Partagez | .

sujet; SETHENNA + get through the night
MessageSujet: SETHENNA + get through the night   Sam 18 Mar 2017 - 19:53

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 16/10/2016
‹ messages : 378
‹ crédits : .CRANBERRY SIGNA BY EXCEPTION.
‹ dialogues : indianred


‹ âge : 26 ANS
‹ occupation : ACTRICE, LANCELOT CENTRAL (intern lysa montez)
‹ maison : POUFSOUFFLE
‹ scolarité : 1988 - 1995.
‹ baguette : VINGT-SIX CENTIMETRES, BOIS DE POIRIER, PLUME D'OISEAU-TONNERRE.
‹ gallions (ʛ) : 956
‹ réputation : elle apparaîtra dans la prochaine saisons de lancelot central + elle a été l'une des victimes des brainwash pendant la guerre + elle est proche des scamander + elle assume tout, n'a peur de rien + elle est très affectueuse, pleine d'amour et de bonne humeur + elle adore faire des pranks.
‹ faits : elle a grandi dans une famille stable et aimante + était une vraie party girl quand elle était à poudlard, elle en a organisé plus d'une, d'ailleurs + à la sortie de poudlard, elle est devenue assistante puis gouvernante dans un hôtel sorcier + elle a ensuite été employée par newt et tina scamander pendant plusieurs années + pendant la guerre, la plupart de ses proches sont devenus des insurgés, elle a choisi de conserver sa place dans la société pour faire passer des informations et aider à des sabotages, faisant le lien entre la rébellion et la société civile + elle a été capturée par le gouvernement lors d'une mission, et afin de la sauver des sanctions réservées aux insurgés, les scamander ont accepté à contre-coeur le brainwash pour elle, en pensant que c'était le seul moyen de la sauver + elle a vécu un an persuadée que le lord avait la solution à leurs problèmes, et qu'il fallait se débarrasser des insurgés + après la guerre, elle a suivi le programme réservé aux victimes + elle a encore parfois du mal à démêler le vrai du faux, ses faux souvenirs des vrais, et elle commence tout juste à renouer avec ses anciens amis + elle fait encore de violents cauchemars et peut se réveiller complètement désorientée, elle en veut encore aux scamander + kenna a enchaîné les petits jobs, mais vient d'être castée pour la nouvelle saison de lancelot central.
++ kenna a toujours eu un problème d'alcool, plus ou moins violent selon les périodes, mais n'a jamais voulu l'assumer + elle recherche très, très souvent l'affection, et elle a un tableau de chasse à faire pâlir le plus fier des playboys. il n'est pas rare qu'elle ramène quelqu'un chez elle, même si ça s'est calmé ces derniers temps.
‹ résidence : DANS UN APPARTEMENT DU LONDRES SORCIER. ELLE VIT SEULE.
‹ patronus : un chimpanzé.
‹ épouvantard : la solitude.
‹ risèd : avoir quelqu'un qui l'aime vraiment. vraiment, vraiment.
Voir le profil de l'utilisateur
get through the nightseth matthews & kenna fitzgibbons.
Il est tard. Beaucoup trop tard. En fait, non, il est tôt. Deux heures du matin, d’après son réveil. Kenna est réveillée depuis trois heures et n’arrive pas à se rendormir. Elle a essayé de lire un peu, mais n’a pas réussi à se concentrer suffisamment. Et puis elle a eu faim, mais a remarqué avec tristesse qu’elle n’avait rien d’autre qu’une conserve de petits pois dans ses placards, et clairement, elle n’était pas assez désespérée pour l’engloutir. Enfin, elle a contemplé la bouteille de Whisky, restée au fond d’un placard. Elle est là parce qu’elle voulait l’emmener à Édouard, lors de leur prochaine bouffe. Mais il n’y aura pas de prochaine bouffe, parce qu’il a été injustement enfermé à Azkaban. Alors  qu’est-ce qu’elle va en faire, de cette bouteille, hein ? Elle a fini par soupirer et refermer le placard. Elle sait très bien que ce n’est pas la solution, même si c’est tentant. Ça ne ferait pas bon ménage avec les potions qu’on lui donne, de toute manière. Il ne vaut mieux pas faire de bêtises.
Elle a fait les cent pas pendant un bon quart d’heure, en récitant des poèmes qu’elle a appris par coeur. C’est une technique que lui ont donné les psychomages, pour se calmer, pour redescendre sur terre quand son cerveau est en surchauffe. Ça l’aide bien, mais pas assez pour qu’elle se rendorme, malheureusement. Elle passe une dizaine de minutes à contempler la rue en contrebas avant d’enfiler des vêtements plus présentables pour aller faire un tour dehors. Peut-être que l’air frais lui fera du bien ? Il ne pleut pas, et même s’il fait un peu frais, c’est supportable. Elle finira peut-être dans un bar sympa, avec un soda, pour s’assurer que le monde continue bien de tourner, et qu’elle n’est pas seule face au désarroi que crée en elle ces constantes incertitudes qui habitent son esprit.
Quand elle sort de son appartement et le sécurise à l’aide de sortilèges, elle remarque que de la lumière s’échappe de la porte de l’appartement de Seth et Amelia. L’un d’eux ne doit pas être couché. Elle hésite quelques secondes. Peut-être qu’elle ne devrait pas les déranger ? Elle sait qu’Amelia peut être super taciturne, et un peu sèche, parfois. Mais Kenna ne demande pas grand-chose, juste une présence, quelque chose ou quelqu’un pour lui changer les idées. Elle n’est pas super fière d’elle, mais elle finit par frapper à la porte de ses vieux amis. Elle le regrette presque instantanément, mais bon, c’est fait. Elle ne peut pas revenir en arrière. La jeune femme ronge un de ses ongles vernis, machinalement, en attendant qu’on lui ouvre. Le bruit des pas derrière la porte lui apprennent avant même qu’elle s’ouvre que c’est Seth qui va lui ouvrir. « Salut. » fait-elle avec un petit sourire. « Je suis désolée, j’ai vu de la lumière, alors… » Derrière le médicomage, elle remarque que les affaires d’Amelia ne sont pas sur le porte-manteau. Elle doit être de nuit. Peut-être qu’elle le lui a dit, d’ailleurs, mais Kenna a tendance à oublier pas mal de chose, avec son cerveau un peu trop surchargé, incapable d’ordonner les choses.
Elle croise les bras devant sa poitrine, emmitouflée dans un sweat trop grand pour elle, ses cheveux bruns un peu mal coiffés sur ses épaules. Elle a l’air d’une gamine, avec cette dégaine. « Qu’est-ce que tu fais encore debout ? Tu ne bosses pas, demain ? » demande-t-elle. Si elle se permet de faire la conversation, c’est parce qu’elle voit que Seth est bien éveillé, et ne semble pas prêt à aller se coucher.  « T’as des chips dans les parages ? » dit-elle avec un petit sourire en coin. Ce n’est pas qu’elle veut s’inviter, elle ne compte pas rester. Mais ça lui fait du bien de changer d’environnement pendant quelques minutes. De parler avec quelqu’un, surtout avec Seth, qui a cette aura super apaisante… Pas étonnant qu’il soit si doué avec les bébés.

• • •


   I WATCHED IT BEGIN AGAIN


Dernière édition par Kenna Fitzgibbons le Lun 14 Aoû 2017 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SETHENNA + get through the night   Dim 28 Mai 2017 - 21:15

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 15/12/2016
‹ messages : 34
‹ crédits : Lya
‹ dialogues : #
‹ liens utiles :
‹ âge : 30
‹ occupation : Médicomage, particulièrement spécialisé dans les nourrisons.
‹ baguette : Elle se compose de saule ainsi que d'un ventricule de dragon. Elle mesure 29 cm.
‹ gallions (ʛ) : 359
‹ réputation : je suis un héros de guerre.
‹ patronus : un coyote.
‹ épouvantard : la perte des gens qu'il aime.
‹ risèd : ses amis et sa mère réunis pour noël, heureux comme avant sans les affres de la guerre qui les ont marqués à vie.
Voir le profil de l'utilisateur
get through the night


Seth n’arrivait pas à dormir. Cela faisait plusieurs jours qu’il planchait sur le cas d’un nouveau né et il ne pougeait s’empêcher de voir les visages perdus et surtout apeurés des parents lorsqu’il leur avait annoncé que leur enfant était malade. L’enfant avait une faiblesse au coeur qui l’empêchait de respirer tout seul. Le médicomage avait été clair avec eux : l’opération qu’il allait faire sur leur enfant était sa seule et unique chance de survie. Tout avait été compliqué. Le bébé était bien trop fragile pour cette chirurgie mais il n’avait pas eu le choix. C’était soit ça, soit la mort. Son corps ne pourrait pas supporter de vivre trop longtemps avec cette faiblesse cardiaque. Ils avaient finalement réussi à résorber le trou dans son coeur mais le petit garçon n’était pas sauf pour autant. Il devait être surveillés constamment afin d’être sûr que la réparation allait tenir. Il était clair que les chances pour que ça marche était faible et chaque seconde comptait. Après trois jours à avoir surveiller les constantes du petit, on lui avait dit - “ordonné” serait plutôt le bon terme - de rentrer chez lui sous peine qu’on lui retire le cas. Pourtant… Malgré son épuisement - bien qu’il ait fait quelques siestes durant ces derniers jours - , il ne pouvait détourner son attention de la copie du dossier qu’il avait ramené chez lui. Il avait peur que quelque chose se passe mal et il ne voulait pas qu’on le prévienne trop tard. Il n’avait aucun doute sur les capacités de ses collègues mais il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter.

Poussant un soupir, Seth passa sa main sur son visage fatigué et lança un tempus à l’aide de sa baguette. 2h12. Il se releva et attrapa une tasse avant de se servir un café noir et de sortir un paquet de chips. Il le jeta négligemment sur la table du salon et alluma la télé. Il avait besoin de s’aérer l’esprit un peu. Il but une gorgée, zappa sur quelques chaînes avant de se décider à mettre un reportage sur un match de basket moldu. Il n’était pas un spécialiste de ce sport, il ne connaissait pas particulièrement les équipes, mais il aimait profiter du spectacle d’un bon match de NBA de temps en temps. Un coup fut frappé à la porte. L’homme fronça les sourcils avant de reposer sa tasse sur la table basse à côté du dossier. Qui pouvait bien venir à cette heure ? Arrivé à la porte, il l’ouvrit en grand et découvrit Kenna. Son coeur loupa un battement en la voyant dans son sweat trop grand pour elle. « Salut. » Elle lui offrit un petit sourire et Seth fut un peu confus. Leure relation allait mieux maintenant qu’elle était sortie de l’hôpital mais ils ne s’étaient plus vraiment retrouvés seuls tous les deux. « Je suis désolée, j’ai vu de la lumière, alors… » Il secoua la tête de droite à gauche, montrant que ce n’était pas grave. Il était même content de la voir. Elle croisa les bras. « Qu’est-ce que tu fais encore debout ? Tu ne bosses pas, demain ? » Encore une fois, il secoua la tête. Non, on l’avait forcé à rentrer chez lui et on lui avait dit de ne pas revenir avant au moins deux jours, affirmant qu’il avait besoin d’un break - pas que ce soit faux. « T’as des chips dans les parages ? » Elle eut un petit sourire en coin et Seth lui répondit avec tendresse. Il s’écarta du chemin et l’invita à rentrer d’un geste du bras. Une fois qu’elle fut à l’intérieur, il referma la porte et longea le couloir de l'entrée pour arriver dans le salon. « Les grands esprits se rencontrent ! » Il désigna le paquet de chips laissé sur le canapé d’un geste. Il attrapa la télécommande et baissa un peu le son afin que ce ne soit plus qu’un bruit de fond. « Nan, j’ai eu des jours assez “intenses” on va dire, et j’ai été viré du boulot par mon boss. Je ne dois pas y retourner avant après-demain. Selon lui, j’avais “besoin de repos”. » Il mima les guillemets et leva les yeux au ciel montrant bien qu’il n’était pas d’accord avec la décision de son chef mais il n’avait pas vraiment eu le choix. « Tu sais que tu peux venir quand tu veux, Kenna. » Il lui offrit un petit sourire avant de se rapprocher d’elle et de poser sa main sur son épaule avant de la serrer. « Peu importe le jour ou l’heure, je serais toujours là pour toi, tu le sais non ? » Il put sentir sa main le picoter face à ce contact et son coeur s'accélérer. Cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait plus vraiment eu de contact avec la jeune femme. Elle lui manquait, bien plus qu’il n’osera se l’avouer à lui-même. Leur séparation avait réveillé quelque chose en lui - quelque chose qu’il n’était pas pas prêt à reconnaître. Il recula d’un pas, incertain, avant de se racler la gorge. Il se rapprocha de la cuisine ouverte et sortit une tasse d’un des placards du haut. « Café ? Thé ? Whisky ? » Il eut un petit rire en lui proposant cette dernière boisson. Il savait très bien que la jeune femme ne supportait plus cet alcool depuis la mauvaise expérience qu’elle avait eu avec. Il avait dû s’occuper d’elle et ça n’avait pas été jolie-jolie à voir. Son rire s’arrêta net. Il savait qu’elle allait mieux mais il n’était pas sûr que Kenna s’en souvienne. Après tout, pour lui, c’était un souvenir important dans leur amitié mais avait-elle recouvrée tous les moindres détails de sa vie ? Il l’observa quelques instants avant de lui envoyer un sourire crispé. « Je ne suis pas fou, tu sais. Je ne sais pas si tu te souviens de l’histoire avec le whisky... » Il haussa les épaules, mal à l’aise, et détourna le regard de la vision que Kenna offrait. Il avait tellement l’impression que c’était un rêve de la voir ici, dans son appartement. Il ne savait plus quoi penser de tout ça…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SETHENNA + get through the night   Lun 14 Aoû 2017 - 16:38

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 16/10/2016
‹ messages : 378
‹ crédits : .CRANBERRY SIGNA BY EXCEPTION.
‹ dialogues : indianred


‹ âge : 26 ANS
‹ occupation : ACTRICE, LANCELOT CENTRAL (intern lysa montez)
‹ maison : POUFSOUFFLE
‹ scolarité : 1988 - 1995.
‹ baguette : VINGT-SIX CENTIMETRES, BOIS DE POIRIER, PLUME D'OISEAU-TONNERRE.
‹ gallions (ʛ) : 956
‹ réputation : elle apparaîtra dans la prochaine saisons de lancelot central + elle a été l'une des victimes des brainwash pendant la guerre + elle est proche des scamander + elle assume tout, n'a peur de rien + elle est très affectueuse, pleine d'amour et de bonne humeur + elle adore faire des pranks.
‹ faits : elle a grandi dans une famille stable et aimante + était une vraie party girl quand elle était à poudlard, elle en a organisé plus d'une, d'ailleurs + à la sortie de poudlard, elle est devenue assistante puis gouvernante dans un hôtel sorcier + elle a ensuite été employée par newt et tina scamander pendant plusieurs années + pendant la guerre, la plupart de ses proches sont devenus des insurgés, elle a choisi de conserver sa place dans la société pour faire passer des informations et aider à des sabotages, faisant le lien entre la rébellion et la société civile + elle a été capturée par le gouvernement lors d'une mission, et afin de la sauver des sanctions réservées aux insurgés, les scamander ont accepté à contre-coeur le brainwash pour elle, en pensant que c'était le seul moyen de la sauver + elle a vécu un an persuadée que le lord avait la solution à leurs problèmes, et qu'il fallait se débarrasser des insurgés + après la guerre, elle a suivi le programme réservé aux victimes + elle a encore parfois du mal à démêler le vrai du faux, ses faux souvenirs des vrais, et elle commence tout juste à renouer avec ses anciens amis + elle fait encore de violents cauchemars et peut se réveiller complètement désorientée, elle en veut encore aux scamander + kenna a enchaîné les petits jobs, mais vient d'être castée pour la nouvelle saison de lancelot central.
++ kenna a toujours eu un problème d'alcool, plus ou moins violent selon les périodes, mais n'a jamais voulu l'assumer + elle recherche très, très souvent l'affection, et elle a un tableau de chasse à faire pâlir le plus fier des playboys. il n'est pas rare qu'elle ramène quelqu'un chez elle, même si ça s'est calmé ces derniers temps.
‹ résidence : DANS UN APPARTEMENT DU LONDRES SORCIER. ELLE VIT SEULE.
‹ patronus : un chimpanzé.
‹ épouvantard : la solitude.
‹ risèd : avoir quelqu'un qui l'aime vraiment. vraiment, vraiment.
Voir le profil de l'utilisateur
get through the nightseth matthews & kenna fitzgibbons.
Kenna est bien contente qu’il n’ait pas cherché à l’étreindre pour la saluer. Elle est sur la bonne voie, mais n’est pas sûre qu’elle est prête à réinstaurer le contact physique avec ses anciens amis pour l’instant. Malgré elle, elle a toujours des mouvements de recul ou des petites grimaces quand ils entrent trop dans son espace vital… Ça lui fait la même chose avec son frère. Tous ceux qui ont eu un rôle auprès des insurgés - de près ou de loin - sont tenus d’être patients avec elle, c’est ce que les psychomages ont dit. Avec le temps, les faux souvenirs vont s’effacer, et elle cessera de se crisper quand elle sera à leurs côtés. Ce n’est pas pour rien qu’elle pas la plupart de son temps avec Daphné : elle est l’une de ses seules personnes avec qui le problème ne se pose pas. Elle est confiante, Kenna. Il y a quelques semaines, elle n’aurait même pas essayé de frapper à la porte d’Amelia et Seth, l’idée de passer du temps avec eux lui semblait encore absurde. Ce temps-là est fini, donc c’est déjà bien. Il faut qu’elle prenne son temps, lui ont dit les mages. Trop forcer les choses pourrait entraîner des réactions qu’elle-même ne comprendrait pas forcément, une confusion qui pourrait la rendre un peu violente. Alors elle fait attention. Elle a la chance d’avoir des gens patients autour d’elle, ce n’est pas le cas de tout le monde.

« Les grands esprits se rencontrent ! » Kenna suit son geste et pose les yeux sur le paquet de chips, posé sur le canapé. Seth devait être devant la télé moldue que lui et Amelia ont acquis il y a quelques semaines. « Nan, j’ai eu des jours assez “intenses” on va dire, et j’ai été viré du boulot par mon boss. Je ne dois pas y retourner avant après-demain. Selon lui, j’avais “besoin de repos”. » Kenna le regarde d’un air exaspéré, et lève les yeux au ciel. « Surprenant… » dit-elle, ironiquement. Seth a toujours été passionné par son boulot, et ce n’est pas la première fois qu’on lui demande expressément de quitter les lieux parce qu’il en fait trop. Ça arrivait déjà avant la guerre, et avec toutes ces histoires de syndrome Rosier qui touche les enfants, il doit avoir encore plus de boulot que d’habitude. Kenna est certaine que si on ne le poussait pas dehors, il serait capable de s’installer à Sainte Mangouste et d’oublier complètement l’extérieur.

Elle aime plutôt bien leur appartement. Bon, il pourrait être un peu plus cosy, mais Kenna sait que le manque de personnalisation vient du fait qu’ils passent tous les deux peu de temps ici : Seth ne rentre que pour dormir, et Amelia passe la majorité de son temps libre à Storm’s End. « Tu sais que tu peux venir quand tu veux, Kenna. » Kenna se crispe un peu en le voyant avancer une main vers elle. Elle se concentre pour ne pas reculer. It’s okay. se répète-t-elle comme un mantra alors qu’il pose sa main sur son épaule et la serre légèrement. Elle ne desserre pourtant pas les dents et son sourire, qu’elle veut sympathique, est plus forcé qu’autre chose. Elle espère que Seth ne le prendra pas mal. « Peu importe le jour ou l’heure, je serais toujours là pour toi, tu le sais non ? » Elle acquiesce, toujours un peu raide. « Je sais. » Elle le sait très bien, et c’est aussi pour ça qu’elle a accepté de reprendre un appartement juste en face de chez eux. « Merci. » Elle respire un peu plus normalement quand il la lâche pour se diriger vers la cuisine. Décidément, elle n’est pas prête du tout pour le contact physique. Elle se demande si elle pourra un jour redevenir la Kenna qui sautait sur le dos de Seth comme un koala… Elle n’est pas sûre du tout. « Café ? Thé ? Whisky ? » Kenna avance vers l’une des chaises hautes de la cuisine, en face du bar, et prend place, en s’aidant du comptoir, parce que c’est un peu haut pour elle. Ça la fait sourire, d’imaginer Amelia, qui fait à peu près la même taille qu’elle, en train de galérer pour s’asseoir à son propre bar. Seth rit un peu, elle n’est pas sûre de savoir pourquoi. « Je ne suis pas fou, tu sais. Je ne sais pas si tu te souviens de l’histoire avec le whisky... » Elle plisse les yeux, cherche en surface dans ses souvenirs. Il est trop tard pour essayer de chercher très loin et raviver les méfiances. Elle a réussi à casser un peu les murs entre eux, mais il suffirait d’un rien pour qu’ils se reconstruisent. « Je ne crois pas… Peut-être que si, mais ça doit être un peu loin. » Elle hausse les épaules, croise les bras et les pose sur le comptoir, toute ouïe. « Raconte-moi. » l’encourage-t-elle. « Ce sera plus simple que de fouiller dans mes souvenirs. » Elle pose les yeux sur la tasse qu’il a sorti d’un de ses placards. « Si tu as une infusion qui favorise le sommeil… Je suis pas contre. J’ai du mal à dormir, mais je n’ai pas envie de prendre une potion. Je préfère que mon organisme se réadapte tout seul, j’aime pas tricher. » Elle ne préfère pas. Elle ne veut pas donner l’impression à son corps qu’il a besoin d’une quelconque substance pour retrouver le sommeil. Elle essaie de remonter la pente, et il faut de bonnes bases, pour ça.

• • •


   I WATCHED IT BEGIN AGAIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

SETHENNA + get through the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres
-