Partagez | .

sujet; Dorofey Ivanovitch Sadovski ∆ Paradise Lost

Invité
Invité
Dorofey Ivanovitch  SadovskiYou cannot say to the sun, "More sun" or to the rain, "Less rain."
☇ Avis sur le contexte : Dans un monde où tout n'est que confusion et incompréhension, la peur et le conflit sont légions. Un fait qui peine l'idéaliste russe qui en dépit de ses origines a toujours cru à une cohabitation pacifique. Rome ne s'est pas fait en un jour, alors pourquoi en serait-il autrement entre monde sorcier et monde moldu? Enfin, ceci est sans compter la nature de l'homme qui le prédispose à la violence et aux luttes de territoires. Et après l'on ose se positionner au-dessus du monde animal, ironique non ? Mais le nouveau ministère n'est pas en reste avec ses décisions hâtives et arbitraires. D'ailleurs, qu'en est-il des élections ? Intérimaire, ce ministère avide de pouvoir n'en a que le nom...  Ce qui le révolte le plus reste cette chasse aux sorcières menée contre les Sang Pur qui voient leurs biens confisqués et leurs enfants injustement arrachés. Ex criminel de guerre et de surcroit Sang Pur, Dorofey voit la possibilité d'un jour tenir à nouveau Katia entre ses bras s'éloigner de jour en jour... Quant à tous ces Mangemorts en fuite, il n'a que méprit pour ces derniers, on ne peut toujours se trouver du bon côté de la barrière et vient toujours l'heure de répondre de ses actes.
❝ We're running in circles again ❞Wizards ; Inventé

☇ nom & surnom(s) ; Attendu avec fébrilité par son paternel après ses trois sœurs, le premier héritier mâle de la famille se vit recevoir le prénom de Dorofey qui n'est autre qu'un dérivé de  l'ancien grec Δωροθεος ou Dorotheos. δωρον (doron) et θεος (theos) signifiant respectivement cadeau et dieu, on peut dire que l'enfant était une providence. Pour peu que l'on s'y connaisse en patronyme russe il n'est aucunement difficile de déduire que le père du sorcier se prénomme Ivan et le premier membre de la noble lignée Sadov. C'est ainsi que nous obtenons l'appellation complète de monsieur Dorofey Ivanovitch Sadovski. Quant aux surnoms , il n'en porte qu'un et ce dernier a toujours eu le don de lui faire hérisser le poil. Alors avis aux téméraires, si vous vous ennuyez, essayez donc de l'appeler Dof. ☇ naissance ; Alors que le conflit sino-soviétique battait son plein Dorofey a pointé le bout de son nez le  17 mars 1969 à Moscou alors que le terme de sa très chère mère n'était prévu qu'en avril. C'est ainsi que le russe eu le loisir de naître en pleine réunion familiale entre deux parties de cartes. Une venue au monde pour le moins originale et  haute en couleur on peut dire ...  ☇ ascendance & origines ; "Чистый Русский, Чистая кровь", "Pur Russe, Pur Sang" comme le diraient ses pairs. Telle est la devise du clan Sadovski, ignorant au passage tous les nechistyy qui se tiennent à leurs côtés. Dorofey ne tire pas plus de fierté que ça de ne pas être  de sang-mêlé. Un fait qu'il ne crie néanmoins pas au sein de sa propre famille, ou du moins criait n'ayant plus le moindre rapport avec cette dernière depuis quelques années.  Toutefois, au vu de son teint constamment hâlé et de sa peau se plaisant au soleil, il se demande parfois si du sang plus chaud ne coulerait pas dans ses veines.☇ métier ; Actuellement sans activité, difficile de retourner au plein emplois alors que l'on sort d'un incarcération à Azkaban. Il compte néanmoins sur l'aide à la réinsertion que l'on offres aux ex-détenus. C'est tout de même avec amertume qu'il songe à son ancien commerce où il faisait naître chaque jour l'outil indispensable à chaque sorcier désirant canaliser sa magie, nous avons nommé la baguette. Un noble artisanat qui manque au passionné qui a vu son affaire confisquée à l'avènement du nouveau gouvernement provisoire.  ☇ camp ; Moderniste, toute société est destinée à évoluer, vision utopiste pour les uns, lueur d'espoir pour les autres. Toutefois, Dorofey a vu ses idéaux quelque peu s'étioler avec la guerre et préfère maintenant se recentrer sur sa vie et son présent avant de penser au futur. À moins que ce dernier ne soit le synonyme de ses retrouvailles avec sa petite Katia . Alors là, l'idéaliste pourra refaire surface.  ☇ réputation ;  Hier héritier estimé portant les tigres  bicéphales à son index, aujourd'hui honte familiale montré du doigt. Autrefois sorcier respecté, à présent magicien vicié à la sombre marque. Si par le passé Dorofey faisait parti  de ce que l'on appelait l'élite que l'on respectait et craignait, il n'est aujourd'hui  qu'un sale Pang-Pur que l'on regarde de travers doublé d'un traître ayant pactisé avec le mal durant la guerre qui a meurtri le pays.   ☇ orientation & état civil ; La guerre et ses horreurs lui ayant arraché son aimée, la solitude est devenue la seule et unique amante du veuf. Ayant fêté il y a peu le premier sinistre anniversaire de la mort de son épouse, il ne se voit pas oublier aussi facilement près de quatorze années de mariage. L'on dit que la mort de l'autre est moins brutale qu'un divorce, mais à choisir, Dorofey aurait préféré voir sa magie entachée par une séparation et savoir Irina en vie. Néanmoins, si l'on voulait lever le voile il est arrivé lors de sa prime jeunesse de s'égarer entre les draps de certains mâles bien bâtis. Il s'est toutefois toujours bien gardé de parler de ces penchants à qui que ce soit. Il faut dire que la nouvelle ne serait pas très bien passé auprès de la famille de l'intéressé.   ☇ rang social ;Membre de la семья (famille) estimée des des Sadovski, il composait alors l'élite russe. Aujourd'hui ancien Mangemort fraîchement libéré, il n'est plus qu'un simple sorcier montré du doigt et désargenté à la recherche d'une place dans ce nouveau monde.  ☇ baguette ; Fort en vogue au 19ème siècle en raison de sa beauté, la baguettes en tilleul argenté était toute désignée pour se tenir entre les doigts du Legilimens. Dans son cas, sa compagne de sorts a pour cœur une plume de phénix que ses pairs assimilent à l'oiselle de feu des légendes slaves. D'une longueur de 34,7 centimètres et plutôt flexible, elle s'accorde parfaitement à son maître de fait de son étonnante finesse trahissant l'amour de la magie raffinée de celui qui la manie. Contrairement à bon nombre de russes, la belle ne provient pas des œuvres de Mykew Gregorovitch est a été finement ouvragée par celui qui a tout apprit à Dorofey et se faisait nommer бешеная собака (le chien fou), un artisan doué malheureusement méconnu et aujourd'hui décédé. ☇ épouvantard ; Lorsque ce cauchemar présente son visage  inquiétant, le russe ne peut qu'observer avec toute l'impuissance du monde la chair de sa chair connaître le même destin que celle qui l'a mise au monde. Sa tendre Katia le supplie alors папа (papa) de venir la sauver tandis que les torrents salés se mêlent à l'écarlate des blessures souillant la pureté de l'ange blond.  ☇ risèd ; Si tout allait dans le meilleur des mondes, alors Dorofey se trouverait derrière le comptoir de sa précédente affaire, la guerre un simple cauchemar balayé d'une main, son avant bras serait alors exempt de la marque serpentine.  Il entendrait en arrière boutique sa fille aînée jouer avec son petit frère tandis que sa main caressante flatterait le ventre à nouveau rond de son épouse. ☇ patronus ; Bien souvent associé à la faune du pays natif du lanceur, ce fut un renard de Sibérie qui se manifesta la première fois où le jeune homme parvint à en produire un. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, emmenant dans son sillage destructeur la guerre et l'avènement de celui dont on devait taire le nom. Le patronus du sorcier n'est plus, fuyant son protégé à la marque félonne, hermétique à ses appels dont il est à jamais devenu sourd.  ☇ particularités ; Legilimens, don autrefois fièrement arboré par le russe qui lui attirait respect teinté de crainte de ses pairs, elle est aujourd'hui la malédiction qui lui a retiré compagne, enfant et liberté. Lorsqu'il frayait avec la sombre magie, il eut même acquit un temps la capacité de pratiquer sans incantation ses sinistres interrogatoires qui se faisaient toujours plus nombreux et de moins en moins éprouvants. Fraîchement libéré de sa geôle, le sorcier ne compte nullement pour le moment entendre parler de son don et se réjouit de penser que ce dernier a très certainement régressé à son niveau initiale.☇ caractéristiques ; En dehors de la marque des ténèbres qui témoignera à jamais de son passé Mangemort sur son avant-bras, une longue cicatrice serpente le long de son dos avant de terminer sa course sur le versant est de son fessier. Silencieuse témoin de sa rencontre avec un Mangemort zélé lors de sa fuite pour sauver sa fille . Sa peau comporte également quelques cicatrices disparates, son paternel ayant toujours eu un penchant pour les punitions corporelles. ☇ animaux ;  Une chienne barzoï prénommée Svetlana veillait sur lui du temps de son enfance, depuis on n'a pas connu d'autres compagnons au russe. ☇ objets connectés ; Fraîchement sorti de prison, nous pouvons vulgairement affirmer que le sorcier est plus qu'à la ramasse technologiquement parlant. Toutefois, il n'est pas exclu que cette âme curieuse ne finisse par par céder à l'appel des nouvelles technologies, enfin chaque chose en son temps, faudrait-il encore avoir les moyens de se procurer les dits objets.

☇ Anecdotes & infos ; ☇ Personality Charismatique, il ne peut nier le noble sang des Sadovski coulant dans ses veines ; Cultivé, son éducation étant pour beaucoup, l'argent ne fait en général pas les sots ; Curieux, il préfère l'être au monde qui l'entoure plutôt que de se concentrer sur les ragots et autres réjouissances du genre ; Attentif, il est à l'écoute de l'autre ; Loyal, il ne croyait pas possible de devoir trahir les siens, mais la vie et la survie ont leurs raisons que sa nature regrette  ; Sociable, et ce en dépit des apparences, le russe est toujours ouvert à de nouvelles rencontres ; Patient, il ne sert à rien de presser ce qui finira par arriver ; Pragmatique, le pratique étant une valeur sûre ; Soigneux, rien ne sert de posséder beaucoup si l'on détruit au fur et à mesure ; D'apparence froide, il est difficile à cerner, ce qui peut parfois le faire passer pour lunatique à tort ; L'exemple même serait son côté taquin et ses sourires en coins qui sévissent sans crier garde ; Coquet ; galant, il est impensable pour lui de ne pas traiter une lady comme il se doit, un fait qu'il doit à la femme de sa vie qui lui a apprit à se comporter décemment avec les femmes ; perfectionniste, l'étant à l'extrême ce trait de caractère verse très rapidement dans le défaut chez lui ; Vif ; Orgueilleux, l'orgueil est un bien vilain défaut difficile à soigner, venir d'une famille de puissants n'arrangeant en rien le tout ; Ponctuel, le retard est un des plus grand maux pour lui ; Matérialiste contrit, par la force des choses il commence à apprendre à se contenter de peu  ; Sa franchise est une lame à deux tranchants qui a souvent blessé par le passé, néanmoins, si la situation l'exige, il peut se transformer en beau parleur qui vous fera avaler vipères est couleuvres, politique oblige ; Têtu, néanmoins si les arguments face à lui sont recevables le russe se fera plus réfléchi.

☇ Muggle's Psychology Né Sang Pur, cela n'a pas empêché de naître un goût fort prononcé pour la psychologie moldue chez Dorofey. C'est simple, d'aussi loin qu'il s'en souvienne, il pouvait passer des heures à relire un passage, prendre en note, et même d'analyser les maux et les traits de son entourage qui était son premier sujet d'étude. Du temps où les murs de sa demeure lui appartenaient encore, des pans entiers de bibliothèque fourmillaient d'ouvrages conservés tels de précieuses reliques que l'on se plait à respectueusement parcourir une tasse de thé chaud à la main. L'une des possessions que regrette le plus l'ancien Mangemort.

☇ Coquet Dandy Rien ne vaut l'élégance et le raffinement d'un trois pièce savamment coupé dissimulé sous un long trench-coat en laine les jours où la  météo n'est pas décidée à se montrer clémente. La montre-bracelet, bien que de bonne facture, ne remplacera jamais la bonne vieille montre à gousset léguée depuis des générations de père en fils que l'on prend plaisir à remonter d'un geste sûr et familier. Le russe n'a jamais lésiné sur les moyens pour se constituer une garde-robe digne de ce nom et a toujours assumé sa coquetterie. Il n'y avait bien que pour les travaux manuels où on le voyait quitter son complet. Pour sûr que son premier achat sera destiné à se vêtir décemment, les apparences sont importantes, et un Dorofey sans un costume n'en n'est que l'ersatz.  

☇ Insomnia's Nightmare Si le sorcier n'a jamais vraiment connu le doux repos des bons dormeurs, il n'en n'avait jamais réellement pâti. Du moins, jusqu'à ce que la guerre n'arrive et la liste des horreurs commises au nom de la protection de sa famille n'a eu de cesse de s'agrandir. Terreur nocturne, scénario catastrophes et autres visions cauchemardesques sont devenues le lot quotidien de celui qui se targuait de pouvoir se contenter de peu de sommeil. Aujourd'hui, c'est en nage que le brun se réveille à la recherche de ce monstre tapi dans l'obscurité qui a hanté plus d'un enfant aux parents exaspérés de chercher sous le lit. l'âge adulte étant là, c'est seul qu'il doit affronter ses démons .

☇ Rain Sound Si le classique accompagnait tout au long de la journée le sorcier, sa mélopée favorite restait et reste le chant de la pluie. Comment ne pas être charmé par le tintement régulier d'une nuée de gouttelettes venant toquer à votre fenêtre ? Bulle en dehors du temps, cette mélodie a toujours eu le don de transporter le russe dans des ailleurs lointains.  

 ☇ Naked Skin Bien que coquet, et à choisir, Dorofey préfère le confort de la première enveloppe qu'on lui a confié, sa peau. Ainsi, il n'est pas rare de le voir oublier un vêtement, ou deux, ou trois... lorsqu'il est seul. Ou bien accompagné, mais la tenue d'Adam étant plus de circonstance dans ces instants-là. Si enfant on lui imposait l'inconfort d'un corps engoncé sous des couches de vêtements la nuit, il a préféré en grandissant rajouter une couverture ou deux plutôt que de supporter encore cette ineptie pleine de pudibonderie.

☇ Snow White Amoureux des paysages de sa terre natale, le russe peut vite devenir morose si il ne voit pas de vastes étendues immaculées au moins une fois l'an. Il goûte même à nouveau à l'enfance lorsque la neige pointe le bout de son nez et ne dira pas à non à une bataille endiablée de boules de neige ou tout simplement se rouler dedans. Comme quoi il en faut peu...

☇ Drawing Une autre des grandes passions au sorcier qui a toujours apprécié voir des courbes et des couleurs naître sous ses doigts. C'est pourquoi le sorcier garde toujours précieusement sur lui un carnet lui permettant de croquer à tout moment. Ses sujets préférés restent sans conteste les arbres aux écorces noueuse qu'il n'a cesse de détailler au fil des pages de son carnet. Selon l'intéressé cette pratique l'aidait même à s'imprégner de l'essence du bois qu'il travaillerait par la suite dans le cadre de son ancienne activité.  

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi Kyûbi. J'ai 22 ans bien que les 23 se rapprochent, je viens de Rhône-Alpes et j'ai connu le forum via je m'en rappelle plus très bien vu que je me tâte à m'inscrire sur Exci depuis un moment...plus d'un an en fait u_u o/. Si tout va bien vous me verrez connectée 7 jours sur 7.

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Dorofey I. Sadovski le Mar 25 Avr 2017 - 0:42, édité 41 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Mother Russia
❝ Childhood ❞1969 - 1979 & Russie

Enfant de l'hiver, il était l'héritier attendu depuis cinq longues années. Les reins de sa mère n'étaient pourtant pas inféconds, ils avaient déjà même donné trois enfants au couple. Trois filles, trois déceptions pour le chef de famille en quête d'un fils. Don du ciel atterri entre deux parties de cartes bien arrosées, il fut prénommé Dorofey. Héritier à la venue au monde peu conventionnelle, il n'avait pas fini de provoquer l'étonnement chez son paternel si fier en ce jour de mars 1969. Il faut dire que le voyant payé à prix d'or leur avait promit monts et merveilles à l'évocation de l'avenir du puissant. Mais toute voyance suppose interprétation, et les erreurs de divination ont de tout temps existé. Le russe serait à l'image de la quatrième arcane à laquelle ont  prête  domination, responsabilité et construction. Toutefois, l'on oublie bien trop souvent l'Empereur indiscipliné à la situation instable refusant de se soumettre à toute forme d'autorité. Une lecture de  destinée erronée qui sera bien plus tard cher payé par le voyant incompétent dont on n'entend aujourd'hui plus parler.

Au commencement de sa vie, l'enfant se conforma aux prédictions qui avaient été faites et manifesta sa magie alors qu'il venait de souffler sa sixième bougie. Toutefois, la suite de ce premier contact avec la magie aurait pu sonner l'alarme chez le père un instant désarmé devant la vision de la chair de sa chair déambulant nu comme au jour de sa venu au monde en gazouillant fièrement à "Папа" -Papa-  "Я сделал это одним." -Je l'ai fait tout seul. -. Une irruption qui n'étais pas passée inaperçu, le père du garnement étant en pleine réunion. Deux belles marques rouges plus tard sur les fesses depuis rhabillées de vêtements sorciers, le garçonnet s'était réfugié dans les jupes de sa mère en maugréant que "Папа никогда не удовлетворен." -Papa n'est jamais content. - et était resté inconsolable toute la soirée.

C'est à partir de ce jour que le bras de fer entre père et fils s'engagea, si l'enfant se montrait aimable avec ses précepteurs, il n'en restait pas moins une forte tête éprise du défaut nommé curiosité. Toutefois, les têtes blondes ont de tout temps su faire dans la ruse, et pour ne pas s'attirer les foudres paternelles, le petit garçon usait de mile et unes ruses afin de pouvoir passer une heure au dehors des grilles de la propriété familiale. Il trouva un allié inespéré au sein de ses instructeurs, appréciant l'esprit vif du garçonnet. "Что такое - использование, чтобы пробовать проводить водопровод? Она будет прекращать не очищать себя всегда проход, и это истинно даже через наиболее толстый металл." -À quoi bon tenter de retenir l'eau vive ? Elle finira toujours pas se frayer un passage, et ce, même au travers du plus épais métal.- aimait-il dire au jeune sorcier qui avait bien du mal à comprendre les intentions de son aîné.

C'est grâce à ce vieux sage, dont Dorofey ignore toujours les réelles motivations aujourd'hui, sûrement peu enclin à de nouveau accorder toute sa confiance en un presque inconnu, qu'il put faire la connaissance du vieux бешеная собака - chien fou - . Comme à l'habitude, il avait accompagné son précepteurs dans les dédales animés de la ville afin de l'y aider à faire son marché. Du moins, c'était la version officielles, officieusement le sage laissait l'enfant le traîner de ça et là et se laissait bombarder de la question préférée enfantine "Почему?" - Pourquoi? -. Cette-fois-ci c'était une devanture où figurait une curieuse créature, qui pouvait bien vouloir d'un chien, du moins c'était ce qui s'en rapprochait le plus, aussi étrange pour représenter les couleurs de la maison ? Intriqué, il tira sur la manche de son instructeur et le traîna à sa suite dans ce qui s'apparentait à un joyeux capharnaüm. Un original était en train de vanter les mérites d'une baguette à un jeune client qui ne semblait visiblement pas intéressé par le bois finement ouvragé. C'est alors que le miracle se produisit à l'appel d'une autre candidate qui semblait faite pour la main encore potelée d'un début de pré-adolescence tardif. Ici, la magie prenait tout son sens et les prunelles émerveillées de l'enfant dévisagèrent l'artisan. Il passa ainsi le restant de ses heures de libertés à harceler de questions le vieil excentrique qui avait alors fait preuve d'une patience d'ange, trop peu habitué à voir autant d'intérêt pour son activité.

Bien que l'ignorant encore, la boutique du vieil illuminé allait devenir son nouveau havre de savoir. Quel bois choisir ? Quels cœurs de baguettes sont-ils les plus puissants ?  Un nouveau monde s'ouvrait à lui où il restait encore tout à apprendre. Chaque fois que son instructeur revenait vers lui, c'était la mort dans l'âme que le garçon quittait les lieux, la prochaine visite étant toujours trop éloignée à son goût. Toutefois, le secret des trois compères vola en éclat le jour où une baguette dernièrement crée s'éprit de son nouveau propriétaire, la réciproque étant on ne peut plus vraie. Propriétaire qui n'était autre que le jeune Sadovski qui s'apprêtait à faire son entrée quelques mois plus tard à Durmstrang. Quelle ne fut pas la surprise du paternel de voir son fils débarquer baguette à la main tout sourire. Une nouvelle fois, le pré-adolescent avait goûté au cuir de la ceinture de celui qui l'avait élevé. Punition méritée à ses yeux, l'échine courbée, il avait préféré se concentrer sur une façon de conserver cette compagne. C'est donc avec toute l'habileté à la conversation que ses précepteurs avaient commencé à l'initier que le jeune garçon parvint non sans mal à faire renoncer à l'idée de le voir tenir entre ses doigts une création de Gregorovitch à son père. "Я буду должен бросать вас к воде" - J'aurais du te jeter à l'eau - avait fini par lancer le respecté Ivan Sadovski "Чтобы собираться выставлять дураком вас с вашим под - палочка, и мы будем видеть, кто из нас два правы." -Va te ridiculiser avec ta sous-baguette, et nous verrons qui de nous deux a raison.- . Une menace qui avait doucement effleuré l'oreille de l'adolescent rebelle qui était ainsi parti pour Durmstrang quelques mois plus tard avec toute l'insolence que son âge avait à lui offrir.

❝ Durmstrang & After ❞1980 -1989 & Europe du Nord

En dépit de sa sulfureuse réputation, Durmstrang est l'institut qui a accueilli le russe tout le long de sa scolarité. Tradition familiale oblige, pour son père et tout ceux qui ont exercé l'autorité paternelle avant lui, c'était à Durmstrang où l'on forgeait les " взрослые мужики " - Vrais hommes -. Pour sûr qu'il semblait difficile de reste une  тряпка  - mauviette - lorsque l'on évolue dans une école où les seuls foyers allumés sont destinés à la pratique de la magie. Bien que loin des sorts de prédilections de Dorofey, il loue tout de même le programme de l'école qui lui a apprit à bien appréhender un duel. Néanmoins, point de magie noire comme certains de ses demi-frères avaient bien pu lui raconter. Les meilleurs souvenirs de cette période resteront sans aucun doute les longues chevauchées en balais au dessus de l'immense parc de Durmstrang. Un paysage grandiose pour se faire la main sur les vols en balais.

Élève studieux et appliqué, c'est également vers la fin de cette période charnière pour le sorcier qu'il  débuta le long et éreintant apprentissage de la legilimancie épaulé de ses professeurs, mais aussi de son père et son oncle lors des vacances . Un apprentissage que l'on ne termine jamais réellement. Il se revoit encore  enfant à observer les prunelles pétillantes les membres de sa famille se livrer avec aisance à cette pratique lors de réunions de famille, soufflant l'admiration et la crainte sur l'assemblée devant leurs prouesses. Lui aussi voulait voir ce que ça faisait, mais l'on lui refusait toujours cette expérience. Son apprentissage débuté, c'était chose faite, la meilleure façon de comprendre étant de l'expérimenter sois-même selon son paternel.  Paternel qui semblait maintenant bien plus conciliant à la découverte du don de son fils, Dorofey recouvrant très certainement des lettres de noblesse auprès de lui. Après tout, ce voyant n'avait-il pas promit la grandeur à son fils ? Un simple passage à vide s'était dit le puissant Sadovski, ah qu'il se trompait lourdement....

Toutefois, le caractère plus raisonnable que lors de ses jeunes années fit accepter au Russe les projets d'épousailles du chef du clan. Sous réserve que ce dernier ne trouve une prétendante à la hauteur de leur illustre famille, les colombes partant les unes après les  autres en pleurs après une rencontre avec leur potentiel futur beau-père. Un homme dur qui ne souhaitait pas compromettre le sang Sadovski avec la première venue. Peu intéressé par l'identité de sa future épouse, n'ayant de toute manière pas son mot à dire, il obtint du chef de clan de pouvoir passer deux années auprès de ce chien fou qui lui avait déjà tant apprit. Après tout, tout était bon à prendre en terme de culture magique non ? C'était en ces termes complaisants que le fraîchement diplômé était parvenu à  réaliser ce que ses autres frères et sœurs qualifiaient de " самоубийство " -suicide - . Il fallait croire que le parler des politiques n'était plus un problème pour Dorofey à l'époque. De plus, n'était-il pas le fils chéri et seul espoir pour l'autorité paternelle de continuer à assoir son empire ? Il connaissait sa valeur et tirait parfois un peu trop sur la corde,s'attirant les inimités d'un bon nombre de membres de son clan qui sans doute l'enviaient.

Les deux années passées auprès de son maître figurent encore aujourd'hui parmi les plus belles de sa vie. Bien qu'auprès de son père pour poursuivre son apprentissage de fils héritier lorsque sa présence était requise, il passait le plus clair de son temps à élaborer de nouveaux prototypes, affiner la technique de gravure sur un manche ouvragé, ou alors faire plus ample connaissance avec l'élevage de Botruc d'un voisin chanceux. Une bien belle bulle de tranquillité avant le fameux grand pas que redoutait tout de même le sorcier. Toute une vie lié à une autre dont il ignorait encore tout.

❝My Beloved Irina ❞1989 - 1991 & Russie

Si les fiançailles célébrées une année plus tôt et les nombreux rites déjà effectués lui avaient dévoilé une créature au teint diaphane et à la chevelure de blé, c'est une apparition éthérée qui l'avait statufié en ce jour d'union. Les longues cascades blondes étaient savamment relevées en un chignon étudié, dont quelques mèches rebelles bouclées caressaient la ligne élancée de la nuque de la mariée. Tsarine des temps modernes coiffée d'une tiare scintillante, elle avançait d'un pas assuré qui épousait les pans de sa longue robe immaculée à chaque mouvement.  À l'instar de son prénom prenant ses origines dans la Grèce antique, il émanait d'elle la paix d'Eirene. Gauche pour la première fois de sa vie, c'est d'une voix et de gestes mal assurés que Dorofey avait parachevé ses vœux en ce 7 juin 1989.

La réception était à la hauteur de la mariée, sublime et grandiose. Une norme pour les puissants, un festival opulent haut en couleur pour les prunelles novices. Les festivités se poursuivirent jusque tard dans la nuit, la belle commençant elle aussi à sentir poindre la peur du loup. Par chance pour elle, l'époux n'était pas novice en la matière et avait eu tout le loisir de percer les mystères des secrets d'alcôve que l'on se susurre d'une voix chaude au creux d'une oreille conquise. Conquérant la virginité de son épouse, la suite de la lignée était déjà peut-être tapie au fond de l'être tremblant pressé contre le russe.

Un mois passa, puis deux, puis trois .... Le premier enfant commençant à se faire désirer. C'est ainsi que se présenta insidieusement la question des concubines. Après tout, pourquoi ne pas continuer comme tant d'autre l'on fait avant d'assurer la pérennité sorcière ? C'est ainsi que le vieilles favorites retrouvèrent leurs lettres de noblesse et leur place, dessus ou dessous c'est selon les préférences de ces dames, auprès du sorcier. Bien que la discrétion était de mise lors de ces sulfureuses entrevues, le secret restait de polichinelle. Et si un rire ou un soupir sonnait trop fort, les ouïes se faisaient oublieuses. Toutes sauf celle de l'épouse soumise incapable de donner la vie.

Irina souffrait de l'affront, Irina souffrait en silence. Dorofey courait l'une, Dorofey courait l'autre. À milles lieux d'imaginer le calvaire de la belle, ou plutôt sourd à ces appels discrets, il avait même l'audace de lui prêter son bras en toutes occasions et ménageait toujours du temps entre deux activités pour elle. C'est de ces petits pas vers son épouse qu'il fit enfin sa connaissance.Loin de la belle slave écervelée juste bonne à enfanter, elle était d'une compagnie agréable et cultivée. Irina s'ouvrait à lui, Irina s'ouvrait à la parole. Dorofey hésitait pour une, Dorofey hésitait pour l'autre. Les discussions entre les époux devenaient de plus en plus prenantes, si bien que le sorcier arrivait à en oublier ses torrides entrevues. Tantôt arrivant en retard, tantôt annulant purement et simplement, échaudant ses concubines délaissées. Comment pouvait-il ignorer celle qui était  devenue son égale ? En une année de vie commune, la sirène blonde l'avait attrapé dans ses filets. Elle obtint le " Я тебя люблю " - Je t'aime - tant désiré et fit prometteuse au marin égaré de ne plus naufrager en terres inconnues. Irina l'emportait, Dorofey acceptait.

Toutefois, difficile de maintenir le silence des favorites à nouveau délaissées. Capricieuse diva, on les gâtait pour maintenir le secret. Mais point de ventres rond à l'horizon éveilla les soupçons de Poséidon. Le triton osait-il encore une fois se jouer de lui ? La réponse était oui, charmant, jonglant avec les mots comme on lui avait si bien apprit. C'est à nouveau un bras de fer qui s'engagea entre l'héritier indompté et son paternel exaspéré. L'on ne sait guère ce qui a bien pu se passer en cette froide et à la fois brûlante soirée, le seul témoin subsistant encore aujourd'hui étant cette pièce naguère bibliothèque jamais rénovée. Un autre secret, un autre sens à oublier. Tout ce que l'on sait, c'est que le couple jusque là infécond avait vu les formes de la filiforme blonde s'épanouir. Délais bien vite avorté, la fragile créature faisant une fausse couche en l'année 1991.





Bitter Englandtexte ici texte ici texte ici texte ici texte ici texte ici texte ici
❝ Piece of Haven ❞1993- 08/05/97 & Angleterre

Le malheur n'arrivant jamais seul, un deuxième drame frappa les époux. Si le père fulminait, Dorofey tempérait le volcan paternel aussi bien qu'il le pouvait. Il arrivait au bout de la patience de l'homme, bien que fatigué, qui était toujours prêt à le corriger. Enfin, des mots furent posés sur les maux de la jeune femme. Le stress la rongeait, rendant sa magie fluctuante et instable, un climat peu propice à une grossesse réussie. Inquiet pour son épouse, le sorcier négocia le droit de rejoindre l'un de ses cousins établi en Angleterre, pour un temps, celui de laisser souffler sa compagne et voir sa magie s'apaiser.

Mais, le temps file et une année était déjà passée. Il faisait bon vivre en Angleterre, pourquoi ne pas y rester ? Comment ? Par inattendue arrivée d'un deuxième héritier accaparant toute l'attention du tigre dominant. La voie était libre, pourquoi ne pas se lancer dans le commerce ? Il savait toujours ouvrager le bois et les cœurs, l'argent n'était pas un problème, mais l'oisiveté n'avait jamais sied à Dorofey qui profita de l'inattention paternelle pour s'engouffrer dans la brèche de l'autonomie. Bien loin des émules Ollivander, son affaire avait toutefois son petit succès, sa clientèle étant notamment composée de slaves expatriés.

Plus les jours passaient, et plus Irina irradiait. Elle se renfrognait bien de temps à autre à la vue d'un sourire un peu trop appuyé d'une cliente, mais l'orage se dissipait bien rapidement entre les bras de l'aimé. La consécration de ce bonheur nouveau fut l'annonce de ce 8 mai 1997. Un nouvel être avait prit place dans le ventre de la belle russe. Bien évidement la crainte du jamais deux sans trois avait bien plané un temps, mais aussi solidement enraciné qu'un chêne centenaire au sol, la petite Katerina était attendu avec impatience par le couple qui s'apprêtait enfin à goûter à la parentalité. Il fut décidé qu'on la nomme Katerina en l'hommage de sa grand-mère. Bien que de Sang Pur, le couple n'avait pas désiré s'empêtrer dans les divinations et autres lectures de l'avenir. Leur enfant serait la reine de sa propre destiné, du moins, pour peu qu'elle accepte d'épouser le mari choisi par les bons soins de son père. Un nouveau point de discorde que la tornade blonde Irina Sergueïvitch comptait bien dissiper à sa manière. Ah que son beau-père pouvait la regretter, que de sottes idées elle pouvait bien inculquer à son fils aîné. Peut importe, les hormones en ébullitions elle tiendrait tête à ce vieux rétrograde. Que de projets pour une créature déterminée, ce qui avait attiré à l'époque l'attention de son légilimancien de mari qui avait fini par gentiment la menacer de lui  arracher les mots s'il il le fallait. Cette discussion, Dorofey s'en souvient comme si c'était hier ...


"Да, да, я имею что-нибудь сообщают вам, но помещаются этот baguette, которые вы хотите? - Oui, oui, j'ai quelque chose à te dire, mais pose cette baguette veux-tu ? - La nervosité étant alors palpable chez elle, son petit nez se retroussant un peu comme à chaque fois où elle prenait sur elle.


- Вот , когда вы хотите, вы искусственные интеллект-je, таким образом уже побитые? - Voilà quand tu veux, t'ais-je donc déjà battu ? - Un petit sourire amusé étirant les lèvres du sorcier qui avait attiré à lui sa compagne dont il caressait à présent les formes arrondies.

- Нет, конечно нет..... Я не хочу видеть нашу дочь, обещанную принудительному браку, мы были удачливы достаточно, чтобы испытывать эту свободу. Почему отказываться от него  ему ? - Non, bien sûr que non..... Je ne veux pas voir notre fille promise à un mariage forcé, nous avons eu la chance de goûter à cette liberté. Pourquoi le lui refuser ? - Lui avait-elle alors demandé un peu moins assurée.

- По крайней мере я не буду должен настаивать много.... И что вы видите как будущее для нее затем? - Au moins je n'aurais pas eu à beaucoup insister .... Et que vois-tu comme avenir pour elle alors ? - Dorofey commençant à comprendre où en voulait venir sa diablesse d'épouse qui désirait très certainement sa perte.

-  Я знаю, я знаю, что вы снова собираетесь сообщить мне что я выдвигаю немного. Но не это этот свободный дух, который совратил вас? Смейте говорить себе противоположность - Je sais, je sais tu vas encore me dire que je pousse un peu. Mais... n'est-ce pas cet esprit libre qui t'a séduit ? Ose me dire le contraire.  - Le sourire mutin de la sirène entêtée ayant déjà refait surface des limbes où il s'était abîmé. Elle se savait en terrain conquis, elle n'avait qu'à amener doucement les mots à cet esprit qui ne demandait que plus encore à se libérer. Я хочу свободное будущее для нашей дочери, что она может изучать магию в школе, для которой она желает. Выйдите с одним, два, три, четыре сумасшедшие, мальчики. То что она может осуществлять работу , которую  он в то время как вы можете делать его  только наконец сегодня. - Je veux un avenir libre pour notre fille, qu'elle puisse apprendre la magie dans l'école qu'elle désire. Sortir avec un, deux, trois, quatre soyons fous, garçons. Qu'elle puisse exercer un métier qui lui plaît comme tu peux seulement enfin le faire aujourd'hui.- Elle marqua un temps de pause en liant ses mains aux siennes Я хочу что она имеет выбор - Je veux qu'elle ait le choix  - "

Comme à son habitude, elle avait gagné, encore une fois. Peu de femme avaient le pouvoir de faire ployer un Sadovski, mais elle... Elle le maîtrisait à la perfection .

❝ Resistance ❞01/08/97- 02/10/99 & Angleterre

Le bonheur ne dure qu'un temps et l'été 97 signa l'avènement d'une ère sombre. Le Ministère tombé aux mains du Lord, le pays n'avait pas fini de saigner. Aujourd'hui marié et père de famille, Dorofey avait préféré la sécuritaire neutralité, bien loin des élans héroïques de certains, mais au plus près de ses intérêts personnels. Non pas qu'il cautionnait cette chasse à la sorcière à ciel ouvert, loin de là même, mais il est de ces situations où il est préférable de faire taire ses idéaux. Peut-être auraient-ils du retourner dans le calme russe ? À vrai dire, il n'y avait même pas songé à l'époque, se sentant alors chez lui en Angleterre, mais avec des si on changerait l'histoire. Et puis... Irina aurait-elle été en état de se déplacer jusque là-bas? Probablement pas. Il n'y avait qu'à suivre l'évolution de la situation et espérer un retour au calme le plus rapidement possible, enfin tant que l'on les laissait en paix.....

Katerina vit le jour le 21 janvier 1998, ange blond aux prunelles d'azur, elle était le portrait craché de sa mère. Avoir un enfant en pleine guerre civile n'est pas le genre de scénario que l'on s'imagine lorsque l'on voit le ventre de son épouse s'arrondir. Comment la protéger ? Les horreurs de la guerre n'allaient-elles pas lui retirer le droit à la candeur enfantine berçant tendrement nos jeunes années ? Tant de questions dont on préfère ignorer les cruelles réponses. Pourquoi ne pas profiter de l'instant présent et choyer cette enfant qui s'était tant faite désirée ? Et pourquoi pas. La petite endormie entre ses bras tandis que sa mère profitait d'un repos bien mérité, il goûtait à ce nouveau statut. Pour l'heure adorable petite créature, il sait d'or et déjà qu'avec pareils parents elle jouira d'un caractère de feu. Amusé, il s'imaginait déjà à réprimander l'adolescente en quête de liberté, elle s'enfermerait dans sa chambre et lui jurerait de ne plus lui adresser la parole avant de revenir vers lui quelques jours plus tard. L'inquiétude aussi il goûtera, lorsqu'elle se maquillera pour un menteur. Ah, avoir une fille, ce crime où le coupable devient victime.

Et victime, il en était déjà, la peur rongeant plus que jamais les esprits du russe qui avait vu les forces mangemortes s'intéresser à lui. N'ayant jamais cherché à infirmer ou confirmer les rumeurs courant à son sujet, on le prenait à tort pour l'un de ces legilimens doués de la capacité de déceler le mensonge chez leur vis-à-vis. Chose dont était bien incapable Dorofey, ce dernier ne marchant qu'aux suppositions et observations logiques. Seule son étude de la psyché lui valait ce fait, et encore, sujet à interprétation il n'était pas exclu qu'il se trompe  dans ses conclusions, la pratique régulière lui permettant néanmoins de réduire sa marge d'erreur. Lui qui était parvenu jusque là à se tenir à l'écart du conflit, il voyait l'étau se resserrer sur lui. Tant bien que mal il obtenait un mois, une semaine, quelques heures des répit. Les fidèles du Lord s'impatientaient  et se faisaient de plus en plus insistant auprès de ce Sang Pur dont ils commençaient à douter, peut-être était-il un des alliés de cette prétendue résistance ? Le sorcier ne savait plus quoi faire, il n'allait tout de même pas se ranger sous le bannière mangemorte ? La neutralité n'était plus suffisante ? Que le tumulte familiale lui manquait en ces instants troubles ...

❝Caught in a Bad Dream ❞03/10/99 -19/05/2003 & Angleterre

Il y a de ces moments où le choix n'est plus. À l'image de ce jour cauchemardesque, sa femme s'était assoupie dans la chambre attenante à celle de leur fille tandis que le sorcier travaillait sur une nouvelle façon de travailler le bois. Seule la pluie troublait le silence de la maisonnée, berçant au passage tout ses habitants. C'est alors que les gazouillements joyeux de la petite Katia résonnèrent. Intrigué par qui pouvait bien ravir à ce point l'enfant, Dorofey s'était stoppé dans son activité. La main sur la poignée de la chambre de princesse, son cœur manqua un battement et son sang se glaça à la vision s'offrant  à lui. Une sombre silhouette se tenait au dessus du berceau du nourrisson, l'amusant par le biais de volutes colorées tandis qu'une main caressante allait et venait dans le cheveux encore duveteux.  Menace silencieuse, elle offrit un dernier sourire faussement courtois avant de nonchalamment se retirer.

Si on ne lui avait adressé aucun mot, les geste valaient mille mots. Acculé, le russe n'eu d'autre choix que celui de plier. Bien sûr sa compagne s'opposa vivement à cette décision. " : Дорофей, Вы идете когда тот же шаг, чтобы присоединяться к этим убийцам? " - Dorofey, tu ne vas quand-même pas rejoindre ces meurtriers ? - Là aussi le silence s'était fait. Ô que si qu'il allait les rejoindre, mais point besoin de le dire, les mots seraient trop blessants, il y a des vérités que l'on préfère implicites, muettes .... Cette nuit là, il la  passa à sécher les pleurs de sa compagne qui murmurait des " Нет, нет, НЕТ... " - Non, non, non ... - en une litanie désespérée.

Ce fut là le début du festival des horreurs et d'une longue descente sur les rives du Styx. Jeune homme d'une vingtaine d'années tout au plus, il gisait là les prunelles encore ouvertes. Agneau sacrificiel, il avait périt en portant l'étendard de ses idéaux. Sa magie salie par cet acte emprunt de barbarie, c'est l'air grave que Dorofey avait quitté les lieux de la boucherie qui empestait la magie noire. Dès lors, il fut l'un des leurs, celui qui officiait tantôt aux côtés d'un empathe, tantôt seul afin de mener à bien des interrogatoires toujours de plus en plus poussés. Si les circonstances avaient été toutes autres, il se serait réjoui de voir ses dons de legilimancie se développer. Mais ici, tout ceci n'était qu'une preuve de plus de sa déchéance, son don était devenu fardeau et les fragments de son humanité mise à mal continuaient chaque jour de se répandre loin de son être. Mais Katerina et Irina restaient en vie, là était l'important, il agissait pour leur bien ... il fallait s'en convaincre.

Ce n'est qu'en 2001 que le sorcier commença à prêter de l'aide à la résistance. Rien de bien extraordinaire pour commencer, des interrogatoires moins éprouvants lorsque l'on lui laissait l'occasion d'exercer seul, une information ou deux mal interprétées. C'est avec prudence que le russe avançait sur ce chemin pavé de difficultés et de danger. Les doutes allaient bon train, mais difficile de lire en une personne n'ayant plus vraiment l'idée de ce qu'elle a bien pu être. Peur, rage, doute, amour, tout se mélangeait en lui un maelström infernal qui pour une fois jouais en sa faveur. Qu'il aurait aimé être occlumens en cette époque, même les pensines ne lui avaient été que d'une aide relative. Et si, et si ...  il avait pu sauver Irina de ....




Sweet Disillusions
❝ Kiss me hard before you go ❞20/05/03 -09/12/03 & Angleterre

Le secrets ont pour vocation de devenir révélations, réalités dissimulées, il leur suffit d'une parcelle moins sombre pour surgir. Au départ raisonnable, le sorcier s'était fait de plus en plus gourmand et les doutes à son doute étaient allés en grandissant. Rentrant alors d'un énième interrogatoire, il trouva avec étonnement la porte ouvert, un flot de magie de magie noire sans précédent glissant hors des lieux. Les lieux étaient sans dessus-dessous et des pans de mur aux tapis persans, tout était maculé de liquide carmin. Fou d'inquiétude il dévala les escaliers pour rejoindre l'étage où une odeur métallique reconnaissable entre mille saturait la pièce. Là, il y trouva le sinistre tableau de sa compagne à la toilette détrempée par son propre sang. Agenouillé devant elle, il n'eut le temps de prononcer aucune parole, seule la voix éraillée aux paroles péniblement extorquées de la gorge de son épouse résonna. " катерина... Ее тело спрятано в восновании .... " - Katerina ... Elle est cachée dans le sous-sol - Une inspiration sifflante coupa un instant la sorcière mourante. " Мы знаем все что они это для меня... " - On sait tous les deux que pour moi .... -  Guère besoin de le dire, tous deux la savaient condamnée. " Убегавшийся с нею, спасите нашу дочь моя любовь " - Fuis avec elle, sauve notre fille mon amour.  - Elle lui offrit un sourire qui se voulait doux malgré ses traits déformés par la douleur. Un baiser désespéré plus tard il scellait leurs adieux d'un dernier " Я тебя люблю "  - Je t'aime - avant de rejoindre leur fille et de l'emmener avec lui.

La fuite fut loin d'être facile, Dorofey étant lui-même blessé par le serviteur du lord à sa poursuite. Aujourd'hui encore, il se demande encore comment il est parvenu à se sortir de cette situation désespérée. Sans doute car il n'avait qu'un seul poursuivant et que la chance était de son côté ce jour-là, surtout la chance. Le dos entaillé, heureusement pas assez profondément pour nécessiter des soins immédiats. C'est le souffle court qu'ils s'étaient réfugiés lui et sa fille au sein d'une bâtisse abandonnée, un sort  d'oblitération leur laissant un moment de répit. S'en suivit alors près de 6 mois de fuite constante, le duo ne restant jamais plus de 3 jours au même endroit. Si survivre un jour de plus n'était pas une mince affaire, préserver le plus possible l'enfant était toute une autre. Toutefois, l'on oublie souvent que les enfants sont bien plus éveillés au monde qui les entoure qu'on le pense. Alors en train de se restaurer sommairement, la fillette semblait préoccupée. Devant l'air engageant de son paternel, elle se décida enfin à sortir de son mutisme.

" Вы знаете, я не глуп. " - Tu sais, je suis pas bête. - Avait-elle commencé boudeuse.

- Никто не сказал, что вы были он моя любимая. - Personne n'a dit que tu l'étais ma chérie.  -

- Нет, но вы ведете себя с мной, как будто я был младенцем. - Non, mais tu te comportes avec moi comme si j'étais un bébé.  - Elle poursuivit devant l'air hébété de son père. Я знаю, что все эти люди умерли. Эта мама также умерла. - Je sais que tous ces gens sont morts. Que maman aussi est morte. - Une intonation enfantine ne seyant pas du tout à ces mots bien trop durs pour une enfant de cet âge. Le pire restant que la fillette restait d'un calme olympien en prononçant son morbide discours. " Затем пожалуйста папа, прекращает обращать внимание на мне, я понимаю. " - Alors s'il te plaît papa, arrête de faire attention à moi, je comprends.  - "

L'instant d'après, elle s'était blottit dans la forteresse impénétrable formée par les bras de son père qui ne sut guère quoi lui répondre en cet instant. Voir son enfant grandir est toujours difficile pour les parents inquiets, encore plus lorsque ce dernier brûle les étapes ...


❝ Time to say goodbye ❞10/12/03- 12/04/04 & Angleterre

Au lendemain de la chute du Lord et de la fuite mangemorte, Dorofey s'était rendu de lui-même aux autorités. Conscient de ce qui l'attendait, il avait préparé comme il pouvait la fillette à son départ. Si elle lui avait assuré que tout irait bien et que papa ne devait pas s'inquiéter pour elle, il savait que les pleurs rimeraient avec cette journée de séparation. Néanmoins, bien que la tristesse commençait à s'infiltrer en lui, un autre sentiment bénéfique était venu chauffer son être. Celui de faire ce qui doit être fait. Bien qu'enrôlé de force, il n'était pas homme à fuir ses responsabilités. Du sang sur les mains, il en avait, certes moins que certains mangemorts au sadisme invétéré, mais le liquide vermeille le hantais encore. Et qu'en est-il de ces esprits malmenés par son don devenu maléfique à ses yeux ? Lui aussi devait payer. Sa seule inquiétude restait l'avenir incertain de la chair de sa chair, petite fille de bientôt six ans au fort caractère, où allait-elle atterrir ? Dans un orphelinat surpeuplé, dans une famille d'accueil ?  Qu'en est-il de ses racines ? Qu'allait-on bien pouvoir lui inculquer ? Tant de questions qui ne trouveraient réponse qu'après avoir déposé les armes.

À peine arrivé, il fut identifié comme l'un de ceux à la marque serpentine. Il se rendit sans résistance, rappelant toutefois au passage qu'il était ici de son propre chef. L'enfant immédiatement arrachée de ses bras, le coeur du sorcier se serra. Les larmes dévalèrent sur les joues rebondies et rouges de la petite russe qui s'époumonait à appeler son " Papa " tandis qu'elle distribuait coups de poing et autres ruades contre son ravisseur. Puis, le silence revint. Si Dorofey avait perdu une part de son âme après le décès de sa femme, on venait de lui arracher l'autre moitié. Vidé et absent, il avait docilement suivi les gardes chargés de son escorte sous haute surveillance. Il ne fallut guère de temps pour assister à ces procès réglés à la va-vite. La justice ne résidait guère dans les palais, mais l'on pouvait reconnaître une certaine efficacité à ces jugement expéditifs et efficaces.  Jouissant néanmoins de " circonstances atténuantes " seul l'emprisonnement à Azkaban fut requis contre lui. Un séjour dont le Russe restera marqué à vie, tout comme la marque des ténèbres qui continuera chaque jour à lui rappeler les horreurs de la guerre et sa vie mangemorte...

❝A New Beginning ❞13/04/04 & Angleterre

À vrai dire, le Sadovski ne s'attendait pas à voir sa peine être écourtée de manière aussi drastique. En fin de compte le peu d'aide qu'il avait bien pu apporter à la résistance lui avait été salutaire. Enfin ceci et l'odieux chantage que l'on lui avait fait au sujet de sa femme et de sa fille. Aujourd'hui, le monde a changé, mais celui de Dorofey n'est pas en reste. Le mains dans les poches de son trench élimé, son pouce caressait inconsciemment son alliance. N'ayant rien d'autre à faire, un bilan de la situation s'imposait. Situation sociale : catastrophique, les Sang Pur n'ont plus vraiment la côte et les Mangemorts encore moins. De ce qu'il sait, il a tout bonnement été rayé de la succession famille, endossant le doux rôle de corneille blanche, ou Black Sheep pour les anglophones, on avait vite fait de ne plus prononcer son nom. Situation économique : les comptes sont à secs, le foyer familial confisqué et revendu à l'on ne sait qui. Son affaire aussi, la curiosité le pousserait très certainement un jour à s'aventurer du côté du chemin de traverse afin de voir qui a osé s'installer dans l'étal d'un ancien Mangemort.  Une chance pour lui qu'une vieille connaissance ai gracieusement accepté de lui faire prêt d'un appartement inoccupé. Bien évidement, le service n'étant pas gratuit et le paiement attendu dès que la situation financière du russe se sera arrangé.

Quant à la magie : faut-il vraiment en parler ? Bien que de voir sa baguette bridée le peinait, enfin, après avoir côtoyé tant de sorts noirs, elle s'accommoderait  certainement de ce retour en demi teinte à une magie plus conventionnelle. Maintenant, la situation familiale : ... Veuf et très certainement pas remit de la mort de son épouse dont le corps ne fut jamais retrouvé. Père sans enfant, il ne sait guère quand il pourra à nouveau serrer Katia dans ses bras. De ce qu'il sait la famille où loge la petite est irréprochable, un point d'inquiétude de moins, voilà ça de déjà prit.  Peut-être parviendra-t-il à reprendre contact avec elle. Encore une longue bataille pour sûr. Mais pour l'heure... L'ancien prisonnier était éreinté et dès lors qu'il franchit la porte de sa nouvelle demeure, il ne demanda pas son reste pour sombrer sur le sofa qui lui tendait les bras.



Dernière édition par Dorofey I. Sadovski le Mar 25 Avr 2017 - 0:40, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 346
‹ crédits : kiddo (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 575
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
heeeey bienvenue sur exci! jule j'aime bien le nom de famille perv il me tarde d'en lire plus sur ton personnage du coup, bon courage pour la rédaction de ta fiche ! firekr si tu as des questions n'hésite pas, le staff est là pour ça pétille n'hésite pas non plus à passer sur le flood d'inté, ça a l'air plutôt cool là-bas. julekr

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Merci pour cet accueil au top love en plus avec ton vava je suis presque pas dépaysée #joueuseDeRpgAsiatEnExpatriation Et pour le nom de famille j'avoue avoir eu du mal, j'ai un craquage complet avec les noms russes en général :russe:

Et bien mon pavé mp est gentiment en train d'être tapé par mes petites mains geek , mais il s'écrit pas assez vite à mon goût ce bougre è_é  Et je vais fair un petit tour là-bas alors string
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 346
‹ crédits : kiddo (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 575
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorofey I. Sadovski a écrit:
#joueuseDeRpgAsiatEnExpatriation

j'aime très beaucoup ça waouh Y'EN A PLEIN DANS LE COIN TU VAS TE SENTIR PRESQUE COMME SUR UN FO AZN TKT fire (et ptet qu'on s'est déjà croisées quelque part, le monde est si petit jule)
courage pour taper le mp et tkt pas pour le temps que ça prend hein mdr

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ inscription : 05/12/2016
‹ messages : 424
‹ crédits : moony et crackle bones pour la signature.
‹ dialogues : chocolate


‹ liens utiles :
‹ âge : vingt-quatre ans.
‹ occupation : chef des Shadow Moses.
‹ maison : serdaigle
‹ scolarité : septembre 1991 et juin 1993.
‹ baguette : bois de vigne, ventricule de dragon et elle mesure vingt-cinq centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 998
‹ réputation : je suis un meurtrier, un monstre.
‹ particularité : il a le Bole disorder. La maladie s'apparente à un trouble de la personnalité borderline couplé à de la magie. Mood ressent tout beaucoup plus intensément que les autres et sa magie déborde énormément à cause de ça. C'est généralement sans danger pour les autres, il faut faire attention à ne pas se prendre un éclair de magie quand il fait une crise. Le bout de ses doigts brûle pendant une crise, sa chair se consumme et ça devient noir une fois fini.
‹ résidence : comme toutes les personnes du gang, il loge au Wuthering Heights Cemetery.
‹ patronus : inconnu.
‹ épouvantard : l'obscurité.
‹ risèd : Mylan et lui, de nouveau ami, de nouveau complice.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6942-mood-emperor-s-new-clothes
Trop de mystère autour de cette fiche gaah bienvenuuuue sur exci ! Courage pour la fiche et pour le mp aussi du coup mdr hâte de découvrir ton personnage et voir ce que tu as en tête, j'espère que tu te plairas parmi nous minikr

• • •

mood tomorrow ill come back leader of the whole pack, every wound will shape me, every scar will build my throne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Hazel : ah ah, je me disais bien aussi en lookant de le bottin What a Face mais c'est cool; c'est comme à la maison alors o/ (Il y a des chances, le monde du rpg asiat est ENCORE plus petit xD) . Et merci kr, il avance tout de même le bougre o/

Seán :
Merci pour l'accueil kr  Ouais, j'aime bien faire des mystères et me faire désirer Laughing Et encore merci pour les reste, j'espère que Dorofey sera à la hauteur alors cache


Dernière édition par Dorofey I. Sadovski le Lun 17 Avr 2017 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 07/10/2016
‹ messages : 165
‹ crédits : mathy.
‹ dialogues : #669966


‹ âge : trente-huit ans
‹ occupation : ancienne juge à la cour de justice magique
‹ maison : Hufflepuff
‹ scolarité : septembre 1977 et juin 1984.
‹ baguette : est en bois de frêne, contient un crin de licorne et mesure 31 centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 665
‹ réputation : je suis mystérieuse, que je ne sais pas ce que je suis, ni ce que je veux. A une époque j'étais tant de choses, mais à présent, je ne suis plus rien. Ils ne parlent plus de moi, et c'est tant mieux.
‹ faits : j'ai travaillé pour l'Ordre du Phénix ; à mes yeux, ma sœur est morte ; j'ai subi un lavage de cerveau après l'exécution des rebuts à cause de mes penchants insurgés ; après ça, j'ai changé de camp et me suis alliée au Magister avec l'ambition de devenir Mangemort ; après l'accident de St-Mungo les manipulations du brainwashing se sont déliées et j'ai commencé à retrouver mes souvenirs ; je me suis battue aux côtés des Mangemorts pendant la bataille finale et ai tué un insurgé avant de fuir ; en découvrant un article sur l'emprisonnement de ma soeur - vivante - j'ai décidé de me livrer aux autorités et me suis retrouvée en prison
‹ résidence : une cellule partagée avec eirene mayfair à azkaban
‹ patronus : une colombe mais aujourd'hui, je n'arrive plus qu'à produire une lueur argentée tremblante
‹ épouvantard : un insurgé sa baguette pointée sur moi et le corps de ma soeur derrière eux.
‹ risèd : mon propre visage, tout du moins celui de Kate, car nous sommes parfaitement semblables et que la revoir est la chose que je désire le plus.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5450-sometimes-miracles-come-in-pa
bienvenue parmi nous ! un nouvel ami de rhône-alpes ! j'suis happy ! wi j'ai hâte de savoir ce que tu nous réserves avec ce personnage ! je te souhaite tout plein de courage pour ta présentation kr calin

• • •


    There should be no boundaries to human endeavor. We are all different. However bad life may seem, there is always something you can do, and succeed at. While there's life, there is hope.
Revenir en haut Aller en bas

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ inscription : 08/04/2017
‹ messages : 527
‹ crédits : soft parade, tumblr
‹ dialogues : teal
‹ liens utiles :
‹ âge : 27
‹ occupation : gang member
‹ maison : never attended hogwarts
‹ scolarité : 1987/1994
‹ baguette : Cèdre, au coeur de crin de sombral.
‹ gallions (ʛ) : 844
‹ réputation : le silencieux, l'observateur, dont les yeux vous dévisagent. collecteur d'informations mises à profit par d'autres.
‹ particularité : un vrai talent pour l'arithmancie et pour jouer avec les nombres
‹ patronus : une souris
‹ épouvantard : une porte fermée.
‹ risèd : Ses amis, ensemble, autour d'une table.
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Exci I love you
Jon c'est le bien **
Bon courage pour ta fiche et bon retour sur les forums non-asiat :)

En bon amoureux des pays de l'Est, je ne peux qu'approuver le nom de famille **

• • •

Just keep playing
Even when life gives you a crappy hand you just have to deal with it.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 19/06/2016
‹ messages : 559
‹ crédits : sweet poison, tumblr, neil gaiman.
‹ dialogues : cadetblue.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-huit
‹ occupation : à Azkaban.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : mesure trente centimètres virgule cinq, est composée de bois de chêne et contient un crin de licorne. Elle est inflexible et rigide comme son propriétaire.
‹ gallions (ʛ) : 1141
‹ réputation : j'ai été injustement envoyé à Azkaban. Mon crime? Avoir été mordu et être devenu loup-garou.
‹ particularité : un loup-garou depuis avril 1998. Je suis en triumvirat avec Amelia Cartwright, un lien émotionnel qui nous unit et nous permet parfois de partager nos pensées.
‹ faits : je suis un loup-garou, un ancien Auror bouffé par la culpabilité d'avoir vu ma famille et mes anciens amis décimés autour de moi. J'ai été défiguré à vie par mon Créateur et je me soumettais tous les jours à un sortilège d'Illusion pour cacher les dégâts. J'ai perdu un oeil dans l'affaire. J'ai fatT partie du groupe qui a attaqué Saint-Mangouste et me suis rendu compte de l'horreur de la situation trop tard. Je suis le loup-garou qui a mordu Ginny Weasley. Je suis actuellement à Azkaban à cause de ça et de l'attentat de Saint-Mangouste, même si la rumeur est que le juge m'a plus puni pour ma nature que pour mes crimes.
‹ résidence : dans une cellule d'Azkaban, que je partage avec Aramis Lestrange.
‹ patronus : un ours
‹ épouvantard : les corps massacrés de mes proches, détruits par la Bête qui m'habite.
‹ risèd : moi tel que je l'étais avant, libre de l'influence du loup en moi.
Voir le profil de l'utilisateur
trop de mystère, j'ai hâte d'en lire sur ce personnage au nom à rallonge mais intriguant. jule BIENVENUE PARMI NOUS rougit bon courage pour la rédaction de cette fiche. I love you

• • •

There are a hundred things he has tried to chase away the things he won't remember and that he can't even let himself think about because that's when the birds scream and the worms crawl and somewhere in his mind it's always raining a slow and endless drizzle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Dorofey Ivanovitch Sadovski ∆ Paradise Lost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ko Ha Na ∆ Anyone looking for the paradise lost
» Lee Jung Ran - Paradise Lost
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?
» LOST LE RPG
» Paradise City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: aux oubliettes
-