Partagez | .

sujet; SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 466
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
Living in the real world, what does that even mean? ” Scylla n'en a aucune idée. Elle n'a jamais vécu dans le monde réel et normal des autres, ayant appris trop tard que tout ce qui était réel et normal à ses yeux ne l'était pas pour le reste du monde. Les mères et les soeurs et les grands-mères et Elton John et la vie simple qu'on a dans un coin reculé d'un pays considéré quasi-exotique. Et puis après... l'horreur que, Scylla le sait, Lexie ne connait que trop bien. Elle est vraiment injuste avec elle. Elle entend le discret heurt dans sa voix, elle se demande si elle est déçue, si elle va soudainement décider de la détester comme Sporty le sait, et elle ne sait pas trop ce qu'elle pense de ça, Scylla, parce qu'évidemment qu'elle serait déçue et blessée et qu'elle aurait un peu le coeur brisé mais de toutes façons? de toutes façons Lexie a Leo et personne ne touche jamais Lexie et Lexie doit la trouver cruelle et nulle et slutty et parfaitement insupportable comme les autres, donc elle ne sait pas exactement pourquoi elle entretient quelque terrible espoir dans son coeur.
Elle continue de regarder son écran, ignorant sciemment la membre des Little Jinx, son pouce glissant à la surface de son POW pour faire défiler les photos, apparemment pas du tout atteinte par les émotions dans la voix de Lexie. “ And who’s judging who now? ” Seul élément indiquant qu'elle écoute: le léger sourire qui lentement se dessine sur ses lèvres mais qui n'atteint pas du tout le reste de son visage. Elle s'en fout d'être jugée pour être judmental. Elle s'en fout que Lexie ait l'air un peu vexée. Elle s'en fout. Elle s'en fout. Elle s'en fout.

Sauf qu'elle s'en fout pas et ça l'agace. “ Virging shaming is just as bad as slut shaming. ” Scylla relève les yeux, c'est plus fort qu'elle, d'abord à la mention du mot virgin et ensuite en comprenant qu'elles ne se sont pas comprises, parce que ce n'est pas ce qu'elle voulait dire. Elle critiquait juste l'aspect vanilla de son amitié simple et fusionnelle avec ses meufs, alors que Scylla et Hiram... ce n'est pas simple, c'est bâti sur des cendres et des ruines et du sarcasme, ils font que s'emmerder et Scylla ne lui ferait pas confiance si il lui donnait l'heure de la journée, même si elle lui ferait confiance pour aller enterrer le corps d'une bitch qu'elle aurait malencontreusement tué. Elle ne croit pas aux amitiés qui veulent tout dire, Scylla. Elle ne sait pas trop en quoi elle croit, mais elle sait qu'elle ne pourrait faire confiance à personne comme Lexie semble faire confiance au reste des LJ. (Et elle lest envie. Elle les envie tellement. Sauf qu'elle ne l'a pas en elle et malheureusement elle ne l'aura jamais, elle est pourrie de l'intérieur, anormale partout où elle va, même pas totalement humaine, trop sorcière pour être vélane, trop vélane pour être sorcière). “ And when someone admits to not understanding something, it’s nicer to explain it to them rather than insulting them. Especially with regards to something you know nothing about. ” Elle aurait presque un sourire ironique sur les lèvres, si elle n'était pas en train d'observer Lexie avec le visage le plus indifférent du monde. “ Woah, fait-elle d'un ton suintant de sarcasm. You're really good at giving life lessons. You should start vlogging about it. It's not condescending and annoying at all. 

Toute trace de sourire et d'amabilité a disparu sur son visage, mais il n'y a pas non plus de mépris ou de regard provocateur; juste un vide certain, travaillé et étudié, une indifférence feinte mais réussie à laquelle Scylla s'oblige tout le temps, qui fond seulement face à Lexie — mais pas en cet instant précis. “ So you're a virgin? ” Et c'est moqueur dans sa bouche, judgemental une fois encore, comme si elle était particulièrement expérimentée dans le domaine alors qu'il n'en est rien, la dernière fois qu'elle a enlevé une fringue de trop devant quelqu'un, c'était quand Vasilis la forçait pour lui foutre des petits coups de ceinture afin qu'elle ferme sa gueule. Mais ça, Lexie n'a pas besoin de le savoir. Elle a une réputation à tenir, après tout.
La question flotte dans l'air mais ne trouvera pas de réponse parce que déjà, on ouvre la porte du placard, le visage joyeux et souriant et alcoolisé d'un des candidats se glissant dans l'espace entre battant et encadrement de porte: “ hope I'm not interrupting anything? ” et Scylla retrouve aussitôt un léger sourire moqueur, roulant des yeux exagérément en rangeant son POW, se rapprochant de la porte et de Lexie et contournant cette dernière sans hésiter à rentrer son épaule dans la sienne, sans violence ceci dit, “ oh if only.

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 494
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
Le plus agaçant pour Lexie c’est encore le fait que Scylla ait l’air de se ficher proprement de ce qu’elle a à lui dire, c’est qu’elle ne se rend pas compte que c’est important pour elle, qu’elle ne prendrait pas le temps de lui parler quand elle a les yeux rivés sur son écran, si ça ne l’était pas, si elle n’avait pas été blessée par ses propos. Scylla s’en fout et c’est encore pire. Comment peut-elle dire qu’elle l’aime bien, si elle se fiche de lui faire du mal ? Comment peut-elle dire qu’elle ne l’ennuie pas, quand elle ne daigne même pas relever le regard quand elle lui parle ? Scylla se fout totalement d’elle, et elle devrait pas être surprise, mais elle est déçue malgré tout. Et puis, au mot qui la fait rougir voilà qu’elle peut enfin rencontrer ses yeux noisettes. Ça ne lui rien de plus qu’elle a son attention parce que son regard demeure tout à fait illisible. Ça ne l’empêche pas de continuer cependant, au moins maintenant elle sait qu’elle l’écoute. Quand elle en a fini cependant, sachant pertinemment qu’elle a tout l’air d’une donneuse de leçons, mais contente d’avoir dit ce qu’elle avait sur le cœur, le visage de Scylla reste parfaitement indifférent.  “ Woah, le sarcasme n’échappe pas à Lexie qui réprime une grimace. You're really good at giving life lessons. You should start vlogging about it. It's not condescending and annoying at all. ” Automatiquement, elle baisse un peu les yeux, mais se force à les relever, à soutenir le regard de Scylla, à stand her ground, parce que Scylla n’a pas le droit de lui dire ce qu’elle lui a dit sans s’attendre à une réponse de sa part. Et Lexie se force à penser, qu’elle a eu raison de parler, raison d’exposer son avis, raison de se défendre, qu’il faut qu’elle arrête de s’écraser.

So you're a virgin? ” La moquerie lui arrache une grimace, mais là encore elle se force à garder le regard fixe. Ça ne la regarde pas, ça ne regarde personne et ce n’est pas une honte tout le monde s’en fiche. Et Lexie n’a pas envie d’y penser à toutes ces attentes et ces pressions que semble exercer sur elle la société et juste tout le monde dans cette maison, avec leur jeu stupide et les fans des Wand Direction qui quand elles ne la haïssent pas lui demande des détails qui la font rougir rien qu’à y repenser toute seule dans son lit. Elle n’a pas les mêmes intérêts que les autres et elle sait qu’elle n’est pas normal pour plein de choses, mais pour ça ? Pour ça, est-ce si grave ? Est-ce si important pour que Scylla la juge autant ? Est-ce qu’on peut pas laisser tranquille, grandir à son rythme, rougir comme elle veut et peut-être ne jamais s’intéresser aux relations intimes qui semblent obséder tant d’autres ? Elle sursaute quand la porte s’ouvre, ses prunelles céruléennes s’arrachant à regret à celles de Scylla.  “ hope I'm not interrupting anything? ” Le regard noir que lui lance les yeux le fait un peu reculer, à moins que ça ne soit Scylla, qui la contourne déjà pour sortir, son épaule rentrant au passage dans la sienne. “ oh if only. ” Les yeux de Lexie viennent fixer la nuque de la rouquine un instant et puis l'autre candidat, ostensiblement ivre qui hausse les sourcils, intrigué. “ No, we're done. ” et elle espère un peu que Scylla l'a entendue, même si elle n'aime pas les conflits, même si elle préfère s'entendre à peu près avec tout le monde quitte à s'entendre avec personne. Elle espère que Scylla a entendu et va la laisser tranquille à l'avenir. Parce qu'elles en ont fini, avec cette conversation, avec toute conversation en réalité. Elle ne sait pas où exactement était dessinée la frontière franchie par Scylla, elle ne sait pas si c'est le travail de plusieurs semaines, si le harcèlement de Sporty en fait partie, elle ne sait pas si c'est juste leur sept minutes au placard, peut-être même que c'est juste le virgin craché d'un ton moqueur. Toujours est-il que Lexie en a fini avec elle. Elle croise le regard inquiet d'une ou deux Spice en sortant, mais secoue la tête, elle va bien, malgré ses joues roses de colère, malgré ses yeux un peu tristes. Elle trouve juste le jeu nul. Elle est juste déçue par Scylla. Elle veut juste aller dans son lit. Elle veut juste qu'on la laisse tranquille, mais les caméras tournent encore et le jeu n'est pas fini et c'est au tour de Romilda. Lexie ne suit plus ce qu'il se passe, elle a juste les yeux rivés sur la bouteille et elle attend que ça se finisse.

Elle attend jusqu'à ce que le goulot pointe vers elle. Et quand elle relève le regard, y a Scylla, encore.  “ Again wow, we should double the time spent in the closet. ” Le regard assassin que lance Lexie à Hiram est d'une puissance rare. “ We've already been. ” elle regarde tout le monde et personne à la fois, derrière les caméras, à la recherche d'un responsable pour lui dire que c'est bon, pour dire à Scylla de refaire tourner la bouteille, parce que ce n'est pas drôle, ce n'est pas l'essence du jeu, que quelqu'un d'autre s'amuse donc à sa place.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 466
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
No, we're done. ” Le sourire de Scylla ne faillit pas une seule seconde sur ses lèvres, pas même quand elle entend les accents définitifs qui transpercent la voix de Lexie; à la place, elle cherche des yeux Hiram qui se met à sourire comme un demeuré quand il la voit sortir du placard. “ My giiiiirl, ” qu'il l'accueille de nouveau à côté de lui après avoir claqué sa main contre la sienne, se penchant presqu'aussitôt vers elle pour qu'ils puissent échanger à mi-voix en ricanant à propos des sept dernières minutes, ignorant ostensiblement le jeu qui continue sans eux et Lorie de l'autre côté de Scylla qui essaie d'entendre ce qu'il dise. La bouche d'Hiram est près de son oreille, son menton quasiment posé sur son épaule, et elle se rend seulement compte à quel point ils sont proches, à quel point ça lui fait aucun effet et à quel point c'est ambigu. Le jeu continue, ils commentent à haute voix, puis à mi-voix, and it's all fun and games sauf que pour la première fois depuis une éternité, pas une seule fois Scylla se surprend à regarder dans la direction de Lexie, au contraire même. À croire qu'elle n'existe pas, à croire qu'elle n'existe plus.
C'est le tour d'Hiram de faire tourner la bouteille et il retourne dans le placard; puis c'est à Scylla, qui prie, d'une manière pas du tout caractéristique, que ça tombe sur quiconque d'autre que Lexie... “ Again wow, we should double the time spent in the closet. ” ...sauf que bien entendu, ça tombe sur Lexie, qui a l'air d'être biche prise dans les phares d'une voiture. Scylla fixe obstinément son épaule. Tout sauf ses cheveux. “ We've already been. ” Son ton sur la défensive vexerait presque Scylla, qui se rend compte qu'elle est trop silencieuse et que tout le monde la fixe avec un instant de retard, la question flottant au-dessus de leurs têtes: what happened in that closet?Come on, Posh, be a good chap, ” dit-elle d'un ton sarcastique, roulant des yeux et reposant sa main sur la bouteille pour la faire tourner de nouveau, de manière appuyée, de manière à ce qu'on ne puisse pas dire qu'elle soit en train de tricher.

Le goulot pointe de nouveau Lexie.

Oh come on Hiram. That was not me! Not this time at least. What is that supposed to mean? ” intervient Sporty, qui ne porte pas plus Hiram dans son coeur qu'elle apprécie Scylla. “ Were you two cheating? Cheating? As if I was looking forward to be in that closet with her, ” siffle-t-elle, agacée aussi par le visage interdit de Lexie. Elle saute de nouveau sur ses pieds, le spectacle a assez duré, elle a des photos à liker ou à poster sur MSN, elles peuvent passer les sept prochaines minutes en silence, non? Cette fois, elle tend la main comme pour aider Lexie à se lever... sauf que celle-ci semble bien décidée à ne pas céder à la peer pressure cette fois. “ Ouch, ” déclare simplement Scylla d'un ton dramatique quand sa main reste vide dans l'air un instant de trop, repliant ses doigts rapidement et sa main retournant contre sa cuisse; elle fait presqu'aussitôt volte-face pour regarder ses deux anciens voisins, Lorie — qui n'a toujours pas été dans le placard par un concours de circonstances, et qui semble prête à imploser là où elle se tient — et Hiram — qui la regarde, la regarde vraiment, et lit parfaitement les émotions qu'elle refoule violemment sous un masque d'indifférence. Tous les regards sont tournés sur elle et sur Lexie à qui elle tourne le dos. Pour une fois, elle aimerait qu'elle soit plus sweet.
Scylla manipule la bouteille du bout du pied pour que le goulot pointe Lorie. “ Come on this is your lucky day, ” et après une hésitation, et un regard consterné en direction de posh spice, l'autre idiote se lève et la suit jusque dans l'armoire, où elles passent les sept minutes suivantes entre silence gênant et small talk encore plus gênant qui ennuie Scylla jusqu'au plus profond de ses os. Quand elle ressort et revient s'asseoir à côté d'Hiram, elle sourit pourtant, toujours autant, redevenue elle-même, mâchonnant son herbesangue, laissant la soirée continuer et finir sans interruption particulière.
Sans regarder Lexie.

LATER ON. C'est le milieu de la nuit et tout le monde dort dans sa chambre, la maison est silencieuse de manière tout à fait inhabituelle et c'est le moment préféré de Scylla parce que ça arrête de bourdonner dans sa tête, et elle peut rester dans le salon sans avoir besoin de dire quelque chose d'horrible à quelqu'un toutes les deux minutes. Elle a sorti de sa chambre une cassette de mixtape qu'elle écoute avec le son au minimum pour ne déranger personne, elle est en train de couper en petites rondelles des tomates crues pour son snack du soir (après avoir longuement hésité à piquer la part de cheesecake de Sporty encore une fois, avant de s'empêcher de le faire en la soupçonnant d'avoir ensorcelé la boîte cette fois) et elle a même sorti une bougie et son deck de cartes pour se faire une petite lecture et interroger le Destin sur un sujet qu'elle n'a pas encore décidé. Tout pour ne pas dormir et pour passer une très longue nuit, en gros, même si elle a coaching le lendemain très tôt; il s'agit simplement qu'elle est suffisamment de mauvaise humeur pour ruminer avant de dormir, et se mettre à faire des cauchemars une fois les yeux fermés, et elle n'a aucune envie de ça. Elle se reposera quand ses yeux ne pourront plus rester ouverts, même si ça veut dire s'assoupir dans le canapé du salon.

En attendant, elle est en train de sérieusement songer à tremper ses morceaux de tomate découpés dans de la pâte à tartiner (ça fait longtemps que personne ne commente plus ses choix alimentaires aussi random que dégueulasses qu'incompréhensibles, à croire qu'elle n'a littéralement aucun goût ou aucun désir de consommer quelque chose de potable) quand la porte de la chambre des Little Jinx grince et que Lexie, reconnaissant à ses cheveux blonds et sa peau trop pâle, sort avec l'air de quelqu'un qui vient de voir un fantôme.
Scylla détourne immédiatement les yeux, retournant à hummer la musique qui passe sans l'écouter, finissant de découper ses tomates d'un air tout à fait absorbé comme si c'était la chose la plus naturelle du monde, de se lever en plein milieu de la nuit pour manger des légumes crus en essayant de s'assommer de fatigue le plus rapidement possible. Le jeu s'est fini rapidement, plus tôt dans la soirée, en soirée improvisée même si Scylla a fait mine d'aller se coucher tôt, passant plutôt les heures suivantes à écouter de la musique dans sa chambre en observant le plafond depuis son lit, répondant aux textos curieux d'Hwan et en se forçant à se rappeler la tendresse qu'elle éprouve parfois à son égard. Elle ne sait pas pourquoi elle s'est embarquée dans tout ça. Cette émission stupide, une relation fausse avec une célébrité. Elle ne sait pas pourquoi elle n'a pas pris les jambes à son cou quand elle a entendu Lexie chanter, comme son instinct lui disait de le faire, quelque part.

Elle se coupe avec le couteau qu'elle n'était pas en train de regarder, perdue dans ses pensées. “ Fuck, ” jure-t-elle en grec, par mécanisme, avant d'apporter son doigt blessé qui commence déjà à légèrement à sa bouche, cherchant des yeux quelque chose pour stopper la minuscule hémorragie et finissant bien entendu par tomber sur Lexie qui s'est rapprochée du coin cuisine, certainement pour prendre quelque chose à manger ou boire. Impossible de l'ignorer une seconde de plus. “ Bad dream? ” demande-t-elle obligeamment, curieuse malgré elle, sincère malgré tout, avant de se maudire intérieurement, parce que ça devrait faire partie des leçons de vie de Lexie qu'on ne fait pas comme si une conversation négative n'avait jamais eu lieu quand on la regrette, il parait que les excuses ça fonctionne mieux.

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.   Dim 23 Avr 2017 - 16:49

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 494
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
On ne lui répond pas vraiment, la production étant visiblement décidée à laisser les candidats se débrouiller. Elle sent les regards des autres sur elle, parce que d’habitude elle est si conciliante Posh Spice, elle a l’air de juger un peu le monde de son menton levé et de son refus de trop participer aux soirées, mais elle ne dit pas non. Surtout pas quand les caméras tournent. “ Come on, Posh, be a good chap, ” elle ne regarde pas Scylla, elle ne voit donc pas son roulement d’yeux, mais elle entend le sarcasme et s’enferme d’autant plus dans son refus. Hors de question d’y passer sept minutes de plus. La bouteille tourne de nouveau et s’arrête encore sur elle. “ Oh come on Hiram. That was not me! Not this time at least. What is that supposed to mean? ” Saoirse lui ôte les mots de la bouche et le regard de Lexie se fait tant suspicieux que curieux  “ Were you two cheating? ” Mais quel intérêt franchement ? “ Cheating? As if I was looking forward to be in that closet with her, ” exactement la réponse attendue, exactement celle qui lui fait détourner les yeux, pour ne pas montrée qu’elle est un peu blessée, même si là tout de suite, c’est elle qui a lancé les hostilités en refaisant de se plier aux lois du hasard — ou à la baguette d’Hiram apparemment. Elle sent plus qu’elle ne voit Scylla s’approcher, en revanche ses doigts tendus vers elle, elle les voit et décide activement de les ignorer. “ Ouch” Elle n’est pas désolée, même pas un tout petit peu, et elle a conscience que cette scène va apparaître sur WizMusic dès le lendemain, parce que c’est nouveau, une telle réaction de sa part, parce qu’ensuite on va certainement demander à Scylla ce qu’elle a fait pour provoquer Posh Spice, parce qu’ensuite les gens vont pouvoir — comme le font actuellement les autres candidats — se demander ce qu’il s’est passé dans le placard. Elle est en train de leur donner exactement ce qu’ils veulent, alors même qu’elle ne joue plus son rôle et se laisse être humaine et mesquine et agacée et vexée tout simplement.  Finalement c’est Lorie qui est désignée pour suivre Scylla au placard et y a un petit silence là où d’habitude le cercle débat, et y a des yeux interrogateurs auxquels elle ne répond pas et y a l’attente, encore et encore que le jeu se termine. Scylla a l’air plutôt contente en revenant, sûrement que Lorie s’est montrée plus conciliante avec elle. Lexie s’en fout. Elle veut juste qu’on dise cut et qu’elle puisse retrouver la chambre partagée avec les Little Jinx.

LATER ON. Quand le matériel a été rangé, la musique a été lancée et une petite soirée a été organisée à l’improviste, mais Lexie est partie se coucher tout de suite. Elle est fatiguée. Pourtant elle met un temps fou à s’endormir, se tournant et se retournant une bonne centaine de fois. Elle pourrait aisément dire que c’est la musique et les bruits de la fête qui l’en empêchent, mais la vérité c’est qu’elle commence déjà à s’en vouloir de s’être “emportée”, qu’elle commence déjà à se dire que c’est de sa faute, qu’elle commence à se demander si elle est vraiment bizarre, si y a vraiment un truc qui cloche chez elle et de quoi se moquer. Elle finit par s’endormir au milieu de toutes ces questions non résolues.

La pièce semble avoir été vidée de tout son air, les doigts agrippés aux draps, le dos de Lexie s’arrache au matelas d’un bond et elle retient un cri, alors que ses poumons lui font mal et que son front, non tout son corps, est en sueur. Elle cligne des yeux, reconnaît la pièce, parvient à respirer frénétiquement, désespérément d'abord, comme si elle craignait que l’air disparaisse de nouveau, puis doucement alors que son cœur retrouve un rythme normal et qu’elle se sait en sécurité. Il n’est pas là. Son regard accusateur sur elle, n’est que le fruit de son imagination. Il est mort, elle le sait. C’est de sa faute, elle le sait aussi. Tristement, sa mère, qu’elle a revu brièvement dans son rêve, n’est pas là non plus.

Tremblotante, elle sort de la chambre sur la pointe des pieds, soucieuse de ne troubler le réveil de personne en prévision du coaching de demain avec Celestina. Elle-même devrait essayer de se rendormir, mais par expérience, elle sait que c’est inutile. La porte grince un peu quand elle l’ouvre et elle étouffe un petit juron en la refermant le plus doucement possible derrière elle. Il y a comme un murmure de musique qui arrive jusqu’à elle depuis la cuisine, vers laquelle elle se dirige à pas de loups toujours, apercevant la chevelure de feu de Scylla penchée sur le comptoir. Elle hésite un peu en la voyant, se frottant vaguement les yeux, hésitant à retourner dans la chambre, puis ses pieds l’amenant d’eux-même vers le coin cuisine et l’autre candidate qui, quand elle s'approche, se coupe un peu avec le couteau qu’elle tient dans les mains et se met à saigner. “ Fuck ” un juron dans sa langue maternelle, s’imagine aisément Lexie. “ Bad dream? ” Machinalement Lexie tire une feuille d’essuie-tout et la lui tend. C’est presque plus pour elle-même que pour Scylla qu’elle le fait ; elle hait tant la vue du sang. “ Do you care?” Ça sonne trop agressif pour elle et elle s’en excuserait presque, mais elle a encore un fantôme derrière les yeux et des accusations qui hantent son esprit et les ongles enfoncés dans la paume de sa main droite et son filtre habituel n’est pas tout à fait en place. “ I just came for a drink.” fait-elle un peu plus calmement. Elle n’a pas vraiment soif, c’est plus une habitude qu’autre chose, c’est plus que, quand elle se réveille comme ça, elle ne supporte plus ses draps pleins de sueurs et les respirations calmes et pourtant rassurantes de ses camarades et les murs de sa chambre pourtant grande. L’eau n’aide pas particulièrement, mais elle ne fait pas de mal non plus. “ Midnight snack?” propose-t-elle dans une tentative de civilité en pointant du doigt les tomates de Scylla. Lexie déteste ça, elle déteste l'hypocrisie, mais c'est tout ce qu'elle peut faire, parce que ça ne se fait pas de dire qu'on ne veut pas parler, parce que ça ne se fait pas de ne pas être polie en toutes circonstances, parce que ça ne se fait pas de ne pas être reconnaissante à tout moment d'être ici et en vie et elle a de la chance. Elle devrait vouloir des excuses pour ce qu'il s'est passé. Elle en veut à dire vrai pour pouvoir être de nouveau un tant soit peu sincère avec Scylla, pour lui pardonner, pour ne pas garder son ton moqueur en tête. Mais elles n'ont pas besoin d'être amies, ni même de s'apprécier pour vivre sous le même toit quelques semaines, si tant est qu'aucune d'entre elles ne soit éliminée dès les prochains lives.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.   Dim 23 Avr 2017 - 21:16

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 466
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
Do you care? ” Un sourire désabusé sur les lèvres d'une Scylla qui s'empare de la feuille d'essuie-tout sans un merci, bien entendu, tapotant son doigt jusqu'à juger que le sang ne coulera plus trop. Ça pique, ça fait un peu mal, mais rien de dramatique. Elle essuie machinalement le couteau qu'elle était en train d'utiliser avant de se remettre à couper ses tomates. Ça fait vraiment beaucoup de tomates pour une seule personne, mais c'est aussi le centre du régime alimentaire de Scylla, quand bien même Myron police bien ce qu'elle mange quand les caméras tournent, il faut que t'aies de l'énergie à revendre! lui répète-t-il au moins cent fois à chaque séance de coaching. Boring. La nuit, elle est tranquille. La nuit, tout le monde s'en fout de ce qu'ils font. Au début de l'émission, elle entendait souvent des gens faire des allers-retours entre les chambres... dommage pour les LJ qu'elles soient toutes regroupées. “ I just came for a drink. You're right: I don't care, pourrait-elle dire, mais elle se contente d'hausser une épaule après avoir levé un instant les yeux en direction de Lexie, pour étudier son expression. L'expérience l'aide à lire qu'elle aussi n'a pas le sommeil qui lui vient facilement; il y a quelque chose de familier dans ses gestes, endormis mais nerveux, son regard qui s'esquive et se dérobe.

Scylla s'attendait à ce qu'elle reste silencieuse, prenne son verre d'eau et s'en aille; mais comme souvent, Lexie la prend de court en bougeant dans la périphérie de la vision de Scylla qui tourne la tête pour la voir pointer du doigt les tomates sur le plan de travail. “ Midnight snack?Do you care? ” Si le ton de Lexie était teinté de quelque chose comme de l'agressivité, celui de Scyla est... ennuyé, complètement indolent, comme elle sait bien le faire. Elle finit par pincer des lèvres, finissant de répartir dans un ordre qui n'a de sens que pour elle ses morceaux de tomate. “ More like dinner. Do you want some? ” Elle relève les yeux vers elle. Scylla semble soudainement réaliser quelque chose, en croisant le regard de Lexie. Elle fait la moue, fronce les sourcils, plisse les yeux, grince un peu des dents, grogne, même, dans le fond de la gorge, avant de vite détourner les yeux, envoyant d'un mouvement de doigt et d'une impulsion magique la planche à découper dans l'évier (elle ne fait jamais la vaisselle par question de principe, quelqu'un s'en occupera d'un coup de baguette plus tard, elle déteste l'artefact magique et n'est pas capable de grand chose de toutes façons)  avant de prendre son assiette, contournant le plan de travail pour ne pas avoir à passer près de Lexie, retournant à la place vers ses cartes et sa bougie. “ I didn't mean what I said to Sporty- Saoirse. I just knew it'd piss her off and that what's expected of me, right? We all have a role to play. Lines to say. ” C'est ce que disait toujours Vasilis. Comme quoi la leçon, inscrite à même la chair, est bien rentrée. “ I'm not saying sorry. I'm just... well, isn't it nicer to explain stuff to someone who doesn't understand rather than insulting them? ” Elle lui lance un regard vide, même si l'ombre d'un sourire joue sur son visage, dans le clair-obscur de la pièce. “ Yeah. She's nice. Sporty, I mean. You're right, she's nice, a real doll. I'm just spicing things up, you know? ” rajoute-t-elle comme si elle faisait juste ça pour le bien de la production et de l'émission, et non pour attirer l'attention de Lexie, bien entendu, quelle idée. Elle s'assied au comptoir et commence à grignoter après avoir sorti son POW, ne faisant plus attention à Lexie pour pas que celle-ci puisse lire l'eagerness sur ses traits. Fuck's sake. Elle peut vraiment pas se tenir à rien avec elle dans la pièce.

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.   Mer 10 Mai 2017 - 16:38

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 494
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
Do you care? ” Non. Un peu ? Probablement pas. Probablement autant que Scylla en a à faire qu'elle ait fait un cauchemar, c'est-à-dire pas beaucoup, c'est-à-dire qu'elle a d'autres choses à penser et d'autres soucis que celui de savoir ce que la rouquine fait dans la cuisine. Pourtant elle remarque l'absence d'agressivité dans le ton de Scylla, plus insolente en répétant sa propre rétorque, lui lançant sa propre impolitesse à la figure ce qui même avec le ton le plus détaché du monde suffit à mettre Lexie mal à l'aise. Elle pourrait presque baisser les yeux, elle pourrait presque s'excuser de son incivilité, mais tout ce qu'elle fait c'est prendre un verre et se servir un peu d'eau avant de s'y réfugier. “ More like dinner. Do you want some? ” Le regard trop bleu de Lexie vole des tomates aux yeux de la vélane, la proposition est anodine; de quelqu'un d'autre elle penserait à une simple politesse, mais ce n'est pas le genre de Scylla, pas du tout. Alors elle doit comprendre la proposition sincère et c'est surprenant parce que ça non plus ce n'est pas le genre de la maison. Et puis elle hoche la tête ; elle n'a pas faim, mais c'est si étrange et innocent qu'elle ne veut pas dire non et briser ce qu'elle entrevoit. Sauf que sa réponse arrive en même temps que le brusque changement d'expression de Scylla et qu'elle prend ça pour vouloir dire qu'elle ne voulait pas vraiment pas partager — ce qui n'a pas vraiment de sens parce qu'alors pourquoi demander ? Et puis elle s'éloigne pour se placer devant une installation que Lexie — qui la suit du regard — n'avait pas remarqué; cartes et bougies comme elle s'imagine ce à quoi pourrait ressembler l'intérieur de la roulotte d'une voyante dans les foires. “ I didn't mean what I said to Sporty- Saoirse. ” Lexie hausse les sourcils, surprise, agréablement.I just knew it'd piss her off and that what's expected of me, right? We all have a role to play. Lines to say. ” Elle aimerait bien lui dire que ce n'est pas vrai, elle aimerait bien être suffisamment naïve pour ne pas en avoir pleinement conscience elle aussi. Elle était un peu déçue quand, plutôt que de lui proposer le casting d'un un film, on lui a dit de participer aux auditions du MFactor, mais c'est qu'elle ne savait pas qu'ils n'avaient pas menti et qu'ils auraient bien un rôle à lui proposer en échange de sa prétendue relation avec Leo. Dommage qu'il ne lui plaise pas beaucoup ledit rôle, avec tous ces gens qui croient que c'est vraiment elle, que c'est qu'une posh princess fade et inutile. Dommage qu'il soit confondu avec la vraie vie, avec la vraie elle, d'une façon qu'un rôle dans un film où une série ne serait pas. Dommage qu'il soit presque à plein temps. Presque. “Cameras weren't rolling. ” remarque-t-elle mais pas méchamment (comme si elle en était capable), d'une petite voix alors qu'elle s'installe en face de Scylla, qui est pourtant encore debout, comme si cette conversation devait durer.

I'm not saying sorry. I'm just... well, isn't it nicer to explain stuff to someone who doesn't understand rather than insulting them? ” Elle est la première à s'étonner du sourire sincère qui s'étale sans prévenir sur ses lèvres quand elle entend Scylla répéter ses mots, mais sans ironie, ni ennui, ni insolence, ni agressivité. Juste comme si, peut-être, la leçon, toute condescending and annoying avait pris. Ça lui procure un plaisir inexpliqué d’avoir pu avoir un impact positif, si léger soit-il sur Scylla la terrifiante. “ Yeah. She's nice. Sporty, I mean. You're right, she's nice, a real doll. I'm just spicing things up, you know? ” Et plus étrangement encore, son sourire ne disparaît pas, il s’agrandit quand elle admet la gentillesse de Saoirse et ne s’amincit pas devant sa tentative d’humour. Il ne s’épuise sur ses lèvres que quand sa vis-à-vis sort son POW et ne semble plus la voir. Elle fait ça merveilleusement bien Scylla: bloquer les gens dans la vraie vie, ou du moins c’est ce qui semble à Lexie. Et c'est aussi rageant que fascinant. “Why only tomatoes? ” interroge-t-elle, cette fois-ci pas par simple courtoisie, parce qu’elle n’est pas obligée de rester avec elle, elle peut retourner dans la chambre même en sachant qu’elle ne dormira pas. Elle a ce pourquoi elle s’est déplacée jusque la cuisine. Elle n’a pas d’excuse pour rester autre que peut-être l’envie de ne pas être seule avec ses cauchemars, autre que peut-être la sincère curiosité. C’est le dîner de Scylla, juste des tomates. Et si elle fait l’effort d’y réfléchir, Lexie ne croit pas avoir vu Scylla manger beaucoup plus, mais elle n’a jamais vraiment fait attention à ça. “What is this? ” elle pointe timidement les cartes du doigt, sans oser les toucher. Scylla s'est excusée (même si elle prétend le contraire) pour Saoirse et il faut croire que ça suffit à Lexie pour ne plus faire juste semblant d'être aimable avec elle. Et même, peut-être bien qu'elle fait tout le contraire, que ce que la bienséance voudrait. Parce qu'elle l'ennuie, l'embête, alors que la rouquine a visiblement beaucoup mieux à faire sur son POW et pas du tout envie de lui parler. Et y a que ça qui lui fait penser que peut-être elle devrait partir, alors qu'elle se rend précisément compte qu'elle n'en a pas envie.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.   Mer 10 Mai 2017 - 16:41

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 466
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
Le sourire de Lexie devrait être interdit. C'est une arme de destruction massive de la résolution de Scylla et c'est toujours agaçant de se le faire rappeler, combien elle peut essayer, de toutes ses forces, d'être une cold bitch quand la membre des LJ n'est pas loin... et combien elle est complètement heads over heels pour elle, incapable de résister à la risette qui désormais s'étale sur les lèvres de la blonde, surprenante par sa sincérité et sa taille.

C'est parce qu'il est tard et qu'elle est fatiguée. Rien d'autre. Scylla essaie de se convaincre qu'il n'y a rien là-dessous. Elle est... surprise, c'est un sourire de surprise. Elle n'a pas répondu quand Lexie a commencé que les caméras n'étaient pas en train de tourner. Tout dans la vie de la grecque est une mascarade. Tout. Depuis le jour où elle a quitté la maison de ses mères et ses soeur et grand-mère jusqu'à aujourd'hui. Elle n'a pas été elle-même depuis.
Mais elle voit le sourire de Lexie et elle se dit... “ Why only tomatoes? ” Lexie interrompt ses tourments et ses réflexions. Pourquoi elle est comme ça? Scylla fait la moue, faisant mine de scroller deux secondes de plus son feed sur son POW avant de relever le regard. Elle s'est assise en face d'elle (elle l'a vue faire du coin de l'oeil) et elle semble.. sincèrement curieuse. Elle n'a rien dit à propos de Sporty, tant mieux, parce que sans aucun doute que Scylla se serait aussitôt rétractée si Lexie lui avait fait remarquer que même si elle disait le contraire, c'était en substance des excuses.
Et puis son putain de sourire. Comment on peut prétendre être agacé par quelqu'un qui sourit comme ça?

What is this? ” Elle pointe les cartes du doigt. Scylla regarde le deck pendant un moment, puis soupire légèrement, relevant les yeux vers Lexie. “ You don't know what tomatoes are? ” qu'elle deadpan, forme d'humour s'il en est, qui loupe comme souvent quand Scylla s'essaie à l'exercice, c'est jamais naturel quand elle réfléchit trop ou quand c'est pas méchant en tout cas. “ It's a deck for tarot readings. ” Elle effleure le deck du bout des doigts. Elle l'a fait elle-même, bien entendu. Les dessins sont obscurs, stylisés, noir, blanc et rouge, les cartes épaisses. Elle s'empare de la première — face découverte de toutes manières, elle pense que les mettre dans l'autre sens porte malheur —, la Reine de Bâton. Bien entendu, semble dire l'expression sur son visage, alors qu'elle repose la carte sur le paquet. “ If you have a question, I guess we could do a reading. For you, I mean. I usually keep to myself but... ” Elle hausse les épaules comme si elle était indifférente à l'idée de lire pour Lexie. Elle ne le montre pas mais c'est presque comme un cadeau qu'elle lui fait. Elle n'aime plus vraiment tirer les cartes pour les autres, Scylla, depuis que Vasilis l'utilisait à tort et à travers pour distraire les clients, leur expliquer les mystères des arcanes en s'asseyant sur leurs genoux, les charmant et leur dérobant leurs pièces d'or et de bronze en riant, accrochée à leurs cous, délivrant messages de bonne fortune et de bonheur à qui voulait l'entendre. Depuis, elle ne lit que pour elle, les prédictions vélanes lui venant à travers les cartes — et plus rarement dans son sommeil, mais ça ne lui est arrivé que trois fois dans sa vie, plus ou moins, donc autant ne pas s'y attendre tout de suite —, qu'elle tire presque tous les soirs, posant toujours et encore la même question: vais-je gagner au jeu auquel je participe.

Don't tell me the question, ” dit-elle, au cas où Lexie considérerait son offre. Machinalement, elle redresse les bougies magiques — elles tiennent toute seule debout, effleurant à peine la surface du comptoir où elles sont posées, défiant les lois de la gravité — et d'un claquement de doigts, allume la rouge et la noire et la blanche, les mêmes couleurs que les cartes, la faible lumière éclaboussant soudainement leurs visages. Les flammes sont oranges, normales... mais agitées par un vent qui n'est pas là: Scylla ne semble pas le remarquer, manipulant machinalement le deck après avoir poussé l'assiette de tomates soigneusement coupées entre elle et Lexie, sans un regard d'offre ou de proposition. “ They remind me of home, ” dit-elle d'une voix qu'elle espère égale, mais qui prend toujours cet accent mélancolique, cet accent littéral, de la gamine qui a voyagé jusqu'au bout du monde avec une bombe autour du cou et ne pourra plus jamais rentrer chez elle. Elle n'aime pas trop se révéler, même si c'est très certainement la réponse la plus vague qu'on ait jamais pu apporter à la question la plus simple de tous les temps. Elle aurait pu juste lui dire qu'elle aime les aliments rouges et puis point barre. Mais non. Elle a encore son putain de sourire gravé sur la rétine. Sa voix est un peu rauque, plus que d'habitude, presque choked up et elle s'éclaircit la gorge comme si elle avait un problème au fond de la bouche.

Sauf qu'elle ne lui a pas demandé why tomatoes mais why only tomatoes, réalise-t-elle avec malaise. C'est vrai qu'elle ne mange pas grand-chose, piquant toujours dans l'assiette d'Hiram quand il est là, se nourrissant d'herbesangue en temps normal. Elle pique littéralement de la nourriture à tout le monde, et serait un peu ennuyée à l'idée de révéler- “ Plus, I can't really cook anything else. ” -qu'elle ne sait pas cuisiner grand chose d'autre, wait what the fuck, pourquoi! elle! est! comme! ça! Elle hausse les épaules genre j'm'en fous genre j'suis Scylla genre bref genre ugh genre couper des tomates c'est cuisiner avant que ses doigts ne commencent à bouger avec les cartes.
Elle joue avec le deck avec habilité, le mélangeant rapidement et précisément, faisant perdre le sens du haut et du bas avant de relever le regard vers Lexie, enfin, se faisant violence pour affronter son sourire si il est encore là et arquant un sourcil pour lui demander son verdict: “ so?

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.   Mer 10 Mai 2017 - 17:12

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 494
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
You don't know what tomatoes are? ” la tentative d’humour glisse sur Lexie qui se contente de cligner des yeux genre was that joke, sauf qu’évidemment que c’en est une parce qu’elle a clairement pointé les cartes du doigt et que de toute façon tout le monde sait ce qu’est une tomate et que décidément elle réfléchit trop, c’est une blague, c’est sûr, c’est juste que c’est un peu brusque et qu’elle comprend pas vraiment cet humour-là. “ It's a deck for tarot readings. ” Instinctivement elle se penche un peu en avant pour mieux voir les cartes effleurées par Scylla. Elles sont jolies d’une façon un peu obscures et puis elles ont l’air d’avoir été faite main, mais comme celle qu’elle a pu voir dans les supermarché ni même en vitrine des magasins d’occulte moldus. “ If you have a question, I guess we could do a reading. For you, I mean. I usually keep to myself but... ” Lexie ne sait vraiment ce qu’elle pense de la divination en général. Elle n’a jamais eu l’occasion d’étudier la matière, ne sait même pas si elle l’aurait choisie comme option en troisième année, elle ne sait pas si elle croit à ça. Elle s’est jamais posé la question à dire vrai, mais maintenant qu’elle y pense elle se demande si c’est vrai que y a des gens qui peuvent voir, ou lire, l’avenir parce que ça paraît un peu gros même pour elle une sorcière, ça paraît être trop grand comme pouvoir et elle se demande comment tant de choses horribles n’ont pas été prévenues s’il y avait déjà gens quelque part pour les prédire. Mais Lexie ne dit rien de tout ça quand elle regarde les cartes puis Scylla, puis les cartes, hésitante, pondérant la proposition comme si elle était d’une importance cruciale alors que Scylla doit s’en foutre comme d’une guigne et quand plus elle se paye peut-être sa tête, Lexie ne sait jamais trop avec elle. “ Don't tell me the question” Elle fronce les sourcils, un peu plus confuse, mais étonnamment ça la persuade un peu plus de se laisser tenter, si sa question (à laquelle elle n’a pas encore réfléchi) peut rester secrète. La magie qui se dégage doucement des doigts Scyla quand les bougies s’allume et le tremblement des flammes l’arrachent à sa réflexion et elle se recule un peu. C’est étrange parce que l’empreinte de Scylla lui rappelle quelque chose, et elle se sait de mauvaise foi en en restant là et refusant d’aller creuser vers cette chose, vers cette page, non ce chapitre entier de son passé et une autre magie très différente, mais avec le même élément un peu sauvage dedans à un époque où pourtant elle ne se savait pas capable de déceler ces nuances. “ They remind me of home, ” c’est une confession surprenante tant par sa sincérité - elle ne peut que sentir la mélancolie dans sa voix - que par sa soudaineté, jusqu’à ce qu’elle se rende compte que ce n’est pas des cartes qu’elle parle, mais des tomates. Et ça la fait un petit peu sourire, comme si elle croyait que Scylla lui faisait un petit peu confiance, comme si c’était possible. Mais elle ne croit pas que la rouquine utiliserait ce ton avec les autres. Ou peut-être qu’elle ne la connait pas assez et s’imagine des choses, sûrement.

Plus, I can't really cook anything else. ” La bouche de Lexie s’entrouvre très légèrement et elle ne retient son petit rire surpris quand se mordant la lèvre. Mais il n’est pas que surpris cet éclat retenu, il est presque attendris, parce que c’est mignon comme aveu et parce que c’est pas comme si la production était là presque toute la sainte journée avec une équipe si complète qu’elle comprend même des cuisiniers et c’est pas comme si Yummy Spice la pro des recettes bon plans (et healthy en plus) était avec eux dans la maison, avec ses vlogs et sa serviabilité Lexie sait un peu cuisiner, pas beaucoup, quand elle était jeune sa mère ne cuisinait pas, se contentant de faire des gâteaux avec elle parfois et en tant que rebut on ne lui a pas appris non plus, mais en France, avec son père elle a appris deux trois choses. Et ça la détend, un peu.  Mais elle n’a pas le temps de faire aucune proposition qu’elle risquerait de regretter, que Scylla qui a mélangé ses cartes avec trop de dextérité pour que Lexie puisse suivre, enchaîne déjà. “ so? So? Est-ce qu’elle veut vraiment questionner l’avenir ? Elle n’est pas sûre que ça soit fiable, mais quand bien même ça le serait, est-ce qu’elle veut vraiment savoir ? Et quoi au juste ? Et y a tellement de choses qu’elle pourrait demander, comment choisir une question ? “ Yeah ok. ” Elle ne sait même pas le genre de question qu'il faut poser. Des questions par oui ou non ? Des questions précises ? Le truc c'est que Lexie ce n'est pas tant son futur qui lui fait peur ni même l'intrigue, que son passé qui la hante et son présent qui la rebute. Elle préfèrerait demander si elle est normale et si c'était de sa faute et si elle aurait pu sauver Bree et si elle aurait du mourir et si sa mère a menti sur d'autres choses que son ascendance, plutôt que demander quoique ce soit sur son avenir. Mais ce n'est pas comme ça que ça marche. Ce n'est pas la proposition faite par Scylla. “Ok. I'm ready. Will I ever stop feeling guilty? Peut-être qu'elle ne pose pas la question comme il faut — elle en est même sûre, depuis quand fait elle spontanément les choses bien ? Peut-être que ça ne va pas marcher; elle espère un peu, elle préfèrerait ça plutôt que la réponse qu'elle sent venir, alors qu'elle regrette son choix qui lui semble pourtant être le seul possible.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 466
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie met un temps interminable à répondre et à se décider. Scylla déteste les gens qui hésitent trop et des fois elle se dit que ce serait vraiment plus simple pour elle si elle pouvait haïr Lexie, ça résoudrait au moins 99% de ses problèmes. Voire la totalité. Elle est agaçante, Lexie, parce qu'elle sourit trop et des fois, certains jours, Scylla se dit qu'elle pourrait le faire: tourner la page, l'oublier, passer à autre chose. Mais à chaque fois, Lexie a un geste, une manie, un sourire, une phrase, et Scylla sent son coeur battre trop vite et c'est stupide vraiment mais elle est de retour à la case départ. Pining on a girl who doesn't see her. Super. En fait, elle devrait juste lui poser les questions qu'elle a besoin de lui poser avant de tourner la page. C'est facile. Pourquoi Elton John, Your Song? tout d'abord, bien entendu. Mais aussi: pourquoi tu souris autant? C'est quoi ta nourriture préférée à toi? Si tu pouvais me poser une seule et unique question ce serait quoi? et puis pourquoi Lexie? Ça te manque, chez toi? Il t'est arrivé quoi pendant la Guerre? Est-ce tu l'aimes, Leo?
Mais comme d'habitude, Scylla reste silencieuse, la fixant d'un regard sombre en attendant la sentence. “ Yeah ok. ”  Aussitôt, elle arrête de jouer avec les cartes, les reposant entre elle et Lexie. Elle se demande à quoi elle pense, ce qu'elle va demander aussi. Elle meurt d'envie d'en savoir plus sur elle. De tout savoir sur elle. Elle voit encore un peu de doute sur son visage donc elle ne la force pas à s'activer tout de suite, attend qu'elle lui dise qu'elle soit prête. Scylla s'invente patiente pour Lexie — on aura tout vu. “ Ok. I'm ready.

Scylla claque sa langue contre son palais, sortant son éternelle boîte d'herbesangue pour la mettre sur la table à côté de son assiette de tomates. Elle ne l'ouvre pas mais commence à se bourrer la gueule de morceaux de tomate à toute allure. “ Shuffle the deck, ” dit-elle simplement. “ Don't think about it too much. ” Elle reste silencieuse, l'observant faire. Ses doigts sont un peu gourds et maladroits autour des cartes mais ça donne une bonne raison à Scylla d'observer les mains Lexie donc elle est contente. “ You can stop when you see fit, you know? ” dit-elle en relevant les yeux vers elle, amusée. Lexie semble prête à continuer de mélanger les cartes jusqu'au bout de la nuit. Elle finit par reposer les cartes. “ Now, and that's the most important part, cut the deck in half. Think real hard about your question. ” Elle n'a plus de tomates. Elle fait la moue en reportant son attention sur Lexie qui hésite un peu avant de couper le deck, et de le reconstituer. Elle aime normalement faire le spread du fer à cheval mais elle préfère garder ça simple pour cette fois. De toutes façons, vu son hésitation, Lexie n'a pas l'air d'être une convaincue et la conviction fait la moitié de la lecture.
Sans rien dire ou avertir, Scylla se lève brusquement pour faire le contour du comptoir jusqu'à venir se placer contre Lexie, posant ses coudes sur le plan de travail et son épaule frôlant presque la sienne avant de se rétracter. Elle a remarqué que Posh n'aimait pas trop être touchée. En y repensant, elle s'éloigne un peu et pose son menton dans le creux de sa main, ses yeux vissés sur les cartes. “ Pick up three cards and lay them down from left to right on the table in a line, ” indique-t-elle simplement. Elle a besoin d'être dans le même sens que Lexie pour observer les cartes mais ça, elle ne le lui dit pas. Une fois les cartes réparties, Scylla jette un regard en coin à Lexie et sourit légèrement. “ Turn them back up. ” Elle croie ses bras sur la table et pose son menton sur ses avant-bras. Elle ne lui indique rien d'autre et la laisse faire.

Lexie est une bonne fille. Elle retourne les cartes de gauche à droite, Passé, Présent, Futur, et toutes dans le bon sens. Respectivement, le Neuf d'Épées, la Justice et Le Pendu. Charmant. “ I take it the question's about you? ” demande-t-elle simplement avant de se plonger dans un profond silence. Scylla reste un instant silencieuse avant de tendre la main, index et majeur venant effleurer chaque carte avant qu'elle ne repose ses doigts contre ses lèvres, songeuses. Puis enfin, la clarté: “ there is no use in dwelling on the past. You have acknowledged your mistakes and it's time to grow, ” commence-t-elle lentement, les mots lui venant rapidement à mesure qu'elle se détend. “ You're already on your way, you're entitled to a better life. You'll be alright, basically. The things are coming along the way they should be. Follow your gut. ” Elle hausse les épaules, avant de lui désigner chaque carte tour à tour en lui expliquant: “ this is anguish, guilt and worry. This is justice, of course, decision and consequences. And this is... letting go, sacrificing, turning something around. New perspective. The Hanged Man sees what one standing on his feet can't. ” Elle reste silencieuse un léger moment, observant le Pendu et le sourire sardonique qu'elle lui a dessiné. “ Actual put that on MSN and tag me, ” dit-elle pour détendre l'atmosphère avant de sourire en coin à l'adresse de Lexie.

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.   Mer 17 Mai 2017 - 18:56

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 494
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla mange plus vite que Lexie croyait humainement possible. Elle enchaîne les morceaux de tomates en presque moins de temps qu’il n’en faut pour que la blonde formule mentalement sa question. Mieux vaut ça que l’herbesangue en tous cas. “ Shuffle the deck. Don't think about it too much. ” Elle a un peu peur quand ses doigts viennent prendre les cartes, pourtant elle ne croit pas vraiment à tout ça, elle ne sait pas si c’est du charlatanisme ou s’il y a du vrai dedans. La maladresse qui transparaît dans ses gestes laisse à penser qu’une partie d’elle au moins à envie de connaître la réponse, aimerait que Scylla ait un véritable talent, aimerait que la divination soit une vraie discipline. “ You can stop when you see fit, you know? ” Nouvelle rougeur au niveau de ses pommettes, elle en fait trop, ça la change de toutes les fois où elle a l’impression de ne pas en faire assez, tout en conservant une constante ; elle ne fait pas bien. Pas comme il faudrait. Doucement elle repose le jeu de cartes sur la table et ses mains bien à plat devant elle, pour les empêcher des trembler. “ Now, and that's the most important part, cut the deck in half. Think real hard about your question. ” Elle hoche la tête, mais étudie un peu le deck avant de tendre les doigts pour le couper – bien au milieu – et de le reconstituer. Elle doit avoir fait une bêtise, c’est le première chose à laquelle elle songe quand Scylla se lève brusquement sans le moindre avertissement à son égard, pour se placer à côté d’elle, un peu trop près pour ne pas gêner Lexie qui baisse les yeux et la tête, le rideau de ses cheveux trop blonds venant masquer son profil. Mais l’épaule qui effleure la sienne disparaît vite, à croire que Scylla a compris, sait, qu’elle ne veut pas, qu’elle n’aime pas, ne peut pas en réalité être touchée. Pas sans prévenir. Pas par n’importe qui.

Pick up three cards and lay them down from left to right on the table in a line ” elle a l’impression que sa respiration est trop bruyante, de même qu’elle se demande si Scylla peut entendre les battements effrénés de son cœur de là où elle se trouve. C’est stupide, elle n’a pas de raison d’être aussi stressée. Elle s’exécute aussi calmement que possible. “ Turn them back up. ” Elle ne croit pas vraiment à tout ça, mais ses doigts tremblent un peu quand elle retourne les cartes, dans le sens qui lui semble être celui de la logique, dans le sens ordinaire de la lecture dans les deux seules langues qu'elle parle, celui aiguilles d’une montre. Les dessins ne veulent pas dire grand-chose pour elle et elle ne devrait logiquement en tirer aucune conclusion, mais en même temps, elle a du mal à rester de marbre devant les épées dessinées sur la première et le pendu sur la dernière. Son cœur est lourd dans sa poitrine. Elle n’a pas très envie de savoir ce que ça veut dire. “ I take it the question's about you? ” De la voix la plus petite du monde, Lexie avoue que oui, passant une mèche de cheveux derrière son oreille, son profil de nouveau visible pour sa camarade, quoique ce soit surtout pour lui permettre à elle d’observer Scylla. Si c’est une arnaqueuse, elle joue bien son rôle en tous cas. “ there is no use in dwelling on the past. You have acknowledged your mistakes and it's time to grow ” Et si c’est une arnaqueuse elle doit au moins être legilimens pour connaître comme ça la teneur de sa question silencieuse. Ou peut-être qu’elle sait juste lire les gens. Lexie croyait être assez bonne pour ça aussi, avant. “  You're already on your way, you're entitled to a better life. You'll be alright, basically. The things are coming along the way they should be. Follow your gut. ” Ça se veut rassurant bien sûr et Lexie ne demande rien de mieux que de se laisser persuader, mais elle se sent aussi et surtout incroyablement mal à l’aise. Elle a l’impression d’avoir été mise à nue devant Scylla alors même que celle-ci ne sait pas ce qui la hante exactement. Elle sait un peu. Elle en sait trop. Et Scylla reste pour elle synonyme d’imprévisibilité. Étrangement toutefois, Lexie n’a pas peur, même pas un peu, qu’elle en parle, même à Hiram, il y a quelque chose en elle qui est convaincu que ça n’arrivera pas. Alors elle ne sait pas trop pourquoi ça la dérange, peut-être que c’est juste le jugement de Priscilla elle-même qu’elle craint. “ this is anguish, guilt and worry. This is justice, of course, decision and consequences. And this is... letting go, sacrificing, turning something around. New perspective. The Hanged Man sees what one standing on his feet can't. ” C’est joliment dit en tous cas et c’est certainement mieux que ce qu’elle-même associe à l’image du Pendu. Letting go. Elle aimerait bien. C’est ce qu’elle devrait faire, ce que son père lui dit de faire, ce qu’on pense qu’elle fait déjà en étant ici. On connaît un peu la sob story de Posh Spice, mais puisqu’elle est au Mfactor, puisqu’elle sourit sur scène, puisqu’elle a survécu c'est sûrement qu'elle va bien. “ Actual put that on MSN and tag me ” et le sourire en coin de Priscilla atteint très légèrement ses lèvres aussi. “ Will do ” Si elle avait son POW sur elle, elle l’aurait déjà sorti pour s’exécuter. Y a comme une trace d’amusement dans sa voix, mais quand elle reprend, ses yeux qui cherchent ceux de la rouquine sont on ne peut plus sérieux. “ Thank you. ” Elle ne croit pas à tout ça Lexie, mais Scylla lui a dit ce qu'elle rêvait d'entendre et parce que ça ne vient pas juste de quelqu'un qui cares about her, elle peut presque y croire. Elle devrait s'arrêter sur ce soupçon d'espoir et aller se coucher, mais si elle baisse les yeux ses lèvres ne se referment pas tout de suite. “ If…uh…if you're still hungry…I can maybe throw something together…I'm not a great cook or anything but I can do a couple of things… ” Elle hausse une épaule, son offre est misérable, mais elle ne se sent pas encore prête à retourner au lit et…peut-être qu'elle peut aider Scylla elle aussi, même un tout petit peu. “ If you want. ” Elle relève son regard céruléen et esquisse un tout petit sourire.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

SEXIE ⊹ THIS SIDE OF PARADISE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Paradise City
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» Sal Paradise (en attente de validation)
» Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise. ₪ 2 fév, 20h50
» Invitation de l'annuaire White Paradise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres
-