Partagez | .

sujet; malec#2 + i want it that way
MessageSujet: malec#2 + i want it that way   Sam 11 Fév 2017 - 21:56

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666


‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 1561
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
Alexander HowardI need a man a man who can act like a man. So hear me now, I don't get paid to babysit no one 'm out here lookin' for the one to love. Singin', I need a man, so hear me now.
What mark did you get? E? That’s great Lia, so proud ofWhatever.”  Mafalda ignore si la mauvaise humeur de sa sœur est liée au fait qu’elle sache pertinemment que l’aînée à obtenu un Optimal et qu’elle s’imagine ainsi ses félicitations emplies de condescendance, ou s’il s’agit juste de sa bouderie habituelle. Elle n’était pas comme ça avant, Talia, mais il faut dire que plusieurs années sont passées et aussi, surtout, qu’elle lui en veut encore de les avoir lâchés, de l’avoir abandonnée elle en particulier et de le faire encore aujourd’hui en préférant habiter seule. Mafalda évite le sujet et en réponse Talia refuse d’avoir toute conversation avec elle commençant par autre chose que When are you coming home et finissant par today. Ça n’empêche pas Mafie d’essayer, de parler dans le vide s’il le faut ; ça n’empêche pas la frustration de grimper, doucement, mais sûrement. “ Anyways, get home safe love, say hello to Dad and your Mum for me. ” Un petit signe de la main et elle s’échappe en vitesse du Magicobus enfin arrivée à Londres. Elle pourrait transplaner depuis le CEPAS, mais la plupart du temps elle fait l’effort de s’asseoir dans le bus avec les autres ‘petits’ qui ont pas encore appris à le faire, ou pas le droit parce qu’ils n’ont pas encore dix-sept ans. Histoire de s’intégrer. Histoire d’avoir Talia à l’usure. Habituellement, elle proposerait à Talia de la raccompagner jusqu’à la maison où elles ont toutes les deux grandi et Talia répondrait que ce n’est pas nécessaire, qu’elle va prendre un café avec des amis. Elle en a beaucoup des amis Talia et son mensonge est crédible, mais Mafalda voit à travers, elle sait que Talia rentre à la maison pour profiter d’Ainslee dont le sort est encore incertain. Elle sait qu’elle ne veut pas que sa grande sœur vienne parce qu’elle ne veut pas qu’elle l’accompagne jusqu’au perron si ce n’est pas pour rentrer à l’intérieur et y rester, avec sa famille, là où elle devrait être en somme. Where you belong.

Mais si cette fois-ci Mafalda n’essaye même pas, ce n’est pas qu’elle est découragée, mais qu’elle a son propre plan pour cette fin d’après-midi, son propre café à partager avec un ami. Si Alec peut vraiment être considéré comme son ami, ce dont elle doute parfois encore un peu. Sa sœur aussi aurait de quoi en douter, en voyant Mafalda arriver en cours de potions ce matin-là - un des rares cours qu’elles ont en commun - maquillée, chose qu’elle n’a plus pris soin de faire depuis, depuis la guerre certainement. C’était pas grand chose, juste un peu de rouge à lèvre et de mascara, mais ça ce n’était que la partie visible de l’iceberg. Il y avait aussi cette heure passée devant le miroir à choisir sa coiffure - pour finalement laisser ses cheveux blonds lâchés - et à essayer d’arranger son uniforme. C’est de sa faute après tout, elle aurait pu prévoir une heure de rendez-vous qui lui permettrait de passer chez elle se changer. Sauf que non. Peut-être parce qu’elle voulait montrer qu’elle était studieuse et fière de l’être et intelligente. Elle  a son “O” dans son sac et peut-être qu’elle le lui montrera. Elle chope un bus à Trafalgar Square, grâce à l’Oyster Card généreusement - et jusqu’à aujourd’hui, inutilement - payée par sa mère et arrive finalement la première devant le café sorcier à Camden. Ça ne l’étonne pas vraiment, ce manque de ponctualité aussi elle préfère s’installer sans l’attendre à une des tables près de la vitrine. Elle se demande ce que voient les moldus qui passent à côté grâce au sort de camouflage. Certainement rien qui leur fasse très envie puisqu’aucun ne songe à rentrer. Elle s’apprête à envoyer un Quicky à Scarface pour lui dire qu’elle est déjà là et qu’il est en retard et nul, mais un aboiement, manque de lui faire lâcher son Pocketowl. Il est arrivé, avec un chien. Elle lance un regard un peu paniqué autour d’elle, a-t-il même le droit de ramener un animal dans un endroit pareil ? Ils vont se faire expulser, elle en est certaine, seulement elle croise le vague sourire de la barrista derrière son comptoir et comprend qu’elle s’en fout. Qu’ils s’en foutent. Que c’est un endroit cool comme ça, avec un énorme écran de MirrorTV qui s’étale sur un des murs, branché sur Wizmusic - sa chaine préférée depuis qu’elle a découvert le concept - et les coussins exotiques sur les sièges et les animaux des clients acceptés sans aucun problème dans l’établissement. “AW he’s adorable. ” annonce-t-elle dès qu’Alec et son chien s’approchent d’elle qui s’est levée pour leur faire signe. Elle n’explique pas comment elle sait que c’est un mâle et s’abstient bien d’admettre qu’elle connaît déjà son nom, Magic Scroll Network oblige. C’est qu’officiellement, elle ne stalke pas Alec, elle ne le suit pas, l’a même bloqué - mais c’est lui qui a commencé, ce n’est donc pas elle l’enfant - et ne devrait donc pas savoir. Elle s’abaisse pour caresser le haut du crâne de Dude qui semble n’y voir aucun inconvénient, bien au contraire, puisque, aussitôt assise, il vient se poser à côté d’elle, la tête sur ses genoux. “ Would you look at that? He likes me! He’s got good tastes…” Contrairement à d’autres, semblent dire ses sourcils haussés. “The Waif is a better - not to mention more appropriate - nickname. ” Enchaîne-t-elle, aussitôt, parce que ça fait des jours qu’elle attend de pouvoir le dire. “I’m referring to that comment you posted on my MSN? Quite childish of you to unblock me to post three comments and block me again. Like either stalk me or don’t. Whatever did you block me for anyways?? No I don’t care ” Elle se reprend avec un petit signe de la main pour lui faire signe de se taire avant même qu'il n'ait ouvert la bouche. “Now what should we order? ” Elle attrape la carte et y jette un coup d’œil suspicieux. Mafalda ment beaucoup devant Alec, mais pas quand il s’agit de critiquer ses goûts, ça c’est très honnête et sa méfiance quant à l’endroit qu’il a recommandé n’est pas feinte. Quoiqu’un peu exagérée peut-être. C’est plutôt sympa comme café.

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 


Dernière édition par Mafalda Weasley le Dim 2 Avr 2017 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Mar 14 Fév 2017 - 16:49

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : always
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 437
‹ crédits : sophy, jiji, tumblr.
‹ dialogues : #666A99


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-cinq (03/07).
‹ occupation : receleur d'animaux illégaux.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1979 et 1996
‹ baguette : est longue de vingt-trois centimètres virgule quatre, est en bois de chêne et contient une plume de phénix.
‹ gallions (ʛ) : 893
‹ réputation : je suis un traître, qui a un jour été un allié de la Résistance. Aujourd'hui je ne suis plus personne.
‹ particularité : bipolaire.
‹ faits : j'ai rejoint les Audacieux après la Bataille de Poudlard, me suis fait attraper et vendre comme Rebut et ça m'a traumatisé à vie. Revenu parmi les Insurgés, j'ai commencé à faire du traffic d'informations avec certains Collaborateurs, mais on m'a donné une fausse information et j'ai mené six de mes amis à leurs morts. J'ai été rejeté des Insurgés après ça. Je n'ai pas participé à la Bataille de Poudlard, je possède un chien, et je n'aime pas trop les vieux mauvais souvenirs.
‹ résidence : dans une petite chambre au dernier étage d'un immeuble du Chemin de Traverse.
‹ patronus : parfois impossible à invoquer, sinon il prend la forme d'un chat.
‹ épouvantard : une étendue aqueuse.
‹ risèd : un sourire sincère sur mon visage, et ma famille réunie.
Voir le profil de l'utilisateur
mafalda weasley'Cause the power, you're supplying, It's electrifying, I better shape up, 'cause you need a man, And my heart is set on you, I better shape up, I better understand, To my heart I must be true, Nothing left, nothing left for me to do, You're the one that I want.
C'était un jour sans.
Alec s'était enfin trouvé une petite chambre à louer sur le Chemin de Traverse, au dessus d'un restaurant qui sentait étrangement toujours la friture. C'était une toute petite chambre où le matelas qu'il avait acheté était bien trop grand, avec une seule fenêtre sous lequel il avait mis un bureau récupéré dans un squat qu'il avait réparé à la hâte. Dude dormait avec lui ou sur le tapis de fortune, le propriétaire ignorait son existence et c'était mieux comme ça. Il avait réchauffé la pièce à coups de sortilèges, tous ses vêtements pendaient à un rail en fer partant d'un mur à l'autre et vraiment, c'était une toute petite pièce un peu étouffante et pas du tout agréable, mais au moins il était seul dans un endroit qui lui appartenait plus ou moins. Plus de squat, plus de colocataires un peu shady, plus rien, juste le silence et Dude et sa poche bien vide de Gallions but oh well, au moins son chien mangeait suffisamment et il se reconstruisait, plus ou moins, une vie dans l'Angleterre d'après-guerre.
Toutefois, rien ne pouvait changer au fait que c'était un jour sans.
Un jour sans énergie, sans motivation, sans rien. Un jour où il voulait simplement rester dans le fond de son lit enroulé dans sa couette, à décompter les heures, à ignorer la faim et à seulement se lever pour accompagner Dude dehors ou pour boire un verre d'eau dans le simili de cuisine que composait un coin de la chambre. C'était un jour sans où toute idée semblait être la pire du monde, où tout était épuisant, insupportable, lugubre, où il ne voulait pas quitter son lit et passer sa journée à faire quelque chose de pas du tout constructif comme liker des photos sur MSN, en uploader quelques unes, espionner sa mère sur les réseaux sociaux et regarder les dernières actus de son groupe préféré, Wand Direction.

Sauf qu'aujourd'hui, il avait rendez-vous avec Mafie.

Il faillit, à plusieurs reprises, annuler. Lui envoyer un message, ne pas lui expliquer, prétendre qu'il ne pouvait plus, qu'un truc était arrivé, parce que vraiment, il ne se voyait pas sortir du lit et il était sensé arriver au café dans une heure... mais il parvint à trouver, il ne savait trop où, la force de le faire. C'était peut-être le souvenir de sa main autour de la sienne, peut-être le souvenir de sa présence indéfectible, sa solidité et sa force, quand elle avait débarqué dans la salle lors du procès d'Appleton alors qu'il ne l'attendait plus et qu'il se sentait déjà à moitié en train de tourner de l'oeil. Sa main, dans laquelle il avait enfoncé ses doigts et ses ongles, et elle ne s'était pas plaint, et la force qu'elle lui avait donné, sans doute sans le savoir. Il avait été vidé après le procès, était rentré chez lui après l'avoir remerciée, jusqu'à ce qu'ils conviennent de se revoir aujourd'hui dans le café dont il lui avait parlé, lui semblait-il, il y a une éternité. Il n'était quasiment pas sorti de chez lui depuis le procès, sauf pour quelques missions données par Kala, faisant seulement le bare minimum pour qu'elle ne mette pas ses menaces de le renvoyer à exécution; il savait pourtant que ça ne pouvait pas durer plus longtemps. Il savait qu'il devait se reprendre en main, forcer la manie à revenir, le bonheur et l'énergie et le reste. Il le savait; mais c'était plus simple à dire qu'à faire, évidemment.

Finalement, il parvint à arriver pas trop en retard, après avoir pris une douche rapide dans la petite salle du bains sur le pallier qu'il partageait avec une autre chambre, et après avoir sauté dans des vêtements plus ou moins propres sans trop vérifier ce qu'étaient ces fameux vêtements. Coup de baguette, Magicobus et quelques Gallions échangés, et le voilà de retour dans le Londres moldu, près de là où lui et Kala travaillent; le café sorcier est coincé entre deux cafés moldus, discret et sobre, tant et si bien que les moldus préfèrent aller aux deux autres qui l'entourent pour ressortir avec leur frappés à emporter, et que la communauté sorcière est plutôt tranquille à l'intérieur de leur lieu de prédilection (et quelques hipsters moldus avant l'heure, qui semblent avoir l'oeil pour repérer ce genre d'endroit). “ AW he’s adorable. ” Il la voit tout de suite, Mafalda, difficile de la louper, et puis il la cherchait du regard, et puis son sourire illumine toute la pièce, et puis il est content de la voir. En temps normal, il lui dirait un truc genre: did you just assume my dog's gender ou alors peut-être hear that, Dude? ou même you're not bad yourself mais à la place, il se contente de sourire légèrement, parce que c'est un jour sans, et qu'il se sent que de faire du légèrement aujourd'hui. “ My boy's already stealing your heart away, MILF? ” dit-il sans verve, en observant le chien se faire caresser avec entrain et bonheur, sans pouvoir s'empêcher de dire qu'il est qu'un foutu traître.

Would you look at that? He likes me! He’s got good tastes… Traitor, ” marmonne-t-il, faussement boudeur, s'asseyant en face de Mafie sans pouvoir vraiment repousser son léger sourire, croisant les bras sur sa poitrine. Et puis Mafie lui fait du vrai Mafie, et Alec la déteste de l'attendrir ainsi. “ The Waif is a better - not to mention more appropriate - nickname. ” Il arque un sourcil, genre oh yeah?I’m referring to that comment you posted on my MSN? Quite childish of you to unblock me to post three comments and block me again. Like either stalk me or don’t. Whatever did you block me for anyways?? No I don’t care, ” et puis il a pas le temps de répondre qu'il est dismissed d'un petit mouvement de la main. “ Now what should we order? Jesus, you're too fast, ” marmonne-t-il en levant les yeux au ciel, décroisant les bras pour poser les coudes sur la table et se pencher pour lire avec Mafalda la carte du café. “ Well, last time, I tried this Potter Frappe, it's like a sweet, cold coffee with a burning hot shot of expresso that hits you like a lightning bolt, ” propose-t-il misérablement, incapable de trouver en lui l'énergie pour lui commenter chaque boisson avec entrain comme il l'aurait fait d'habitude. “ They have good hot chocolates too... kids like you drink hot chocolates, right? ” demande-t-il avec un léger sourire.

• • •

"You can’t love someone unless you love yourself first" bullshit. I have never loved myself. But you— Oh god, I loved you so much I forgot what hating myself felt like.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Mer 8 Mar 2017 - 21:57

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666


‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 1561
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
Jesus, you're too fast ” elle fait la moue, parce qu’elle n’aime pas se faire rabrouer et qu’en plus c’est un peu malvenu de sa part à lui, qui par moment parle encore plus vite qu’elle. Mais elle ne dit rien parce qu’il se penche en avant pour pouvoir lire la même carte qu’elle et elle croit que son petit doigt effleure son coude et elle referme aussitôt la bouche qu’elle avait entrouverte pour répliquer. C’était pas très important de toute façon. “ Well, last time, I tried this Potter Frappe, it's like a sweet, cold coffee with a burning hot shot of expresso that hits you like a lightning bolt. They have good hot chocolates too... kids like you drink hot chocolates, right? ” Elle relève les yeux pour lui grimacer à la gueule, mais elle tombe sur son petit sourire et sa moue se renfrogne de façon plus naturelle que prévue. Il est où son entrain ? Elle est où sa fossette ? Même la moquerie ne sonne pas assez juste à son goût. Mais Mafalda le connaît suffisamment pour savoir que lui poser la question, ou lui faire savoir qu’elle a remarqué, est la dernière chose à faire. “ Cut it out already! I’ll have you know I’m twenty, so almost legal everywhere in the world.” Elle se redresse un peu et balance ses cheveux derrière son épaule pour montrer son importance avant de reposer sa main sur la tête toute douce de Dude. Elle a décrété qu'elle l'aimait bien. “ The joke’s getting old……pun intended. ” elle n'est pas peu fière d'elle, quand elle se remet plus sérieusement à son étude de la carte. “ I’m thinking of the Slythedor. Raspberry, cherry soda, mint, lime and a touch brandy. Sounds like me.Adult and all that, pense-t-elle très fort sans le dire. Elle se cale un peu contre le dossier de son fauteuil, la tête du chien toujours sur ses genoux. Elle n'a jamais eu de chien Mafalda, elle n’a jamais eu qu’un chat un peu stupide dont elle ne sait pas trop ce qu’il est advenu puisqu’elle l’a laissé derrière en cinquième année et ne l’a jamais revu depuis. Le tempérament câlin de Dude lui fait songer qu’elle aimerait bien reprendre un animal de compagnie et peut-être bien un chien. Peut-être que Dude et lui pourront être amis. Ou peut-être qu’elle prendra une femelle et que ça fera comme dans les 101 dalmatiens et — “You’re not too great a salesman, if I may say. ” Elle tire la langue, mais se doute déjà que sa blague n’aura pas l’effet escompté. Elle le connaît plutôt bien, mais pas encore assez pour comprendre, ni savoir quoi faire quand il est comme ça. Elle ne lui a même jamais dit qu’elle avait remarqué ces chutes d’humeur. Instinctivement, elle a cru que c’était la meilleure solution et elle n’est pas des plus douée pour se remettre en question.

So what’s up with you, why did you bring d-your dog, how are you feeling since you know— SHIT IS THAT WAND DIRECTION? ” Du coin de l’œil elle a cru repérer la chevelure faussement blonde de Kit sur l’écran de la MirrorTV derrière Alec et ça a accaparé toute son attention. Le dernier clip musical de son nouveau groupe préféré vient tout juste de commencer et maintenant, elle reconnaît les premières notes de la chanson qui joue doucement à travers les enceintes et tout naturellement elle tape du pied, à peu près en rythme. Et peut-être qu’Alec lui répond, elle n’en sait rien vu qu’elle l’écoute pas, le clip vient de sortir, elle le découvre et c’est difficile de se retenir de couiner quand la tête de Hazza apparaît en grand sur l’écran.  “ Ahem, sorry I just love this song and-d” De nouveau elle se perd dans sa contemplation. Elle a une envie irrépressible de se lever et de se mettre à chanter à tue-tête, mais par miracle parvient à se retenir et à juste bouger la tête et agrandir les yeux dès qu’un gros plan est fait sur son membre préféré du groupe. “Ahem, yeah no, they’re cool. I’m not like a HUGE fan or anything I just like their music it’s, you know, catchy.” rit-elle nerveusement quand la vidéo est terminée et qu'une chanteuse américaine a pris la place des WD sur l'écran. Elle tire un peu sur le col de sa chemise d’uniforme. Elle ne veut pas avoir l’air d’une groupie. Même si elle les aime vraiment beaucoup, même si elle a déjà écrit plusieurs fois à presque chacun des membres et qu’elle collectionne les goodies à leur effigies et qu’elle écoute leur musique à longueur de journée chez elle. “They’re no N’sync.” Fait-elle en levant un peu le nez, parce qu’elle n’est pas comme les autres jeunes sorcières qui débarquent dans cet univers de boyband alors qu’elles n’y connaissent rien et puis ça l’énerve parce que presque tout le monde les adore au CEPAS alors qu’au CEPAS ils ont tous maximum dix-sept ans et c’est des gamins qui comprennent rien à leur musique. “Anyways, I was asking what’s good in your adult life Scarface?

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Mer 15 Mar 2017 - 23:03

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : always
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 437
‹ crédits : sophy, jiji, tumblr.
‹ dialogues : #666A99


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-cinq (03/07).
‹ occupation : receleur d'animaux illégaux.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1979 et 1996
‹ baguette : est longue de vingt-trois centimètres virgule quatre, est en bois de chêne et contient une plume de phénix.
‹ gallions (ʛ) : 893
‹ réputation : je suis un traître, qui a un jour été un allié de la Résistance. Aujourd'hui je ne suis plus personne.
‹ particularité : bipolaire.
‹ faits : j'ai rejoint les Audacieux après la Bataille de Poudlard, me suis fait attraper et vendre comme Rebut et ça m'a traumatisé à vie. Revenu parmi les Insurgés, j'ai commencé à faire du traffic d'informations avec certains Collaborateurs, mais on m'a donné une fausse information et j'ai mené six de mes amis à leurs morts. J'ai été rejeté des Insurgés après ça. Je n'ai pas participé à la Bataille de Poudlard, je possède un chien, et je n'aime pas trop les vieux mauvais souvenirs.
‹ résidence : dans une petite chambre au dernier étage d'un immeuble du Chemin de Traverse.
‹ patronus : parfois impossible à invoquer, sinon il prend la forme d'un chat.
‹ épouvantard : une étendue aqueuse.
‹ risèd : un sourire sincère sur mon visage, et ma famille réunie.
Voir le profil de l'utilisateur
Cut it out already! I’ll have you know I’m twenty, so almost legal everywhere in the world. ” Il fronce les sourcils, l'air de dire yeah, almost being the most important word here, mais il le dit pas. Il peut pas. Alec, quand il a un jour, une semaine, un mois sans, il a l'air de dire beaucoup de choses qui ne sortent jamais de ses lèvres. Il sourit, il a appris à sourire comme ça, et il a appris à ne pas pleurer devant les autres, mais parfois c'est juste dur de faire la conversation comme il le fait machinalement en temps normal et faire des blagues, c'est pire. Mafie, elle a un esprit qui va à cent à l'heure, un nerd brain avec lequel il a du mal à keep up en temps normal, alors maintenant... heureusement, elle est aussi bavarde que d'habitude et il peut simplement la Juger™ avec la supériorité condescendante qu'il utilise toujours pour l'agacer et la faire parler encore plus en temps normal. “ The joke’s getting old……pun intended. ” Il renifle pour essayer de ne pas trop rire, parce que c'est vrai que c'était... décemment drôle. “ I’m thinking of the Slythedor. Raspberry, cherry soda, mint, lime and a touch brandy. Sounds like me. Yeah, well, you do realise that brandy is alcohol, right? ” tente-t-il en lui adressant un regard en coin, et c'est si faible comparé à leur banter d'habitude qu'il pourrait presque en pleurer- non, faut pas qu'il pense au fait de pleurer sinon il va pleurer, il va penser aux trucs tristes, à Terrence Appleton et à ses parents et à Lisa et à Kat et à- “ You’re not too great a salesman, if I may say. ” Elle lui tire la langue.
Alec se détend un peu. C'est Mafie. Mafie le fait pas pleurer. Mafie elle le fait rire, même quand il a l'impression que son cerveau va le tuer de l'intérieur, même quand il a juste envie de pleurer. Il sourit, sincèrement, creusant encore plus profondément la ridule au coin de sa bouche tirée en coin. “ Get the pumpkin spice latte, you'll love it, ” dit-il, en refermant le menu sur ses doigts. “ It's very basic, much like you.

Il s'apprête à l'entendre se défendre mais déjà elle enchaîne. Elle va vraiment trop vite, il a du mal à suivre. “ So what’s up with you, why did you bring d-your dog, how are you feeling since you know— SHIT IS THAT WAND DIRECTION? ” Il sait pas trop si il est rassuré parce que vu ce qu'elle avait l'air de vouloir aborder comme sujet, il est content qu'elle ne finisse pas sa pensée; mais l'expression de pure adoration qui passe sur le visage de Mafalda l'effraie. Il tourne la tête pour voir ce qu'elle observe: une MirrorTV sur laquelle il reconnait, effectivement, les membres de WD. “ It sure is. But yeah, Dude-- ” Il s'interrompt quand il se rend compte que Mafie ne l'écoute pas, toute accaparée qu'elle est par la vidéo, exclusive d'après le bandeau en bas de l'écran. “ Uh. ”  Basic mais basic à ce point? Il ne peut s'empêcher de sourire légèrement, amusé et presque attendri par Mafie qui n'a toujours pas détaché les yeux du miroir et ne fait même pas semblant de l'écouter, ses lèvres articulant apparemment des paroles qu'elle connait par coeur (Alec, qui l'a entendue chanter une ou deux fois parmi les Insurgés, est plutôt heureux qu'elle ne se laisse pas embarquer par la chanson).

Ahem, sorry I just love this song and-d--It's fine, I-- ” Non, toujours pas. Bon. Il décide de regarder le clip avec elle.
Il trouve ça complètement cringey et un peu étrange, parce qu'il connait bien Haroon, ils étaient amis à Poudlard et à plus d'une reprise, Alec l'a aidé pour ses devoirs d'Histoire de la Magie tandis qu'Haroon lui donnait des relationship advice et il l'aimait beaucoup, et c'est tout étrange de le voir adoré par des milliers, faisant le beau minet sur un écran de MirrorTV. “ Ahem, yeah no, they’re cool. I’m not like a HUGE fan or anything I just like their music it’s, you know, catchy. ” Il se rend seulement compte que la vidéo est finie quand elle se remet à lui adresser la parole, thank god, et braque de nouveau son attention sur lui, apparemment pas du tout intéressée par Yeslah, l'actrice aux cheveux bleus américaine qu'Alec aime bien, elle. Mais il est pas obsédé au point de complètement se détourner de son date-not-date. Il a toujours ce sourire amusé, presque moqueur sur les lèvres, claquant des doigts pour attirer l'attention de Dude qui, ignoré des caresses de Mafie obsédée par son clip, consent à revenir vers lui pour se faire câliner. “ They’re no in sync. ” Il arque un sourcil. Ils semblaient plutôt en rythme, non? C'était plutôt elle qu'était décalée à vrai dire. Ugh. White people. “ Anyways, I was asking what’s good in your adult life Scarface? ” Il hausse une épaule, faisant la moue. C'est vraiment nul d'être un adulte. “ Not much. ” Et voilà, fin de la conversation; il se souvient seulement qu'il aime bien Mafie et qu'il aimerait bien qu'elle l'aime aussi quand la serveuse arrive vers eux pour prendre leur commande. “ Uhh... I'll have whatever she's having, ” panique-t-il quand on se penche vers lui, jetant un regard paniqué à Mafie.

Quand la serveuse repart avec la commande, Alec enfonce un peu plus profondément ses doigts dans les poils de Dude pour se donner du courage. Il peut y arriver. Il a juste envie de retourner dans son lit et de dormir, de regarder le plafond et de s'apitoyer sur son sort mais il reste, ses yeux férocement plantés dans ceux de Mafie, convoquant tout le courage qui l'a convaincu de rejoindre les Insurgés, juste pour parler, pour passer du temps avec elle. C'est ridicule, il est pathétique. “ I'll tell him. ” Il a presque l'air menaçant, tant il est intense, tout à la tâche de ne pas craquer; il se détend subitement, relâche Dude qui reste contre ses genoux, habité aux humeurs de son maître. Il en rit presque, de sa stupidité, de son manque de colonne, roulant des yeux pour ne pas avoir à regarder Mafalda, prétendant observer la décoration du café. Il avait presque oublié que la Saint-Valentin approchait... “ Haroon, I mean. Believe it or not, he used to hang out with losers like back in Hogwarts and we still talk sometimes. I might have reached out only to get some VIP tickets at their last concert at the Centuries, to impress- whatever. But he's a good pal. ” Il essaie tellement de l'impressionner que ça en devient encore plus pathétique et il se déteste. “ And yeah. Don't think he'll appreciate a know-nothing telling him he's not in sync with his dudes but oh well...

• • •

"You can’t love someone unless you love yourself first" bullshit. I have never loved myself. But you— Oh god, I loved you so much I forgot what hating myself felt like.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Jeu 23 Mar 2017 - 22:36

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666


‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 1561
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
Alec a un sourire étrange peint sur les lèvres, genre il s'amuse, genre elle le fait rire, mais pas comme elle voudrait. Elle le fait pas mourir de rire par son humour fabuleux, ni par des remarques démontrant sa brillance intellectuelle, non il se moque d'elle et de son obsession - qui n'en est pas une d'accord, elle les aime juste vraiment bien. Par un effort monstre elle réprime l'envie d'enfouir son visage entre ses mains, parce que c'est vrai quand même qu'elle aurait pu rester un peu plus calme, un peu plus chill et apprécier la chanson sans avoir l'air de vénérer absolument le groupe. Elle essaye donc de dédramatiser, lançant, faussement détachée, une comparaison avec N'Sync oubliant au passage pour la première fois depuis longtemps le manque de culture moldue pourtant impressionnant d'Alec. Dude est reparti vers lui ce qui fait qu'elle ne peut même pas occuper ses doigts dans sa fourrure et doit se contenter de jouer avec les plis de sa jupe. Et lui, Alec, il ne l'aide pas, mais alors vraiment pas du tout. “Not much. ” Ah très bien, elle est donc censée faire la conversation toute seule. Ce n'est pas que ça la gêne hein, mais s'il veut pas être là avec elle, il peut le dire. Elle retournera à ses devoirs - après avoir englouti un pot de glace pour se consoler.

C'est l'arrivée de la serveuse avec son carnet et sa plume qui flottent à côté d'elle qui la sauve. “Uhh... I'll have whatever she's having” C'est lui donner beaucoup de pouvoir ça. Si elle était pas encore déstabilisée, elle commanderait un truc bien dégueulasse, au cassoulet par exemple. Mais elle y pense pas. Elle ne sait même plus ce qu'elle comptait véritablement prendre avant que son attention ne soit volée par quatre éphèbes. Elle se souvient juste qu'il lui a dit de prendre le pumpking spice latte, parce que c'était basic comme elle. Elle l'a à peine entendu, mais elle l'a entendu juste avant de fondre devant le clip musical. “ Two pumpking spice lattes then.” fait-elle à l'intention de la serveuse puis, pour Alec: “ I'm trying to get to your level of basic so I can understand you. ” Même si elle rigole, parce qu'en vrai elle le trouve chiant au possible, mais pas basic le moins du monde, ça part, comme beaucoup de boutades, d'une vérité. Elle aimerait bien le comprendre. Ça paraît corny et débile et naïf un peu aussi de penser qu'elle pourra le cerner complètement un jour et c'est pas ce qu'elle cherche, elle veut juste savoir comment elle peut faire pour lui arracher sourire sur sourire, comme faire pour pas qu'il ait l'air…triste ? Pas à sa place ? À moitié là seulement ?

I'll tell himUh ? ” Elle a raté quelque chose ? Il a l'air si intense d'un seul coup, la conversation a brusquement si l'air si sérieusement, qu'elle croit véritablement avoir raté une phrase ou deux, et puis c'est qui ce "him" de toute façon ? “ Haroon, I mean. ” Si Mafalda n'était pas assise elle serait tombée par terre. Vraiment. Ça l'impressionne tellement qu'elle retombe lourdement contre le dossier de sa chaise, la bouche entrouverte, le souffle coupé. Il se moque d'elle c'est pas possible ? “ Believe it or not, he used to hang out with losers like back in Hogwarts and we still talk sometimes. I might have reached out only to get some VIP tickets at their last concert at the Centuries, to impress- whatever. But he's a good pal. ” Trop d'informations d'un coup, pour sa pauvre petite tête qui essaye d'assimiler qu'Alec, le petit con, Alec et ses fossettes et ses humeurs et ses remarques et ses blessures, Alec qui lui a tenu la main pendant le procès d'Appleton, Alec qu'elle a croisé à Dublin, Alec! Connaît. Haroon. HAROON. Hazza. Son membre préféré. No biggie. Son cerveau va exploser. Mais no biggie. Elle comprend à moitié ce qu'il lui dit, elle comprend une histoire de ticket VIP, il connaît vraiment Hazza ? Et moi je suis fiancée au prince William putain - en vrai elle a vu une photo de lui récemment dans la presse moldue et il est pas si beau que ça le prince, mais si c'est pour devenir reine d'Angleterre un jour elle dirait pas non quand bien même le prince n'aurait qu'une roubignole. IL CONNAÎT VRAIMENT HAZZA. C'est son GOOD PAL. Et wait il voulait impressionner qui avec ses tickets VIP ??

And yeah. Don't think he'll appreciate a know-nothing telling him he's not in sync with his dudes but oh well... ” Ses yeux s'écarquillent subitement: c'est ça qu'il va aller dire à Hazza ? Il oserait pas ? “ You can't.” Non vraiment, non elle va le tuer, et elle va se tuer après, il peut pas dire ça à Hazza, c'est même pas ça qu'elle a dit en plus ! Elle oserait jamais…“ I said they're no N'sync, like, the muggle boyband??? But I meant they're not as advanced you know they have time to achieve that level of perfection sometime in their career and PLEASE DON'T BADMOUTH ME IN FRONT OF HAZZA.” Elle ne panique pas, c'est faux. Elle ne ne veut juste pas qu'il y ait de quiproquo, ça serait dommage qu'Hazza ou Kit ou Hwan ou Leo la déteste pour un truc qu'elle n'a pas dit. Elle est leur plus grande fan, c'est ça la vérité et elle est prête à se battre, d'accord ? “ But seriously you know him? You're not shitting me?” Ça serait un peu con qu'elle soit montée sur ses grands chevaux pour rien. Ça serait un peu trop tard pour se rattraper surtout. “ Who were you gonna take to the concert with VIP tickets by the way?” Elle lance ça d'une toute petite voix, innocente alors que la serveuse revient avec leurs tasses. Mafalda marmonne son merci, les yeux rivés sur Alec attendant impatiemment sa réponse. En même temps elle essaye de s'imaginer ce que ça serait d'aller au concert avec des tickets VIP - y a des passes pour aller dans les coulisses avec ça non ? Ça voudrait dire qu'elle pourrait les rencontrer ? Elle se mord la lèvre pour ne pas couiner. “ They're very much in sync.” Ils sont parfaits. Elle trempe ses lèvres dans son latte encore trop chaud pour s'empêcher de dire plus de bêtises et se brûle évidemment la langue au passage, retenant difficile une grimace et un petit cri de douleur.  “ C'pas mauvais pour un truc basic. Ça a pas un goût d'rance quoi.” Un sourire un peu maigrichon trône sur ses lèvres. Est-ce que ça y est, Alec la prend pour une folle ? Est-ce qu'il lui donnera jamais des tickets VIP à elle aussi… pour lui tenir la main pendant un concert ? Elle a tellement envie de se foutre des claques, elle ne peut même plus soutenir son regard et pose plutôt le sien sur Dude. “ Ton chien a d'la morve sur la gueule” Et elle tend sa serviette à Alec pour qu'il l'essuie. Elle attend quand même ses réponses, hein.

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Mer 29 Mar 2017 - 23:06

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : always
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 437
‹ crédits : sophy, jiji, tumblr.
‹ dialogues : #666A99


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-cinq (03/07).
‹ occupation : receleur d'animaux illégaux.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1979 et 1996
‹ baguette : est longue de vingt-trois centimètres virgule quatre, est en bois de chêne et contient une plume de phénix.
‹ gallions (ʛ) : 893
‹ réputation : je suis un traître, qui a un jour été un allié de la Résistance. Aujourd'hui je ne suis plus personne.
‹ particularité : bipolaire.
‹ faits : j'ai rejoint les Audacieux après la Bataille de Poudlard, me suis fait attraper et vendre comme Rebut et ça m'a traumatisé à vie. Revenu parmi les Insurgés, j'ai commencé à faire du traffic d'informations avec certains Collaborateurs, mais on m'a donné une fausse information et j'ai mené six de mes amis à leurs morts. J'ai été rejeté des Insurgés après ça. Je n'ai pas participé à la Bataille de Poudlard, je possède un chien, et je n'aime pas trop les vieux mauvais souvenirs.
‹ résidence : dans une petite chambre au dernier étage d'un immeuble du Chemin de Traverse.
‹ patronus : parfois impossible à invoquer, sinon il prend la forme d'un chat.
‹ épouvantard : une étendue aqueuse.
‹ risèd : un sourire sincère sur mon visage, et ma famille réunie.
Voir le profil de l'utilisateur
You can't. ” L'aspect définitif de l'interdiction lui arrache un petit sourire, presque fatigué, parce que Mafie le regarde subitement avec toute son attention (ce qui a le mérite de lui plaire, ça au moins c'est clair: ce que ce soit les jours avec ou les jours sans, Alec aime bien quand on l'écoute parler ou quand il a l'attention des gens. Bon, là, concrètement, il sait qu'il n'a pas son attention parce qu'elle le trouve intéressant mais parce qu'elle semble passablement impressionnée, en effet, qu'il connaisse Haroon — qui n'a jamais été qu'Haroon à ses yeux —, ce qui s'avère rapidement être son idole: “ I said they're no N'sync, like, the muggle boyband??? But I meant they're not as advanced you know they have time to achieve that level of perfection sometime in their career and PLEASE DON'T BADMOUTH ME IN FRONT OF HAZZA. ” Hazza, son p'tit nom parmi les fans. Alec n'a pas osé lui demander pourquoi il avait changé comme ça, quand il l'a vu pour les tickets. En tout cas, ça lui a fait plaisir: il a la tête sur les épaules, Haroon, et il mérite ce qu'il a. Il a beaucoup travaillé pour, après tout. “ Merlin, okay, I won't, chill for a sec, will you? But seriously you know him? You're not shitting me? Guilty as charged. ” Il hausse les épaules genre no big deal. C'est un big deal apparemment. Tant mieux. “ Who were you gonna take to the concert with VIP tickets by the way? Uh. Uh. ” Alec devient très, très éloquent quand il ne sait pas trop quoi dire. “ Just- a- someone- yeah. ” Pas quelqu'un de très important, pour être tout à fait honnête, juste une fille, bon on s'en fout non?? C'était juste une sortie comme ça, entre anciens camarades Insurgés, bref.

They're very much in sync. ” Alec est ravi d'avoir une occasion de parler d'autre chose que de son potentiel très possible date de l'autre soir. “ C'pas mauvais pour un truc basic. Ça a pas un goût d'rance quoi. ” La boisson, ah oui... pumpkin spice latte. Très basic. Alec hausse les épaules, tendant la main pour l'enrouler autour de sa tasse, avant de la considérer trop chaude; apparemment, Mafie n'a pas ce genre de papilles gustatives. “ Ton chien a d'la morve sur la gueule. That's because he loves me that much. ” Alec est tellement habitué aux effusions de Dude qu'il n'est même pas (juste un peu) blessé par la morve qu'effectivement, son chien est gentiment en train d'étaler sur ses jambes. “ Ohhh, good boy, cute boy, what are you doiiiiing... here you go, ” fait-il, non sans affection à son chien, en lui effaçant la gueule et lui caressant le crâne, ce qui ne le fait que plus baver et morver, mais bon. “ But yeah, we were at school together, no big deal. Starstruck yet, MILF? ” lâche-t-il, avec un petit sourire en coin. “ He's good fun. And yes, he's really good, I just think they're a little... overhyped. With all that crazyness around them... ” Il hausse les épaules, se demandant comment ils font, avec leur nouvelle célébrité, pour rester humbles. Ils le sont, plus ou moins. Mais avec la réouverture des frontières, ils vont pas tarder à faire le tour de la MirrorTV internationale, Alec n'en doute pas une seule seconde. “ I could maybe get you tickets, if you're that invested, ” propose-t-il soudainement, se doutant bien que ça va lui plaire. “ You could go, with, uh... a friend, or whatever... I'm sure it wouldn't be a problem.

• • •

"You can’t love someone unless you love yourself first" bullshit. I have never loved myself. But you— Oh god, I loved you so much I forgot what hating myself felt like.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Dim 2 Avr 2017 - 13:12

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666


‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 1561
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
Just- a- someone- yeah. ” Elle est pas du tout satisfaite de sa réponse qui n’en est pas une et elle a très envie de le lui faire savoir sauf que ça requiert d’insister et insister ça veut dire qu’elle en a quelque chose à faire et elle peut pas se permettre de le laisser croire à une chose pareille. Il n’empêche qu’elle n’aime pas ce someone, qu’elle espère que ce someone n’est pas une fille, ou alors une fille nulle et pas belle et qu’il voit comme une petite sœur. Ou alors une cousine, s’il en a une, ça lui va très bien aussi. Elle n’est pas du tout contente qu’il élude la question comme ça - en même temps elle a fait genre elle s’en fout, elle ne peut pas vraiment se plaindre, mais quand même il est si agaçant. Elle change donc de sujet, une fois, deux fois, trois fois. Pour essayer de tirer autre chose de lui, sauf qu’à choisir la morve de Dude ce n’était peut-être pas exactement le plus intéressant. “ That's because he loves me that much. Uh uh can’t relate. Il est mignon ceci dit, même avec de la morve plein la gueule Dude. “ Ohhh, good boy, cute boy, what are you doiiiiing... here you go, ” Et Alec aussi il est mignon quand il parle à son chien comme un bébé. Mais elle n’est pas du tout tentée de prendre en photo ce moment attendrissant, non plus qu’elle a très très envie de sourire. “ But yeah, we were at school together, no big deal. Starstruck yet, MILF? ” Y en a vraiment qui ont de la chance. Être en cours avec Hamza. Elle elle avait que des gens nuls à Poudlard avec elle, genre Theodore Nott et Pansy Parkinson et Astoria Greengrass et ça c’est que les plus vieux, les gens soit-disant intéressants. Fallait voir ceux de son année. Et lui avait Hazza Mec Parfait™ Mishra. Franchement c’est nul la vie est injuste et “ Wait, he’s two years younger than you, how—” C’est pas qu’elle a appris sa biographie par cœur, mais…un peu. “ He's good fun. And yes, he's really good, I just think they're a little... overhyped. With all that crazyness around them...

C’est le moment où n’importe qui d’autre se serait vu verser le contenu du verre de Mafalda sur la tête. Chaud ou froid, peu importante, le latte aurait fini sur la gueule d’Alec s’il n’avait pas été, well, Alec. Personne ne peut critiquer les Wand Direction - parce que oui tout ce qui implique qu’ils seraient moins que parfaits est une critique - devant Mafalda Weasley en toute impunité. Elle défendrait leur honneur de ses poings s’il le fallait. Elle se mord la langue pour ne pas sauter à leur défense et lance à Alec un sourire totalement faux. Overhyped my ass. Hazza a une voix d’ange et une gueule d’Apollon indien et l’aura de mystère d’un prince exotique, elle s’évanouirait probablement si elle le rencontrait un jour et elle n’arrive pas à croire qu’Alec sache se contenter d’un He’s good fun. “ I could maybe get you tickets, if you're that invested, ” la bouche de Mafalda s’entrouvre et un rire nerveux s’en échappe et pas qu’à cause du jugement qui transparait quand même bien des propos d’Alec. “ You could go, with, uh... a friend, or whatever... I'm sure it wouldn't be a problem. ” Son visage se décompose un tout petit peu, parce que même si la proposition est très gentille et généreuse et qu’elle devrait être contente et que oui très franchement elle l’est, c’est pas exactement parfait non plus. Elle a pas envie d’y aller avec a friend, or whatever. Elle a envie d’y aller avec lui. “ No I don’t…particularly…I mean, I don’t need VIP tickets or anything.”  Si si elle en a vraiment beaucoup besoin, c’est vraiment essentiel à sa vie, mais elle ne veut pas avoir l’air de se servir de lui. “ If you can get some you should use them for yourself and take someone you like with you.” Et mettre ça sur MSN qu’elle sache qui est ce someone et puisse le ou la stalker et le ou la détester allègrement. Mais elle se force à sourire. “ I could babysit Dude.” Elle ne le pense pas une seule seconde puisque ticket VIP ou pas elle est prête à dépenser une fortune pour les voir à TOUS leurs concerts londonien quitte à pas manger une semaine pour économiser s’il le faut - heureusement elle n’en est pas encore là. Elle veut juste avoir l'air chill. Et dans tout ça, elle oublie complètement qu’il ne lui a jamais dit le nom de son chien et qu’elle vient de trahir le stalking secret de son MSN qu'elle effectue un peu tous les jours (mais il est pas très actif alors ça devient peu à peu hebdomadaire). C’est en toute tranquillité qu’elle boit son pumpking spice latte, enfin de façon aussi tranquille que faire ce peu quand elle ne cesse de se demander qui est cette fichue personne qu'il veut tant impressionner.

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Lun 3 Avr 2017 - 23:30

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : always
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 437
‹ crédits : sophy, jiji, tumblr.
‹ dialogues : #666A99


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-cinq (03/07).
‹ occupation : receleur d'animaux illégaux.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1979 et 1996
‹ baguette : est longue de vingt-trois centimètres virgule quatre, est en bois de chêne et contient une plume de phénix.
‹ gallions (ʛ) : 893
‹ réputation : je suis un traître, qui a un jour été un allié de la Résistance. Aujourd'hui je ne suis plus personne.
‹ particularité : bipolaire.
‹ faits : j'ai rejoint les Audacieux après la Bataille de Poudlard, me suis fait attraper et vendre comme Rebut et ça m'a traumatisé à vie. Revenu parmi les Insurgés, j'ai commencé à faire du traffic d'informations avec certains Collaborateurs, mais on m'a donné une fausse information et j'ai mené six de mes amis à leurs morts. J'ai été rejeté des Insurgés après ça. Je n'ai pas participé à la Bataille de Poudlard, je possède un chien, et je n'aime pas trop les vieux mauvais souvenirs.
‹ résidence : dans une petite chambre au dernier étage d'un immeuble du Chemin de Traverse.
‹ patronus : parfois impossible à invoquer, sinon il prend la forme d'un chat.
‹ épouvantard : une étendue aqueuse.
‹ risèd : un sourire sincère sur mon visage, et ma famille réunie.
Voir le profil de l'utilisateur
Il a vraiment envie de lui dire que lui aimerait bien y aller avec elle... mais c'est sans doute un peu cavalier de sa part, et sans doute qu'elle a un boyfriend ou une girlfriend avec qui y aller, ou même juste des friends, et puis ce serait un peu nul de sa part de lui dire que c'était sympa, qu'elle lui tienne la main ou plutôt qu'elle le laisse lui tenir la main sans rien dire, et qu'il aimerait bien recommencer, sans avoir l'impression de se noyer ou l'impression de lui broyer les os tellement il serrait fort et tremblait. Il réfléchit trop, sans doute, c'est pas nouveau après tout mais avec Mafie, surtout dans cet état d'esprit, il ne peut pas s'en empêcher. Il a l'impression que sa tête est remplie de coton et que ses pensées s'y prélassent, faisant des tours et des tours et des tours sans s'arrêter mais sans arriver à une solution à ses problèmes pour autant. “ No I don’t…particularly…I mean, I don’t need VIP tickets or anything. ” Il sourit en coin, malgré lui, jouant avec sa cuillère, la faisant tourner dans sa tasse fumante, sans appétit. Autant avoir des tickets VIP si c'est possible, non? Alec pense qu'elle fait juste genre mais qu'elle exulte intérieurement.
Enfin, peut-être qu'il n'en sait rien, il la connait pas tant que ça au fond. Il oublie parfois que bon, ils sont... amis, du moins Alec l'espère mais qu'au fond? Ils pourraient tout aussi bien être des inconnus l'un pour l'autre. Ils ont partagé quoi? Quelques moments volés au campement, un rétablissement difficile pour lui et un regard trahi pour elle quand il l'a vue à Poudlard.

Mais y'avait aussi la main de Mafie dans celles d'Alec, et la force féroce et sûre et tranquille qui l'agitait alors qu'elle était assise à côté de lui, leurs genoux se touchant, enfin, se laissant aller contre l'autre, leurs yeux vissés sur la cour en bas. Y'avait la main de Mafie et sa chaleur et son sourire et les pintes de Guinness et sa voix qui chante faux et sa mémoire de nerd et ses joues un peu rouges après avoir bu du vin chaud et juste Mafie, Mafie. “ If you can get some you should use them for yourself and take someone you like with you. ” Il cache sa grimace en apportant sa tasse à ses lèvres, parce que oui, il y est allé avec Marlowe mais bon, c'était pas le top, ils ont changé depuis la fin de la Guerre, il y avait des trucs qui se sont passés pendant la Guerre mais bon, rien de très intéressant, bref, de toutes manières Mafie dit juste ça pour être polie. “ I could babysit Dude. ” Dude, really? Peut-être qu'elle l'a entendu parler pendant sa transe devant les WD... il n'imagine rien d'autre. “ I already saw them live a few times, I mean, not that it gets boring... but it does; toutefois, il pense que Mafie n'apprécierait pas trop cette critique pour son groupe préféré. “ It's fine really, and I insist. I owe you that much. ” Parce qu'elle lui a sauvé la vie. Parce qu'il a fui. Parce qu'elle est venue au procès d'Appleton. Parce que... Mafie, aussi.

Ces pensées un peu sombres le rendent encore plus maussade qu'il ne l'est déjà, et il recommence son petit jeu avec la tasse et la cuillère, détournant seulement les yeux quand Dude s'éloigne pour aller jouer avec chien qui vient d'entrer dans le café, adressant un petit sourire au maître de l'autre chien — dog owners private club — avant de reporter son attention sur Mafie. “ I'm sorry about... Hogwarts. I've never explained before but, uh. ” Il se focalise encore plus sur la boisson en face de lui, apparemment fascinante maintenant qu'il ne peut plus soutenir son regard. “ Appleton was there. Right there. I couldn't... Il ne pouvait pas le faire, il a été faible et stupide, il aurait dû lui dire plus tôt. “ I keep wondering... what if I had stayed? ” Et si j'étais allé à Poudlard quand l'AD avait appelé, et si j'avais protégé Kat? “ Maybe I could have... ” Il agite la main, toujours sans rencontre le regard de Mafie. “ It's whatever. I'm sorry, I've just been thinking about it... you were a great friend to me, Mafie. That's all. ” Enfin, ses yeux noirs rencontrent les prunelles céruléennes de la Weasley, et il tord un petit sourire sur ses lèvres, plus sincère que les précédents celui-là. “ Don't get pretentious though, you're still a twelve year old with a drinking problem in my head and the stupidest accent ever.

• • •

"You can’t love someone unless you love yourself first" bullshit. I have never loved myself. But you— Oh god, I loved you so much I forgot what hating myself felt like.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Dim 16 Avr 2017 - 10:35

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 26/08/2016
‹ messages : 934
‹ crédits : whorecrux (av), jiji (gif)
‹ dialogues : #996666


‹ âge : vingt-et-un (02/06)
‹ occupation : étudiante au CEPAS bientôt diplomée, membre de la War Victims Charity et VP de la Youth Doonist League
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1994 et janvier 1999.
‹ baguette : mesure vingt-sept centimètres, est en bois de hêtre et contient une plume de phénix..
‹ gallions (ʛ) : 1561
‹ réputation : je suis une vraie weasley ou une fausse weasley selon que l'on regrette mon implication dans la résistance ou qu'on estime que je ne m'implique justement pas assez ; on trouve également que je suis une miss-je-sais-tout insupportable ainsi qu'une grande gueule qui braille sans cesse ; enfin nombreux sont ceux qui me voient comme une gamine qui aime trop jouer aux grandes. On se souvient également souvent de moi comme étant la fille qui a crisé quand on ne l'a pas nommée préfète.
‹ faits : je suis une Weasley de sang-mêlé puisque ma mère est une moldue, quoique par les temps qui courent ce n'est pas quelque chose qui se crie sur tous les toits. Il vaut mieux se munir de bouchons pour les oreilles si l'on veut passer du temps en ma compagnie. J'ai tendance à voler tous les livres qui me tombent sous la main peu importe que j'en connaisse le propriétaire ou pas. Je me suis inscrite au CEPAS pour passer BUSES et ASPICS à la fois avant de me lancer dans de grandes études de…je ne sais pas quoi.
Je suis la fan numéro un des Wand Direction.
‹ résidence : dans un studio dans le Londres moldu juste à côté du Chemin de Traverse.
‹ patronus : un poney shetland
‹ épouvantard : une colonie de cafards.
‹ risèd : sa famille, enfin réunie.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5068-i-ll-recover-if-you-keep-me-a
I already saw them live a few times, I mean, not that it gets boring... ” il a pas besoin de finir la critique, elle la devine et se renfrogne un peu. Elle pourrait les voir cent fois qu’elle n’en aurait pas marre. Il ne comprend pas que chaque concert est unique ? Que chaque fois on se demande qu’elle high note Hazza va sortir et qu’elle bêtise Kit va faire sur scène et quelle rime Leo va spit sans prévenir et qu'est-ce que Hwan va faire en improvisation. Il est un peu nul Alec, il ne comprend rien. “ It's fine really, and I insist. I owe you that much. ” Elle fronce les sourcils derrière sa tasse, et secoue un peu la tête. Il ne lui doit rien du tout. C’est pas comme ça entre eux. C’est pas des faveurs qu’ils s’échangent. C’est pas des dettes à compter, comme avec Theodore, et encore, même avec Theo, elle ne fait que semblant de compter, parce que c’est lui qui a l’air d’y tenir. Elle ne saurait pas dire combien de fois elle a aidé Alec, Mafalda, parce qu’à chaque fois qu’elle l’a fait ça lui semblait tout naturel et qu'elle y a jamais réfléchi à deux fois. “ “You don’t owe me shit. ” marmonne-t-elle quand le latte a fini de lui brûler la gorge. Ça ne veut pas dire qu’elle n'aime l’idée qu’il fasse des choses pour elle, mais elle n’a pas envie que ça soit parce que les lui doit. De toute façon il a à peine l’air de l’avoir entendue, regardant d’un air morose son café qu’il touille lentement, accordant moins d’attention à Mafalda qu’au client qui vient d’entrer avec un chien qui a immédiatement accaparé Dude. “ I'm sorry about... Hogwarts. I've never explained before but, uh. ” Elle se redresse sur sa chaise. Elle n'aurait pas cru qu’il soit celui à relancer le sujet. Elle n’aurait donc pas cru que le sujet serait relancé un jour, parce qu’elle-même ne l’aurait pas fait. Parce qu’elle a vu combien c’était difficile d’en dire deux mots si évasifs à Dublin et qu’aussi curieuse qu’elle puisse être, elle le respecte suffisamment pour ne pas insister. Ça ne veut pas dire qu’elle ne veut pas savoir, qu’elle ne tend pas l’oreille, qu’elle ne cherche pas ses yeux qui sont fixés sur sa boisson. “ Appleton was there. Right there. I couldn't... ” Oh. Oh! Instinctivement elle se penche en avant, pour se rapprocher de lui, pour poser une main sur la sienne (ce qu’elle ne fait pas, ses doigts hésitants dans les airs avant de se poser sur la table à quelques centimètres des siens). Il n’a pas besoin d’en dire plus.  Vraiment. Elle comp- “ I keep wondering... what if I had stayed? Maybe I could have... ” Il s’interrompt tout seul, un petit signe de la main voulant dire ça n’a pas d’importance. Elle n’est pas d’accord du tout évidemment, au contraire, mais elle n’ose pas parler elle n’ose pas le contredire là tout de suite. “ It's whatever. I'm sorry, I've just been thinking about it... you were a great friend to me, Mafie. That's all. ” Ses yeux remontent enfin vers les siens, alors qu’un sourire tord ses lèvres, il n’est pas très grand, mais il semble à peu près sincère celui-là et ça la réchauffe un peu, à l'intérieur.

 “ Don't get pretentious though, you're still a twelve year old with a drinking problem in my head and the stupidest accent ever. ” Elle secoue la tête devant la tentative d’humour, roulant des yeux toutefois plus pour lui faire plaisir que par réel agacement devant la blague. Elle le fait que parce que c’est comme ça qu’ils sont d’habitude et qu’elle pense que c’est comme ça qu’il veut la voir agir, en particulier après une confession pareille. Parce qu’il ne voudra pas de pitié dans son regard, elle comprend ça et elle n’en ressent pas de toute façon. Elle compatit et c’est très différent. “ We won Alec. We” elle l’inclut dans la résistance, peu importe ce que pourraient en dire d’autres. “ Won. That’s all that matters.” Elle esquisse un sourire. Pas la peine de s’encombrer de “si”. Elle aussi elle a les siens, elle aussi elle sait à quel point c’est nocif. De se demander parfois ce qui se serait passé si elle n’avait pas pris la place de Ginny dans la mission sauvetage à Poudlard, elle se demande si elle serait devenue rebut pour autant, elle se demande si elle aurait pu rester avec sa famille, elle se demande si Poo lui parlerait aujourd’hui, elle se demande si elle aurait quand même rejoint les Phénix au final. Elle espère que oui. Elle espère que c’est en elle d’être une personne juste et bien. Mais elle n’en sait rien. “ I get it though.” Pas vraiment, parce qu’elle ne sait pas ce qu’il a vécu avec Appleton. Et elle a peur d’en parler, elle a peur de raviver des souvenirs horribles. Et elle ne comprend pas Appleton, elle comprend comment il pouvait être gentil avec elle et acheter quelqu’un. Ça la dégoûte tellement qu’elle repose sa tasse, incapable d’en boire une goutte de plus. “ I mean… I don’t…but I understand that you had to leave and I’m just glad that it wasn’t because of me.” Elle plaisante bien sûr, elle plaisante, ce n'est pas du tout ce à quoi elle a pensé d’abord.  “ Your accent’s pretty silly though, you sound posh. Posh is rubbish. ” Elle aussi elle est posh. Elle a grandi avec beaucoup d’argent, que ce soit chez sa mère ou chez son père et maman Bulstrode et dans une famille qui pour partie avait l'habitude de ça et l'entourage qui va avec. Elle aurait du capter l’accent posh de sa belle-mère et de sa sœur, mais elle a insisté pour conserver l’irlandais de Niamh et on l’a soupçonnée, à raison, d’en rajouter. Elle n'aime pas le posh, elle préfère les chav. Elle préfère les gens qui sortent du lot. Alec, peu importe son accent ceci dit, il sort toujours du lot pour elle.

• • •

If we make it out alive, from the depths of the seas compass points you anywhere closer to me. Where you are, I will be, miles high, in the deep. Where you are, I will be, anywhere, in between. I will take the pieces, put them back together even when the grass isn't green enough taking all the branches, build ourselves a mansion love you in the ways that you needed love


gone but never forgotten  graouh :
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: malec#2 + i want it that way   Jeu 20 Avr 2017 - 20:39

OUTCAST • all hail the underdogs
avatar
‹ disponibilité : always
‹ inscription : 13/12/2016
‹ messages : 437
‹ crédits : sophy, jiji, tumblr.
‹ dialogues : #666A99


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-cinq (03/07).
‹ occupation : receleur d'animaux illégaux.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1979 et 1996
‹ baguette : est longue de vingt-trois centimètres virgule quatre, est en bois de chêne et contient une plume de phénix.
‹ gallions (ʛ) : 893
‹ réputation : je suis un traître, qui a un jour été un allié de la Résistance. Aujourd'hui je ne suis plus personne.
‹ particularité : bipolaire.
‹ faits : j'ai rejoint les Audacieux après la Bataille de Poudlard, me suis fait attraper et vendre comme Rebut et ça m'a traumatisé à vie. Revenu parmi les Insurgés, j'ai commencé à faire du traffic d'informations avec certains Collaborateurs, mais on m'a donné une fausse information et j'ai mené six de mes amis à leurs morts. J'ai été rejeté des Insurgés après ça. Je n'ai pas participé à la Bataille de Poudlard, je possède un chien, et je n'aime pas trop les vieux mauvais souvenirs.
‹ résidence : dans une petite chambre au dernier étage d'un immeuble du Chemin de Traverse.
‹ patronus : parfois impossible à invoquer, sinon il prend la forme d'un chat.
‹ épouvantard : une étendue aqueuse.
‹ risèd : un sourire sincère sur mon visage, et ma famille réunie.
Voir le profil de l'utilisateur
We won Alec. We. Won. That’s all that matters.
Mais fait-il réellement partie de cette résistance? Des Insurgés? Alors qu'il les a... quasiment trahis, en se fiant aux mots de Carrow? Alors qu'il a été usé et abusé par un Mangemort, teinté et ruiné à jamais, la marque sur son torse lui rappelant douloureusement chaque jour de ces dix mois d'enfer sous l'emprise d'Appleton? Fait-il vraiment partie de la résistance qui a vaincu si il n'a pas eu la trempe de rester à Poudlard? Si il ne s'est battu comme les autres? Certains sont morts. Certains ont été blessés. Et lui? Lui et Dude sont rentrés la queue entre les pattes à une Kala furieuse, lui marmonnant que I'm not a hero, I don't know what I was thinking seulement pour se prendre un no shit, lordling dans la gueule. Il est pas un héros, il est pas un vainqueur, il l'a jamais été. Il est juste... Alec. Pas grand-chose d'autre. Une trop grande gueule et des trop grandes sautes d'humeur, des cicatrices trop nombreuses et des blessures qui ne se refermeront jamais complètement. Il est rien, rien du tout, et il sait que c'est le jour sans qui parle, aussi, surtout, la dépreciation venant en vagues avec le self-loathing qui est logé dans sa gorge depuis plusieurs heures maintenant.
La main de Mafie a presque touché la sienne. Il le sait. Il se concentre sur ça, son regard vrillé sur leurs deux mains à quelques centimètres l'un de l'autre pour ne pas affronter les yeux céruléens de Mafie. Il ne sait pas trop si elle voit son état d'esprit, le doute et la confusion et la tristesse écrits sur son visage, mais il sait une seule chose: il ne supporterait pas de voir de la pitié ou de la compassion sur le visage de Mafie. Pas ici, pas maintenant, jamais. De quiconque, à vrai dire. Elle l'a suffisamment regardé ainsi, lui dit une part obscure de ses pensées, quand il était blessé, faible et vulnérable; au procès... que doit-elle penser de lui?

I get it though. ” Il relève les yeux vers les siens à ces mots, un sourire amer venant rapidement s'installer sur ses lèvres. Un sourire presque méchant. “ Do you? ” Et dans sa voix, des serpents, de la peur et des cauchemars qui ne le quitteront jamais. “ I mean… I don’t…but I understand that you had to leave and I’m just glad that it wasn’t because of me. ” Il arque les sourcils à ces mots, se redresse légèrement, suffisamment surpris pour changer d'humeur en un claquement de doigts, ses mains revenant se serrer autour de sa tasse, apportant sans appétit ou envie le breuvage à ses lèvres. “ Your accent’s pretty silly though, you sound posh. Posh is rubbish, ” dit-elle avant qu'il ait le temps de répliquer et de lui dire qu'elle aurait pu le faire rester, et c'est pour ça qu'il est parti presque en courant en la voyant. De peur de la parler, de la voir, de la prendre dans ses bras et d'être incapable de partir après ça, de la laisser seul. Comment a-t-il pu être si égoïste? I don't sound posh, ” se contente-t-il de répliquer avec l'accent le plus posh possible, avant de grimacer très légèrement en s'entendant parler. “ At least I'm not faking an accent just to sound cool, ” rajoute-t-il avec un sourire carnassier, ce qui lui vaut l'air offensé de Mafie et bientôt, ils laissent la Guerre derrière eux et retombent dans leur dynamique habituelle de piques tant moqueuses que tendres, roulements de yeux exagérés et sourires dissimulés.

La dernière fois, ils se sont étreints pour se dire au revoir. Cette fois, ils se font un high five awkward. Mais Mafie a un sourire léger qui traîne sur les lèvres, et les joues roses, comme cette soirée-là une Dublin. Alors Alec se dit que peut-être... finalement... ça s'est pas si mal passé. Et que même si on ne fait pas forcément confiance aux gens avec ses secrets, des fois, ils n'ont pas besoin d'être là pour être un soutient indéfectible et sincère.

• • •

"You can’t love someone unless you love yourself first" bullshit. I have never loved myself. But you— Oh god, I loved you so much I forgot what hating myself felt like.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

malec#2 + i want it that way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles...[Fe Malec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Oh England my lionheart”
heroes always get remembered
 :: Monde sorcier; somethin' powerful :: Londres
-