Partagez | .

sujet; (DÉBUT JUILLET 2003) HELVAR² † after all these years.

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : dispo.
‹ inscription : 27/08/2016
‹ messages : 434
‹ crédits : shiya.
‹ dialogues : sandybrown (design foncé), darkgoldenrod (design clair).


‹ liens utiles :
fiche » RUN BOY RUN
marcus » ex-ff, prisoner mylan » angry & hungry midget shin » or is it nazir? salvatore » ff beater & international asshole sirius » the mighty godfather elliott » just another asshole fred » the lost twin.
‹ âge : 25 ans.
‹ occupation : il s'occupe de James à Storm's End et rattrape tout ce qu'il a manqué en n'allant pas à Poudlard avec les habitants du cottage.
‹ maison : il n'est jamais allé à Poudlard.
‹ gallions (ʛ) : 975
‹ réputation : il est le filleul de la Ministre qui a subitement fait une réapparition après la guerre.
‹ particularité : un loup-garou, il a été mordu quand il avait dix ans.
‹ résidence : Storm's End.
‹ patronus : rien du tout, il n'a jamais appris à en faire un.
‹ épouvantard : James en train de rire avec ce type qui a tué Sarah.
‹ risèd : probablement lui, en uniforme d'élève de Poudlard.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5023-rohan-stand-by-me
angus helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
« Helvar, you said ? » fait la blonde – Amelia, elle a dit s’appeler. Elle est humaine mais il ne sait pas trop pourquoi, il hoche tranquillement la tête plutôt que de lui grogner après. Ça a probablement à voir avec son odeur, elle sent bon pour une humaine. « That’s… » Elle écarquille les yeux et quand elle pose à nouveau son regard sur lui, c’est comme si elle le reconnaissait. Pourtant, Rohan est sûr qu’il ne l’a jamais vue avant, il s’en souviendrait, il n’aurait pas oublié son odeur, de ça il en est certain. Alors il fronce les sourcils et penche légèrement la tête sur le côté, intrigué. « How old are you ? » « 24. » Ça, il s’en rappelle bien, parce que James lui a fait compter et l’a poussé à se rappeler de sa date de naissance, sa vraie date de naissance, le 28 décembre 1978, pas celle que Claevis avait décidée pour lui. « You—you’re him ! » s’exclame-t-elle brusquement en se levant d’un bond et là, il ne comprend vraiment plus rien. « Your uncle’s at Hogwarts, » déclare-t-elle et les sourcils de Rohan se froncent encore plus si possible. Il n’a pas d’oncle. Il avait Claevis, Morgana, la Meute, mais il n’a pas d’oncle, il n’a jamais— « Angus, he’s been loo-- » Il ne l’entend plus.

yule 1985 ;


« SOMEONE ANSWERS THE DOOR ! » s’exclame Maman, prisonnière de sa cuisine et bataillant pour que le repas de Noël soit parfait. Ellie l’aide et Simon est avec Papa, ils décorent la table. Enfin, le petit dernier de la famille jette des poignées entières de paillettes un peu partout, tandis que leur père rectifie le tir d’un coup de baguette avec un grand sourire. Alors c’est Rohan qui s’y colle, lâche les serviettes qu’il était en train de plier soigneusement et se précipite vers la porte pour l’ouvrir. Le froid glacial qui règne dehors lui gifle les joues et lui tire un frisson. Il y a même un peu de neige qui entre mais il n’a pas le temps de voir quoi que ce soit que déjà, on le soulève dans les airs. Ça lui permet de savoir tout de suite qui c’est et un petit cri joyeux lui échappe, reflétant le sourire immense que son oncle lui adresse. « Merry Christmas, dear family ! » beugle-t-il avant de reposer Rohan sur ses deux pieds, non sans lui ébouriffer les cheveux comme il le fait toujours. Ellie et Simon ne tardent pas à laisser tomber leurs affaires pour se précipiter vers Angus et lui offrir le câlin auquel il a droit à chaque fois qu’il passe à la maison.
Ils se sont vus dans la journée au Ministère, mais ça n’empêche pas Papa d’emprisonner Angus dans une étreinte digne d’un ours en lui tapant le dos de son énorme main. Ils sont tellement différents, tous les deux. C’est parce que Papa a pris de leur père, alors que Gus ressemble beaucoup plus à Mamie. Quand Ellie est tellement casse-pieds que Rohan souhaiterait ne pas avoir de grande sœur, Oncle Gus lui rappelle que c’était pareil pour lui et Papa et qu’aujourd’hui, ils s’entendent super bien.

C’est là que le garçon lui dit que c’est impossible, parce que Ellie est une fille et ça fait beaucoup rire son oncle. « Where’s my favourite sister-in-law ? » demande Gus après avoir terminé sa tournée de câlins et de cheveux ébourriffés – ce qui n’a pas manqué de faire criser Ellie parce que Maman a mis des plombes à la coiffer ! - pour se diriger vers la cuisine. Maman apparaît, les mains sur les hanches, un sourcil arqué. « That’s because you only have one sister-in-law, Gus, » réplique-t-elle mais elle ne tarde pas à sourire. Angus lâche un gros rire, celui qui comme Papa, ressemble plus à un aboiement qu’autre chose. « You’re still my favourite, » déclare-t-il avant de déposer un baiser sur la joue d’Alison. « Alright, so what are we-- »




« Rohan ? » fait la voix inquiète d’Amelia et le jeune homme secoue la tête. « Sorry, what ? » balbutie-t-il en levant les yeux vers elle. La sorcière le regarde un moment sans rien dire, les sourcils froncés. « I said, he’s supposed to come this afternoon, to bring some Wolfsbane Potion from Hogwarts, » répète-t-elle et Rohan ne sait pas quoi répondre. Il a un oncle. Il y avait Papa, Maman, Ellie, Simon, mais ils sont tous morts. Pas Angus. Il ne se souvient pas de son visage. Son oncle, c’est le frère de son père, alors il tente de visualiser les traits flous dont il se souvient encore de lui, mais ça ne colle pas. Il n’est même pas certain d’avoir les bons visages en tête quand il pense à sa famille. Il a toujours peur de confondre avec des loups de la Meute. La dernière fois qu’il a vu Angus, il devait avoir dix ou onze ans, avant Claevis. Il se souvient à peine du gosse qu’il était, mais c’est la seule image de lui que son oncle doit encore avoir.
Tout ce que Rohan sait, c’est qu’il n’est plus ce gamin depuis longtemps et il n’est pas certain de vouloir montrer à quelqu’un d’avant ce qu’il est devenu. « He’s been looking for you for years, » dit Amelia et le blond a presque envie de lui demander pourquoi il ne l’a pas trouvé, dans ce cas. Mais c’est injuste, non ? Quelque chose lui dit que c’est injuste. « Alright, I— I guess I’ll see him, then, » murmure-t-il finalement.




Il est sorti courir. Puis il a coupé du bois pendant des heures en plein soleil et maintenant, il met les bûches à l’abri. Rohan a besoin de faire quelque chose pour ne pas penser à celui qui est censé venir à Storm’s End d’une minute à l’autre. Mais il n’arrive pas à faire passer la boule qui lui noue la gorge et ses mains tremblent maintenant qu’il ne les occupe plus avec la précision que requiert le maniement d’une hache. Il a envie d’aller se perdre dans les bois, pour ne pas risquer de le croiser. Mais il sait qu’Amelia serait très déçue, et il n’a pas envie de ça. He’s been looking for you for years. Ce n’est pas qu’il n’y croit pas. C’est juste que… pourquoi ne l’a-t-il plus jamais revu, dans ce cas ? Il a passé huit ans au même endroit, avec la Meute, il n’était pas si difficile que ça à trouver, si ? S’il l’a tant cherché, pourquoi c’est Claevis qu’il voit à chaque fois qu’il veut penser à sa famille ? Un craquement sonore retentit et le fait sursauter. Ses bras se resserrent autour de la pile de bois qu’il était en train de mettre sous l’abri et Rohan se retourne, pour faire face à un homme qui a un sac sur l’épaule.

Non, pas un homme.
Une moitié de Loup.

Rohan n’en avait jamais rencontré avant Elijah. Parce que les Moitiés de Loup, ça n’a aucun sens, les Inachevés n’ont jamais rejoint la Meute.
Il sent comme Elijah.
CLAEVIS.

Un frisson parcourt l’échine du blond, ses cheveux se dressent dans sa nuque.

Il se cramponne à son bois, hypnotisé par ce visage qu’il connaît sans reconnaître.  

• • •


Screaming in the dark, I howl when we're apart


Dernière édition par Rohan Helvar le Dim 22 Jan 2017 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 27/09/2016
‹ messages : 360
‹ crédits : ♠Moony.
‹ dialogues : #DF6D14


‹ liens utiles :
‹ âge : 46 ans
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1969 et 1976.
‹ gallions (ʛ) : 1228
‹ réputation : Je suis taciturne et renfermé depuis le massacre de ma famille. Il m'arrive aussi d'être irascible.
‹ faits : Avant de perdre ma famille j'étais d'un caractère jovial et insouciant, j'étais sociable. Depuis je suis renfermé et ne pense qu'au but que je me suis fixé de retrouver mon neveu. Je suis un semi-loup depuis mon affrontement avec Claevis le Geri des Thurisaz. J'ai passé 2 ans à Azkaban de début 1999 jusqu'au 30 janvier 2001, date à laquelle il accepte l'offre du Ministère et devient un rebut. Je suis libéré par les Insurgés lors de l'exécution publique et ait depuis rejoint la rébellion.
‹ épouvantard : Mon neveu, Rohan, mort.
‹ risèd : Moi, heureux, entouré de toute ma famille
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • POUDLARD
Angus ouvrit la porte de la classe dans laquelle il donnait ses cours de sortilèges lorsqu’il ne partait pas en mission et retourna à son bureau contre lequel il s’appuya. Il regarda ses élèves entrer les uns après les autres et s’installer.

Aujourd’hui, il faisait cours aux adultes. Ils avaient mis en place des cours de remise à niveau pour les adultes, notamment ceux qui  avaient fait partie des Rebuts et n’avaient pas pu pratiquer. Angus lui-même avait eu du mal à s’y remettre après sa libération et convalescence, mais les sortilèges étaient sa matière de prédilection et cela lui était revenu presque naturellement. Les connaissances étaient toujours là, intactes, c’était la pratique qu’il lui avait fallu retravailler.

Il se décolla du bureau quand tous furent installés et tapa dans ses mains. [color:3478=df6d14]« Ok everyone ! Stand up ! We’re going to practice today ! Gather on this side. » Les élèves se relevèrent et se rassemblèrent sur le côté. D’un mouvement de baguette, il repoussa les tables et les chaises sur le côté et installa des mannequins d’entrainement.

Il se tourna ensuite vers ses élèves. « Like I said, you’re gonna practice. We’re going to see if you remember correctly the pronunciations and wand movements. Place yourself in front of a dummy and begin. I’ll come see you to correct you. »

Les sorts commencèrent à fuser et Angus se perdit dans l’observation des rayons multicolores des sorts lancés.

1983 ;


Angus souriait de toutes ses dents en voyant l’air émerveillé de ses neveux et de sa nièce devant de simples étincelles qu’il venait de faire sortir de sa baguette. Il en projeta d’autres d’une autre couleur et recommença jusqu’à avoir un petit nuage d’étincelles multicolores qui leur retombait lentement dessus et disparaissait avant de les toucher. Il rit face à l’excitation toute enfantine d’Ellie, Rohan et Simon. Ce dernier, âgé de seulement deux ans souriait et applaudissait en babillant.

« Unca Angus ! Unca Angus ! Do the birds ! » il se pencha vers Rohan et lui ébouriffa les cheveux avant de tourner son regard vers Eleanor et Simon. « Wanna see the birds too, you two ? » Eleanor hocha la tête avec enthousiasme, tandis que Simon se contenta de continuer à babiller joyeusement. « Alright ! Ready ? » Il laissa passer une seconde pour le suspens puis lança son sort. « Avis. » Une nuée de petits oiseaux apparut dans un bang et un nuage de fumée.
Les rires des enfants emplirent la pièce alors qu’Alison y entrait. Angus tourna la tête vers elle en l’entendant, laissant les enfants s’amuser à essayer d’attraper les oiseaux. Elle tapota son poignet pour lui signaler qu’il était l’heure. Il hocha la tête et reporta son attention sur ses neveux et nièce. « Sorry kiddos, but show’s over ! » Il put lire la déception sur le visage d’Ellie et Rohan. « Come on, Unca Angus ! Just another one ! » Angus se retourna vers Alison avec un regard de chiot battu. Celle-ci roula des yeux mais donna son accord, plus amusée qu’autre chose. Il se pencha vers les enfants. « Okay, just this one ! And you promise me to be good to your mother and go to bed after that ! » Il se releva et brandit sa baguette. « And then there was light ! » dit-il d’une voix grave. « Lumos ! » « Ouaaah ! » Il éteignit son sort après une minute ou deux, sous les exclamations déçues d’Ellie et Rohan.

« Come on brats ! You promised ! Off to bed you three ! » Il prit Simon dans ses bras et l’embrassa avant de le passer à sa mère. Il s’agenouilla face à Rohan et Eleanor et ouvrit grand les bras. Ils s’y précipitèrent et le serrèrent dans leurs bras. « Bye Unca Angus ! » « Bye, Uncle ! Il ébouriffa les cheveux de Rohan et embrassa Eleanor. Il les poussa ensuite vers leur mère. Il les regarda sortir de la pièce un petit sourire aux lèvres et partit rejoindre Douglas.




Angus revint à la réalité et passa auprès de ses élèves, corrigeant leurs erreurs. Cela continua pendant une heure puis il mit fin au cours. Il ferma la porte derrière le dernier de ses élèves à sortir et se dirigea vers l’infirmerie.

Aujourd’hui, il était aussi de « corvée de loups », comme il l’appelait. Il était chargé de livrer les potions Tue-Loup du mois aux loups de Storm’s End. Il récupéra le sac contenant les fioles auprès de Susan et appela un elfe de maison pour sortir des protections du château.




Une fois dehors, il ne perdit pas de temps et transplana directement. Pour se retrouver face à un grand blond en train de ranger du bois. Il ne le connaissait pas celui-là. Il devait être tout nouveau à Storm’s End. Il capta son odeur d’une petite inspiration et fronça les sourcils. Il pouvait sentir Claevis sur lui. Il avait beau savoir que les loups de Storm’s End n’étaient pas méchants – enfin tout était relatif ; Au moins ils n’étaient pas comme ceux de la meute Thurisaz –, il ne pouvait pas s’empêcher d’être méfiant.

Et il semblait que le blond le soit aussi, s’il en croyait le resserrement de la prise qu’il avait sur le bois qu’il transportait. « Hello… I never saw you here before. Are you new at Storm’s End ? » Le blond ne réagit pas et ne lui répondit pas. Il se demanda s’il avait dit ou fait quelque chose qu’il ne fallait pas ou si c’était juste que sa tête ne lui revenait pas. Il réajusta nerveusement la bretelle de son sac sur son épaule. « My name’s Angus ! » « …Rohan. » répondit-il d’une voix basse après quelques secondes.

Angus se figea et ses yeux s’écarquillèrent. Non ! Impossible ! Ça ne pouvait pas être aussi facile… Après quatorze ans de recherches. Combien de Rohan pouvait-il exister au Royaume-Uni actuellement. Surtout de cet âge. Il fallait qu’il sache ! Il fallait qu’il s’en assure. « R-Rohan who ? » Voyant que le jeune homme ne lui répondait pas il continua, sa voix devenant plus forte au fur et à mesure qu’il parlait. « Rohan who ? What’s your surname ?! » Rohan se retourna et alla ranger le bois qu’il portait. Angus le suivit précipitamment. Il posa ses mains sur ses épaules et le regarda dans les yeux. « Please ! I need to know ! What’s your surname ?! » Il se fichait d’avoir l’air implorant et faible, mais il devait savoir si ce jeune homme était bien son neveu. Savoir si les quatorze dernières années de sa vie n’avait pas été perdues dans des recherches inutiles.

Il le vit soupirer. « Helvar… My name’s Rohan Helvar… » Angus porta sa main à sa bouche alors qu’un sanglot étranglé sortait de sa gorge et que les larmes lui montaient aux yeux. Il avança une main tremblante vers le visage de Rohan – son Rohan, son neveu et filleul – comme pour se convaincre que tout ça était réel et qu’il ne rêvait pas. Qu’il l’avait enfin retrouvé. Il passa ses bras autour du cou de Rohan et le serra dans ses bras et se mit à pleurer comme il n’avait plus pleuré depuis le meurtre de presque toute sa famille.
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : dispo.
‹ inscription : 27/08/2016
‹ messages : 434
‹ crédits : shiya.
‹ dialogues : sandybrown (design foncé), darkgoldenrod (design clair).


‹ liens utiles :
fiche » RUN BOY RUN
marcus » ex-ff, prisoner mylan » angry & hungry midget shin » or is it nazir? salvatore » ff beater & international asshole sirius » the mighty godfather elliott » just another asshole fred » the lost twin.
‹ âge : 25 ans.
‹ occupation : il s'occupe de James à Storm's End et rattrape tout ce qu'il a manqué en n'allant pas à Poudlard avec les habitants du cottage.
‹ maison : il n'est jamais allé à Poudlard.
‹ gallions (ʛ) : 975
‹ réputation : il est le filleul de la Ministre qui a subitement fait une réapparition après la guerre.
‹ particularité : un loup-garou, il a été mordu quand il avait dix ans.
‹ résidence : Storm's End.
‹ patronus : rien du tout, il n'a jamais appris à en faire un.
‹ épouvantard : James en train de rire avec ce type qui a tué Sarah.
‹ risèd : probablement lui, en uniforme d'élève de Poudlard.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5023-rohan-stand-by-me
angus helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
La moitié de loup s’approche de lui et Rohan a un léger mouvement de recul, s’agrippe à son bois et serre les dents. Il n’aime pas percevoir l’emprise de Claevis sur quelqu’un qu’il ne connaît pas. Parce qu’il a à la fois envie de s’en éloigner le plus possible et de s’en approcher pour se sentir à la maison. Il peut sentir l’odeur des potions que l’Inachevé transporte dans son sac jusqu’ici et c’est ça aussi qui le pousse à se reculer. Parce qu’il déteste cette chose rien qu’à l’odeur et parce qu’il a fait le lien entre le type devant lui, et l’oncle dont Amelia lui a parlé un peu plus tôt. Mais il ne le connaît pas. Il a beau le dévisager, l’observer minutieusement, il ne connaît pas cet homme. Est-ce qu’Amelia s’est trompée ? Peut-être que ce n’est pas le même Rohan, pas le même Angus, peut-être qu’il s’est imaginé connaître ce nom parce que maintenant qu’il n’a plus Claevis, son autre famille lui manque. Il ne sait plus. Il ne sait plus qui il est. Peut-être qu’Helvar, c’est juste un nom de famille qu’il a entendu une fois et il confond tout, comme il confond le visage de Clae avec celui de son père.

1990 ;


Claevis ne l’appelle jamais par son prénom. C’est pup quand il est content de lui et boy quand il le déçoit. Les autres font pareil et il a beau leur répéter qu’il n’est ni l’un ni l’autre, qui s’appelle Rohan, tout ce qu’ils font c’est rire. Lui ne trouve pas ça drôle. Lui, il se rend compte qu’il a déjà oublié le son de la voix de sa mère et il a envie de pleurer. Alors tous les soirs, il se répète la même chose. My name is Rohan. Rohan Helvar. My mom used to call me Ronnie and she had the most beautiful smile, the most beautiful eyes and the most beautiful hair. I hav—had, a sister, Eleanor, but everyone called her Ellie, and a lil’brother, Simon, we just called him Simon. And I had a dad, and he was strong and tall and I thought he was invincible, but he was not, because Claevis killed him. He killed them all. So I’ll get bigger, and stronger, and I’ll kill him.




« Hello… I never saw you here before. Are you new at Storm’s End ? » Un frisson parcourt son échine et Rohan ne répond pas. Il ne peut pas répondre. Amelia s’est trompée. Il n’a pas d’oncle, il n’a plus personne. Ils sont tous morts, c’est pour ça qu’il les a oubliés, c’est pour ça qu’il s’est raccroché à Claevis et Morgana, c’est pour ça qu’il a accepté d’oublier l’humain, son désir de vengeance, c’est parce qu’ils sont tous morts qu’il a accepté de tuer à son tour. Il n’a pas eu le choix, parce que personne pouvait venir le sauver et s’il avait un oncle, si ce fameux Angus l’avait vraiment cherché tout ce temps, il l’aurait forcément retrouvé mais c’est Clae qui l’a élevé, c’est Clae qui lui a tout appris. Comment devenir un vrai loup, comment chasser, se cacher, comment tuer, rapidement ou en prenant son temps. Il n’a pas accepté tout ça pour rien. Il n’a pas oublié pour rien.
Il n’a pas d’oncle, encore moins un oncle qui se trouve ici depuis Merlin sait quand, à distribuer des saloperies de potions, alors que lui fuyait les Rafleurs. Il n’y a jamais eu personne pour le sauver, ni pour sauver Sarah et James, il est seul, SEUL, SEUL.


1991 ;


My name is Rohan. Rohan Helvar. I had a mom, she was beautiful. I had a sister, and a brother. A dad, too, he was tall, I think. I thought he was invincible, but he was not, he was weak, because he let Claevis kill him, and mom, and my sister and my brother. He was too weak to do anything and I won’t be weak, I can’t be weak.




« My name’s Angus ! » Ce nom lui dit définitivement quelque chose, mais il l’a probablement inventé. Ou alors, quelqu’un dans la Meute s’appelait Angus ? Il ne sait plus. Le blond déglutit avec difficultés et enfin, il arrive à ouvrir la bouche pour articuler : « Rohan. » Il est sûr de ça, au moins. Il s’appelle Rohan, c’est la seule chose dont il est certain à cent pourcent. Et il n’ose pas regarder l’Inachevé qu’il ne connaît pas, il n’ose pas lever les yeux vers lui, il a juste envie de s’en aller, de courir le plus loin possible d’ici et de ne plus jamais revenir.

1993 ;


My name is Rohan, but Claevis calls me ‘pup’. I like it, it means he’s proud of me and I want Clae to be proud of me. I know I had a family before the Pack, but I don’t really remember them. I think my mother smiled a lot, and my father was tall and strong. Well, not strong enough, obviously. Claevis says I’m getting strong, and I’ll be tall when I’m done growing up. I’ll be stronger than Clae and he’ll be so proud, so, so proud.




« R-Rohan who ? » balbutie la moitié de loup et Rohan serre les dents. Il n’aime pas la direction que prend cette conversation. « Rohan who ? What’s your surname ? » Il grogne quand le ton de l’autre s’élève et lui tourne le dos pour aller mettre le bois qu’il porte toujours à l’abri. Mais des bruits de pas l’alertent que l’homme le suit et son poil se hérisse, son cœur se met à battre plus vite. Quand des mains agrippent ses épaules pour le forcer à se retourner, c’est un véritable grondement qui monte de la gorge de Rohan, qui déteste qu’on envahisse ainsi son espace vital. « Please ! I need to know ! What’s your surname ?! » le supplie l’Inachevé et tout ce que le blond veut, c’est qu’il le lâche, qu’il recule, qu’il s’en aille, loin, le plus loin possible.
Alors il soupire et marmonne « Helvar… » Ça doit être ça. C’est forcément ça. Il ne s’est pas accroché à ce nom pendant tout ce temps pour rien, pas vrai ? « My name’s Rohan Helvar. »

I had a mom and she had blond hair like me and I can’t remember, but I think she was beautiful. I had a sister and she was annoying, a brother and he was… I don’t know, smaller. I had a dad, he was huge, and strong, but Claevis was stronger so I lost them all. I know I loved them, but I can’t remember them and then, I had Clae, and Morgana, and the Pack, but they never were mine, I was theirs but they didn’t want me. And then I had James and Sarah, and they were mine, and they wanted me and I wanted them, but I lost them too.

Un hoquet, un sanglot. L’odeur salée des larmes. Une paume chaude se pose sur sa joue et encore une fois, Rohan a un mouvement de recul et il veut gronder, rappeler à l’autre qu’ils ne se connaissent pas et qu’il ne peut pas s’approcher ainsi et—des bras l’entourent, le serrent fort, trop fort, et les larmes mouillent son t-shirt et c’est désagréable et—

I had an uncle. I had an uncle and I called him Gus and he was cool and funny and he— he’s still alive and he never found me and I was still alone and James and Sarah died too and he still didn’t find me.

Il n’arrive plus à respirer, alors il repousse brusquement l’Inachevé, accompagne son geste d’un grondement sourd pour lui faire comprendre qu’il n’a pas intérêt à s’approcher de lui à nouveau. Il se redresse, parce qu’il veut lui faire comprendre qu’il n’est pas faible et qu’il se défendra s’il le faut, mais il n’arrive toujours pas à respirer, même maintenant qu’il l’a lâché.

Alors il chancelle, s’écarte de quelques pas et lève une main tremblante. « Ye don’t—I don’t know ye. I don’t know ye, and ye don’t know me, and ye can’t just-- » Sa voix se brise, il est pâle et il a l’air perdu. « Who—who are ye, ye can’t—Ye can’t be… YE CAN’T BE ! » hurle-t-il avec rage. Il n’a plus personne, plus personne, plus personne et c’est mieux comme ça. Les visages des souvenirs restent flous, les sourires qu’il imagine ne s’effacent pas et personne ne voit ce qu’il est devenu.

Il n’a pas d’oncle. 

• • •


Screaming in the dark, I howl when we're apart


Dernière édition par Rohan Helvar le Dim 22 Jan 2017 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 27/09/2016
‹ messages : 360
‹ crédits : ♠Moony.
‹ dialogues : #DF6D14


‹ liens utiles :
‹ âge : 46 ans
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1969 et 1976.
‹ gallions (ʛ) : 1228
‹ réputation : Je suis taciturne et renfermé depuis le massacre de ma famille. Il m'arrive aussi d'être irascible.
‹ faits : Avant de perdre ma famille j'étais d'un caractère jovial et insouciant, j'étais sociable. Depuis je suis renfermé et ne pense qu'au but que je me suis fixé de retrouver mon neveu. Je suis un semi-loup depuis mon affrontement avec Claevis le Geri des Thurisaz. J'ai passé 2 ans à Azkaban de début 1999 jusqu'au 30 janvier 2001, date à laquelle il accepte l'offre du Ministère et devient un rebut. Je suis libéré par les Insurgés lors de l'exécution publique et ait depuis rejoint la rébellion.
‹ épouvantard : Mon neveu, Rohan, mort.
‹ risèd : Moi, heureux, entouré de toute ma famille
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
Il est là ! Enfin ! Il l’a retrouvé et il peut de nouveau le serrer dans ses bras. Il prend une grande inspiration au milieu de ses sanglots pour capter son odeur. Et puis, tout s’enchaine très rapidement. À peine a-t-il eu le temps de l’odeur de son neveu qu’il se sent repoussé et entend un grondement sourd. Il est si surpris par le mouvement qu’il en tombe en arrière. Il ne comprend pas. Pourquoi Rohan le repousserait-il ? Il lève un regard blessé et interrogateur vers son neveu. Celui-ci s’éloigne de lui maladroitement et lève une main vers lui. « Ye don’t—I don’t know ye. » Angus peut presque entendre son cœur se briser à ces mots. Il secoue la tête violemment. Il refuse ! Il ne veut pas se faire rejeter après toutes ces années. Il ne le supporterait pas.

Il se relève, tremblant, alors que Rohan continue sur sa lancée. « I don’t know ye, and ye don’t know me, and ye can’t just... » Voir Rohan dans cet état de faiblesse le rend malade. Si mal, si perdu. Ses yeux qui n’arrêtent pas de regarder partout sans se concentrer sur quoi que ce soit, comme s’il essayait de comprendre toute cette situation. Ils se posent à nouveau sur lui lorsqu’il reprend la parole. « Who – Who are ye, ye can’t – Ye can’t be… YE CAN’T BE ! » Il a un petit pas de recul sous l’exclamation de son neveu. Jamais il ne l’avait vu comme ça. Toute cette fureur, cette rage, qu’il peut voir ressortir, qu’il doit contenir en lui. Qu’avait-il bien pu lui arriver au cours de ces quatorze longues années ? Comment avait-il pu l’oublier ?

Il leva les mains pour lui montrer qu’il ne lui ferait pas de mal et avança prudemment vers Rohan. Celui-ci se mit à reculer en même temps qu’Angus avançait. « D-Don’t say things like that. It’s me ! Uncle Angus ! Don’t you recognize me ? » Il s’est maintenant arrêté d’avancer. Cela ne sert à rien si Rohan continue de reculer et de le fuir. « Please ! I’m begging you !Try to remember ! » Lui se souvenait. Il se souvenait de bébé Rohan qui n’arrivait pas à prononcer son prénom et l’appelait sans cesse Gus. Surnom qui lui était resté par la suite. Il se souvenait de ces soirs passés à raconter des histoires, à lui, Ellie et Simon. « Don’t you remember all those good moments we spent together ?! You, me, Ellie, Simon an your parents ?! Don’t you remember all the pranks we pull on your big sister or your dad ? We only tried once on your mother… » Il eut un petit rire étranglé en repensant à ce souvenir. La réaction d’Alison ne s’était pas faite attendre et il frissonnait encore rien qu’à la pensée du sort qu’elle lui avait réservé. « You were laughing your head off when she… Punished me… » Il était complètement perdu dans ses souvenirs. Il essayait de se rappeler d’autant de souvenirs joyeux qu’il le pouvait pour les raconter à Rohan et faire en sorte de débloquer sa mémoire.

« Can’t you remember all those times I was showing off to you and your sister and your brother ? All those spells I showed you ? » Il fit une pause. Il releva la tête vers Rohan. Celui-ci fronçait les yeux et avait une main contre son front. Il tenta de poser une nouvelle fois une main sur son épaule mais il la dégagea alors qu’il l’avait à peine posée. Il soupira. Il prit ensuite sa baguette. « Your favorite has always been the Avis spell. You were always asking for « the birds » » dit-il avec un petit sourire nostalgique, alors qu’il effectuait un petit mouvement du poignet et murmurait « Avis. ».

Il regarda le petit groupe d’oiseaux qui s’échappa de sa baguette avec un léger sourire, se rappelant de toutes les fois où il avait lancé ce sort pour faire plaisir à son neveu. Ses yeux pleins d’étoiles à cette démonstration de magie et son air époustouflé. Il ne pouvait pas avoir oublié tous ces moments de bonheur, alors encore une fois il lui demanda, en le regardant droit dans les yeux. « Please, please ! Remember !
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : dispo.
‹ inscription : 27/08/2016
‹ messages : 434
‹ crédits : shiya.
‹ dialogues : sandybrown (design foncé), darkgoldenrod (design clair).


‹ liens utiles :
fiche » RUN BOY RUN
marcus » ex-ff, prisoner mylan » angry & hungry midget shin » or is it nazir? salvatore » ff beater & international asshole sirius » the mighty godfather elliott » just another asshole fred » the lost twin.
‹ âge : 25 ans.
‹ occupation : il s'occupe de James à Storm's End et rattrape tout ce qu'il a manqué en n'allant pas à Poudlard avec les habitants du cottage.
‹ maison : il n'est jamais allé à Poudlard.
‹ gallions (ʛ) : 975
‹ réputation : il est le filleul de la Ministre qui a subitement fait une réapparition après la guerre.
‹ particularité : un loup-garou, il a été mordu quand il avait dix ans.
‹ résidence : Storm's End.
‹ patronus : rien du tout, il n'a jamais appris à en faire un.
‹ épouvantard : James en train de rire avec ce type qui a tué Sarah.
‹ risèd : probablement lui, en uniforme d'élève de Poudlard.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5023-rohan-stand-by-me
angus helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
« D-Don’t say things like that. It’s me ! Uncle Angus ! Don’t you recognize me ? » Non, il ne le reconnaît pas. Il ne sait pas qui est l’Inachevé qui se tient devant lui et ça le terrifie. Parce qu’il semble désespéré, profondément blessé par l’absence de souvenirs de Rohan et ça doit vouloir dire que c’est vrai. Mais il ne veut pas que ce soit vrai. Il ne veut pas que cet homme soit son oncle. Ça implique trop de choses qu’il ne veut pas affronter. « Please ! I’m begging you !Try to remember ! » Il ne bouge même plus, comme figé sur place. Pourtant, il ne veut qu’une chose, fuir le plus loin possible. Mais il n’arrive pas à détacher son regard de la Moitié de Loup, il ne peut que le fixer avec horreur. « Don’t you remember all those good moments we spent together ?! You, me, Ellie, Simon an your parents ?! Don’t you remember all the pranks we pull on your big sister or your dad ? We only tried once on your mother… » Non, non, NON. Non, il ne se souvient pas. NON, IL NE SE SOUVIENT PAS ET C’EST BIEN CA LE PROBLEME. Parce qu’il ne sait pas s’il veut se souvenir, s’il a peur de se souvenir, s’il n’a aucune envie de se souvenir ou si c’est une bonne chose qu’il se souvienne. Il ne sait pas, il ne cesse, chaque jour, de se demander si ce n’est pas mieux de ne pas se rappeler d’avant Claevis, si ce n’est pas plus simple, moins douloureux ainsi. Certaines choses lui sont revenues, lorsqu’il était avec James et Sarah. Il y avait des soirs où il avait envie de pleurer toutes les larmes de son corps parce qu’il savait que quelque chose lui manquait mais il ne savait plus exactement quoi, ou plutôt qui. Mais James était là, ces soirs-là. Et empêcher Sarah d’oublier sa propre famille en la poussant à parler d’elle régulièrement était un moyen de se sentir mieux, de ne pas penser à ce qu’il avait perdu. C’était douloureux de se souvenir de ces choses-là alors, mais pas aussi douloureux que s’il l’avait fait sans James à ses côtés.
Mais James n’est plus là pour lui tirer un sourire, pour lui rappeler qu’il n’est pas complètement seul, pour combler le vide avec ses blagues nulles, son rire trop bruyant, avec ses lèvres sur les siennes pour le faire taire quand il parle sans savoir quoi dire parce qu’il ne se souvient plus et ça fait mal. Alors non, il ne veut pas se souvenir, il est terrifié à l’idée de se souvenir.

Il ne l’écoute plus. Il voit ses lèvres qui s’agitent, mais la seule chose à laquelle il pense, c’est à sa mère. Sa mère et ses cheveux blonds, sa mère et son sourire. Mais il ne sait même plus à quoi ressemblaient ces cheveux, la forme qu’avait ce sourire. Il ne sait plus s’il ressemble plus à sa mère ou à son père, il ne sait plus et l’Inachevé ne cesse de parler d’eux et il a juste envie qu’il se TAISE. Sa tête est douloureuse, alors il presse une main contre son front, tente de chasser ces images qui lui donnent l’impression d’étouffer.
L’autre tente de poser une main sur son épaule, mais il l’a à peine touché que Rohan a l’impression que le contact le brule et d’un mouvement sec, il l’écarte. Du coin de l’œil, il le voit sortir sa baguette et un grondement sourd lui échappe, alors qu’il s’éloigne d’un ou deux pas. Ses épaules se voûtent, ses genoux se plient un peu, dans une position qui le laisse prêt à bondir sur le Semi Loup. « Your favorite has always been the Avis spell. You were always asking for « the birds ». Avis. »

Il est à deux doigts de se jeter sur lui pour l’étriper, quand des oiseaux s’échappent de la baguette de l’Inachevé, le faisant sursauter et reculer à nouveau, les yeux écarquillés et le souffle court. Perdu, il regarde les oiseaux s’envoler en piaillant, tourner autour d’eux un moment avant de disparaître dans le ciel. Là, son cœur manque un battement, parce qu’il… Il a déjà vu ça, quelque part, oui. Rohan se sent comme assailli et avant même d’avoir à mener cette bataille, il secoue la tête pour l’éviter et lance un regard noir à l’Inachevé. « Please, please ! Remember ! » « SHUT UP ! » s’écrie-t-il brusquement.
« Ye—fuck—I can’t remember ! I don’t—What d’ye take me for ? A five year old boy ? Ye can make feckin’ birds with yer feckin’ wand, GREAT FOR YE ! » aboie-t-il durement. L’autre s’approche d’un pas, il ne bouge pas, cette fois. « BACK OFF ! I swear to Merlin, if ye come any closer, I’ll rip yer feckin’ head off ! » Il tremble de tous ses membres de la rage qu’il ne parvient pas à contenir, de la peur qu’il montre et il se déteste pour ça.

« It’s been fourteen years, I don’t—I don’t remember ANYTHING ! » C’est faux, il n’a pas tout oublié. Il se souvient de ce que c’était que d’avoir une famille, que d’être normal et c’est ça le pire, parce que tout le reste a disparu. « I don’t know what ye imagined, but I’m not him anymore ! Stop trying to—to—just stop ! You have no idea-- » what I had to do to survive, sa voix se brise, il se tait. Son souffle est erratique, sa poitrine se soulève à un rythme fou et il a l’impression qu’il va crever.

Mais il a une question.
Une seule question.

« Where the fuck were ye ? » murmure-t-il d’une voix rauque. 

• • •


Screaming in the dark, I howl when we're apart


Dernière édition par Rohan Helvar le Dim 22 Jan 2017 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 27/09/2016
‹ messages : 360
‹ crédits : ♠Moony.
‹ dialogues : #DF6D14


‹ liens utiles :
‹ âge : 46 ans
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1969 et 1976.
‹ gallions (ʛ) : 1228
‹ réputation : Je suis taciturne et renfermé depuis le massacre de ma famille. Il m'arrive aussi d'être irascible.
‹ faits : Avant de perdre ma famille j'étais d'un caractère jovial et insouciant, j'étais sociable. Depuis je suis renfermé et ne pense qu'au but que je me suis fixé de retrouver mon neveu. Je suis un semi-loup depuis mon affrontement avec Claevis le Geri des Thurisaz. J'ai passé 2 ans à Azkaban de début 1999 jusqu'au 30 janvier 2001, date à laquelle il accepte l'offre du Ministère et devient un rebut. Je suis libéré par les Insurgés lors de l'exécution publique et ait depuis rejoint la rébellion.
‹ épouvantard : Mon neveu, Rohan, mort.
‹ risèd : Moi, heureux, entouré de toute ma famille
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
Angus est tellement pris dans sa supplique, tellement absorbé par la joie d’avoir enfin retrouvé Rohan, que son cri le prend complètement de court. « SHUT UP ! » Angus écarquille les yeux. Sa bouche s’ouvre et se ferme plusieurs fois de suite sans qu’aucun son n’en sorte. « Ye – fuck – I can’t remember ! I don’t – What d’ye take me for ? A five year old boy ? Ye can make feckin’ birds with yer feckin’ wand, GREAT FOR YE ! » Angus secoue la tête. Non ! Non ! Pas du tout ! Jamais il n’avait voulu l’infantiliser ou quoi que ce soit. Il devait lui expliquer, lui faire comprendre que tout ce qu’il avait voulu faire c’était débloquer ses souvenirs.

Il fit un pas vers Rohan qui ne bougea pas cette fois-ci. « Rohan, I swear, I didn’t… » commença-t-il avant d’être interrompu. « BACK OFF ! » Et Angus obéit. Il s’arrête. Il ne veut pas brusquer son neveu. « I swear to Merlin, if ye come any closer, I’ll rip yer fekin’ head off ! » Il sent un frisson parcourir son échine, mais tente de se reprendre. Il se met à observer Rohan qui s’est mis à trembler. Pas de froid ou de peur, mais plutôt de colère. Il semble furieux. Mais à y regarder de plus près il peut apercevoir tout un mélange d’autres émotion chez le plus jeune. La peur et l’incompréhension. Quoi de plus normal dans la situation dans laquelle ils se trouvent. Il ne sait pas comment il aurait réagi à sa place. Avec un homme qui débarque, prétendant être ton oncle après tout ce temps. Pendant qu’il était perdu dans ses pensées, Rohan a repris la parole. « It’s been fourteen years. I don’t – I don’t remember ANYTHING ! »

C’est comme si quelque chose se brisait une nouvelle fois en lui. Il a connu le désespoir au cours de ces quatorze années, à de nombreuses reprises, quand ses recherches ne menaient à rien. Quand des pistes prometteuses se révélaient n’être que du vent et qu’il revenait à la case départ. Mais là, le désespoir est bien plus profond. Parce qu’il l’a retrouvé. Parce qu’il est en face de lui, et qu’il ne se souvient de rien. Alors quand il trouve la force d’ouvrir la bouche, sa voix est faible et fatiguée. « A-Anything ? At all ? » « I don’t know what ye imagined, but I’m not him anymore ! Stop trying to – to – just stop ! You have no idea… » Angus voit bien sa détresse. Il voudrait pouvoir le réconforter, le prendre à nouveau dans ses bras, mais il sait que s’il fait ça il risque de gâcher les maigres chances qui lui restaient.

« Where the fuck were ye ? » Cette question murmurée le prend au dépourvu, après toute cette colère. À cet instant, Rohan avait l’air si jeune, si fragile. Mais cela voulait dire que le Rohan qu’il avait connu était toujours là, derrière cette carapace d’amertume et de colère. « I… I spent the last fourteen years looking for you, Rohan… I swear to Merlin, there wasn’t a single fucking second I wasn’t thinking about you. » Il se passa une main dans les cheveux nerveusement. « When I learned about the attack… I was a mess ! But when I saw your body wasn’t in the cottage… I realised you had to be alive ! » Il releva les yeux vers Rohan et lui offrit un maigre sourire. « The hope… That not all my family was dead. The hope that I wasn’t alone… That’s what kept me alive all those years. » Et c’était vrai. Il n’avait rien à quoi se raccrocher. Plus de famille, plus d’amis. Il s’était lentement éloigné de toutes ses connaissances après l’attaque et s’était isolé et cela avait empiré après avoir été enfermé à Azkaban.

« Look, I know you’re not the same little boy who were amazed by my magic tricks. I’d be a fool to believe it ! All I wanted… I just wished for you to remember the good times ! To remember your family ! » Il s’approcha à nouveau de Rohan, et posa ses mains sur ses épaules, ignorant le grondement sourd qui sortait de sa gorge. « I’d like to know the new you, the new Rohan ! I’d like to know what you’ve been through ! I want to be part of your life ! »

Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : dispo.
‹ inscription : 27/08/2016
‹ messages : 434
‹ crédits : shiya.
‹ dialogues : sandybrown (design foncé), darkgoldenrod (design clair).


‹ liens utiles :
fiche » RUN BOY RUN
marcus » ex-ff, prisoner mylan » angry & hungry midget shin » or is it nazir? salvatore » ff beater & international asshole sirius » the mighty godfather elliott » just another asshole fred » the lost twin.
‹ âge : 25 ans.
‹ occupation : il s'occupe de James à Storm's End et rattrape tout ce qu'il a manqué en n'allant pas à Poudlard avec les habitants du cottage.
‹ maison : il n'est jamais allé à Poudlard.
‹ gallions (ʛ) : 975
‹ réputation : il est le filleul de la Ministre qui a subitement fait une réapparition après la guerre.
‹ particularité : un loup-garou, il a été mordu quand il avait dix ans.
‹ résidence : Storm's End.
‹ patronus : rien du tout, il n'a jamais appris à en faire un.
‹ épouvantard : James en train de rire avec ce type qui a tué Sarah.
‹ risèd : probablement lui, en uniforme d'élève de Poudlard.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5023-rohan-stand-by-me
angus helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
Rohan a envie de le frapper. Pour chaque émotion qui apparaît sur le visage de l’Inachevé, il a envie de le frapper de toutes ses forces. Il ne veut pas le voir espérer que le gamin qu’il a connu soit toujours là quelque part. Il n’a aucune envie de le voir déçu ou triste ou détruit parce qu’il n’est pas celui qu’il espérait. Il sait déjà qu’il n’a rien à voir avec ce Rohan là. Il aurait probablement mieux fait de ne pas écouter Amelia et de partir, pour ne pas croiser le chemin d’Angus. Il lui aurait épargné le faux espoir. « I… I spent the last fourteen years looking for you, Rohan… I swear to Merlin, there wasn’t a single fucking second I wasn’t thinking about you. » Un rire rauque, cynique, presque cruel, échappe à Rohan. Oh il n’a jamais cessé de penser à lui ? Comme c’est touchant. Il a passé quatorze ans à le chercher ? C’est pathétique. Parce que ça veut dire qu’il a fait un sacré mauvais boulot, qu’il aurait mieux fait de laisser tomber. Personne ne s’acharne sans succès aussi longtemps, personne. C’est stupide. Pourquoi essaye-t-il de lui faire croire ça ? Rohan ne lui en voudra pas d’avoir pensé qu’il était mort, d’avoir laissé tomber, n’importe qui d’autre l’aurait fait. Il se fiche pas mal, de l’entendre dire qu’il n’a jamais cessé de penser à lui. Qu’est-ce qu’il croit que ça lui apporte, au juste ? Du soulagement ? Claevis a massacré ma famille et a pris leur place à mes yeux, mais t’as jamais cessé de penser à moi, c’est formidable !  « When I learned about the attack… I was a mess ! But when I saw your body wasn’t in the cottage… I realized you had to be alive ! » Rohan ferme les yeux, retient son souffle.

1990 ;


Il fracasse la lampe sur la tête du monstre qui émet un grondement terrifiant et tente de se relever, mais il glisse, il glisse tellement sur le liquide chaud et poisseux. « Mom, » sanglote-t-il en se traînant sur le sol, incapable de se mettre debout avec son flanc qui brule, brule, brule. Il rampe, il rampe jusqu’à Maman et ses yeux vides, Maman qui ne bouge plus, Maman qui saigne tellement. « Mom, » appelle-t-il encore. La douleur dans son dos lui tire un cri étranglé. Les griffes ont pénétré sa chair, la patte immense le plaque au sol, l’étouffe. Il est incapable de se débattre, le moindre mouvement enfonce un peu plus les griffes dans son dos alors il sanglote. Un souffle chaud balaye sa nuque, une odeur nauséabonde lui agresse les narines. Le monstre est juste au-dessus de lui, les crocs à quelques centimètres de sa tête. Il va mourir. Il va mourir.
Un éclair de lumière l’aveugle et le monstre le lâche, retombe lourdement plus loin. Rohan relève la tête et voit son père qui a rampé jusque-là, une main pressée contre son abdomen, l’autre levant sa baguette sur la créature. « R—un, » halète son père et le garçon agrippe un pied de la table et se lève, tremblant, pour s’approcher de lui. « Dad, » sanglote-t-il en attrapant son bras. « Dad come on, » supplie-t-il. Les larmes brouillent sa vue.

« Can’t— son, run. » Rohan secoue la tête, non, pas sans lui, il ne part pas sans lui. Il ouvre la bouche mais une masse noire le repousse brusquement, il perd l’équilibre et retombe lourdement par terre. Quand il rouvre les yeux, le monstre a plongé ses crocs dans la nuque de Papa qui lui lance toujours un regard terrifié et dont les lèvres remuent une dernière fois. RUN. Le gosse lâche un cri terrifié et la bête se tourne vers lui. Il hoquète, se retourne, tente de se relever sur ses jambes, il glisse, dérape et enfin, il est debout.
Alors il s’élance. Il sort de la maison et la lune, pleine, éclaire sa course désespérée. Une main plaquée sur son flanc qui saigne, saigne, saigne tellement, Rohan court, aveuglé par les larmes. Derrière lui, il entend le pas tranquille du monstre qui se contente de le suivre sans y mettre plus de volonté que ça. Il est tout proche et pourtant, il fait exprès de ne pas le rattraper et Rohan sanglote et continue de courir.

Il finit par s’effondrer douloureusement, incapable de continuer plus longtemps, les muscles tétanisés, affaibli par le sang qu’il a perdu. Il a envie de supplier, mais il garde la bouche fermée et se recroqueville sur lui-même, tremblant. Il entend le monstre qui approche lentement et c’est la fin, il va le dévorer.

Une langue chaude, râpeuse dans ses cheveux lui tire un couinement terrifié. Il se fige, cesse de respirer. Mais les crocs ne se referment pas autour de son cou. La bête s’écarte un peu et un hoquet de douleur échappe à Rohan quand la mâchoire puissante se ferme autour de sa cheville. Il ne peut que hurler, quand le monstre le traîne dans la forêt.




« The hope… That not all my family was dead. The hope that I wasn’t alone… That’s what kept me alive all those years. » Est-ce qu’il a eu droit à cet espoir, lui ? Il savait que ses parents ne reviendraient pas, il savait aussi que Simon et Ellie n’avaient pas survécu. Il les a vus mourir, tous, un par un. Mais au début, s’est-il dit que quelqu’un viendrait le sauver ? Il ne s’en souvient plus. De toute manière, ce n’est pas arrivé. « Look, I know you’re not the same little boy who were amazed by my magic tricks. I’d be a fool to believe it ! All I wanted… I just wished for you to remember the good times ! To remember your family ! » Et s’il ne veut pas s’en souvenir, lui ? Et si ça lui fait peur de se rappeler de ce qu’il n’aura plus jamais ? Il a forcément oublié pour une bonne raison. Mais le Semi-Loup s’approche et pose encore ses mains sur ses épaules. Rohan se crispe et un grondement sourd lui échappe. Il n’aime pas quand il le touche. « I’d like to know the new you, the new Rohan ! I’d like to know what you’ve been through ! I want to be part of your life ! » Qu’est-ce qui lui fait croire qu’il a envie de le connaître, lui ? Qu’il a envie de parler de ce qu’il a traversé ?
Rohan déglutit avec difficultés et lève les yeux sur l’Inachevé. « You don’t want to know, trust me, » lâche-t-il enfin. Il a l’air à deux doigts de s’effondrer, alors il ne le pense pas capable d’apprendre tout ce qu’il a pu faire, tout ce qu’il a faire. Son regard s’attarde sur la longue cicatrice qui lui barre la joue gauche et descend dans son cou et probablement plus bas encore. Les plaies infligées par des loups-garous se reconnaissent très facilement. Elles laissent des cicatrices particulières. « Clae did this to you, » fait-il d’une voix rauque. « He hated unfinished business. So, you managed to escape him ? » Ils ne sont pas nombreux, à avoir réussi à échapper à son créateur. Avant lui, Rohan n’a rencontré qu’Elijah, qui a réussi à s’en sortir vivant, et à demi-transformé.

Il ne le reconnaît pas, mais s’il est parvenu à échapper à Claevis, c’est qu’il peut au moins le respecter. Qu’il ne lui en demande pas plus pour l’instant.

• • •


Screaming in the dark, I howl when we're apart


Dernière édition par Rohan Helvar le Dim 22 Jan 2017 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 27/09/2016
‹ messages : 360
‹ crédits : ♠Moony.
‹ dialogues : #DF6D14


‹ liens utiles :
‹ âge : 46 ans
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1969 et 1976.
‹ gallions (ʛ) : 1228
‹ réputation : Je suis taciturne et renfermé depuis le massacre de ma famille. Il m'arrive aussi d'être irascible.
‹ faits : Avant de perdre ma famille j'étais d'un caractère jovial et insouciant, j'étais sociable. Depuis je suis renfermé et ne pense qu'au but que je me suis fixé de retrouver mon neveu. Je suis un semi-loup depuis mon affrontement avec Claevis le Geri des Thurisaz. J'ai passé 2 ans à Azkaban de début 1999 jusqu'au 30 janvier 2001, date à laquelle il accepte l'offre du Ministère et devient un rebut. Je suis libéré par les Insurgés lors de l'exécution publique et ait depuis rejoint la rébellion.
‹ épouvantard : Mon neveu, Rohan, mort.
‹ risèd : Moi, heureux, entouré de toute ma famille
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
Lorsque Rohan relève les yeux vers lui, ils sont comme hantés. Il aurait presque peur de savoir, mais il en a envie. Il veut vraiment connaitre l’homme qu’est devenu son neveu. Le fils de son frère. Celui qu’il a juré de protéger.« You don’t want to know, trust me. » Angus se pinca l’arête du nez, sentant la frustration grandir en lui. La fatigue aussi. Après un tel ascenseur émotionnel. Retrouver Rohan pour ensuite se faire jeter par un malpropre par celui-ci, l’adrénaline commençait doucement à redescendre. Qu’est-ce qu’il croyait ? Il lui avait pourtant dit que ça faisait quatorze an qu’il le cherchait ! Est-ce qu’il ne le croyait pas ? Il se passa une main sur le visage. « Look, like I said, I spent the last fourteen years – Fourteen years ! – of my life ! So what do you think ? I found you and then what ? « It was nice seeing you again, Rohan ! See ya ! » ? »[ Son ton augmentait au fur et à mesure qu’il parlait. « So of course I want to know more about you ! No matter what happened or what you did ! I don’t care ! » Il se rendit alors compte qu’il s’était énervé et prit une grande inspiration pour se calmer, levant une main devant lui en signe de paix. « Sorry… »

Aucun des deux ne parla pendant les secondes qui suivirent. Angus avait un peu honte de s’être énervé ainsi contre Rohan. La voix rauque de celui-ci lui fait relever la tête. « Clae did this to you. » Inconsciemment, Angus porta sa main à sa cicatrice. Il ressentait encore la brûlure de la blessure comme si elle venait de lui être infligée. Il se souvenait de ce jour-là comme si c’était hier. Le combat avait été difficile. Claevis l’avait attaqué sans relâche. Le rythme de ses attaques plus que soutenu. Il avait failli y laisser la vie à de nombreuses reprises. Il avait juste eu de la chance de tomber sur lui un lendemain de pleine lune quand il avait été fatigué de la pleine lune de la veille. Il revoyait encore le visage enragé du loup-garou alors qu’il se jetait sans cesse sur lui pour le tuer.

« He hated unfinished business. So, you managed to escape him ? » Angus eut un petit reniflement moqueur suivi d’un rire sans joie. « Oh yes ! He was a tough son of a bitch ! I met him in the Daeva forest looking for you ! » Il continuait de penser à cette nuit-là. Une des dernières chances qu’il avait eu de chercher Rohan avant son arrestation. « He rudely interrupted me in my investigations ! When I finally had a serious lead to find you ! » Il se souvenait de ce sentiment qui l’avait pris à cette époque. Il avait eu l’impression d’être tout proche de finalement arriver à trouver son neveu. Quand il avait pu retourner sur les lieux des jours plus tard, ce sentiment avait complètement disparu et il s’était senti abattu. « To me it felt like he enjoyed our fight. Almot as if it was a game for him ! » Sa main continua de passer sur toute la longueur des trois lignes parallèles que les griffes de Claevis avait laissé. « But he was weak when I met him. The day after the full moon. And I took advantage of this. I attacked him when he started to taunt me. » Claevis avait eu beaucoup de mal face au barrage de sorts que lui avait lancé Angus, étant donné l’état dans lequel il se trouvait. Angus avait puisé dans ses dernières forces pour se débarrasser du loup, lui aussi épuisé d’avoir dû se défendre face à lui. « And finally I managed to hit him with a diffindo, and then with an expulso ! » Claevis s’amusait encore alors qu’il esquivait les sorts malgré ses difficultés, mais ce dont se souvenait Angus surtout, c’est son sourire, qui avait lentement disparu de son visage lorsqu’Angus l’avait toisé de toute sa hauteur alors qu’il était au sol. « I don’t think he still had fun when I sliced his throat ! »
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ disponibilité : dispo.
‹ inscription : 27/08/2016
‹ messages : 434
‹ crédits : shiya.
‹ dialogues : sandybrown (design foncé), darkgoldenrod (design clair).


‹ liens utiles :
fiche » RUN BOY RUN
marcus » ex-ff, prisoner mylan » angry & hungry midget shin » or is it nazir? salvatore » ff beater & international asshole sirius » the mighty godfather elliott » just another asshole fred » the lost twin.
‹ âge : 25 ans.
‹ occupation : il s'occupe de James à Storm's End et rattrape tout ce qu'il a manqué en n'allant pas à Poudlard avec les habitants du cottage.
‹ maison : il n'est jamais allé à Poudlard.
‹ gallions (ʛ) : 975
‹ réputation : il est le filleul de la Ministre qui a subitement fait une réapparition après la guerre.
‹ particularité : un loup-garou, il a été mordu quand il avait dix ans.
‹ résidence : Storm's End.
‹ patronus : rien du tout, il n'a jamais appris à en faire un.
‹ épouvantard : James en train de rire avec ce type qui a tué Sarah.
‹ risèd : probablement lui, en uniforme d'élève de Poudlard.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t5023-rohan-stand-by-me
angus helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
Il a beau lui jurer qu’il veut vraiment savoir, qu’il veut apprendre à le connaître, Rohan garde le silence. Il ne sait pas ce qui le retient. Il déteste parler de lui, de ce qu’il a vécu avec la meute c’est une chose, mais il n’y a pas que ça. Il y a aussi cette voix qui lui dit qu’Angus ne peut pas savoir. Que s’il s’imagine que ça les rapprochera, c’est le contraire en réalité. Alors il préfère changer de sujet, avant qu’il n’insiste à nouveau. Parler de comment il a été transformé à moitié, c’est un terrain plus confortable pour Rohan, plus facile à aborder. Ca éloigne la discussion de lui, ça met Angus en son centre. Le reniflement… moqueur ? Et le rire rauque lui font froncer les sourcils. Il ne pensait pas entendre un jour quelqu’un se moquer de Claevis. « Oh yes ! He was a tough son of a bitch ! I met him in the Daeva forest looking for you ! » L’insulte le fait tiquer. Sa mâchoire se crispe et son expression s’assombrit. Rohan se demande alors quand. Quand s’est-il retrouvé aussi proche de lui ? « He rudely interrupted me in my investigations ! When I finally had a serious lead to find you ! » Ca ne le surprend pas. Bien sûr que Clae l’a arrêté. Il n’arrive pas à déterminer si Angus est un humain extrêmement courageux ou complètement fou, pour s’aventurer seul dans une forêt connue pour appartenir à une Horde. « To me it felt like he enjoyed our fight. Almot as if it was a game for him ! » Un sourire moqueur se dessine sur les lèvres de Rohan. Un combat contre un humain, bien sûr que ce n’était qu’un jeu pour Claevis. A moins d’être un excellent sorcier, Angus n’avait aucune chance contre lui. Pas étonnant qu’il se retrouve avec cette cicatrice. Enfin, c’est presque un miracle qu’il soit encore vivant.
« But he was weak when I met him. The day after the full moon. And I took advantage of this. I attacked him when he started to taunt me. » Le jeune homme fronce à nouveau les sourcils. Ah, alors c’est grâce à ça qu’il s’en est tiré. Son sourire se transforme en rictus méprisant. Il s’est servi d’une faiblesse de son adversaire pour l’emporter et c’est malin, parce que c’était probablement sa seule chance de s’en sortir, mais Rohan n’aime pas qu’il s’en vante ainsi. D’un autre côté, il comprend mieux pourquoi Claevis n’a pas parlé de cette rencontre. Il n’aurait jamais admis avoir été forcé d’abandonner un combat. « And finally I managed to hit him with a diffindo, and then with an expulso ! » Il se rappelle de James, prononçant ces formules, alors il visualise un peu les effets. Le sort de découpe, il croit que c’est ce que le Rafleur a utilisé sur lui, avant que James ne l’attrape et transplane avec lui. Etrange, il ne se souvient pas d’avoir vu Claevis avec de telles blessures.

« I don’t think he still had fun when I sliced his throat ! » Quoi ? Non, il a mal entendu. Il a forcément mal entendu. Clae n’a pas pu être tué par—par—cette Moitié de Loup, ce— Et pourtant, c’est arrivé un lendemain de pleine lune, il n’a pas pu deviner ça. Alors c’est lui. L’assassin de son créateur, de la seule personne à toujours avoir été de son côté. Il y a cinq ans, Rohan a juré de le venger, si l’occasion se présentait un jour. Lorsqu’il a eu l’impression qu’on lui avait arraché une partie de lui, lorsque le vide s’est installé, il s’est promis de le remplir avec le sang de celui qui avait osé lui enlever son créateur. Sa seule famille. Il l’a privé de son seul allié, de celui qui lui a tout appris, qui l’a protégé, qui l’a aimé.
C’est de sa faute, si aujourd’hui encore, il a la sensation qu’il lui manque quelque chose. C’est de sa faute, s’il a été exclu de la meute. C’est de sa faute. Tout est de sa faute. Un grondement de rage lui échappe et la seconde d’après, son poing l’atteint en pleine mâchoire. Le deuxième coup lui fait perdre l’équilibre et Rohan le plaque au sol, les traits déformés par la colère. « Ye had no right ! Ye had no feckin’ right ! » Ses mains se referment autour de la gorge de l’Inachevé. Il a promis. Il a promis qu’il tuerait l’assassin de Claevis.

Just like ye swore to kill Claevis, eh ? Non, non, c’était il y a longtemps ça, c’était avant que Clae ne devienne sa seule famille, avant qu’il ne lui apprenne, avant qu’il veille sur lui, ce n’est pas pareil. Et pourtant… pourtant… « He was my Maker, my Maker, he-- » S’il ne l’avait pas tué, Rohan n’aurait pas eu à quitter la meute, personne n’aurait jamais osé l’en chasser, pas avec Claevis à ses côtés. S’il ne l’avait pas tué, il ne serait jamais parti et—et il n’aurait jamais croisé la route de James. Sarah serait morte, seule, terrifiée. Ses doigts desserrent leur prise autour du cou d’Angus et il s’écarte, retombe à terre, pâle et tremblant. « He wasn’t yours to kill, he wasn’t yours ! » s’exclame-t-il d’une voix rauque. « I can’t-- » Il halète, partagé entre cette voix qui lui dit de l’étriper pour ce qu’il a fait, et cette conscience qui lui rappelle qu’il ne peut pas. « Leave, just—just leave before I rip yer throat out, » crache-t-il avec hargne. Qu’il parte tant que Rohan a encore le contrôle, tant que le Loup ne le surpasse pas et décide de faire justice à sa façon.

• • •


Screaming in the dark, I howl when we're apart


Dernière édition par Rohan Helvar le Dim 22 Jan 2017 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 27/09/2016
‹ messages : 360
‹ crédits : ♠Moony.
‹ dialogues : #DF6D14


‹ liens utiles :
‹ âge : 46 ans
‹ maison : Gryffondor
‹ scolarité : 1969 et 1976.
‹ gallions (ʛ) : 1228
‹ réputation : Je suis taciturne et renfermé depuis le massacre de ma famille. Il m'arrive aussi d'être irascible.
‹ faits : Avant de perdre ma famille j'étais d'un caractère jovial et insouciant, j'étais sociable. Depuis je suis renfermé et ne pense qu'au but que je me suis fixé de retrouver mon neveu. Je suis un semi-loup depuis mon affrontement avec Claevis le Geri des Thurisaz. J'ai passé 2 ans à Azkaban de début 1999 jusqu'au 30 janvier 2001, date à laquelle il accepte l'offre du Ministère et devient un rebut. Je suis libéré par les Insurgés lors de l'exécution publique et ait depuis rejoint la rébellion.
‹ épouvantard : Mon neveu, Rohan, mort.
‹ risèd : Moi, heureux, entouré de toute ma famille
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Helvar

DÉBUT JUILLET 2003 • STORM'S END
Angus baissa la tête alors que les évènements de cette nuit fatidique se rejouaient encore et encore dans son esprit. Cette nuit, source de sentiments mitigés pour lui. Il était empli de joie à l’idée d’avoir tué l’homme – non il ne pouvait pas appeler cet être abject, un homme – qui avait massacré presque toute sa famille et kidnappé le dernier membre vivant de celle-ci, et en même temps le souvenir de cette nuit-là l’emplissait d’un mélange de tristesse et de rage puisque c’était lors du combat qui avait eu lieu qu’il était devenu un semi-loup.

Ce n’est qu’un grondement sourd qui lui fait relever la tête, mais il n’a pas le temps de réagir que le poing de son neveu atteint sa mâchoire. Ses yeux s’écarquillent. « What… » alors qu’un deuxième coup l’atteint et le fait trébucher. Rohan se jette alors sur lui, furieux. « Yeh ad no right ! Yeh ad no fecki’ right ! » dit-il en refermant ses doigts autour de la gorge d’Angus. Il tente de se débattre, de faire lâcher prise à son neveu, mais il est bien plus fort que lui. Il a eu peur à de nombreuses reprises au cours de sa vie, mais la peur qu’il a déjà ressentie n’est rien à côté de celle qu’il éprouve alors que les doigts de son neveu se resserrent de plus en plus autour de son cou, le privant d’oxygène.

Sa vision commence à se troubler. La voix de Rohan lui parvient aux oreilles, mais elle est comme assourdie. « He was my Maker, my Maker, he— » Alors c’était ça… Cet enfoiré avait réussi à lui retourner complètement le cerveau. Il se doutait bien que son neveu ne pourrait pas se sortir complètement indemne de tant d’années de captivité, mais il n’aurait jamais pensé que cet enfoiré aurait autant d’influence sur lui. S’il l’avait su il aurait fait durer le plaisir de sa mort et l’aurait torturé lentement. Très, très lentement.

Soudain l’air rentre à nouveau dans ses poumons. Il prend de grandes inspirations tout en se mettant à tousser. Il porte sa main à a gorge et se relève s’appuyant sur son bras tremblotant. Il jette un œil à Rohan qui est blanc comme un linge et tout aussi tremblant que lui. « II had… » Nouvelle crise de toux. « I had every right ! Every right to kill him ! » Il se traina vers l’abri à bois pour s’y appuyer. « He killed our entire family ! And he kidnapped you ! So I think it gives me all the rights to kill him ! » « He wasn’t your to kill, he wasn’t yours ! » L’exclamation l’a surpris et lui a fait relever la tête et écarquiller les yeux. Les réactions de son neveu le déboussolent complètement. Il tentait de le tuer pour avoir tué Claevis et l’instant d’après il lui dit qu’il aurait voulu être son meurtrier. Tout cela le laissait perplexe. « I can’t— » Angus fronce les sourcils en voyant Rohan haleter et complètement perdu. C’est comme s’il ne savait pas quoi faire maintenant. Il ressemblerait presque à un petit garçon.

Petit garçon qui disparut bien vite pour laisser la place au jeune homme empli de colère. « Leave, just—just leave before I rip yer throat out, » Même s’il sait qu’il ne ferait sûrement pas le poids face à lui, Angus ne peut s’empêcher d’être amusé par la menace dans un premier temps, puis agacé et triste. Agacé et triste que sa seule famille encore en vie le repousse, et il ne laisserait pas faire. Il n’était pas le premier Helvar borné sur cette terre et s’il croyait pouvoir lui tenir tête il se fourrait le doigt dans l’œil. « Oh no, no, no ! Don’t you dare push me away ! » Il prit appui sur l’abri à bois pour se relever, puis se dirigea vers son neveu, son doigt pointé vers lui. « Now you’re the one who has no right ! You have no right to do this to me !  I figured out I wouldn’t find the little  boy you were many years ago ! And if this is the new Rohan… » dit-il en indiquant son neveu d’un geste de la main. Il haussa ensuite les épaules. « Than I guess I will have to do with it ! All I want is to be with what’s left of my family ! »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(DÉBUT JUILLET 2003) HELVAR² † after all these years.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Recensement juillet 2010
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Trésors rpgiques
-