Partagez | .

sujet; (hazy) but can we handle being kids?

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 263
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 364
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
hazel lynchwatch my name for kicks, thinking I would be right by your side. I don't feel adequate thinking I'm a monster in disguise. We've gone down every list, stuck but I have got to begin to resist, caught up with the fact that life will be dark but can we handle being kids?
« You sure, you don’t mind? » Saoirse a été invitée à un match amical des Harpies de Holyhead, l’équipe pour laquelle elle se voyait jouer avant d’être inscrite au MFactor et de mettre fin à son embryon de carrière dans le sport. Que cela résulte de bons contacts avec Gwenog, ou juste d’un coup de main de la production — Sporty Spice, doit bien être vue à des évènements sportifs — elle n’a pas précisé, et Lexie se dit que c’est peut-être parce qu’elle-même n’en sait rien. Toujours est-il qu’elle n’a pas une mais deux places en tribune VIP et qu’elle a proposé la deuxième à une Lexie un peu suspicieuse que la proposition n’aille pas à Alesha d’abord, ou Amara ensuite. Elle a toujours aimé les Harpies ceci dit, enfin toujours, c’est-à-dire depuis qu’elle sait ce qu’est le Quidditch et a eu vent du fait que l’équipe est exclusivement féminine — en plus d’être foutrement bonne, puisque dans la ligue des treize. Ça Saoirse le sait puisque c’est une des choses si peu importantes que Lexie a dévoilé sur elle en guise de bonding material. « I do mind I want you to come with. » Et aussi simplement que ça l’affaire semble réglée et la voiture volante vient les chercher pour les emmener jusqu’au stade. Les Harpies jouent contre les Faucons, c’est peut-être pour ça aussi que Saoirse n’a pas invité Amara, cousine d’un batteur de l’équipe adverse à celle de la tribune dans laquelle les deux membres des Little Jinx doivent s’asseoir. Ce n’est qu’un match amical, mais il n’y a jamais rien d’amical dans le Quidditch, surtout avec les Faucons et ça, même Lexie le sait.

Et elle a raison, si le public est lui-même déchaîné ce n’est rien à côté des joueurs qui se démènent lui semble-t-il — mais il s’y connaît somme toute assez peu, malgré l’intérêt — comme pour une final de coupe. Les coups de batte dans les cognards pleuvent, cueillent parfois un joueur, ou un autre, les poursuiveurs travaillent sans relâche, malgré les murs que semblent former les deux gardiennes et les attrapeurs… Elle n’aime pas beaucoup le poste d’attrapeur, Lexie, elle a l’impression que ça consiste surtout à attendre et faire attendre (le public et le reste de l’équipe). Finalement ce sont les Faucons qui remportent le match, Sorch cache mal sa déception et Lexie pose timidement une main contre son omoplate. « Au moins ça ne compte pas. »  Elle est un peu déçue de la perte des Harpies,  elle a peur que Saoirse ne l’invite plus à venir les voir avec elle, alors que c’est plus que de l’envie, mais un véritable besoin de les voir pour de vrai sur le terrain, moins par un amour pourtant réel du Quidditch, que parce qu’une des Harpies vole sur un balai au bois recouvert de stickers Witchy Kitty, une joueuse qu’elle stalke sans avoir jamais osé véritablement appuyer sur le bouton sur MSN, qu’elle observe de loin et pour la première fois, grâce à Saoirse, de près. Bien sûr acheter des tickets serait très facile pour elle, mais elle ne se voit pas venir seule, ni sans excuse. Les joueurs sont à peine sortis du terrain — le regard de Lexie n’a pas su lâcher la nuque d’Hazel une seule seconde — que Saoirse est déjà en plein discussion avec Gwenog, qui les invite l’une comme l’autre à venir dans les vestiaires, dire bonjour. Elle veut dire non, mais sa tête dit oui, et puis surtout Sorch lui prend un peu la main et elle n’a plus le choix. Elle veut dire non, parce qu’elle en a très, très envie, mais elle a aussi très, très peur, et elle ne saura pas quoi dire et heureusement qu’il y a Saoirse pour passer devant elle et serrer ses doigts, innocemment, parce que bien sûr qu’elle ne sait pas, personne ne sait. Il y a plus de monde qu’elle n’aurait cru dans ces vestiaires qui lui font l’effet des coulisses qu’elle connaît désormais par cœur du MFactor, c’est un peu la même ambiance, des gens importants et d’autres moins qui discutent, et un arbitre qui lui fait penser au présentateur du télécrochet et des fans qui sont sensiblement les mêmes que les leurs. Elle se laisse entraîner jusqu’au couloir qui donne sur le vestiaire où se changent actuellement les membres de l’équipe des Harpies. Lexie n'a pas le droit de se ronger les ongles, mauvaise habitude qu'elle a prise quand, rebut, son seul défouloir était de les mâchouiller jusqu'au sang. Son père a essayé de l'aider à se débarrasser de l'habitude, mais le stress du MFactor a failli la faire retomber jusqu'à ce que la makeup artist lui hurle dessus de s'arrêter immédiatement (et elle lui fait un peu peur avec ses recourbeurs de cils et autres instruments de torture). Il paraît que des ongles mâchouillés sur une posh princess, ça le fait pas. Elle résiste donc à l'envie si forte soit-elle, elle ne va pas tout gâcher pour Hazel. Qui ne la reconnaîtra peut-être pas. Qui s'en foutra sûrement. Saoirse est en train de parler quand la première tête s'échappe du vestiaire, Zabini, avec ses cheveux magnifiques qui fait un petit signe de menton à la coach et s'intègre aussi facilement que ça dans la conversation entre Gwenog et Saoirse — elles ont l'air de se connaître. Et puis il y a les autres à qui elle ne prête pas attention, elle ne fait même plus semblant, elle n'attend que sa sorcière de l'eau. Quand elle sort enfin, Lexie retient un peu sa respiration avant que le regard d'Hazel ne se pose sur elle. Elle a si peur de ne pas être reconnue, d'être ignorée; elle se dit que, comme elle, Hazel l'a sûrement vue sur la MirrorTV, ou sur MSN. Et elle ne l'a pas suivie. Et elle n'a pas cherché à la revoir. Et --« Hi! » fait-elle quand la batteuse passe à côté d'elle. « Hi euh…t-- c'est Lexie, je sais pas si euh t-t-tu te souviens de moi ? » Ça fait cinq ans qu'elles ne se sont pas vues. C'est pas une éternité, mais pour un an et quelques poussières d'amitié, c'est beaucoup. Lexie a revu Raneem, mais pas les autres. Pas Lia-la-sang-pure, alors qu'elle aurait pu grâce à Neema. Hazel est la deuxième qu'elle voit, mais ça pourrait être la première pour tout l'effet que ça lui fait.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 300
‹ crédits : nightglow (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 385
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
hazywatch my name for kicks, thinking I would be right by your side. I don't feel adequate thinking I'm a monster in disguise. We've gone down every list, stuck but I have got to begin to resist, caught up with the fact that life will be dark but can we handle being kids?
Apparemment, les Harpies ont perdu. En temps normal, elle aurait probablement répliqué un ‘‘oups’’ et se serait contentée de lancer des baisers à ses supporters même en cas de défaite mais là tout de suite, pour la première fois sans doute, elle digère mal la victoire des Faucons. Tout ça parce que Chang a attrapé le vif d’or et maintenant il se la raconte en prenant des poses devant les caméras. Ugh. What a pretentious git. « J’arrive pas à croire qu’il soit ton meilleur ami – j’veux dire, il est tellement insupportable et prétentieux, comment t’arrives à le supporter ? » Sa coéquipière poursuiveuse roule des yeux, Hazel la regarde faire des signes à Chang pour le féliciter – Nina mérite définitivement quelqu’un d’autre pour ce rôle très important. « Sois pas mauvaise, il est cool, j’suis sûre que vous vous entendriez bien en plus. » Moue boudeuse, Hazel embête Nina du bout de sa batte. « Jamais. De. La Vie. » Elles passent près des gradins, toujours sur leurs balais et Hazel inspecte les pancartes brandies des supporters. Elle en compte juste sept à son nom – c’est pas beaucoup, comparé à ce qu’Anthea et Nina ont pour leurs matchs mais ça lui fait plaisir de constater que les fans de Quidditch l’apprécient beaucoup malgré sa fainéantise. « Oh, téma celle-ci », indique Nina en pointant du doigt une pancarte un peu mise à l’écart des autres. Celle-ci indique Zabini + Lynch avec des cœurs tout autour. Hazel se tourne vers la poursuiveuse, sourcils haussés, sourire espiègle en place. « Niiiice », et elles se font un high five. Hazel en profite ensuite pour faire un hairflip bien maîtrisé, surtout dans l’espoir que les gens l’aient enregistré pour en faire une image animée sur msn, pendant que Nina attrape sa manche pour l’obliger à redescendre en bas et de retourner aux vestiaires.

Les filles passent chacune dans les cabines de douche et se préparent à partir, certaines plus déçues du résultat, tandis que d’autres gardent toujours le sourire – comme Melanie. Ou Hazel qui a déjà oublié en à peine cinq minutes le jeu de Chang (who dat) mais qui voit du coin de l’œil que Thea a l’air particulièrement contrariée. « Eh Fiery, tu nous rejoins ? Une défaite ça se fête aussi ! » Mais Thea refuse et Melanie n’insiste pas, attend que d’autres finissent de se préparer pour la rejoindre ; dont Nina (mais Nina est toujours partante pour tout, à vrai dire – trop wild, cette fille). « J’vais pas venir non plus, j’ai dormi seulement douze heures cette nuit, Hazel est crevée », elle tire même la langue à Nina qui ricane en prenant une voix aiguë et répétant sa phrase (surtout parce qu’elle a encore parlé d’elle à la troisième personne – c’est un tic). Elle prend un peu de temps pour plier et ranger tout son équipement dans son sac – normalement, il y a une équipe de nettoyage qui s’occupe de les nettoyer mais Lynch n°2 ne leur fait pas confiance. La dernière fois, ils avaient décollé tous les stickers de sa batte, celle-ci redevant un simple bout de bois sans âme ; elle avait tellement crisé qu’elle avait décrété que personne ne toucherait à ses affaires (surtout pas à ses précieux stickers collés avec amour).

L’une après l’autre, les harpies quittent les vestiaires, certaines sont resplendissantes au naturel, d’autres sont pimpantes et prêtes à se déchaîner toute la nuit. Hazel, quant à elle, ressemble plus à une étudiante sorcière normale qu’à une quidditch player ayant tout donné sur le pitch – fatiguée, certes, mais elle n’est jamais fatiguée pour se faire de jolies couettes, agrémentant son look d’un bonnet rouge. Son sac de sport sur l’épaule, un peu étrange sur sa robe mais elle a collé des pin’s Witchy Kitty sur le sac alors au moins c’est toujours un peu elle. Elle suit Melanie et Nina en sortant des vestiaires, mains dans les poches, y trouvant deux sucettes. Elle s’apprête à en proposer une à Melanie quand son regard remonte et se pose sur quelqu’un d’autre dans le couloir. Hazel reste plantée là quelques secondes, main tendue, tenant ses deux sucettes, alors qu’à l’intérieur, la Hazel de treize ans s’émerveille et crie ‘‘Lexie, Lexie, Lexie !’’ mais celle de dix-neuf ans ignore quel comportement adopter. On ne trouve pas ça dans les livres, il n’y a pas vraiment de notice quand on tombe sur une amie qu’on a perdue de vue depuis cinq ans. Elle s’avance, pourtant, baissant sa main, prête à suivre ses copines quidditchplayers tout en laissant une vraie amie (retrouvée) derrière. « Hi! » Interrompt la voix de Lexie dans sa fuite (pas très discrète). Mais la Hazel de treize ans est heureuse d’avoir été arrêtée, parce que maintenant elles sont l’une en face de l’autre et wow, Lexie a tellement grandi. À côté, Hazel est une naine mais les différences ne s’arrêtent pas qu’à la taille, les traits de Lexie se sont raffinés, oubliées ses joues de bébé, elle est devenue une jeune femme élégante, une soon to be icon musicale et Hazel regrette de ne pas avoir initié le contact avec elle. « Hi euh…t-- c'est Lexie, je sais pas si euh t-t-tu te souviens de moi ? » Entre le ressentiment et les accusations qu’elle avait longtemps porté à l’égard de Lexie, pour les avoir abandonnées, provoqué l’éclatement de leur groupe (et la disparition de Cassie), Hazel sait que ce n’est pas mérité et qu’elle était surtout triste et inquiète pour Lexie. Il y a quand même beaucoup d’affection, maintenant qu’elles sont juste là, vivantes, se retrouvant après cinq ans – c’est cette même affection qui noie son ressentiment et qui donne envie à Hazel de prendre Lexie dans ses bras. Un peu comme quand elles étaient jeunes et qu’elles se faisaient des câlins juste comme ça, sans avoir besoin d’une raison quelconque pour se faire des hugs. Mais elle ne le fait pas – parce qu’elles n’ont plus douze/treize ans et qu’elles ont grandi séparément surtout. « Hi, er, si, je m’en souviens… Tu es toujours aussi jolie. » Au lieu de l’étreinte, c’est la sucette qu’elle tend à Lexie – parce qu’elle a un drôle de déjà vu. Comme lors de leur première rencontre, quand Raneem avait traîné Hazel dans son compartiment et qu’elle y avait rencontré Lexie, lui offrant ses friandises coréennes. « Tu en veux ? » Même s’il n’y a pas d’instructions pour savoir comment se comporter face à d’anciens amis, Hazel préfère tout de même retrouver inconsciemment les conditions de leur première rencontre, peut-être que suivre un peu le même schéma les aidera à renouer, à oublier qu’en cinq ans, leur amitié a eu le temps de s’éteindre – à jamais.

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 263
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 364
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie se sent surtout stupide, très stupide, face à Hazel et d’autant plus stupide qu’elle sait que celle-ci ne l’a sûrement pas oubliée, parce que même si elle n’a pas l’assurance nécessaire pour penser une seule seconde laisser une trace indélébile sur qui que ce soit, elle ne se dénigre pas assez non plus pour ne pas avoir conscience du lien fort qu’elles ont pu forger même si c’était il y a longtemps et l’espace d’un an et demi seulement. Elle sait qu’elle ne l’a pas oubliée, comme Callie ne l’a pas fait non plus, comme elle-même n’a oublié personne et elle se sent stupide de demander, mais elle ne sait pas quoi dire d’autre parce que les yeux de Hazel posés sur elle l’empêchent de réfléchir correctement. Et puis elle se sent stupide parce que même si elle ne l’a pas oubliée ça ne veut pas dire qu’elle a pensé à elle comme Lexie a pu le faire, comme elle a pu penser à toutes ses copines perdues et qu’elle aurait aimé revoir, comme elle a pu penser à sa scolarité avortée et aux après-midi dans le parc dont elle n’a pas assez profité à l’époque, les prenant pour acquis. Si elle avait su… « Hi, er, si, je m’en souviens… Tu es toujours aussi jolie. » Le soulagement (elle se souvient, la reconnaît et ne s’est pas moquée de sa maladresse sociale) est vite noyé dans une gêne nouvelle, celle de la flatterie, dont elle n’a pas l’habitude ou tout du moins pas venant de quelqu’un qui n’est pas payé pour, ou fan de son groupe, ou qu’elle soupçonne de mentir outrageusement. Elle rougit, puis a honte de son embarras ce qui la fait s’empourprer d’autant plus, ses joues atteignant une couleur finalement très proche de celle de son rouge à lèvre signature.

« Tu en veux ? » Et dans la sucette tendue, elle voit un portoloin vers le passé, vers ce premier septembre dans le train pour Poudlard pour la première fois, une Hazel encore plus petite que celle qui lui fait face dans le présent, mais des couettes presque identiques et l’offre d’une sucrerie étonnement épicée qui aura lancé leur amitié. C’est sûrement pour ça que ses doigts tremblent un peu quand elle les lèves vers le bonbon, timidement, les yeux curieux voilés d’une certaine mélancolie ; est-ce que ça veut dire qu’elles peuvent tout reprendre, ou bien est-ce juste une jolie façon de tout finir ? « Merci. » fait-elle d’une toute petite voix, étranglée par l’émotion, par les doutes et les questions qu’elle n’ose pas poser. Elle se souvient avoir détesté Hazel, mais elle n’arrive plus à se rappeler pourquoi elle lui en a voulu. Peut-être qu’elle aurait voulu la savoir encore proche de Callie, peut-être qu’elle a naïvement espéré qu’en revenant en Angleterre après la guerre, même si rien ne devait être pareil qu’avant qu’on la jette à Azkaban, elle retrouverait le groupe presqu’entier, aussi entier qu’il peut l’être sans Brienne. Sauf qu’elle l’a trouvé atrophié, elle n’a trouvé que Callie (et Talia, mais elle, elle ne veut pas la voir) et elle a en a voulu aux autres de ne pas être encore soudées, de ne pas avoir honoré ce dont elle elle a rêvé au camp de redressement, de ne pas se rendre compte de la chance qu’elles avaient de s’avoir encore. Il n’y a qu’à Cassie qu’elle n’en a pas voulu, ce n’est pas de sa faute si elle a disparu, si personne ne sait où elle est et Lexie n’est plus l’optimiste qu’elle était, elle a déjà fait le deuil de son ancienne amie. Mais Hazel va bien, Hazel va même très bien à en croire son MSN et peut-être qu’elle ne regarde pas MFactor et n’aime pas les Wand Direction et n’a sincèrement pas entendu parlé d’elle, ou peut-être qu’elle l’a vue et la sait en vie depuis longtemps et n’a pas été tentée un seul instant de la contacter. Mais maintenant qu’elle lui fait face Lexie n’a pas envie de penser aussi négativement, elle n’a pas envie de se laisser ronger par les ressentiments, quand elle la voit avec sa friandise et ses couettes elle veut juste lui dire qu’elle lui a manqué.

« Félicitations…je…enfin vous avez perdu, mais c’était un joli match et vous vous êtes bien défendues et j’aime beaucoup ton balai. » Elle se souvient de la collection déjà impressionnante de Witchy Kitty que Hazel avait à Poudlard et elle se demande si elle a une pièce réservée à tous ses goodies chez elle aujourd’hui. Si elle avait su qu’elle la rencontrerait, Lexie lui aurait ramené quelque chose — même si, aussi originale qu’elle aurait pu chercher à faire ça aurait sûrement fait doublon avec un des si nombreux articles de la marque que Hazel possède déjà. « Je suis venue avec ma bandmate. » Elle désigne Saoirse du dos de la main, moins parce qu’elle pense que ça intéresse sincèrement la batteuse — en plus c’est certainement sa place à elle que convoitait Sporty à l’époque où elle était encore trainee, maintenant qu’elle y pense — que parce qu’elle ne veut pas que celle-ci la prenne pour une stalkeuse ou quelque chose du genre, même si c’est vrai que c’est surtout l’envie de la voir même de loin, juste depuis les gradins, qui lui a fait accepter l’offre de sa copine.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 300
‹ crédits : nightglow (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 385
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
hazywatch my name for kicks, thinking I would be right by your side. I don't feel adequate thinking I'm a monster in disguise. We've gone down every list, stuck but I have got to begin to resist, caught up with the fact that life will be dark but can we handle being kids?
La gêne des retrouvailles se dissipe assez vite, du moins pour Hazel qui retrouve sur la Lexie d’aujourd’hui des traits similaires à celle du passé – quant à la blonde, en revanche, la gêne semble être toujours présente. Hazel se réfère à son rougissement soudain et particulièrement cute ; c’est ce qui met la Lynch à l’aise, en réalité. Parce que ce rougissement lui rappelle la Lexie de son passé qui prenait les compliments abondants mais sincères d’Hazel de la même façon. Et alors qu’elles enlèvent chacune l’emballage de la sucette, Hazel ne peut s’empêcher de la détailler du regard, de fixer ses lèvres teintées de rouge, sa tenue chic et féminine – c’est un peu dur de voir Lexie qui a autant grandi et changé et de se rendre compte qu’elle n’a pas été à ses côtés durant tout ce temps. Elle ou les autres même, c’est tout le groupe qui a été disloqué, dispersé aux quatre coins du pays. Et même si leur amitié avait duré peu de temps, ce fut assez pour que Hazel ne parvienne pas complètement à gommer leurs souvenirs et retrouver la même complicité dans un tout nouveau groupe – elle a essayé mais n’y est pas parvenue. Ce n’est pas pareil. Il n’y aura jamais de doublon de ses anciennes copines.

Et puis finalement Lexie mène la conversation vers un sujet qui la passionne tout particulièrement : elle-même. Et de fait, Hazel retrouve son narcissisme ridicule. « Félicitations…je…enfin vous avez perdu, mais c’était un joli match et vous vous êtes bien défendues et j’aime beaucoup ton balai. » Sure, c’est son balai qu’elle complimente mais c’est tout comme parce que c’est elle qui l’a customisée et mérite donc de recevoir toute la gloire et les paillettes et les confettis et les discours élogieux (elle se voit déjà remercier son public en bougeant la main comme la Miss Witch 2004 parce que mine de rien elle a passé tellement d’heures sur son balai que ça mérite d’être relevé et surtout récompensé). « Oww, tu es trop cute ! Mais le match était nul, t’inquiète, ce gros nul de Chang a probablement triché anyway. C’est un peu triste parce que j’ai fait beaucoup d’efforts, surtout que j’ai fait un tour de terrain complet et j’ai l’impression que personne ne l’a remarqué!! » Horreur et damnation. Hazel a seulement trois sujets de conversation favoris dans la vie : witchy kitty, Nina et elle. Ce sont ses priorités du moment. Et quand elle se lance dans l’un de ces sujets, c’est difficile de la faire taire. « Anyway, le quidditch, c’est pas terrible. » Moue boudeuse, elle accompagne même son commentaire avec un pouce tourné vers le bas. « Je suis venue avec ma bandmate. » Hazel suit du regard la bandmate désignée et fronce les sourcils en tentant de remettre un prénom ou le nom d’artiste sur la chanteuse mais elle peine un peu parce qu’elle ne connaît que Lexie et la Baby Spice – la première parce qu’elle est une ancienne amie et la seconde parce qu’elle est juste cute comme elle et mérite ainsi l’approbation (pas vraiment voulue) d’Hazel. « Ooh, je l’ai vue à la télé aussi ! Elle discute avec ma teammate. Nina est trop cool », dit-elle à son tour avec un sourire en désignant Nina. C’est un feeling un peu peiné qui la submerge, voir qu’elles ont chacune fait leur vie, avec de nouveaux amis, ça lui donne l’impression qu’il n’y a plus de place pour elle aujourd'hui. Sans doute pour cette raison qu'elle propose une sortie : « Au fait, huh… » Commence-t-elle en entortillant une couette autour de son doigt. « Ça te dit de m’accompagner à l’EsPat ? Leur Pinky Pygmy Puff est trop bon. Enfin, huh, je comprendrai que tu sois occupée ? » Normalement, elle serait directement allée chez elle pour dormir et oublier que demain matin il y a entraînement (d’ailleurs, par un soudain hasard son réveil va tomber en panne cette nuit). Mais elle veut quand même voir s’il y a quelque chose à sauver de leur amitié car malgré tout le ressentiment, c’est l’affection envers la blonde qui l’emporte.

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 263
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 364
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
La sucette qu’elle lui a donné n’est pas aussi épicée que les bonbons qu’elle lui a offert le jour de leur rencontre, mais elle est aussi délicieuse que le sourire d’Hazel quand elle la complimente. « Oww, tu es trop cute ! Mais le match était nul, t’inquiète, ce gros nul de Chang a probablement triché anyway. C’est un peu triste parce que j’ai fait beaucoup d’efforts, surtout que j’ai fait un tour de terrain complet et j’ai l’impression que personne ne l’a remarqué!! » Lexie ne connaît plus Hazel et la Hazel qu’elle connaissait n’avait même pas encore essayé le Quidditch, c’était plus le truc de Cassie (et le sien) à l’époque, aussi elle ne sait pas trop quoi penser de son attitude, elle ne sait pas si c’est une blague ou si elle est vraiment complètement désintéressée. « Anyway, le quidditch, c’est pas terrible. » La moue boudeuse a l’air sincère. Lexie n’est pas familière avec les commentaires que Hazel a l’habitude de faire devant les journalistes. Elle ne la stalk pas sur MSN même si elle a scrollé obsessivement son profil avant de venir. Elle n’a pas tout vu et, certainement, quand bien même serait-elle familière avec la personnalité qu’Hazel montre aux médias, elle serait surprise de la voir arborer la même en privé. Sauf que peut-être qu’elles ne sont pas en privé justement. Peut-être que Lexie n’est qu’une fan parmi d’autres pour Hazel. « Ooh, je l’ai vue à la télé aussi ! Elle discute avec ma teammate. Nina est trop cool » Aussi. Elle a dit aussi. Hazel a vu Saoirse sur la MirrorTV, au MFactor, ça veut forcément dire qu’elle a vu Posh Spice, ça veut dire qu’elle connaît les Little Jinx, ça veut dire qu’elle sait où Lexie est depuis quelques temps. La chanteuse sourit un peu d’abord, elle a presque envie de lui demander ce qu'elle pense du groupe, avant de se souvenir que ça veut dire qu’elle n’a pas fait l’effort de la contacter, qu’elle n’avait pas envie de la voir. Elle baisse les yeux déjà prête à s’inventer une excuse pour s’échapper dès que possible et laisser Hazel tranquille sans la gêner, quitte à abandonner Sporty avec ses anciennes coéquipières, sûrement ne remarquera-t-elle pas son absence de toute façon. Who would.

C’est pour ça qu’elle avait peur de revoir Hazel, peur de la suivre officiellement sur MSN. Peur de réaliser qu’elle se fiche d’elle, alors que Lexie, elle, ne l’a jamais oubliée. C’est aussi pour ça qu’elle lui en veut, même si ses doutes et sa rancœur se sont effacés quand Hazel a ouvert la bouche. « Au fait, huh… Ça te dit de m’accompagner à l’EsPat ? Leur Pinky Pygmy Puff est trop bon. Enfin, huh, je comprendrai que tu sois occupée ? » Lexie cligne des yeux, comme pour s’assurer qu’elle voit bien Hazel de ses propres yeux, un doigt enroulé autour d’une de ses couettes, qui lui propose d’aller dans un café avec elle. Hazel qui veut passer du temps avec elle, même si elle n’a pas essayé de la contacter avant que Lexie ne vienne à elle. Hazel qui ne la suit pas sur MSN. Hazel qui ne l’a pas oubliée quand même et qui peut-être a même suivi son aventure à MFactor. Hazel qui est peut-être tout aussi émue qu’elle de la voir bien en chair et pas mécontente de lui parler. Elle cligne des yeux et puis un énorme sourire fend ses lèvres, elle aimerait le retenir pour ne pas avoir l’air de n’avoir attendu que ça — alors que c’est faux elle n’aurait jamais eu la présomption d’espérer une telle offre — mais elle n’y parvient pas, il s’impose et lui fait un peu mal aux joues. « Non, on a la journée de libre. » Pour une fois. C’est que chacune des Spice a des obligations marketing et les journées libres y sont en réalité consacrées, la liberté est aussi artificielle que leur image. Mais pour Posh Spice, qui n’a pas de charity event ou d’émission culinaire à attend ou de vlog à faire, son obligation du jour consistait simplement à accompagner Sporty au match et elle suppose que personne ne verra d’inconvénient à ce qu’elle soit vue avec une des batteuses des Harpies, au contraire, les Harpies sont appréciées et ce sera bon pour son image, même si là, tout de suite, elle s’en fiche complètement. « J’aimerais beaucoup. » Elle en crève d’envie, mais elle ne voudrait pas l’effrayer non plus, elle a déjà l’impression d’être trop enthousiaste alors que si ça se trouve Hazel ne lui propose ça que parce qu’elle a pitié d’elle. « J’ai jamais goûté leur Pinky Pygmy Puff, mais rien qu’au nom j’imagine que ça doit être trop bon ! » Elle n’a jamais rien goûté du tout à l’EsPat en réalité, même si elle en a beaucoup entendu parler et qu’elle en crève d’envie. Elle a prévu de demander à Leo de l’y emmener pour un de leurs dates si publics pour goûter à tout ce qui lui fait envie — en se disant que, , Celestina pourra rien dire parce que c’est avec Leo et qu’elle aura les producteurs de son côté. Mais elle se dit qu’avec Hazel, avec son ancienne amie qui, peut-être, l’espoir grandit timidement, peut le redevenir, c’est tout aussi bien, voire mieux.

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(hazy) but can we handle being kids?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
» We're still kids [FAITH]
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories
» Haitian orphans adjusting well to Maritime life
» guitatre electrique!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: “ Somewhere over the rainbow ”
but you know legends never die
 :: Royaume-Uni; bring me the horizon
-