Partagez | .

sujet; (FAMILY) ENTOURAGE DE DAMIAN RHEE 0/2

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 10/10/2016
‹ messages : 379
‹ crédits : baobei.
‹ dialogues : feldspar (design foncé), burlywood (design clair).


‹ âge : 17
‹ occupation : en septième année au CEPAS et apprenti dans la Cour de Justice.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1997 et 2004.
‹ gallions (ʛ) : 694
Voir le profil de l'utilisateur
Famille Rhee (0/2)“ On peut construire une montagne en rassemblant des grains de poussière. ” (티끌모아 태산)
SOUTH KOREA. Installés sur le sol anglais depuis quatre générations, les premiers Rhee n’ont pas tardé à lancer une entreprise prospère autour de leur domaine de prédilection : l’archimagie. Nommé WINGS, un petit cabinet à l’origine coincé entre deux boutiques sur le Chemin-de-Traverse, s'est agrandi au fil des décades, transformé en prestigieux cabinet d'archimagie qui possède aujourd’hui plusieurs filiales à travers le monde, tout en ayant comme office principal celui de Londres. Famille mêlée et qui ne s'en cache pas puisque la pureté du sang n'a que peu d'importance chez les Rhee ; ce qui compte, pour eux, c'est de préserver l'héritage coréen même loin de la Corée du Sud. Conservateurs mais opportunistes, ils ont longtemps soutenu le gouvernement du Magister pour bénéficier de plusieurs avantages comme d'élargir leur business et renflouer les coffres familiaux à Gringotts. Avec la fin de la guerre, ils ont tout aussi rapidement changé leurs discours pour s'adapter au nouveau gouvernement : ils étaient forcés de soutenir le Magister, qu'ils disent, sans hésiter à dramatiser en jouant les victimes. Sauvés grâce à leur ascendance mêlée mais surtout de par la publication anti-Voldemort d'une BD sorcière par le petit dernier, les Rhee n'ont subi que quelques interrogatoires. En paix dans ce gouvernement, ils n'ont pas hésité à sauter sur l'occasion de faire de nouveaux contrats avec l'état pour s'occuper de la reconstruction de certains bâtiments ; disons que les Rhee ne laissent jamais filer une occasion d'accroître leur fortune.


BRANCHE 1
Minho Rhee
né en 1953, retraité, Chairman de WINGS
Sora Rhee, née Hwang
née en 1954, de famille coréenne, retraitée

Jaeho “Jay” Rhee, marié à Chaerin Hyo
né en 1974, CEO de WINGS

Daehyun Rhee
né en 1999

Miran “Mylan” Rhee
né en 1980, évincé

Minki “Mika” Rhee
né en 1983

Taemin “Damian” Rhee
né en 1986


BRANCHE 2
Junho Rhee
né en 1955, mort
Hyejin Jung
née 1958, de famille coréenne, morte

Siwon Rhee
né en 1980, COO de WINGS



• (M) MYLAN RHEE - PRIS ; 23 ans, ancien taulard, maître du feu, célibataire
• AVATARS SUGGÉRÉS ; min yoongi

• (M) MIKA RHEE - RÉSERVÉ ; 21 ans, étudiant au SAWL Centre (cursus : arts plastiques, au WADA), maître de l'eau, veuf
• AVATARS SUGGÉRÉS ; kim taehyung

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

You know how they see us? As a bunch of irrelevant kids, playing pretend. this is our problem, and if we don't solve it, that means they're right.


Dernière édition par Damian Rhee le Sam 17 Déc 2016 - 0:04, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 10/10/2016
‹ messages : 379
‹ crédits : baobei.
‹ dialogues : feldspar (design foncé), burlywood (design clair).


‹ âge : 17
‹ occupation : en septième année au CEPAS et apprenti dans la Cour de Justice.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1997 et 2004.
‹ gallions (ʛ) : 694
Voir le profil de l'utilisateur
scénario pris:
 

• • •

You know how they see us? As a bunch of irrelevant kids, playing pretend. this is our problem, and if we don't solve it, that means they're right.


Dernière édition par Damian Rhee le Jeu 24 Nov 2016 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 10/10/2016
‹ messages : 379
‹ crédits : baobei.
‹ dialogues : feldspar (design foncé), burlywood (design clair).


‹ âge : 17
‹ occupation : en septième année au CEPAS et apprenti dans la Cour de Justice.
‹ maison : Serpentard
‹ scolarité : 1997 et 2004.
‹ gallions (ʛ) : 694
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Rhee feat.  kim taehyung • credit : tumblr
❝ We're running in circles again ❞Groupe : wizard

☇ surnom(s) ; Minki de son prénom coréen, et comme ses frères, il a adopté Mika en prénom usuel pour éviter les erreurs de prononciation ; le surnom Mickey lui a été donné dès l'enfance par Damian (âgé de deux ans seulement) qui avait du mal à prononcer son prénom.
☇ naissance ; 1983, à Ste-Mangouste.
☇ ascendance; sang-mêlé.
☇ métier ; étudiant en 2ème année en arts visuels au WADA (Wizarding Academy of Dramatic Art).
☇ camp ; Moderniste, maintenant que les Rhee se sont débarrassés de leur affiliation au gouvernement, en prétendant avoir été des victimes forcées de collaborer, Mickey se permet d'être plus en raccord avec ses opinions personnelles.
☇ réputation ; Populaire à l'école autant que sur MSN, Mickey a les bonnes blagues sous la manche, un humour à différents niveaux mais surtout, il est connu pour son art. Si différent du Mickey que tous connaissent, si crève-cœur du Mickey habituellement joyeux ; il se livre entièrement dans ses peintures, ses défauts et ses qualités, toutes ses imperfections et toutes ses peines.
☇ état civil ; Veuf, il s'est marié très jeune avec Blue mais l'a perdue, tôt, très tôt ; elle était sa plus grande source de joie mais à présent elle est devenue sa plus grande peine.
☇ rang social ; Civil, il ne s'est pas mêlé aux remous de la guerre mais il participe aux manifestations et émeutes des jeunes, dans lesquelles Damian le traîne.
☇ épouvantard ; Le corps en décomposition de Blue.
☇ caractéristiques ; Libre.
☇ patronus ; Au choix, possible qu'il ait appris à en faire à Mahoutokoro.
☇ particularités ; maître de l'eau, d par son héritage coréen ; il accompagne souvent sa famille en Asie pour les rites de sa tribu, tout en retournant à la source secondaire en Angleterre.
☇ animaux ; Au choix, il en a plusieurs, tous stockés dans sa chambre.
☇ risèd ; Blue, toujours Blue, souriante et pétillante comme il se souvient d'elle, comme lorsqu'elle était encore vivante. Blue qui vieillit, à ses côtés, Blue qui lui dit je t'aime sans que ça ne soit la dernière fois ; Blue, juste Blue.
☇ caractère ; loufoque, fumiste, tactile, folâtre, sensible, dynamique, blagueur, attentionné, adepte de l'argot et des injures, tolérant, passionné, aventurier, spontané, arrogant, bon vivant, bruyant, intelligent (ne le montre pas).
devant ses parents : pudique, maîtrisé, faux sourires, respectueux, vocabulaire riche et propre de toutes injures, dogmatique, passe-partout, maniéré, terre à terre, observateur, prudent, un peu prétentieux.
voir la fiche de Damian.

Troisième enfant d’une famille entièrement composée de garçons, Minki a toujours senti qu’il lui manquait le sérieux de Jaeho et l’esprit rebelle de Miran – il se trouvait incomplet, c’est justement cette sensation de ne pas être assez qu’il a développé un blase pratiquement constant durant son enfance. Indifférent, il n’avait aucune idée de ce qu’il allait devenir en grandissant, c’est ce qui l’a poussé à dire « guérisseur » sur un coup de tête, sans même y avoir songé plus en profondeur. Fine, ses parents étaient heureux qu’il envisage quelque de respectable alors il leur fera plaisir. Ça a toujours été comme ça, avec Mickey – de même pour Damian. Devant les parents, ils adoptent une attitude hypocrite pour leur plaire mais dès qu’ils tournent le dos, les garçons retrouvent leurs véritables personnalités. C’est probablement la peur d’être évincé comme leur frère aîné Mylan qui les pousse à l’obéissance et à jouer aux garçons bien élevés devant eux, alors qu'ils ont d'autres ambitions.

Enfant, Mika avait souvent interdiction de jouer avec Mylan, pour éviter que celui-ci ne soit blessé – mis côte à côte ils pouvaient provoquer de véritables catastrophes. Plus tard, ses parents l'ont maintenu éloigné de son frère de peur de l'influence que celui-ci pouvait avoir sur lui. Peu désireux de voir leur troisième fils "mal tourner" sous l'égide du second ou pâtir de la mauvaise réputation de celui-ci, ils ont fait le choix de le scolariser à Mahoutokoro. Il y est entré à 7 ans et, à défaut de pouvoir résider à l'école durant ses trois premières années, il a logé dans un pensionnat extérieur à l'établissement jusqu'à ses 11 ans. Il avait 15 ans lorsque le gouvernement anglais a fait passer le Décret du 7 novembre 98 imposant de passer 6 mois sur le territoire pour deux années passées a l'étranger, sous peine d'être accusé de trahison. Il lui a donc fallu rentrer au Royaume-Uni en fin février 2000, à la fin de sa 9ème année (équivalent de la 6ème année pour les anglais), effectuer l'année de ses ASPIC par correspondance (Vitmagic) tout en effectuant son Apprentissage Orienté à Sainte-Mangouste. Après quoi, il a passé les examens finaux en tant que candidat libre à Poudlard. Ses résultats lui ont permis d'être accepté à l'hôpital en tant qu'élève stagiaire.

Apprenti au service des virus et microbes magiques durant son AO (2000), Mika y subit le surmenage de son futur poste de guérisseur. C’est prestigieux pour ses parents : avec un métier pareil, il pourra aider à redorer le blason familial entaché par son frère aîné quelques années auparavant ; ce n’est pas par réelle passion qu’il s’est lancé dans cette voie mais c’était le premier choix par défaut que ses parents avaient validé. Obéissant, pas forcément très mauvais, malgré une tendance à être maladroit, Mickey faisait du bon boulot ; élève moyen, il n’était ni remarqué pour ses performances ni rabaissé pour ses échecs et ça lui convenait très bien puisqu’on le laissait le plus souvent en paix. Son quotidien pendant plusieurs mois n’avait rien d’extraordinaire, réglé à la minute près, Mickey était enfermé dans une spirale boulot-kimchi-dodo. Jusqu’à ce qu’il rencontre Blue — une jeune patiente de dix-sept ans, atteinte d’une maladie incurable. Si au début leur relation était strictement professionnelle, puisqu’il était l'apprenti guérisseur assigné à lui faire prendre son traitement, les nombreuses discussions partagées avec Blue ont rapidement coloré son propre quotidien.

Sensible et sincèrement touché par le sort de la patiente, Mickey a été un véritable pilier lorsqu’elle a subi les lourds traitements censés lui prolonger la vie — mais effroyablement douloureux. Assez pour lui donner envie de mourir. Mickey a réussi à lui faire oublier, allant jusqu'à lui crier dessus lorsqu'elle l'a supplié de l'euthanasier. Tu ne peux pas demander ça, répétait-il constamment, mais l'état général de Blue ne cessait d’empirer. Sincère ; il était sincère avec Blue, sincère dans ses sentiments, sincère dans ses émotions à fleur de peau : il l'aimait. Parce qu’elle restait souriante et pétillante malgré tout ce que la maladie lui faisait subir, parce qu'elle était passionnante et fascinante et qu'ils pouvaient passer des heures, des nuits entières à discutes sans jamais tarir de sujet à aborder. Le conflit déontologique, Mickey en a souffert ; mais il était trop tard pour faire marche-arrière, il ne pouvait se permettre de lui tourner le dos, d'oublier son existence. Une fois ses ASPICs décrochés, il s'est empressé de demander à l'hôpital s'il pouvait entamer immédiatement son stage. Cette motivation inattendue lui a valu d'être accepté dès juillet 2001 et de retrouver Blue aussi tôt que possible. Le pronostic de vie de Blue était toujours plus court et à mesure qu'elle dépérissait, les traitements devenaient plus intensifs, plus drainants, à la demande de sa famille. Élan de désespoir, acharnement thérapeutique dont elle souffrait terriblement. Mika l’a épousée, là, sur son lit d’hôpital. Pour la soustraire aux demandes irrationnelles de ses parents, pour l'arracher à ce lit trop froid, à ces murs blancs. Pour lui offrir, en guise d'adieu, les plus beaux couchers de soleil ; pour lui permettre de voir de voir le ciel. Leur lune de miel, trip à travers le Royaume-Unis, n'était autre que l'accomplissement du souhait qu'elle avait formulé, de son désir de mourir libre, éblouie par des paysages sublimes plutôt que par le son des sorts et des machines raccrochant son cœur épuisé à son corps en lambeaux.

Il a douté. Il a eu peur, il a été terrifié. Toutes ces nuits où l'état de Blue semblait empirer, toutes ces heures passées à son chevet, à la bercer de sa voix grave, à forcer un sourire et un calme qu'il n'éprouvait pas, à éponger son front trempé de sueur, à lui murmurer que tout allait bien tandis qu'elle crachait des flots de sang. Tous ces jours à rejeter les lettres paniquées des parents Rhee, à refuser de lire leurs mises en garde. Rentre immédiatement et ramène cette fille à l'hôpital, sa famille menace de porter plainte ! Tu as seulement dix-huit ans, tu as le temps de trouver quelqu'un d'autre ! Il ne voyait que Blue, Blue et son sourire, Blue paisible enfin. Blue à l'agonie. Dans la panique Mika est allé jusqu'à contacter son mentor. Pour être sûr — pour que quelqu'un lui dise qu'il avait fait le bon choix. Il a demandé s'il y avait la moindre chance pour qu'elle survive, s'il avait eu tort de l'emmener, et les mots du guérisseur l'ont apaisé autant qu'ils l'ont désespéré. « Il n'y avait aucun espoir de rémission. Je ne devrais pas t'encourager et ce sont tes chances de faire carrière que tu mets en jeu, mais si j'avais une fille... j'aurais souhaité qu'elle tombe sur quelqu'un comme toi. » C'est ce qui lui a donné la force d'endurer ce cauchemar. Lorsque Blue a rendu son dernier souffle, Mika a littéralement disparu. Aucune apparition, aucune nouvelle, deux mois durant. Puis il est rentré à Londres, sa bague accrochée à une chaîne à son cou et, sur les lèvres, son sourire tranquille, habituel, comme si de rien n'était. On l'a informé que son mentor avait convaincu la famille de ne pas lui en vouloir, il a poliment remercié, puis il a raccroché la blouse et la médicomagie. Pour la première fois de sa vie, il est resté inflexible face à la fureur de ses parents. Pour la première fois de sa vie, il a assumé sa véritable orientation : l'Art.

Blue, sujet tabou. Mika n'en parle pas, jamais. Il a intégré le SAWL Center, plus précisément le WADA, en arts visuels. À l’école, on le sous-estime beaucoup car il passe plus de temps à se montrer loufoque et fumiste mais c’est un trait qu’il cultive depuis qu’il est petit ; intelligent, Mickey l’est, mais il est beaucoup plus réservé qu’il ne le montre. Dépeint comme le pitre aux mille amis et qui organise les meilleures soirées à l’école mais on ne s’rend pas compte que l’humour et les conneries, c’est sa façon d’ériger des barrières protectrices autour de son âme. Vulnérable et à fleur de peau, Blue ne quitte pas son esprit malgré les années, elle est sa première vulnérabilité et celle qui lui cause encore aujourd’hui un pincement au cœur. Son art, justement, est une façon d’expier ses peines, ses peintures sont pleines d'émotions – beaucoup trop parfois, tant il livre son âme dans ses tableaux, lui causant un perfectionnisme qui le pousse à s’isoler du monde jusqu’à réussir le tableau parfait. Il est plus souvent jovial que torturé mais lorsqu’on le laisse trop longtemps avec ses pinceaux et ses toiles, il replonge surtout parce qu’il voit le visage de Blue partout.

La chambre de son domicile familial est un véritable zoo. Sauf que ses parents n’ont toujours pas détecté tous les animaux qu’il possède, ayant développé de bonnes tactiques pour les cacher en plein moment de panique. Il a un attachement particulier pour les animaux, ceux qui n’ont pas de famille, qui sont blessés, seuls au monde. Ça lui rappelle Blue qui rêvait d’ouvrir un refuge pour les animaux et les créatures errants. Il les secoure et leur porte les premiers soins, quitte à dépenser les gallions de son compte bancaire pour les emmener chez le vétérimage. Il se démène également pour leur trouver un foyer, quitte à faire le tour de ses connaissances ou à chercher dans les petites annonces les familles stables qui pourraient leur offrir tout l’amour du monde. Et quand il ne trouve pas de foyer dans les temps, il contacte le refuge de Londres pour un placement temporaire mais continue tout de même à militer pour trouver un foyer.



Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •

You know how they see us? As a bunch of irrelevant kids, playing pretend. this is our problem, and if we don't solve it, that means they're right.
Revenir en haut Aller en bas

FONDA • tomorrow's a mystery
avatar
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 1551
‹ crédits : Heresy.
‹ âge : 100000
‹ occupation : Big Brother.
‹ gallions (ʛ) : 3260
‹ réputation : je sais tout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com
scénario validé et disponible
Revenir en haut Aller en bas

WIZARD • always the first casuality
avatar
‹ inscription : 01/12/2016
‹ messages : 353
‹ crédits : heresy.
‹ dialogues : teal.
‹ liens utiles : draco malfoy w/ lucky blue smith ; ginevra weasley w/ holland roden ; alicia spinnet w/ zoe kravitz ; calixe Davis w/ jennie kim ; ardal ollivander w/ matthew daddario ; indiana alderton w/ nicola peltz ; heath ravka w/ im jaebum ; even li w/ jeon jungkook.

‹ âge : 27
‹ occupation : chef cuisinier.
‹ maison : Poufsouffle
‹ scolarité : 88 et 95.
‹ baguette : est taillée dans 29,7cm de bois de charme et renferme un cœur de licorne.
‹ gallions (ʛ) : 1015
‹ réputation : j'ai quitté l'Angleterre après avoir décroché mes ASPICs pour ne rentrer de France qu'en 98, après avoir récupéré mon statut de Sorcier Britannique, temporairement perdu à cause du décret concernant les séjours de longue durée à l'étranger. Une blessure au genou m'a épargné de participer à la guerre. J'ai travaillé à l'Elysea (gastronomie française) à mon retour, mais les difficultés économiques des sorciers au terme de la guerre et les procès contre l'ancienne clientèle (mangemorts et élite) mettent le restaurant en faillite et en provoqueront probablement la fermeture.
‹ particularité : géokinésiste, du fait de mes racines nivkhes (indigènes de russie ayant longtemps subi l'occupation japonaise). Mais j'ai perdu mon père à 14 ans et mon apprentissage est resté incomplet — relativement instinctif et peu utilisé.
‹ faits : ma mère, française naturalisée britannique, est une ancienne Oubliator, hospitalisée à Janus Thickey à cause de de graves séquelles dues à son métier. • mon frère cadet, Aspen, a été adopté juste avant mon départ, mais a été officiellement déclaré né-moldu selon le statut de sang de ses parents adoptifs. La famille a été décimée durant la guerre et il s'est retrouvé à la rue. Je tente de renouer le contact avec lui, en dépit des griefs qui nous séparent depuis que je suis parti en le laissant derrière. • uc. • • • • •
‹ résidence : dans un immeuble récent du Chemin de Traverse.
Voir le profil de l'utilisateur
scénar pris kr

• • •


- memories crumbling like dried leaves. -

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(FAMILY) ENTOURAGE DE DAMIAN RHEE 0/2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (FAMILY) ENTOURAGE DE DAMIAN RHEE 0/2
» (FAMILY) ENTOURAGE DE DRACO MALFOY 1/1
» (FAMILY) ENTOURAGE DE BLAISE ZABINI 0/3
» (FAMILY) ENTOURAGE DE MAFALDA WEASLEY 3/3
» commandes dessins - Damian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ This is the night ”
ashes, ashes, time to go down
 :: Adoption; move like a hairy troll :: Scénarios familiaux :: Familles prises
-