Partagez | .

sujet; (MCLAGGEN) + king of my own land
MessageSujet: (MCLAGGEN) + king of my own land   Mer 22 Fév 2017 - 22:53

avatar
‹ inscription : 22/02/2017
‹ messages : 21
‹ crédits : tearsflight (avatar) ; tumblr (gifs) ; mikky ekko (lyrics).
‹ dialogues : #a4751b.


‹ âge : vingt-cinq
‹ occupation : un héros de guerre, animé par la flamme politique: je suis actuellement directeur de la brigade de réparation des accidents magiques.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : septembre 1990 et juin 1998.
‹ baguette : a été taillée dans du bois de sapin et mesure trente-quatre centimètres et demi (34,5). Rigide, elle puise sa force du ventricule de dragon qu'elle recèle en son cœur.
‹ gallions (ʛ) : 222
‹ réputation : je ne connais aucune limite.
‹ particularité : le descendant direct de Richard II, feu roi des Angles, de Galles et seigneur d'Irlande.
‹ faits : je suis le asshole in charge, l'ego surdimensionné que l'on me prêtait autrefois me précède encore au jour d'aujourd'hui; je suis le dernier héritier de la branche principale des McLaggen; mon ambition n'est désormais plus alimentée que par ma soif de justice et de vengeance; je suis le garde-fou de mes plus proches amis; Alicia, Angelina et Shin sont les seules personnes dont j'accepte et considère sincèrement l'avis: après tout, ce sont les seuls à me connaître réellement, les seuls à avoir combattus à mes côtés.
‹ résidence : dans un entrepôt désaffecté du Londres moldu, réhabilité en loft lumineux au design épuré (donc, manquant cruellement d'humanité).
‹ patronus : un coq
‹ épouvantard : une répétition morbide du passé: la perte totale de ma famille. Sauf qu'aux regards vides des McLaggen se sont substitués ceux d'Alicia, d'Angelina et de Shin, sans vie.
‹ risèd : mon propre portrait, vieilli et imposant, accroché près de ceux des précédents ministres de la magie (et s'il semble refléter ma réussite professionnelle, il représente avant tout la réussite d'un but bien plus intime: la vengeance de ma famille).
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac Darren McLaggenthe best at murder are those who preach against it; the best at hate are those who preach love; and the best at war finally are those who preach peace.
❝ lighting new cigarettes,
pouring more drinks.
it has been a beautiful fight.
still is. ❞
war hero ; SC (angie)

☇ pseudo complet & surnom(s) ; c'est le Royaume-Uni tout entier qui se dresse fièrement derrière le patronyme de ce sorcier à la carrure imposante. Fier et entreprenant, cormac tient fermement la bannière de l'Irlande sans jamais rater une occasion de bien se faire voir, de mettre en avant les atouts avec lesquels il joue constamment. Il préfère avoir conscience de ses qualités plutôt que d'être paralysé par ses défauts, dit-il, ou de s'arrêter de vivre seulement parce qu'on le trouve too much ou simplement ridicule. L'Écosse, elle, vient apaiser ce personnage haut en couleurs; elle révèle une facette que peu de personnes ont eu la chance d'admirer sur ce diamant terni: darren a beau ressemblé à Cormac, il use habilement de sa motivation illimitée, se sert intelligemment de ses talents et autres points forts cachés pour soulever toutes les montagnes qui se présentent sur son chemin.
Depuis des générations (Richard II, si vous voulez tout savoir), l'Angleterre et le Pays de Galles veillent sur les mclaggen en leur permettant d'écrire l'Histoire; du côté moldu tout comme du côté sorcier, ils noircissent les pages des grimoires et des manuels, marquent les mémoires sans que jamais ils n'aient à rougir de leurs actes. C'est sans aucun doute pour cette raison que Cormac prend au sérieux sa place au sein du monde sorcier: dernier représentant de sa lignée, il veut que le blason familial continue de briller pour que jamais, non jamais, le nom des siens ne soit oublié.
Côté surnoms, il en est affublé et il le sait parfaitement. S'il rechigne encore de temps en temps, il n'en regrette aucun à présent que la guerre est terminée : big cee disparaît de ses souvenirs et pour cause: les voix cristallines de ses sœurs ne le héleront plus jamais ainsi ; mcsmug ressort encore, parfois, lorsque ses avances appuyées d'autrefois refont surface dans les mémoires collectives ; the sore loser est une appellation universelle et intemporelle: Cormac n'aime pas perdre et restera toujours un mauvais perdant: l'équipe de Quidditch de Gryffondor et le crâne d'Harry Potter s'en souviendront longtemps ; golden doxy, si Cormac ne comprend toujours pas pourquoi Golden n'a pas prit, il doit bien avouer s'être attaché à son surnom de résistant: après tout, doxy est et restera à jamais son essence profonde. Cormac est un pari, une bêtise, une créature charmante. Mais Cormac est aussi une chimère dont personne ne se méfie, une espèce de légende urbaine oubliée  dont on ne se souvient que les nuits de pleine lune pour rire de la crédulité des âmes sensibles. Ne vous y méprenez pas. Cormac McLaggen est définitivement mortel si vous vous en faîtes un ennemi.

☇ naissance ; Cormac est né le 18 mars 1979 à st-mungo, le célèbre hôpital sorcier londonien.
☇ ascendance; sorcière et d'aussi loin qu'il s'en souvienne, Cormac n'en a jamais eu honte. Il faut de tout pour faire un monde, certes, mais il est fier de faire parti d'une famille qui a bâti sa légende à la sueur de son front et non pas en comptant sur la pureté de son sang.
☇ métier ; retour à la case départ. Cette fois-ci pourtant, il n'est pas oubliator. À la place, Cormac s'appuie sur des bases différentes du niveau trois au MM: il postule à la brigade des réparations magiques, frappant les esprits en portant son nom comme une arme et les valeurs véhiculées par le ministère avant Voldemort comme bouclier. Ce n'est qu'une fois son procès terminé que les sceaux se brisent: il s'empare rapidement du poste de directeur et guette tous les courants, tous les changements, pour évoluer rapidement dans la hiérarchie. Il se bâtit également une carrière de politicien: si sa jeunesse fait grincer des dents les anciens, elle attire et nourrit l'attention et l'admiration des plus jeunes qui, eux, se reconnaissent dans les discours de Cormac. Les histoires de ses compagnons d'armes (qu'il utilise sans la moindre vergogne) résonnent bien mieux dans les mémoires collectives que les vieilles ritournelles chantées par Dumbledore en son temps.
☇ camp ; moderniste et il n'en sera jamais autrement. S'il modère ses propos pour fédérer le plus grand nombre de sorciers à ses côtés, il entend bien briser l'idéologie véhiculée par l'Élite de Voldemort ces dernières années et réduire à néant celles qu'ont toujours prônés les Sangs-Purs et leurs partisans.
☇ réputation ; ambitieux, sans conteste: c'est le qualificatif qui ressort le plus lorsqu'on parle de Cormac McLaggen. Certains seraient même prêts à parier qu'il est prêt à tout pour parvenir à ses fins... Sinon: frimeur, égocentrique, loyal, mauvais perdant, courageux, lourdaud, colérique, manuel, bouclier humain, manipulateur, monsieur-je-sais-tout, stratège, fils-à-papa, demiguise guy ou asshole in charge: choisissez le terme qu'il vous plaira, McLaggen est du genre à revêtir la casquette que vous voulez bien lui fourguer avec joie.
☇ état civil ; célibataire et pour tout dire, il ne sait pas trop où il en est. Quelqu'un a un jour dit 'carpe diem': cheers to that!
☇ rang social ; Cormac McLaggen est bel et bien devenu monsieur McLaggen: son double passé se foutrait certainement de lui s'il apprenait qu'il est aujourd'hui un membre du gouvernement, qui plus est émérite puisqu'il prend à cœur sa position au sein du Ministère de la Magie. Lui? Un assidu de bureau? Œuvrant avec opiniâtreté pour les autres et non plus uniquement pour ses propres intérêts? Lui, un acharné politique? Laissez-le rire.
☇ baguette ; particulièrement rigide, Cormac porte toujours un air suffisant quand il évoque la longueur de sa baguette magique: trente-quatre centimètres et demi, cette dernière a été taillée dans du bois de sapin et puise sa force dans le ventricule du Noir des Hébrides qu'elle abrite. Longtemps, McLaggen s'est demandé pourquoi diable le vieil Ollivander lui avait refourgué une baguette de survivant. Il l'a comprit quelques temps après avoir rejoint les belliqueux, en fixant stupidement les rainures du bois de sapin: il était le dernier des McLaggen. Ce fut la seule fois où il pleura véritablement les siens; la seule où il a eu envie d'en finir pour de bon.
☇ épouvantard ; perdre sa famille de cœur. Il n'en parlera jamais, pas de son plein gré en tout cas. Son visage se ferme et son regard foudroie dès l'instant où le nom des McLaggen est prononcé par quelqu'un d'autre que lui. Ils ont péri, tous: il ne pourra jamais effacer les visions cauchemardesques qu'il a récolté en découvrant les cadavres de ses parents et de ses sœurs en septembre 1999. En rejoignant la cause belliqueuse, il pensait n'avoir plus rien à perdre. Il avait tort. Avec eux, il a reconstruit des fondations et des murs, nécessaires, vitaux, pour ne pas sombrer à son tour. Tant bien que mal. Elles sont peut-être bancales mais ce sont ces fondations qui le portent maintenant ; ce sont eux, Angie, Alicia et Nazir, qui l'ont aidé à se relever, qui l'ont empêché de péter complètement les plombs. Alors aujourd'hui, les visions se sont métamorphosées: si ses nuits sont toujours hantées par les tâches carmines qui ont recouvert les murs et les planchers de son ancienne demeure, son esprit vient lui jouer de sales tours. Plutôt que les traits de son père et de sa mère, c'est tantôt Nazir, tantôt Shin, que Cormac voit figés par la douleur. Aux billes céruléennes de Saoirse ce sont substituées celles d'Alicia; aux prunelles azures de Moïra, celles d'Angelina. Cormac ne veut pas les perdre, eux aussi.
Il ne le supporterait pas.

☇ risèd ; il ne voit absolument pas le verre à moitié vide: Cormac le voit même carrément rempli jusqu'à ras-bord. Depuis son retour à la vie civile, le sorcier n'a pas besoin de jeter de coup d’œil vers un quelconque risèd pour connaître la nature de son désir le plus cher: il veut devenir ministre de la magie. Le rêve est parfaitement taillé à sa démesure, elle vit en McLaggen à son état le plus pur. Mais à bien y réfléchir, l'idée n'est pas si saugrenue que ça. Cormac est capable de briguer ce poste pour des raisons moins grandioses qu'elles ne le paraissent: s'il devient effectivement ministre de la magie, ce sera surtout pour honorer la mémoire de son père Dominic, de sa mère Mairenn et de ses deux cadettes, Saoirse et Moïra.
☇ patronus ; un coq car, comme le coq, Cormac se lève aux aurores pour veiller sur les siens, a la chance d'observer de sublimes créatures comme toi, et prend toutes les dispositions nécessaires pour protéger ce qu'il considère être à lui, qu'importe le prix ou les moyens. Bien évidemment, ceci est la version officielle, celle qu'il se complaît à répéter à tue-tête de jour comme de nuit, avec son sourire charmeur et son regard perçant.
La version officieuse, celle d'Angie, qu'elle laisse tomber comme un cheveux sur la soupe les jours où elle est bien décidée à l'emmerder, c'est que comme son patronus, Cormac chante comme une casserole, ne fout rien de ses journées si ce n'est prendre soin de sa crête, que son ego surdimensionné est imbuvable et qu'en plus, il privilégie la quantité à la qualité ( “ donc si tu veux mon avis, c'est vraiment un très mauvais coup, tu ferais mieux de te tirer ”). Généralement, il finit par l'étriper avant qu'elle ne termine son laïus mais le simple fait de la voir débarquer suffit à décourager la gente féminine.
Donc, en plus de maudire Angelina, Cormac maudit aussi son patronus. Par Merlin! ce satané sortilège ne pouvait pas prendre la même forme que celui d'Angie et ne pas lui foutre la honte en étant seulement un lion?!

☇ particularités ; aucune. Il est Cormac McLaggen, c'est amplement suffisant.
☇ animaux ; Moïrse, un demiguise que McLaggen a adopté le jour même de son emménagement dans son loft très grand et surtout, très vide. Cormac n'est pas du genre attentionné, ni même très tactile (si on ne compte pas Alicia, Angie, Nazir en son temps et Shin aujourd'hui); pourtant, quiconque le trouvera en compagnie de son demiguise sera en droit de se demander lequel des deux veille le plus sur l'autre.  
Moïrse n'est rien d'autre que la contracture des prénoms de ses deux défuntes sœurs, Moïra et Saoïrse.

☇ objets connectés ; Cormac est hyperconnecté: détenteur d'un POW, il alimente très régulièrement son MSN pour trois publics bien distincts: ses followers (autant politiques que personnels), ses détracteurs et enfin ses amis. Il se tape un bon fou rire les jours où il poste une photo d'Angelina en la casant simultanément dans les trois catégories susmentionnées.
☇ Avis sur la situation actuelle :
Si officiellement, la guerre est terminée, Cormac n'est pas de ceux à avoir rendu les armes et à avoir repris le cours normal de sa vie. Il n'en a plus depuis le jour où Voldemort et ses sbires ont pris le pouvoir et éradiqué sa famille. tabula rasa, ont-ils dit? Cormac se fend d'un sourire carnassier lorsqu'on tente de le modérer ou de lui parler de jurisprudence: il fera tout pour mettre les Marqués et leurs partisans hors-circuit jusqu'au dernier. Il ne tolérera jamais les personnes qui ont détruit Alicia, détraqué Angelina, tué Nazir et utilisé Shin dans cette société nouvelle qu'il veut bâtir: il est prêt à tout pour éradiquer les vieilles traditions sorcières et à faire entrer le monde magique dans une nouvelle ère. Tout plutôt que de se dire que la perte de sa famille a été vaine.
Tout plutôt que de se dire qu'il ne peut plus se raccrocher à rien.

☇ Infos complémentaires ;
aries n'ayant (plus) peur de rien, Cormac est un shooté à l'adrénaline: mettez-lui un balai entre les mains, il vous prouvera que les lois de la physique n'ont aucune prise sur lui ; lâchez-le en pleine nature, il vous montrera jusqu'où il peut aller pour survivre ; d'ailleurs, la seule véritable folie qu'il s'est autorisée  à son retour à la vie civile fut une automobile volante dernier cri : les contrôleurs du Ministère de la Magie ne comptent plus le nombre d'excès de vitesse qu'il a déjà à son actif. Ce n'est jamais le dernier à foncer tête baissée dans la gueule du loup s'il a une chance d'atteindre son objectif: hier, les os constamment remis en place par le Skele-Gro infect de la vieille tante Orla, aujourd'hui, les cicatrices lui barrant le torse, McLaggen possède toutes sortes de marques qui attesteront de son impulsivité irréfléchie et explosive.

taurus contrairement à ce qu'il laisse paraître, Cormac apprécie tout autant les soirées passées au coin d'un feu que les fêtes mondaines. Ses plus belles réminiscences enfantines ont l'odeur des pages lues par Moïra à voix haute et l'effluve des chocolats chauds de Saoïrse. Dans sa mémoire, il a même une pièce entièrement dédiée à Nazir: ses meilleurs souvenirs de guerre proviennent des rares soirées tranquilles qu'ils s'accordaient tous les deux ou en compagnie de Rocket et Claws, à boire une bière, sans rien dire de particulier, en oubliant juste que demain tout pouvait s'arrêter. Au jour d'aujourd'hui, McLaggen ne sait toujours pas si c'est vraiment pour l'amour du risque ou pour profiter de ces rares instants de vie paisibles qu'il vit toujours à cent à l'heure.

gemini touche-à-tout, la capacité adaptative de Cormac est infinie: sûr de ses qualités et de ses ressources, il ne supporte pas qu'on lui dise ne pas être taillé pour tel poste ou telle activité ou tout simplement non. C'est toujours par caprice que le McLaggen agit. C'est ainsi qu'il a appris à jouer du piano, qu'il est monté sur un balai pour la première fois, qu'il est devenu plus qu'un simple bricoleur du dimanche, qu'il se mêle toujours de ce qui ne le regarde pas, qu'il prépare les meilleurs brownies de la planète, qu'il danse tout aussi bien une valse qu'une rumba ou mène la danse lorsque résonne l'air du Madison, qu'il grimpe aux arbres et marche sur les toits, qu'il excelle pour conseiller ces dames en matière de dessous féminins, qu'il photographie tout et n'importe quoi avec une sensibilité certaine, qu'il n'a pas peur de parler une langue étrangère malgré son accent de merde... bref, qu'il apparaît toujours là où on ne l'y attend pas. Le seul problème, c'est sa vantardise: il se vante toujours de ce qu'il fait ou pense et de reprendre les autres, même lorsqu'il ne maîtrise absolument pas le sujet en question. Si les astres avaient été correctement alignés, il serait allé au repas du vieux Slug' avec Alicia Spinnet: elle, au moins, aurait apprécié ses connaissances en matière de Quidditch.

cancer ne dites jamais à McLaggen qu'il n'est pas famille: il vous déclinerait son arbre généalogique ses annexes et ses branchages parallèles durant des heures. Enfant unique pendant cinq ans, Cormac a tout d'abord vécu en autarcie avec ses parents; et si son monde a été chamboulé par l'arrivée de ses deux jeunes soeurs dans la fratrie, on ne peut pas dire que son comportement ait changé d'un iota après ça: enchaîner les pitreries et les caprices étaient sa façon personnelle de rappeler aux autres McLaggen qu'il était toujours là. Jamais véritablement sorti du cocon familial, Cormac aime à penser aujourd'hui qu'il est la somme de tous les membres de sa famille: en lui, il détecte très clairement la trace qu'ont laissé ses parents, ses sœurs, ses oncles et ses tantes sur lui, dubitatif quand il observe ce qu'il reste, ce qui n'appartient qu'à lui. S'il n'est pas certain que ça les ravisse, Cormac sait que cette personne mi-imbuvable, mi-attachante, qu'il est à ce jour provient directement d'eux: ce sont eux qui lui ont donné les outils et la confiance nécessaires pour affirmer ses positions, s'imposer en tant qu'être unique. Le monde pourrait bien flamber autour de lui, Cormac sait désormais qu'il est apte à réagir: ils lui ont transmis assez de savoirs et de courage pour s'élever contre n'importe qui, qu'importe les situations. Cormac efface le reste: il préfère vivre avec les empruntes des siens plutôt que sans elles... Ca lui permet de se dire qu'ils sont toujours en vie.

leo ne pariez pas avec Cormac, c'est un conseil: il serait capable de vous mettre sur la paille avant même que vous ne vous rendiez compte de quelque chose. Marcher sur les corniches de Poudlard? Fait. Changer les robes noires de McGonagall en rose fuchsia? Fait. Faire exploser le contenu d'un chaudron pile au moment où Snape passe dans les rangs? Fait. Accrocher les Converses de Luna Lovegood au plafond? Fait. Répéter un refrain des Weird Sisters en cours de divination et faire croire à Miss Trelawney que c'est une prophétie? Fait. Passer pour un ivrogne pour vous permettre d'échapper à la surveillance des Rafleurs? Fait. Courir nu comme un ver pendant le bal du Yule en cinquième année? Fait. Manger une livre d’œufs de Doxy? Fait. Mettre de la colle SuperCollante sur la perruque de la vieille tante Orla? Fait aussi. Cormac ne craint pas le ridicule et en redemande toujours.

virgo tout a commencé par une partie d'échecs sorcière. Cormac ne s'en souvient pas très bien mais à l'âge de cinq ans, la vieille tante Orla est venue passé tout un été à McLaggen estate. De cette querelle familiale mémorable (non vraiment, il ne se rappelle de rien), Cormac a développé une obsession maladive pour les échecs et tous les jeux du même type, nécessitant réflexion et stratégie pour remporter la mise. McLaggen agit toujours de la même manière: en silence, il observe la scène dans son ensemble, l'étudie sous toutes les coutures et ce n'est qu'en possédant tous les détails de l'équation qu'il porte finalement le coup décisif. Ses scénarii sont généralement grossiers et vulgaires mais la finesse n'est pas ce que recherche McLaggen ; ce qu'il veut, c'est frapper vite et frapper fort dans le seul but d'atteindre ses objectifs le plus rapidement possible. Si la méthode lui a porté préjudice au Quidditch, elle a été bénéfique en temps de guerre: n'est-ce pas l'explosion de St-Mungo qui les a tous précipités dans la dernière ligne droite de la Guerre?

libra pour la tranquillité de son esprit, il a rapidement adopté la méthode 'adaptation et compromis': bien qu'illusoire, cette dernière lui a longtemps permis de ne pas avoir trop souvent ses parents sur le dos. Car là où ils prêchaient réussite, Cormac pensait Souaffle et Cognard: sans doute est-ce là qu'il a commencé à perdre toute crédibilité à leurs yeux en repiquant sa septième année. À l'époque, son père usait quasi-quotidiennement de son arme fatale, tout en devenant aussi rouge qu'une tomate (ou le fameux 'CORMAC DARREN MCLAGGEN, VIENS ICI TOUT DE SUITE'), tandis que sa mère l'apaisait en lui murmurant des paroles réconfortantes à l'oreille. Leur disparition a eu l'effet d'un électrochoc: 'adaptation et compromis' s'est métamorphosé en 'responsabilité's dès l'instant où il a intégré les Belliqueux de l'Asile (pas question de les abandonner en arrière) puis cristallisé en quelque chose de plus puissant lorsqu'il s'est lié aux membres de son groupe rebelle. Il sait désormais ce que veut dire prendre soin des siens, envers et contre tout, que de s'oublier pour leur permettre de survivre. Maîtriser les crises d'Alicia, reconnaître les besoins de Nazir et gérer les coups d'éclats Angie ont permis à Cormac de réaliser le rêve qu'ont toujours nourri ses parents pour lui: le voir agir en adulte responsable et (presque) équilibré.

scorpio c'est à se demander si le Choixpeau Magique ne s'est pas trompé et n'aurait pas mieux fait de l'envoyer à Serpentard plutôt qu'à Gryffondor. Cormac joue le plus souvent pour son propre intérêt et ne s'inquiète que très rarement de trouver quelqu'un sur son passage, piétinant sans vergogne le pauvre quidam se trouvant au-travers de son chemin. Représentant négatif de la maison des Rouges Dorés, Cormac est fier, vantard, capricieux et égoïste avant même de se dire qu'il aurait plus à gagner en se montrant altruiste, humble, généreux et effacé. Si dans sa jeunesse il rusait et multipliait les coups bas pour être sur le devant de la scène, aujourd'hui il n'hésite plus à se fondre dans la masse pour attaquer par surprise et mettre son adversaire à terre le plus rapidement possible. Ne taisant pas ses propres actes héroïques, il préfère néanmoins  utiliser ceux de ses pairs pour infecter le plus d'esprits possible: après tout, ils ont un potentiel amical et prévenant bien meilleur que le sien. La guerre lui a appris deux choses: 'le nombre fait la force' et 'on ne gagne pas en restant prévisible': c'est avec stratégie que Cormac McLaggen repère les points faibles des autres et n'hésite pas à les réutiliser s'ils sont à même de le servir. Rares sont ceux à être assurés de ne jamais voir le McLaggen les trahir, d'une façon ou d'une autre: s'il vous aime et vous protège, il n'est pourtant pas de ces personnes à vous préserver juste pour vous faire plaisir.

sagittarius Cormac est le genre de personne à qui l'on aimerait faire bouffer son air de cocky bastard d'un bon direct du droit. Malheureusement pour vous, il en a fait sa marque de fabrique. Arrogant, marchant sciemment sur le fil de l'insolence, il se sort toujours des pires situations avec suffisance, non sans omettre de saluer ses détracteurs d'un rictus triomphal. Vous l'aurez bien compris, sa palette d'expressions faciales est à son image, démesurément fournie: il se mordille la lèvre inférieure sans la moindre pudeur si vous lui plaisez, n'hésite pas à lever les deux majeurs lorsque vous l'emmerdez et... non, en fait, c'est ici que s'arrête la palette expressive de son faciès. Soit McLaggen vous apprécie, soit il vous déteste, et c'est cette franchise assumée qui renforce son charisme naturel, fait de lui un leader né. Ouvrez donc les livres d'histoires: les meilleurs meneurs de ce monde ont été ceux à faire naître des valeurs novatrices et se faire haïr ou tuer pour ces dernières.

capricorn lumière et obscurité: contrairement au commun des mortels, Cormac possède une part d'ombre qu'il ne veut plus cacher. Si elle était ridicule autrefois (des querelles adolescentes ne sont pas suffisantes pour entretenir un quelconque sentiment de haine des années durant), la Guerre est venue lui donner de la substance et a transformé le McLaggen en quelqu'un de dérangeant. Jamais il n'hésite, jamais il ne flanche, lorsqu'on lui demande ce qu'il ferait pour vraiment changer le monde. Il ne balbutie pas lorsqu'on lui parle de St-Mungo et d'Herpo Creek: ça devait être fait; lorsqu'on évoque les Mangemorts du Cercle de Voldemort: ils doivent tous mourir; quand on le provoque en parlant du cas si particulier des collaborateurs du gouvernement: ils ne méritent pas d'être ailleurs qu'à Azkaban; ce qu'il pense de tous ceux qui ont préféré retourner à la vie civile: une guerre ne se termine pas le jour même de l'armistice... Si on lui donnait carte blanche, McLaggen modifierait de nombreuses choses et imposerait des solutions drastiques pour éviter l'émergence d'un nouveau Mage Noir dans leur pays. Cormac prône le métissage des cultures sorcière et moldue; désire la création d'un département bien supérieur à celui des Aurors et spécialement dédié à la traque de leurs ennemis; voit d'un très mauvais œil l'hyper-humanisation d'Azkaban; s'associe à de nombreuses associations afin d'accélérer le processus d'évolutions des mentalités collectives: si ses idées sont honorables, l'ancien Gryffondor reste vindicatif et oublie sciemment que l'enfer se pave toujours avec de bonnes attentions. Il s'en fiche, il veut que leur vie change. Peu importe qu'on le haïsse lorsqu'il parle d'importer des Etats-Unis leur système de peine de mort: ils ont tous trop perdus pour que les Faiseurs de Haine (ainsi appelle-t-il les sangs-purs les plus extrémistes, les Mangemorts, les têtes de l'ancien gouvernement et les 'propriétaires' de Rebuts) s'en sortent aussi facilement. Il ne le tolère pas, il ne le tolérera jamais.

aquarius contre toute attente, Cormac aime faire parti d'un tout. C'est de cette façon qu'il a laissé Kenna passé au-travers de ses barrières, à l'époque, que Nazir est devenu plus qu'un simple garde-fou mais bel et bien le frère qu'il n'a jamais eu, qu'Angelina est et restera à jamais son matelas attitré et lui, son oreiller, qu'Alicia est son épée là où il lui sert de bouclier. Faire parti d'un groupe, d'une famille, d'être l'un des leurs, rappelle à Cormac que sa vie n'est pas finie, qu'il a encore énormément de choses à construire à leurs côtés. Alors il se fiche bien de voir sa main marquée à vie par Alicia, de s'en faire toutes les cinq minutes pour Angelina ou de voir Shin à la place de Nazir, il se sait chanceux de les savoir en vie et de continuer à évoluer avec eux; de pouvoir agir et faire bouger les choses en leurs noms et non plus seulement pour le sien. Ils ne savent pas vraiment, ces trois-là, à quel point ils lui donnent une raison de vivre. Et rien que pour ça, Cormac leur sera éternellement reconnaissant. Pour eux, et juste pour eux, Cormac se sait capable d'agir en véritable Gryffondor: ce simple fait veut tout dire.

pisces il y a une partie de lui-même que Cormac ne contrôle pas et qui, clairement, lui fait honte: c'est son émotivité. Lui, le gaillard à la carrure imposante et à la fierté débordante, possède un cœur qui le fout dans la merde les trois quart du temps (bien plus qu'Angelina Johnson lorsqu'elle met un pied dans les rues londoniennes donc). Il commande ses crushs, initie ses coups de sang phénoménaux et canalise d'une drôle de manière sa combativité: en somme, cette essence du McLaggen ne lui fait jamais faire les choses à moitié. “ Je dirais presque que tu t'inquiètes pour moi, Cormac. ” et ça l'emmerde bien de l'avouer mais Loony a vu clair dans son jeu, ce jour-là: les femmes enceintes touchent Cormac au-delà de l'entendement et voir ses amies brisées le secoue plus encore que s'il se faisait attrapé par un Filet du Diable. C'est à trop traîner dans les jupes de sa mère et à graviter autour des orbites de ses sœurs qui a développé cette drôle de sensibilité chez le Gryffondor, qui réfléchit bien plus sérieusement dès l'instant où c'est une voix féminine qui le conseille. C'est cette émotivité ambivalente qui alimente son côté crédule, embarrassant dès l'instant où il ne le maîtrise pas de façon constante. Donc oui, vraiment, ça l'emmerde ce côté fleur bleue que lui ont légué les femmes de sa famille parce que franchement? Angelina est tout sauf une femme, ses sœurs étaient pires que des Doxies et Loony, Loony? Elle se passe juste de qualificatifs (cette fille est cinglée, par Merlin! Pourquoi fait-il attention à cette tarée depuis que la guerre a commencé?). Son émotivité est donc quelque chose qu'il ne maîtrise pas, qu'il n'accepte pas, qu'il n'apprécie pas et dont il se passerait très bien. Il préfère transformer cette dernière en rage plutôt que de briser l'image de bloc tout en chair et en nerfs qu'il véhicule depuis si longtemps. Cormac McLaggen préférera toujours agir en con plutôt que de laisser entrevoir ses larmes, même une seconde.

❝ Nothing compares to you ❞Deux mots sur l'IRL

Appelez-moi Mel. J'ai un siècle moins trois quarts, je viens de CommuneLand (mon maire vous salue) et j'ai connu le forum via Luna, ma jumelle. Si tout va bien vous me verrez connecté(e) 454543 jours sur 7. Pour les scénarii uniquement : j'ai l'aval du créateur concernant ma fiche [] oui / [] non. Un dernier mot ? oui, c'est vide. oui, je shame angie. oui, je porterais alicia jusqu'au sommet. oui, j'adopterais des bbs avec shin. oui, je sais, je suis flamboyant, je serais même ÉTINCELANT, venez à mes meetings, les lunettes de soleil sont à ma charge, vous inquiétez pas

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

i'm going to let the future in, take it on, make it on my own. into the fire we go again, shake it off before we get too old.


Dernière édition par Cormac McLaggen le Lun 27 Mar 2017 - 11:35, édité 106 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Mer 22 Fév 2017 - 22:56

avatar
‹ inscription : 22/02/2017
‹ messages : 21
‹ crédits : tearsflight (avatar) ; tumblr (gifs) ; mikky ekko (lyrics).
‹ dialogues : #a4751b.


‹ âge : vingt-cinq
‹ occupation : un héros de guerre, animé par la flamme politique: je suis actuellement directeur de la brigade de réparation des accidents magiques.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : septembre 1990 et juin 1998.
‹ baguette : a été taillée dans du bois de sapin et mesure trente-quatre centimètres et demi (34,5). Rigide, elle puise sa force du ventricule de dragon qu'elle recèle en son cœur.
‹ gallions (ʛ) : 222
‹ réputation : je ne connais aucune limite.
‹ particularité : le descendant direct de Richard II, feu roi des Angles, de Galles et seigneur d'Irlande.
‹ faits : je suis le asshole in charge, l'ego surdimensionné que l'on me prêtait autrefois me précède encore au jour d'aujourd'hui; je suis le dernier héritier de la branche principale des McLaggen; mon ambition n'est désormais plus alimentée que par ma soif de justice et de vengeance; je suis le garde-fou de mes plus proches amis; Alicia, Angelina et Shin sont les seules personnes dont j'accepte et considère sincèrement l'avis: après tout, ce sont les seuls à me connaître réellement, les seuls à avoir combattus à mes côtés.
‹ résidence : dans un entrepôt désaffecté du Londres moldu, réhabilité en loft lumineux au design épuré (donc, manquant cruellement d'humanité).
‹ patronus : un coq
‹ épouvantard : une répétition morbide du passé: la perte totale de ma famille. Sauf qu'aux regards vides des McLaggen se sont substitués ceux d'Alicia, d'Angelina et de Shin, sans vie.
‹ risèd : mon propre portrait, vieilli et imposant, accroché près de ceux des précédents ministres de la magie (et s'il semble refléter ma réussite professionnelle, il représente avant tout la réussite d'un but bien plus intime: la vengeance de ma famille).
Voir le profil de l'utilisateur
at duskwhen the twilight of all my evenings reaches me, after a long dark day, my complicated thoughts suffocate inside all of my uncomplicated longings.
warning.
l'histoire peut heurter certaines sensibilités (propos injurieux et situations violentes)

❝ you were a child crawling on your knees toward it. making momma so proud but your voice is too loud ❞
avril 88 + saoïrse

Il a envie de la tuer.
Intérieurement, la voix de son père lui rétorque que ça ne change pas de l'accoutumée mais là, là... elle vient de lui péter trois côtes alors il a vraiment envie de la tuer. « Lève-toi! » ordonne la petite voix fluette, tout en ponctuant sa requête d'un énième coup de talon. Ça y est: elle vient de lui en briser une quatrième. Il ne veut plus juste la tuer: il veut la massacrer. Un grognement douloureux s'échappe de sa gorge tandis que la gamine recommence à bondir à ses côtés, ses deux pieds joints transformant le matelas en navire perdu au beau milieu d'une tempête plutôt qu'en lit douillé et sûr. Le pire, ce n'était même pas d'être réveillé aussi brutalement (il était habitué, depuis le temps) mais bel et bien la litanie qu'elle était en train de psalmodier sans qu'il ne parvienne à la déchiffrer. Il déteste les filles et leurs habitudes maniérées. Non. Rectification: il déteste celles de sa sœur, Saoïrse. Parce que la petite voisine Sienna, de cinq ans son aînée, il l'aime bien et plus encore lorsqu'elle lui demande s'il préfère sa robe azure ou son short marine. « Je te le jure, Saoïrse, si tu ne retournes pas te coucher, j'irais le dire à P- — Mais tu m'as promis! Cormac! Lève-toi, aller! » Nouveau coup de pied et cette fois, Cormac ne peut pas s'en empêcher: il attrape l'une des chevilles à la volée et tire de toutes ses forces, espérant que la rencontre de la petite blonde avec le sol l'assomme assez fort pour le laisser retourner dans les bras de Morphée. Mauvais calcul ou prévenance de dernière minute, la gamine termine sa chute dans le lit, étalée de tout son long au-travers de celui-ci, le visage fiché dans les édredons. Elle ne semble pas perturbée pour une mornille de son changement de position dans l'espace parce qu'à peine s'est-il redressé sur son séant qu'elle, elle s'est déjà relevée et a recommencé ses petits rebonds frénétiques. Merlin, qu'est-ce qu'elle l'énerve! « T'as promis, hier, Cormac. Tu vas pas m'oublier, toi aussi, hein? — J'ai rie- » Oh, non. Fuck. Il s'en rappelle maintenant, il lui a effectivement fait une promesse et l'a clairement oubliée pendant la nuit.  
Ménageant un bon effet dramatique, il retombe en arrière, le dos de la main contre son front, avant d'user de la même voix grelottante de leur tante Orla pour parler. « Tu es sûre que tu veux y aller? Tu sais, je suis fatigué. Tu es fatiguée- — Non, je suis pas fatiguée. Le soleil est réveillé alors moi aussi je- » Oh non, par pitié! Pas l'histoire du soleil qui est réveillé alors elle doit être réveillée pour jouer! « Je suis très fatigué alors! et puis si Papa et Maman nous prennent, tu ne te rends pas compte!!! On sera punis, genre... pour l'éternité! T'es sûre que ça ne peut pas attendre cet après-midi? » Il n'attend pas qu'elle réponde; il n'attend jamais sa réponse parce qu'elle met toujours trois plombes avant d'associer correctement les mots (sujet, verbe, complément, c'est pas compliqué, même lui l'a compris en se mettant à parler) et les lui sortir, surtout lorsqu'elle se met à réfléchir comme ça: sourcils froncés, lèvres pincées et, désormais, ce trou béant qui lui flanque le sourire maintenant qu'il lui manque les deux dents de devant. Bref, elle va mettre trois plombes donc ça lui laisse le temps de se rendormir: il a déjà rabattu les draps par-dessus sa tête quand finalement: « Et si y'a que moi de punie pour l'éternité, ça ferait un bon deal, pas vrai? Et regarde... » McLaggen hausse un sourcil dubitatif avant de s'extirper une nouvelle fois de sous les couettes, jetant un regard qu'il espère pas trop curieux dans la direction de sa sœur. Le Saint-Graal, c'est juste le Saint-Graal, qu'elle tient fermement entre ses petites mains et il se demande comment, Merlin comment, il a pu passer à côté de ça avant et... wait. Ce n'est pas si étonnant que ça, quand on y pense. « Hm... ouai. Je ne suis plus si fatigué que ça au final, Lil' S. C'est un deal. »

« Oh. Bonjour les enfants. — 'jour, Tante Orla! — N'étiez-vous pas déjà au coin lorsque je me suis retirée pour la nuit? — Si... mais nous avons dormi ici en fait. Papa veut nous apprendre la persévérance. — Qu- DOMINIC! — Oh, oh. — Oh, oh, indeed. — C'est possible d'être punis pour deux éternités, tu crois? — On n'en serait pas là si t'étais pas venue me chercher en premier lieu, Saoïrse. Y'a vraiment que toi pour aimer les punitions le jour de ton anniversaire. — J'aime pas les punitions. Encore moins à mon anniversaire... mais j'aime bien voler avec toi, big Cee, j'aime bien quand tu tiens tes promesses. » Il ne la regarde pas. A la place, il se cogne la tête contre les boiseries, se demandant combien de coups il lui faudrait encore pour finir inconscient et enfin pouvoir retrouver son lit. Il ne la regarde pas sinon, ça va lui redonner envie de filer à l'anglaise, de retrouver cape d'invisibilité et balai pour seulement repartir en balade avec elle. Pas que les cris de Moïra, même pas un an, les énervent mais... si, clairement, ça les emmerdent tous les deux: ça a au moins eu le mérite de les accorder sur quelque chose pour la première fois de leur vie. Même si, clairement, leurs parents auraient préféré ne pas voir leur premier bonding se faire sur le dos de la petite dernière. Maintenant qu'il sait ne plus être le seul à aimer l'altitude et à enfreindre les règles, Cormac a encore plus envie de la tuer parce qu'il peut sentir que Saoïrse va le mettre encore plus dans le pétrin en grandissant; rien que pour ça, elle mérite qu'on la trucide. Pourtant... il aime bien se dire qu'il a toujours envie de la tuer; et il préfère encore plus l'entendre le surnommer Big Cee.
Ouai, il aime bien être le grand frère de Saoïrse: elle n'est pas si chiante que ça, finalement.

septembre 90 + mom & dad

C'est l'oncle Tiberius (et la tante Orla) qui est de corvée de baby-sitting aujourd'hui. Cormac sait que sa rentrée en première année est importante pour ses parents; il le sait parce qu'ils agissent différemment de d'habitude. Il peut le voir à leurs yeux brillants, aux gestes attentionnés de Maman et aux mornilles que Papa ne cesse pas de glisser dans ses poches. Il est important parce qu'ils sont là avec lui, tous les deux en même temps, et qu'ils ont réussi à tirer Tiberius du Ministère de la Magie un premier septembre... et en plus, il est coincé à la maison avec Orla pour veiller sur ses sœurs: si ça, ça ne relève pas du miracle, Cormac ne sait pas ce que c'est. D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours entendu Maman dire que réunir ces deux-là dans une même pièce, même pour une noble cause, c'est comme essayer de reproduire la pierre philosophale de Nicolas Flamel: c'est possible et impossible en même temps et on finit généralement par échouer lamentablement. En somme, ce n'est pas une sinécure. « Père, lâche-t-il avec une voix suffisante (ils sont sur la plateforme 9¾ après tout), c'est quoi une sinécure? » À sa gauche, sa mère devient cramoisie tandis qu'à sa droite, son père se penche légèrement en avant, réduisant ainsi le champ des oreilles indiscrètes gravitant autour d'eux. Cormac ne fait pas attention à la zone confidentielle que son paternel instaure d'un sortilège au beau milieu du quai bondé; il est trop obnubilé par la chevalière ornant son auriculaire pour ça. « Je t'accorde au moins ça, Mai. Sa curiosité intempestive lui servira plus tard, Dominic baisse la tête vers lui pour lui offrir un début de réponse. Vois-tu Fils, une sinécure, c'est quelque de très simple. — Donc quand Mère dit que ce n'est pas une sinécure- — C'est exactement l'inverse oui. C'est quelque chose de très difficile. En l'occurrence, c'est quasiment impossible pour ma très chère sœur et le frère de ta mère de s'entendre... Je compte vraiment sur Tiberius pour retrouver le manoir en parfait état en rentrant. — Je sais que tu lui voues une admiration infinie mon chéri mais s'il y a un trou béant dans la toiture, tu sais bien que ce sera de son fait, n'est-ce pas? — Non! bien sûr que non Mai! Cormac lève les yeux au ciel en même que temps que sa mère: même lui se rappelle des trois jours constamment passé sous des Impervius tant il pleuvait à l'intérieur de chez eux. Je n'arrive même pas à croire que tu puisses te convaincre d'une chose pareille. Vous, au Magenmagot, êtes vraiment les pires hypocrites de l'Angleterre: une fois l'habit civil retrouvé, vous perdez vraiment toute crédibilité. Quel est le secret? Une robe sorcière envoûtée ou une potion de Paix? » et la chamaillerie parentale s'étire pour prendre la tournure habituelle: sa mère croise les bras et son père fronce des sourcils; et si leurs sourires restent resplendissants, ils utilisent des termes tellement compliqués que Cormac ne réussit jamais à déterminer si c'est la dominance Serdaigle de Mairenn ou la suprématie Gryffondor de Dominic qui remporte la mise de leurs joutes verbales. Là, en regardant ses parents se quereller amoureusement, le garçon de onze ans prend conscience qu'il ne pourrait plus se mêler à la conversation de ses parents, qu'il ne pourrait plus accuser Moïra en cassant des bibelots, qu'il améliorerait ses prouesses sur un balai sans pouvoir les montrer à Saoïrse, qu'il ne préparerait plus les sacs de Tiberius et de Papa lorsqu'ils iraient à la chasse, et... « Vous m'oublierez pas, hein? l'intervention de leur fils surprend le couple McLaggen comme s'ils venaient de voir passer un dragon dans la gare de King's Cross: d'habitude, Cormac compte les points ou intervient, juste fatigué de ne plus être le centre du monde. Oh baby! Tu vas juste à Poudlard sweatheart, comment pourrait-on t'oublier? — Yeah... mais... je serais plus là pour gérer les deux gnomes... et puis, je suis sûr que Saoïrse va vouloir prendre ma chambre! Ça vous fera bizarre, au début, mais c'est si facile d'oublier... alors je me demandais, c'est tout. » Le Poudlard Express hurle une première fois avant d'évacuer un premier jet de vapeur dans les airs: premier appel d'embarquement pour tous les élèves. Cormac sent sa gorge se serrer avant de regarder les premiers groupes emprunter les marches-pieds et rentrer dans leur compartiment. Il n'a plus très envie d'y aller et... Sa mère l'enferme dans une étreinte étouffante. « On voulait attendre quelques semaines mais ton père et moi avons quelque chose à te dire. — Aux prochaines vacances, tu prépareras un barda de plus pour la chasse. Cormac écarquille des yeux, le visage à moitié caché par l'étole de sa mère, ne comprenant pas immédiatement ce qu'ils essaient de lui dire. Deuxième hurlement du Poudlard Express. Tu peux venir avec nous maintenant, Fils, tu rentres dans la cour des grands. Tiberius et moi attendions juste ton entrée à Poudlard pour te faire appliquer le théorique à la pratique. C'est un pas vers une nouvelle vie cette école et toi, Cormac, tu es destiné à une grande vie. » Les deux billes bleues se mettent à pétiller tandis que sa mère lui flanque deux bises aux joues et que son père lui file trois tapes dans le dos, après lui avoir tendrement ébouriffé les cheveux. Troisième hurlement du Poudlard Express et avant même qu'il ne s'en rende compte, Cormac est dans le train de l'école. Avant que les portes ne se ferment, il entend très clairement sa mère lui lancer un 'je t'aime' recouvert par le 'stay out of trouble!' de son père: ça lui suffit pour ne pas penser qu'ils l'oublieraient une fois rentrés. Une nouvelle vie, il a hâte d'être aux prochaines vacances: ce sont les deux choses qui tournent le plus en boucle dans son esprit tandis qu'il remonte les couloirs du Poudlard Express pour retrouver son compartiment. La vision de deux garçons identiques déballant le contenu d'une boîte à leurs camarades (deux filles mais il ne se rend pas compte que ce sont des filles: il repère les balais sur le porte-bagages juste au-dessus de leurs têtes) est effacée lorsqu'il retrouve deux autres gamins de son âge dans son compartiment. Et l'un deux est « T'es une fille! Je veux pas de filles avec moi dans mon compartiment! — J'ai déjà essayé de lui dire que je voulais pas d'elle non plus mate mais... — Alors, déjà, de un les mecs, vous allez vous calmer tout de suite: je suis là. De deux, je m'appelle Katie Bell et de trois? Hello! C'est un compartiment mixte ici: je sais pas où vous avez grandi les gars mais l'école, c'est une sorte de communauté mystique où se mêlent les garçons et les filles... vous n'aurez qu'à aller dans les toilettes si vous avez trop peur de mettre vos uniformes devant moi. » Mais. Quelle. Garce. Cormac sent déjà le rouge lui monter aux joues et en remarquant son air suffisant (le même que Saoïrse), il sent déjà ne pas pouvoir réussir à se contenir très longtemps. Voire même... pas du tout. « Et oui... désolée de vous l'apprendre mais je crois que vous allez devoir partager vos jouets, maintenant. » Il la déteste déjà et il sait que ça ne changera jamais. « My father will hear about this, dringdring! » Et vu la tête qu'elle fait, ça ne doit pas lui plaire: ça suffit à peindre un rictus contenté sur ses lèvres jusqu'à la fin du voyage, quoiqu'elle dise et quoiqu'elle fasse. Vivement la répartition, il n'aurait plus à supporter cette pimbêche ensuite.  
Mais c'est au moins devenu officiel: Cormac McLaggen ne sait pas rester 'out of trouble' plus de cinq minutes consécutives. C'est techniquement impossible.

juillet 96 + moïra

« Mo'-est-une-trouillarde- — -Mo-est-une-peureuse- — -Mo'-a-les-dents-qui-claquent- — -rien-qu'en-voyant-un-balai! » Un regard et les deux aînés éclatent de rire, frôlant de part et d'autre une Moïra imperturbable au sol tandis qu'ils enchaînent pointes de vitesse et loopings dans les cieux. « J'ai pas la trouille!, hurle-t-elle depuis le plancher des vaches. Je ne suis pas prête, c'est différent! » Cormac fait alors signe à Saoïrse pour pour redescendre près d'elle: là où le premier s'étale lourdement sur l'herbe grasse, la seconde maîtrise son atterrissage et descend de son balai avec grâce. « T'es sérieuse? Pas prête? J'étais sur un balai à cinq ans, Moïra et cet idiot- — Hey! — -à quatre! Tu sais ce que je pense? Je pense que tu es trop fourrée dans tes livres- — J'ai pas encore onze ans, j'ai pas encore eu mon premier cours de vol et- — -et que c'est pour ça que t'as pas le cran d'essayer quoique ce soit- — -c'est dangereux, tu t'en rends même pas compte, Saoï'! — What the? Mais c'est super génial! Big Cee, dis quelque chose! — Quelque chose? — Merci, tu m'aides vraiment là. — Quoi? Elle est toute la journée dans ses bouquins, tu l'as déjà dit, j'fais pas dans les euchlolalies- — Écholalie, Cormac, écholalie. — Whatever! dans les écholalies maintenant. Tu m'as demandé de l'aide, je l'ai fait, qu'est-ce que tu veux de plus? Mon avis? Ok: elle va finir comme Granger si ça continue! — Quoi? Miss Know-It-All? Tu l'appelles par son nom maintenant? — C'est un foutu canon, ok? Elle mérite tout mon respect même si clairement, elle, elle ne me respecte pas... tous ces pulls hideux et ces collants épais, c'est atroce! Je mérite bien un tout petit bout de chair qui dépasse, non?! — Tu es vraiment dégoûtant, Cormac, j'ai parfois honte d'être ta sœur. — Ouai, ouai, ça doit faire la dixième fois que tu me le dis aujourd'hui, I get it. — Moi, je sais pas ce qui est le plus dégueu: que tu te comportes comme un porc ou que tu assimiles l'évolution physique de ta sœur à celle de Granger. » Le visage de Cormac se tord, choqué et écœuré, ne réprimant absolument pas le frisson d'effroi qui le secoue tout entier.  « Je sais pas d'où tu sors Saoïrse mais moi j'ai pas de tendances incestueuses ni même le motto 'toujours purs!' gravé dans la tête. Vu que t'as fini brune, comme ça, par hasard, tu serais pas une Travers ou une Black? » La cadette lève ses deux majeurs dans sa direction avant de retourner son attention vers la plus jeune. Elle ne fait déjà plus déjà plus attention à eux: Moïra est plongée dans sa lecture du vieux manuel (toujours neuf) d'histoire de la magie de Cormac, le grimoire ouvert sur ses jambes entrecroisées nettement en tailleur.  « Bon, ok. Passons un marché: si Big Cee intègre enfin l'équipe de Quidditch cette année, t'as pas le choix, on te fait monter sur un balai. S'il y arrive pas, on te laisse tranquille avec ça jusqu'à la fin de ta scolarité. — Je peux savoir pourquoi ça dépend de moi cette fois? — T'avais qu'à vraiment m'aider plutôt que de jouer aux cons, McLaggen. Deal? — Pfff, les gonzesses! Ok, deal. Moïra? — Deal. »
Cormac termina gardien remplaçant cette année-là.
Putains de Weasley.

❝ we like to watch you laughing: you pick the insects off plants, no time to think of consequences
avril 97 + zacharias

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.

décembre 98 + kenna

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.

septembre 99 + mclaggens

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.


• • •

i'm going to let the future in, take it on, make it on my own. into the fire we go again, shake it off before we get too old.


Dernière édition par Cormac McLaggen le Lun 27 Mar 2017 - 11:49, édité 39 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Mer 22 Fév 2017 - 22:58

avatar
‹ inscription : 22/02/2017
‹ messages : 21
‹ crédits : tearsflight (avatar) ; tumblr (gifs) ; mikky ekko (lyrics).
‹ dialogues : #a4751b.


‹ âge : vingt-cinq
‹ occupation : un héros de guerre, animé par la flamme politique: je suis actuellement directeur de la brigade de réparation des accidents magiques.
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : septembre 1990 et juin 1998.
‹ baguette : a été taillée dans du bois de sapin et mesure trente-quatre centimètres et demi (34,5). Rigide, elle puise sa force du ventricule de dragon qu'elle recèle en son cœur.
‹ gallions (ʛ) : 222
‹ réputation : je ne connais aucune limite.
‹ particularité : le descendant direct de Richard II, feu roi des Angles, de Galles et seigneur d'Irlande.
‹ faits : je suis le asshole in charge, l'ego surdimensionné que l'on me prêtait autrefois me précède encore au jour d'aujourd'hui; je suis le dernier héritier de la branche principale des McLaggen; mon ambition n'est désormais plus alimentée que par ma soif de justice et de vengeance; je suis le garde-fou de mes plus proches amis; Alicia, Angelina et Shin sont les seules personnes dont j'accepte et considère sincèrement l'avis: après tout, ce sont les seuls à me connaître réellement, les seuls à avoir combattus à mes côtés.
‹ résidence : dans un entrepôt désaffecté du Londres moldu, réhabilité en loft lumineux au design épuré (donc, manquant cruellement d'humanité).
‹ patronus : un coq
‹ épouvantard : une répétition morbide du passé: la perte totale de ma famille. Sauf qu'aux regards vides des McLaggen se sont substitués ceux d'Alicia, d'Angelina et de Shin, sans vie.
‹ risèd : mon propre portrait, vieilli et imposant, accroché près de ceux des précédents ministres de la magie (et s'il semble refléter ma réussite professionnelle, il représente avant tout la réussite d'un but bien plus intime: la vengeance de ma famille).
Voir le profil de l'utilisateur
at dawnevenings refuse to end. And the dawns that constantly swallow up my nights, always shows me an extremely long road I still need to tread, and discover. and get hurt.

warning.
l'histoire peut heurter certaines sensibilités (propos injurieux et situations violentes)
❝ the water is warm but it's sending me shivers. memories fade like looking through a fogged mirror
octobre 99 + (kenna) albane

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.

septembre 01 + nazir

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.

août 02 + angelina

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.

❝ decisions too, decisions are made and not bought but i thought this wouldn't hurt a lot. i guess not. ❞
juin 03 + alicia (angelina)

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.

décembre 03 + shin

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.

février 04 + moïrse

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam 1 Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo 2. Horum dictorum rationem cogitanti mihi non satis illa faciebant, quae multa de humanae naturae praestantia afferuntur a multis: esse hominem creaturarum internuntium, superis familiarem, regem inferiorum; sensuum perspicacia. Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam.


• • •

i'm going to let the future in, take it on, make it on my own. into the fire we go again, shake it off before we get too old.


Dernière édition par Cormac McLaggen le Lun 27 Mar 2017 - 17:46, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Mer 22 Fév 2017 - 22:58

Invité
Invité


EDIT 1: Que ceux qui ont cru pouvoir me piquer cette première place crèvent la bouche ouverte. Oui Katie. Je te regarde. cute

EDIT 2 : DOXYYYYYYYYYYY iiih iiih iiih
J'EN POUVAIS PLUS DE T'ATTENDRE DEDIOU. Tu es parfaite, tu es flamboyante, tu es ÉTINCELANTE avec ce nouveau blond. Je SAIS que nous allons faire de grandes choses ensemble et tu SAIS que tu ne pourras JAMAIS m'échapper. :russe:
Tu sais que je t'aime et que je te hais tout en  même temps. Tu sais que  je vais F5 cette fiche toutes les heures. No pressure. Je t'attends au tournant. :russe:
BREF. DOXY LA PIXY CEY MA QUEEN CEY MA REINE CEY MON OREILLER CEY MON REVEIL CEY MA FRIENDZONE CEY MON BRO CEY MON RELOU CEY MA VIE. youpi
:king: :king: :king: :king:
LAISSEZ PASSEZ KING GOLDEN
:ins: :ins: :ins: :ins:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Mer 22 Fév 2017 - 23:15

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 10/10/2016
‹ messages : 238
‹ crédits : mourning love.
‹ dialogues : #7F9861


‹ âge : 24
‹ occupation : une fuyarde.
‹ maison : de Gryffondor
‹ scolarité : 1990 et 1997.
‹ baguette : est en bois de cèdre pour sa force de caractère et sa loyauté, munie d'un cœur en crin de licorne et mesure 28,6 centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 590
‹ réputation : je suis une joueuse de Quidditch de talent dont la carrière a été marqué par plusieurs éclats. (...)
‹ particularité : affreusement naïve et possède une capacité de déni incroyable.
‹ faits : j'ai soutenu les Insurgés au tout début de la guerre, que j'ai tenté de sauver Alicia lorsqu'elle était détenue par Adele Bones, qu'après m'être faite attraper, on m'a fait promettre mon soutient indéfectible au Ministère (ils ont tué mon père moldu pour faire bonne mesure et me faire comprendre jusqu'où ils étaient prêts à aller - tuer ma mère également - pour acheter mon positionnement politique); qu'après l'exécution des rebuts, j'ai été décrétée dissidente et ai subi un lavage de cerveau ; que j'ai participé à la bataille de Pré-au-lard mais en arrière plan, aidant pour les soins et les besoins de première ligne ; qu'aujourd'hui, je tente de me refaire, même si la culpabilité continue de me tarauder.
‹ résidence : chez Zacharias Smith, la maison de campagne que j'avais achetée en temps de guerre étant trop loin du centre avec l'interdiction de transplaner.
‹ patronus : un rouge-gorge
‹ épouvantard : les corps sans vie de mes amies les plus proches. Pour l'heure, il se pourrait bien que l'épouvantard soit devenu réalité mais, je n'en sais rien et parfois je préfère rester dans l’ignorance.
‹ risèd : mes parents, m'offrant leur pardon pour ce que je leur ai fait subir.
Voir le profil de l'utilisateur
:russe:

pour Angie:


GUEUSE CORMAC FINALLLLYYYY JTM MEME SI ON VA PAS SAIMER ICI SO SAD BUT, hey, t'as un swag de bâtar' frère et j'vais f5 ta fiche aussi jusqu'à ce que moignon s'en suive pour reprendre les belles paroles de GG.

sex  sex  sex  sex  sex  sex


REBIENVENUE DANS TA CASITA BAE' iiih iiih iiih fire fire fire palpite palpite palpite

• • •



    And all our skin burned so fast I'll give you a love that cannot last And all our eyes light like flames I need you to forever call my name
    catalyst ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Mer 22 Fév 2017 - 23:22

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 30/10/2016
‹ messages : 138
‹ crédits : (moi-même)
‹ dialogues : #ffcc99 (Joshua > #ffcc00)


‹ âge : 27
‹ occupation : gérante du Chaudron Baveur sur le Chemin de Traverse depuis plusieurs années, même si l'établissement appartien officiellement à mon Oncle
‹ maison : Serdaigle
‹ scolarité : 1987 et 1994
‹ baguette : est en bois de poirié et crin de licorne. Particulièrement rigide, elle mesure seulement 23 cm.
‹ gallions (ʛ) : 406
‹ réputation : je n'ai pas de coeur et que je suis froide comme un glaçon. Cette réputation là me permet de tenir mon auberge d'une main de fer, et ça ne m'empeche pas de vendre la meilleure bière-au-beurre du chemin de traverse, à ce qu'il parait. On dit aussi que mon fils et le fruit d'une relation batarde avec un sang-pur, ou un moldu, certains disent même que ce n'est pas réellement mon fils puisqu'on ne me voit qu'avec des femme, mais ceux-là ont eu la chance de ne pas me voir enceinte.
‹ particularité : Voyante spécialisée dans la Cartomentie. Cependant je sais également lire les feuilles de thées, les lignes de la mains, et les boules de cristal.
‹ faits : j'ai un fils, que j'ai eu très jeune et que je suis prête à tout pour le protéger.
‹ résidence : Dans la partie privé du Chaudron Baveur, avec mon oncle Tom et mon fils Joshua. Tatie Gigie occupe la chambre du dernier étage.
‹ patronus : Un loup.
‹ épouvantard : mon fils piégé dans une maison en flamme.
‹ risèd : James, rentré à la maison pour Joshua.
Voir le profil de l'utilisateur
:russe:

édit - C'est pas le bon compte mais on s'en fou, InnerAlbane est quand-même là gaah

ET TU ES LA OMG APRES QUE L'ON T'AI ATTENDU SI LONGTEMPS TEL JUSUS TE VOILA ENFIN PARMI NOUS (bon en fait ça c'était surtout Angie, hein hehe )

Bref, tu es fab jotem, dépêche toi d’écrire tout ça maintenant. Albane et Léo en ont marre de devoir s'occuper toutes seule de l'autre cas :russe: (jtm angie kr)

• • •


   
If you're leaving for somewhere, no matter what you do I will be with you. Like a sinking ship out there I will get to you, before I go sinking too.


Dernière édition par Léopoldine Turner le Mer 22 Fév 2017 - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Mer 22 Fév 2017 - 23:24

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 31/12/2016
‹ messages : 188
‹ crédits : nelliel.
‹ dialogues : chocolate


‹ âge : 26
‹ occupation : au chômage, pour le moment, il ne sait pas tellement quoi faire de ses dix doigts. Shin était Oubliator, et Nazir Chasseur de Trésors, autant dire que ça n'a rien à voir.
‹ maison : Shin était à Serdaigle et Nazir à Gryffondor.
‹ scolarité : 1989 et 1996.
‹ baguette : Nazir & Shin ont tous les deux perdu leur baguette, il a fallu leur en trouver une nouvelle : 29cm, taillée dans du saule, contenant une moustache de Tanuki.
‹ gallions (ʛ) : 291
‹ réputation : on disait de Shin qu'il était intelligent, calme, discret, le genre de mec pas chiant, pas intéressant non plus. De Nazir, on disait que c'était une tête brûlée, un cancre, un type violent parmi les Insurgés, mais efficace. Aujourd'hui, les deux sont un peu morts, alors on en parle beaucoup, mais sans trop savoir quoi dire.
‹ particularité : c'est un Métamorphomage, mais il ne sait plus du tout contrôler son don et le tatouage qu'il a dans le dos l'empêche de l'utiliser correctement. C'est également un Maître de l'Air, qui a tout à réapprendre.
‹ faits : shin s'est marié jeune et a eu une gamine qui a maintenant six ans, Sun - sa femme et sa gosse, c'était tout pour lui - c'était un mec brillant, capable de parler trois langues (anglais, coréen & japonais) très à cheval sur son éducation stricte et rigoureuse, très branché culture asiatique - mais shin a été capturé par le gouvernement en 2001 et est devenu le cobaye du département des mystères - ils ont trafiqué son corps, joué avec son don de métamorphomage, ont fait de lui l'espion ultime - en 2002, il est devenu Nazir Peterson, Insurgé Belliqueux, meilleur ami d'Angelina Johnson - aujourd'hui, il ne sait plus qui il est, Shin ou Nazir, les deux ?
‹ résidence : il vit au Manoir Moriyama, sa famille ne veut pas le laisser tout seul après ce qu'il a vécu.
‹ patronus : informe désormais, autrefois il prenait la forme d'un porc-épic, il paraît que celui de Shin avait la forme d'une tortue géante
‹ épouvantard : un miroir, le plus souvent reflétant les traits de Shin.
‹ risèd : il se voit sous les traits de Nazir, avec Rocket et Doxy.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6866-shin-reflection
BROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO.
gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah gaah
okay okay je
OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
jtm
t bô
viens on part élever des lamas rien que tous les deux. :russe:

I NEED MOOOOOOOOAAAARE.

• • •

Bodies fill the fields I see, hungry heroes end. No one to play soldier now, no one to pretend. Running blind through killing fields, bred to kill them all. Victim of what said should be, a servant 'til I fall. Soldier boy, made of clay, now an empty shell. (disposable heroes)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Jeu 23 Fév 2017 - 0:15

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 29/10/2015
‹ messages : 953
‹ crédits : whorecrux, tumblr, skam.
‹ dialogues : indianred.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-deux (03/07)
‹ occupation : volontaire à Saint-Mangouste (TIG) et créatrice de mode, co-fondatrice de la marque OXOX, premier et populaire prêt-à-porter sorcier.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1992 à avril 98.
‹ baguette : est neuve et capricieuse. Elle mesure vingt-trois centimètres virgule six, est faite de bois d'érable et continent un crin de licorne.
‹ gallions (ʛ) : 1319
‹ réputation : je suis une petite bitch écervelée qui ne mérite pas la miséricorde avec laquelle on la traite.
‹ particularité : soigneuse, capable de guérir (presque) tous les maux.
‹ faits : j'ai été enlevée par ma propre soeur et utilisée comme otage par les insurgés pendant quatre ans Je suis aussi la mère du petit Scorpius Malfoy. J'ai été en procès parce que j'ai été Adhérente pendant la Guerre, mais j'ai été innocentée ou du moins, condamnée à plusieurs mois de TIG notamment à Saint-Mangouste.
‹ résidence : dans un petit appartement du Chemin de Traverse avec ma mère et ma soeur, loué par les soins de ma tante.
‹ patronus : impossible pour moi à invoquer
‹ épouvantard : Frank Hudson, un ancien leader Belliqueux désormais mort, tenant la main de Daphne et m'observant d'un air cruel.
‹ risèd : Scorpius, heureux et épanoui.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t3232-ag-in-my-head-everything-is-a
disgustin

• • •

I had forgotten that it is impossible to lose someone, since all humans are alone. Another place in the universe we’re together in infinite time, remember that.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Jeu 23 Fév 2017 - 6:17

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : dispo !
‹ inscription : 29/01/2017
‹ messages : 704
‹ crédits : neo venus.
‹ dialogues : sienna.


‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ madelaine petsch ; calixe Davis w/ audreyana michelle; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.
‹ âge : 18 yo (19.12.85).
‹ occupation : ancien élève de Mahoutokoro, 1er cycle achevé au RU par correspondance (vitmagic). désormais étudiant à la WADA cursus Arts visuels. jobbe en tant qu'animateur au CEPAS en semaine et au dirico express le samedi (club d'art pour une ribambelle de gosses qu'il adore).
‹ scolarité : 1992 à aujourd'hui.
‹ baguette : cerisier, 27cm, écailles de kappa.
‹ gallions (ʛ) : 946
‹ réputation : party boy, slut assumée, toujours partant pour des hook up sans signification et probablement un brin obsédé par le sexe, sans limite, dork en compagnie de ses potes, skater taré, doué avec les gosses, artiste prometteur.
‹ faits :
personnalité:
 



steven jiélùn li, dit evenpyrokinésiste • il porte le nom de sa mère, sorcière pangcah (taïwanaise), plutôt que le "Matsuoka" hérité de son père (japonais) • il a 4 soeurs • tyrannisé à l'école, il a fait une tentative de suicide à 13 ans et est encore aujourd'hui terrifié par le vide. • il a un soft spot pour les gosses mal aimés de son club d'art. • sa famille paternelle est propriétaire de Shape the Future (grand groupe spécialisé en technomagie), où sa mère travaille en tant que directrice marketing de la branche brit. son père a délaissé l'entreprise familiale au profit de sa passion pour l'art et est désormais directeur de la Wada. sa soeur aînée est créatrice de mode, la cadette ingémage chez des concurrents, tandis que les deux dernières sont encore aux études.

vu par le monde:
 


il a toujours un appareil photo, des multiplettes ou un pinceau au bout des doigts • big softie sous ses allures punk • aime être sous les feux des projecteurs lorsqu'il est dans son élément mais devient socially awkward et mal à l'aise avec les gens aussitôt qu'il doute de lui-même. • praise kink • il préfère cependant se tenir derrière la caméra plutôt qu'être mis en avant. • dents de lapin, sourire de bunny. • veut devenir photographe pro. • poste des cover de chant et de danse sur son msn pour satisfaire ses autres passions. • trop d'alcool, trop de sexe, trop d'orviétan, trop de boissons énergisantes. il ne peut pas s'empêcher d'abuser, bien qu'il ait vu sa sœur Lily frôler la mort à cause d'une overdose. • ses potes et lui sont adeptes de bodypainting et font office de toiles humaines les uns pour les autres. • a l'air mort quand il dort. • infoutu de cuisiner, vit de bouffe à emporter et de gras de fast food. • passe un quart de son temps au skatepark, un autre à l'Espresso Patronum, et sèche beaucoup trop les cours pour son bien. • il a un caméléon (kowalski) et mickey et lui ont adopté d'autres animaux, dont un hérisson et un chien.
‹ résidence : vit au Sawl Yard, dans un appart pour deux avec son bff Rhee Min Ki (aka Mickey), rentre chez ses vieux un week-end sur deux environ.
‹ patronus : un kappa, encore une fois. Son animal totem, décidément : très protecteur de son territoire.
‹ épouvantard : ses proches privés de mémoire. Depuis qu'on leur a rendu un Shin tout sauf lui-même, Even s'aperçoit qu'être totalement oublié par quelqu'un qu'on aime est presque aussi terrible que le perdre à jamais... ou peut-être pire.
‹ risèd : quelque chose ayant trait à son paternel, probablement, mais Even préférerait crever plutôt que l'avouer.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6592-even-human-soul-on-fire
!!!

• • •

I CAN'T FALL IN LOVE WITHOUT YOU
we're not nothing • don't feed me scraps from your bed, I won't be the stray coming back just to be fed. just pretend that you want me and be my babe.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (MCLAGGEN) + king of my own land   Jeu 23 Fév 2017 - 7:13

Invité
Invité
JE VIENS AVEC LE SEUL COMPTE QUI N'EST PAS CONCERNÉ PAR CORMAC OKLM bim

GNGNGNGNGNGNGNGN TU AS TON BÉBÉ AT LAST MA LOUUU D'AMOUR I love you ow cute calin calin ET IL A UNE BONNE TETE DE GUEUX gaah

u kno u want it:
 

GAAAAAH J'AI HÂTE DE LIRE TOUT CE QUE TU VAS NOUS ECRIRE SUR CET IMBECILE DE MACLAGGEN yeah yeah gaah et puis c'est bien de remplir le Ministère avec de jolis jeunes garçons (a) potte c'est mon InnerCornelius qui est content Arrow

ALLEZ ALLEZ VITE VITE ON VEUT DE L'HISTOIRE, DES INFOS GAAH





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(MCLAGGEN) + king of my own land

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» tutorial chariot de guerre sur base de land raider
» land speeder dark eldar
» Plusieurs land raider
» Comment détruire les Land Raider ???
» Quête à Weed Land

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: “ Leaky cauldron ”
I know chasing after you is like a fairytale
 :: Présentation; walk the line
-