Partagez | .

sujet; ELIUS (○) SOMEWAY IT'S PART OF ME, APART FROM ME.

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 793
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus a au moins le mérite d'avoir l'air intéressé, presque fasciné, par le dessin, Elijah doit bien lui donner ça. Et sincère, en plus de ça. Du moins le semble-t-il. Il observe avec attention l'esquisse de Rhaenys, écoute ses explications et Elijah voit sur son visage, et dans ses yeux, combien il semble fasciné par la manière que Rhaenys a d'occuper l'espace, de respirer, de vivre. Ça dû être horrible d'apprendre qu'il était père alors que ça aurait changé toutes les données de l'équation; ça doit être fascinant d'être confronté à cet fait en cet instant précis; ça doit être terrible de ne rien pouvoir faire, d'avoir pieds et poings liés... Kingsley l'a déjà approché pour la grande évasion d'Azkaban et Elijah a failli proposer le nom de Marcus. Il pourrait. Il pourrait le sauver, dire que son don de Traceur serait utile mais... mais non. Lui doit expier ses crimes. Lui doit expier ses crimes, et lui sortira de prison en père et en conquérant, pas en déchet fugitif inutile. Elijah doit garder cette pensée en tête.
« Cool. » Elijah arque un sourcil. Autant dire que Viola est un peu plus loquace que son fils. Il s'apprête à lui foutre un coup de pied sous la table pour lui dire d'élaborer mais il se reprend rapidement: « Bien sûr que j’vais l’garder, la déco est carrément nulle ici. » Rhaenys hoche frénétiquement la tête d'un air connaisseur. “ Ouais c'est nul et c'moche. ” Elijah s'apprête à la corriger pour lui dire de bien énoncer ses mots mais il finit par abandonner, vu que son père semble pas vouloir lui montrer l'exemple. Et puis ce n'est pas si grave. « Tu crois qu’ils me laisseront l’accrocher au mur ? » Rhaenys sourit légèrement en coin. Elijah devine qu'elle est contente que Marcus veuille l'accrocher sur un mur, le sien de préférence. “ Ouais! Avec ta salive tu peux le coller au mur. ” Super idée. Elijah réprime un sourire attendri; cette conversation n'est pas pour lui et il doit s'en rappeler.

« En tout cas, t’es vachement plus douée que moi. » La gamine lève les yeux au ciel. “ Pffff, ” fait-elle en secouant la tête, même si elle est très touchée, ça se voit à son petit sourire et ses joues légèrement roses de satisfaction. « Merci. » Rhaenys jette un regard fier en coin à Elijah et celui-ci se sent sourire un peu plus, malgré lui, devant l'évident bonheur de sa nièce. Il avait un peu peur que cette rencontre la trouble plus que nécessaire mais ça se passe plutôt... excellement bien. Marcus n'est pas aussi nul qu'il n'y paraissait il y a quelques semaines. « Batteuse, hein ? Bon choix. J’espère que t’as d’la force là-dedans. Parce qu’entre batteuse et éleveuse d’Éruptifs, il va te falloir une sacré poigne. » Rhaenys prend un air offusqué, remonte un peu la manche de son t-shirt et plie le bras en serrant le poing de toutes ses forces pour essayer de faire ressortir un muscle qui n'est pas encore là. “ Je suis super forte. Touche, vas-y, TOUCHE! ” crie-t-elle, avant de s'emparer de la main de Marcus, son index en fait, pour le presser contre son biceps. “ Tu vois j'suis super forte. Tout le monde le dit. Et je suis rapide comme le vent! Si ça se déroulait parterre, j'aurais même pas besoin de balai pour jouer au Quidditch tellement je suis rapide. ” Elle relâche la main de Marcus mais continue d'observer son petit bras d'un air songeur.

T'as déjà joué au soccer? Eli m'emmène une fois par semaine, le samedi, et bah tu sais j'suis super forte, bon, c'est pas aussi cool que le Quidditch et c'est des moldus qui savent pas différencier leurs É-rup-tifs de leurs rhinos mais ils sont cools. C'est un peu nul parfois parce que la balle, au soccer, bah elle bouge pas. Enfin elle bouge, mais pas comme les Cognards tu vois, genre faut tirer dedans, un peu comme un Souaffle, sauf qu'elle est pas en bois, enfin tu vois quoi. ” Elle hoche la tête très sérieusement. “ C'est nul que tu puisses pas sortir d'ici parce que je pourrais t'apprendre à y jouer. Au soccer j'veux dire, pas au Quidditch, je sais que t'es super fort au Quidditch, Viola le dit tout le temps... dis, c'est vrai que t'étais capitaine des Foulmouth Falcons? J'ai jamais vu un match de Quidditch en vrai de vrai. Ils sont forts, ton équipe? ” Elle est si... curieuse et pleine de vie, si sûre d'elle aussi. Comment a-t-il pu hésiter à la faire venir ici? Il a l'impression de ne pas l'avoir vue si souriante et bavarde depuis des siècles, à part quand elle mentionne ses foutus rhinocéros sorciers ou quand elle parle de ses amis... Encore une fois, le coeur d'Elijah se pince à l'idée que Marcus est en train de lui voler sa nièce. Il sait que c'est ridicule mais il ne peut pas s'empêcher de ressentir ça comme ça et ça... fait mal. Plus qu'escompté.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 29/09/2016
‹ messages : 236
‹ crédits : ♠MOONY.
‹ dialogues : teal.


‹ âge : 30 ans
‹ occupation : en taule.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1985 et 1993.
‹ baguette : mesure 31cm, a été taillée dans de l’if et pour le cœur, c’est un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 654
‹ réputation : on dit que c'était un super bon poursuiveur, que c'est du gâchis, ses anciens camarades mangemorts savaient pas trop ce qu'il foutait là, ça tombe bien, lui non plus, on dit que c'est un idiot, un con, une brute épaisse.
‹ particularité : il est plutôt doué pour repérer les flux magiques, c'est de famille, mais il manque d'entraînement, alors ce n'est pas un très bon Traceur.
‹ faits : il souffre de dyslexie et de dysorthographie, deux troubles qui n'ont jamais été pris en charge et qui rendent la lecture et l'écriture très difficiles pour lui - on le surnommait Ace sur le terrain, parce que c'était un Poursuiveur exceptionnel - il était le Capitaine des Falmouth Falcons et adorait ça - les attentats de Ste Mangouste en 2003 lui ont coupé les ailes - il souffre de douleurs chroniques dans le dos - le navitas est la seule chose qui faisait passer la douleur - aujourd'hui, il doit se contenter de ce qu'on lui donne à azkaban et ça ne suffit pas.
‹ résidence : une jolie cellule à azkaban.
‹ patronus : il n'a jamais su en faire un et prendre la Marque n'a pas aidé.
‹ épouvantard : les corps sans vie des (rares) personnes auxquelles il tient.
‹ risèd : il se voit de nouveau sur un balai, dans son uniforme des Falmouth Falcons.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6929-marcus-when-i-was-king
elijah buckleyIf we are strong enough in our souls we can rip away the veil and look that naked, terrible beauty right in the face; let God consume us, devour us, unstring our bones. Then spit us out reborn.
MAY 1ST. Elle prétend chasser son compliment, mais il peut voir à son sourire et à ses joues qui rosissent un peu qu’elle est touchée et pendant une fraction de seconde, Marcus s’autorise à penser qu’il n’est peut-être pas si nulvraiment pas si mauvais. C’est assez simple, pour le moment. Il lui suffit d’écouter et d’être sympa, pas vrai ? Il peut faire ça. Marcus sait plus écouter que parler de toute façon et ce n’est pas très difficile d’être sympa avec Rhaenys. Il ne pense même plus à la gêne qu’il a en permanence dans le dos, c’est bien la première fois depuis des semaines, non, des mois, qu’il arrive à complètement l’ignorer, parce que toutes ses pensées sont tournées vers la gamine. Il n’y a pas que sa Trace qui soit belle et lumineuse et de plus en plus fort, Marcus espère que rien ne viendra jamais entacher ça. A sa remarque concernant sa force, elle prend un air offusqué et pendant une seconde, il panique un tout petit peu, parce qu’il ne veut pas la vexer ou même la blesser, mais elle remonte la manche de son t-shirt et plie le bras, pour exposer fièrement ses muscles encore inexistants. « Je suis super forte. Touche, vas-y, TOUCHE! » Elle insiste mais il ne bouge pas, n’ose pas, alors elle attrape son index pour venir le presser contre son biceps et il ne rencontre pas beaucoup de résistance. Il fait en sorte de ne pas trop appuyer, juste pour rentrer dans son jeu et lâche un sifflement impressionné.
« Tu vois j'suis super forte. Tout le monde le dit. Et je suis rapide comme le vent! Si ça se déroulait parterre, j'aurais même pas besoin de balai pour jouer au Quidditch tellement je suis rapide. » Il fronce les sourcils à cela. Du Quidditch sans balai ? Ça n’a absolument aucun intérêt, alors il a un peu de mal de la suivre sur ce coup. Ce qu’il y a de plus exaltant dans ce sport, c’est justement de le pratiquer sur un balai. Voler, il n’y a pas de sensation plus grisante. Merlin c’que ça lui manque. « T'as déjà joué au soccer? » Au quoi ? Il ne cesse pas de froncer les sourcils et secoue un peu la tête, confus. C’est nouveau, ou alors c’est moldu, quoi qu’il en soit, il ne connaît pas. « Eli m'emmène une fois par semaine, le samedi, et bah tu sais j'suis super forte, bon, c'est pas aussi cool que le Quidditch et c'est des moldus qui savent pas différencier leurs É-rup-tifs de leurs rhinos mais ils sont cools. » Moldu donc. D’accord. « C'est un peu nul parfois parce que la balle, au soccer, bah elle bouge pas. Enfin elle bouge, mais pas comme les Cognards tu vois, genre faut tirer dedans, un peu comme un Souaffle, sauf qu'elle est pas en bois, enfin tu vois quoi. » Il suppose qu’il voit, un peu. Mais faut tirer dedans avec quoi ? Une batte ? La main, le pied ?

«  C'est nul que tu puisses pas sortir d'ici parce que je pourrais t'apprendre à y jouer. » Il pince un peu les lèvres. Ce sport a l’air parfaitement inintéressant (pas de balai, des balles qui ne bougent pas, bref, nul) mais l’idée de sortir d’ici et de laisser Rhaenys lui apprendre un truc… Ouais, ça lui tire un petit sourire. « Au soccer j'veux dire, pas au Quidditch, je sais que t'es super fort au Quidditch, Viola le dit tout le temps... dis, c'est vrai que t'étais capitaine des Foulmouth Falcons? J'ai jamais vu un match de Quidditch en vrai de vrai. Ils sont forts, ton équipe? » Son sourire s’agrandit considérablement. « Falmouth Falcons, » corrige-t-il automatiquement. « Comme la ville. Bien que Foulmouth, ça marche aussi, » admet-il parce qu’ils n’ont jamais été connus pour leur grande politesse.
« J’étais le capitaine, ouais. Et ils sont super forts. » C’est douloureux de parler des FF et en même temps, il peut pas s’empêcher de sourire. « Un peu moins depuis que j’ai dû partir, mais c’est parce qu’il y a eu des changements dans l’équipe et puis, la guerre… » Il laisse sa phrase en suspens, elle n’a probablement pas besoin qu’il en dise plus. « Mais ils s’entraînent sans arrêt pour devenir les meilleurs. La nouvelle capitaine est super forte. Elle s’appelle Jules, c’est la seule fille de l’équipe et c’est elle le patron. » Il suppose que c’est le genre d’histoires qui doit plaire à une petite fille, right ?

Et puis, il se rappelle brusquement de la dernière visite de sa mère. Elle ne lui a quasiment parlé que de Rhaenys et il se souvient d’un détail qu’il avait laissé de côté jusqu’à présent parce qu’il ne savait pas trop quoi en faire, mais ça vient de changer. « Tu voudrais en voir un ? » demande-t-il soudainement et son cœur s’emballe un peu, parce qu’il est nerveux. « Un match, je veux dire. » Pourquoi c’est si difficile, tout à coup ? Il s’humecte les lèvres et poursuit : « C’est—mh, c’est bientôt ton anniversaire, non ? » Il détourne le regard, parce que c’est sa gosse et il n’en est même pas sûr et c’est putain de nul. « Je pourrais—enfin, si Bu—Elijah est d’accord bien sûr, je veux pas—mais je dois pouvoir t’obtenir des billets ? Pour le prochain match des Falmouth Falcons ? » Jules et les autres lui rendent visite assez souvent pour qu’il puisse mettre ça au point et il doit pouvoir arranger ça avec eux. De toute façon, Ackerman vient toujours le voir avant un match important pour lui parler des dernières stratégies mises en place et stresser et tourner en rond et se plaindre que les gars sont insupportables et stupides. « Si ça tombe pas un jour d’école bien sûr hein, sinon—enfin, voilà. » Il passe une main dans sa nuque, nerveusement, lève un regard gêné vers Buckley parce qu’il a brusquement conscience qu’en parlant de ça devant Rhaenys il a probablement coupé toute possibilité à Elijah de poser son véto et il est pas tellement censé faire ça. Marcus pince les lèvres. Merde. « C’est juste une idée, » murmure-t-il faiblement.

• • •

I LOOK INSIDE MYSELF AND SEE MY HEART IS BLACK. (paint in black)
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 793
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Parler de Quidditch semble égayer considérablement Flint. Au moins quelque chose sur lesquels ils pourront tous les deux s'entendre, même si Rhaenys est juste fan d'utiliser son balai pour enfants de moins de 10 ans à l'intérieur de l'appartement ou à Storm's End pour rendre Elijah fou... Ceci dit, ils ont déjà regardé quelques rediffusions sur la MirrorTV et après qu'il lui ait expliqué le gros des règles (il n'a jamais été fan de ce sport en particulier, sauf pour regarder ses différents crushs voler, ces dernières se révélant souvent être des sportives) (il se souvient de June qui-) (bref) et Rhaenys a adoré l'ambiance du match, malgré les commentaires parfois un peu ennuyeux à son goût. Ses joueurs préférés, c'est celle qu'elle appelle Kitty parce qu'elle a toujours des autocollants Witchy Kitty sur ses battes, et Savage parce qu'il est par-fait, dit-elle toujours avec des étoiles dans les yeux. Il y en a d'autres, aussi, mais Elijah n'a pas tout retenu. Il est plutôt impressionné qu'elle ait gardé le nom de l'ancienne équipe de Flint dans sa tête. « Falmouth Falcons. » Même si elle l'a mal prononcé. « Comme la ville. Bien que Foulmouth, ça marche aussi. » Elijah grimace légèrement. De ce qu'il en a entendu, effectivement, les Falcons ne sont pas les joueurs les plus tendres ou les plus fair-play qui existent dans le Quidditch game... Il s'est renseigné vite fait après avoir entendu Viola en parler des heures à Rhaenys. Ils ont tous l'air d'être un peu... violents, les Falcons. In and out.

« J’étais le capitaine, ouais. Et ils sont super forts. Un peu moins depuis que j’ai dû partir, mais c’est parce qu’il y a eu des changements dans l’équipe et puis, la guerre… » Rhaenys hoche la tête d'un air très sérieux, elle comprend (enfin pas vraiment, mais elle fait comme si). Elijah pince des lèvres. « Mais ils s’entraînent sans arrêt pour devenir les meilleurs. La nouvelle capitaine est super forte. Elle s’appelle Jules, c’est la seule fille de l’équipe et c’est elle le patron. » Rhaenys semble surprise. “ Elle s'appelle JULES et c'est une FILLE? ” dit-elle, toute excitée. “ C'est super bizarre! ” Elijah a envie de lui rappeler qu'elle s'appelle Rhaenys tout de même, mais il ne dit rien, se contente de sourire légèrement parce que ce n'est pas de l'incompréhension qui s'affiche sur le visage de sa nièce, mais de l'admiration. “ C'est TROP cool. ” Elle hoche la tête frénétiquement. “ Jules... ” Elijah peut deviner qu'elle s'imagine déjà capitaine des Falmouth Falcons, elle aussi. Comme Jules.
Comme son père avant elle. « Tu voudrais en voir un ? » Elijah tourne brutalement la tête vers lui, son expression indéchiffrable et ses sourcils légèrement froncés. Il n'a aucune envie que Rhaenys traîne avec des gens comme les Falmouth Falcons. Ça le coûte suffisamment de l'amener ici. Ils vont pas faire amis-amis avec les anciens collègues de Flint. Rhaenys ne semble pas comprendre jusqu'à ce qu'il explique: « Un match, je veux dire.QUOI?

Elle semble profondément choquée mais lui fait signe de continuer alors qu'il s'arrête, l'air d'hésiter. « C’est—mh, c’est bientôt ton anniversaire, non ? Le treize, ouais! On va faire une super fête chez Sun. ” Elijah lui a dit ça en chemin et la perspective l'enchante. « Je pourrais—enfin, si Bu—Elijah est d’accord bien sûr, je veux pas—mais je dois pouvoir t’obtenir des billets ? Pour le prochain match des Falmouth Falcons ? » Elijah grince légèrement des dents, malgré lui, alors que Rhaenys se fait tout d'un coup plus circonspecte. Elle sait qu'Elijah est difficile à convaincre de faire quelque chose quand il en a aucune envie et malgré son jeune âge, elle est suffisamment mature pour savoir que dès que ça parle des Flint, Elijah a du mal. « Si ça tombe pas un jour d’école bien sûr hein, sinon—enfin, voilà. » Elijah sent le regard de Rhaenys sur lui mais il rend son regard à Flint, indéchiffrable. « C’est juste une idée. C'est une... bonne idée, non?

Oui. C'est une bonne idée et Elijah sait que ça lui fera très plaisir, surtout qu'il lui a acheté un balai pour enfants de plus de dix ans pour son huitième anniversaire donc ce serait vraiment trop bien qu'elle puisse aller à un match de Quidditch. Mais il se sent... mal à l'aise. Lui ne peut pas lui offrir des places à un match. Lui ne peut pas lui parler de Quidditch même si ça la passionne. Lui ne peut pas alors que Marcus Flint peut.
Il déglutit. “ Ça pourrait être sympa, oui, ” dit-il et aussitôt Rhaenys pousse une petite exclamation de surprise et de bonheur en se jetant sur lui, le tenant brièvement dans ses bras avant de retourner sur sa chaise, un véritable petit singe surexcité. “ C'est trop cool! Mais oui, mon anniversaire c'est bientôt, c'est le treize, on va faire la tête. Va y avoir plein de gens! Sun, Scorpius et Teddy bien entendu et puis Shin, c'est le papa de Sun enfin c'est pas son papa mais si en fait, c'est compliqué et Scorpius, euh... son papa est ici aussi... et je pense pas que sa mère voudrait venir, elle est un peu... ” Elle se penche en avant et cache sa bouche parce qu'Elijah ne la laisse pas insulter Greengrass (c'est pas poli) (même si il n'a aucun amour pour cette infâme sang-pure) à haute voix. “ ...nulle. C'est Shin qui l'a dit. Avec Teddy y'aura June et peut-être Harry — Harry Potter! Et Ames du coup, duh. Et Viola. Y'aura Viola? Si tu veux l'inviter, oui, bien entendu. Et Viola. On prendra plein de photos pour toi si tu veux? Enfin, t'es pas obligé de dire oui. Peut-être que c'est triste pour toi de voir des photos de gens que tu peux pas voir. ” Rhaenys la délicatesse est de retour. “ Moi aussi ça me rend triste des fois quand je vois des photos de Maman. Elle est morte, tu savais? ” Elijah arque un sourcil. La contrariété dans la voix de Rhaenys est sincère. Il ne bouge pas, ne dit rien, ses yeux quittant enfin Marcus pour observer Rhaenys qui a baissé les yeux sur son dessin. Elle fait un mouvement comme pour s'emparer de la main de Marcus mais finit par entremêler ses propres doigts pour jouer avec nerveusement. “ Peter aussi. Et Eddie il a failli, mais Ames l'a sauvé. Viola m'a dit que Roy, mon autre papy, aussi il était mort mais qu'il était méchant donc qu'il lui manquait pas beaucoup. Papy! Papy aussi il sera là. Il est cool, Papy. Genre vraiment cool. C'est un moldu, en revanche, donc il y connait rien de rien. ” Elle secoue la tête. Elijah ne l'a jamais vue si bavarde, au contraire. Il a l'impression qu'elle veut mitrailler Marcus d'informations... “ T'as connu ton papy et ta mamie, toi? ” ... et elle veut en savoir tout autant en retour.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 29/09/2016
‹ messages : 236
‹ crédits : ♠MOONY.
‹ dialogues : teal.


‹ âge : 30 ans
‹ occupation : en taule.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1985 et 1993.
‹ baguette : mesure 31cm, a été taillée dans de l’if et pour le cœur, c’est un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 654
‹ réputation : on dit que c'était un super bon poursuiveur, que c'est du gâchis, ses anciens camarades mangemorts savaient pas trop ce qu'il foutait là, ça tombe bien, lui non plus, on dit que c'est un idiot, un con, une brute épaisse.
‹ particularité : il est plutôt doué pour repérer les flux magiques, c'est de famille, mais il manque d'entraînement, alors ce n'est pas un très bon Traceur.
‹ faits : il souffre de dyslexie et de dysorthographie, deux troubles qui n'ont jamais été pris en charge et qui rendent la lecture et l'écriture très difficiles pour lui - on le surnommait Ace sur le terrain, parce que c'était un Poursuiveur exceptionnel - il était le Capitaine des Falmouth Falcons et adorait ça - les attentats de Ste Mangouste en 2003 lui ont coupé les ailes - il souffre de douleurs chroniques dans le dos - le navitas est la seule chose qui faisait passer la douleur - aujourd'hui, il doit se contenter de ce qu'on lui donne à azkaban et ça ne suffit pas.
‹ résidence : une jolie cellule à azkaban.
‹ patronus : il n'a jamais su en faire un et prendre la Marque n'a pas aidé.
‹ épouvantard : les corps sans vie des (rares) personnes auxquelles il tient.
‹ risèd : il se voit de nouveau sur un balai, dans son uniforme des Falmouth Falcons.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6929-marcus-when-i-was-king
elijah buckleyIf we are strong enough in our souls we can rip away the veil and look that naked, terrible beauty right in the face; let God consume us, devour us, unstring our bones. Then spit us out reborn.
MAY 1ST. Visiblement, il a bien fait de mentionner Jules, c’est vrai qu’elle a tendance à fasciner les gamines. Bien sûr, il y a les Holyhead Harpies qui ne sont constituées que de gonzesses, mais il y a un côté vachement plus stylé à être la seule fille d’une équipe, surtout quand on sait qu’elle est Capitaine. L’enthousiasme de Rhaenys lui tire un petit rire et il se note dans un coin de la tête de penser à demander à Jules de saluer la gamine. Ou peut-être même de lui signer un truc ? Enfin tout ça, ça veut dire devoir expliquer à Ackerman qui est Rhaenys et il se demande bien quelle tête elle va faire. Probablement la même que la sienne quand Buckley est venu lui parler de Rhaenys la première fois. En parlant de lui, il n’a pas l’air de tellement approuver et Marcus peut comprendre mais ça ne l’empêche pas d’être déçu. Il s’attend à ce que la jeune fille se montre aussi enthousiaste à sa proposition, mais elle semble tout à coup très calme. « C'est une... bonne idée, non? » tente-t-elle doucement et Flint comprend qu’elle connaît suffisamment son oncle pour deviner que l’idée ne l’enchante pas particulièrement.
Il ne sait pas exactement ce qui passe par la tête de Buckley. Son regard est insondable et à part ses sourcils froncés, Marcus n’a pas tellement de quoi deviner ce qu’il pense de tout ça. Il est parfaitement en droit de dire non, après tout, le Quidditch est un sport violent et les Falmouth Falcons sont connus pour être l’équipe la plus brutale. Il peut comprendre qu’il pense que ce n’est pas un exemple à montrer à une gamine de sept ans. « Ça pourrait être sympa, oui, » dit-il enfin et Flint a un peu de mal à y croire. Alors il est… d’accord ? Le cri de joie que pousse Rhaenys lui tire un sourire, alors qu’il la regarde se jeter sur Elijah pour le serrer brièvement avant de se rassoir. « C'est trop cool! Mais oui, mon anniversaire c'est bientôt, c'est le treize, on va faire la tête. Va y avoir plein de gens! Sun, Scorpius et Teddy bien entendu et puis Shin, c'est le papa de Sun enfin c'est pas son papa mais si en fait, c'est compliqué et Scorpius, euh... son papa est ici aussi... et je pense pas que sa mère voudrait venir, elle est un peu... » Il a un peu de mal à suivre, mais il fait de son mieux. Il y a plein de noms qu’il ne connaît pas, à part Scorpius et la mention de ses parents lui tire une petite grimace. Il la regarde se pencher vers lui, ne sachant pas trop s’il doit faire pareil ? « ...nulle. C'est Shin qui l'a dit. » Ce serait pas cool de rire, right ? Alors il se retient, mais c’est plus difficile de se retenir de sourire. Il ne sait pas qui est ce Shin, mais Marcus décide qu’il l’aime bien. « Avec Teddy y'aura June et peut-être Harry — Harry Potter! » Il fronce les sourcils. Winchester et Potter ? Avec un gosse ? Ça c’est vraiment bizarre. « Et Ames du coup, duh. Et Viola. Y'aura Viola? » « Si tu veux l'inviter, oui, bien entendu, » confirme Elijah au moment où Marcus dit : « Maman ne raterait pas un match de Quidditch. » Elle s’y est principalement intéressée parce qu’il y jouait, mais il sait qu’elle s’est pris de passion pour ce sport.

« Et Viola. On prendra plein de photos pour toi si tu veux? Enfin, t'es pas obligé de dire oui. Peut-être que c'est triste pour toi de voir des photos de gens que tu peux pas voir. » Ça lui tire un sourire u peu triste, mais il secoue la tête. « Non, j’aimerais beaucoup. » Ça lui permettrait de voir vraiment comment s’en sort l’équipe et peut-être d’apporter un point de vue extérieur utile à Jules. Lui, obsédé par le Quidditch ? Non. Moins que ce taré de Wood. Hum. « Moi aussi ça me rend triste des fois quand je vois des photos de Maman. Elle est morte, tu savais? » Ses traits s’assombrissent un peu, alors qu’il hoche doucement la tête. Oui, il le savait. Il l’a appris quelques jours après son réveil à l’hôpital, quand il a mis la main sur une liste des victimes des attentats de Ste Mangouste.
Il la voit qui avance sa main, puis la recule, pour entremêler nerveusement ses phalanges. « Peter aussi. Et Eddie il a failli, mais Ames l'a sauvé. » Marcus serre les dents et fait de son mieux pour ne pas montrer ce que ça lui fait. Une part de lui s’en veut de ce qu’il a fait à Douglas. Il se souvient vaguement d’avoir tué son frère. Ce n’est pas qu’il s’en fiche, c’est seulement qu’il n’était pas tellement en état de vraiment se rendre compte de ce qu’il faisait, à l’époque. Il se rappelle de la douleur permanente, de la rage, du besoin de faire souffrir Douglas autant que son dos le faisait souffrir. « Viola m'a dit que Roy, mon autre papy, aussi il était mort mais qu'il était méchant donc qu'il lui manquait pas beaucoup. » Marcus sursaute un peu, parce que papy n’est définitivement pas un terme qu’il veut voir associé à Roy. Il détourne le regard et imagine très bien que son père ne manque absolument pas à sa mère. Il se dit que si Johnson ne l’avait pas fait, l’un d’eux aurait probablement fini par tuer Roy, de toute manière. « Papy! Papy aussi il sera là. Il est cool, Papy. Genre vraiment cool. C'est un moldu, en revanche, donc il y connait rien de rien. » C’est dur de suivre Rhaenys, elle alterne entre anecdotes tendres et souvenirs douloureux, mais il suppose que les enfants ont une façon différente de procéder ce genre de choses. « T'as connu ton papy et ta mamie, toi? » Ugh.

Marcus grimace et se passe une main dans les cheveux, avant d’aller se gratter la mâchoire, ses ongles crissant un peu sur sa barbe. « Pas vraiment, non. Les parents de mon père… ils sont morts avant ma naissance. Mais ils n’étaient pas—enfin, c’était pas des gens gentils, » précise-t-il en pinçant un peu les lèvres. « Et les parents de ma mère… Mh. Elle ne s’entend pas très bien avec eux, alors je ne les connais pas beaucoup. » Aujourd’hui, il comprend mieux pourquoi elle les évite le plus possible. Ils n’ont rien fait. Ils l’ont fiancée à un monstre et quand elle a tenté de fuir, ils n’ont rien fait pour l’aider. « Je suppose que Ignatus et Ophelia sont mes grands-parents, dans un sens, » fait-il d’un air songeur. Après tout, le vieux fou a plus fait pour lui que son propre père. Ha, si sa mère l’entendait dire qu’il considère les deux fantômes acariâtres comme ses grands-parents, elle deviendrait folle.
« Ma famille n’est pas très… enfin, elle est assez nulle. C’est pour ça que j’ai choisi la mienne. Les Falmouth Falcons ? Et puis, il y a Daphne aussi, c’est—mh, la tante de Scorpius ? Et Liv. Oliver Wood ? C’est un joueur de Quidditch, lui aussi. » Il se tait, c’est assez étrange de dire ça à voix haute. Il l’a toujours pensé, mais il ne l’avait jamais admis et ça lui fait prendre conscience à quel points ils lui manquent. « Ta famille a l’air super chouette, » conclut-il avec un petit sourire. Beaucoup mieux que la sienne. Et c’est aussi douloureux qu’un véritable soulagement, pour lui.

• • •

I LOOK INSIDE MYSELF AND SEE MY HEART IS BLACK. (paint in black)
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 793
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Des fois, Elijah se demande ce que ça fait, d'être sang-pur. L'idée le dérange très étrangement: elle semble alien, elle le met mal à l'aise parce que ça a l'air de vouloir dire beaucoup de choses, des choses qu'il n'est pas sûr de comprendre ou de vouloir lui-même. Il aime penser que quoiqu'il arrive, il aurait été tel qu'il est (ou qu'il pense être?) aujourd'hui: droit et sérieux et sévère et courageux, au moins un peu. Qu'il n'aurait pas été un pourri comme eux autres même si il était né avec leur sang si précieux dans les veines.
Et puis il regarde la grimace sur le visage de Flint quand Rhaenys l'incite à parler de ses ancêtres et il doute légèrement. Peut-être que ça va plus loin que le sang, la signification d'un sang-pur. Il a l'impression que c'est quelque chose d'intrinsèque aux gens que ces idiots sont: quelque chose qui va plus loin que le sang, plus loin que l'être. Certains disent qu'ils sont pourris de l'intérieur, c'est pour ça que des gens comme Astoria Greengrass n'ont plus la garde de leurs enfants. D'autres qu'ils ont été élevés par des monstres et qu'ils ne sauront jamais ce qu'est un véritable parents, alors il vaut mieux garder leurs enfants de côté sinon ils reproduiront les erreurs de leurs pères et mères — the apple doesn't fall too far from the tree. Elijah est content que Rhaenys n'ait pas grandi avec ces gens-là.
Il ne sait pas ce qu'il ressent à l'idée qu'elle n'ait jamais connu son père avant ce moment-là.

« Pas vraiment, non. Les parents de mon père… ils sont morts avant ma naissance. Mais ils n’étaient pas—enfin, c’était pas des gens gentils, » Elijah pince lui aussi des lèvres — il ne peut qu'imaginer, même si il a bombardé Viola et les fantômes de questions légèrement angoissées. Rhaenys, quant à elle, hoche la tête sérieusement. Disons qu'Elijah lui a répété plutôt deux fois qu'une que les sang-purs... eh bien, c'est plutôt simple d'abonder dans le sens du Gouvernement qui n'hésite pas à vilifier cette case désormais honnie. « Et les parents de ma mère… Mh. Elle ne s’entend pas très bien avec eux, alors je ne les connais pas beaucoup. » Rhaenys semble réfléchir un instant, puis baisse les yeux sur le dessin entre eux. “ Parkinson, ” énonce-t-elle simplement, le bout de son doigt venant retracer des traits colorés distraitement. « Je suppose que Ignatus et Ophelia sont mes grands-parents, dans un sens. » La réponse semble lui plaire — Elijah l'imagine déjà lui dire que désormais, Tutus et Lia sont ses grands-parents à elle aussi. Elle adore littéralement les fantômes, Elijah est juste embêté parce qu'en plus de ne jamais comprendre ses références à Ghostbusters, ils ont la mauvaise manie de toujours le reprendre à chaque fois qu'il ouvre la bouche.

« Ma famille n’est pas très… enfin, elle est assez nulle. C’est pour ça que j’ai choisi la mienne. Les Falmouth Falcons ? Et puis, il y a Daphne aussi, c’est—mh, la tante de Scorpius ? Et Liv. Oliver Wood ? C’est un joueur de Quidditch, lui aussi. » Rhaenys a les sourcils froncés, l'air de ne pas comprendre comment on choisit sa famille — c'est pas un truc imposé par le sang et la naissance, ça? Elijah l'observe, elle, sa petite nièce, la dernière Buckley avec son père. Il aurait bien aimé qu'elle rencontre plus de sa famille, qu'elle apprenne à connaître Peter. Elle aurait adoré Peter et Peter l'aurait adorée, il le sait.
Elijah a la gorge nouée. Il n'aime pas penser à son frère. Il n'aime pas penser à tout ce que Rhaenys a perdu sans le savoir: une vie simple et stable et parfaite, avec ses oncles et sa mère et sa grand-mère et sa famille. « Ta famille a l’air super chouette. Yeah it's alright, ” fait-elle, la fausse modeste, même si elle est intensément fière de connaître des gens comme Harry Potter et June, bien entendu, qui est l'héroïne de Rhaenys. “ J'crois que je comprends ce que tu dis quand tu dis que t'as choisi ta famille. ” Elle joue toujours avec le dessin, retraçant certains traits, grattant le papier. “ Le sang c'est pas si important, hein? ” Elle hausse les épaules. Elijah lui a expliqué la différence entre les sangs et que les méchants Mangemorts pensent que les purs sont supérieurs aux autres. Elle a eu du mal à accepter ça au début.

Finalement, un peu brutalement en fait, Rhaenys, relève la tête et tend une nouvelle fois la main pour toucher Marcus, attrapant son poignet et tirant doucement sur son bras pour qu'il le déplie. “ Nys, ” commence Elijah. “ Je veux la voir. ” Et il y a dans sa voix une détermination digne de tous les Buckley et un accent opiniâtre qu'il a pu observer chez Viola. Alors que Flint est paralysé, Rhaenys fait glisser son doigt à la surface de la peau sensible, noire sur le reste de la chair si pâle. Elle ouvre la bouche, sur le point de dire quelque chose, puis tous ses traits se froncent, dans une expression difficile à déchiffrer même pour Elijah qui la connait pourtant mieux que quiconque. Elle finit par poser sa paume contre la sienne, un instant, avant de le relâcher brutalement, retombant en arrière, ses omoplates rebondissant contre le dossier de sa chaise. “ Rhaenys, tout va bien? Oui. ” Elle fait la moue. Elle n'a pas l'air de trop savoir si tout va bien. Elijah ne dit rien et finalement, au bout d'un temps qui semble interminable, Rhaenys formule ce qui ne va pas: “ est-ce que toi t'es ma famille? ” Ah.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 29/09/2016
‹ messages : 236
‹ crédits : ♠MOONY.
‹ dialogues : teal.


‹ âge : 30 ans
‹ occupation : en taule.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1985 et 1993.
‹ baguette : mesure 31cm, a été taillée dans de l’if et pour le cœur, c’est un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 654
‹ réputation : on dit que c'était un super bon poursuiveur, que c'est du gâchis, ses anciens camarades mangemorts savaient pas trop ce qu'il foutait là, ça tombe bien, lui non plus, on dit que c'est un idiot, un con, une brute épaisse.
‹ particularité : il est plutôt doué pour repérer les flux magiques, c'est de famille, mais il manque d'entraînement, alors ce n'est pas un très bon Traceur.
‹ faits : il souffre de dyslexie et de dysorthographie, deux troubles qui n'ont jamais été pris en charge et qui rendent la lecture et l'écriture très difficiles pour lui - on le surnommait Ace sur le terrain, parce que c'était un Poursuiveur exceptionnel - il était le Capitaine des Falmouth Falcons et adorait ça - les attentats de Ste Mangouste en 2003 lui ont coupé les ailes - il souffre de douleurs chroniques dans le dos - le navitas est la seule chose qui faisait passer la douleur - aujourd'hui, il doit se contenter de ce qu'on lui donne à azkaban et ça ne suffit pas.
‹ résidence : une jolie cellule à azkaban.
‹ patronus : il n'a jamais su en faire un et prendre la Marque n'a pas aidé.
‹ épouvantard : les corps sans vie des (rares) personnes auxquelles il tient.
‹ risèd : il se voit de nouveau sur un balai, dans son uniforme des Falmouth Falcons.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6929-marcus-when-i-was-king
elijah buckleyIf we are strong enough in our souls we can rip away the veil and look that naked, terrible beauty right in the face; let God consume us, devour us, unstring our bones. Then spit us out reborn.
MAY 1ST. « Le sang c’est pas si important, hein ? » Rien ne compte plus que le sang. Que la pureté du sang. C’est ce qu’on lui a répété toute sa vie. Ce que son père voudrait qu’il réponde. Longtemps, Marcus en a été convaincu. Après tout, il ne pouvait pas tellement deviner que ce n’était pas la vérité absolue, puisque c’était tout ce qu’il avait entendu. Les Weasleys ont de la chance d’avoir eu un jour un ancêtre qui s’est éloigné de tout ça, de s’être par conséquent retrouvés rejetés par les autres familles de sang pur. Les autres membres des Vingt-Huit Sacrées, comme lui, n’ont pendant des années connu que des personnes qui répétaient qu’ils étaient supérieurs. Que les sangs mêlés étaient souillés et que les nés-moldus ne méritaient même pas de tenir une baguette. Ce n’est qu’une fois à Poudlard, que Marcus a pu commencer à se rendre compte que ce n’était peut-être pas tout à fait vrai. Il y avait tant d’élèves dont le sang était tout sauf pur, qui se montraient beaucoup plus doués que lui dans bien des matières. Ça l’a mis tellement en colère. Comment pouvaient-ils être meilleurs que lui, alors qu’il était censé être supérieur ? Pendant des années, Marcus les a haïs, méprisés d’être meilleurs que lui. Et puis il a fini par comprendre, petit à petit. La pureté du sang, ça ne veut rien dire. S’ils étaient vraiment supérieurs, alors pourquoi s’agenouiller devant un homme dont le père était un moldu ?
Quant aux liens du sang… Il ne s’est jamais senti connecté à son père. Refuse désormais d’être associé à cet homme. Sa famille est une farce macabre et parmi toutes ces personnes qui constituent ses proches, il n’y en a que deux que Marcus peut citer sans avoir envie de vomir et sans se sentir complètement désintéressé. Il n’y a que sa mère et Pansy et très franchement, Marcus ne pense pas que le sang ait quoi que ce soit à voir là-dedans. Alors non, le sang ce n’est pas si important. Ça ne l’est vraiment pas. Son père n’a jamais éprouvé quoi que ce soit d’autre qu’une indifférence totale, voire du mépris à son égard. Et lui, il peut sentir sa poitrine qui se réchauffe, quand il pose son regard sur Rhaenys. Ce n’est pas le sang, c’est autre chose.

« Non, » répond-il doucement.« Ce n’est important que si tu veux que ça le soit. » C’est plutôt comme ça, que ça marche. Il sursaute, quand il sent la petite main de Rhaenys attraper son poignet et quand il réalise qu’elle tire dessus et de quel bras il s’agit, Marcus résiste. « Nys, » entend-il Buckley l’appeler. « Je veux la voir. » La demande est exigeante, ferme. Il déglutit avec difficultés et cesse de résister, lui permet de déplier son bras avec appréhension. Il se crispe lorsqu’il sent son doigt fin et pâle toucher sa peau au niveau de la marque et il se retient de lui aboyer de ne pas toucher cette horreur.
Marcus serre les dents et garde ses yeux rivés sur le visage de la gamine. Il ne veut pas la voir toucher ça, il ne peut pas. Elle ouvre la bouche et il grimace déjà, mais elle se ravise. Enfin, elle écarte son doigt et quand sa paume minuscule atterrit dans sa grande patte, Marcus respire un tout petit peu mieux.

Mais il est devenu un peu livide et la voir s’éloigner brusquement en lâchant sa main n’arrange rien. Il reste immobile, son bras tendu, alors qu’il a l’horrible impression que des insectes courent sous la peau de son avant-bras. « Rhaenys, tout va bien ? » s’inquiète Buckley. « Oui. » Mais elle n’a pas l’air d’aller bien. Et Marcus voudrait lui dire qu’il est désolé. Désolé d’avoir ça tatoué sur l’avant-bras, désolé d’être ici. Il voudrait lui dire qu’il est désolé de ne pas avoir trouvé une autre solution, qu’il aurait dû se battre pour mettre sa mère en sécurité et pouvoir refuser de prendre la Marque. Qu’il est désolé d’avoir cédé à la colère et au désespoir, au désir de vengeance. Qu’il est désolé de ne pas être mieux. Mais il est incapable d’ouvrir la bouche et le silence s’étire.

« Est-ce que toi t’es ma famille ? »

Son cœur a un raté avant de se serrer douloureusement. Sa gorge se noue et dans un sursaut, Marcus replie son bras, avant de la regarder comme si elle était à la fois la chose la plus étrange et la plus merveilleuse au monde. Il devrait probablement lui répondre que non. Elle a une famille. Une famille dont il ne fera jamais partie. Elle a un oncle qui a plus des allures de père que lui n’aura jamais. Des proches qui l’aiment, la chérissent et prennent soin d’elle. Rhaenys n’a pas besoin d’un homme comme lui dans sa vie.

Mais peut-être qu’il a un peu besoin de quelqu’un comme elle, dans la sienne.

Il a l’air plus fragile que jamais, tout à coup. Vulnérable. Marcus déteste être vulnérable. C’est comme ça qu’on finit par être blessé et il a toujours très mal réagi à la douleur. Il s’humecte les lèvres et prend une inspiration. « Seulement-- » Sa voix faiblit un peu. « Seulement si tu veux que je le sois, » murmure-t-il d’une toute petite voix.

• • •

I LOOK INSIDE MYSELF AND SEE MY HEART IS BLACK. (paint in black)
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : toujours.
‹ inscription : 06/11/2016
‹ messages : 364
‹ crédits : shellhead, tumblr, richard siken pour la signature.
‹ dialogues : olive.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : trente-et-un (23/04)
‹ occupation : greffier au magenmagot.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : a comme coeur une plume de phénix, est composée de bois de chêne, longue de vingt-neuf centimètres virgule cinq, elle est épaisse et souple, chaude au toucher. C'est la seule baguette que j'ai jamais possédé.
‹ gallions (ʛ) : 793
‹ réputation : je suis très mystérieux pour rien.
‹ particularité : un semi-loup depuis plusieurs années.
‹ faits : je suis un semi-loup depuis un peu plus de sept ans maintenant, et j'ai fait la paix avec cette particularité. J'ai été membre des Pacifistes puis j'ai rejoint la RDP après avoir participé à la prise de Poudlard. J'étais membre du Conseil. Suite au décès de ma soeur, je m'occupe de ma nièce de sept ans, Rhaenys.
‹ résidence : dans le Londres moldu dans un petit appartement.
‹ patronus : un coyote
‹ épouvantard : ma nièce me regardant avec effroi et dégoût, comme sa mère avant elle.
‹ risèd : June, Rhaenys et moi. Heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Voir Rhaenys toucher la Marque de Flint rend Elijah malade. Cette Marque est terrible et malsain, un sceau de magie noire, une apposition magique qui corrompt l'esprit et la magie; et la simple idée que cette magie néfaste effleure sa nièce le rend complètement dingue, et il pourrait presque se jeter pour Rhaenys comme dans l'espoir de la préserver, de lui rappeler qu'aussi maladroit, charmant et sympathique Marcus Flint puisse paraître, il est corrompu, forcément, par cette magie noire.
Elijah ne bouge pas, pourtant. Il n'a pas besoin d'être Traceur ou empathe pour savoir que quelque chose ne va pas chez sa nièce; il la connait trop, semble-t-il, après tous ces mois passés ensemble. C'est étrange: il lui semble parfois qu'il la connait mieux qu'il se connait lui-même, ou quelque chose comme ça. Et qu'elle le connait mieux que quiconque. La voir partager une intimité, aussi tendre et vulnérable soit-elle, et nécessaire aussi pour sa santé mentale et émotionnelle, avec quelqu'un d'autre que lui est vraiment plus dur que prévu. Il se sent... inutile, impuissant, mis à l'écart; comme si il avait veillé sur Rhaenys pendant des mois seulement pour la remettre aux mains de son véritable père. Bien entendu, quelque part, Elijah sait qu'il fait fausse route; que Flint ne veut pas lui voler sa nièce, que Viola ne veut pas avoir le monopole de Rhaenys. Mais le doute persiste, quelque part, dans un coin de son esprit; insidieux et malsain, lui rappelant qu'elle n'est que sa nièce et que l'horloge tourne et que peut-être qu'il n'aura jamais de famille à lui.

Quand Rhaenys demande à Flint si il est sa famille, il en vomirait presque, de la haine que cette question lui inspire, ce malaise, ce mal-être. Elle veut une famille, à croire qu'elle n'en ait pas trouvé une avec lui. Elijah ne bouge pas, et ne dit rien, livide et tendu comme la corde d'un arc, ses bras croisés sur sa poitrine, entrelacés de manière impossible à dénouer.
Flint a l'air... si vulnérable, en entendant la question. Si fragile; écorche vivant, presque, comme si il pouvait seulement ressentir le quart de la douleur qui traverse Elijah en cet instant précis, qui lui serre le coeur à lui en faire mal. Il a envie de sortir de cette cellule-bulle étouffante, de courir, frapper dans le sac de sable dans le sous-sol de Storm's End, oublier complètement cette scène. Il ne veut pas de ce sang-pur et tordu et corrompu dans sa famille, il ne veut plus ça, il ne supporte pas cette idée, de ne pas être suffisant pour Rhaenys, de ne pas être suffisant pour June, de ne pas être suffisant. La part rationnelle de son esprit le contredit, bien entendu, celle qui sait qu'il est stupide de se tourmenter comme ça; mais pour une fois, la part irrationnelle, apeurée, qui a envoyé des hommes se faire tuer et tout donner sur le champ d'une bataille interminable, l'homme qui a tant failli refait surface, et c'est insupportable. « Seulement-- Seulement si tu veux que je le sois. » Sauf que ce n'est pas une histoire d'Elijah ou de Marcus Flint, mais une histoire de Rhaenys; et il a juré de respecter ses voeux, envies et besoins même si ils allaient contre tout ce en quoi il croit, même si ça veut dire aider avec tout ce qu'il peut un Mangemort avéré, même si ça veut dire se sentir malade à l'idée abjecte que Rhaenys trouve du confort dans les yeux et la voix de ce moins que rien.

T'es mon père. ” La déclaration est claire et nette, efficace et sincère. Rhaenys ne voit pas l'intérêt de mentir ou de toe the line. “ Et tu n'es pas- t'es pas quelqu'un de mauvais. T'as fait des trucs nuls, et mauvais, et cruels, et méchants, mais je pense pas que tu sois une mauvaise personne. Je le saurais sinon. ” Rhaenys a baissé les yeux, joue avec une rayure de la table avec son ongle, timide ou alors en train de réfléchir, même Elijah ne sait pas trop. “ Eli, y dit qu'il faut faire des erreurs pour s'améliorer, hein, Eli? Et que quand on fait une erreur, il faut réfléchir très fort pour voir où ça s'est mal passé... et ne plus jamais le refaire. J'veux dire... parfois c'est dur genre par exemple, des fois je fais la boucle de mes k attachés à l'envers? Et quand je me concentre très beaucoup j'arrive à les faire normalement mais quand je me déconcentre ça recommence à l'envers et c'est nul... mais ça arrive de moins en moins. Je travaille beaucoup et j'arrête pas d'essayer de m'améliorer. ” Elle hoche la tête très sérieusement. Elle sait de quoi elle parle. “ Donc euh, ouais, t'es mon père, pas mon papa, mais j'aimerais bien que- enfin j'sais que t'es coincé là et tout mais j'aimerais bien... te voir plus souvent... si tu veux bien. Et qu'on continue... d'essayer? Jusqu'à ce que ce soit... enfin... j'ai déjà une famille et tout... mais si t'essayes, tu peux en faire partie. Hein, Eli?
Elijah déglutit difficilement. Non. Non, jamais, lui crie son coeur. Cette idée l'insupporte, l'exècre, le rend nauséeux, livide et en colère. “ Bien sûr, ” s'entend-t-il dire comme à travers un voile. Si c'est ce qu'elle veut.

• • •

We have not touched the stars, nor are we forgiven, which brings us back to the hero’s shoulders and the gentleness that comes, not from the absence of violence, but despite the abundance of it.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

ELIUS (○) SOMEWAY IT'S PART OF ME, APART FROM ME.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Somewhere over the rainbow ”
but you know legends never die
 :: Royaume-Uni; bring me the horizon :: Azkaban
-