Partagez | .

sujet; (continu) carglass † he wanders ever closer every night.

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 31/05/2016
‹ messages : 723
‹ crédits : SHIYA. EXCEPTION POUR LA SIGNA.
‹ dialogues : #indianred.


‹ âge : VINGT-HUIT ANS
‹ occupation : AUROR.
‹ maison : GRYFFONDOR
‹ scolarité : 1987 et 1994.
‹ baguette : 30 centimètres, bois de noisetier, crin de sombral.
‹ gallions (ʛ) : 1300
‹ réputation : on dit d'elle qu'elle est loyale et intransigeante + on la trouve parfois désagréable, mais c'est juste parce qu'on la connaît mal et qu'elle n'est pas très avenante au premier abord + elle est une auror brillante et fonceuse + on la sait proche de la cause des loups-garous. on a du mal à comprendre pourquoi elle a fait le choix de se lier par triumvirat à un loup-garou.
‹ particularité : animagus en formation + son animal est un ours brun massif.
‹ faits : amelia a fait sa formation d'auror avec un an d'avance + quand le lord est arrivé au pouvoir, elle est restée, en pensant que ça n'allait pas durer + coincée et surveillée, elle prétendu être à ses côtés + c'est lors de la vente aux enchères des rebuts (2001) qu'elle arrive à fuir sans se faire remarquer et à échapper à la surveillance des mangemorts + elle passe deux ans à fuir, en solitaire, une situation qui l'a rendue plus sauvage et froide + elle a rejoint les insurgés en 2003 et a mené de nombreuses missions pour eux, forte de sa formation et de son expérience d'auror + elle a participé à la grande bataille de décembre 2003 + pendant les combats, elle a choisi d'être liée par triumvirat à édouard douglas afin de lui sauver la vie in extremis. ils ont failli ne pas s'en sortir + elle s'est battue contre le gouvernement intérimaire mis en place après la guerre, qui a injustement envoyé édouard en prison pour en faire un exemple, et a participé à faire échapper plusieurs criminels injustement jugés de la prison d'azkaban + elle a repris son poste d'auror après la guerre.
‹ résidence : entre son appartement du londres sorcier et storm's end.
‹ patronus : UN RENARD
‹ épouvantard : perdre les membres du pack. surtout perdre eddie.
‹ risèd : UNE SOIRÉE HEUREUSE ENTRE AMIS.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t4645-amelia-can-anybody-save-me-no
and i'm losing you.


Amelia met son manteau, s'y reprenant à deux ou trois fois tant elle a du mal à contrôler ses gestes, la colère la submerge tellement qu'elle commence à en avoir les joues rouges. Il a essayé de la suivre, et maintenant il la regarde de l'autre côté du lit, toujours avec cette même rage dans l’œil. Mais elle ne le regarde plus, elle n'a même pas envie de le regarder. Elle attrape son sac et le met sur son épaule, prête à s'enfuir de ce maudit appartement aussi vite que possible. Elle n'aurait jamais du venir à sa rescousse, jamais. C'était une énorme erreur. « D'ye want tae know where I'd be? » Elle hausse les sourcils, prête à se moquer de la première chose qu'il osera sortir, en mettant son écharpe autour de son cou. « We'd be working together on a case. I woulda spent the day investigating with ye, maybe we woulda found a lead o' something... We might have gone to the pub afterwards, with Faust and Rick, to have a pint or two... D'ye see it? » Les images se créent dans son esprit. Un mélange de ces soirées qui ont vraiment existé, et d'illusions qui n'auront jamais droit à la réalité. Elle secoue la tête, laisse échapper un soupir exaspéré, frustré. Ses yeux se lèvent même au ciel. « But Faust and Rick are DEAD BECAUSE OF YE. YE ABANDONED US ALL, YE KILLED THEM, YE RUINED ME. SO STOP PRETENDING LIKE 'AM RUINING MYSELF WHEN YE ARE MY OWN DESTRUCTION AND HAVE BEEN FOR THE PAST YEAR! » Elle secoue la tête frénétiquement de haut en bas maintenant, l'air de dire that's right, that's right, keep going. Il veut lister le tout? Très bien. Il veut lui dire ce qu'il a sur le coeur depuis tout ce temps? Très bien. Il était temps que ça sorte. Et que les choses soient claires. Après tout, combien de fois a-t-elle essayé de le confronter, combien de fois a-t-elle essayé de le faire parler sans qu'il veuille se confier? Combien de fois lui a-t-il dit qu'il n'y avait rien à dire? Elle devrait être contente, il parle enfin. Ce qui clochait entre eux depuis des mois est enfin là, sur un plateau d'argent, qu'il lui sert avec son œil noir et son doigt accusateur. Elle savait que ça ne serait pas simple, bien sûr. Qu'il aurait des choses à dire qui ne seraient pas agréables à entendre. Mais ça? Nan, elle n'écoutera pas tout ça. Hors de question qu'elle reste une seconde de plus, qu'elle essaie encore. C'est fini maintenant. « I'm blaming ye for this because it's your fault, Amelia. Now 'am living with the consequences of your mistake, but ye need to live with it too. » La conséquence de son erreur, hein? Un cri entre la rage et la frustration passe sa bouche. « Shut the hell up! » Elle est surprise par sa propre voix. Elle ne contrôle plus grand-chose, consumée par la colère.
Elle se tourne vers lui et son regard à elle aussi est noir, noir, assassin. Il croit quoi?
Est-ce qu'il pense vraiment qu'elle est sereine, qu'elle vit avec légèreté, sans remords? Il le croit vraiment? C'est ce qui a raison d'elle, définitivement. Après tout ce qu'ils ont traversé, après tout ce qu'ils ont accompli ensemble, négatif comme positif, il pense vraiment ça? Il n'a pas remarqué dans ses yeux qu'elle se levait chaque matin avec un poids plus lourd qu'elle sur les épaules? Il n'a pas remarqué les cernes sous ses yeux, preuves ultimes du fait qu'elle ne peut plus dormir? Ça la met presque encore plus en colère que tout le reste, parce que c'est la confirmation définitive de leur dysfonctionnement. Un dysfonctionnement qu'elle n'a pas voulu accepter, qu'elle a cherché à combler de manière subconsciente en faisant comme si les choses pouvaient continuer telles qu'elles étaient avant que tout parte en vrille. « I'm. So. Fuckin'. Stupid. » dit elle en se dirigeant vers la porte de la chambre. Mais une nouvelle fois, elle n'arrive pas à partir sans se retourner. Au moment où elle passe l'encadrement, elle fait volte-face et revient dans la pièce. « I thought I could do something for you? I thought I could help you? » Amelia se parle plus à elle-même, finalement. Elle ne le regarde même pas dans les yeux et lâche un nouveau rire nerveux, qui laisse pourtant pointer un drôle de sanglot. Elle vient le confronter de son côté de la pièce, et s'approche si près qu'elle pourrait le frapper si elle le voulait. « I can't… » Elle ferme la bouche, respire fort, ça soulève sa poitrine. « I thought you knew me. » lâche-t-elle finalement, entre ses dents. Ses yeux sont glacés, son visage brûlant. Et autour d'eux il y a la nuit, et son silence. Autour d'eux, il y a le monde, paisible, endormi. Indifférent, inconscient de la tempête qui règne entre ces quatre murs. « I thought you knew me. But you don't. You actually don't know me at all. Not at all. » S'il la connaissait comme elle le croyait, il saurait. Il ne lui dirait pas ces choses-là parce qu'il saurait. Il aurait vu le combat perpétuel qu'elle mène, il aurait vu la douleur, la tristesse, cette espèce d'ombre qui la surplombe constamment. Mais non, il n'a rien vu. Rien vu du tout. Comment n'a-t-il rien pu voir? « You want me to leave, well, I'm glad to tell you that i'm getting out of your life, right now. You won't see me again, I swear. » Elle hausse les épaules, dans une fausse nonchalance qui lui donne la nausée. « I can be nothing but happier without you, anyway. I should have left a long time ago! » La moue sur son visage est cruelle. « I may have ruined your life- » lui crache-t-elle au visage. « But you, oh you, you have ruined mine! The difference is, instead of being an ass, I tried to help you. But that's over. It won't happen again. » Puis elle fait, encore entre ses dents. « I pity you, Eddie. Go ahead and live your shitty lonely life. I'm happy I won't be there to see it anymore. »

• • •


  - I CAN HARDLY STAND MYSELF, SO WHAT AM I TO YOU? -
Revenir en haut Aller en bas

PRISONERS • bloodstains on the carpet
avatar
‹ disponibilité : always.
‹ inscription : 19/06/2016
‹ messages : 559
‹ crédits : sweet poison, tumblr, neil gaiman.
‹ dialogues : cadetblue.


‹ liens utiles :
rolf ft. ryan gosling, astoria ft. lily collins, theodore ft. dylan o'brien, édouard ft. bob morley, neville ft. daniel sharman, elijah ft. chris evans, ambroise ft. sen mitsuji, alexander ft. alfie enoch, olivia ft. emeraude toubia, brienne ft. natalia dyer, dean ft. john boyega, gregory ft. alden ehrenreich, priscilla ft. daria sidorchuk, charles ft. james norton, hwan ft. vernon choi, jay ft. gong yoo, hiram ft. abel tesfaye, adidja ft. reece king.


‹ âge : vingt-huit
‹ occupation : à Azkaban.
‹ maison : poufsouffle
‹ scolarité : 1986 et 1993.
‹ baguette : mesure trente centimètres virgule cinq, est composée de bois de chêne et contient un crin de licorne. Elle est inflexible et rigide comme son propriétaire.
‹ gallions (ʛ) : 1110
‹ réputation : j'ai été injustement envoyé à Azkaban. Mon crime? Avoir été mordu et être devenu loup-garou.
‹ particularité : un loup-garou depuis avril 1998. Je suis en triumvirat avec Amelia Cartwright, un lien émotionnel qui nous unit et nous permet parfois de partager nos pensées.
‹ faits : je suis un loup-garou, un ancien Auror bouffé par la culpabilité d'avoir vu ma famille et mes anciens amis décimés autour de moi. J'ai été défiguré à vie par mon Créateur et je me soumettais tous les jours à un sortilège d'Illusion pour cacher les dégâts. J'ai perdu un oeil dans l'affaire. J'ai fatT partie du groupe qui a attaqué Saint-Mangouste et me suis rendu compte de l'horreur de la situation trop tard. Je suis le loup-garou qui a mordu Ginny Weasley. Je suis actuellement à Azkaban à cause de ça et de l'attentat de Saint-Mangouste, même si la rumeur est que le juge m'a plus puni pour ma nature que pour mes crimes.
‹ résidence : dans une cellule d'Azkaban, que je partage avec Aramis Lestrange.
‹ patronus : un ours
‹ épouvantard : les corps massacrés de mes proches, détruits par la Bête qui m'habite.
‹ risèd : moi tel que je l'étais avant, libre de l'influence du loup en moi.
Voir le profil de l'utilisateur
Il a envie de lui hurler tellement d'autres choses au visage, de la voir perdre le contrôle, s'énerver, s'égosiller, il a envie qu'elle ressente sa douleur, son mal-être, qu'elle voit des ombres aux coins de sa vision et qu'elle comprenne ce que ça fait de boiter et d'avoir perdu un oeil et d'avoir perdu tous ses repères et tout une vie qu'il a mis une vie à construire.
Mais elle s'enfuit, elle s'en va, comme une lâche, elle l'abandonne, encore et encore et Édouard serait presque, presque enclin à la laisser partir, juste pour prouver son point, pour qu'elle l'abandonne et qu'il soit seul et qu'elle rumine ses paroles, encore et encore. Et après? Se reverront-ils? Sûrement, mais là tout de suite, il n'y pense pas. Là tout de suite, il la regarde d'un air presque triomphant quand elle hurle un « Shut the hell up! » surprenant, alors que les lèvres d'Édouard se courbent en quelque chose de presque sardonique. Il la déteste et du coup, la voir ainsi énervée nourrit sa propre rage, le plonge dans un cercle infernal où il peut enfin mettre son malaise et son mal-être de côté pour se concentrer sur la fureur, sur l'incendie que le loup-garou qui l'a transformé a déclenché en lui à partir des braises d'une colère depuis longtemps refoulée. « I'm. So. Fuckin'. Stupid. » Et elle s'apprête à partir, et lui à la laisser partir, mais elle revient, et l'expression mauvaise d'Édouard revient sur son visage. « I thought I could do something for you? I thought I could help you? » THERE IS NO HELPING ME NOW. IL N'Y A PLUS RIEN À AIDER, PLUS RIEN À CHANGER, PLUS RIEN À SOIGNER À L'INTÉRIEUR DE LUI PARCE QU'IL Y A UN INCENDIE ET QU'ELLE A RUINÉ TOUT LE RESTE, PARCE QU'IL EST UN LOUP-GAROU ET QU'IL NE POURRA JAMAIS, JAMAIS RETOURNER À CE QU'IL ÉTAIT AVANT. Il la trouve complètement injuste, tout comme elle le trouve complètement injuste. Il aimerait qu'elle souffre, qu'elle souffre plus qu'elle doit déjà souffrir maintenant, il voudrait qu'elle soit à sa place, qu'elle comprenne. Si on lui proposait de lui redonner sa vie d'avant en échangeant son sort avec celui d'Amelia, le ferait-il?
La réponse lui fait peur.

Elle revient comme une tempête, et lui est paralysé à chaque pas qu'elle fait dans sa direction, reste pétrifié et immobile et distant et incendiaire, son oeil noir la suivant et la foudroyant sur place. « I can't… I thought you knew me. »
Il reste silencieux. Il la connait par coeur. Elle le connait par coeur. Ames et Eddie, Eddie et Ames. Toujours sur la même longueur d'onde, toujours connectés par le même fil, toujours avec la même démarche, les mêmes mouvements, la même pensée, la même idée. Starsky et Hutch, la Tour et le Fou, Édouard et Amelia.
« I thought you knew me. But you don't. You actually don't know me at all. Not at all. » NON NE DIS PAS ÇA, parce que TOUT a changé à CAUSE DE TOI et parce que je ne suis PLUS LE MÊME et que tu ne l'ACCEPTES pas, D'ACCORD, mais NE DIS PAS ÇA, parce que c'est un MENSONGE, C'EST UN ÉNORME MENSONGE, JE TE CONNAIS COMME SI JE T'AVAIS FAITE, TU MENS, JE TE CONNAIS MIEUX QUE TOUT, C'EST TOI QUI ME CONNAIS PLUS QUI NE COMPRENDS PAS QUI NE COMPRENDS PLUS.
Mais il reste silencieux, tellement silencieux qu'il se sent malade, complètement malade, et il a quelque chose d'acide et de désagréable qui lui remonte dans la gorge et il a autre chose qui creuse des trous flous dans sa vision et quelque chose d'autre qui pèse sur son coeur comme une épée de Damoclès. « You want me to leave, well, I'm glad to tell you that i'm getting out of your life, right now. You won't see me again, I swear. » Non, non, non, ne dis pas ça, tu ne peux pas retirer ça, tu ne peux pas me faire oublier ça, tu n'as pas le droit de dire ça, NE M'ABANDONNE PAS, pas maintenant, pas tout de suite, Amelia, je t'en prie-
Il reste silencieux, la regarde avec tout le dédain et toute la haine du monde. « I can be nothing but happier without you, anyway. I should have left a long time ago! I may have ruined your life- But you, oh you, you have ruined mine!OH, HAVE I, NOO? hurle-t-il en réponse, avec rage, alors qu'elle continue sans s'arrêter: — The difference is, instead of being an ass, I tried to help you. But that's over. It won't happen again. Am glad then, ” répond-t-il, piqué à vif, sa bouche se tordant à son tour dans quelque chose d'autant cruel que dégoûté. Il s'apprête à la repousser, la jeter vers la porte, la mettre dehors, la rayer de sa vie mais elle reprend: « I pity you, Eddie. » Elle n'a pas le droit de dire ça. « Go ahead and live your shitty lonely life. I'm happy I won't be there to see it anymore. »

Il a l'impression qu'il pourrait la frapper et peut-être qu'il le devrait. “ Get the fuck out of here, Amelia, ” dit-il simplement, les mâchoires serrés, les muscles tremblants à force de s'intimer de rester immobile. “ GET THE FUCK OUT OF HERE! ” Et c'est à son tour à elle d'afficher une moue presque triomphale, alors qu'elle se détourne et s'en va et qu'il n'a ni la force de la retenir, ni la force de la mettre dehors, et qu'il peut juste hurler “ GET FUCKED! ” sur son chemin juste avant qu'elle claque la porte d'entrée de l'appartement.
Ses jambes cèdent sous lui et il se rattrape au dernier moment à la table de nuit, restant debout qu'un prix d'un effort insupportable. Il tempête seul dans l'appartement trop vide et obscur pendant ce qui lui semble être des heures avant de s'écrouler, toute énergie épuisée, sur son lit, sans prendre la peine de se glisser sous les couvertures.
Il rêve de l'Accident, encore et encore, du loup qui le mord et le griffe et le défigure et ruine sa vie.
Dans ses cauchemars, le loup ne laisse rien derrière lui.

• • •

There are a hundred things he has tried to chase away the things he won't remember and that he can't even let himself think about because that's when the birds scream and the worms crawl and somewhere in his mind it's always raining a slow and endless drizzle.
Revenir en haut Aller en bas
 

(continu) carglass † he wanders ever closer every night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» (continu) carglass † he wanders ever closer every night.
» #. A.telier by N.ight & S.wie & O.range & Illu' | CLOSER FOR NIGHT & ORANGE |
» EDGAR ✖ he said if you dare come a little closer.
» Closer to the Edge
» La vie continue (Privé Antéa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Right side ”
why did you steal my cotton candy heart ?
 :: Alternatifs; in any other world :: Flashbacks
-