Partagez | .

sujet; 6. Relations internationales
MessageSujet: 6. Relations internationales   Ven 3 Mar 2017 - 19:29

FONDA • tomorrow's a mystery
avatar
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 1550
‹ crédits : Heresy.
‹ âge : 100000
‹ occupation : Big Brother.
‹ gallions (ʛ) : 2991
‹ réputation : je sais tout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com
Relations Politicomagiquesdemocracy is so overrated
A retenir : consultez les onglets ci-dessous pour découvrir l'organisation des différents pays et continents du monde magique. N'hésitez pas à contacter le staff si vous avez besoin d'informations supplémentaires sur un pays en particulier.
» Généralités
Le régime de Lord Voldemort a longtemps été craint du reste de l’Europe, et même de la puissance que représentent les États-Unis, et de nombreux pays ont préféré fermer les yeux sur les agissements du Magister afin de maintenir leurs relations diplomatiques. Cependant, le 24 avril 2003, le Royaume-Uni a été officiellement banni de la CIMS (Confédération Internationale des Mages et des Sorciers), décision commandée par la France, appuyée par l’Espagne, le Brésil et l’Australie. Le gouvernement français a également réclamé un embargo commercial et financier, sans toutefois recevoir le soutien escompté du reste des pays membres — en effet, même écarté de la CIMS, le Royaume-Uni n’en restait pas moins une menace. Cette exclusion a été surnommée le « Brexit ».

La mort de Lord Voldemort, survenue le 9 décembre 2003, a sonné le glas de la guerre qui faisait rage en Angleterre depuis cinq ans. La CIMS s’est réunie dès le lendemain afin de nommer un gouvernement temporaire. Actuellement, le Royaume-Uni a exprimé son souhait de récupérer sa place dans la Confédération. Ses voisins, quant à eux, ont profité de la ruine britannique afin de proposer des aides, obligeant le gouvernement à contracter des dettes assez conséquentes auprès des membres principaux de la CIMS. En mars 2004, le Royaume-Uni n’a toujours pas été réintégré à la Confédération mais les discussions sont optimistes.







» Autour du monde
• AFRIQUE → l'Union Magique Africaine (UMA) est la principale organisation intergouvernementale du continent africain. Son siège se situe à Nairobi (Kenya) : chaque communauté est représentée par un délégué désigné par l'Etat, et qui se doit de défendre les intérêts de son pays auprès du Grand Conseil, l'instance politique la plus importante du continent. L'école de sorcellerie est Uagadou, localisée quelque part en Uganda — le secret est tel que plusieurs mythes se sont répandus au sujet de l'établissement, notamment qu'il était gardé par une créature mythique, ou qu'il flottait au sommet d'une montagne. Les élèves y étudient de 7 à 17 ans, et les années scolaires commencent en avril et se terminent en février. D'autres écoles sont dispersées aux quatre coins du continent cependant, dont une enseignant exclusivement la magie sans baguette, au Ghana. Les relations diplomatiques entre l'UMA, les Etats-Unis et l'Europe demeurent, à ce jour, compliquées et la majorité des pays africains (l'Egypte et le Maghreb en tête) sont restés neutres pendant la guerre qui ravageait le territoire britannique, tandis que d'autres (le Kenya, le Botswana et la Zambie entre-autre) ont apporté un soutien financier aux insurgés. Au-delà du plan politique, les échanges économiques entre l'Afrique et le reste du monde sont particulièrement importants (parchemin, bois, plantes). Leur domaine de prédilection est le transport magique (le tapis volant était encore, en 2003, le moyen de locomotion le plus usité, suivi de près par la moto sorcière).

• AUSTRALIE → l'Australie, loin de se désintéresser des affaires britanniques, est cependant restée en retrait jusqu'aux années 2000 et pour cause : de violents affrontements entre créatures magiques et sorciers ont éclaté au début des années 1990, les premiers luttant pour la reconnaissance de leurs droits. Fort heureusement (dixit le gouvernement), les pertes ont été moindres si l'on compare à la guerre des Gobelins en Europe, mais ces luttes constantes ont obligé l'Australie à concentrer sur sa politique intérieure. Le gouvernement a voté en faveur du Brexit alors que se tenait un important référendum pour les loup-garous — le Ministère australien a récemment fait savoir que les tensions s'étaient apaisées et de nombreuses organisations internationales de défense des créatures magiques prennent l'exemple des 90s Troubles afin que les gouvernements prennent les mesures nécessaires pour protéger les droits des Vélanes, gobelins, etc.
» Plan politique
La famille (ou Clan), sa richesse et son influence constituent le cœur de la politique des Slaves, qui tire son essence de la dynastie Romanov, Maison Impériale en place à l’époque où les sorciers se coupèrent de leurs confrères moldus. Comme chez les anglais, l’idéologie concernant la supériorité du Sang Pur fit des ravages, ralliant quantité de clans en quête de pouvoir. C’est dans ces circonstances que se forma la caste qui domine actuellement les pays de l’Est, regroupement de « семья » (sem'ya : familles) formant le « Совет » (Sovet : Conseil) entre les mains duquel reposent les pouvoirs exécutifs législatifs et judiciaires. Alors que leurs confrères anglais sombraient dans l’extrémisme au cours de la dernière décennie, les pays de l’Est, pourtant reconnus pour leur racisme exacerbé, effectuèrent le chemin contraire : le courant égalitaire couvant depuis des années a finalement bousculé les traditions en 1979, avec l’élection de Sergueï Stepanovitch Fedosseïev en tant que Chef du Conseil. Usant de son influence tentaculaire pour étendre ses principes et ses valeurs, il est à l’origine du climat conflictuel qui divise les pays Slaves depuis plus de 20 ans, menace de plus en plus évidente pour l’actuel gouvernement.

Si la Russie est la seule à siéger à la CIMS, c’est parce qu’elle est considérée comme le centre des pays Slaves, dont elle représente donc les intérêts. C’est d’ailleurs à Moscou que se réunit généralement le Conseil, bien qu’il soit constitué de семья Russes, Biélorusses, Ukrainiens, Polonais, Tchèques, Slovaques, Slovènes, Croates, Bosniaques, Serbes, Monténégrins, Macédoniens, et Bulgares.


» Plan Social
Chaque clan russe se choisit un symbole, tout comme les familles anglaises présentent fièrement leurs armoiries. Le symbole en question est monté en guise de design de la chevalière que l'héritier de la famille porte à l'index, et tatoué sur la nuque des autres membres. Les семья constituent une aristocratie et prônent l’importance de la pureté du sang. Cet idéal contraignant n’a toutefois pas tardé à restreindre les unions au point de provoquer un déclin démographique de la population sorcière. Le constat a motivé l’instauration d’une polygamie officieusement acceptée : alors que la première épouse est obligatoirement issue d’une famille respectable et sélectionnée par le chef de clan, un homme est autorisé, voire même encouragé, à prendre deux à trois concubines.

Les bâtards issus de ces relations sont aisément reconnus et permettent d’agrandir, de renforcer le Clan. Ils sont appelés нечистый (nechistyy), qui peut être traduit par sale, impur. Moins bien considérés que la lignée pure principale, ils n’en restent pas moins privilégiés, puisqu’ils bénéficient d’une éducation et peuvent être acceptés à Durmstrang, à la condition d'être des « Скороспелый » (Skorospelyy : précoces). Ce terme désigne les enfants dont les pouvoirs se manifestent avant l’âge de 6 ans. A contrario, les « запоздалый » (zapozdalyy : attardés, arriérés) sont relégués au rôle de serviteurs, mais bénéficient d’un bon traitement et sont logés et nourris par la семья à laquelle ils appartiennent.

Le bas-peuple est constitué de sorciers d’ascendance moldue. Mudblood en Angleterre, Nés-Moldus en France, « дефект » (Defekt : anomalie, défaut, erreur) en Russie et dans le reste des pays de l’Est, ils sont arrachés à leurs familles dès l’apparition de leurs pouvoirs et leur existence est effacée de la mémoire moldue commune. Orphelins, transportés dans un monde dont ils ne connaissent rien, ils sont placés dans des familles Defekt aptes à leur transmettre les rudiments de magie utiles dans la maîtrise de la spécialité de la région. Leurs conditions de vie sont sommaires et correspondent au type de métier auquel ils sont promis : bois et artisanat, ressources minières, maçonnerie, pêche, culture de céréales, élevage de bétail, agriculture.

Cependant, ces valeurs fondamentales qui régissent la société depuis des siècles et qui la divisent de façon très précise tendent à sous l'influence de la семья Fedosseïev, qui a notamment étendu aux Zapozdalyy et aux Defekt la possibilité d'être éduqués à l'institut Durmstrang. La réforme à ce sujet, projet datant de l'arrivée au pouvoir du Chef du clan, est entrée en vigueur en 1996, mais l'égalité n'existe que sur le parchemin : les nouveaux arrivants sont persécutés sans merci et considérés comme des moins que rien. La situation est donc terriblement tendue, même parmi la jeune génération.


» Plan Relationnel
Les relations avec le Royaume-Unis concernent principalement la Russie. Les ressources minières (houille, fer, nickel, diamant, etc.) abondantes, le bois et les boissons fortement alcoolisées de qualité constituent la richesse du pays, qui est rapidement devenu l’un des principaux producteurs et exportateurs des pays membres de la CIMS en la matière. Le Royaume-Unis apporte à ce commerce réciproque ses productions en termes de biens manufacturés, de produits agroalimentaires, d'artisanat moldu détourné et de boissons.

Le marché de psychotropes né en Russie s’est également étendu en Angleterre, de façon officieuse.

Les pays slaves font partie des rares à avoir voté contre le Brexit.
» Généralités
Le gouvernement français est organisé autour d’une monarchie parlementaire méritocratique, qui puise sa force dans son pouvoir militaire, notamment avec les Vigiles Urbani (chargés du maintien de l’ordre et de la paix) et les Cohors Urbana (gardes d’honneur affectés à la défense intérieure et la lutte contre le terrorisme). La culture française valorise le sens des responsabilités individuelles. Les Français ont une certaine propension à se sacrifier pour le bien de la communauté et leur service public est envié de tous : c'est l'un des rares pays européens à avoir maintenu le service militaire. En France, la valeur du sang n’a que peu d’intérêt pour la Couronne. Seul le bien du pays prime et la mixité est perçue comme une manière de créer une certaine cohésion sociale mais aussi d'étendre l'influence de la France sorcière jusque dans les sphères moldues. Quelques mouvements puristes subsistent, quoique minoritaires car durement punis.
La France est parvenue à tisser des liens avec les différents pays environnants, aussi bien chez les sorciers que chez les moldus. Ce pays est notamment le premier fournisseur de potions de soins - les apothicaires français sont extrêmement réputés dans le monde. Dans un autre registre, la France fournit bon nombre de transports magiques (notamment le très célèbre Magicobus en Angleterre).


» Relations franco-britanniques
Si les relations entre la France et le Royaume Uni étaient autrefois tendues, une rupture totale a pu être observée à partir du moment où le Magister est arrivé au pouvoir. De plus, suite à la mort du représentant de la France en juin 2000, le roi a fini par cesser les échanges avec le Royaume Uni. Le pays a demandé un embargo et a voté en faveur du Brexit qui verra leur voisin se faire exclure de la CIMS. Cependant le pays n'a pas hésité à aller à l'encontre de la CIMS lorsque cette dernière a décidé de ne pas venir en aide au Royaume Uni. La France a envoyé en octobre 2000 des Bouches Cousues (espions français) et des combattants à partir de 2003 pour prêter main forte à la rébellion anglaise. La guerre étant désormais terminée, les soldats français ont pu rentrer chez eux et le pays n'hésite pas à aider son voisin d'Outre-Manche à se redresser, profitant de l'accalmie et des accords que cela peut promettre. La France reprend doucement les échanges commerciaux et un prêt financier est en négociation. De plus, l'école de magie, Beauxbâtons, a accepté de reformer des partenariats avec la nouvelle école de magie du Royaume Uni.
» Plan politique
Le gouvernement magique des États-Unis est le MACUSAN'hésitez pas à cliquer le lien pour accéder au texte exclusif de JKR sur Pottermore. (Magical Congress of United States of America, soit le Congrès Magique des États-Unis). Cette organisation monocamérale (système parlementaire à une seule chambre) se situe au Woolworth Building à New York. Sa création est la conséquence directe des procès de sorcières de Salem et remonte à 1693. À l’époque, son objectif principal était de venir à bout des Ratisseurs, des sorciers corrompus traquant les leurs afin de les vendre aux Non-Majs. La présidente actuelle du MACUSA est Caroline Diaz.
Les aurors du MACUSA sont les plus réputés au monde, et probablement les plus redoutables : surentraînés et éparpillés sur plusieurs divisions dépendant de leur spécialité (meurtres, disparitions, espionnage et contre-espionnage, renseignements, antiterrorisme, médicomagie légale, lutte contre les psychotropes, lutte contre les réseaux organisés, protection de témoins, protection des frontières et des douanes magiques…), les aurors répondent au Major Investigation Department. Contrairement à son homologue britannique, le Département de Justice Magique, le MID a, depuis le XXème siècle, sa propre autonomie.

» Ilvermorny & IOWA
De par leur histoire, les Etats-Unis sont un pays extrêmement disparate. Les magies (vaudou, chamanisme, incantations…) sont très diverses —  par exemple, de nombreux américains ne possèdent pas de baguette ou n'utilisent pas d'incantations latines. Les dynasties de riches sorciers sont uniquement basées sur le travail et jamais sur le sang : se prétendre de sang pur ou pire, de la royauté, est regardé avec mépris.
La principale école de magie américaine est IlvermornyN'hésitez pas à cliquer le lien pour accéder au texte exclusif de JKR sur Pottermore., qui accueille les enfants dès l’âge de sept ans jusqu’à leur majorité, soit dix-sept ans. Après l’obtention de leur diplôme, les sorciers ont la possibilité de rejoindre l'I2W (Institute of Witchcraft and Wizardry), université magique fondée en 1934 — elle est particulièrement réputée pour ses départements de recherches en ingénomagie et technomagie. Située dans l’État du Massachusetts, elle travaille en étroite collaboration avec le SAWL dans le cadre des échanges universitaires. Son campus, en plein cœur de Boston, est l'un des mieux aménagés au monde pour les sorciers et cracmols, un modèle sur lequel la Grande-Bretagne a pris exemple.

» Plan relationnel
Les États-Unis sont les chefs de file en termes d'équipement magique et de recherche magico-scientifique menant à de nouvelles technologies et à des découvertes dans le domaine de la santé, de la sécurité et de la communication. Ils exploitent également plusieurs ressources naturelles et exportent plusieurs minerais, bois, ingrédients pour potions et baguettes.

Les relations entre le Royaume-Uni et les États-Unis ont toujours été complexes, depuis l'arrivée des colons sur les terres américaines déjà peuplées par les Premières Nations, et se sont détériorées. Il y a une nette distance entre les deux nations, depuis l'indépendance américaine, et ces relations fragiles ont été rompues par la prise du pouvoir par Lord Voldemort en 1997, suite à la mort d'Albus Dumbledore. Tous les agents et commerçants impliqués dans des affaires avec le Royaume-Uni se sont désistés et toutes les troupes policières et militaires sur le terrain retirées au fur et à mesure, jusqu'en 1998. L'Amérique a, par ailleurs, fait pression pour s'assurer que les votes soient majoritairement en faveur du Brexit. Cependant, la rumeur veut que les EUA avaient plusieurs agents et espions dispersés à travers le Royaume-Uni, que ce soit parmi les insurgés ou les Mangemorts, mais jusqu'à présent, personne n'a été en mesure de confirmer le degré réel de l'implication américaine dans les affaires britanniques.

Actuellement, les États-Unis soutiennent le retour du Royaume-Uni au sein de la CIMS, mais comptent surtout profiter de l'énorme prêt financier qu'ils ont versé au gouvernement provisoire et aux avantages que cette dette va apporter à leurs relations historiquement compliquées.
» Plan politique et culturel
L’Asie est le berceau de la Magie Elémentale. Les pays sont indépendants les uns des autres mais dans chaque pays cohabitent les éléments : le Feu, la Terre, l’Eau et l’Air, ayant chacun donné naissance à une tribu non limitée par les frontières et barrières ethniques. Les quatre grandes tribus sont ainsi présentes à travers l'ensemble du territoire asiatique sous forme de petites communautés homogènes. Cependant, elles ont toutes une source d'origine autour de laquelle se déroulent les rituels (danses, chants, méditation, jeûne) permettant un échange entre les sorciers et leur élément : ils renforcent leurs propres pouvoirs grâce à leur proximité avec la source, et maintiennent l'énergie de ladite source par le biais de leurs rites. Les sorciers vivant à l'étranger ne s'y rendent qu'une fois l'an, pour un rituel principal considéré comme un pèlerinage. Le reste du temps, ils se ressourcent auprès d'une source secondaire présente sur leur terre d'adoption. Plus la communauté est nombreuse et réitère les rituels, plus la source secondaire est puissante (bien que jamais autant que la principale) et stable. Mais sa magie peut mourir si les rituels sont négligés.  









La magie élémentale s’éveille assez tôt durant l'enfance, à la condition d'effectuer les rituels et pèlerinages appropriés. Un jeune sorcier privé de ces étapes peut tarder à voir se manifester ses capacités, jusqu'à ce qu'un élément déclencheur (généralement un choc ne les révèle).

» Mode de Vie
Chaque tribu possède des rites et un fonctionnement propres auxquels se prêtent l'ensemble de ses communautés, mais l'utilisation des pouvoirs repose sur le même principe quel que soit l'élément : des mouvements de bras et de doigts précis, transmis d'une génération à l'autre, grâce auxquels manipuler son élément. On peut en modifier la densité, la température, la forme, mais on ne peut pas le créer : il est obligatoire de s'appuyer sur une ressource existante — flamme de bougie, source souterraine ou eau contenue dans la végétation environnante, air, sol terreux ou flore environnante... La croyance veut que les maîtres d’élément alimentent leur magie et leur énergie en perpétuant les rituels. En dehors de ces habitudes, toutefois, leur utilisation de leurs pouvoirs est semblable à celle des occidentaux : ils font usages de baguettes, mais n’utilisent pas de formules latines, c’est une magie instinctive.

Les communautés sorcières asiatiques se raccrochent fermement à des valeurs traditionnelles, considérées comme leurs piliers : le culte des ancêtres et le respect des aînés (le salut respectueux n’est pas négligé dans la plupart des pays), la collectivité (amour, solidarité et fraternité : l’homme n’est pas solitaire, mais solidaire), la justice sociale (pour que la fin soit juste, il faut que les moyens le soient aussi), l’éducation (à laquelle est vouée un véritable culte, les parents implorant les anciens de favoriser le succès de leurs enfants ; une pression sociale est poussée à l'extrême concernant l'éducation), la loyauté (crédibilité, fidélité), le respect (de la vie, de la famille, de la culture du travail, de la discipline). Le quotidien est donc codifié de façon stricte, chacun ayant un rôle à jouer pour le maintien de l’ordre. Ces traditions sont également transmises aux nouvelles générations de sorciers asiatiques vivant à l’étranger, elles sont le cœur même de la culture asiatique et les Anciens font tout pour que les jeunes n’oublient pas leurs racines.

Bien que de nombreuses communautés soient disséminées à travers le monde, les asiatiques restent principalement endogames, soucieux de la "pureté" non du sang, mais des origines et du lignage.

Si conservatrice soit-elle en termes de valeurs, l'Asie est néanmoins très moderne, en avance sur le plan de l'ingémagie. Les sorciers sont en effet bien ancrés dans le monde moldu et développent simultanément la technologie et la magie, offrant ainsi à leurs congénères des inventions mixtes visant à améliorer constamment leur quotidien. Seuls les british y sont restés fermés jusqu'à présent, du fait de préjugés ancrés ; mais la fin de la guerre ouvre le champ à un tout nouveau type de commerce promettant de bouleverser le RU relativement moyenâgeux.

» Plan Relationnel
Les pays asiatiques ont globalement voté contre le Brexit et n'ont jamais rompu leurs échanges avec le Royaume-Unis, en dépit de la guerre et de l'exclusion de ce territoire de la CIMS.

L'Asie fournit de l'encre de différentes teintes et d'une qualité allant de moyenne à irréprochable, des aliments frais, gelés ou déshydratés, de l'alcool, du bois, des talismans faisant fureur chez les sorciers, ainsi que des vêtements (gamme moyenne/basse/haute couture). Les étals ou boutiques (des bazars aux grandes surfaces) et restaurants asiatiques sont nombreux, de même pour les entreprises et grandes marques qui s'étendent à travers le monde.

Le Royaume-Unis exporte en échange des biens manufacturés, des produits agroalimentaires et des boissons.

Approuvé par le Ministère de la Magie
Revenir en haut Aller en bas
 

6. Relations internationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le president Rene Preval dans l'emission Internationales de TV5MONDE ...
» Les relations père/fille
» La secrétaire fait des relations publiques...
» Les relations entre élèves de Durmstrang
» Relations Haiti-Venezuela: Chavez bientot en Haiti?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ This is the night ”
ashes, ashes, time to go down
 :: Admin; magic works
-