Partagez | .

sujet; (FAMILY) ENTOURAGE D'OWEN AVERY 2/2

HUNTED • running man
avatar
‹ inscription : 21/07/2015
‹ messages : 1765
‹ crédits : whorecrux <3.
‹ dialogues : #006666 (owen) #A0A0A0 (selma)


‹ âge : 43
‹ occupation : dans l'ombre du Magister.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1971 et 1978
‹ baguette : est en bois d'acacia rigide, possède un cœur en ventricule de dragon et mesure vingt-neuf centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 3136
‹ réputation : la magie noire a rongé mon âme, dilué toute conscience, accru ma folie.
‹ particularité : fou.
‹ faits : ma soeur jumelle vit dans mon esprit dérangé, secret dont seuls quelques chanceux ont connaissance, que je suis aussi dérangé que peut l'être un sbire de Voldemort, que je n'hésite jamais à user de violences quand bien même elles ne seraient pas nécessaires, car la souffrance et les hurlements me font vibrer comme aucune autre drogue au monde. Mais qu'elles me sont infligées souvent par la main du Magister elle-même, car dieu sait combien de fois je l'ai déçu au cours de mes années de bons et loyaux (haha) services.
‹ résidence : Herpo Creek, dans la maison de mes parents, vide et délabrée; ruines.
‹ patronus : irréalisable, autrefois une hyène bien qu'elle ne soit apparue qu'une seule et unique fois sous forme reconnaissable.
‹ épouvantard : le baiser du détraqueur.
‹ risèd : la fin de cette insurrection qui amène autant de satisfaction que de souffrance.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t2376-it-s-just-the-night-in-my-vei
Famille Avery (2/2)"Because your blood's running cold" said the familiar, true to life
Marcus Avery, père d'Owen et de Byron, était réputé pour être un des premiers partisans de Lord Voldemort. La famille entière a baigné dans les arts sombres, on raconte même que Marcus a touché à la nécromancie bien que personne n'ait jamais étayé cette rumeur. On dit de cette famille qu'elle est frappée d'une malédiction : aucune fille ne naît jamais dans cette lignée. Mortes-nées, fausses-couches tardives : et si Marcus était effectivement responsable de beaucoup de ces pertes (potions abortives et autres joyeusetés), il s'avère qu'aucun de ses fils ne parvient à mettre au monde une fille bien portante. Seuls les garçons survivent.
Rendue folle par la perte de ses enfants et le manque de soutient de sa famille, Elisheva devint folle et, à la mort de son mari, fut placée par son aîné en unité psychiatrique à Sainte-Mangouste, où elle resta jusqu'à sa mort, en juin 2003 (attentat de Sainte-Mangouste).
Même au sein de l'élite sorcière, parmi les familles de sang-pur, les Avery sont considérés comme peu fréquentables et la plupart (pour ne pas dire tous) sont frappés de folie. Leur allégeance au Seigneur des Ténèbres n'a jamais été un secret pour personne. On les évite avec soin, si l'on peut. Seul le cadet rehausse un peu le niveau, encore que. Aujourd'hui, leur statut de sang et leur passé fait d'eux des ennemis publiques, des pestes à éradiquer, à saigner comme le reste de leur caste. Leurs fortunes ont été prises, et le seul descendant mineur de la lignée a été placé dans une famille d'accueil de sang-mêlé. Les Avery sont méprisés, on crache allègrement sur cette famille de dégénérés.
• (M) OWEN AVERY - PRIS ; 43 ans, en fuite, Mangemort
• AVATAR ; Christian Bale 

• (M) BYRON AVERY - LIBRE ; 37 ans, ancien directeur adjoint du Departement de régulation des créatures magiques et trafiquant de créatures magiques, collabo/élite déchue, marié
• AVATARS SUGGÉRÉS ; Diego Luna, Wes Bentley, Michiel Huisman, Ben Barnes... 

Précisions sur la psychose:
 

• (F) VESTA  AVERY - LIBRE ; 37 ans, membre du comité des femmes, élite déchue, mariée
• AVATARS SUGGÉRÉS ; Rosamund Pike, Rachel McAdams, Jennifer Connelly... 

• (M) ALLEN AVERY – NON JOUABLE ; 13 ans, enlevé à sa famille et placé chez des sang-mêlés, en études au CEPAS
• AVATARS SUGGÉRÉS ; un petit brun

Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •




    Le cynisme de l'extrême solitude est un calvaire qu'atténue l'insolence.
    us and them ~


Dernière édition par Owen Avery le Sam 7 Jan 2017 - 0:29, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

HUNTED • running man
avatar
‹ inscription : 21/07/2015
‹ messages : 1765
‹ crédits : whorecrux <3.
‹ dialogues : #006666 (owen) #A0A0A0 (selma)


‹ âge : 43
‹ occupation : dans l'ombre du Magister.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1971 et 1978
‹ baguette : est en bois d'acacia rigide, possède un cœur en ventricule de dragon et mesure vingt-neuf centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 3136
‹ réputation : la magie noire a rongé mon âme, dilué toute conscience, accru ma folie.
‹ particularité : fou.
‹ faits : ma soeur jumelle vit dans mon esprit dérangé, secret dont seuls quelques chanceux ont connaissance, que je suis aussi dérangé que peut l'être un sbire de Voldemort, que je n'hésite jamais à user de violences quand bien même elles ne seraient pas nécessaires, car la souffrance et les hurlements me font vibrer comme aucune autre drogue au monde. Mais qu'elles me sont infligées souvent par la main du Magister elle-même, car dieu sait combien de fois je l'ai déçu au cours de mes années de bons et loyaux (haha) services.
‹ résidence : Herpo Creek, dans la maison de mes parents, vide et délabrée; ruines.
‹ patronus : irréalisable, autrefois une hyène bien qu'elle ne soit apparue qu'une seule et unique fois sous forme reconnaissable.
‹ épouvantard : le baiser du détraqueur.
‹ risèd : la fin de cette insurrection qui amène autant de satisfaction que de souffrance.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t2376-it-s-just-the-night-in-my-vei
Byron Mordrain Averyfeat. diego luna • credit : tumblr
❝ We're running in circles again ❞Groupe : war criminal

☇ surnom(s) ; Qu'aucun ne s'y essaye, au risque d'y perdre la langue.
☇ naissance ; Londres, seize janvier 1968. 37 ans.
☇ ascendance; Pure, fierté ancrée dans son sang. Fils cadet de Marcus et Elisheva Avery, l'un étant mort lorsqu'il était tout jeune, l'autre se trouvant dans l'aile psychiamagique de Sainte-Mangouste depuis qu'Owen l'y a placée là, il y a des années.
☇ métier ; Directeur adjoint du service de régulation des créatures magiques. Là est son matricule officiel, quand à l'abri des regards, Byron mène un trafic clandestin de créatures dangereuses. L'achat et la revente d'oeufs de dragons, d'acromentules, de crabes de feu et de sombrals, le commerce illégal de cornes de licornes, tout y passe du moment qu'il y trouve son compte. Dur en affaire et méticuleux, Byron est en prime, en bonne position pour protéger ses arrières. Plusieurs de ses employés sont sous sa coupe. Il n'a jamais voulu atteindre le poste de Directeur, sa position lui convient amplement et lui permet plus de liberté d'action. Avec la fin de la guerre et les soupçons qui pèsent sur lui, Byron est suspendu pour l'instant, en l'attente d'un jugement et d'une prise de décision. (on cherche encore des preuves).
☇ camp ; Byron ne sait plus où se placer: ses intérêts étaient totalement satisfaits sous la coupe du Magister mais maintenant qu'il n'est plus là, eh bien quoi?  Par pur instant de survie, il prétend n'avoir jamais approuvé les démarches du Ministère sans pouvoir nier qu'il a partagé ses idéaux, cependant.
☇ réputation ; Précieuse. Byron faisait très attention à ce qu'on disait de lui: employé du Ministère bien sous tout rapport, homme important et aux bonnes manières, homme aimable et puissant. Aujourd'hui, tout a volé en éclat: il est frère d'assassin, collabo aux mains pas si blanches que ça, et des rumeurs courent à son sujet quant à son implication dans des trafics de créatures magiques.
☇ état civil ; Annulaire cerclé, existence liée à cette pauvre âme, embarquée dans la folie de cette famille de dégénérés.
☇ rang social ; Byron sait s'entourer des bonnes personnes, c'est une de ses plus grandes qualités. Éloquent et charismatique, il parvient sans mal à se créer des alliés de choix et à se servir d'eux selon ses désirs. Byron est né au sein de l'élite et en paye désormais le prix: jugé pour sa collaboration avec le gouvernement, il est considéré (pour l'instant) comme un criminel de guerre et joue de tous ses contacts pour échapper à Azkaban.
☇ épouvantard ; Des longues plantes s'étirant vers le ciel, s'entortillant autour de lui. Toujours à la fin des tentacules s'enroulent autour de sa gorge et menacent de l'étouffer.
☇ caractéristiques ; Une balafre sur la cuisse droite. Souvenir remontant à l'enfance, cadeau légué par Owen. Byron l'avait mis particulièrement en colère ce jour là, Owen a explosé et s'est servi de la baguette de leur père pour le blesser, volontairement.
☇ patronus ; C'est une magie bien trop délicate pour quelqu'un comme lui.
☇ particularités ; Atteint d'une psychose alliant bouffées délirantes et hallucinations hypnagogiques (cf. histoire).
☇ animaux ; Les bêtes furieuses qui se démènent en lui suffisent amplement.
☇ risèd ; Dualité des désirs les plus chers: lui et sa femme, son fils, à la tête de la famille, sans aucun minable frère pour le subordonner. Mais, aussi, cette union factice qui pourrait exister, quelque part, entre les membres de la famille.
☇ caractère ; Corruptible, lèche-botte, sanguin, méticuleux, cupide, calculateur, acharné, charismatique, mesquin, joueur, impressionnable, affable, convainquant, vicieux, extrêmement susceptible, mauvais perdant, duelliste hors pair.
[…] Alors seulement prendrions-nous conscience des avantages de la solitude, qui rend la souffrance muette et inaccessible. Dans le jaillissement du volcan de notre être, le venin accumulé en nous ne suffirait-il pas à empoisonner le monde entier ?

Se référer à la famille Avery. Marcus Avery a été un des tous premiers Mangemorts a avoir rejoint Lord Voldemort lors de la première guerre. Il était de ces convaincus qui le suivaient depuis Poudlard. Versé dans la magie noire jusqu'au cou, Marcus a largement influencé son aîné quant à son amour pour les arts sombres. Sadique et fasciné par les cadavres, Marcus n'était pas un père aimant et portait bien peu de considérations à ses enfants. Byron, en constante recherche d'affection, s'est très vite tourné vers sa mère et a fini par ne plus faire confiance qu'à elle, jusqu'à croire ses délires paranoïaques susurrés dans le noir, les soirs où sa santé déclinait. Elisheva a perdu deux filles avant d'avoir son premier enfant. Les filles meurent mystérieusement dans cette famille, et Elisheva a toujours soutenu que si elles ne survivaient pas, c'était bien du fait de la volonté de Marcus de les éradiquer. Litanies enragées attribuées à son esprit malade et rien d'autre. C'est bien des années après qu'ils découvrent qu'Elisheva n'était pas si folle que ça, en découvrant lesdites potions abortives dans les affaires de Marcus à la mort de ce dernier (une mission pour le Lord ayant mal tourné), lorsque les garçons avaient respectivement 18 et 12 ans.

Il n'a jamais souhaité suivre les traces de Lord Voldemort, malgré qu'il en ait eu la proposition. Il a préféré suivre son propre chemin, poussé aussi par sa mère, qui désapprouvait les méthodes du Mage Noir. Cependant, le monde qu'il a façonné lui convient pour le mieux, à vrai dire.
Owen a échappé à Azkaban la première fois en mentant allègrement à tout le monde : on l'avait, disait-il, forcé à faire ce qu'il avait fait. Il était sous Imperium. Mais bien sûr. Une fois qu'il a été clair que le Lord était fini, quand tous les Mangemorts ont commencé à se faire prendre, Owen a fait promettre à son frère de le couvrir et d'appuyer ses mensonges. Trop paranoïaque pour lui faire confiance sur parole, ils ont fait le serment inviolable de se protéger l'un l'autre. Dans la fougue du moment, ils n'ont pas pensé que le serment vaudrait pour le restant de leurs jours. Owen se serait bien passé de cette chaîne invisible qui le lie à son cadet. Byron a refusé de s'engager sans contre-partie, exigeant à son tour d'être protégé dans cette alliance. Il a cédé. What about now...

Byron a longtemps souffert d'être relégué à la seconde place. Deuxième dans l'ordre de succession, le cadet de ce frère qui glaçait les sangs dans les couloirs de l'école aux côtés d'amis du même acabit, il est resté dans l'ombre trop longtemps à son goût. Quand leur père est mort et qu'ils se sont retrouvés seuls avec Elisheva, il n'a pas eu voix au chapitre quant au sort de sa pauvre mère, Owen étant déjà majeur et libre de ses choix. C'est lui qui a décidé de faire interner leur mère à Sainte Mangouste sous prétexte qu'elle était dangereuse pour elle-même et pour autrui; dans le fond, Byron est conscient que c'était plus un acte de vengeance et pour le côté pratique de la chose. C'est aussi Owen qui a hérité de leur manoir d'Herpo Creek et d'une grosse partie de la fortune familiale. Byron n'a eu qu'à dire oui à tout, en jurant de lui faire payer un jour cet affront. Proche de sa mère, il a continué de lui rendre visite et le fait encore maintenant.

Il fait partie de ceux qui marchent au mérite: être un Mangemort ne fait pas de vous quelqu'un de bien ou d'important - du moins à ses yeux. Et être un prolétaire ne fait pas de vous quelqu'un de minable -du moins pas tout le temps. Ce sont vos actes qui parlent pour vous, qui vous définissent. Même si... c'est sûr que c'est quand même mieux si on a le sang pur, n'est-ce pas. De toute façon, Byron a cette fâcheuse tendance à se croire au dessus de tout et de tout le monde, so.

Byron est proche de son argent, ce n'est pas une chose qu'il cherche à cacher. Ayant renoncé à être sur le devant de la scène, il agit maintenant dans l'ombre et prend sa revanche en réussissant ailleurs. Son emploi au Ministère est déjà en soi une belle victoire, gagné grâce à son charisme naturel et à ses qualités d'orateur. Il met un point d'honneur à se démarquer de son frère et refuse qu'on le relie à lui d'une manière ou d'une autre. Leurs relations conflictuelles sont tenues secrètes, en public les deux frères ne s'adressent pas la parole et ne font jamais affaire ensemble. Chacun prétend être fils unique.

La malédiction qui pèse sur leur famille lui a, pendant des années, semblé provoquée (sa mère n'avait-elle pas raison après tout, Marcus veillait à ce qu'aucune fille ne naisse). La mort de ses sœurs aînées, celle de la jumelle d'Owen (morte avant même d'être née, vivant encore dans l'esprit du frère). Le fait qu'aucune fille n'ait jamais vu le jour lui paraissait futile. Un mystère qui n'en était pas un, une simple folie paternelle dans la continuité de tous ses actes en définitive. Jusqu'au jour où sa propre femme perdait une première enfant, morte née, puis deux autres, des fausses couches à des termes avancées. Toutes des filles.

Indécrottable fêtard, il s'arrange pour être invité à toutes les soirées et réceptions qui animent la crème de la société sorcière. La débauche fait partie de son quotidien, les danseuses du Centurie's sont ses muses et l'ivresse est devenue une de ses meilleures amantes. Attaché à sa réputation cependant, il refuse de laisser ses frasques de soirées entacher l'image d'employé du Ministère respectable sous tout rapport. Et bien qu'il ne trompe personne, on ne peut lui reprocher un manque de discrétion. Indubitablement fidèle, il ne dépasse jamais les limites de la séduction pure avec ces femmes qu'il aime tant charmer. Il est, toutes ces années, resté fidèle à sa femme malgré son désir d'envoyer balader son mariage à plusieurs reprises. Excellent joueur de poker sorcier, un de ses plus grands plaisirs était d'organiser des tournois en cercle très fermés de joueurs triés sur le volet. Excellent joueur... mais très mauvais perdant.

Atteint de crises de bouffées délirantes. Les épisodes se déclarent brusquement, et durent quelques jours à plusieurs semaines. A chaque fois ça lui tombe dessus au plus mauvais moment (choc émotionnel, échec professionnel). Lors de ces bouffées, Byron est sujet à des hallucinations visuelles et olfactives extrêmement riches et précises. Sujet à un délire de persécution la plupart du temps, il s'évanouit du paysage (une fugue, ni plus ni moins) et revient une fois le délire passé.
Parfois elles sont précédées quelques jours auparavant de troubles du sommeil assez conséquent: sujet aux hallucinations hypnagogiques, Byron voit toujours sa mère rôder autour de son lit, à la manière d'un fantôme revenu le hanter. Sauf que sa mère n'est pas morte, du moins pas encore.
En dehors, il redevient parfaitement normal.

Il a su se constituer un carnet d'adresses bien rempli au fil des années, créant des contacts dans chaque branche du Ministère, et même parmi les sorciers lambda qu'il jugeait pouvoir lui être utile pour ses affaires, ou pour l'aider en cas de problème. Byron a parfois fait affaire avec des Insurgés recherchés, échangeant des services contre des informations ou des contacts utiles, notamment avec Blackfish (cet Insurgé qui dénonce tant dans l'émission Potterwatch). (cf. liens)

Byron aime savoir. Ce qui se passe, ce qui se dit. Surtout, il aime savoir comment il peut s'en servir dans ses intérêt. Le sorcier met un point d'honneur à toujours être tenu au courant de tout ce qu'il se passe, d'une manière ou d'une autre.

☇ GUERRE : il a possédé un rebut, s'est amusé de posséder quelqu'un à traiter moins bien encore que ses elfes de maison. D'assister à la déchéance des nés-moldus. Il a assisté à l'exécution publique qui a eue lieu l'été 2002 et a été sondé par les sbires du Lord. Son esprit étant exempt de doutes sur la situation en Angleterre, on lui a fichu la paix après ça. Le seul regret qu'il éprouve est celui d'avoir vu le système des rebuts s'éteindre, parce que c'était foutrement amusant.
En juin 2003, Elisheva Avery décède dans l'attentat de Sainte-Mangouste, pendant lequel sa femme est également blessée. L'enterrement a lieu sans Owen et en compagnie d'Adele Bones (à revoir avec la joueuse).

☇ POST-GUERRE : Byron fait part de son désir de fuir à Vesta, qui refuse catégoriquement, quel avenir offrirait-il à son fils et à son enfant à naître? Vesta étant enceinte de six mois bien entamés, sa magie décadente l'empêcherait de se défendre ou d'être d'une quelconque utilité pour protéger son fils. Elle le pousse à faire front, à nier tout lien avec son frère qui, lui, s'est enfui. Il est suspendu de sa fonction de Directeur adjoint, de lourds soupçons de collaboration pèsent sur lui sans parler de ceux qui le disent relié à un réseau de trafic illégal de créatures magiques. Pour l'instant, il s'en sort et parvient, à l'aide de bons témoins et de bons avocats, à repousser un peu la peine de prison qui lui pend au nez, mais pour combien de temps encore ? En prime, Byron s'est vu confisquer la totalité de sa fortune car étant sang-pur, et son fils leur a été retiré, et a été confié à une famille de sang-mêlé (cf contexte actuel). C'est le sort qui attend son cadet, une fois celui-ci né. Cependant, on peut compter sur le talent d'orateur, le charisme et les relations de Byron pour essayer de s'en sortir.









Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •




    Le cynisme de l'extrême solitude est un calvaire qu'atténue l'insolence.
    us and them ~


Dernière édition par Owen Avery le Lun 23 Jan 2017 - 18:43, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

HUNTED • running man
avatar
‹ inscription : 21/07/2015
‹ messages : 1765
‹ crédits : whorecrux <3.
‹ dialogues : #006666 (owen) #A0A0A0 (selma)


‹ âge : 43
‹ occupation : dans l'ombre du Magister.
‹ maison : serpentard
‹ scolarité : 1971 et 1978
‹ baguette : est en bois d'acacia rigide, possède un cœur en ventricule de dragon et mesure vingt-neuf centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 3136
‹ réputation : la magie noire a rongé mon âme, dilué toute conscience, accru ma folie.
‹ particularité : fou.
‹ faits : ma soeur jumelle vit dans mon esprit dérangé, secret dont seuls quelques chanceux ont connaissance, que je suis aussi dérangé que peut l'être un sbire de Voldemort, que je n'hésite jamais à user de violences quand bien même elles ne seraient pas nécessaires, car la souffrance et les hurlements me font vibrer comme aucune autre drogue au monde. Mais qu'elles me sont infligées souvent par la main du Magister elle-même, car dieu sait combien de fois je l'ai déçu au cours de mes années de bons et loyaux (haha) services.
‹ résidence : Herpo Creek, dans la maison de mes parents, vide et délabrée; ruines.
‹ patronus : irréalisable, autrefois une hyène bien qu'elle ne soit apparue qu'une seule et unique fois sous forme reconnaissable.
‹ épouvantard : le baiser du détraqueur.
‹ risèd : la fin de cette insurrection qui amène autant de satisfaction que de souffrance.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t2376-it-s-just-the-night-in-my-vei
Vesta Flint-Averyfeat. rosamund pike • credit : tumblr
❝ We're running in circles again ❞Groupe : wizard

☇ surnom(s) ; Aucun à sa connaissance. Mais dans son dos volent des Fortune murmurés avec ironie: c'est la chance qui la fuit, et c'est devenu, à force, une farce pour l'élite avide de sujet de conversation.
☇ naissance ; Angleterre. Vesta a 37 ans. Comme une première farce faite à son existence à peine entamée, elle est née un 29 février 1968 et n'a eu la chance de fêter son anniversaire qu'une fois tous les quatre ans.
☇ ascendance; pure, tout autant que les idéaux forgés par l'éducation.
☇ métier ; Être membre du Comité des Femmes n'est certes pas un métier à proprement parler pour beaucoup, cela dit, ça lui prend tout autant de temps et d'énergie.
☇ camp ; Traditionaliste. Elevée dans un idéal de pureté du sang et de suprématie liée à leurs rangs, elle a toujours oeuvré, avec beaucoup de familles sang-pur, pour fair valoir ces idées et asseoir sa prétendue supériorité. Extrêmement fière de son ascendance, le nouveau monde qui se bâtit suite à la mort de Voldemort est un échec cuisant, une grande claque pour son égo, un pied de nez certain à tout ce qu'ils avaient construit.
☇ réputation ; Infortunée Vesta... Entre le mariage non désiré au cadet d'une famille aussi nocive que les Avery, les (trop) nombreuses fausses couches qui en ont résulté, l'absence de ce don intra-familial pourtant répandu chez les Flint, on parle d'un mauvais œil qui plane sur la pauvre femme. Sans compter sur le fait qu'aujourd'hui, on lui a retiré son fils unique et que la grossesse en cours semble compromise par le chaos qui agite sa vie. On admet tout de même que Vesta est une femme déterminée et qui marche la tête haute en toute circonstance.
☇ état civil ; mariée, son existence est liée à un homme qu'elle n'a pas choisi. Byron Avery restera à jamais sien.
☇ rang social ; Ancienne élite sorcière, Vesta appartient aujourd'hui à ce néant où se mêlent femmes de Mangemorts, collabos et anciens hommes de pouvoir (l'élite d'hier), dépouillés de leur fortune, de leur influence, de leur titre. Aujourd'hui, elle n'est donc plus rien.
☇ épouvantard ; les cadavres sanguinolents de ses enfants, ses filles sans vie n'ayant jamais eu la chance de s'exprimer dans ce monde.
☇ caractéristiques ; si tatouages ou cicatrices importantes. facultatif.
☇ patronus ; forme (attention: sauf cas exceptionnel, les mangemorts n'en ont pas).
☇ particularités ; aucune. Les Flint sont, pour beaucoup, pourvus du don de Traceur. Elle n'a pas eu cette chance, et c'est avec amertume qu'elle s'imagine parfois posséder ce don qui a fait la renommée de certains membres de sa famille.
☇ animaux ; un focifère au plumage éclatant, enfermé dans une grande serre. Cage de verre où il est retenu par un enchantement. Son chant étant dangereux pour celui qui l'écoute trop longtemps, Vesta l'a soumis à un sortilège de Mutisme. Il lui est arrivé de le lever en présence d'un invité particulièrement agaçant.
☇ risèd ; désir le plus cher.
☇ caractère ; intelligente, la malchance collée à la peau, suspicieuse, individualiste, exigeante,  aimante, sens de l'honneur et du devoir, fataliste, pragmatique, précieuse et attachée aux traditions
Enfant sage et précieuse, de constitution fragile dans son enfance, Vesta laissait volontiers à sa sœur la place d'aînée et de princesse de la famille, se satisfaisant d'avoir plus de liberté que la grande. On la disait studieuse, bonne élève, bien élevée, une parfaite enfant de bonne famille, ne créant jamais d'esclandre et acceptant l'autorité. Cependant, personne ne pouvait nier que partout où Vesta allait, de mauvaises choses se produisaient. D'abord accusée de le faire exprès, on remarqua vite que la petite était simplement porteuse de poisse, ce qui lui valut d'être un excellent sujet de plaisanterie lors des repas de famille et la risée de son entourage. Et puis, l'absence de toute manifestation du don de traçage chez elle, quand beaucoup des membres de la famille l'avaient à des degrés divers ne faisait que confirmer le fait que cette petite là était née sous une mauvaise étoile. Même elle n'arriva jamais à démentir ce fait, sa scolarité et sa vie de jeune adulte étant pavée de preuves à ce sujet.

Vesta et sa sœurs ont très tôt su ce que signifiait être une fille dans une famille de la noblesse sorcière : pour leurs parents, assurer un bon mariage n'était pas loin d'être une priorité. L'aînée maquée à un Rosier, il ne restait plus que Vesta. Sans doute avaient-ils espéré mieux... Ce qui poussa les Flint à accepter cette union avec un des fils de ce fou de Marcus Avery ? L'appât du gain très certainement. Si la richesse d'esprit et de cœur de cette famille en marge de l'élite restait encore à vérifier, les Flint étaient parfaitement au fait, toutefois, du contenu plus que satisfaisant de leurs coffres à Gringotts. C'était suffisant pour parfaire l'accord.

Pas féministe pour un sous, Vesta n'a jamais approuvé le désir d'indépendance des femmes et se satisfait parfaitement d'occuper ses journées à ce qu'elle veut, ravie de ne pas avoir à se rabaisser à travailler. Elle laissait volontiers cela à Byron, qui le faisait très bien sans son aide. Sa place au sein du Comité des Femmes, ces sorcières prônant pourtant indépendance et pouvoir,  était plus pour elle une marque de prestige, un signe de son importance au sein de cette société exigeante. Les collectes de fond et les bals de charité étaient pour elle une mascarade, le fond important bien moins que la forme, ces rencontres fastueuses où seuls des invités triés sur le volet (souvent au porte-monnaie bien garni) se retrouvaient pour signer de gros chèques. Vesta éprouvait un plaisir tout particulier à voir les adhérentes potentielles user de mille courbettes pour leur plaire et obtenir un droit de passage jusqu'à leur cercle très fermé. Les rendez-vous autour d'un thé et d'une assiette mince pies surmontées d'une pointe de crème étaient certes une grande partie de leurs occupation, mais pas seulement : très influentes pour tout ce qui touchait à l'éducation des petits sorciers, Vesta se découvrit un intérêt inattendu pour ce sujet, et la poussa même à siéger au Conseil des Gouverneurs du CEPAS en tant que parente d'élève. Il va de soi qu'à la fin de la guerre et après la chute de Voldemort, Vesta fut prestement remerciée et relevée de ses fonctions, considérée comme trop traditionaliste pour les objectifs éducatifs du nouveau gouvernement en place. La vérité est qu'on ne veut plus de sangs-purs dans son genre à la tête de quoi que ce soit, et que le sort de sa famille (des deux côtés) à grandement influencé cette décision.

Son mariage avec Byron Avery fut accepté comme tel, comme un devoir et une chose irréfutable. Pas une seule fois, Vesta ne songea que cette union forcée avait quelque chose de contre-nature ou entravait une quelconque liberté d'action. La vérité, c'est qu'elle n'a jamais cru aux mariages d'amour. Celui de ses parents était comme le sien, arrangé, et avait fonctionné à merveille. Au moins l'amour n'a-t-il pas eu son mot à dire pour semer le trouble et la discorde au sein de son couple. La passion est bien trop dangereuse pour l'équilibre d'un mariage, qui se doit d'être exemplaire et stable pour élever la descendance. Et quelle descendance... Sans doute la présence de Byron fut-elle plus précieuse qu'elle ne l'aurait cru de prime abord, lorsqu'elle réalisa qu'elle était incapable de mettre au monde des enfants. Pendant pas loin de cinq ans, elle fut sujette à des fausses couches tardives, donnant naissance à des filles mortes-nées. Détruite par la perte de ses enfants, Byron concéda enfin à lui parler de la malédiction qui avait frappé sa mère, tout comme Vesta semblait en être touchée. Aucune fille ne survivait, chez les Avery. Et si ces fabulations avaient semblé totalement infondées aux yeux de Byron, elles se vérifiaient de la pire des façons au sein de sa propre descendance. Heureuse toutefois d'avoir quelqu'un d'autre à blâmer qu'elle-même pour son malheur, Vesta accepta la nouvelle sans plus de drame.

Ce fut en 1990 qu'elle mit au monde son premier et unique fils, Allen. Enfant prodigue, aimé et surprotégé, Vesta vit dans la peur constante de le perdre d'une manière où d'une autre. Gamin chétif et solitaire, il semble ne pas apprécier la compagnie de ses camarades et les enseignants du CEPAS ont rapporté des événements étranges qui ont suivi le gosse, sans que les parents ne cherchent à intervenir. Allen est la progéniture parfaite aux yeux des parents, qu'importe qu'il soit au cœur d'histoires sordides touchant des camarades de classe.
Vesta est enceinte de son deuxième garçon et est à son sixième mois bien entamé, mais la poursuite de la grossesse lui semble compromise et elle craint pour la survie de l'enfant avec les temps qui courent.

La guerre était pour Vesta un fond sonore permanent, bien loin de son confort et de son monde fait de luxe, de bals et de galas de charité. Elle haïssait en toute légitimité les rebelles qui mettaient leur société à feu et à sang, soutenait les actions du Ministère quelles qu'elles fussent et se posaient bien peu de questions en dehors de ça. Elle fut légèrement blessée lors de l'attentat de Sainte-Mangouste, et s'inquiéta de l'état de ses amies et consœurs touchées par celui de Herpo Creek, où le manoir d'enfance de son mari fut dévasté, ainsi que tous les autres du quartier.

☇ POST-GUERRE : Byron évoqua son désir de fuir, une fois la chute de Voldemort avérée. Il les savait en danger, eux trois tout autant que son frère qui, soit dit en passant, avait pris la fuite à l'instant même où l'âme du Magister avait quitté la terre, fidèle à lui-même. Vesta refusa catégoriquement : quel avenir pour leurs enfants s'ils quittaient cette société qui avait toujours su être clémente avec eux ? Et puis, enceinte de bientôt six mois maintenant, elle sentait sa magie se dégrader progressivement (cf. grossesse chez les sorcières). Elle ne réalisait pas ce que le nouveau monde leur promettait, elle ne voyait pas que les opprimés seraient tout aussi cruels qu'ils l'avaient été avec eux toutes ces années. De fait, elle poussa Byron à faire face à ses responsabilités, souhaitant avant tout mettre Allen à l'abris, sans se rendre compte de ce qu'elle lui demandait vraiment.
Aujourd'hui, elle demeure membre du Comité des Femmes pour un temps encore indéterminé (quel avenir pour le Comité?...), a été démise de ses fonctions du Conseil des Gouverneurs du CEPAS (ce qu'elle digère avec difficulté), s'est vue retirer la fortune de sa famille par un gouvernement bien hostile à la suprématie des sangs-purs, ainsi que son fils chéri, qui a été confié à une famille de sang-mêlé jugée plus apte qu'elle à s'en occuper. C'est le sort qui attend aussi son enfant à naître mais il est tout à fait hors de question que ça se produise. Pour couronner le tout, son mari est jugé pour collaboration et est fortement soupçonné d'être impliqué dans un trafic de créatures magiques. Inutile de dire qu'elle n'a jamais été aussi furieuse.





Approuvé par le Ministère de la Magie

• • •




    Le cynisme de l'extrême solitude est un calvaire qu'atténue l'insolence.
    us and them ~


Dernière édition par Owen Avery le Sam 7 Jan 2017 - 0:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

FONDA • tomorrow's a mystery
avatar
‹ inscription : 13/09/2013
‹ messages : 1551
‹ crédits : Heresy.
‹ âge : 100000
‹ occupation : Big Brother.
‹ gallions (ʛ) : 3015
‹ réputation : je sais tout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com
scénarios validés et disponibles
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

(FAMILY) ENTOURAGE D'OWEN AVERY 2/2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (FAMILY) ENTOURAGE DE DRACO MALFOY 1/1
» (FAMILY) ENTOURAGE DE BLAISE ZABINI 0/3
» (FAMILY) ENTOURAGE DE DAMIAN RHEE 0/2
» Luna Avery (en cour)
» Signature de contrat - Owen Nolan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ This is the night ”
ashes, ashes, time to go down
 :: Adoption; move like a hairy troll :: Scénarios familiaux
-