Partagez | .

sujet; (imane) she throw them diamonds in the air

avatar
‹ inscription : 14/03/2017
‹ messages : 11
‹ crédits : tripolars, gifs (tumblr).
‹ dialogues : #996666.


‹ liens utiles :
fiche, suivi, liens, msn, pow
simon rosier, anwar maseed

‹ âge : … (est-ce une information vraiment utile ?)
‹ occupation : ton animatrice de talk-show préférée. Aussi productrice, et déterminée à ne pas seulement s'en tenir aux médias.
‹ maison : (Uagadou)
‹ scolarité : … bonne question, petit curieux.
‹ baguette : a été taillée dans du bois de mélèze et contient une épine de monstre du Fleuve Blanc. Elle mesure trente-deux centimètres, et si Imane l'utilise avec parcimonie, elle n'en reste pas moins une compagne utile en cas d'extrême nécessité.
‹ gallions (ʛ) : 245
‹ réputation : gold digger sans scrupule, mauvaise mère et opportuniste n'agissant que dans son intérêt.
‹ particularité : occlumens, animagus déclarée (panthère) et parfaitement capable de manier la magie sans baguette, comme le veut l'apprentissage de Uagadou (technique que Poudlard devrait enseigner, si vous voulez tout savoir).
‹ faits : Mrs Zabini traîne une assez sordide réputation uniquement parce que ses maris ont disparu dans des circonstances plus ou moins tragiques (tout ça est très exagéré d'ailleurs, il y a beaucoup de jalousie à son égard), et cette particularité lui a valu d'être surnommée, très injustement, Black Widow. Mis à part ce détail, elle le répète à qui veut l'entendre, son fils est un héros de guerre et elle tient à ce que ça s'imprime dans la mémoire collective. (Adi, Nina, you're doing amazing sweeties!)
‹ résidence : au Manoir Zabini, loin du no man's land qu'est désormais Herpo Creek (elle n'a jamais apprécié cet endroit de toute façon, trop sinistre). Du reste, “manoir” est un terme un peu lugubre à son goût, il s'agit davantage d'une villa.
‹ patronus : une panthère
‹ épouvantard : les corps sans vie de ses enfants (y compris Blaise).
‹ risèd : son visage sans aucune altération artificielle, aussi surprenant que cela puisse paraître.
Voir le profil de l'utilisateur
Imane Ross Zabinift. thandie newton • © tumblr
wizard
❝ The stars look very different today ❞Colour spectrum

☇ nom & surnom(s) ; sur les lettres de son patronyme coulent les médisances de quelque langue acérée, et peut-être y a-t-il, dans les rumeurs courant à son sujet, un fond de vérité qu’elle s’évertue à ignorer quand bien même ne peut-elle lutter contre la nature viciée d’une identité répugnée. Honorant ses origines comoriennes, ses deux prénoms, Imane et Nuru, signifient respectivement foi et lumière en swahili. Ross, son nom de jeune fille, lui vient de la légende de wjazz jamaïcaine Jimmy Ross, mais ce n’est pas le patronyme vers lequel elle est revenue après la disparition de son premier mari, s’appropriant au contraire celui de ce dernier, Zabini. Mrs Zabini, corrige-t-elle. Étrangère dans cette famille italienne et pourtant reine de leur empire, elle a fait de ce nom sa marque de fabrique, une véritable signature — de toute façon, ce n’est pas sa belle-famille et leurs dettes qui allaient s’opposer à sa volonté opiniâtre. Ce qui est certain, c’est qu’Imane Ross et Mrs Zabini sont deux personnes diamétralement opposées. ☇ naissance ; 12 janvier, paraît-il. La rumeur n’est pas avérée, et elle pourrait bien être née au beau milieu du mois d’octobre ou en fin avril, ça ne ferait aucune différence dans la mesure où son anniversaire est un tabou que personne, pas même ses enfants, n’essaye de lever. Elle a pris soin de modifier tout document officiel trahissant son âge, et vit confortablement avec ce secret, perdu dans la multitude de tout ce qu’elle cache derrière cette façade si confiante. En revanche, si elle se refuse à dévoiler sa date de naissance, elle est très fière de se dire originaire de Port Antonio, en Jamaïque, bien qu’elle ait vécu à l’autre extrémité de l’île. ☇ ascendance & origines ; de sang pur, mais contrairement à ses pairs britanniques, elle ne s’enorgueillit pas et considère même la pureté comme un détail assez insignifiant. Très critique de cette mentalité absurde, elle n’a jamais feint son dédain pour les austères traditions auxquelles les familles de sang-pur anglaises étaient si attachées. Bien sûr, elle n’a pas non plus craché sur les privilèges que lui octroyaient le nom Zabini ou le cercle dans lequel elle a pu évoluer grâce à son premier mari — de toute façon, ce n’est pas comme si Imane Zabini était réputée pour sa constance. En revanche, son métissage culturel est une toute autre paire de manches : entre de lointains ancêtres européens (espagnols), sa mère comorienne, son père jamaïcain, quelques racines antillaises, d'autres arabes, elle est à elle seule un véritable melting pot dont elle est fière. ☇ occupation ; si son passé de serveuse n’est guère reluisant, elle est rapidement devenue rentière grâce à l’héritage de ses parents puis à son mariage avec Nevio Zabini (son décès « prématuré » lui a également permis de toucher son assurance vie ainsi que des aides pour ses enfants). Toutefois, à chaque fois que ses réserves commençaient à s’épuiser ou si elle craignait se retrouver sur la paille (elle a trop connu la précarité pour se permettre de la revivre), elle s’entichait d’une nouvelle fortune, et touchait le pactole à la mort d’un énième mari, tout sourire en récoltant les clés des coffres de ses défunts époux à Gringotts. Imane s’est toujours très bien débrouillée sans verser la moindre goutte de sueur, mais la donne a changé depuis la fin de la guerre. Le chaos agitant le monde magique a aussi ouvert bien des portes, et du jour au lendemain, la veuve Zabini se trouva une nouvelle lubie (après quelques confidences sur l’oreiller en compagnie d’un producteur de MirrorTV) : animatrice. Elle s’est emparée du concept du talk-show pour créer le sien, Sipping Tea With Imane, une nouveauté qui ne cesse de gagner en popularité. ☇ parti politicomagique ; opportuniste de première, agrémentant ses conversations d’un très nonchalant, « have you heard of my son, Blaise? He’s a war hero, y’know. » Oh, elle est fière de Blaise, oui — moins de ses exploits sur le terrain que de la gloire qu’il a rapportée à la maison. Il a redoré à lui tout seul le blason des Zabini, et croyez bien qu’elle se tenait à ses cotés lorsqu’il a fallu récupérer pension et récompense, des larmes calculées hâtivement chassées du coin de ses yeux brillant de satisfaction, alors que son fils se ratatinait sous le feu des projecteurs. Imane n’a pas soutenu le régime du Magister, mais ne l’a pas critiqué non plus : elle l’a subi plus qu’autre chose, et s’en est plutôt bien tirée. Elle a veillé sur Adi et Nina, un peu sur Blaise, n’a jamais flanché pendant les incessants interrogatoires ministériels, n’a pas essayé de jouer les héroïnes ; elle a attendu que ça se passe, car ce genre de choses, elle le savait, finirait tôt ou tard par passer. ☇ réputation ; Mrs Zabini, l’impériale Mrs Zabini ; non contente de faire tourner les têtes sur son passage, elle s’arrange pour que sa venue à quelque réception devienne un évènement à ne pas manquer. À la fois méprisée et admirée, elle traîne avec elle rumeurs scabreuses et histoires infondées, armée de son sourire éblouissant ; personnage haut-en-couleur, presque excentrique, elle sait — elle veut — que les gens jasent, qu’ils parlent, qu’ils critiquent, qu’ils l’insultent, peu importe, du moment que son nom revient dans les conversations. Car si elle a appris une chose, c’est qu’il vaut mieux entretenir une mauvaise réputation que pas de réputation du tout. Qualifiée (assez justement ?) de gold digger et de mante religieuse, Imane est surnommée de Black Widow, et elle n’a pas manqué de hurler de rire lorsqu’une connaissance lui a demandé si ça ne l’embarrassait pas, « You just made my day, » avait-elle alors lâché, sibylline. Si la plèbe imagine qu’une telle appellation est une disgrâce, ils n’ont décidément pas compris à qui ces peasants avaient affaire. She puts the Bitch in Zabitchni. Elle n’a pas hésité un seul instant à répudier son fils aîné après sa traîtrise, clamant haut et fort qu’elle ne cautionnait pas les actes de Blaise, et se débarrasse de quiconque entrave son chemin. Loin d’être un modèle de vertu, arriviste sans scrupule et prête à tout pour briller le plus longtemps possible sur le devant de la scène, elle revendique ce coté « head bitch in charge », quitte à faire des sacrifices auxquels d’autres ne songeraient jamais. Ses origines lui ont également valu des remarques racistes à son arrivée en Angleterre : éduquée dans une autre école, préférant les artéfacts vaudou aux baguettes, elle a longtemps été perçue comme une nuisance, dans le cercle traditionaliste des sang-purs. Cultivée, diablement intelligente, puissante, Imane Zabini est effrayante, cruelle dit-on, mais qui, finalement, oserait lui tenir tête ? ☇ orientation & état civil ; veuve (sept fois). Son mariage avec Nevio Zabini est celui qui a le plus marqué les esprits, mais dès la disparition de l’italien, elle s’est entichée d’hommes riches, connus, influents — elle a su se faire entretenir et assurer un avenir radieux à ses enfants, autant qu’elle a su se débarrasser de ses derniers trophées. Elle ne s’est jamais insurgée contre les rumeurs courant sur son compte, allant jusqu’à plaisanter à chaque fois qu’on lui présentait un nouveau parti, « haven’t you heard? I kill men. » Et subjugués par sa répartie piquante et son charme exotique, ils tombaient aussitôt dans ses filets. ☇ niveau de vie ; si aisé que c’en est indécent, et elle ne rougit pas des sommes pharaoniques qu’elle est capable de claquer dans des babioles sans intérêt. Entre les héritages et les assurances vie de ses époux disparus, ni elle ni ses enfants n’ont à craindre de ce que leur réserve l’avenir, car elle a toujours été assez maligne pour se tenir à l’écart des conversations politiques — surtout en temps de guerre (paradoxalement, elle a longtemps cru que la défection de Blaise et les soupçons de traîtrise auraient raison de son patrimoine, et maintenant elle vante le courage de son aîné, trop heureuse de ne pas avoir vu sa fortune confisquée par le gouvernement). Ses revenus ont toutefois toujours été source de médisances. ☇ baguette ; une décennie s’est écoulée entre son arrivée en Angleterre et la procuration de sa première baguette magique. De par son apprentissage à Uagadou, elle maîtrise parfaitement la magie sans baguette et a reçu une éducation très différente des disciplines enseignées à Poudlard — du reste, elle a hésité à y envoyer ses enfants mais s’est finalement chargée de leur apprendre des rudiments de magie africaine. Ollivander lui a confié une baguette taillée dans du bois de mélèze, réputé pour être robuste et très difficile à manier — cependant, le fabricant n’a pas été étonné qu’elle lui convienne dans la mesure où Imane était déjà une sorcière accomplie et donc à même de maîtriser ce bout de bois capricieux. Elle contient en son cœur une épine de monstre du Fleuve Blanc — Ollivander n’a confectionné qu’une poignée de baguettes avec cet ingrédient rare, offert par Thiago Quintana quelques temps avant sa disparition. Elle mesure trente-deux centimètres et est très fine, si fine qu’on pourrait penser qu’un mouvement de poignet malheureux serait capable de la briser. Imane l’utilise rarement et l’oublie souvent sur sa table de chevet ; à ses yeux, il s’agit davantage d’un accessoire qu’à une arme nécessaire. ☇ épouvantard ; trois bambins, pas plus hauts que trois pommes. Blaise verse de grosses larmes silencieuses tandis que les jumeaux s’époumonent à ses cotés, et il essaye, il essaye de les rassurer malgré ses propres sanglots. Imane a été cruelle avec ses enfants, et cette vision de malheur est provoquée par son égoïsme passé, lorsqu’elle préférait assurer ses arrières que protéger les leurs. (À l’époque où Blaise a rejoint les insurgés, elle le voyait mort. Ce cauchemar l’a glacée.) ☇ risèd ; son visage vieillissant naturellement. Quelques éclats argentés dans sa chevelure, des rides creusant son regard et son sourire, le cou un peu fripé, les mains marquées. Elle l’accepte, cette vieillesse ennemie, et se sent sereine à l’idée de cesser de courir après une jeunesse révolue. ☇ patronus ; le sien prend la forme d’une panthère, et il est assez impressionnant de la voir l’invoquer sans l’aide d’une baguette magique. ☇ particularités ; elle a cultivé trois caractéristiques magiques très spécifiques au cours des années. Dans le cadre de ses études et surtout de ses cours de métamorphose, elle a étudié la transformation des animagi et l'a mise en pratique pour ses examens (son animal totem est, par ailleurs, le même que son patronus, une panthère noire). En effet, à Uagadou, la self transfiguration est une discipline à part entière et totalement démocratisée. Plus tard, elle s'est piqué d'intérêt pour l'occlumancie, une alliée fidèle lorsque comme elle, on a beaucoup à cacher. Imane maîtrise la magie vaudou et d’autres disciplines rattachées à son héritage multiculturel. ☇ caractéristiques ; aucune qu'elle ne souhaiterait divulguer publiquement, c'est certain. ☇ animaux ; elle a deux servals, Winjy et Shakka — et ils ont aussi mauvais caractère que leur maîtresse. ☇ objets connectés ; ultraconnectée depuis la démocratisation de la technomagie, Imane est très présente sur MSN, qu'elle abreuve de photos de sa vie quotidienne, y promeut son show, met en avant ses magnifiques enfants, ses nouvelles trouvailles en matière de vêtements, lifestyle, maquillage… elle possède un POW dont elle ne se sépare jamais et qui semble avoir été greffé en lieu et place de sa main, et est bien sûr abonnée à tous les services offerts par MirrorTV. ☇ déplacement ; quelque peu old school, elle se contente de transplaner ou d'utiliser un portoloin — curieusement, ce sont bien ces innovations-là qui la laissent de marbre.
☇ MBTI : ESTJ | “The Executive” ; plans step by step – condescending – low empathy – elaborate speech – niche interests – huge ego – natural leader – responsibility over feelings – organized – dry humor – responsible – traditional – good memory – can get obsessive – very loyal – hates excuses and nonsense – lawful alignment – bad at expressing emotions – honest – hate disorder – details are important – may get aggressive – perfectionist – stubborn

Extraversion (E) ÉnergieIntroversion (I)
73%
besoin de contact avec les gens et le monde extérieur pour se régénérer indépendance, observation, besoin de calme et de solitude pour se ressourcer

Intuition (N) CompréhensionSensation (S)
72%
intuition, plans sur la comète, quête de nouveauté et d'originalité, 6e sens faits concrets, perceptions par les 5 sens principaux, carpe diem mais méthodique et scrupuleux

Pensée (T) DécisionsSentiment (F)
74%
esprit analytique, raisonnement logique, objectivité, honnêteté, argumentation décisions basées sur les valeurs personnelles, priorité à l’humain, à l'harmonie ; susceptibilité

Jugement (J) OrganisationPerception (P)
68%
élaboration de plans d'action, ponctualité, décisions souplesse et impro, adaptation à la situation, procrastination
❝ Life's a test, a game, did you pass ? ❞Momentary awareness

☇ signe astrologique: encore faudrait-il connaître sa véritable date de naissance.
☇ style vestimentaire: féminin, élégant, excentrique et audacieux, c’est le moins que l’on puisse dire sur son impressionnante garde-robe et ses goûts haut-en-couleur. Ce n’est pas vraiment surprenant de sa part, étant donné qu’elle adore se faire remarquer et attirer l’attention. Même chez elle, à l’abri des regards, elle déploie des efforts considérables pour être apprêtée en toute circonstance.
☇ boisson favorite: elle ne jure que par les bienfaits de la tisane d’ortie.
☇ première cuite: elle s’offusquerait qu’on lui pose la question en face et est toujours la première à remonter les bretelles de ses enfants si jamais ils osaient se montrer éméchés devant elle (surtout parce que l’alcool, comme chacun sait, est mauvais pour la peau). Toutefois, elle a été jeune et avide de sensations fortes elle aussi, mais à l’instar de bien d’autres histoires, c’est un souvenir qu’elle tait, bien qu’il puisse lui arracher un sourire embarrassé si d’aventure elle y songeait. Elle se rappelle déambuler ivre dans les rues jamaïcaines, au rythme de la musique et au bras d’un amant, une longue robe verte lui couvrant chastement les jambes, un sourire béat aux lèvres. Elle dansait plus qu’elle ne marchait, et la brise nocturne était brûlante, mais pas assez pour l’empêcher de se déhancher entre deux éclats de rire.
☇ buveur invétéré ou Captain Apparate (Sam)? elle sirote du champagne et à l’occasion, laisse les hommes lui offrir des cocktails qu’elle ne finit jamais — donc Captain Apparate, et croyez bien qu’elle préfère appeler le Magicobus que transplaner deux fois son poids et ramener un ivrogne chez elle.
☇ t'as déjà touché à l'orviétan (drogues sorcières)? évidemment, avec une préférence pour le Navitas et l’Excess qu’elle consomme encore récréativement. Elle ne fume pas de tabac mais est très portée sur la marijuana.
☇ friandises sorcières ou moldues? un rictus dégoûté suffit à retirer de sous son nez ses machins sucrés et bourrés de magie volatile. Elle n’achetait jamais ces saloperies à ses enfants et n’avait aucun scrupule à se débarrasser des friandises qu’ils ramenaient d’Honeydukes pendant l’été. « Do you want to get fat? Is that what you want? » Et d’un mouvement du poignet, les sucettes et autres patacitrouilles se volatilisaient, tandis qu’elle lâchait un « not on my watch » glacial.
☇ gastronomie ou Dirico Express (fast food)? elle n’oserait jamais mettre ne serait-ce qu’un orteil au Dirico Express. Ses goûts sont trop raffinés et son palais trop délicat pour qu’elle succombe à l’appel de cette nourriture bas-de-gamme.
☇ t’es adepte du MALO™ (LOTO sorcier)? plutôt adepte des gagnants du MALO, en particulier s’ils sont jeunes et célibataires.
☇ t’es plutôt Bae Watch, Lancelot Central, autre chose? c’est une inconditionnelle de Witchy Love. C’est ridicule, over-the-top, les intrigues n’ont aucun sens et les situations sont grotesques — bref, tout ce qui peut lui plaire dans un feuilleton télévisé. Gare à celui qui osera zapper en plein milieu d’un épisode.
☇ dans quelle émission sorcière tu te verrais? outre la sienne — à laquelle aucune autre émission n’arrive à la cheville, qu’on se le dise —, elle participerait volontiers à Real Housewitches, « for the thrill of it ». Uniquement pour causer du drama et monter les candidates les unes contre les autres.
☇ sorcier-ère célèbre de ta première carte de chocogrenouille: Kifeda Egwu, l’ancien capitaine des Patonga Proudsticks.
☇ sorcier-ère célèbre favori-e, modèle: elle-même son père, Jimmy Ross, les femmes de sa famille, sa mère, Nour Sagaf, ses ancêtres. Ce sont eux, ses modèles. Ceux devant qui elle se défait de tous ses apparats pour révéler la môme qui voulait voir le monde et n’aimait pas que sa grand-mère discipline ses cheveux emmêlés.
☇ équipe de Quidditch préférée: les Harpies, elle doit bien ça à Nina, même si elle reste sceptique quant à une carrière à long-terme dans le Quidditch.
☇ lectures (romans, journaux, magazines, presse people, BD / moldus ou sorciers, fanfic...): la bibliothèque de son manoir est impressionnante et fourmille de romans écrits en swahili ou en anglais. Elle adore les biographies, mais ne crache jamais sur la presse people, qu’elle parcoure religieusement avec sa tisane d’ortie.
☇ métier de rêve: gosse, elle voulait suivre les pas de son père, devenir chanteuse, vivre sur scène — et elle voulait apprendre à coudre aussi bien que sa mère, se rêvant styliste. Elle a rapidement déchanté, a dû attendre, puis échouer, avant de trouver sa voie, au prix d’humiliations quotidiennes et d’un désespoir aussi sombre que le ciel anglais. Elle vit un peu à travers ses enfants, les pousse à viser plus haut, plus loin, et si aujourd’hui elle semble avoir réalisé ses rêves de grandeur et trouver sa place sous le feu des projecteurs, il y a peut-être encore ce léger regret, un rien saumâtre, d’avoir sacrifié une vie avant de vivre celle-ci.
☇ si t'avais un retourneur de temps, à quelle époque t'irais vivre? elle ne s’apitoie pas sur le passé, et même si on lui en donnait l’opportunité, elle ne changerait pas le cours de son existence, de la mort brutale de ses parents à son premier mariage désastreux en passant par la naissance de ses enfants ; tout ça, elle le garderait.
☇ pire souvenir: pendant un temps, ce fut la défection de Blaise. Elle n’en montrait rien, la reine Zabini, toute d’indifférence parée, alors qu’elle se rongeait les sangs la nuit venue. Et puis Sainte-Mangouste a explosé, avec Adi dedans. Peut-être est-ce la première fois qu’elle a versé une larme en présence de ses jumeaux, qu’une émotion a dérangé ses traits altiers, qu’elle a accepté de montrer sa vulnérabilité de mère — ça n’a pas duré, car déjà elle prenait le médicomage en grippe et réclamait des soins particuliers pour son fils. (Son « save my boy » brisé s'apparentait ni plus ni moins à un ordre se voulant supplique.) Imane est certes une tragédienne d’envergure et mieux vaut ne pas prendre ses grandes envolées dramatiques au sérieux, mais la mort d’un enfant la tuerait.
☇ t'as déjà consulté une voyante? une fois par semaine, et elle en change aussitôt si les prédictions ne le satisfont pas.
☇ tu vois les sombrals ? si oui, pourquoi? elle les voit — mais élude la question.
☇ la résolution que tu ne sais pas tenir: espacer ses rendez-vous avec son chirurgimage.
☇ combien d’heures tu passes greffé-e à ton Pocketowl et/ou ta MirrorTv chaque jour? dès le réveil jusqu’au coucher, sans interruption. « Accro » est un euphémisme.
☇ t'as déjà eu des problèmes avec la justice (pv, nuit en cellule de dégrisement, arrestation, etc.) ? pas des problèmes à proprement parler, mais à chaque fois qu’Imane Zabini apparaît au Ministère, personne n’est vraiment surpris, surtout si elle est en noir. Plusieurs fois interrogée au sujet des disparitions et/ou morts suspectes de ses époux, elle a aussi dû affronter une bande de fanatiques marqués vraiment peu commodes après la fuite de Blaise — son aplomb sidérant et son insolence désinvolte ont suffi à la blanchir de tous les soupçons pesant sur elle.
❝ Nothing compares to you ❞Your shadow's still there behind me

Appelez-moi mathy, mathilde, simone pour les intimes. J'ai 22 ans, je viens de france et j'ai connu le forum via bazz? idr.

Si tout va bien vous me verrez connecté(e) x jours sur 7. Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [] oui / [] non.
 
Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Imane Zabini le Mar 15 Aoû 2017 - 20:02, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
‹ inscription : 14/03/2017
‹ messages : 11
‹ crédits : tripolars, gifs (tumblr).
‹ dialogues : #996666.


‹ liens utiles :
fiche, suivi, liens, msn, pow
simon rosier, anwar maseed

‹ âge : … (est-ce une information vraiment utile ?)
‹ occupation : ton animatrice de talk-show préférée. Aussi productrice, et déterminée à ne pas seulement s'en tenir aux médias.
‹ maison : (Uagadou)
‹ scolarité : … bonne question, petit curieux.
‹ baguette : a été taillée dans du bois de mélèze et contient une épine de monstre du Fleuve Blanc. Elle mesure trente-deux centimètres, et si Imane l'utilise avec parcimonie, elle n'en reste pas moins une compagne utile en cas d'extrême nécessité.
‹ gallions (ʛ) : 245
‹ réputation : gold digger sans scrupule, mauvaise mère et opportuniste n'agissant que dans son intérêt.
‹ particularité : occlumens, animagus déclarée (panthère) et parfaitement capable de manier la magie sans baguette, comme le veut l'apprentissage de Uagadou (technique que Poudlard devrait enseigner, si vous voulez tout savoir).
‹ faits : Mrs Zabini traîne une assez sordide réputation uniquement parce que ses maris ont disparu dans des circonstances plus ou moins tragiques (tout ça est très exagéré d'ailleurs, il y a beaucoup de jalousie à son égard), et cette particularité lui a valu d'être surnommée, très injustement, Black Widow. Mis à part ce détail, elle le répète à qui veut l'entendre, son fils est un héros de guerre et elle tient à ce que ça s'imprime dans la mémoire collective. (Adi, Nina, you're doing amazing sweeties!)
‹ résidence : au Manoir Zabini, loin du no man's land qu'est désormais Herpo Creek (elle n'a jamais apprécié cet endroit de toute façon, trop sinistre). Du reste, “manoir” est un terme un peu lugubre à son goût, il s'agit davantage d'une villa.
‹ patronus : une panthère
‹ épouvantard : les corps sans vie de ses enfants (y compris Blaise).
‹ risèd : son visage sans aucune altération artificielle, aussi surprenant que cela puisse paraître.
Voir le profil de l'utilisateur
We teach girls to shrink themselves, to make themselves smaller. We say to girls, you can have ambition, but not too much. You should aim to be successful, but not too successful. Otherwise, you would threaten the man.
tough girl is what i had to be ❞I feel like I'm the Paris of people

☇ VOODOO QUEEN ; Contrairement à ce que suggèrent les apparences, aussi superficielles soient-elles mais terriblement trompeuses, Imane Zabini est une sorcière puissante — redoutable, même, dans ses plus mauvais jours. Elle laisse volontiers aux Anglais leurs formules latines et autres bouts de bois sans lesquels ils ne valent pas mieux que des moldus (bien qu’elle ait fait l’effort de se mettre à leur niveau). Sa magie est considérée à tort occulte par quelque esprit rétrograde, et car elle maîtrise des arts soi-disant obscurs ou peu pratiqués comme le vaudou ou l’alchimie, elle a été vivement critiquée pour ne pas se plier aux exigences de la magie européenne à son arrivée en Grande-Bretagne. Trop « exotique », disait-on. La plupart de ses grimoires, hérités de ses aïeuls créoles et comoriens, sont rédigés dans des dialectes quasiment disparus, et les rares formules qu’elle prononce encore sont toutes étrangères — croyez bien qu’elle ne se lasse pas d’attiser la curiosité un rien malsaine de ses pairs avec ses connaissances d’ailleurs. Très protectrice de son héritage, elle a enseigné des rudiments de cette magie à ses enfants.

☇ AN ICON IN THE MAKING ; Elle n’a pas chômé depuis la fin de la guerre et, après s’être appropriée sans vergogne la gloire de son fils aîné, Imane a donné un tout nouveau sens à l’expression « manger à tous les râteliers ». Sollicité de tout part, Blaise est devenu, comme la plupart des jeunes héros de guerre, une nouvelle attraction médiatique, et elle n’a pas manqué cette opportunité pour s’inviter à ses cotés, une main ferme accrochée à son épaule, jouant à la perfection le rôle de la mère éplorée mais ô combien heureuse que son dear boy soit revenu à la maison en (presque) un seul morceau. Blaise n’a pas voulu se prêter à ce jeu-là alors elle l’a remplacé au pied levé, acceptant des interviews à sa place, et Merlin, ce qu’elle y excelle. Elle a même déclenché une controverse après avoir martelé que Blaise a joué un rôle aussi important que Harry Potter (ni plus ni moins) dans la résolution du conflit, et face à ses détracteurs, elle lâche d’un ton cinglant, « my boy lost his hand in the name of your liberty so how about showing a little more respect ». Et comme si la popularité de son aîné ne lui suffisait pas, elle déborde de projets pour ses jumeaux : Nihahsah a l’étoffe d’une it-girl (star du Quidditch, en revanche… yikes), Adidja a un talent naturel pour la musique (et bien qu’elle désapprouve quelque peu ce « whole XO thingy », elle le soutient dans l’espoir qu’une carrière solo germe de ce premier album).

☇ SIPPING TEA WITH IMANE ; Le premier talk-show post-guerre. Le concept est né d’une idée de rien (ou plutôt, d’une idylle avec un producteur de MirrorTV en quête d’un nouveau sujet) et s’est développé en quelques semaines à peine, à l’instar de bien d’autres programmes. Elle s’intéressait de près à ce qu’il se passait outre-Atlantique et trépignait d’impatience à l’idée de transformer les mœurs rétrogrades de la société britannique — il fallait bien quelque chose pour aller de l’avant, et dès février, elle est apparue sur les MirrorTV dans un décor surfait, une tasse de thé à la main, sa soucoupe dans l’autre, plus apprêtée que jamais, avant d’adresser un sourire éclatant en direction de la caméra. Forte de son succès, elle reçoit des invités divers et variés afin de rassembler une audience assez vaste, mais met surtout en avant les stars montantes du monde magique. Ses émissions sont diffusées le soir en primetime : elle accueille en général deux à trois personnes après un monologue d’une quinzaine de minutes, organise des jeux (le Zabroom s’est imposé comme l’une des activités phares du show : il s’agit d’exécuter un parcours (très réglementé) dans les airs tout en répondant à des questions ou à des défis).

☇ MAMA ZABINI ; Mama bear par excellence, elle a une fibre maternelle quelque peu particulière. Ses enfants sont, pour ainsi dire, toute sa vie — ils ont redéfini son identité de femme, et elle leur doit énormément, même si elle n’a jamais su comment être une « bonne mère ». Peut-être a-t-elle manqué le coche. Peut-être faudrait-il remonter le temps, demander pardon, elle n’en sait rien. Toujours est-il que ses enfants méritaient mieux, et certaines de ses erreurs dans leur éducation resteront des cicatrices béantes. Elle a été (trop) sévère, (injustement) dure, (pas assez) aimante, intransigeante (à outrance), et son orgueil l’empêche de constater l’ampleur des dégâts. Une minute emplie de remords, la suivante indignée que ses ingrats d’enfants ne remarquent pas ses sacrifices, il y a un juste milieu qui lui échappe encore. Elle a élevé trois bambins seule, jeune, avec un salaire de misère pendant plusieurs années — et sans doute regrette-t-elle aussi cette jeunesse dérobée.

☇ YOUTH ; Comme si elle avait perdu quelque chose en chemin, elle redouble d’efforts pour maintenir sa jeunesse intacte, quand bien même l’âge marque différemment et moins rapidement que chez les êtres dépourvus de magie. Il y a toujours une nouvelle méthode, une nouvelle solution afin d’estomper ses pattes d’oies et les veines saillantes couvrant ses mains, il y a toujours un nouvel enchantement, un nouveau philtre capable de ralentir ce processus naturel qui lui semble si terrifiant. Imane n’a plus rien à prouver et pourtant, elle s’entête à hanter la salle d’attente de son chirurgimage dans l’espoir de farder un peu plus les signes de cette vieillesse ennemie. Elle exagère bien sûr, et tout ce spectacle n’est ni plus ni moins une lubie de sa part : elle a l’impression que ses rides sont visibles quand au contraire, elles sont infimes, et elle refuse de quitter St Mungo sans un énième traitement. Sa dernière folie est un onguent qu’elle s’applique matin et soir sur le visage et le cou, et d’où émane une puanteur vraiment atroce.

☇ DRAMA QUEEN ; Quitter un restaurant en hurlant au scandale, balancer un verre plein à la figure d’un enquiquineur, gifler quelqu’un devant une armada de photographes, porter des lunettes de soleil à l’intérieur comme à l’extérieur (qu’il pleuve, vente, fasse noir), menacer ses enfants de leur couper les vivres s’ils n’obéissent pas (puis feindre un malaise si jamais ils continuaient de lui tenir tête), éclater en sanglots à l’enterrement d’un époux à chaque fois qu’un regard ricoche en sa direction, se mêler de tout et de rien (de la vie privée de sa progéniture aux affaires d’État, ni plus ni moins), créer des histoires à partir de MSN, causer du drama lorsque l’ennui se fait sentir (bloquer Blaise, le débloquer, l’accuser d’être un fils ingrat, indigne, une déception, lui rappeler que son énorme tête a distendu son vagin) — son caractère quelque peu flamboyant la rend parfois impossible à vivre, mais elle a le mérite de ne pas se faire marcher sur les pieds.

☇ BLACK WIDOW ; Les cadavres s’empilent sous son toit mais curieusement, la brigade de police magique n’a jamais eu assez d’éléments pour l’inculper de meurtre. Elle traîne cette sombre réputation avec une telle indifférence qu’on en vient à la croire lorsqu’elle clame son innocence — et les soupirants continuent d’affluer. La particularité des six époux ayant succédé au premier ? Leur richesse, leur réputation et l’absence d’héritiers ou de famille proche. Descendants de grandes familles (les numéros deux et cinq) ou stars du Quidditch (le troisième) en passant par des intellectuels (quatre et six), ils ont chacun amené leur renommée dans son lit avant de disparaître au bout de quelques mois ou années (semaines pour Mr. 6) dans des circonstances non élucidées. Armée d’alibis, elle n’a jamais été qu’interrogée à défaut d’être suspectée, dans la mesure où aucun de ses époux n’a été retrouvé mort au domicile conjugal. On parle de coïncidences malheureuses, mais Imane n’est pas mécontente à l’idée d’être une espèce de légende urbaine. Le veuvage lui allant mal au teint, elle s’est d’ores et déjà remise en quête d’un mari et furète sans vergogne du coté des héros de guerre.

☇ WJAZZ ; Son père était Jimmy Ross, une légende du wjazz (dont Adidja a hérité le talent). Ses vieux disques tournent en boucle chez elle, et lui rappellent son enfance entre la Jamaïque et les Etats-Unis où il se produisait. Cependant, ce sont des souvenirs qu’elle garde pour elle, des réminiscences à la fois douces et amères qui accompagnent chaque instrument : ces longues soirées pendant lesquelles elle se hissait près de la scène dans une salle enfumée, ces après-midis brûlants passés aux cotés de son père plongé dans la composition d’une énième mélodie — le wjazz n’est pas seulement un genre musical mais une part intime de sa vie, et elle ne peut s’empêcher de juger froidement quiconque ne jouerait pas cette musique avec la même passion qui animait son paternel, à commencer par Adidja, à qui elle a défendu d’utiliser la renommée de son grand-père s’il n’était pas capable de se mettre à sa hauteur. (Elle joue un peu de saxophone, mais encore une fois, c’est bien un talent qu’elle se gardera de révéler au grand public.)

uc //

❝ the tale of the seven husbandsand then there were none

☇ 001 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 002 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 003 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 004 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 005 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 006 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).  

❝ Citation au choixLife in technicolor

☇ 001 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 002 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 003 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 004 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 005 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).

☇ 006 ; écrire ici une anecdote, le tout doit faire un minimum de 400 mots (donc pas 400 mots pour une seule anec, no stress).  

Approuvé par le Ministère de la Magie


Dernière édition par Imane Zabini le Lun 14 Aoû 2017 - 20:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
‹ inscription : 14/03/2017
‹ messages : 11
‹ crédits : tripolars, gifs (tumblr).
‹ dialogues : #996666.


‹ liens utiles :
fiche, suivi, liens, msn, pow
simon rosier, anwar maseed

‹ âge : … (est-ce une information vraiment utile ?)
‹ occupation : ton animatrice de talk-show préférée. Aussi productrice, et déterminée à ne pas seulement s'en tenir aux médias.
‹ maison : (Uagadou)
‹ scolarité : … bonne question, petit curieux.
‹ baguette : a été taillée dans du bois de mélèze et contient une épine de monstre du Fleuve Blanc. Elle mesure trente-deux centimètres, et si Imane l'utilise avec parcimonie, elle n'en reste pas moins une compagne utile en cas d'extrême nécessité.
‹ gallions (ʛ) : 245
‹ réputation : gold digger sans scrupule, mauvaise mère et opportuniste n'agissant que dans son intérêt.
‹ particularité : occlumens, animagus déclarée (panthère) et parfaitement capable de manier la magie sans baguette, comme le veut l'apprentissage de Uagadou (technique que Poudlard devrait enseigner, si vous voulez tout savoir).
‹ faits : Mrs Zabini traîne une assez sordide réputation uniquement parce que ses maris ont disparu dans des circonstances plus ou moins tragiques (tout ça est très exagéré d'ailleurs, il y a beaucoup de jalousie à son égard), et cette particularité lui a valu d'être surnommée, très injustement, Black Widow. Mis à part ce détail, elle le répète à qui veut l'entendre, son fils est un héros de guerre et elle tient à ce que ça s'imprime dans la mémoire collective. (Adi, Nina, you're doing amazing sweeties!)
‹ résidence : au Manoir Zabini, loin du no man's land qu'est désormais Herpo Creek (elle n'a jamais apprécié cet endroit de toute façon, trop sinistre). Du reste, “manoir” est un terme un peu lugubre à son goût, il s'agit davantage d'une villa.
‹ patronus : une panthère
‹ épouvantard : les corps sans vie de ses enfants (y compris Blaise).
‹ risèd : son visage sans aucune altération artificielle, aussi surprenant que cela puisse paraître.
Voir le profil de l'utilisateur
ocazou


Dernière édition par Imane Zabini le Lun 14 Aoû 2017 - 15:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 29/08/2016
‹ messages : 463
‹ crédits : BALACLAVA.
‹ dialogues : #brown.


‹ liens utiles :
‹ âge : 24 (né le 04/11/1979)
‹ occupation : fugitif.
‹ maison : serpentard.
‹ scolarité : 1991 et 1997.
‹ baguette : mesure vingt-cinq centimètres, en bois de pin, avec un poil de rougarou en son cœur.
‹ gallions (ʛ) : 899
‹ patronus : corbeau
‹ épouvantard : une petite boîte en bois, je suis claustrophobe.
‹ risèd : moi-même, avec du succès dans mon métier, devenant enfin quelqu'un.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5137-blaise-it-sounded-like-a-drea
GFBHJUYGRFDS

• • •

a black-painted poetry
faces in the crowd, faces in the crowd will smile again. and the devil may cry, the devil may cry at the end of the night.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 07/10/2016
‹ messages : 165
‹ crédits : mathy.
‹ dialogues : #669966


‹ âge : trente-huit ans
‹ occupation : ancienne juge à la cour de justice magique
‹ maison : Hufflepuff
‹ scolarité : septembre 1977 et juin 1984.
‹ baguette : est en bois de frêne, contient un crin de licorne et mesure 31 centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 632
‹ réputation : je suis mystérieuse, que je ne sais pas ce que je suis, ni ce que je veux. A une époque j'étais tant de choses, mais à présent, je ne suis plus rien. Ils ne parlent plus de moi, et c'est tant mieux.
‹ faits : j'ai travaillé pour l'Ordre du Phénix ; à mes yeux, ma sœur est morte ; j'ai subi un lavage de cerveau après l'exécution des rebuts à cause de mes penchants insurgés ; après ça, j'ai changé de camp et me suis alliée au Magister avec l'ambition de devenir Mangemort ; après l'accident de St-Mungo les manipulations du brainwashing se sont déliées et j'ai commencé à retrouver mes souvenirs ; je me suis battue aux côtés des Mangemorts pendant la bataille finale et ai tué un insurgé avant de fuir ; en découvrant un article sur l'emprisonnement de ma soeur - vivante - j'ai décidé de me livrer aux autorités et me suis retrouvée en prison
‹ résidence : une cellule partagée avec eirene mayfair à azkaban
‹ patronus : une colombe mais aujourd'hui, je n'arrive plus qu'à produire une lueur argentée tremblante
‹ épouvantard : un insurgé sa baguette pointée sur moi et le corps de ma soeur derrière eux.
‹ risèd : mon propre visage, tout du moins celui de Kate, car nous sommes parfaitement semblables et que la revoir est la chose que je désire le plus.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5450-sometimes-miracles-come-in-pa
OIAFJSDFNJAJJJJJADNJAUZO

• • •


    There should be no boundaries to human endeavor. We are all different. However bad life may seem, there is always something you can do, and succeed at. While there's life, there is hope.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 16/04/2016
‹ messages : 392
‹ crédits : AILAHOZ
‹ dialogues : #rosybrown


‹ liens utiles :

‹ âge : 30
‹ occupation : enfermée à azkaban pour 50 ans, elle est persuadée qu'elle n'en sortira pas vivante
‹ maison : serdaigle
‹ scolarité : 1984 et 1991.
‹ baguette : est en bois d'acajou ; elle mesure vingt-six centimètres et possède en son coeur un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 1009
‹ réputation : je suis un simple objet à la merci des mangemorts, prête à tout pour atteindre ses objectifs. A cela s'ajoute nouvellement l'appellation de criminelle de guerre; vivement recherchée par le gouvernement, je me suis rendue aux autorités début mars 2004
‹ particularité : métamorphomage.
‹ faits : que je suis devenue mangemort peu de temps avant la bataille finale mais que je ne soutiens pas les idéologies du Lord. C'est seulement une étape -indispensable- de plus pour faire mes preuves. L'utilisation de mon don m'épuise et il m'est impossible d'oublier les horreurs commises. Avec les blessures de l'attaque de Sainte-Mangouste et les dérèglements magiques qui s'ajoutent, garder le contrôle devient plus compliqué. L'orviétan (fabuleo) a été le seul moyen efficace pour supporter la douleur et reprendre vite le travail, une absence longue mettant en péril ma place dans le système et toutes les années de dur labeur qui vont avec.
‹ résidence : auparavant dans un minuscule appartement à Canterbury, du côté moldu, cachée de tous sous une fausse identité (Susie Marshall) avec Elizabeth Atkins (Leanne Marshall), je réside désormais dans l'une des nombreuses cellules d'Azkaban, toujours en compagnie d'Elizabeth
‹ patronus : une hirondelle, mais impossible d'en produire un depuis l'apposition de la Marque sur son avant-bras.
‹ épouvantard : mon corps vieilli par l'utilisation excessive de mon don. Plus récemment, il prendrait plutôt la forme de Matteo ensanglanté, allongé au sol et laissé pour mort.
‹ risèd : la liberté, un monde où je pourrais rester moi-même sans mettre ma vie en danger ou celle des personnes que j'aime. Matteo vivant, pas uniquement dans ses souvenirs.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4420-eirene-all-the-lonely-people-
udjdjebailxbfj

• • •

Once I wanted to be the greatest, no wind or waterfall could stop me, and then came the rush of the flood.The stars at night turned you to dust.
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ inscription : 29/09/2016
‹ messages : 236
‹ crédits : ♠MOONY.
‹ dialogues : teal.


‹ âge : 30 ans
‹ occupation : en taule.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1985 et 1993.
‹ baguette : mesure 31cm, a été taillée dans de l’if et pour le cœur, c’est un ventricule de dragon.
‹ gallions (ʛ) : 681
‹ réputation : on dit que c'était un super bon poursuiveur, que c'est du gâchis, ses anciens camarades mangemorts savaient pas trop ce qu'il foutait là, ça tombe bien, lui non plus, on dit que c'est un idiot, un con, une brute épaisse.
‹ particularité : il est plutôt doué pour repérer les flux magiques, c'est de famille, mais il manque d'entraînement, alors ce n'est pas un très bon Traceur.
‹ faits : il souffre de dyslexie et de dysorthographie, deux troubles qui n'ont jamais été pris en charge et qui rendent la lecture et l'écriture très difficiles pour lui - on le surnommait Ace sur le terrain, parce que c'était un Poursuiveur exceptionnel - il était le Capitaine des Falmouth Falcons et adorait ça - les attentats de Ste Mangouste en 2003 lui ont coupé les ailes - il souffre de douleurs chroniques dans le dos - le navitas est la seule chose qui faisait passer la douleur - aujourd'hui, il doit se contenter de ce qu'on lui donne à azkaban et ça ne suffit pas.
‹ résidence : une jolie cellule à azkaban.
‹ patronus : il n'a jamais su en faire un et prendre la Marque n'a pas aidé.
‹ épouvantard : les corps sans vie des (rares) personnes auxquelles il tient.
‹ risèd : il se voit de nouveau sur un balai, dans son uniforme des Falmouth Falcons.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6929-marcus-when-i-was-king
bon,


hein, clairement, mais en même temps.............
IMANE MY QUEEN??????????

• • •

I LOOK INSIDE MYSELF AND SEE MY HEART IS BLACK. (paint in black)
Revenir en haut Aller en bas

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : hit me up
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 308
‹ crédits : BLØOM CØMETE.
‹ dialogues : olive.


‹ âge : trente ans
‹ occupation : à la tête d'un trafic de créatures magiques.
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : taillée dans un bois de rose assez souple, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-huit centimètres, rigide elle se prête bien aux sortilèges de défense et d'attaque, rapides à défaut d'être puissants.
‹ gallions (ʛ) : 640
‹ réputation : on dit de moi que je suis prête à tout pour obtenir ce que je désire. Mon passé reste un mystère et on se méfie beaucoup de moi.
‹ particularité : une semi-louve assumée et une sorcière du feu qui s'ignore.
‹ faits : Suite à des ennuis avec la police moldue puis magique, je prétends m'appeler Kala Shaik, sang-mêlée venue tout droit d'Inde (avec l'accent qui va avec, mais que je perds facilement). J'ai moi-même mis l'ancien chef du trafic de créatures magiques derrière les barreaux en le dénonçant après qu'il m'ait mise sur le banc suite à l'attentat de Sainte-Mangouste où j'ai perdu une jambe.
‹ résidence : dans un luxueux appartement du Londres moldu (Knightsbridge).
‹ patronus : un tigre
‹ épouvantard : un homme sans visage, mon paternel, le vrai celui que j'ai jamais connu et qui me prive ainsi de la connaissance d'une partie de mes origines.
‹ risèd : mon géniteur.
Voir le profil de l'utilisateur
tbe tbe tbe tbe tbe tbe tbe tbe tbe
waouh waouh waouh waouh waouh waouh waouh waouh

• • •

Every day a nigga try to test me, every day a nigga try to end me. Pockets overweight gettin' hefty. Coming for the queen that's a far cry. You talking money need a hearing aid, you talking 'bout me I don't see a shade. Switch up my style I take any lane, switch up my cup I kill any pain
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 27/09/2015
‹ messages : 876
‹ crédits : flightless bird, les gifs à tumblr et à maggie stiefvater pour la signature.
‹ dialogues : seagreen.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : il a l'air d'avoir environ trente-cinq ans mais en a en réalité vingt-huit.
‹ occupation : employé à mi-temps dans un élevage indépendant de licheurs.
‹ maison : serpentard.
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : est rigide, sculptée d'une salamandre à sa base, longue de trente-quatre centimètres, est faite de bois de sureau et contient un crin de Kelpie.
‹ gallions (ʛ) : 1761
‹ réputation : je suis quelqu'un qu'il est difficile d'approcher.
‹ particularité : empathe. J'entends et ressens les émotions d'autrui.
‹ faits : je suis empathe et après avoir abusé de l'usage d'un Retourneur de Temps, mon corps est toujours désynchronisé et je parais avoir six ans de plus par rapport à l'âge que j'ai réellement. J'ai fait cavalier seul pendant des mois jusqu'à finalement rejoindre Poudlard mi-juillet 2003, où j'ai rejoint la Renaissance du Phénix. Mon surnom parmi les Insurgés était Oz.

Je vis avec Luna depuis la fin de la Guerre, et avec notre fille née à la fin de la Bataille, Lesath — jusqu'à ce qu'elle ait contracté le syndrome de Rosier et soit en convalescence à Saint-Mangouste.
‹ résidence : dans la maison Lovegood.
‹ patronus : un loup
‹ épouvantard : moi-même, fou à lier, écumant, incapable de sauver la silhouette indistincte d'une femme qui se tord de douleur devant moi.
‹ risèd : rien de particulier. j'ai tout ce que j'ai jamais désiré.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t2982-rolf-too-weird-to-live-too-yo
"you're doing amazing sweeties" ICONIC
JE VEUX DU KEEP UP WITH THE ZABINIS!!!!!!!!!!!!
ET IMANE???? QUEEN!!!!!!!!!!
THANDIE????? PERFCTION!!!!!!
ME??? HONESTLY???? SHOOOK!!!!!!!

mais jte shame quand même allez bisou

• • •

You're asking me to define an abstract concept that no one has managed to explain since time began. You sort of sprang it on me. Why do we breathe air? Because we love air? Because we don't want to suffocate. Why do we eat? Because we don't want to starve. How do I know I love her? Because I can sleep after I talk to her. Why?
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo bitches
‹ inscription : 25/10/2014
‹ messages : 4640
‹ crédits : prométhée
‹ dialogues : 'lightcoral'


‹ liens utiles :
pansy parkinson ft. adelaide kane, nephtys shafiq ft. phoebe tonkin, kid o'faolain ft. richard harmon, maksim dolohov ft. tom hiddleston, amara bataglia ft. rowan blanchard

‹ âge : vingt-quatre ans (née le 5 mars 1980)
‹ occupation : rentière déchue, mondaine destituée.
‹ maison : le choixpeau s'est a peine attardé sur sa tignasse brune avant de l'envoyer à Serpentard, dont elle est devenue préfète en 5ème année.
‹ scolarité : de 1991 à 1998.
‹ baguette : Elle faisait 19 centimètres, en merisier et cheveux de vélane, capricieuse et imprévisible, sensible aux sentiments négatifs. Cette baguette a cependant été volée par le Limier et aujourd'hui, elle en utilise une autre, bien moins adaptée à sa main.
‹ gallions (ʛ) : 6431
‹ réputation : Rien qu'une sorcière de salon, une bonne à pas grand-chose en dehors des ragots et commérages, une peste se régalant du malheur des autres, une idiote aveuglée par ses sentiments, moralisatrice en dépit de son propre penchant pour les écarts et les erreurs. Le roquet de Malfoy, puis celle que Blaise Zabini a cocufié, abandonné puis engrossé avant de partir à nouveau. Une garce qui mérite tout ce qui lui arrive. Une enfant gâtée, malgré l’aide donnée aux insurgés dans l’infirmerie de fortune de Poudlard.
‹ particularité : Complètement à la dérive depuis la fin de la guerre, on la croise souvent alcoolisée et cruelle, prête à se greffer à la moindre rixe, au moindre esclandre.
‹ faits : Elle a perdu la garde de ses filles, les jumelles Violet et Briar-Rose (née en Aout 2002) à la fin des combats, car on a jugé son sang pur comme inapte à les élever et ce même si leur père, Blaise Zabini, est considéré comme un héros de guerre. Elle a également perdu sa fortune et son statut et n’a plus aucune influence. Personne n'est tendre avec elle car les anciens rebelles la voient comme une garce à abattre et les sorciers lambda n'ont l'image que d'une gamine pourrie gâtée qui vivait dans une tour d'ivoire alors qu'ils crevaient de faim. Condamnée à vivre dans une demeure autrefois grandiose mais maintenant totalement insalubre, elle ère coincée entre sa mère tyrannique et sa tante furieuse, désœuvrée et désabusée.
‹ résidence : Dans l'hôtel particulier Parkinson, situé dans le quartier de Barkwith, sur le Chemin de Traverse. Ancien symbole d'une grandeur aujourd'hui étiolée, la demeure tombe en ruine et menace de s'écrouler depuis les émeutes de janvier 2002. Ses parents possédaient un manoir à Herpo Creek, il n'en reste qu'un tas de cendres et elle n'a plus accès à son bel appartement de la Bran Tower depuis la désertion de Draco durant laquelle elle a également pris la fuite.
‹ patronus : Une hirondelle à peine corporelle
‹ épouvantard : Les corps inanimés de Briar-Rose et de Violet.
‹ risèd : Simplement un matin ordinaire, des draps clairs et propres, une chambre lumineuse, des rires d'enfant emplissant le couloir avant que les deux têtes brunes ne sautent sur l'épais duvet. Un avenir pour elles, aussi, surtout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t3200-pansy-fleur-du-mal
BELLE MAMAN / GRAND-MERE DES JUMELLES yeah :russe:
je reviens, je veux juste pas être reléguée à la seconde page bde

• • •


Some days I feel everything, others are numbing, can never find the in between, it's all or nothing. Half my bones in city streets, the other in my sheets, and I don't think they'll ever get the chance to meet. I never wanted to be here now, one foot in the grave, other on the ground. I can't process what I'm feeling now, this skin I can do without.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(imane) she throw them diamonds in the air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» to turn it all around or throw it all away → raven&milla
» Diamond & Fashion S - Site officiel
» Fabrice & Yashka Of Diamonds | ÇA VA PETER ! [Ski Joëring]
» Diamonds are a girl's best friend ♥ Belle B.
» Madison&Louane | diamonds are a girl's best friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line
-