Partagez | .

sujet; PRISCILLA ⊹ UPROOTED.
MessageSujet: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 16:58

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 679
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
Priscilla Agnes VasilisThat’s how you get deathless, volchitsa. Walk the same tale over and over, until you wear a groove in the world, until even if you vanished, the tale would keep turning, keep playing, like a phonograph, and you’d have to get up again, even with a bullet through your eye, to play your part and say your lines.
☇ Avis sur le contexte : Scylla a vécu la Guerre avec l'indifférence qu'elle accorde au reste du monde, peu sensible aux sorts de ceux qui ne la concernaient pas et sourcillant à peine face aux nombreux abus de Vasilis à son encontre, alors qu'il l'utilisait comme un Rebut sans pour autant qu'elle porte la marque de ces derniers. Pour elle, le monde est foncièrement mauvais, Magister au pouvoir ou non, et donc insatisfaisant et pas du tout surprenant quoiqu'il arrive; ça fait bien longtemps qu'elle a appris que tout le monde était cruel, et que des récompenses de Guerre ne changeraient pas ça. Ceci étant dit, elle n'a pas d'amour particulier pour les sang-purs, au contraire, elle les trouve presque pire que les autres même si leur sort ne l'intéresse pas vraiment. La chose qui l'a plus embêtée ces derniers temps, c'est l'orage magique de début mars, parce qu'elle était en train d'uploader un truc sur MSN mais qu'à cause des intempéries, ça n'est pas passé sur le réseau et elle a dû changer de POW. Son implication politique s'arrête là.
❝ We're running in circles again ❞wizard ; iv

☇ nom & surnom(s) ; Son nom de naissance est Agnes, mais elle a été renommée Priscilla à son acquisition par celui qui lui a aussi donné le nom de famille de Vasilis, qu'elle utilise encore aujourd'hui. Elle n'avait pas véritablement de prénom avant ça. Toutefois, elle utilise rarement son prénom en entier et se fait plutôt appeler Scylla, comme la nymphe transformée en monstre de la mythologie grecque, c'est aussi son nom de scène. ☇ naissance ; Scylla est née en Grèce, à plusieurs kilomètres à l'est de Piraeus, au sein de la communauté vélane qui l'a vue grandir. Elle ne sait pas exactement son jour de naissance, qui ne l'a jamais intéressé, mais il a été décidé qu'elle le fêterait le 14 février tous les ans. Il a été décidé qu'elle était née en 1984, à défaut d'avoir de véritables documents pour le prouver, elle a donc officiellement vingt ans. ☇ ascendance & origines ; Priscilla a du sang de vélane dans les veines, elle est donc une hybride de sang-mêlée, même si elle n'est que la fille d'une demi-vélane elle-même. Elle a des origines grecques par sa mère, et russes par son père, même si elle n'a jamais rencontré ce dernier. De ces origines elle ne garde rien, pas plus qu'elle garde un nationalisme de sa Grèce natale; elle préfère le Royaume-Uni un peu mieux à vrai dire. ☇ métier ; elle a été la propriété d'un homme appelé Stephan Vasilis durant la Guerre, et a décidé de rester au Royaume-Uni où il l'a emmené même après sa mort. Sous l'égide de Vasilis, elle chantait dans un petit restaurant classieux du Chemin de Traverse, l'ancêtre d'un bar à l'ambiance speakeasy, usant aussi de ses autres dons de vélanes pour soulager les maux et douleurs du beau monde. De fil en aiguille, elle a fini par se retrouver candidate au MFactor, une émission de MirrorTV de chant, où on lui donne la faveur pour gagner la compétition. Elle n'a réellement aucune idée de comment elle en est arrivée là, mais son coach — Myron Wagtail, le chanteur des Weird Sisters — est bien motivé à l'y faire rester. ☇ camp ; Scylla est une traditionaliste, elle n'a jamais rien connu d'autre que le monde sorcier même si elle apprécie le lent changement des perceptions envers les vélanes. ☇ réputation ; Ambitieuse et retorse, Scylla est autant adorée que méprisée sur les réseaux sociaux, même si on ne peut pas s'empêcher de la regarder dès qu'elle passe sur la MirrorTV parce que tout le monde sait que quand Scylla est live, elle trouve un moyen de drop de la punchline toutes les deux minutes, son regard désabusé tourné vers la caméra. Elle a une véritable présence, à l'écran et en réalité, et une paire d'yeux sombres qui vous jugent jusqu'aux tréfonds de votre âme. Elle a cet accent impossible à localiser toujours dans le fond de la voix, et ce mystère qui l'entoure et intrigue, attire aussi, même si en tant que semi-vélane elle ne dispose pas de tous les pouvoirs de ses soeurs. Impressionnante et charismatique, personne n'ignore qu'elle est une vélane ni qu'elle a été pas mieux qu'une Rebut durant la Guerre; la chose ne semble pas l'atteindre, à vrai dire, comme peu de choses — mais après tout, qui pourrait prétendre savoir lire la jeune femme au-delà du masque? ☇ orientation & état civil ; Elle trouve les hommes tout à fait tasteless mais s'affiche avec grand plaisir au bras de n'importe quel être masculin pour peu qu'il soit objectivement beau et recommandé par son coach pour faire le buzz. ☇ rang social ; Simple civile, elle était officiellement une Collaboratrice qui a été blanchie lors d'un rapide procès fin 2003. ☇ baguette ; Elle n'en voit pas l'intérêt, mais par souci de normalité on lui en a mis une entre les pattes quand elle a commencé à vivre dans la maison des candidats. Cheveu de vélane, vingt-six centimètres, bois de houx. ☇ épouvantard ; Une radio qui grésille les cris de douleur et d'horreur de ses mères et soeurs, en boucle. ☇ risèd ; Les notes de la mélodie de Your Song, une nuit passée devant une cheminée, un plat chaud dans les mains et l'odeur de cigarette de sa mère Antonia. ☇ patronus ; Elle ne sait pas en produire. ☇ particularités ; C'est une semi-vélane, la fille d'un homme et d'une demi-vélane. De ses origines elle n'a eu droit en héritage qu'un don de prédiction passant surtout par les cartes (tarot divinatoire). Elle se considère plus que vélane que sorcière (quand bien même 75% de son sang soit sorcier) parce qu'elle a toujours une magie faible quoiqu'incontrôlable et régie par ses émotions comme l'est souvent la magie grecque. ☇ caractéristiques ; Grâce à son don et son héritage génétique, Scylla marque difficilement, et n'a pas de cicatrices notables sur le corps. Ses caractéristiques physiques les plus impressionnantes, c'est simplement son regard noir, provocateur et mystérieux à la fois, et les tâches de rousseur qui constellent sa peau, trop nombreuses pour être comptées. Certains disent que l'emplacement de certaines tâches change selon les jours et son humeur; d'autres qu'elles sont factices. Elle a une voix particulièrement rauque pour son âge, un accent traînant qui n'est pas particulièrement grec, juste étranger quand on l'entend parler. ☇ animaux ; Elle avait un chat, Plumette, qu'elle a dû laisser aux bons soins d'un ami en allant vivre parmi les autres candidats. ☇ objets connectés ; Pas particulièrement active sur MSN, mais largement stalkée et appréciée, Scylla possède un compte verified (qui le rend plus fière qu'elle ne saurait l'admettre) et donc un POW. La maison apporte suffisamment de MirrorTVs pour qu'elle en soit lasse.

☇ Anecdotes & infos ; herbesangue; l'une des nombreuses drogues de Scylla, si on peut appeler ça comme ça. Normalement, c'est une herbe sauvage qui pousse principalement en Grèce aux propriétés magiques multiples (elle rentre dans la composition de la solution de force et la potion de puissance mais aussi de la potion de régénération sanguine). C'est un excitant et un vasodilatateur qui peut s'avérer plutôt dangereux à son état naturel. Il n'était pas rare pour les guerriers-mages grecs d'en mâchonner avant les batailles pour se donner de la force et du courage. C'était surtout connu pour rendre les belles dents des guerriers rouges, genre très rouges. Scylla a quasiment grandi avec de l'herbesangue dans la bouche et elle avait donc les dents rouges quand Vasilis a fait son acquisition; il a fallu des mois avant que ses dents retrouvent une couleur blanche éclatante, à coup de potions et de sortilèges. Pas question pour elle de cesser de mâchonner son herbe toutefois. Il a donc fallu trouver un middle ground... si bien qu'elle a désormais la recette pour faire de l'herbesangue des dragées qu'elle mange à toute heure de la journée et de la nuit. C'est donc la meuf insupportable qui mâchonne pendant des heures, au cinéma, avant de dormir, en parlant, sans jamais s'arrêter; les dragées ont le don de ne pas tâcher les dents, mais de donner à celui qui en avale la plupart des effets de l'herbesangue. On parle déjà de faire de ce Scylla appelle sa medecina des confiseries pour les jeunes, qui ont pas tardé à essayer l'expérience de l'herbesangue en voyant Scylla en vanter les bienfaits à la MirrorTV. records; beaucoup disent que si Scylla est une bonne chanteuse, la musique n'est pas sa passion. Après tout, c'est typiquement le genre de candidat qui fout la merde, fait la Une le lendemain d'un live parce qu'elle a dit un truc sur scène qui n'aurait pas dû être dit et qui est plus suivie pour sa trempe, son charisme et ses punchlines que ses véritables talents à la chanson qui divisent encore ceux qui suivent MFactor. Et c'est vrai que Scylla n'a qu'un intérêt détaché pour la chanson (la chansonette, appelle-t-elle ça), même si les conseils de Wagtail sont précieux et qu'elle les applique à la lettre; en revanche, ce serait se tromper que de penser qu'elle n'aime pas la musique. Elle possède peu de choses, elle n'est pas du tout matérialiste et s'est habituée à vivre avec la chemise sur son dos, l'herbesangue dans sa bouche et le sourire sur les lèvres, rien de plus. Mais il y a bien une seule chose qui est précieuse à ses yeux, et c'est ses disques. Vinyles, cassettes, disques en tout genre, Scylla les garde précieusement, elle en a même ramené quelques uns à la maison des candidats qu'elle joue seulement sous sa supervision et toujours en ordonnant un certain silence tout relatif pour bien profiter de chaque aspérité de la musique. Une chanson qu'elle garde pour elle parce qu'elle est lourde de signification à ses yeux, c'est Your Song d'Elton John, qu'elle a en cassette qu'elle garde précieusement sur elle à tout moment, autant pour l'écouter quand elle est seule que comme porte-bonheur en loge quand elle performe sur la scène de MFactor. style; comme certains candidats aventureux, elle a chanté une chanson moldue pour son audition: You Can't Always Get What You Want des Rolling Stones, accompagnée seulement d'un synthé portable qu'elle a rapporté elle-même, sous les yeux hallucinés des juges. Myron Wagtail, celui qui est devenu son coach par la suite, s'est immédiatement levé en l'entendant susurrer dans le micro, c'était l'une des auditions les plus rapides de l'émission, le reste est passé tout seul. Elle chante toujours des trucs différents aux différents lives, généralement inattendus, ce qui rend ses performances très attendues et mystérieuses. C'est toujours dénué de grands moyens et très simple, elle s'appuie sur sa voix envoûtante — certains parlent de charme vélan, mais il n'en est rien — et son regard sombre qui ne faillit pas, jamais.  Si il a bien quelque chose dont Scylla ne souffre pas, contrairement à la plupart des candidats qui n'hésitent pas à exagérer leur appréhension devant les caméras, c'est le trac. À vrai dire, son assurance agace autant qu'elle plait, mais Scylla n'en a véritablement rien à faire. excès; travailler à un jeune âge à la botte d'un homme infâme dans un endroit aussi terrible que l'angel's dram l'a amenée à côtoyer des gens pas forcément fréquentables... et à se retrouver à jouer avec eux, autant pour attirer le client que pour le faire rester. Jouer, c'était parfois juste leur parler en minaudant et en prétendant qu'elle avait chanté pour leurs beaux yeux; d'autres fois, c'était simplement manger avec eux, boire, fumer, prendre de l'Orviétan, complètement indifférente aux black-outs et divers effets secondaires peu plaisants, sachant pertinemment que Vasilis ne supporterait pas qu'on salisse sa chose. Toujours est-il qu'elle garde qu'un seul souvenir, quotidien, de cette période, et c'est la cigarette. Évidemment fortement prohibée dans le milieu artistique, Scylla s'est juste contentée de soutenir le regard de Wagtail, on live TV, quand il lui a demandé d'arrêter de fumer; quand il a essayé de lui prendre sa cig des mains, elle lui a craché de la fumée au visage et il a vite fallu faire quelques arrangements pour que la maison des candidats accueille les fumeurs. Il s'est vite avéré qu'elle n'était pas la seule — quoique l'une des rares — des candidats à se rendre sur le toit de la maison pour fumer, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, une caméra installée sur le toit attrapant tous les moments entre fumeurs où ils se retrouvent à créer des formes avec la fumée ou à partager des secrets intimes en fumant. Les cigarettes de Scylla sont toujours moldues, de la marque Lucky Strike. Des fois, elle ne les fume même pas; se contente de les regarder de consumer sans rien dire, profitant de l'odeur qui lui rappelle sa mère Antonia. women; dire que Scylla déteste les hommes serait une erreur; dire qu'elle ne les estime pas du tout serait une sous-estimation. La première fois qu'elle a vu un homme, véritablement vu un homme, si proche qu'elle pouvait détailler son visage, il était en train de tirer sa mère Amabella par les cheveux pour la traîner à l'écart dans l'espoir de la capturer et de la revendre. Autant dire que ça n'a pas été facile au début, d'être lâchée dans un monde où ces créatures masculines composaient la plupart de la population et qu'il fallait, en plus, leur plaire pour compter survivre sans grand mal. Mais elle s'y est faite, comme elle se fait à tout, Scylla, parce qu'elle est comme ça; elle s'adapte, et survit. Toujours est-il que peu d'hommes trouvent grâce à ses yeux — Hiram, Wagtail et Elton John faisant figures d'exception — et qu'elle n'a que d'intérêt romantique et sexuel pour les femmes, ce qui lui semble aussi naturel que bonjour à ses yeux (autant dire qu'elle est un peu tombée des nues en comprenant que c'était pas particulièrement bien vu par les ménagères de plus de 50 ans qui composent l'audimat de MFactor; heureusement s'est-elle trouvé une godiche en la personne d'Hwan des Wand Direction, le pauvre garçon persuadé qu'ils filent l'histoire d'amour parfaite). gossip; Scylla n'a pas particulièrement pensé à son futur après MFactor, surtout parce qu'elle ne sait pas encore si elle veut véritablement gagner, maintenant qu'il faut réellement travailler pour rester en lice, elle a failli finir éliminée au dernier tour et ce n'était pas une sensation agréable pour elle. Il faut dire que le vent commence à tourner, que les votants s'agacent de plus en plus de son attitude bitchy et devil-may-care, de ses phrases bien senties et surtout des rumeurs lui donnant une relation avec un autre candidat, Hiram, alors qu'elle est sensée sortir avec la star du boyband Wand Direction, Hwan (c'est très compliqué et toute ces histoires agacent profondément Scylla, qui a juste besoin d'une skirt le temps de l'émission et de la célébrité). Mais pour être honnête, Scylla vit pour le gossip (le tea, comme elle appelle ça) et est devenue pro pour jouer de son image... même si celle-ci n'est pas très reluisante en ce moment, la situation lui échappant un peu des mains. passions; elle ne garde jamais plus d'une semaine ses lubies, qui peuvent aller d'un crush à l'élaboration d'un roman complexe; peinture, piano, scrapbooking ou fleurs séchées, rien ne semble lui plaire sauf peut-être chanter et être célèbre, deux choses qui vont bientôt cesser vu la manière qu'ont les choses de se précipiter ces derniers temps. Elle n'a aucune idée de ce qu'elle va faire si elle ne parvient pas à rester dans l'émission, comme le lui annoncent ses prédictions, plus précises à mesure que les nuits passent. Impossible de commencer une carrière solo sans le soutien du studio (elle n'a aucune envie de se démener de toutes façons), aucune envie de devenir une vieille meuf sans avenir ni following; la seule lumière dans l'obscurité, c'est la possibilité de travailler à la radio, sa voix rauque et franchement plaisante étant tombée dans les bonnes oreilles lors des différentes auditions parlées. Mais tout reste à faire bien entendu. cassandra; même les semi-Vélanes développent des dons allant avec leur nature, quoiqu'amoindris quand on les compare aux incroyables dons des vénérables Vélanes et ceux tout aussi impressionnants des demi. Pour sa part, Scylla a un don intermittent de divination qu'elle maîtrise très peu et qui, comme la plupart des choses sur cette Terre, ne l'intéresse que moyennement. Ses prédictions ne sont jamais précises et rarement exactes, même si la Divination l'intéresse pas mal, c'est juste que comme avec beaucoup de choses, elle est trop flemmarde pour s'y dédier. Elle tire les cartes — possède un deck élimé de cartes de tarot joliment ornementées — pour quiconque lui demande, sans hésiter. dépendance; si les seules drogues qu'elle s'autorise véritablement sont l'herbesangue et la cigarette, Scylla souffre d'une dépendance bien plus grave: les gens. Elle a toujours, toujours besoin de quelqu'un pour lui dire quoi faire, quoi espérer, quoi rêver (et non quoi dire, fort heureusement). Avant, elle était toujours entourée de ses mères et soeurs et grand-mère; après, elle est passée dans les mains de Vasilis et sous le contrôle de la Cosa Nostra sorcière (ou ce qu'il en restait); puis aux moins seules de Vasilis et ses délires; puis sous l'égide de Wagtail. Et après ça? La perspective de tout perdre terrifie Scylla, non pas parce que perdre MFactor ruinerait sa vie, mais parce qu'elle veut dire qu'elle sera de nouveau seule. Paradoxe aussi, parce qu'elle ne fait littéralement confiance à personne, pas pour se reposer sur eux ainsi.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi pseudo/prénom. J'ai âge, je viens de pays/région et j'ai connu le forum via top site / membre / bazzart / prd / ... Si tout va bien vous me verrez connecté(e) x jours sur 7. Pour les membres désirant être parrainés uniquement : rendez-vous dans cette catégorie et postez dans le sujet "être parrainé". Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [] oui / [] non.

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.


Dernière édition par Priscilla Vasilis le Lun 17 Avr 2017 - 17:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 16:58

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 679
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
it's quite alright to hate me nowYou come to me dressed like my sister, with my death in your coat. No matter that it is not my death. You thought it eas. Why do you do this things. even knowing that those girls sew away my armies through this very hour?
2000. S'that all you could get me? A quarter? Oh for fuck's sake, Nikos, you moronic motherfucker--They all run so fast! I'm sorry mister Vasilis, I know it's my fault but fuck, you should have seen 'em, they ran like hell was on their feet.And it WAS! Of course they ran for their fuckin' lives, you fucking idiot, I should have gone myself, would have saved me a lot of trouble, oh for fuck's sake... ” Agnes ne comprend que quelques mots, qu'elle reconnait de la langue avec laquelle elle a grandi pendant des années; d'autres lui sont complètement inconnus, même si elle comprend vaguement le sens des phrases, même si elle comprend très bien le sens de cette situation. Elle a été capturée. Elle sait que les Hommes chassent parfois les Vélanes; elle sait que les Hommes font partie de leurs vies, que c'est grâce à eux qu'elles naissent, malgré tout. Elle sait que parfois leur chasse est différente. Mortelle. Combien de fois sa grand-mère Calliope s'est-elle arrêtée en plein mouvement pour regarder l'horizon, les yeux plissés, avant de commencer à parler très vite en remuant les mains pour restaurer leurs protections magiques? combien de fois sa mère Antonia s'est mise à paniquer sans la trouver, alors qu'Agnes était partie jouer à cache-cache avec Calla dans les environs, seulement pour retrouver l'embrassade angoissée et rassurée à la fois de leur mère, persuadée qu'elles avaient été volées?
Sauf que cette fois, les Hommes étaient trop nombreux. Et les Hommes ont vaincu. Agnes a vu le sang, sans savoir si il appartenait à ses mères ou aux Hommes. Elle a entendu les cris, senti le souffle de l'Homme — celui que monsieur Vasilis a appelé Nikos — sur sa nuque alors qu'elle courrait loin, loin, loin du massacre avec sa soeur Calla.

Où est Calla?

Elle se rend seulement compte qu'elle s'est déconnectée de la conversation quand une botte s'enfonce dans ses flancs, envoyant voler son petit corps sans résistance; la douleur est fulgurante et terrible, un peu comme la fois où elle s'était tordue la cheville en l'enfonçant par mégarde dans un terrier. Elle sent du sang au fond de sa bouche.
La main aux puissants doigts de monsieur Vasilis finit dans ses cheveux roux, la force à tendre le cou pour le regarder. Il a un visage pâle, des yeux pâles, à vrai dire, tout à propos de lui est pâle, effacé, sauf la crinière de cheveux noir qui partent dans tous les sens sur son crâne. “ You speak greek? Ne. ” Il renifle, monsieur Vasilis, tirant un peu plus sur ses cheveux jusqu'à ce qu'elle gémisse, même si la réponse est satisfaisante au moins. “ Her voice's weird. They didn't speak proper greek, s'empresse d'expliquer Nikos. — Ancient then? No... something in between. ” Vasilis grogne, relâchant enfin la pression de ses doigts, la tête d'Agnes retombant lourdement sur ses épaules, le reste de son corps menaçant de tomber aussi sur le sol du hangar dans laquelle elle a été emmenée de force, encapuchonné et aveugle. “ Fuck's sake, Nikos. The others? I don't know... my pals haven't returned. I think they're- I don't know. ” Vasilis se détourne, se passant une main dans les cheveux. Agnes l'observe, puis Nikos, petit homme nerveux aux joues striées de marques rouges là où elle l'a griffé en se débattant. Ces Hommes sont foncièrement... moches. Ils manquent de grâce. “  Fuck's sake, ” répète Nikos une dernière fois. “ This won't cut it. Girl, what's your dórea? ” Elle ne répond pas et l'observe, impavide. Il pense qu'elle fait de la résistance; elle ne comprend pas juste le dernier mot de sa phrase. Malheureusement, et elle l'apprendra vite, Stephan Vasilis n'est pas un homme patient; sa main baguée se lève et s'abat sur sa joue, y laissant une marque légèrement sanguinolente et douloureuse. Une douleur et un grief qu'elle n'oubliera pas. “ Your dórea? Speak! ” qu'il lui hurle, en l'attrapant par le cou, pour la secouer; Agnes ne se débat pas, mais ne répond pas non plus, incapable de formuler une pensée cohérente alors que Vasilis claque des doigts à l'adresse de Nikos pour qu'il l'aide à trouver un mot qu'elle comprendrait. “ Your dórea, your dórea, your- your charisma! Your charisma? ” Son cadeau. Son don. “ Prophéteia.
Vasilis la relâche. Et enfin, sourit, posant une main sur l'épaule de Nikos. “ You found us a Seer. Wait 'til Greco hears about that.

___________________


Gaetano Greco n'est pas un homme très sympathique, ce qui n'est pas très surprenant vu qu'Agnes a l'impression que tous les Hommes ne sont pas très sympathiques, en se basant sur les trois specimens qu'elle a rencontré jusqu'ici. Mais au moins est-il efficace, et un poil plus calme que Stephan Vasilis, l'homme qui a engagé Nikos pour lui ramener le plus de Vélanes possible... et l'homme qui finalement se retrouve avec Agnes sur les bras. Pendant que Vasilis explique tout ce foutu bordel à Greco, ce dernier observe Agnes, calme et silencieux, ses yeux noirs ne la lâchant pas une seule seconde, la clouant sur place et la réduisant au silence. Il lui fait peur. Il a une imposante cicatrice sur le côté droit du visage, qui le défigure totalement et lui donne l'air d'un tableau raté. Quand il parle, Agnes n'a même pas le mérite de comprendre la question qu'il lui pose, même si la langue ressemble vaguement au grec. Vasilis répond à sa place, en secouant la tête. “ Only greek. And an odd form of it as well. ” Greco grogne légèrement et se détache finalement du mur contre lequel il était appuyé. Ça fait trois jours que Nikos l'a capturée, trois jours qu'elle a passé dans une voiture puis dans un bateau, trois jours qu'ils n'ont pas osé la toucher, comme de peur de la marquer ou de lui faire mal. Quand Greco s'empare de son visage sans douceur, enfonce ses doigts dans ses joues pour la forcer à le regarder, Agnes ne peut pas réprimer un frisson de dégoût et un gémissement de peur. “ It's fine, ” dit-il en grec — il a un accent qu'elle ne situe pas. “ You're a Seer, right? ” Elle ne répond pas. Il raffermit sa prise sur ses joues. “ Right? Oxhi.Non. Il arque un sourcil, adresse un regard noir à Vasilis. “ She's lying, celui-ci s'empresse-t-il de dire. She's lying! She told us her gift was-- I read cards. I don't see the future. I read it. ” Les yeux noirs de Greco reviennent sur elle. Puis il sourit, lentement, en la relâchant, lui tapotant même la joue comme pour faire partir la douleur.
Il se recule. “ Must have a deck somewhere, ” puis il continue dans la langue qu'Agnes ne connait pas, à l'adresse de Vasilis qui le regarde comme si il était devenu fou. Il fait un mouvement de la main et finalement, Nikos, Vasilis et elle pénètrent dans la maison où habite Greco, alors que ça fait bien dix minutes qu'ils discutent dans le hall en attendant la permission du maître des lieux.

La maison est étroite et sombre, il y a peu de meubles et encore moins d'objets personnels. C'est la maison d'un homme en fuite, prêt à partir au moindre risque. Agnes ignore tout de Greco, pour l'instant; elle ignore qu'il fait partie de la branche sorcière de la Cosa Nostra, la mafia sicilienne; elle ignore que cette branche a été éradiquée il y a vingt ans, qu'il vit en fuite depuis, après avoir vu frères et père et soeurs et fils mourir sous ses yeux, sous les armes de la branche moldue de la famille. Il est le dernier de sa famille.
Ou presque. Il lui fait signe de s'asseoir sur un canapé du salon et aux autres de rester debout (il est très loquace de ses mains) et Agnes se laisse tomber sur les coussins, prenant bien garde à ne pas prendre trop de place. Trois jours qu'elle voyage avec Vasilis et Nikos sans savoir où ils vont. La voiture a été horriblement bruyante (elle connaissait l'existence de toutes ces choses à travers les vieux magazines que sa grand-mère Calliope sortait parfois de sous son lit, pour leur montrer les images de la vie des Hommes, des Autres), le bateau lui a donné mal au ventre. Elle aime bien le canapé: elle n'en avait pas, à la maison de ses mères et de ses soeurs.

Elles lui manquent.

Elle va les retrouver. Elles ne sont certainement pas mortes. Elle va les trouver. Il suffit simplement d'attendre le bon moment pour s'enfuir, parce qu'elle a vu les dégâts que les balles de l'arme que Nikos a à sa hanche font. Elle se souvient du sang sur l'épaule de sa mère Amabella.

Here it is. What's your name? ” demande brutalement Greco, après avoir posé les cartes sur la table basse. La question est inattendue, et Agnes relève les yeux vers lui avec stupeur. En trois jours, les deux autres ne le lui ont pas demandé. “ Agnes. ” Presqu'aussitôt, elle voit Greco se figer, Vasilis faire les gros yeux et Nikos, d'un mouvement fébrile qui trahit son inconfort, se signer, se touchant la tête, le torse et les épaules. Agnes ignorait qu'il y avait une mauvaise réponse à cette question. “ What? ” Elle ignore où elle trouve en elle le courage de demander. “ Bad name. My wife was named Agnes, ” dit Greco d'une voix tendue par la colère et la douleur. Agnes lui rend un regard vide, avant de tendre les mains vers le deck de cartes qu'il a posé sur la table basse. “ She died?Yes. When? When they last found us- me. Five years ago. Who's they? It's complicated. ” Elle n'insiste pas, regarde les cartes. “ Can you read them? What? No. ” Elle les repose sur la table.
Les yeux de Greco sont noirs comme l'eau d'un puits un soir sans lune. “ I thought you could read cards. ” Il y a de la colère dans sa voix, mais plus de douleur cette fois. Juste de l'agacement. Et de l'impatience. “ They are not mine. They belonged to your Agnes. Ne?” Il se mord la lèvre. “ Ne. I have to make my own. What do you want me to read anyway? My cousin.I can't read that. I need to find him. ” Agnes hausse les épaules. “ Will you let me go? After. ” Les yeux de Greco veulent rester dans les siens, mais il faiblit et regarde Vasilis. Agnes tourne la tête pour regarder ce dernier.

No. You're his now. I'm just paying him to use you.

___________________


Elle a dû faire son propre set de cartes et ça lui a pris littéralement vingt minutes: ils se sont contentés de découper des rectangles dans plusieurs feuilles blanches avant de lui donner un stylo pour qu'elle dessine rapidement les divers symboles sur une des faces, et un cercle identique sur les versos. Agnes n'arrête pas de penser à ses mères et à ses soeurs. Penses-t-elles à elle, elles aussi? Ont-elles été capturées par les autres hommes, revendues à d'autres hommes, amenées à d'autres hommes? Ont-elles peur, elle aussi? Viendront-elles la chercher?
Elle n'a rien sur elle qui n'ait pas appartenu aux hommes. Ils ont arraché sa robe et l'ont mise dans des vêtements informes et étrangers, ils l'ont lavé avec un savon noir qui n'était pas le sien, lui ont mis des chewing-gum dégueulasses dans la bouche à la place de l'herbesangue.
Agnes a faim, elle est fatiguée, elle est lasse, elle veut rentrer chez elle, elle veut pleurer, elle peut pas
Elle a fait son set de cartes en vingt minutes mais elle n'a pas pu lire les cartes avant une semaine.

Elle n'a pas le droit de sortir de la chambre dans laquelle elle est confinée. Le lit est trop dur et surtout, il est trop froid, alors qu'elle ne peut pas le partager avec sa soeur Calla et sa mère Amabella comme elle en avait l'habitude. Le sol sous le lit est trop poussiéreux pour s'y réfugier et la fenêtre de la chambre ne montre que la plage de sable fin, et les vagues qui s'agitent jour et nuit, la bercent jusqu'au sommeil et l'en tirent presqu'aussi vite quand elle s'agite.
Elle a essayé de briser la fenêtre pour les tuer avec les morceaux de verre mais ils l'ont désarmée d'un sortilège.
Elle a essayé de s'ouvrir les veines avec un morceau de verre qu'ils ont oublié de ramasser mais ils l'ont ramenée aux rivages de la vie d'une potion.
Elle a essayé, vraiment essayé de rejoindre ses mères et sa soeur et sa grand-mère.
Elle a essayé, vraiment essayé, mais il n'y a rien à faire: Calliope, Amabella, Cleo, Antonia et Calla ne lui apparaissent plus que dans ses souvenirs.

C'est une semaine plus tard qu'elle a fait sa première lecture, assise sur le lit de sa chambre, les jambes en tailleur, jouant avec son deck de cartes trop mou avant de le poser en pile devant elle. Greco est assis sur le lit en face d'elle, Vasilis appuyé à l'encadrement de la porte, les bras croisés, alors que Nikos joue avec sa baguette en la faisant tourner dans sa main. Nikos et Greco sont les seuls avec une baguette; Vasilis utilise ses mains. Agnes connait beaucoup de détails à propos d'eux. Les cauchemars qui tiennent Greco éveillé. La peur qui agite Nikos. La froide résolution de Vasilis.
Elle les tuera.

Elle s'étire les doigts après avoir donné le paquet à Greco. “ Think of your question. ” Il mélange les cartes après une pause, puis coupe le paquet. Agnes remet la moitié de paquet sur l'autre, ferme les yeux, puis tire les cinq cartes en son motif favori, le fer à cheval.

Elle fait signe à Greco de retourner la première carte.

Il choisit la carte des désirs présents. Le Chariot.
Puis la carte de l'inattendu. L'Étoile.
Puis la carte de la position présente. L'Impératrice.
Puis la carte du futur immédiat. Trois de coupes.
Et enfin la carte de l'issue. Le Pendu.

Agnes sourit.

What? What does it mean? ” Greco a eu la main qui tremblait quand il a retourné le Pendu. Agnes ne lui en veut pas, elle en sourit même. Son neveu n'a pas l'air d'aller trop mal. “ He's fine. ” Elle pointe à chacune des cartes, dans l'ordre desquelles il les a retournées. “ He's progressing and he wants to be integrated in a group. Good things are coming his way. Life is perfectly okay with him. He's going to celebrate with his friends soon. But what of the hanged man? ” Agnes n'a rien dit en le pointant du doigt. “ You didn't turn it right, ” dit-elle finalement, puis elle se met à rire. “ You did it upside down.Then what? THEN WHAT? ” Il s'énerve. Agnes rit encore plus. “ Oh, they're coming for him, Greco. His path is ending, and they're coming for him. What are you going to do? ” La gifle qu'il lui envoie sur la joue est violente, fait poindre le sang sur le pommette, mais Agnes ne cesse pas de rire. “ His name, ” demande-t-elle quand Greco s'apprête à sortir de la chambre, furibond, alors qu'elle ramasse les cartes en papier pour les déchirer, lasse. “ Tell me his name? ” Il hésite, puis lui adresse un regard noir. “ Salvatore. ” Elle rit encore plus. “ He sure is going to need salvation, ” qu'elle rit amèrement après lui, alors qu'il quitte la pièce comme un boulet de canon, Vasilis et Nikos sur les talons.

___________________


Why are we not taking the plane? You know what a plane is? ” Elle jette un regard ennuyé à l'adresse de Vasilis, qui hausse les épaules, ramenant son cocktail à ses lèvres pour en avaler une autre gorgée. “ It would have been faster but more dangerous as well. At least here, ” il fait en désignant le bateau de croisière qui va les mener jusqu'à Southampton, Angleterre, “ we get to enjoy piña coladas. ” Agnes ne répond pas, se contentant de croiser les bras, en observant les touristas arpenter le deck en bavassant, profitant de la piscine et riant aux éclats, indifférents à la semi-vélane et au sorcier grec sans baguette qui profite d'un peu de paix en voyageant vers une Angleterre qui, ils l'ignorent ces moldus, est en guerre.

La Cosa Nostra a trouvé la maison de Greco le lendemain de sa première lecture des cartes.
Pas de baguettes ou de sortilèges pour eux; des bruits d'explosion et une balle qui s'est fichée dans la jambe de Nikos, les hurlements paniqués de Greco et la main de Vasilis se refermant autour de son poignet, puis le monde se résorbant sous leurs pieds. Elle se souvient du dernier hurlement de Greco, ses yeux noirs vissés sur elle, sa main tendue dans leur direction.

Il est sans doute mort.
Nikos aussi.
Deux de moins.

Vasilis est... plus dangereux. Il est sarcastique et cruel et attentionné et il ne touche pas à son jouet, sauf pour la faire transplaner comme il dit ou pour s'assurer qu'elle ne s'éloigne pas trop.
Il lui a donné un collier qui explosera si elle s'éloigne trop, de toutes manières.
Ils vont en Angleterre, et Agnes ignore ce qu'ils feront là-bas. “ Business, ” a-t-il simplement dit, en la regardant d'un air avide.

Do you speak english? ” demande-t-il soudainement, alors qu'elle est en train de s'endormir sous le soleil méditerranéen. Elle n'a aucune hâte d'aller en Angleterre, apparemment il fait moche là-bas. “ Oxhi. No. ” Elle tourne les yeux vers lui. “ Ne?Oui? “ What? — No means oxhi in english. You need to learn it. I have no interest in learning it. You think you have a choice? ” Il sirote son cocktail sous le regard vide d'Agnes. Il a cette manière étrange de menacer sans hausser le ton, sans grogner, sans la regarder. Il a des lunettes de soleil vissées sur le nez et il ne tourne pas le visage vers elle et bizarrement, Agnes en est presque reconnaissante. Ses yeux bleus trop clairs et trop pâles peuplent ses cauchemars. “ I'll kill you, ” dit-elle brutalement, la phrase s'imposant à elle et dépassant enfin ses pensées. Il tourne lentement le visage vers elle, l'observe à travers les lunettes noires à travers desquelles elle ne peut pas voir. “ Do it in english then, ” dit-il, elle ne comprend pas ce qu'il dit. “ I don't understand.You will.

2001. Agnes se souvient surtout des détails, les trucs qui ne comptent pas réellement.

La blondeur des cheveux de sa mère Antonia, le bronze de la peau de sa mère Amabella, et leurs cris à s'en déchirer les cordes vocales. Le grésillement de la radio, seul élément technologique de la maison, constant, se calant sur les ondes tant sorcières que moldues. L'odeur terrible des cigarettes de sa mère Antonia, alors qu'elle était assise sur le perron, silencieuse et perdue dans ses pensées, Agnes assise à côté d'elle sans oser dire un mot. Le rire incroyable de sa soeur Calla, qui l'agitait toute entière, et on aurait dit, quand elle riait, qu'elle pouvait vous avaler toute crue. Agnes se souvient que des détails, ces choses qui ne servent à rien aujourd'hui sauf à se rendre triste, quand elle se surprend à penser, une cigarette glissée élégamment entre les doigts, assise sur le rebord de la fenêtre en laissant ses yeux embrasser la foule animant toute la journée les rues du Chemin de Traverse.

Agnes n'est plus exactement Agnes aujourd'hui; elle est Priscilla, et ses mères et soeurs ont été capturées, revendues, peut-être mortes; elle l'ignore, et n'a pas réellement envie de savoir, sachant pertinemment que sous la couche d'apathie qu'elle présente au monde, les souvenirs de cette journée fatidique où elle a été arrachée à sa douce vie innocente sont encore douloureux et brûlants. Elle ne se souvient que des détails; des doigts de sa soeur Calla dans les siens, alors qu'elles étaient poussées hors de la maison par leur mère Antonia; l'âtre de la cheminée les soirs d'hiver, les sept femmes assises en face du feu, aussi proches que les flammes le permettaient, alors que sa grand-mère Calliope racontait des histoires d'une voix sûre et chaude; le bruit que faisait la théière en sifflant, et les grognements contentés en buvant la première gorgée de tisane; les rires des hommes, alors qu'ils les prenaient en chasse, bien décidés à les ramener mortes ou vives, pour vendre leurs cheveux ou leurs voix ou leurs présences ou leurs dons ou leurs peaux ou leurs corps ou le reste; la voix d'Elton John qui résonnait dans l'habitacle, les pas de danses de sa mère Cleo alors qu'elle chantait and you can tell everybody, this is your song... sans jamais cesser de cuisiner, la cuisine devenant son théâtre, sa mère, ses deux soeurs et ses deux filles ses spectatrices avides.

Une étrange chose qu'un cluster de Vélanes, tout en harmonie et en délicatesse, en moments purs et en instants terrifiants, comme cet été-là où Agnes se préparait à devenir Vélane, une vraie, en passant le rituel et où les Hommes ont attaqué, surgissant de nulle part en hurlant et en espérant se faire une fortune en attrapant les dernières hybrides et pures Vélanes de la région, pour les revendre à un prix d'or. Une étrange chose que le chagrin, aussi, qui a accompagné Agnes devenue Priscilla pendant des années, tantôt écrasant, tantôt lui donnant la force et la volonté de continuer, malgré tout et surtout contre tout, surtout contre tous, surtout contre Vasilis, l'homme qui l'a achetée pour une misère à cause de sa nature de semie et l'homme qui aurait pu lui arracher les yeux pour se faire quelques Aureus en plus. Il aurait dû; à certains moments, cet étrange chagrin avait rendu Agnes devenue Priscilla si folle de douleur qu'elle se serait arraché les yeux elle-même pour cesser de voir un monde qui n'avait ni saveur ni intérêt sans ses mères Antonia, Amabella et Cleo et sa grand-mère Calliope et sa soeur Calla.

Une étrange chose que le chagrin, Priscilla se répète pour la énième fois en regardant la cigarette se consumer entre ses doigts, la cendre tombant au moindre mouvement de sa main et au moindre mouvement dans la pièce. C'est là où elle dort, une petite chambre au parquet froid et au matelas posé à même le sol, avec une vue imprenable sur le Chemin de Traverse pour peu qu'on se prenne pas des coups dans les murs de traviole qui, sous les toits, semblent changer d'angle chaque jour. C'est là où elle dort mais c'est aussi là où Circea et Masha dorment, sur le même matelas, sauf qu'elles ne sont pas ses soeurs et Priscilla a généralement du mal à dormir. Bien entendu, Circea et Masha ne sont pas leurs vrais noms, mais Scylla ne leur a pas demandé parce qu'elle s'en fiche, au fond, ou du moins elle se l'est tellement répété qu'elle a fini par s'en convaincre (une chose à laquelle elle finira par exceller, avec les ans). De toutes manières, ce n'est pas comme si la communication était facile avec elles deux: Circea parle allemand, Masha russe et elle une version alambiquée quasi-médiévale du grec; et les deux autres sont les seules à avoir des rudiments d'anglais, qu'elles utilisent pour converser à mi-voix et pour faire les yeux doux à leur propriétaire, monsieur Vasilis. Elles sont toutes les trois vélanes, elles sont toutes les deux des demi alors que Scylla est une semi, non pas que ça fasse une quelconque différence aux yeux d'Agnes de Priscilla avant le jour où il lui a expliqué leurs différences de prix et de valeurs.

Une chose étrange que le chagrin. Des fois, elle se surprend à pleurer sans réellement arriver à mettre le doigt sur ce qui lui manque le plus: ses mères? la sécurité de leur petite maison perdue dans la nature? le grésillement de la radio et la voix d'Elton John? ou juste l'impression d'être à sa place?

___________________


Priscilla, it's your turn. ” Elle déteste ce prénom. Il réveille en elle une violence qu'elle ignorait posséder. En fait, tout simplement, elle n'aime pas l'idée d'avoir été renommée, l'idée qu'on lui ait donné une autre identité, comme si elle était du bétail — ce qu'elle est, finalement, entre les mains de Vasilis. Elles sont toutes du bétail, Scylla, Circea et Masha, les trois vélanes (fausse publicité, bien entendu), qui chantent alternativement à l'Angel Dram, un petit restaurant-bar du Chemin de Traverse, à l'ambiance lourdement enfumée et perverse, peuplé d'hommes sans âge qui observent les chanteuses se prélasser sur scène avec une volupté toute travaillée.
Elle déteste ce prénom, elle déteste cet endroit, elle déteste le collier autour du cou qui l'empêche de s'enfuir. Rouge rubis pour elle, bleu saphir pour Circea, vert émeraude pour Masha. Et impossible de penser à les arracher; ils n'exploseraient que plus vite encore.
Scylla, what are you doing? ” la presse Vasilis, en grec cette fois, en revenant dans la petite pièce que les trois filles partagent comme loge avant d'aller sur scène. “ You're already late. Sorry, didn't understand what you said, ” prétend-t-elle. L'anglais lui vient lentement mais assurément. Elle préfère lui faire croire qu'elle ne comprend pas quand on parle d'elle en pensant qu'elle n'y accorde aucune oreille. Elle préfère que Vasilis pense qu'elle est conne, qu'elle ne sait rien.

Seulement, il est plus intelligent qu'elle. Elle aimerait qu'il soit aussi con que les vieux dégueulasses qui viennent fumer cigare sur cigare et boire whiskey sur whiskey à l'Angel Dram, seulement ce n'est pas le cas.

En l'entendant, Vasilis s'approche brusquement, jusqu'à ce qu'ils soient face-à-face, qu'il l'écrase de sa hauteur. Sa bouche est à quelques centimètres seulement de la sienne et Scylla sent un frisson de dégoût descendre le long de sa colonne vertébrale. Elle soutient son regard, pourtant. Il sent la cigarette et le feu de bois. Il lève la main et la pose sur sa bouche, glissant son pouce entre ses dents pour la forcer à desserrer les mâchoire; Scylla goûte le tabac, et un gag reflex la prend brutalement, l'agite toute entière. Il ne bouge pas, son pouce glissant sur ses dents, forçant la lèvre à reculer, révélant la couleur rouge sang sur les l'ivoire à cause de l'herbesangue, dont elle a recommencé la consommation excessive dès son premier pas posés sur les terres anglaises, quelques dix mois plus tôt. Entre temps, Vasilis a pris la Marque, l'Angel Dram a ouvert et elle a l'impression de se perdre, une cigarette après une cigarette, un cauchemar après un cauchemar. Quand est-ce que sa soeur et ses mères viendront-elles la chercher?

Quand est-ce qu'elle parviendra à le tuer? “ You might look like your mouth's dripping with blood, Agnes, but you're no mythological monster, you can't rip off my head. So be nice, go out there, say your lines, play your role, and sing. Okay? ” Il la relâche brutalement, puis écrase sa main contre sa joue, puis sur l'autre, dans deux violents coups qui manquent de la jeter au sol. “ I said: okay? Okay. ” Il sourit, satisfait, avant de se reculer. “ Now get on stage. ” Il sort de la pièce.

Scylla regarde longuement le battant de la porte derrière laquelle il disparaît.

I'll rip off your head, ” marmonne-t-elle en anglais, avant de le suivre dans la pièce principale du bar, collant un sourire magnifique sur ses lèvres.



• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.


Dernière édition par Priscilla Vasilis le Mer 19 Avr 2017 - 21:48, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 16:58

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 679
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
to keep your heart of steel from meltingI will tell you why. Because you are a demon like me. And you do not care very much if other girls have suffered, because you want only what you want. You will kill dogs, and hound old women in the forest, and betray any soul if it means having what you desire, and that makes you wicked, and that makes you a sinner, and that makes you my thing.
2003.I'm going to chop off your hair.

Vasilis sait qu'elle parle anglais, désormais, qu'elle a vite compris les mécaniques du langage et que ce dernier est devenu le sien aussi sûrement qu'il est à lui; inutile pour elle de prétendre qu'elle n'a pas compris l'ordre, ainsi se contente-t-elle de le regarder sans rien dire.
Deux ans ont passé.
Ses mères, sa grand-mère et sa soeur ne sont jamais venues.
Elle n'a jamais questionné Vasilis mais elle sait une chose: elles sont mortes. Elle en est sûre. Inutile de questionner les cartes (elles lui font peur, ces dernières; elle ne les utilise comme prop le soir, pour impressionner les clients).

No.

Vasilis sourit. Il ne l'a jamais mieux aimée que résistante, sa semi-vélane, le petit poulain de sa porte. Circea et Masha ont les cheveux courts, déjà. Elles vendent mieux, elles ont plus de sang vélan dans les veines après tout. Mais Scylla, elle a une présence même sans le don d'attraction des demi-vélanes. C'est sa préférée, celle qu'il a acquis en premier, celle qui lui a rapporté un bon paquet de pognon grâce à Greco, celle qui a encore un feu venger dans les yeux.
Il s'approche trop rapidement pour qu'elle ait le temps de se soustraire à la main qu'il tend et qui s'empare de son menton, comme il le fait souvent, ses doigts s'enfonçant dans les joues. Il est toujours aussi pâle, Vasilis, plus encore depuis qu'ils n'ont pas vu le soleil méditerranéen depuis des mois, des années maintenant. Il est toujours aussi pâle et la Marque des Ténèbres sur son bras ressort d'autant plus sur son avant-bras blanc. Cette Marque n'a qu'une seule influence sur la vie de Scylla: elle donne plus de pouvoir à Vasilis. Ça s'arrête là. Confinée qu'elle est à l'Angel Dram, elle n'a pas l'occasion de voir les ravages d'une Guerre qui n'a de cesse de se mêler aux vies des gens innocents.
Scylla n'est pas stupide au point de penser qu'elle est innocente. Peut-être que c'est pour ça que l'Angel Dram se porte bien malgré tout.
Les doigts de Vasilis s'enfoncent plus profondément dans sa chair, son pouce s'infiltre entre ses dents — blanches, désormais, merci au traitement auquel il la force pour ne pas dégoûter le client, dit-il — jusqu'à ce qu'elle ouvre les mâchoires, son autre main venant enserrer sa gorge quand elle referme ses dents sur le doigt.

Easy, girl.

Elle détend un peu la prise de ses dents et ouvre la bouche. Il l'observe longtemps dans les yeux. Elle se sent si vulnérable, quand il fait ça. Si inhumaine, aussi, un putain d'animal.

I'm going to chop off your hair and I'm going to sell it one strand at a time. I'm going to take your nails and I'm going to sell them all. I'm going to take your molar teeth and sell them too. I'm going to take some blood off you too and I'm going to sell it.And you know what I'm going to do that, Scylla? Because I need the money. And you know why I'm going to use you? Because you're my thing. Everything that is made of you, is mine. Everything that you are and will be, is mine. You're my thing. Understood?

Il la relâche et Scylla ferme la mâchoire, fait claquer ses dents, comme elle l'aurait fait autour de son doigt si elle avait pu. Les canines se referment sur un bout de peau à l'intérieur de la bouche et elle sent aussitôt le goût du sang sur sa langue. Elle passe sa langue sur toutes ses dents, les molaires particulièrement, sachant qu'elle ne peut rien faire pour les empêcher d'être arrachées.
Puis elle lui crache au visage.

Vasilis grogne en essuyant le molard sur sa joue, le revers de sa main finissant contre son jean, ses doigts trouvant ensuite l'ouverture de sa ceinture après qu'il ait jetée Scylla sur le lit.

I really wish you hadn't done that.

___________________


2004. Would you say that the defendant treated you... maybe not good but better than he could have? ” La Guerre est fini et Vasilis a été capturé à la Bataille de Pré-au-Lard. Circea a essayé de s'enfuir en apprenant la nouvelle de la fin de la Guerre et sa tête a explosé. Masha et Scylla ont regardé les gens s'affoler, dans la rue, depuis la fenêtre de leur chambre, puis nettoyer le sang, avant de retourner à leurs célébrations une fois le corps remis aux mains de la BPM. Quand celle-ci a débarqué à l'état de l'Angel Dram pour leur donner le préavis du procès de celui qui est légalement leur père, elles ont juste regardé le bout de papier. Des spécialistes en objets magiques sont venus leur enlever leurs colliers.

Elles sont libres.

Juste comme ça, elles sont libres.

Elles pourraient quitter le pays, après le procès. Masha retourner en Russie, Scylla retourner en Grèce. En quête de Calliope et Antonia et Amabella et Cleo et Calla, des noms qui veulent tout dire mais auxquels elle ne peut même plus associer de visages. En quête d'Agnes, aussi, qui s'est perdue entre temps. Elle n'est plus que Scylla. Scylla la mangeuse d'hommes, qui s'assied sur leurs genoux et les charme jusqu'à ce qu'ils se délestent eux-mêmes de leurs bourses de Gallions. Plus que Scyla.
De toutes manières, où vont-elles vivre? Que vont-elles faire?

Et en Russie et en Grèce, pareil. Où vont-elles vivre? Que vont-elles faire?

Elles ont accepté d'assister au procès et d'y témoigner. Masha est passée première, Scylla n'a pas écouté ce qu'elle a dit. Elle se rend seulement compte qu'elle n'a pas répondu à la question du sorcier de la défense quand celui-ci s'éclaircit la gorge en répétant ce prénom. Agnes. Comme si il voulait dire quoique ce soit aujourd'hui. Comme si ça réveillait pas des monstres dans son ventre et dans sa tête, ce prénom. “ I guess, yes, ” dit-elle au grand soulagement de celui qui s'est fait avocat du diable. “ If you consider than giving us necklaces to cut off our heads and raping us once or twice is, of course, being better off than the last of the Rejects, ” rajoute-elle ensuite à sa grande surprise et sa toute aussi grande colère. “ Agnes, ” dit-il d'un ton conciliant, “ your friend... your sister, Masha, never mentioned that. You don't have proof of what you're saying, do you? ” Scylla sourit. Un petit sourire qui se transforme en une seconde en moue innocente, heurtée. “ You-you want proof? ” demande-t-elle avec une voix parfaitement larmoyante et le sorcier de la défense devient livide parce qu'après tout, comment ose-t-il demander ça à une présumée victime de viol?

Stephan Vasilis est condamné au Baiser du Détraqueur, puis à la prison à perpétuité quand celle-ci est abolie.

Did you lie? ” lui demande le sorcier de l'accusation avec lequel Masha et lui ont travaillé cette dernière semaine pour le vendre en pâture aux Détraqueur. Elles sont en train de ramasser leurs affaires, doigts tremblants, enfin libres. Le jugement final leur a donné l'Angel Dram et l'appartement au-dessus. Elles avaient seize and quinze ans quand elles sont arrivées au Royaume-Uni, il les a adoptées pour ne pas qu'on lui pose trop de questions. Cela semble juste qu'elles héritent de cet endroit où elles ont passé les pires années de leurs vies. “ On the stand, ” précise le sorcier de la défense quand Scylla lui renvoie un regard impavide. Masha n'arrête pas de pleurer et elle lui caresse le dos d'un air absent en espérant la rassurer. Cela fait bien longtemps que ses larmes se sont séchées, à elle. Parfois, Scylla a l'impression qu'il n'y a pas grand-chose, en elle. Qu'il n'y a plus rien, à dire vrai. Qu'elle est juste une coquille vide, une page blanche sur laquelle Vasilis avait dessiné une fille. Everything that is me wasn't made by you, adresse-t-elle mentalement aux Mangemorts auquel on a passé les fers aux poings et qui est conduit dans une autre pièce, entouré par deux Aurors. Ses yeux bleu pâle se lèvent une dernière fois pour se poser sur elle. Elle lui sourit.

Does it matter?

___________________


Elles sont retournées à la maison.

La maison, c'est l'Angel Dram et leur petite chambre avec un unique matelas sur le sol.

La maison, c'est un bar désormais vide, qui va sans doute tomber en ruines.

La maison c'est l'un et l'autre.

Masha n'arrête pas de pleurer.

Scylla ne sait pas quoi faire. Elle passe des heures à la fenêtre, cigarette à la main quand elle ne mâchonne pas de l'herbesangue. Sortir, après toutes ces années, lui fait peur.

Elle a exploré les lieux non pas comme la petite chose qu'elle était avant, mais comme la nouvelle co-propriétaire. Elle a fait l'inventaire, une fois, puis trois fois, pour être sûre. Elle est vite arrivée au bout du terrain de jeu.

Il faudra qu'elles sortent, un jour.

Demain.

La vie va tellement vite. La ville se reconstruit déjà.

Masha les a abonnées à la Gazette jusqu'à sa fermeture. Elles ont fait tous les mots croisés.

Elles ont des POW. Elles ont de l'argent, même si la plupart a été saisie par le Gouvernement. Elles prennent des photos. Elles rient.

Masha pleure toujours la nuit, en touchant le creux de son cou où reposait le collier. Où Circea posait des baisers réconfortants. Scylla la prend dans ses bras et la berce en pensant à Calla.

Elle aimerait retrouver sa soeur, sa vraie soeur. Mais elle est sans doute morte. Elle devrait demander aux cartes.

Elle s'est fait un vrai deck de cartes. Pas celui qu'elle utilisait au Dram sous l'égide de Vasilis, non, celui-là elle l'a foutu au feu. Elle s'en est fait un nouveau.

Elle a utilisé de l'encre de chine et de la peinture rouge et blanche. Il est étrange, le style des dessin est précis mais il rend mal à l'aise. Il y a quelque chose de pas agréable à ces dessins qui sont trop sanglants. Au sang qui coule des plaies du coeur du trois de coupes, au regard vide du Pendu.

Des fois, elle demande aux cartes où est Salvatore Greco et elle rit encore.

Des fois, elle demande où est Gaetano Greco et elle fronce les sourcils.

Des fois, elle demande si Circea est en paix et elle ne dit jamais la réponse à Masha.

Des fois, elle demande simplement: what about me?

Elle a oublié ce qu'elle faisait là. Elle a vu une pub, sans aucun doute. Masha n'arrête pas de pleurer et n'ose pas sortir. Scylla a décidé qu'il était temps de le faire. Elle est allée à l'audition après avoir vu la publicité sur le Chemin de Traverse. On lui a donné un numéro et elle attend patiemment en jouant avec son POW. Elle a acheté un synthé portable sur le chemin. Elle devrait peut-être faire attention à ses dépenses, elles n'ont pas beaucoup d'argent après tout. Mais elle n'a pas pu résister. Elle ne sait même pas encore ce qu'elle va chanter.

Scylla est perdue dans ses pensées quand on s'assied à côté d'elle, qu'on rentre sans faire attention un genou dans le sien et qu'on se met à rougir d'un air idiot quand le regard noir de la semi-vélane se braque sur soi. “ Sorry.Yes, you can be, ” dit-elle en retour, regardant d'un air critique la fille à l'accent qu'elle a appris à différencier comme posh, les vêtements tout proprets et la coupe de cheveux indécemment parfaite. Elle a l'impression que c'est la première fille qu'elle voit depuis une éternité, depuis la Grèce. Elle est jolie, Scylla imagine. On lui a donné le numéro avant le sien, voit Scylla. “ What's your name? ” demande-t-elle, mais elle est interrompue par un des organisateurs de l'évènement de recrutement qui se précipite vers elles pour leur poser des question. “ Hey girls, want to answer some quick questions for me? Yes, sure. No. ” Il esquisse un sourire aux lèvres pincées à Scylla qui se contente d'arquer un sourcil avant de glisser une feuille d'herbesangue sous sa langue, mâchonnant en observant la caméra se braquer sur sa voisine seulement, celle-ci se redressant en s'éclaircissant la gorge. Il lui demande son nom — Lexie, what kind of name is that? — puis d'où elle vient et ce qu'elle va chanter, ce qu'elle refuse de dévoiler avec un petit sourire, pour garder la surprise. “ What brought you to participate to MFactor? ” Scylla avait presque oublié le nom de l'émission. “ I love music! I think it's a great way to express yourself (...). ” Quand elle a fini et que le mec part après un regard interrogateur à Scylla qui lui tire une langue plus rouge que d'habitude, la rousse se tourne vers la blonde pour mieux la regarder. “ Please reassure me: all of it was just bullshit, right? What? What do you mean? ” Elle a l'air prise sur le fait, Lexie whatever her last name is. Scylla lève les yeux au ciel. “ That was the most boring answer ever to the most boring question ever. You should have told him to fuck himself. Well, some of us have manners. ” Elle semble vexée. Scylla lève encore plus les yeux au ciel. “ Right. ” Elles se taisent, mais Lexie ne part pas.

Number thirty-nine? Here you are, I've been looking for you! Do you know where number fo- there she is! Lovely. Okay! Alexandra and Priscilla, right? Lexie. Scylla. Good! Okay. Follow me please? ” Elles sont menées backstage, alors que le numéro 38 est encore en train de chanter devant les juges. Lexie a l'air nerveuse, Scylla lui jette un regard en coin alors que 38 est en train de se faire démonter sur scène. “ Come on, you'll be fine. Just... just express yourself, ” fait-elle d'un air dramatique quand le coordinateur revient vers elles pour mener Lexie sur scène. Une grimace, et la blonde est sur scène.

Elle répète des choses nulles que Scylla n'écoute pas. Son nom, d'où elle vient, son âge, des détails insignifiants. Scylla remet de l'herbesangue sous sa langue. Elle a refait la stock dans une boutique du Chemin de Traverse. Le goût de l'herbesangue lui avait manqué, Vasilis ne lui en procurait que de la sèche ou de la rance. Elle sent ses vaisseaux sanguins se dilater, une douce euphorie qui ne durera qu'une minute s'emparer d'elle. Elle se sent bien. Elle va kill it sur scène. Elle le sent. Ça va être drôle, au moins. Et puis-

It's a little bit funny...

Il y a sa mère Cleo dans la cuisine et elle chante et elle danse avec un Elton John imaginaire, alors que la radio grésille. Calla et Agnes la regardent sans rien dire, assise parterre, en riant avec tant de tendresse que d'admiration et de bonheur. Cleo se penche et tend la main; Agnes l'attrape pour sauter sur ses pieds et danser, chanter avec elle. Quand la chanson se finit, Cleo fait un mouvement du poignet et elle revient au début, la chanson. Calla les rejoint pour danser. Sa mère Antonia, cigarette à la main, les observe depuis l'encadrement de la petite maison étroite qui les a vus naître et grandir et vivre, qui a vu leurs ancêtres mourir. Sa grand-mère Calliope, qui commence à devenir vieille, descend difficilement les marches jusqu'à s'y asseoir pour les regarder. Sa mère Amabella regarde depuis le feu dans la cheminée qu'elle entretient pour faire chauffer le ragoût. Elles dansent et elles chantent. It's a little bit funny, this feeling inside, qu'elles disent pour la énième fois en riant, heureuses, juste heureuses, les fleurs dans leurs cheveux et les tâches de rousseur sur leurs peaux et la menace des Hommes encore loin, encore loin.

Dans ses rêves, ils arrivent toujours à ce moment. And you can tell everybody, this is your so- sauf que Cleo est interrompue par le couteau que Nikos plonge dans sa gorge et Amabella se met à crier alors que des chiens lui déchirent la peau et les muscles des jambes, et Calliope hurle, hurle, hurle, et Calla enfonce ses doigts dans la main d'Agnes et lui arrache deux doigts quand elles sont séparées et Antonia se fait frapper tellement de fois qu'elle ne ressemble plus à rien et Agnes est debout au milieu, elle ne bouge pas. Dans ses rêves, la radio continue de grésiller et se transforme en les hurlements horribles de ses mères et sa grand-mère et sa soeur. Dans ses rêves-

Lexie a les joues roses quand elle revient backstage. Scylla est carrément pivoine. “ Well done. ” Elle a chanté sa chanson. Your Song, à vrai dire, donc elle imagine que cette chanson appartient un peu à tout le monde, même si elle veut tout dire pour elle, même si elle lui rappelle le meilleur été de sa vie, celui où elle aurait dû devenir Vélane, et le pire en même temps, celui où tout lui a été arraché. “ Thanks, ” fait Lexie d'un air digne. “ You're coming back next week?Yes! It's so exciting! ” Scylla se sent sourire. What a fucking dork. Elle la déteste officiellement. “ Are you scared?What? No. Should I be? ” Lexie hausse les épaules. Elle a encore les joues très roses. C'est stupide. Scylla trouve ça très stupide. Tout son visage est stupide. “ I don't know. I think it's nerve-wrecking. ” Elle s'agite en attendant le retour du coordinateur qui parle aux coaches, regardant partout autour d'elle avec des grands yeux excités. “ Cool instrument by the way. Ah. Yes. Thanks. ” Elle perd un peu de son mordant à son contact. “ I wanted it red so it'd match my hair but. Well. ” Elle la déteste. “ You can't always get what you want, ” dit-elle avec un ton docte. Scylla lève les yeux au ciel. Elle sourit. Fuck it. “ Nice words of wisdom, Alexandra. Do you have much more of them in stock? ” Elles sont interrompues par le coordinateur revient vers elles pour amener Scylla sur scène et sortir Lexie. “ Well, uh...B break a leg! ... thanks. ” Elle lui sourit et s'en va. Scylla se sent malade. C'est la seule raison pour laquelle son coeur bat trop vite, trop fort dans ses oreilles. Elle entend encore le hurlement de sa grand-mère Calliope.

So what are you going to sing for us? ” demande la Warbeck en question après qu'elle se soit présentée sur scène.

A muggle classic. You Can't Always Get What You Want, ” lâche-t-elle du bout des lèvres avant de jouer le premier accord.

___________________


Scylla sait plus trop comment elle a rencontré Hwan, elle sait juste qu'il est... décemment mignon. Elle est occupée à liker son nom impressionnant de photo sur MSN, assise sur un des canapés de la maison des candidats. L'audition — et la rencontre de Lexie — l'a incitée à sortir de plus en plus. Elle a acheté un chat. Des vêtements qui lui vont mieux que les robes trop révélatrices que Vasilis leur donnait. De la nourriture. Trop de nourriture. Masha ne veut pas sortir de la maison. Elle s'occupe de Plumette, leur chat, et elle hante le Dram comme une âme en peine. Elle se referme sur elle-même alors que Scylla tente de s'ouvrir en monde. C'est dans ce dernier qu'elle a rencontré Hwan, complètement par hasard, et sans savoir qu'il était célèbre. C'est sans aucun doute le fait qu'il le soit qui a incité Scylla à le rappeler. Après tout, elle a consulté les cartes: elle sera entourée de stars. Autant commencer dès maintenant.
Elle a été sélectionnée (Lexie aussi), elle vit désormais en autarcie avec le reste des candidats. Ils sont tous nuls, sauf Hiram, à côté duquel elle est assis pour commenter chaque photo de Hwan. Ils sont en train de débattre si elle devrait lui envoyer une slutty selfie ou pas à mi-voix, en espérant sans trop y croire que les micros des caméras ne les entendent pas, normalement ils sont pas filmés là. Ils sont constamment épiés. Scylla trouve ça étrange, mais plutôt plaisant. Elle aime bien être observée, tant qu'on la nourrit à sa faim et qu'on la force pas à faire des choses qu'elle ne veut pas. Masha n'arrête pas de lui demander quand est-ce qu'elle revient. Scylla ne répond plus à ses messages.

C'est pas vraiment une paix intérieure, mais presque. Il se passe toujours un truc, dans la maison des candidats. Il y a aussi toujours de la merde à fouiller, des anciens drames à remuer, des sob stories à exploiter. Ils disent que Scylla ne renoncera à rien pour faire le buzz. Scylla dit juste qu'elle s'emmerde.
Hiram et elle sont en train de débattre si c'est un pli du t-shirt que porte Hwan ou alors son téton qu'est érigé sous le tissu, zoomant sur la photo d'un air très scientifique, WhatsHerName se met à parler. Tout le monde s'appelle WhatsHerName dans la tête de Scylla, sauf Hiram et Lexie bien entendu. C'est une membre des LJ. Sporty. Certainement le nom le plus ironique de tous les temps. Scylla n'aime pas les LJ. Sauf Lexie bien entendu. Elle trouve le nom stupide, déjà. Little Jinx. Et puis elles sont trop...

WHO ATE MY CHEESECAKE?

Bruyantes.
Scylla lève la main. “ Do you know how to read? ” fait Sporty d'un air énervé, en lui lançant à la tête le tupperware avec son nom clairement écrit dessus. Elle sait pas viser et ça finit aux pieds de Scylla qui replie aussitôt les jambes avec un air dégoûté comme si tout ce que touchait Sporty était contaminé. “ I thought I was doing you a favour. ” À vrai dire, c'est Hiram qu'a mangé ce foutu cheesecake même si pour être honnête, c'est Scylla qui le lui a apporté. Elle a bien remis la boîte, vide et léchée de fond en comble, dans le réfrigérateur. “ What is that supposed to mean? ” Tout le salon, où quelques candidats étaient en train de discuter à mi-voix, en riant ou en regardant la MirrorTV est soudainement très silencieux. “ I thought I was doing you a favour, ” répète simplement Scylla d'une voix égale et d'un ton plat, les yeux vides. “ Scylla, ” l'avertit Hiram. “ What? I mean it. Those things are full of calories, you know? ” Le sourire de Sporty pourrait geler des volcans. Scylla se penche pour ramasser la boîte et lire son nom. “ What do you mean? ” répète-t-elle d'une voix froide mais Scylla est interrompue par Sweet Spice (elle a vraiment du mal à se souvenir des prénoms de tous les Little Jinx (sauf Lexie) et c'est un peu avec mauvaise foi) qui débarque avec un gros froncement de sourcils, Lexie sur les talons.

Aussitôt, Scylla se redresse sur son séant, un peu malgré elle. “ What's happening here?Nothing. Sporty threw a box at me. I mean, I get it. I too would throw temper tantrums if my name was... Cha-orch. It's pronounced Sorcha you fucking-- So you can read? ” dit précipitamment Hiram comme pour noyer le poisson. “ I am full of surprises. I know. ” Elle tend la boîte à Sweet qui s'est rapprochée avec des sourcils froncés. Lexie s'est pas rapprochée. Scylla fait la moue. “ Are you going to say sorry now?

Scylla sourit. “ What? To who? To Saoirse.Is that how it's pronounced? Yes it is, you-- Yes. ” Scylla hoche la tête, l'air d'évaluer la situation avec de se lever, arrachant le tupperware des mains de Sweet pour s'approcher de Sporty sur l'épaule de laquelle Lexie est en train de tapoter comme pour la calmer. (Si Lexie ne viendra pas à elle, elle viendra à Lexie).
Elle tend le tupperware à Sporty qui a toujours les sourcils froncés et l'air prête à cut a bitch. “ I'm sorry, ” dit-elle, avec suffisamment de sincérité dans la voix pour qu'elle voit les yeux de Sporty s'agrandir puis rapidement se plisser d'un air méfiant. “ I'm sorry that you were not good enough on your own that you were teamed up with the best singers in the house even though you clearly don't deserve your place on the line-up- That's enough, intervient Sweet en faisant reculer Scylla, qui se laisse faire. — -I'm sorry you're nothing more than a Squib whose only talent is playing ball and I'm sorry-- ” La main de Sporty part mais Scylla attrape son poignet, arrêtant la gifle en plein mouvement. “ Come on, keep your temper maybe? Be a good sport. I will-- That's enough, Hiram, get your thing! Don't call me that. ” Scylla relâche le poignet de Sporty, lui envoie un petit baiser. “ Put less icing on your cake next time. ” Elle ne regarde pas Lexie mais sent son regard sur elle. “ I pity you, ” Sporty crie après elle alors que Scylla est guidée par Hiram jusqu'au canapé de nouveau. “ I can definitely see his nipple, ” dit-elle sans écouter, retournant à sa contemplation du profil d'Hwan. Elle va définitivement lui envoyer une slutty selfie.

___________________


How are we feeling today?Good. Good...? Last week, you were sadly in the bottom two but you were luckily saved from elimination, by your coach Myron Wagtail I might add. Are you scared for this week's performance? How are you feeling? I think I said: good. Yes but, regarding the performance? It'll be just fine. Last week was... Yes? I had a lot on my mind. But this week, I'll give it 90% which is 60% more than usual. I'll be fine. Okay... What are you going to sing to win over the judges then? Something... sweet. You'll see. Sweet? Yes. What? I can be sweet. Vulnerable. Want to see my best impression of Sweet Spice?No... thanks... That's sad. I'm really good at being obnoxious. Hm, ok. So... it's official, right? You and Hwan from Wand Direction? Ah. Haha. Yes. Have you seen the picture he posted? I look so good on it. But yeah. It's official.How long have you two been a thing, if I may ask? Woah, you really make a good Sweet Spice impression too! It's pretty recent. He's a sweet boy, Hwan. You're not the first MFactor's participant to date someone from Wand Direction... is there some tension between you and Lexie? I wish. She's a sweet girl too, Lexie. She's really nice. I think she's the only member of Little Jinx that I actually like. Maybe it's because she's actually talented? It's no use to remind our viewers your antagonism towards girl band and MFactor sweethearts Little Jinx. No use indeed. Makes me wonder why you're doing it. Hm, yes. Some talk about jealousy but, between you and me, Scylla. What is it really that keeps you from succumbing to the jinx? Do you think I should be jealous? What? No! What I meant to ask is-- I'm not jealous. They tire me is all. I don't exactly care about any of them.Except Lexie?Except Lexie. We actually met at our first audition. We were one after the other. Really?! Neither of you eever mentioned that!Really. I knew by then she was really good. Little Jinx truly doesn't deserve. So not jealousy then... but envy? What. — Nothing. Can we talk about where you're coming from? Again? It's very mysterious and you're one of the only foreign participant. Our viewers are curious. Some of them didn't leave the UK for quite some time. So sad. Yes, yes... so you were born in Greece, am I right? Yes. You're a Veela. A quarter of that at least. And here I thought being a journalist only meant being obnoxious. You did your research. Good! Mental pat on the back. How did it feel leaving your old lifestyle as a Veela behind to join something as mainstream and broadcasted as MFactor?Well that's not exactly what happened. There was a war in the middle. Surely you've heard of it. You were a Reject, right?No. Not exactly.You don't want to talk about it? You're not asking questions. Get to the point. Don't you miss it sometimes? Not being watched all the time. The peace, the quiet. The simplicity of this lifestyle.

Scylla ne répond pas pendant un long moment. Elle regarde ses ongles un instant, la pause rare indicatrice du mensonge qui va suivre.

I don't. ”  



• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.


Dernière édition par Priscilla Vasilis le Jeu 20 Avr 2017 - 1:12, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 16:59

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 148
‹ crédits : SCHIZOPHRENIC.
‹ dialogues : lightseagreen


‹ âge : apparemment, il a 44 ans, mais il est mort à 37 alors c'est un peu compliqué.
‹ occupation : parasite (again).
‹ maison : il était à Gryffondor.
‹ scolarité : de 1971 et 1978.
‹ baguette : il n'en a plus.
‹ gallions (ʛ) : 747
‹ réputation : on dit qu'il est mort ? sauf que hé, surprise, ce n'est plus le cas ! ex-taulard, on le disait taré, on disait que c'était un sale traître sauf que finalement, c'était pas lui. bref, on dit beaucoup de choses fausses, visiblement.
‹ particularité : animagus, il se transforme en gros chien noir.
‹ faits : il a passé 12 ans à Azkaban et est le premier à avoir réussi à s'en échapper - c'est le parrain du Sauveur alors show some respect, dickheads - il a passé 8 ans dans le Voile et est aussi le premier à avoir réussi à s'échapper (sauf que ça, il sait pas trop comment il a fait) - on dit qu'il est bloqué dans le passé et c'est peut-être un peu vrai, mais on va dire qu'il a le droit - le voile s'est entiché de lui et veut le récupérer mais not gonna happen.
il se sent bien souvent plus à l'aise quand il se transforme en clébard que quand il est humain (les émotions, c'est assez dur à gérer dernièrement) - il est super bon en métamorphoses et c'est aussi un très bon duelliste.
‹ résidence : 12 square grimmauld.
‹ patronus : un gros toutou.
‹ épouvantard : le voile.
‹ risèd : ses amis, heureux et accomplis.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t7143-sirius-the-shooting-star
tu mdeg

• • •

You tell me to hold on. Oh you tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong. 'Cause I'm bleeding out So if the last thing that I do Is to bring you down, I'll bleed out for you. (bleeding out)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 17:02

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 707
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
JE TE MERDE MARION bouuh

• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 17:03

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always ready.
‹ inscription : 02/04/2017
‹ messages : 269
‹ crédits : lilousilver
‹ dialogues : goldenrod


‹ âge : dix-huit ans
‹ occupation : membre des Little Jinx, actuellement en compétition au MFactor télécrochet musical diffusé sur Wizmusic.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : de 1997 à janvier 1999
‹ gallions (ʛ) : 707
‹ réputation : posh spice est globalement assez appréciée du public, mais comme elle n'est jamais impliquée dans le moindre scandale, ce n'est pas celle dont on parle plus. bitch, c'est aussi le mot doux par lequel on l'appelle quand on est fan des Wand Direction et qu'on supporte mal que l'un d'eux soit off the market à cause d'elle.
‹ particularité : traceuse
‹ résidence : elle habite dans une grande maison réservée aux candidats du MFactor, un peu en dehors de Londres. Sa chambre, puisque partagée avec cinq autres filles, est la plus grande.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : la noyade
‹ risèd : sa meilleure amie Brienne vivante et le reste du squad de Poudlard réuni et soudé comme avant.
Voir le profil de l'utilisateur
MY WIFE



• • •

And so I cry sometimes when I'm lying in bed just to get it all out what's in my head and I, I am feeling a little peculiar. And so I wake in the morning and I step outside and I take a deep breath and I get real high and I scream from the top of my lungs: what's going on?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 17:05

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 679
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
sirius; À LA NICHE

lexie; ......... graouh graouh graouh graouh

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 17:06

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 346
‹ crédits : kiddo (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 786
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 17:07

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 17/04/2017
‹ messages : 253
‹ crédits : nephilim, tumblr, virginia woolf.
‹ dialogues : antiquewhite ou tan.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : officiellement vingt ans.
‹ occupation : candidate au télécrochet musical MFactor.
‹ scolarité : aucune.
‹ baguette : cheveu de vélane, something something.
‹ gallions (ʛ) : 679
‹ réputation : je suis une connasse imbue d'elle-même qui est surtout gardée dans l'émission pour foutre la merde. je me fous du monde, je suis une drama queen et j'ai un trop de wits pour que ce soit unique. je suis un quart de vélane mais ce n'est pas ça qui me rend dangereuse, mais le fait que je n'hésite jamais à faire la fouille-merde.
‹ particularité : semi-vélane, quart de vélane.
‹ faits : j'ai grandi dans une communauté vélane jusqu'au jour où j'ai été capturée pour être revendue à un homme d'affaires grec qui m'a ramenée au Royaume-Uni en 2001, où il a pris la Marque et m'a enfermée dans son bar-restaurant dans lequel je chantais et me trémoussais sur scène (et les genoux des clients) pour gagner le prix de mon existence. Mon propriétaire a été condamné à perpétuité à la fin de la Guerre et je vis seule depuis. Je me suis tant persuadée d'être indifférente à ce monde cruel que je suis plongée dans une profonde apathie pour tout ce qui n'est pas ma petite personne (et Lexie).
‹ résidence : maison des candidats de MFactor.
‹ patronus : impossble à invoquer.
‹ épouvantard : une radio grésillant les cris de mes mères, ma soeur et ma mrand-père hurlant de douleur.
‹ risèd : de la musique, ma chanson préférée, la présence réconfortante de ma famille.
Voir le profil de l'utilisateur
où t'as eu ma chanson d'audition à mfactor????

• • •

but oh my dear, i can’t be clever and stand-offish with you: i love you too much for that. too truly. you have no idea how stand-offish i can be with people i don’t love. i have brought it to a fine art. but you have broken down my defences. and i don’t really resent it.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PRISCILLA ⊹ UPROOTED.   Lun 17 Avr 2017 - 17:08

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 15/04/2017
‹ messages : 346
‹ crédits : kiddo (avatar), astra (signature).
‹ dialogues : cadetblue


‹ âge : 19 ans (04.10.84)
‹ occupation : batteuse titulaire des Holyhead Harpies et étudiante en 1ère année en biologie et écolomagie sous-marine au Merge School
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1996-2003.
‹ baguette : en bois de châtaignier, elle mesure à peine vingt-deux centimètres et est toute fine. le cœur de sa baguette est une dent de Doxy (étonnement, c’est une créature qui lui ressemble beaucoup)
‹ gallions (ʛ) : 786
‹ réputation : looks like a cinnamon roll but could actually kill you
‹ particularité : waterbender
‹ faits : dans le milieu du Quidditch, elle est une joueuse assez atypique, feignasse invétérée, sous-estimée pour sa taille, 1m55 et ses 42kg. elle est une drama queen autant sur le terrain que dans la vie réelle. c'est la chouineuse et la lazy ass des Holyhead Harpies. obsédée par Witchy Kitty (et Hello Kitty aussi). c'est une peste. passionnée par le nail art.
‹ patronus : une chauve-souris
‹ épouvantard : mysophobe, son épouvantard représente une benne à ordures répandant tout son contenu dégueulasse un peu partout
‹ risèd : sa mère vivante et guérie et belle et aimante – elle l’a perdue en 2003 durant l'attentat de Ste-Mangouste mais vit encore assez mal la mort de sa mère, même si elle n’en parle pas
Voir le profil de l'utilisateur
je t'ai stalkée je suis fan 2 toi :$$$$$$ SIGNE SUR MES BOOBS PLZ!!!!

• • •

hazelnut ☽ your eyes are like sapphires sparkling so bright. they make the morning radiant and light.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

PRISCILLA ⊹ UPROOTED.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Priscilla
» Belial & Priscilla - Tel père, telle fille... Ou pas. [validés]
» Elvis Presley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line :: validés
-