangement, faut dire qu'il a pris la Marque et malgré le lavage de cerveau qu'il a subi, il reste celui qui a pris position dans cette guerre alors que tous les autres membres de la famille ont préféré faire profil bas. Les conflits n'intéressent pas la famille Ollivander. Mais Lorcàn est l'exception et pour ça, il est un peu le mouton noir.
‹ particularité : aucune particularité magique notable, il a juste une mémoire photographique remarquable et c'est aussi un génie.
‹ patronus : il prenait la forme d'un corbeau avant, maintenant il n'arrive plus à en produire.
‹ épouvantard : Lui qui regarde sa Marque avec un plaisir malsain et qui a ce regard vide et noir. Lui soumis à cette magie qu'il déteste et qu'il trouve sale. Lui, lui et toujours lui face à ses pires erreurs.
‹ risèd : Un avant-bras net, sans marque. Une famille heureuse à ses côtés et surtout Ardal et lui qui s'occupent de la boutique.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t7187-lorcan-don-t-let-me-down
C'EST DEJA BIEN REMPLI
rebienvenue jule

• • •

ollivander  Ooh I’m a mess right now, inside out. Searching for a sweet surrender but this is not the end. I can’t work it out. How? Going through the motions going through us.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 20:50

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 346
‹ crédits : kiddo (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 786
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
seamus a fait un infarctus :russe:

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 20:57

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ inscription : 28/04/2017
‹ messages : 120
‹ crédits : ironshy
‹ dialogues : #seagreen


‹ âge : vingt-et-un ans
‹ occupation : étudiant à la Royal Academy of Dramatic Arts
‹ gallions (ʛ) : 570
‹ résidence : avec Johnny et mon chat 'Bard' dans un petit appartement près de Coven Garden.
Voir le profil de l'utilisateur
@Lorcàn Ollivander a écrit:
C'EST DEJA BIEN REMPLI  

même pas autant que j'aurais voulu bouuh


johnny perv perv

anna, même pas tu ramènes seamus, je me sens disrespected meuh
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 21:00

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 05/03/2017
‹ messages : 128
‹ crédits : balaclava.
‹ dialogues : #
‹ gallions (ʛ) : 546
Voir le profil de l'utilisateur
IMPOSTEUR!!!! meuh (rougitrougitrougit)

• • •

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Ven 28 Avr 2017 - 21:09

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ inscription : 11/03/2017
‹ messages : 219
‹ crédits : ultraviolences
‹ dialogues : goldenrod


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-quatre (22/02)
‹ occupation : serveur dans un café moldu près du Ministère de la Magie.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1991 et 1998
‹ gallions (ʛ) : 756
‹ réputation : je suis mort.
‹ particularité : quasiment un moldu.
‹ faits : j'ai perdu toute ma mémoire du monde magique et je suis persuadé d'être un simple moldu appelé Johnny.
‹ résidence : dans le Londres moldu, vers Covent Garden. Avec mon boyfriend moldu Sam.
Voir le profil de l'utilisateur
je suis honestly #shooketh i love my son so much??? my boyfriend my husband??? tu sais déjà ce que je pense de sam? je suis si #délicate pour lui??????? je suis... AMOUREUSE!!!! d'un homme!!! que dis-je... DE L'HOMME!!!!!

finis cette fiche osef de ton diplôme ptdr
jte love je le redis encore
quant à toi msdd
pf

• • •

I THOUGHT THAT I WAS DREAMING WHEN YOU SAID YOU LOVED ME. it started from nothing, i had no chance to prepare, couldn't see you coming And we started from nothing, I could hate you now, It's alright to hate me now, We both know that deep down The feeling still deep down is good.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Sam 29 Avr 2017 - 1:37

WANDLESS • wth is happening
avatar
‹ disponibilité : YASSS.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 226
‹ crédits : COSMIC LIGHT
‹ dialogues : INDIANRED FOREVER.


‹ âge : VINGT-SEPT ANS
‹ occupation : INGÉNIEURE, PETIT GÉNIE.
‹ gallions (ʛ) : 748
‹ réputation : dans le monde moldu, elle est juste un petit génie qui travaille pour le MI5 + dans le monde sorcier, elle est une cracmole engagée, prête à tout pour que les gens comme elle obtiennent des droits et la possibilité de travailler auprès de leurs proches dans le monde sorcier + elle passe beaucoup de temps à manger + elle est capable de réparer n'importe quoi + elle roule sur l'or, pour de vrai.
‹ particularité : MOLDUE (CRACMOLE).
‹ faits : cracmole, ainsley connaît l'existence du monde des sorciers depuis toujours + elle a toujours beaucoup envié ses frères, sa sœur et ses parents, qui sont en plus maîtres du feu grâce à leurs origines asiatiques + elle a très mal vécu leurs départs à poudlard + heureusement, elle a une demi-sœur, elle aussi cracmole : elles se sont serré les coudes. + ainsley est devenue un petit génie de la science, une inventrice à l'imagination débordante + elle a toujours regretté le rejet des cracmols de la société sorcière qui l'a forcée à vivre loin de ses frères et soeurs + d'abord pour rire, son meilleur ami moldu Dan, génie de la biochimie, a commencé à travailler sur un sérum capable de rétablir les gènes sorciers chez les cracmols, puis c'est devenu un vrai projet + un soir, alors qu'ils étaient bourrés, ils se sont injecté les sérums comme des gros idiots, pas de bol, il n'était pas parfait. dan est tombé dans le coma, ainsley s'en est sortie mais a depuis une jambe qui répond une fois sur cinq. + cela fait aujourd'hui trois ans qu'il ne s'est pas réveillé + le gouvernement (ils travaillaient tous les deux pour le mi5) a fait passer tout ça pour un accident de mission, et plusieurs de leurs supérieurs, mal intentionnés, ont récupéré les travaux de dan malgré l'opposition d'ainsley + à la fin de la guerre, elle a fondé le squib's rights movement, une association qui se bat pour que les cracmols aient leur place dans la société sorcière + elle travaille toujours au MI5, et a un peu de mal à conjuguer ses deux vies : raison de plus pour elle pour que la mixité s'opère entre les deux mondes.
‹ résidence : elle vit dans un magnifique loft du londres moldu, très cosy. le plus surprenant est sûrement cet étage réservé uniquement à la science, avec un laboratoire et un atelier. elle avait conçu cet endroit avec dan, avant qu'il tombe dans le coma, et y vit seule aujourd'hui.
Voir le profil de l'utilisateur
fire fire fire fire il est trop cute fire fire fire

bon bien sûr tu seras OBLIGÉE de m'offrir un lien, j'vois déjà des points communs entre ainsley et sam, #LESKATE trognon on en parle demain, trop hâte iiih
bon et ce personnage va être parfait, pas besoin de le préciser te connaissant love

• • •


woman on a wire

the higher i get, the more i miss the ground, no safety nets, now you're not around. i have to keep walkingto keep me from falling down, feels like i'm walkin' on a tightrope

©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: young god (sam)   Sam 29 Avr 2017 - 20:43

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 25/03/2017
‹ messages : 225
‹ crédits : ethereals
‹ dialogues : #teal.


‹ liens utiles :
‹ occupation : attrapeuse titulaire des holyhead harpies
‹ maison : gryffondor
‹ gallions (ʛ) : 680
‹ particularité : maître du feu, particularité qu'elle tient de sa mère, une Moriyama.
‹ patronus : une louve
‹ épouvantard : les buts - plus précisément les trois cercles des Appleby Arrows
‹ risèd : être mère et ne plus ressentir cet horrible vide laissé par la perte de son fils.
Voir le profil de l'utilisateur
j'étais genre 'wow ce scéna a été pris si rapidement' et puis j'ai vu que c'était TOI jule jule re sur exci et bon courage pour cette fiche même si elle est déjà bien avancée kr (et je l'ai pas dit mais j'aime tellement voir le groupe des moldus se remplir hehe )

• • •

all you have is your fire
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away. When I was sixteen my senses fooled me : thought gasoline was on my clothes. I knew that something would always rule me, I knew this scent was mine alone.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

young god (sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: validés
-