Partagez | .

sujet; (OS) they can smell fear
MessageSujet: (OS) they can smell fear   Sam 4 Mar 2017 - 23:03

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666


‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 1499
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
When you're so good that you can't say it ‘Cause it ain't even cool for you to sound cocky anymore
Ils sont tous installés au cottage et elle elle est partie dès qu’elle a laissé Penny sur le canapé. La nouvelle mère était même pas réveillée, Mafalda a à peine eu le temps de dire bonjour (et bienvenue au monde) à Catelyn qu’elle est partie. Le plan a été mené à bien - plus ou moins, mais c’est jamais vraiment fini, eux ils doivent se débrouiller et survivre et elle, elle a encore des choses à faire. Elle a laissé son appartement comme prévu, apparemment dans un bazar normal pour une adolescente, mais les éléments cruciaux (dont le chaudron qui a servi à faire la potion Cache-Mémoire) ont soigneusement été nettoyés ou rangés. C’est évident qu’on va venir lui poser des questions, même si les gardes ne l’ont pas reconnue. Elle et Theodore ont disparu pile quand la porte a explosé, elle ne sait pas s’ils ont eu un aperçu ne serait-ce que vague d’elle et peut-être qu’une personne un peu plus précautionneuse, ou simplement sensée, ne prendrait pas le risque de revenir, mais ce n’est pas Mafalda. Elle n’est sûre de rien si ce n’est qu’en fuyant elle aggrave son cas. Alors elle transplanne depuis la campagne jusqu’à Camden dans une petite ruelle qu’elle connaît, non loin du café où elle avait eut rendez-vous avec Alec il n’y a pas si longtemps et elle rallume le POW qu’elle a éteint pendant sa “mission”. Il a enfin répondu, avec son adresse. Elle supprime le message. Parfait. Enfin à peu près. Dans le cottage elle a pris le temps de troquer son uniforme d’infirmière de Sainte-Mangouste pour les vêtements qu’elle portait le matin, mais elle a surtout vu que quelque part dans l’évasion, la fiole de potion Cache-Mémoire s’est brisée. Elle n'a rien dit à Percy parce qu’il ne l’aurait sûrement pas laissée repartir sans alors qu’on peut venir l’interroger à tout moment puisqu’ils n’ont caché à personne l’identité des parrains et marraines des jumeaux - dans l’espoir même de pouvoir faire tenir la cérémonie traditionnelle à Sainte-Mangouste - elle sera une des premières sur la liste des suspects. D’où la pertinence de la potion qu’elle doit à Nott. Seulement elle a perdu sa dose. Elle ne panique pas autant qu’elle pourrait, ni qu’elle ne devrait. Parce que ce n’est peut-être pas la personne la plus précautionneuse au monde, mais elle a prévu l’hypothèse et elle a de quoi se faire une dose en urgence et elle a aussi prévu de quoi se laisser le temps de le faire avant qu’on ne la trouve. Elle sort de la ruelle à peu près confiante donc et saute dans un bus pour rejoindre - tranquillement - l’appartement d’Alec. Elle n'y est jamais allée, même s’il lui a dit qu’il s’était trouvé un chez-lui et qu’elle crève de voir à quoi ça ressemble. Elle essaye de penser à ça plutôt qu’à l’épée de Damoclès qui pend au dessus de sa tête et elle se force à sourire quand elle toque à la porte. Il habite juste au-dessus d’un restaurant et ça sent un peu la friture dans le couloir, mais elle s’en fout, elle est juste rassurée quand il lui ouvre la porte, à tel point qu’elle le prend sans hésiter dans ses bras et serre un peu trop fort. “ Hiya.” Elle essaye d’être naturelle, mais rien qu’avec son geste sait que c’est raté. “ Sup?” Elle rentre dans la pièce qui compose la majorité de l’appartement et balance son sac en plein milieu. Aussitôt elle lance quelques fringues un peu partout dans la pièce - et ça se confond assez bien avec le décor. “ Do you have a cauldron? I need to do something real quick? ” Elle n'attend même pas la réponse et ouvre les placards - il va la détester putain - et franchement n’importe qui d’autre trouverait ça suspicieux au possible et risquerait de la balancer si ce qu’elle croit qui va arriver se produit réellement, mais lui elle lui fait confiance. Il peut la trouver bizarre, il dira rien. Ne serait-ce parce qu’elle lui a sauvé la vie une fois ou deux. Mais c’est pas comme ça avec lui. Elle compte pas. Il a un tout petit truc qui ressemble plus à une casserole moldue qu’à un véritable chaudron mais ça fera l’affaire. Elle balance vite fait les ingrédients hors de son sac, et crée un feu magique au centre de la pièce. “ This will just take a minute. ” Elle n'a pas le droit à l’erreur ce coup-ci. “Everything okay? Hm? Ah yes. ” elle découpe d’un coup de baguette les racines d’armoise et les jette dans le chaudron avec les pousses d’asphodèles. “ I’m great, sorry to disturb you I just got this thing I need to do, nothing you need to know about. ” Rien qu’il ne devrait savoir. C’est mieux s’il ne sait rien. Idéalement, elle ne serait même pas venue. Mais elle n’a pas vraiment le choix. Elle balance le reste des ingrédients et mélange le tout avec force. Le stress ce n’est pas bon quand on prépare une potion, mais elle n’est pas en mesure de s'en séparer alors qu’ils peuvent arriver à tout moment. Elle compte sur le fait qu’on ne connaît pas Alec, qu’on ne sait pas forcément qu’ils sont proche (?), qu’on pensera pas à la chercher ici tout de suite, même si on va chercher très activement parce qu’on remarquera son absence fortuite des cours ce matin-là, qu'elle aura l'air très suspecte dans un premier temps au moins. On va se poser encore plus de questions en ne la trouvant pas chez elle. Elle y a pensé, elle y pense encore et elle a presque hâte qu’ils arrivent pour qu’elle n'ait plus à s’inquiéter. Mais en attendant, en attendant, la potion doit cuire et elle a les mains moites et Alec la regarde comme si elle avait trois bras. “ How are you today? It’s so nice of you to let me come here.Milf do you… are you in some kind of trouble? What?” Elle a soudain un éclat de génie. “As a matter of fact I am, nothing to be worried about of course, nothing that doesn’t happen every month if you know what I mean.” Elle lui adresse un clin d’œil et retient le rire qui lui pend à la gorge quand elle voit son visage se décomposer. “ I just prefer my remedies to be organic and home-brewed.” Et aussi facilement que ça elle s’assure qu’il ne posera pas plus de questions. “ So where’s your MirrorTV? I wanna watch something.

Ils arrivent environ trente minutes après qu’elle ait tout nettoyé et avalé sa potion, c’est-à-dire trois heures et cinquante-six minutes après l’évasion de Theodore Nott suivie, cinq minutes plus tard, par celle de Penelope Clearwater. Elle et Alec son affalés sur le canapé quand la Brigade de Police Magique toque violemment à la porte. Il sursaute et son regard soudainement inquiet - comme s’il avait lui-même des choses à se reprocher, l’aurait intriguée si elle n’était pas elle-même déjà suffisamment préoccupée. Autant qu’elle aurait voulu se tenir au courant de ce qui se dit sur l’évasion qu’elle s’imagine déjà connue du public à cette heure-ci, elle a immédiatement proposé de mettre un film - qu’elle a à peine suivi - pour ne pas risquer de tomber sur les informations. Elle aurait trop peur qu’un journaliste mentionne son nom parmi la liste des suspects et qu’Alec se pose des questions. Le pire c’est qu’elle peut s’imaginer tout lui raconter un jour, mais évidemment pas aujourd’hui. “What have you done Scarface? Gone gansta?” lance-t-elle feignant la moquerie, mais le cœur à moitié brisé d’avoir à accentuer sa panique alors que la porte s’ouvre à la volée. “Mr Howard? MPB. We’re looking for Mafalda Weasley it's a matter of national security…She’s here sarg'” fait l’un des officiers qui n’a pas attendu qu’on le laisse entrer pour s’introduire dans l’appartement et poser une main sur l’épaule de Mafalda qui n’a pas bougé d’un poil. “ M-me? Why?” Celui qui apparaît comme étant le chef du groupe s’avance les mains sur les hanches. “ We've got a few questions to ask you about Penelope Clearwater and Theodore Nott.Pene- Th-theo? Whatever do you mean? I know Penelope had her babies today bu- They escaped from St Mungo’s, we’re inspecting this as a joint incident for the moment andescaped?You expect me to believe you didn’t know they escaped and yet you know she's delivered?I-I’m godmother to one of them so Percy sent me a Quicky when they were born I don’t underst-Well, we’ve got some questions to ask you anyways, please follow us to the Ministry of Magic Miss Weasley.Am I suspected of anything?” Elle se laisse entraîner malgré tout hors de l’appartement sous le regard perdu d’Alec. “You weren’t at school today, were you?” est la seule réponse qu’on lui offre. “Yeah, no, I skipped class to be with my boyfriend, I really don’t-” Elle s’interrompt moins par confusion que parce qu’elle croise le regard d’Alec sur le palier et son visage qui pâlit légèrement au mot boyfriend et rougit. Et puis Alec n’est plus là et elle se retrouve dans une salle qu’elle ne connaît pas au Ministère de la Magie, salle qui ressemble fortement aux salles d’interrogatoires qu’elle a pu voir dans les films et séries policiers moldus.

Can you tell us exactly what you did today Miss Weasley.” Ce n’est pas la même personne qui l’interroge, lui elle ne l’a jamais vu, il a l’air gentil, elle suppose que c’est pour ça qu’on l'a choisi. Mais sa culture moldue lui laisse à penser que celui qui l’a ramenée ici doit écouter toute la conversation - notamment pour pouvoir repérer la moindre incohérence dans ses propos. “Yes. I woke up at six thirty like I do everyday to go to school initially. I suppose you don’t want me to describe how I showered or what I ate for breakfast or how I put my make up on?” Le visage du détective reste de marbre alors elle poursuit. “Anyways, I was about to go out when I got a Quicky from Percy, my cousin as you know, telling me that Penelope was in labour. So I got really excited about it you know because he said I was going to be Godmother to one of the babies and I’ve never been Godmother before.” Elle s’arrête pour prendre une gorgée d’eau sous le regard exaspéré du policier. “ And so you decided not to go to school?Yes, I was too excited to go to class. You know I thought maybe I’d go to the hospital to meet them after they were born so I was waiting for Percy to text me. And as I wasn’t going to class I thought I’d send a Quicky to my boyfriend.That would be Mr Howard.” Elle rougit malgré elle. “Yes.” Il hoche la tête vaguement satisfait. “ When did you get to Mr Howard’s place? ” La tension monte un peu, il suffit qu’ils aient posé la question à Alec pour qu’elle soit foutue. “ I don’t remember exactly when I quickied him but he took some time to reply, I think he was still asleep so I took time to pack an overnight bag - elle rougit encore un peu - and then I grabbed a coffee. Pretty much as soon as he replied that I could come over I went there. ” Le silence qui suit lui donne quelques sueurs froides. C’est fini, ils ont posé la question à Alec et ils savent qu’elle ment. Elle est foutue. “ Well we asked Mr Howard and he could corroborate that part of your story.” Elle tente du mieux qu’elle peut de ne pas cacher sa surprise, ni son soulagement. Dès qu’elle sortira d’ici elle achetera un cadeau à Alec, non dix, cent, autant de cadeaux qu’elle peut, il vient de lui sauver la vie. “ So let me get this straight.” Il se penche en avant, ses yeux menthe à l’eau plongé dans les siens. “You haven’t seen Penelope Clearwater today.” Elle porte machinalement un doigt à sa tempe. Elle n’a pas mal à la tête, mais elle est un peu dérangée. “ No.” Il l’observe un instant et s’il est déstabilisé il n’en montre rien. “ You haven’t seen your cousin Perceval Weasley?NoYou haven’t seen Theodore NottNo.Thank God for Theodore and his potion.Thank you for your time Miss Weasley.” Il se lève, l’entretien est terminé. Elle l’imite aussitôt, bien trop contente d’être apparement mise hors de cause. “ Please do not leave town any time soon, we might need you for further questions.” Elle hoche la tête et s'apprête à sortir, mais il la rappelle quand elle a la main sur la poignée de la porte. “ One more thing.” C'était une ruse, en fait les gardes l'ont vue et reconnue et elle va finir sa vie en prison, tout ça pour Penelope et Theodore. Elle se retourne avec un petit sourire.  “ Please come to us if you see or hear from any of the three fugitives.” Elle devrait hocher la tête et se taire, mais elle ne peut se retenir: “ Three? So Percy is now sought after also?Yes. We can't tell you too much as it's all confidential but we think he helped Penelope escape with a baby Just one? I thought she had twins. She did.So where is…” Elle manque presque de dire “il”, Benjen, puisqu’elle sait que c’est lui qui est resté derrière, mais elle se retient de justesse. Son hésitation passe pour de la confusion. “…the one they didn’t take?Still at the hospital, no one can access him at the moment I’m afraid you’ll have to wait to see him.So it’s the boy.” Elle fait mine d’être un peu déçue. “I’m not his godmother, but I’d like to be considered for custody if it comes to that.” Il hoche vaguement la tête, mais elle sait qu’il y a peu de chance qu’il fasse passer le message. Pour être honnête aucune personne raisonnable ne lui laisserait prendre le gamin, pas parce qu’on pense qu’elle va le prendre et l’emmener à ses parents - au risque de devoir fuir elle aussi -, mais parce qu’elle n’a que vingt ans et va toujours à l’école. Elle n’a pas vraiment le profil pour élever qui que ce soit et c’est encore plus évident pour qui la connaît personnellement.

Quand elle sort enfin du Ministère au beau milieu de la nuit, après avoir signé un peu de paperasse, elle ne peut s’empêcher de sourire. Elle ne croit pas être totalement safe, elle ne croit pas que le détective ait apprécié ne pas avoir accès à ses souvenirs, mais puisque le blanc est assez étendu, sur plusieurs jours, il a pu mettre ça sur le compte d’une mauvaise mémoire, d’un esprit désorganisé, ou d’une intoxication quelconque. Elle n’est pas safe, mais elle est pour l’instant hors de cause et c’est ça qui compte.

Et puis, elle se souvient qu’elle a appelé Alec son boyfriend devant lui et qu’elle doit retourner chez lui chercher ses affaires et lui dire merci et son sourire disparaît aussitôt. Shit, elle aurait presque préféré se faire arrêter.

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 
Revenir en haut Aller en bas
 

(OS) they can smell fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» The Walking Dead (Saison 6) + Fear The Walking Dead (Saison 1)
» Fear To Fire II
» What the hell am I doing here ? Here with only myself to fear...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres
-