Partagez | .

sujet; (JULY 2003) (ALH)AMBRA + play your part and say your line

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : hold that thought
‹ inscription : 11/12/2015
‹ messages : 1109
‹ crédits : MUDBLOØD. (avatar), sovereign (gif)
‹ dialogues : #336699.


‹ âge : vingt-deux ans (04/02)
‹ occupation : pour le monde, je suis une ancienne médicomage légiste (en réalité, l'ancienne assistante personnelle de l'Ambassadeur).
‹ maison : ravenclaw
‹ scolarité : 1993 et 2000.
‹ baguette : est toute neuve, taillée dans un délicat bois d'aubépine renfermant un ventricule de dragon, elle mesure trente centimètres et des poussières dépassant ainsi de loin celle que j'ai perdu dans l'attentat de saint-mangouste.
‹ gallions (ʛ) : 2481
‹ réputation : je suis Hestia Carrow, une fille bizarre, porte-malheurs, instable et incestueuse qui ferait tout pour sa sœur.
‹ particularité : clairvoyante.
‹ faits : je n'étais pas maîtresse de mes actions pendant la guerre, mon cerveau ayant été lavé après l'exécution des rebuts. J'ai fuit la bataille finale bien avant sa fin et je hais la marque à mon bras. Retrouver le contrôle de mon esprit n'est pas si aisé que ça et je fais encore de nombreux cauchemars. En fuite avec ma jumelle et mon niffleur albinos, Idris, logeant chez des moldus j'ai fini par me rendre en espérant rendre à ma sœur une vie normale, sauf que par un procédé qui m'est inconnu elle a réussi à échanger nos corps.
‹ résidence : bonne question.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : moi-même, ou Hestia qui sait, restreinte par une camisole de force.
‹ risèd : moi-même de nouveau identique à Hestia.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6904-wicked-game-flora
ambroise moriartyJuillet 2003 — BRAN TOWER, THE CARROW TWIN'S APARTMENT
One final draw, the winner takes it all.” Elle n’a jamais été très portée cartes. Raven de façon générale a toujours préféré les échecs, sorciers, à échelle humaine si possible. Les jeux de hasard ne l’ont jamais que vaguement intéressé, elle ne s’est jamais penchée sur la question à vrai dire. Et puis Alecto l’a fait sortir une fois, rien qu’une fois sans que ça aie avoir avec le Magister, l’obsession pour la marque, pour servir. Une fois et ça lui a suffit pour s’ennuyer proprement. Sauf que dans le sous-sol du club, y avait une table de jeu et elle s’y est retrouvée assise, un peu par hasard, un peu par envie d’essayer quelque chose de nouveau. Elle n’a jamais été très portée cartes, mais elle a toujours eut un instinct assez aiguisé et une certaine facilité à lire les gens, surtout ceux qui ne souhaitent pas être lu. Une des raisons pour lesquels le jeu d’acteur et l’hypocrisie lui ont toujours paru être des choses tout à fait superflues. “ Reveal your cards now ladies and gents - OH.” Une suite parfaite entre ses doigts. Des grognements à sa gauche comme à sa droite. Les gallions glissent malgré tout vers elle, qui n’esquisse qu’un vague mouvement désintéressé pour les ramasser. “Hey! I know you. You’re the Carrow girl, Hestia.Non, mais si elle devait s’arrêter à ce genre d’erreur à chaque fois, elle n’en aurait jamais fini de reprendre le monde entier. “ My sister was with you in Ravenclaw says you got some third eye shit going on. I call cheating.” Il importe peu que le jeu en question ait été peu propice à la triche par le biais de l’usage d’un quelconque don, ses cartes étaient parfaites, c’était de la chance, nul besoin d’avoir accès par une vision aux cartes des autres. Il importe peu également qu’elle n’aie pas le troisième œil, juste une version douze fois bradée. Ils ont jamais compris à Poudlard, elle ne s’attend pas à ce qu’il commence aujourd’hui. Et ça ne l’étonne pas vraiment que ça suffise aux plus mécontents pour commencer à faire un peu de bruit, à reprendre la rumeur pour réclamer leur argent.

C’est comme ça qu’il l’a trouvé, qu'il est venu lui parler alors qu'elle se frayait un chemin pour sortir du club, en laissant Alecto derrière. Elle avait pris les gallions malgré tout, elle n'en avait pas besoin, mais personne ne spolie un Carrow. Elle le connaissait pas et elle aurait pu balayer son business proposal d'un revers de la main. Elle aurait pu lui faire savoir d’entrée de jeu qu’elle n’était pas intéressée, mais il ne lui en a pas véritablement laissé l’occasion. Il se veut très persuasif et quoiqu'il n'est pas certain que ça ait fonctionné - Flora n'est pas très intéressée par l'argent qu'elle peut se faire, elle en a déjà beaucoup - il est parvenu à piquer sa curiosité. Il ne lui a pas dit en terme très précis ce qu'il voulait d'elle - sûrement faire ce dont on l'a accusée et truquer des jeux -, c'est aussi peut-être l'envie d'en savoir un peu plus qui a fait qu'elle a gracieusement consenti à le laisser passer chez elle un autre jour.  “ Evening. ” Il lui fourre un truc dans les mains, une bouteille, qu'elle regarde un peu étrangement. Du vin. Étrange cette manie qu'ont les gens en ce moment de venir chez elle avec des cadeaux non sollicité - et un peu à côté de la plaque, elle n'aime pas le vin Flora. Ça a commencé par Astoria. Elle grince des dents, mais le laisse passer la porte. Au moins, lui elle l'a invité. Plus ou moins.

Hestia n'est pas là, mais pour une fois ça ne serait pas un problème si elle l'était. Elle ne hait pas le visiteur, elle ne trouve pas qu'il lui vole sa jumelle, peut-être même, sûrement, approuverait-elle de l'amusement de Flora à ses dépends. Cette dernière sait qu'elle a fait le bon choix quand, à peine assis dans le salon il sort un jeu de cartes et se met à les mélanger. Il a l’audace de vouloir la tester. La tester elle, pour un don de voyance qu’elle n’a pas. “ Clairvoyance. ” avait-elle précisé quelque part dans la conversation, ce soir-là, mais ça s’est perdu dans le flot de paroles d’Ambroise. Elle n'est pas sûre qu'il l'ait entendue et si c'est le cas, ça ne l'a de toute évidence pas arrêté. Ce n’est pas pareil, pourtant. C'est même très différent. Mais peut-être qu'il a déjà fait ses recherches. Flora, aurait tendance à penser que non. Parce que quand il étale les cartes sur la table basse, elle se demande bien en quoi son "don" pourrait l'aider en quoi que ce soit. Mais qu’il la teste donc pour une prétendue voyance et qu’on en finisse et qu’elle voit le dépit sur son visage, pourquoi pas. Quelque part il a raison Ambroise, de ne pas trop se fier à une Carrow, de ne pas investir, avant d’être sûr. Mais il risque d’être déçu. “ What’s this? ” fait-elle, en regardant les cartes vaguement intriguée. “ A magic trick?

• • •

Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 24/11/2016
‹ messages : 348
‹ crédits : GΔINTOOKLEY, tumblr, maggie stiefvater.
‹ dialogues : slategray.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-quatre (13/07)
‹ occupation : un employé d'Alastar Doherty officiant principalement comme bookmaker, fraichement innocenté pour ma collaboration avec le gouvernement du Magister.
‹ maison : serpentard
‹ baguette : mesure vingt-cinq centimètres virgule sept, est faite du même chêne rouge que mes soeurs et contient une canine de dragon (boutefeu chinois) réduite en poudre. Elle est prédisposée aux maléfices impliquant le feu.
‹ gallions (ʛ) : 547
‹ réputation : je suis un manipulateur-né, de la même trempe que le fameux Gatsby. Ma soeur est cinglée et on a observé chez moi des comportements "anormaux" comme on aime dire. Je suis un parieur, et je ne peux jamais refuser un défi, aussi farfelu puisse-t-il paraître.
‹ particularité : empathe, ainsi qu'un maître du feu.
‹ faits : je suis un empathe utilisant son don pour manipuler et extorquer autrui. Grâce à mon métissage, j'ai une affinité avec l'élément du feu, même si cette caractéristique m'est un peu inutile et me semble, encore aujourd'hui, obscure. Je suis, secrètement, atteint d'une malédiction depuis un an environ, qui me ruine la vie et a divers effets (douleurs brûlantes chroniques, magie parfois instable/trop puissante, apparitions de tatouages, décoloration de la peau). J'ai été Adhérent sous le Magister mais je me suis sorti sans mal de mon procès.
‹ résidence : sur le Chemin de Traverse, avec mes parents.
‹ patronus : un niffleur.
‹ épouvantard : ma soeur jumelle Ariane sur un rocking-chair, l'écho de son propre Épouvantard.
‹ risèd : la richesse et la reconnaissance du reste de l'Élite.
Voir le profil de l'utilisateur
flora carrowyou have to believe. otherwise, it will never happen
J'ai vu l'opportunité et je l'ai prise. Je sais qu'Alastar a le don, le véritablement don, de sentir les opportunités; c'est un peu comme le troisième oeil qu'on donne à la Carrow, sa manière de savoir quand quelque chose va être profitable, ou juste un bon plan. Moi, je ne peux que me baser sur les interférences autour de moi, que m'aiguiller grâce ça, et aux ouï-dires. Et les ouï-dires, c'est qu'à ma table, cette soirée-là, il y avait une voyante.
Je la connaissais déjà, plus de vue et de nom que de visage: la cousine? nièce? d'Alecto Carrow de la Main Noire. Raven: Hestia ou Flora, elles étaient impossibles à différencier et je ne les avais pas assez fréquentées pour pouvoir reconnaître leurs interférences. J'avais toujours été fasciné par les jumeaux et les jumelles, parce que même si on se ressemblait, Anthea, Ariane et moi... c'était différent. Individuellement, on aurait pu tout aussi bien être des étrangers; mais côte à côte, notre filiation était évidente comme le nez au milieu de la figure. Les jumelles, en revanche... elles étaient semblables au point d'être confondues. Je me demande si c'est la pire chose au monde, ou la meilleure. Toujours avoir quelqu'un comme soi.
Bref. Elle avait accepté. Flora, c'était, même si le gars l'avait appelée Hestia à table. Ça n'avait aucune importance à mes yeux, laquelle des deux c'était, tant qu'elle était bel et bien capable de faire ce qu'on disait d'elle... c'était ce qu'avait l'air de dire Flora, parce que quelques jours plus tard, je me retrouvais sur le pas de sa porte avec une bouteille de vin, et qu'elle me regardait sans surprise. Elle m'avait invité, après tout. J'avais piqué son intérêt, et j'étais bien décidé à le garder, son intérêt.

Compter les cartes, c'était très surfait. Un dealer pouvait compter les cartes autant qu'un joueur, ça n'avait aucune valeur, même si je connaissais certaines maisons de jeu qui truquaient ainsi le jeu. Impossible de faire entrer autre chose que nos mains et nos dons sur une table de jeu sorcière: presque toutes les triches avaient été essayées et créées et désormais, presque tous les jeux étaient foolproof... sauf pour les empathes, comme moi, et les voyants comme elle.
Enfin voyants. Le mot était sans doute un peu fort, guidé par mon enthousiasme à l'idée de ne pas avoir un compteur de cartes mais une liseuse de cartes de mon côté. Bon... peut-être que j'allais loin, là, parce qu'on n'en était certainement pas encore là. Je pris à peine le temps de la saluer et d'échanger quelques civilités que je sortais mon jeu de cartes pour commencer à les mélanger avec des gestes précis, presque experts. Je n'avais jamais été que joueur mais comprendre les mécanismes utilisés par les dealers était primordial pour ne pas se faire flouer. Et puis ça me détendait, c'était répétitif et complexe, comme mouvements. “ What’s this? ” Je me suis assis sur le canapé, cherchant la jumelle du regard sans la voir (je me demande si c'est vraiment Flora face à moi... j'imagine. Je crois que l'une des deux est Marquée, mais je ne me souviens plus de laquelle) avant de me concentrer, tout en mélangeant machinalement les cartes, pour créer une empreinte des interférences de Flora. Pour que je puisse la reconnaître sans mal à l'avenir. “ A magic trick? Not a trick. ” Je trouvais ça parfois étrange comment nous étions tous des sorciers et savions que la magie existait mais comment certains ne semblaient pas croire en la magie pour autant. Elle était curieuse, pas ennuyée, et c'était plutôt bon signe. Elle me frappait comme quelqu'un prêt à partir en courant dès qu'elle était ennuyée. Elle avait ce genre de tête-là.
J'entrepris de mettre devant moi, sur la table basse nous séparant, cinq rangées de cinq cartes, face cachées. “ Can you name one of them? Any one of them? ” je lui demande simplement, pour commencer, sans cesser de l'observer, attentif au moindre changement dans ses interférences.

• • •

He couldn’t stand it, all of this inside him. In the end, he was nobody to Anthea, he was nobody to Ariane. Thea spit his words back at him and Ari squandered however many second chances he gave her. Ambroise was just a guy with a lot of stuff and a hole inside him that chewed away more of his heart every year. They were always walking away from him. But he never seemed able to walk away from them.
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ disponibilité : hold that thought
‹ inscription : 11/12/2015
‹ messages : 1109
‹ crédits : MUDBLOØD. (avatar), sovereign (gif)
‹ dialogues : #336699.


‹ âge : vingt-deux ans (04/02)
‹ occupation : pour le monde, je suis une ancienne médicomage légiste (en réalité, l'ancienne assistante personnelle de l'Ambassadeur).
‹ maison : ravenclaw
‹ scolarité : 1993 et 2000.
‹ baguette : est toute neuve, taillée dans un délicat bois d'aubépine renfermant un ventricule de dragon, elle mesure trente centimètres et des poussières dépassant ainsi de loin celle que j'ai perdu dans l'attentat de saint-mangouste.
‹ gallions (ʛ) : 2481
‹ réputation : je suis Hestia Carrow, une fille bizarre, porte-malheurs, instable et incestueuse qui ferait tout pour sa sœur.
‹ particularité : clairvoyante.
‹ faits : je n'étais pas maîtresse de mes actions pendant la guerre, mon cerveau ayant été lavé après l'exécution des rebuts. J'ai fuit la bataille finale bien avant sa fin et je hais la marque à mon bras. Retrouver le contrôle de mon esprit n'est pas si aisé que ça et je fais encore de nombreux cauchemars. En fuite avec ma jumelle et mon niffleur albinos, Idris, logeant chez des moldus j'ai fini par me rendre en espérant rendre à ma sœur une vie normale, sauf que par un procédé qui m'est inconnu elle a réussi à échanger nos corps.
‹ résidence : bonne question.
‹ patronus : inexistant
‹ épouvantard : moi-même, ou Hestia qui sait, restreinte par une camisole de force.
‹ risèd : moi-même de nouveau identique à Hestia.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6904-wicked-game-flora
Not a trick. ” Whatever, ça sera un trick si il s’attend vraiment à voir ce qu’elle croit. Il s’agira véritablement de la lui mettre à l’envers, de faire un tour de passe-passe, parce que sa magie à elle en tous cas, ce n’est pas comme ça qu’elle marche. Et elle n’a encore jamais connu de voyant pour qui ça marchait comme ça d’ailleurs. Elle n’en connaît pas beaucoup ceci dit, elle a toujours préféré s’en tenir éloignée Flora, mis à part sa mère (et encore), tous les autres voyants de sa vie gardés à bonne distance, Nepthys et Aramis compris. Mais elle en est suffisamment entourée malgré elle pour savoir que ça ne fonctionne pas comme ça, aussi simplement qu’Ambroise - comme un moldu dans la roulotte d’une diseuse de bonne aventure dans une festival - a l’air de le croire. Mais elle ne perd pas de son air intrigué, presque vaguement amusé, elle ne montre pas qu’elle est absolument incapable de ce qu’il veut la voir faire. Il étale vingt cinq cartes devant elle, retournées évidemment. “ Can you name one of them? Any one of them? ” Son regard mordoré va des cartes à Ambroise, une fois puis deux, puis elle sourit légèrement, ce n’est rien qu’un soubresaut sur ses lèvres pincées et elle se penche un peu en avant. La réponse véritable est non; elle ne peut pas. À moins d’un peu de chance, un peu de hasard, ou une intuition clairvoyant. Mais elle ne les invente pas, ça lui vient quand ça lui vient et rarement qu’elle veut. Son index droit se lève lentement, survole les cartes sans les toucher et puis se pose délicatement sur la troisième en partant de la droite,  sur la troisième rangée. La carte du milieu. “Queen of spades.” A shot in the dark. Ou pas. Elle aime bien cette carte. Elle l’associe à Hestia, pour une raison qu’elle ignore. C’est évident qu’Hestia est une reine à ses yeux, sa reine, mais pourquoi les pics et pas les cœurs et qu’est-ce qui de toute façon lui dit que c’est cette carte sous son index ? Rien, mais son doigt l’a choisie, instinctivement. Elle fait assez confiance à son instinct Flora. Et puis, de toute façon elle s’en fiche de se tromper, elle s’en fiche qu’Ambroise soit déçu, elle s’en fiche que s’arrête là sa carrière dans les jeux. Elle s’en fiche complètement et c’est pour ça qu’elle arrive à deviner la carte avec un ton assuré et détaché tout à la fois en relevant le regard vers lui. Il va pour retourner la carte et vérifier mais elle lève la main et bloque la sienne, touchant une carte en bout de file sur la rangée la plus proche d’elle. “ Ace of hearts.”  sa voix est un peu plus grave que d’ordinaire, ses yeux ont moins de focus un instant et puis le moment passe et elle relâche les doigts d’Ambroise et le laisse vérifier.

Il retourne celle du milieu d’abord, le Q de la reine brille presque à la lumière de son salon et puis il retourne la seconde qu’elle a montré dans son moment d’égarement; l’as de cœur. Cette carte ne lui dit rien, elle n’a pas d’as de cœur Flora. Si Hestia n’est pas un cœur elle-même, il semble logique que Flora n’associe personne à cette suite. Personne même pas- “Impressive.” Elle ne sourit pas quand elle relève les yeux vers lui et se contente de hausser les épaules avec indifférence. “ Did you come here just to insult me with a test?” Elle dit ça tout en sachant que ce n’est probablement pas fini, s’il est malin il va avoir d’autre tests et ceux-là elle va les rater parce qu’elle n’est pas ce qu’il croit. Mais elle a ce don pour mettre les gens mal à l’aise Flora et ce serait incroyablement négligent de sa part de ne pas essayer avec Ambroise, histoire qu’elle tire quelque chose elle aussi - un peu d’amusement - de cette soirée qui ne mènera à rien. Elle n’a pas tellement envie que ça mène à quoique ce soit, elle a déjà un travail bien meilleur et stable et qui paye mieux que tout ce qu’il pourrait lui proposer. Et elle n’aime pas l’ambiance des salles de jeux. Malgré tout elle a accepté la proposition et acceptera  de nouveau si à la fin de la soirée l’offre tient toujours. Il faut croire qu’elle s’ennuie dans sa stabilité, dans ces relations étrangères qui de toute façon n’existe plus depuis que leur pays a été radié du CIMS. Il faut croire qu’elle n’est plus tout à fait aussi passionnée par le gouvernement et ses idées qu’elle l’était il y a encore quelques semaines. Mais non, sûrement pas. Elle aime le Magister et le défendra quoique ça implique. Elle veut juste…s’amuser ? Ou elle est juste plus simplement rendue curieuse par le mystère de la proposition d’Ambroise.

• • •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(JULY 2003) (ALH)AMBRA + play your part and say your line

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: “ Right side ”
why did you steal my cotton candy heart ?
 :: Alternatifs; in any other world :: Flashbacks
-