Partagez | .

sujet; LYAGUS + we need to talk
MessageSujet: LYAGUS + we need to talk   Lun 3 Avr 2017 - 13:37

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 20/01/2017
‹ messages : 296
‹ crédits : eledhwen pour l'avatar et crackle bones pour la signature.
‹ dialogues : steelblue.


‹ liens utiles :
JuneReaghanRonaldDaphneMoodLorcànRemus

‹ âge : trente-huit ans.
‹ occupation : Elle est conseillère au cabinet du ministre, c’est une position idéale pour elle puisqu’elle est au cœur de l’action politique du moment. Son mentor - un homme proche du ministre actuel - l'a hissé jusqu'à ce poste, il compte beaucoup sur elle et elle, elle compte beaucoup sur leurs erreurs pour un jour être en haut du podium. Elle prend ce travail très à cœur et essaie de glisser ses propres idées. Si elles sont ignorées pour l’instant, elle ne désespère pas à se faire entendre un de ces jours. Elle siège également en tant que juge au magenmagot principalement parce que ça lui permet de se rapprocher de la population sorcière en s’occupant des affaires courantes. Tout est un moyen pour gagner la confiance des gens.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1977 et 1984.
‹ baguette : Sa plus fidèle compagne. Elle est en bois de frêne, elle contient du crin de licorne et mesure vingt-cinq centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 579
‹ réputation : Aux yeux des siens, c’est une lâche, elle n’a pas cherché à retrouver Rohan quand on lui a annoncé qu’il n’était peut-être pas mort et elle n’a pas pris les armes pour combattre le gouvernement de Voldemort alors que sa sœur l’aurait fait, mais elle n’est pas Alison et ne le sera jamais. Aux yeux des autres, c’est une garce parce que c’est elle avant tout le reste, parce que c’est une grande gueule qui n’hésite pas à vous enfoncer dès qu’elle en a l’occasion. Si vous ne lui êtes plus utile, elle va se débarrasser de vous sans aucun remord. Lyanna c’est une main de velours dans un gant de fer. Elle sait que se comporter comme ça est indispensable pour monter en grade.
‹ particularité : aucune.
‹ résidence : elle a un appartement sur le chemin de traverse.
‹ patronus : C’est un sort qu’elle a du mal à faire aller jusqu’au bout, sa baguette ne produit que des volutes argentées, rien de plus. Ses souvenirs heureux sont toujours parasités par le visage ensanglanté d’Alison.
‹ épouvantard : Même après tout ce temps, son épouvantard prend la forme des cadavres de la famille Helvar parce qu’elle n’a jamais réussi à faire son deuil.
‹ risèd : Elle a des rêves de grandeur. Elle s’est toujours vu ministre de la magie alors son risèd la montre assise sur le siège qu’occupe l’autre guignol avec un grand sourire sur les lèvres.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6943-lyanna-the-crown
Helvar, Rohan. Lyanna doit en avoir le cœur net. Est-ce réellement lui ? Il n’y a pas quinze Rohan Helvar dans le monde, ça ne peut pas être quelqu’un qui possède le même nom et le même prénom. Elle a quitté Delilah un peu fébrile et se dirige maintenant en direction du bureau d’Angus. Elle ne lui a plus parlé depuis si longtemps et elle ne sait pas vraiment comment elle sera reçue. Probablement très mal, elle l’a envoyé chier et menacé avec sa baguette la dernière  fois qu’il y a eu confrontation entre les deux. Le dos bien droit, elle déambule dans les couloirs du Ministère, adressant quelques sourires crispés aux personnes qu’elle croise et qui la saluent. Certains essaient de lui parler, mais elle élude les demandes en leur répondant qu’ils peuvent repasser plus tard, elle a plus urgent à régler en cet instant. Elle doit savoir si elle a été une horrible personne depuis le début. Et elle a de plus en plus la conviction que c’est le cas. Elle se souvient ce qu’elle a dit à Angus à propos de ses recherches, mais elle n’a pas la même force mentale que l’ancien insurgé. La preuve, pendant que lui combattait les mangemorts et les loups-garous, elle, elle était au chaud au Ministère. Lyanna n’est pas une femme d’action, loin de là. Pas par lâcheté, mais plus par ambition. Quand elle pénètre dans l’ascenseur qui va la conduire jusqu’au bureau d’Angus, elle songe avec effroi qu’elle a vraiment manqué à son devoir de marraine. Elle a abandonné Rohan et elle a perdu espoir sans vraiment le chercher et elle a perdu espoir après toutes les pistes qu’Angus lui avait mis sous le nez. Elle n’aurait jamais dû perdre espoir. Elle n’aurait jamais dû se dire qu’elle devait faire son deuil au même titre qu’elle devait aller de l’avant après la mort de sa sœur et sa famille. Mais c’était si douloureux de se rappeler de Rohan et Douglas et Alison et Eleanor et Simon. L’ascenseur se bloque enfin à l’étage du département de Gallagher. Elle croise les doigts pour ne pas le croiser, elle n’est pas d’humeur à tenir un échange avec lui et elle n’est pas sûre non plus de la manière dont elle pourrait réagir face à lui. Bouleversée comme elle est, possible qu’elle lui envoie sa main dans la figure au lieu de faire comme d’habitude et de le remettre à sa place avec une simple réplique.

Des employés déjà présents dans le bureau la regardent passer avec une certaine appréhension. Ils savent que quand elle descend dans ce département c’est pour s’en prendre à leur chef. Mais pas cette fois. Elle s’arrête à côté d’un homme qui vient tout juste de s’installer à son bureau. « Helvar est arrivé ? » Il lève la tête et devient un peu plus pâle. Lyanna s’empêche de rouler des yeux. Possible qu’il pense qu’elle s’est trouvé une nouvelle victime en plus de Gallagher. « Euh… je crois… il est un peu plus loin. » Elle lève la tête dans la direction que lui pointe l’homme et en effet, elle voit le sommet du crâne d’Angus. Elle le remercie et va dans sa direction. Arrivée à sa hauteur, elle croise ses bras. « Angus. » Fait-elle en guise de salutations. Elle ne peut pas faire mieux à l’heure actuelle. Une boule s’est formée dans sa  gorge parce qu’elle sait comment va se passer la conversation et ça ne va pas lui faire du bien. « Est-ce qu’on peut se parler dans un endroit un peu plus privé ? » Ils ne sont plus parlés depuis des lustres, s’il refuse, il est totalement dans son droit. Mais elle n’a pas envie qu’il refuse. Pas envie du tout. « J’ai vu la liste des héros de guerre. » Poursuit-elle à voix basse pour essayer de le faire bouger, pour qu’il comprenne qu’elle a vu Rohan et qu’elle veut des réponses de ce fait. Elle veut une confirmation que leur filleul est en vie et que c’est bien lui. Lyanna veut pouvoir le voir et s’excuser de ne pas avoir été à la hauteur de son rôle. Si Rohan est effectivement en vie, elle fera tout pour se faire pardonner. Absolument tout.

• • •

iron lady take my hand, stay Joanne. heaven's not ready for you, every part of my aching heart needs you more than the angels do.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LYAGUS + we need to talk   Mar 6 Juin 2017 - 13:12

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 27/09/2016
‹ messages : 360
‹ crédits : ♠Moony.
‹ dialogues : #DF6D14


‹ liens utiles :
‹ âge : 46 ans
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1969 et 1976.
‹ gallions (ʛ) : 1224
‹ réputation : Je suis taciturne et renfermé depuis le massacre de ma famille. Il m'arrive aussi d'être irascible.
‹ faits : Avant de perdre ma famille j'étais d'un caractère jovial et insouciant, j'étais sociable. Depuis je suis renfermé et ne pense qu'au but que je me suis fixé de retrouver mon neveu. Je suis un semi-loup depuis mon affrontement avec Claevis le Geri des Thurisaz. J'ai passé 2 ans à Azkaban de début 1999 jusqu'au 30 janvier 2001, date à laquelle il accepte l'offre du Ministère et devient un rebut. Je suis libéré par les Insurgés lors de l'exécution publique et ait depuis rejoint la rébellion.
‹ épouvantard : Mon neveu, Rohan, mort.
‹ risèd : Moi, heureux, entouré de toute ma famille
Voir le profil de l'utilisateur
Le bourdonnement du bureau est comme un bruit de fond pour Angus. Complètement perdu dans ses pensées, il ne prête pas la moindre attention à ce qui l’entoure. Ses yeux essayent de se focaliser sur les dossiers sur lesquels il travaille actuellement, mais il n’arrive pas à se sortir de l’esprit deux petits mots. Ou plutôt un nom et un prénom. Helvar, Rohan ce nom qui est le même que le sien, et ce prénom qui l’a hanté pendant près de quatorze ans. Ce n’est pas vraiment le nom de son neveu en lui-même qui le dérange. C’est surtout là où il l’a retrouvé récemment qui l’intrigue. La liste des héros de guerre. Bien sûr, Rohan mérite de figurer dans cette liste. Pour lui, il n’y a aucun doute là-dessus. Mais il n’aurait jamais pensé que les responsables de cette liste l’y mettraient. Après tout, le monde magique n’était pas vraiment connu pour son acceptation pleine et entière des loups-garous et autres créatures, quel que soit le camp. Lui-même avait déjà souffert de toute cette discrimination juste après sa transformation. Et pourtant, lui n’était qu’un semi-loup. C’était à cause de ça qu’il avait perdu son travail à cette époque, même si ces faux jetons avaient justifié ça autrement. Ils ne voulaient pas casser leur image de gens ouverts.

Il fallait qu’il arrête de penser à cette époque où sa vie avait commencé à partir en vrille… Non, pas commencé. Tout ça avait commencé à la mort de sa famille. Non cette époque-là les choses s’étaient accélérées et avaient empiré bien plus vite.  Et bien sûr Rohan subissait à son tour cette hypocrisie du monde magique, puisqu’après avoir été ajouté à cette liste, il était maintenant pourchassé par ces mêmes sorciers qui l’encensaient avant.

Soudain il sent l’atmosphère dans le bureau changer. Il se concentre à nouveau sur ce qui l’entoure et il entend quelques messes basses. Quand il relève les yeux, c’est pour voir Joanne qui vient de débarquer dans le bureau. Il roule les yeux et pousse un grognement. Qu’est-ce que son enfoiré de chef a encore bien pu faire comme saloperie pour que Joanne se déplace à nouveau jusqu’à leur département ? En fait, il s’en fichait un peu. Si ces deux-là étaient incapables de régler leurs problèmes, il n’allait sûrement pas s’en mêler, ce n’était absolument pas ses affaires. Et puis il risquerait sûrement de s’attirer des ennuis.

Il baissa donc les yeux vers les papiers qu’il lui restait encore à remplir sans plus se préoccuper de l’arrivée de Joanne. Il a l’intention de l’ignorer lorsqu’elle passe près de son bureau mais est surpris lorsqu’elle s’arrête et lui adresse la parole. « Angus. » Ses yeux sont écarquillés par la surprise lorsqu’il relève la tête vers elle. Elle ne semble pas très à l’aise. Qu’est-ce qu’elle peut bien faire ici ? Surtout, qu’est-ce qu’elle peut bien lui vouloir ? La surprise passée, Angus lui lance un regard suspicieux mais la salue malgré tout « Joanne. » Son ton est froid. Après tout, ils ne se sont plus du tout parlé depuis qu’elle l’avait chassé de son bureau en le menaçant après qu’il soit allé la voir pour lui demander de l’aider à rechercher Rohan. Il attend donc qu’elle parle, parce qu’il ne fera certainement pas le premier pas. « Est-ce qu’on peut se parler dans un endroit un peu plus privé ? » Il haussa un sourcil interrogateur, attendant qu’elle précise un peu. Elle regarda discrètement autour d’eux et ajouté à voix basse. « J’ai vu la liste des héros de guerre. » Ah ! C’était donc cela… Elle allait peut-être le croire maintenant… « Tiens donc… » dit-il d’un ton sarcastique. Il n’ajouta rien de plus et se leva, sans regarder derrière lui si elle le suivait ou pas et se dirigea vers un des bureaux vides. Lorsqu’elle fut rentrée à sa suite, il referma la porte, se reposa contre le bureau et croisa les bras. « Je suppose que si tu viens me voir c’est qu’un nom en particulier a attiré ton attention ? » Il la détailla des pieds à la tête et eut un petit reniflement méprisant en la voyant si mal à l’aise face à lui. « Laisse-moi deviner… » Il fit semblant de réfléchir. « Rohan Helvar ! Tu as remarqué le nom de notre neveu sur cette putain de liste, pas vrai ? » Il se demandait en quoi ça pouvait l’avancer d’avoir vu que Rohan faisait partie des héros de guerre. Pour elle, et elle le lui avait bien fait comprendre, Rohan était mort en même temps que le reste de sa famille. « Qu’est-ce que tu attends de moi au juste Joanne ? Hm ? Je te dirais bien que je te l’avais bien dit, mais à quoi ça nous avancerait ? » Cette conversation commençait à peine qu’elle le fatiguait déjà et espérait qu’elle se termine au plus vite. Il continua d’un ton las. « Si Rohan est sur cette liste, c’est parce qu’il est encore en vie, Joanne ! Je l’ai enfin retrouvé ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LYAGUS + we need to talk   Mar 15 Aoû 2017 - 12:11

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 20/01/2017
‹ messages : 296
‹ crédits : eledhwen pour l'avatar et crackle bones pour la signature.
‹ dialogues : steelblue.


‹ liens utiles :
JuneReaghanRonaldDaphneMoodLorcànRemus

‹ âge : trente-huit ans.
‹ occupation : Elle est conseillère au cabinet du ministre, c’est une position idéale pour elle puisqu’elle est au cœur de l’action politique du moment. Son mentor - un homme proche du ministre actuel - l'a hissé jusqu'à ce poste, il compte beaucoup sur elle et elle, elle compte beaucoup sur leurs erreurs pour un jour être en haut du podium. Elle prend ce travail très à cœur et essaie de glisser ses propres idées. Si elles sont ignorées pour l’instant, elle ne désespère pas à se faire entendre un de ces jours. Elle siège également en tant que juge au magenmagot principalement parce que ça lui permet de se rapprocher de la population sorcière en s’occupant des affaires courantes. Tout est un moyen pour gagner la confiance des gens.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1977 et 1984.
‹ baguette : Sa plus fidèle compagne. Elle est en bois de frêne, elle contient du crin de licorne et mesure vingt-cinq centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 579
‹ réputation : Aux yeux des siens, c’est une lâche, elle n’a pas cherché à retrouver Rohan quand on lui a annoncé qu’il n’était peut-être pas mort et elle n’a pas pris les armes pour combattre le gouvernement de Voldemort alors que sa sœur l’aurait fait, mais elle n’est pas Alison et ne le sera jamais. Aux yeux des autres, c’est une garce parce que c’est elle avant tout le reste, parce que c’est une grande gueule qui n’hésite pas à vous enfoncer dès qu’elle en a l’occasion. Si vous ne lui êtes plus utile, elle va se débarrasser de vous sans aucun remord. Lyanna c’est une main de velours dans un gant de fer. Elle sait que se comporter comme ça est indispensable pour monter en grade.
‹ particularité : aucune.
‹ résidence : elle a un appartement sur le chemin de traverse.
‹ patronus : C’est un sort qu’elle a du mal à faire aller jusqu’au bout, sa baguette ne produit que des volutes argentées, rien de plus. Ses souvenirs heureux sont toujours parasités par le visage ensanglanté d’Alison.
‹ épouvantard : Même après tout ce temps, son épouvantard prend la forme des cadavres de la famille Helvar parce qu’elle n’a jamais réussi à faire son deuil.
‹ risèd : Elle a des rêves de grandeur. Elle s’est toujours vu ministre de la magie alors son risèd la montre assise sur le siège qu’occupe l’autre guignol avec un grand sourire sur les lèvres.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6943-lyanna-the-crown
« Tiens donc… » Son nez se fronce. Il n’a pas besoin de sortir son ton sarcastique. Surtout pas maintenant. Elle a envie de lui envoyer une gifle dans la figure, mais là aussi elle se retient. Elle veut des réponses. Angus se lève de son siège et prend la direction d’un bureau vide. Lyanna ne se fait pas attendre et le suit. Il referme la porte derrière eux. « Je suppose que si tu viens me voir c’est qu’un nom en particulier a attiré ton attention ? » Elle roule des yeux. Elle est agacée par son attitude triomphante. Ce n’est pas le moment de rire, ce n’est pas le moment de lui ressortir ses erreurs à la figure. « Laisse-moi deviner… Rohan Helvar ! Tu as remarqué le nom de notre neveu sur cette putain de liste, pas vrai ? » La mâchoire de la blonde se crispe. « Qu’est-ce que tu attends de moi au juste Joanne ? Hm ? Je te dirais bien que je te l’avais bien dit, mais à quoi ça nous avancerait ? Si Rohan est sur cette liste, c’est parce qu’il est encore en vie, Joanne ! Je l’ai enfin retrouvé ! » Alors c’est vrai, c’est bien du vrai Rohan dont ils parlent. De son neveu. De son filleul. Rohan est toujours en vie. Elle ne sait pas comment elle doit se sentir. Bien ? Mal ? Honteuse ? Tout ça à la fois ? Elle a juste envie de retrouver le jeune homme pour le serrer dans ses bras et lui dire à quel point elle est désolée de ne pas avoir cru Angus et à quel point elle ne mérite pas son statut de marraine. Elle l’a complétement abandonné. « Ne joue pas au plus fin avec moi Angus. A l’époque, rien ne nous garantissait que Rohan était en vie. Toutes les pistes que tu avais n’ont menées à rien, juste de faux espoirs. » Fait-elle de mauvaise foi. « Je n’étais pas une sorcière de terrain à l’époque – et je ne le suis toujours pas maintenant alors garde tes reproches pour toi. » Siffle-t-elle entre ses dents. « Je n’avais pas tes épaules, ni ta force d’esprit alors tu n’as aucun droit… » Elle se tait. Si, il a tous les droits. Elle a abandonné Rohan. Elle a abandonné l’espoir de le retrouver avant même d’y croire. « Tu avais raison, j’avais tort. C’est ça que tu voulais entendre, non ? » Finit-elle par dire en essayant de garder son calme. Inutile qu’elle le braque encore et toujours, elle veut savoir où est Rohan. Elle a besoin de le voir maintenant.

Elle pose ses mains sur ses hanches et continue de regarder Angus qui est toujours posé contre le bureau, les bras croisés sur sa poitrine. Son visage a un air triomphant qui la fait grincer des dents. « Est-ce que tu sais où il est ? Comment va-t-il ? Comment l’as-tu retrouvé ? Et quand surtout ? » Fait-elle en balançant toutes les questions qu’elle a en tête. Elle voudrait pouvoir être plus posée et moins pressée, mais Rohan est en vie. Il a toujours été en vie. « Qu’est-ce qu’il s’est passé pour lui ? Comment se fait-il qu’il soit toujours en vie ? » Elle redoute un peu la réponse à ces questions par contre. Elle ne compte plus le nombre d’histoires qu’elle a entendu sur des disparitions d’enfants. Elle se souvient parfaitement de l’affaire Greyback il y a des années de ça. Le loup-garou s’attaquait à des enfants et les kidnappait pour agrandir sa meute. Quelque part, Lyanna sait que c’est probablement quelque chose dans le même genre pour Rohan et ça la glace. Sa gorge se noue encore plus à l’idée d’imaginer son neveu totalement perdu au milieu d’un clan de loup-garou qu’il l’a arraché à sa famille. Merlin (et Angus) seul sait dans quel état se trouve son filleul et comment il arrive à gérer tout ça. « Je sais que tu m’en veux, Angus, tu as toutes les raisons du monde de m’en vouloir, mais j’ai le droit de savoir. C’est le fils de ma sœur, il fait partie de mon sang aussi. » Et de toute façon, maintenant qu’elle sait qu’il est en vie, elle est prête à rassembler toutes les équipes du monde pour qu’on lui obtienne l’information qu’elle veut.

• • •

iron lady take my hand, stay Joanne. heaven's not ready for you, every part of my aching heart needs you more than the angels do.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

LYAGUS + we need to talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Right side ”
why did you steal my cotton candy heart ?
 :: Alternatifs; in any other world :: Flashbacks
-