Partagez | .

sujet; [EVENT #4] end of an era
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Dim 19 Juil 2015 - 16:35

Invité
Invité
Et puis, le feu… Lily sent le feu. Qu’est-ce c’est que ce bordel ? Entre les crac des transplanages, des Rebuts hurlent. Et le feu… Les Rebuts prennent feu, bordel ! A ses pieds, l’une d’entre elles se tord de douleur, rongée par les flammes. Les cheveux de Ginny eux-mêmes sont d’autant plus flamboyants que d’habitude ! Partout autour d’elle, les anciens Rebuts entrent en combustion. Elle n’a plus le temps de réfléchir – elle délaisse la protection magique au profit d’Aguamenti répétés inlassablement. Finley s’affaire auprès de ceux dont les souffrances sont trop grandes – elle-même balance un puissant jet d’eau dans la figure d’un Rebut sans grands remords.

Marie a transplané, Fred aussi… Ils se font la malle un à un. Iliana commet l’erreur de chercher Sansa dans la foule, rapidement – un sort frôle sa tête et le bout de sa cape prend feu. Un putain de Basilic se promène non loin de l’estrade… C’est l’enfer. Elle peine à rationaliser, jette des sorts à droite à gauche, jette des Rebuts dans les bras d’Insurgés qui font l’aller-retour pour revenir les chercher.
La Rebut qui prenait feu au sol est irrécupérable, elle agonise. Plusieurs autres, aussi. Leurs cris déchirent l’atmosphère, déchirent l’estomac de Lily. Elle attrape un ancien prisonnier au hasard, s’acharne quelques instants après ces saloperies de flammes qui ne daignent pas s’éteindre, jure comme un charretier, le pousse vers un Métamorphe, recommence. Elle met de côté son hypersensibilité – on ne sauve plus que ceux qui peuvent être encore sauvés. « SANSA ! » beugle-t-elle. « SANSA ON Y VA ! »
Plus le temps de penser aux autres – les Belliqueux s’en sortiront, ils s’en sortiront tous. Les derniers Rebuts qui pouvaient être sauvés le sont (elle jette un regard désolée aux cadavres carbonisés) ; il est temps de décamper. Elle hurle encore le nom de la blonde.
On attrape son pied au moment elle part à la recherche de Sansa, jetant des Protego à tort et à travers ; c’est la fille au sol. Un dernier instant d’humanité. Elle se penche sur elle, au sol ; attrape sa main tendrement, lui souffle quelques mots d’une chanson gaélique, ferme ses paupières noircies. La fille gémit, meurt ; alors Lily lève sa baguette et doucement, tout doucement, lui ôte son dernier souffle de vie.
ça fait sept, réalise-t-elle, mais elle n’a pas le temps de s’attarder sur ce songe car déjà une tignasse blonde passe devant elle – elle s’accroche à sa main comme elle s’accrocherait à la vie, crie qu’elles en ont assez fait, et tournoie sur elle-même aux côtés de Sansa.
(Elle transplane toujours mieux sous pression.)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Dim 19 Juil 2015 - 16:42

Invité
Invité







Nous n’avons pas le temps. Le sang nous est compté.

"

Trop facile. Des ectoplasmes verts fendaient dans les airs dans un sifflement et glissèrent sur les rebuts près d’eux jusqu’à flamboyer d’un coup d’un seul.

Une flopée de jurons s'échappa de Ron. Ces petits cons! Incapable d’être réglos. Incapable de… Illana eut le bon réflexe, des jets d’eau aspergeant ceux qu’ils venaient pourtant de sauver. L’ironie. Partout. Elle prenait la couleur de l’hémoglobine, sage et épaisse. Il y en avait au sol, sur les vêtements, au fond des yeux comme des promesses de haine viscérale.

La voix résonnait dans son crâne à la manière de coups au cœur distincts. Le collier brulait toujours, incandescent contre sa peau. On le lui avait donner comme un talisman et il puisait un calme insoupçonné. Ron balaya la fumée aux alentours d’un revers de baguette, le bruit tonitruant des sortilèges lancés qui grinçaient tout prés. Aura Terram. L’espoir gonflait son torse malgré la violence du sortilège. C'était beau. C'était si beau de voir l'estrade s'effriter.

Le serpent continuait quand à lui, infatigable, à glisser ses discours dans l’oreille du roux.

Pour venir devant lui.

« Vous...ne pouvez pas.....gagner! »

Ça, ce n’était pas le truc à dire. Ron eut un sourire sardonique qui n'atteint pas ses yeux. Ils avaient Harry. L’Élu. Ils avaient des gens, là même pas à quelques centimètres de lui, courageux et noble. Le cœur ça ne s’achetait pas. Le courage non plus. L'Espoir encore moins.

« On gagnera.» La certitude au bord des lèvres. Gagner ou Périr.

Sa main glissa dans celle de Blair et il leva le regard –presque hautain- vers le serpent.

Ô Hécate, la haine ça s’avalait.

La défaite ça se buvait.


« Tu as choisis le mauvais camp Shackelbolt. »

Pour Ron, la liberté était la seule monnaie possible. On se libérait du joug politique, comme de celui de la chair tout autant que celui qu’imposait une société qui connaissait trop de limites. Une interrogation zébra son regard métallique et Ron se demanda ce que qui avait pesé dans la balance pour qu'Hécate se range de leurs côtés et ce contre tut bon-sens. La gloire? l’argent? la luxure? La vengeance?

Tellement prévisible.

Ron serra la main de Blair lançant un sortilège Expecto patronum autour d'eux, puis, s'assurant que la plupart avait transplané d'un regard, disparut à son tour avec la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Dim 19 Juil 2015 - 17:08

Invité
Invité
Elle le regardait, le roi Rouge. Elle le regardait alors qu'il parlait, lui servant les mêmes discours creux que lors de leur rencontre, les mêmes concepts sans assise.

« Tu as choisis le mauvais camp Shackelbolt. »

Le serpent siffla dans sa direction.

-Le sort....en décidera...Weasley.

Elle cracha le nom comme un venin, le sang dégoulinant depuis le corps de sa créature jusque sur le sol. Abomination sortie des plus noirs livres de sorcellerie, il était déjà gonflé du sang de ses victimes, mortes ou vivantes. Elle leur avait pris trois des leurs. Weasley ne serait visiblemet pas le quatrième mais elle pouvait attendre.
Une vengeance...cela se savourait.

Lorsqu'il transplana, Hécate fronça les sourcils depuis son abri. La place du ministère était désormais presque vide, seuls restaient quelques uns des leurs et des insurgés les plus belliqueux. Avec un crachement, le cobra fit un tour sur lui même pour évaluer les dégâts, achevant au passage une victime encore étendue au sol et se tourna vers les quelques combattants qui demeuraient sur place, avec parmi eux, le Limier. A eux maintenant.

Ce fut un craquement sourd, venu du haut de l'estrade, qui brouilla la concentration d'Hécate. Le monde tanguait, la poussière lui obstruait les bronches et elle n'arrivait plus à maintenir sa connexion. Faiblement, elle leva les yeux: l'estrade allait s'écrouler...et elle se trouvait juste en dessous.
Le cobra tremblait désormais, incapable de maintenir une énergie suffisante pour se lancer dans une bataille. Hécate avait perdu trop de sang, avait joué trop longtemps avec le feu. Déjà ses habits étaient détrempés du liquide rouge et chaud auquel s'accrochait la poussière. Une quinte de toux la secoua et soudain, le contact fut brisé.

Le serpent rouge, si grand désormais qu'il n'avait plus rien à envier aux reptiles monstrueux des légendes occidentales, s'écroula sur lui même, se déversant sur la place dans un torrent de sang. La jeune femme regarda devant elle. La sortie de sa cachette était trop loin et le sol ne tiendrait plus qu'une poignée de minutes. Elle voulu ramper, mais s'effondra. ses bras ne répondaient plus. ses jambes étaient aussi lourdes que le plomb.

Elle ne voulait pas mourir. Pas comme ça. Pas là dessous.

Tirant sur ses muscles endoloris, elle voulu ramper mais une planche se détacha de l'estrade et vint lui frapper l'arrière de la tête. Le monde virevolta autour d'elle comme un carrousel endiablé et le sang lui coula sur le visage. Elle était bloquée. Complètement bloquée. Et bientôt morte, elle le sentait à la secheresse de ses lèvres, à la manière dont les sons lui arrivaient depuis le bout d'un tunnel...au moins partirait-elle en plein combat et avec un tableau de chasse. C'était tout ce qu'on lui avait toujours demandé: de partir en laissant derrière elle des morts, pour prouver son ardeur. C'était ce qu'elle avait fait. Et maintenant, le noir envahissait son univers.

"Shacklebolt!"

Elle crut rêver la voix qui l'interpella depuis l'extérieur, une silhouette penchée pour regarder sous l'estrade avachie, presque engloutie. Comment l'avait-on trouvé? Qui était-ce?

"Shacklebolt! Putain de Merlin, accroches toi!

Une main se tendit vers elle, dégagea la lourde planche de bois de sa tête et la tira à l'extérieur. Elle se sentit être soulevée comme si elle ne pesait rien et la voix, même étouffée par le masque de fer, lui apporta un immense sentiment de réconfort.
Rabastan.

"Tu n'as pas pu t'en empêcher hein?! toujours à dégueulasser les environs avec tes saloperies vaudous! ne me claques pas entre les mains Shacklebolt! C'est un ordre!"

Elle eut un gémissement de douleur alors que Rabastan l'éloignait de l'estrade. Elle se sentait partir. Rapidement. Trop rapidement.

"Bordel, tu es livide. On transplane"

-Non...ils sont...encore....

"J'ai dit: on transplane"

Elle capitula, ferma les yeux et entendit un "crack" retentissant. Fin du combat.

Tomber de rideau.

Jusqu'à la prochaine fois...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Dim 19 Juil 2015 - 18:05

Invité
Invité
Tout a viré au bordel tellement vite.

Aux côtés de Fred, comme un mentor, comme un gardien – étrangement silencieux, cette fois, le Davius. Une menace qui a simplement gardé sa baguette, qui a défié les autres du regard, silencieux. Surveillant Bill du coin de l'oeil. Le semi-loup prêt à se déchaîner, à mordre, à tuer. Et quand les otages se sont échangés, c'est là, et seulement là, que tout a pu exploser en bonne et due forme.
Enfin.
Les sorts ont claqué, la voix a rugit, toujours sous le couvert de ce visage inconnu – le feu a léché sa peau et l'odeur du sang a réveillé ses instincts, les pires, les meilleurs. La faille de magie dans son ventre, avide, comme un bruit sourd, un désir puissant de destruction, amplifié mille fois.

(et comme il a jubilé, quand Fred a lancé un sort terrible à la jeune Lestrange - comme il a trouvé délectable l'expression sur le visage du fils, sur le visage du père. Il a ri, même, s'exclamant, d'une voix cruelle : « Au plaisir, Rabastan. » Le visage sombre et noir cache sa véritable identité, mais la voix est celle embourbée de cet accent inimitable chez lui – le Gallois peut se cacher sous mille artifices, mais certaines choses remontent bien rapidement. Lestrange sait. Saura toujours.)
(c'est le seul langage qu'ils comprennent)

« Aura Terram ! Faites s'effondrer cette putain d'estrade ! Utilisez les Aura Terram ! »

Bill et lui s'exécutent avant même que cariad finisse sa phrase, ou même son sort. Ils ont tout de suite compris. « Aura Terram ! » La terre tremble, se fissure, l'estrade s'effondre et fait tomber autant Mangemort que cages, que corps morts, brûlés, desséchés. Une ligne nette semblant venir de sa position.
Bill ne reste pas en place une seconde de plus et court jusqu'au milieu du chaos pour être certain de récupérer sa soeur, en piteux état - les sorts coupent, tranchent, et les mèches rousses pleuvent au sol, finissant de se consumer dans un feu affamé et destructeur, juste avant que le semi-loup et sa petite soeur transplanent. En sécurité.
Une de plus. Une de moins.
Une de sauvée.

Et le corps change, se modifie – transplaner, c'est le moment de transplaner – et il navigue jusqu'à Finley et June. Le Médicomage rassemble les derniers insurgés mal en point, pour un transplanage groupé, mais ce n'est pas lui qui l'intéresse – la plus jeune soeur du jeune homme est sauve et c'est bien ce qui leur importe à tous les deux (il était prêt à aller la chercher lui-même, Merlin, prêt à détruire ce vieux Selwyn à mains nues pour récupérer Blair). Dans les vêtements élégants, c'est le visage de l'indésirable n°4 – et sur ses lèvres, un sourire, si franc, bon sang, si heureux, alors qu'il soulève June dans ses bras. Il l'embrasserait maintenant, merde, tellement il est heureux de la voir, qu'elle soit là. En vie, en foutue vie, loin des pattes de ce crétin graisseux de Snape et de tous ces autres Mangemorts. « June... rebienvenue chez nous. » Un corbeau, qu'il reconnaît comme étant le piaf de Lancelot, passe devant leur visage pour voler dans le ciel, un mouchoir noué à sa patte et apparemment lourd de pierres. Et il transplane, la rouquine dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Dim 19 Juil 2015 - 18:49

Invité
Invité
Elle n'est pas partie – elle ne partira pas sans Nyssandra. La brune n'a pas emporté son Portoloin de secours, sans doute parce qu'elle a pensé que c'était pour son appartement (le gouvernement n'a pas été clair du tout quant à ces Portoloins, disons-le), et l'état de sa meilleure amie l'inquiète. La Ollivander est sensible et il est hors de question qu'elle la laisse là. Elle va transplaner avec elle et non pas disparaître comme une voleuse.

Sa main a agrippé le bras de sa voisine et elle tente de la relever de la chaise, perdue dans la fumée noire et les explosions, quand d'autres mains l'attrapent, l'éloignent, la tirent plus loin. Une baguette se plante dans son dos, lui arrachant un « Nyssandra ! » affolé.
Elle ne peut rien. Elle ne peut rien faire.
Elle peut seulement se laisser faire.
Bon sang, comme elle déteste être si impuissante.

Les deux brunettes sont séparées, brutalement, et ses yeux sombres perdent rapidement de vue sa meilleure amie alors que ses pas suivent le chemin indiqué par la baguette dans son dos nu, révélé par sa robe. Elle ne sait pas qui la tient en joue, mais elle arrive bien vite devant un homme. Un bel homme, elle est obligée de le reconnaître, et c'est bien idiot de penser cela, en cet instant, mais c'est ce qu'il lui vient en tête. « Mademoiselle Burke. C'est un plaisir de vous rencontrer. » Le baisemain la surprend. Elle hoche doucement la tête, murmure un « ... enchantée monsieur... » de jeune femme éduquée, surprise, trop surprise. Démunie. « Ma compagne ne vous fera aucun mal tant que vous coopérez. Un doux hochement de la tête. Compris. Elle a compris. Elle ne fera rien. Allons y, donc. »
Tout va si rapidement. L'échange est rapide – et elle a couiné de peur quand elle a vu Sue dans la même position qu'elle. Et Gwen. Elle va mourir. Elle va pleurer. Elle tremble de tous ses membres et tous les mots des insurgés comme des Mangemorts passent bien au-dessus de sa tête. Elle se rappelle d'un long regard terrifié échangé avec la rouquine contre qui elle est échangée. Le bras de Felix autour de ses épaules ne parvient même pas à effacer son tremblement continu, ni même ses paroles, le doux « Tout va bien, min skat, je vous emmène en lieu sûr… » qui la rassure. Il la rassure, mais elle est si loin d'être rassurée. Mangemort, Mangemort, Felix est un Mangemort et ils ne maîtrisent rien.

Rien de rien.

La scène, elle continue de la suivre de ses yeux effrayés, attendant que les autres soient libérées. Ses amies, bon sang, ce sont ses AMIES, qui sont otages. Quand Draco amène Sue vers les Mangemorts, donc vers elle, Eris attrape son bras. « On part. » Presque. Presque, parce qu'elle voit nettement, sans en voir la source, un sort frapper Felix. NON ! On ne tuera pas ses amies ET son futur époux (ouioui) dans la MÊME journée ! PERSONNE. Le Danois s'effondre au sol et d'un « Accio Felix ! » agressif, elle fait voler son corps jusqu'à elle. Sa poigne est féroce, autant sur Susanna que sur Felix. « Maintenant, on part. À Sainte-Mangouste. »

Out.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Dim 19 Juil 2015 - 19:23

HERO • we saved the world
avatar
‹ inscription : 13/02/2014
‹ messages : 2868
‹ crédits : moi et ma signature à crackle bones.
‹ dialogues : lightblue


‹ liens utiles : présentation - reaghan - ronald - daphne - mood - lyanna - lorcàn - remus
‹ âge : trente ans. (01/06/1974)
‹ occupation : à la renaissance du phénix, je n'ai pas de métier (la faute au gouvernement qui estime que les loups-garous sont trop dangereux pour avoir un métier).
‹ maison : gryffondor
‹ scolarité : septembre 1984 et juin 1991.
‹ baguette : Elle est en bois d'ébène avec une plume de phénix à l'intérieur et mesurant vingt-quatre centimètres.
‹ gallions (ʛ) : 5241
‹ réputation : À Poudlard et jusqu'à sa morsure, on la connaissait parce qu'elle ne ressentait pas la douleur et qu'elle passait plus de temps à l'infirmerie pour vérifier qu'elle ne s'était pas fait mal qu'en cours. Elle a été joueuse de Quidditch aussi et pas une mauvaise. C'est un sport qu'elle a toujours adoré et qu'elle aurait bien continué par la suite. Puis après sa morsure, sa maladie s'est guérie grâce (ou à cause du) au gène loup-garou et on a fini par l'oublier. Puis après elle a été recherchée parce qu'elle a fait partie de l'Ordre du Phénix puis des insurgés. On l'a connu comme étant le rebut de Severus Snape. Puis de nouveau une insurgée. Puis héros de guerre, mais un héros qu'on remercie par un simple sourire et une petite somme d'argent, pas un héros qui mérite l'Ordre de Merlin. Vous comprenez, elle n'est pas normale. L'Ordre de Merlin, June s'en moque, mais elle ne supporte pas le snobisme de ce gouvernement qui se veut tolérant. Depuis la fin de la guerre, June se renfonce dans l'anonymat et ça lui va très bien.
‹ particularité : Loup-garou. Totalement. Elle a été mordue par Claevis, un membre de la meute de Thurisaz en 1995. La cicatrice est toujours visible et bien brillante sur son flanc gauche. Le gène lui a permis de guérir de sa maladie d'insensibilité congénitale à la douleur, mais il lui a fait perdre son boulot d'Auror aussi.
‹ faits : uc
‹ résidence : à storm's end.
‹ patronus : un renard roux
‹ épouvantard : le feu.
‹ risèd : Teddy avec Dora et Remus. Et puis elle avec Elijah et leurs enfants. Des enfants qui ne souffrent pas du gène du loup-garou.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smoking-ruins.com/t6908-june-shadow-of-the-colossus
Plus de cris s’élevèrent. Celui de Ginny manqua de lui crever les tympans. A la plus grande horreur de June, elle vit la chevelure de la jeune fille s’embraser. La rouquine lâcha sa main et recula le plus possible. Le feu. Encore le feu. C’était terrifiant et elle n’arrivait plus à bouger. La terrible odeur de chair brûlée parvint à ses narines et elle crut un instant être de retour dans le labyrinthe juste quand Teresa et Henry avaient été pris dans le feudeymon. Elle ferma les yeux, le cœur battant à tout rompre, essayant de calmer cette panique qui montait en elle. Elle entendit des pas précipités et des aguamenti lancés un peu partout. Elle ouvrit les yeux pour voir Bill et Finley s’occuper de la jeune fille, le sort ne semblait pas avoir fonctionné sur elle, mais ils avaient arrêté le feu d'une autre manière. Elle se sentit extrêmement nulle d’avoir réagi de la sorte. Calmement, elle se redressa. Juste à temps pour apercevoir quelqu’un (Davius) fondre sur elle et la soulever. « June... rebienvenue chez nous. » Davius. C’était bien lui. Elle lui offrit son sourire le plus sincère. « Merci. Je… je crois que j’en reviens pas encore. » Elle laissa échapper un rire. Libre. Elle était libre bon sang. Elle allait pouvoir reprendre les missions auprès des insurgés et avoir une baguette. L’idée de refaire de la magie la terrorisait autant qu’elle avait hâte.

Tout autour d’eux, les pop caractéristiques des transplanages se firent entendre. June jeta un dernier coup d’œil aux lieux, consciente du carnage qu’il devait y avoir derrière cette fumée noire et étant bien contente de ne pas voir ça. Elle voulait oublier cette journée, oublier les corps qui s’entassaient, les détraqueurs, les mangemorts. Oublier qu’il y avait des rebuts pour servir l’Elite. Désormais, il ne lui restait plus qu’à trouver Teddy et Andromeda et faire tomber Voldemort. Elle s’accrocha un peu plus à Davius et ils transplanèrent.

Adieu l’horreur.
Adieu les mangemorts.
Adieu sa condition.
Savoure ta liberté.

• • •

she wolf but i can't compete with the she-wolf, who has brought me to my knees. what do you see in those yellow eyes? 'cause i'm falling to pieces.


Dernière édition par June Winchester le Dim 19 Juil 2015 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Dim 19 Juil 2015 - 19:24

Invité
Invité
Louis n'a même pas eu le temps de donner de quoi s'abreuver à son agaçant voisin Danois - il a à peine engagé le mouvement visant à mettre la pointe de sa baguette dans son masque pour ensuite le  noyer sous un Aguamenti bien senti qu'un personnage plus qu'ind.sirable (le troisième, même) est monté sur l'estrade. Ronald Weasley, mesdames et messieurs, causant une réelle commotion chez tous les porteurs du masque de fer présents.

Ils ont pris trop de temps pour réagir.
Ils ont été lents.
Ils ont été idiots.

La fumée, les explosions. Le feu, l'eau. Les sorts, les échanges, les ordres – Louis a obéi à Rabastan et a aidé à remonter les cages sur la scène, pour ne pas les laisser à la portée des insurgés, gardant un calme de moins en moins évident. De moins en moins calme. Du bruit, trop de bruit, tout ce qui l'agace. Des cris, des hurlements, le feu, les sorts encore, sa baguette a joué de mille sorts sans que jamais il en prononce un seul. Il a presque l'impression que les choses se calment quand un cri, un « Ils ont menti depuis le début ! Ils ont Blair ! » fait tourner son sang.
Il se retourne si vivement, immédiatement, dans la direction d'Où elle est, blottie de force contre Selwyn, terrorisée. Comme il connaît cette expression... Le Mangemort fend la foule, fend ses collègues, jusqu'à arriver près des autres – jusqu'à ce qu'il mette la main sur le bras de l'adolescente. « Elle est à moi. » La voix chaude claque, soudainement sèche et glaciale – on ne lui reprendra pas Blair, il la tuera de ses propres mains s'il le faut, mais il est hors de question qu'il la redonne à ces imbéciles d'insurgés.

Et aussitôt qu'il pose la main sur elle, elle se tait.

Le moment est bref, cela dit – on lui arrache la rouquine, tout simplement, échangée contre une des filles Carrow. Le choix est celui du groupe, de tous les Mangemorts, et son regard furieux ne peut rien y changer. On ne peut sacrifier la fille d'un Mangemort parce qu'il veut tuer sa rebut lui-même. Elle lui échappe des doigts et tout ce qu'elle peut entendre de lui, comme un souvenir, un dernier moment, c'est un grondement sourd. Tout l'endroit sent la chair calcinée, brûlante. Ils ont perdu le contrôle de la situation. Ils ont perdu le contrôle de tout. Qu'importe les rebuts morts, si leurs propres alliés sont incapables de se rendre compte que les vies de leurs enfants ne valent rien ? Qu'il vaut mieux les sacrifier que de laisser les insurgés gagner ?

« BORDEL, TRANSPLANEZ ! »
Il transplane.
Il ne transplane pas à Sainte-Mangouste, non.
Il transplane chez lui. Hurler dans toutes les pièces de sa maison.
Il a envie de tout détruire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Lun 20 Juil 2015 - 1:22

Invité
Invité
Il était seul.

Cette pensée agaçait profondément Herpo. Pourtant, le Nécromancien savait que Ronald avait déjà affronté ce genre de situation par le passé. C'était même pourquoi Herpo l'appréciait tant. Un jeune sorcier brillant -quoiqu'on en dise- déjà familiarisé avec l'art du duel ; et en colère. De plus, il jouissait d'un poids politique important, que ce soit aux yeux des Insurgés ou des Mangemorts. Aucun maître ne crachait sur un apprenti au tel potentiel, car il était rare d'en trouver un autre. Si Ronald Weasley venait à mourir aujourd'hui... Herpo en serait grandement peiné.

De cette agaçante frustration que l'on ressent, en apercevant ses clefs disparaître dans le caniveau.

Quel gâchis.

Alors, les chauves-souris s'affolèrent. Sous le joug du Nécromancien, elles prirent de la vitesse. Deux d'entre elles se détruisirent sur des sortilèges qui passèrent trop près de Ronald à leur goût. Le reste continua de papillonner, jusqu'à ce qu'une silhouette pénètre dans le cercle ; une jeune sorcière aux cheveux bruns et au regard déterminé. Herpo serra les dents, si elle venait pour le tuer, il ne pourrait pas intervenir. Puis, il comprit en l'entendant qu'un tout autre type de sentiment animait la sorcière. Le Nécromancien fouilla dans son palais de la mémoire, il souleva des nuages de poussière, remit son nez dans les ouvrages qu'il ne lisait plus depuis longtemps. Une photo. Un souvenir. Une époque où il était encore humain. Une époque où il aurait compris le geste de la jeune femme.

Dans le cas présent, ce sacrifice lui sembla parfaitement futile.

Jusqu'à ce qu'il comprenne de qui elle était la fille. Jusqu'à ce qu'il comprenne que le sort de Ginny Weasley reposait sur la capacité au bluff de Ronald.


-Là, ça devient intéressant, murmura Herpo, les yeux toujours blancs.

La sœur ou la bien-aimée ? Le cerveau du rouquin devait être en ébullition. Herpo ressentait les vibrations de l'os-de-Caïn jusque dans sa cage thoracique. De la peur et de la haine. L'apprenti était destiné aux ombres. Malheureusement, Herpo ne vit pas le terrible moment qu'il espérait tant depuis Daeva. Jamais il n'avait été autant dégoûté des Mangemorts qu'en cet instant.


-Un compromis... Cracha-t-il.

Une honte vivante pour les Arts sombres, Rabastan Lestrange.

L’énervement grandit lorsque le serpent fit son apparition. Une création magnifique, Herpo félicita intérieurement la grâce de l'auteur. Mais Ronald n'était plus le même, il le sentait. Le collier n'avait rien avoir avec ça, c'était cet endroit, cet événement. La mort empestait, pourtant Ronald Weasley demeurait stoïque, bien loin du sorcier un peu pataud rencontré dans la Forêt Noire. Il disparut dans un craquement sonore qui sembla étonner les dernières chauve-souris restantes, elles voletaient désormais autour d'un vide.

Un vent étrange sembla les frôler. Un souffle trop doux pour perturber les vivants et trop suave pour attirer l'attention des détraqueurs. Ces derniers n'y auraient pas trouvé leur compte ; un manque de saveur sans doute.

Les survivantes battirent furieusement de leurs petites ailes. Elles tournèrent deux fois autour des dangereuses mâchoires du reptile, y abandonnant une de leurs sœurs. Elles survolèrent l'estrade, qui s’effondrait définitivement. Enfin, elles prirent rapidement de l'altitude, évitant deux détraqueurs encapuchonnés.

Le Nécromancien attendait, un pied conquérant sur le rebord du toit ; ses yeux redevenus normaux scrutaient le brouillard du massacre. Les chauves-souris fondirent sur lui, comme attirées par un aimant. Herpo se contenta de lever sa main ensanglantée et de rabattre sa lourde capuche sur le visage.


-Ainsi commence le nouvel age.

Les limbes avalèrent le Nécromancien, laissant de lui les cadavres desséchés de quelques chiroptères.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Lun 20 Juil 2015 - 4:25

Invité
Invité
Elle observait le carnage. Son, leur carnage. Quelle ironie. Elle qui se souciait si peu de tout cela, qui n'avait jamais vraiment désiré cette marque, cette reconnaissance, sa place dans cette guerre. Tout lui était un peu tombé tout cuit dans le bec, comme si elle savait exactement où, quand frapper, pour causer le plus de dégâts possibles, pour faire ce qu'on attendait d'elle. Oui, douce, douce ironie. Et elle s'en tirait... sans rien. Ils étaient tous là à pleurer la mort, la blessure d'un être cher, ou l'une des leurs propres, et elle n'avait rien. Pas une égratignure, pas le cœur fendu en deux – le sien existait-il seulement ? Ses soubresauts étaient si rares que la question commençait à se poser. C'était sa conscience qu'on avait enfermé avec ses souvenirs. Et elle s'enfonçait toujours un peu plus loin dans l'horreur, commettait des crimes toujours un peu moins réparables. Ils flambaient. Ils flambaient tous, sous ses yeux glacés. Elle était responsable pour tout cela. Alors elle chercha au fond d'elle l'ombre d'un remord, une souffrance plus ou moins grande à l'idée d'ôter sans cesse toutes ces vies, de tout détruire, mais rien ne venait. Toujours la même impassibilité face à tout. La même incapacité à ressentir. De pire en pire. Ça n'avait même plus la décence de la faire vomir. A les regarder tenter en vain de mettre un terme au massacre, alors qu'elle savait combien leurs tentatives étaient vaines, à observer sa victoire, ou plutôt une victoire qu'on lui avait demandé d'amener, parce qu'elle ne la considérait en aucun cas comme sienne – sans quoi cela signifierait qu'elle aurait quelque chose à fêter, qu'elle y gagnait véritablement quelque chose - son visage voyait même la naissance d'un sourire.

Elle fût tirée de ses réflexions identitaires par un... tremblement de terre ? Non, c'était l'estrade qui s'écroulait. Ils s'enfonçaient. Elle brassa l'air de ses bras tendus pour tenter de conserver un semblant d'équilibre.  « Dégage d’ici, Darja ! » lui hurla Draco avant de disparaître. Elle se secoua. C'était vraiment la fin, alors. Elle l'avait vue arriver sans y croire. C'était terminé pour de bon. Ou du moins, jusqu'au prochain éclat. Elle cria. L'estrade venait de se fendre, et elle était en train de glisser vers le vide, des souterrains sombres et peu hospitaliers. Il était temps. Heureusement pour elle, la pente n'était pas trop rêche et par conséquent, sa chute pas trop rapide. Elle tourna sur elle-même en priant pour que ça fonctionne, puis s'arrêta au dernier instant. Détermination. Elle transplana, au beau milieu de sa chute, juste avant d'atterrir au centre d'un tout autre chaos.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [EVENT #4] end of an era   Jeu 23 Juil 2015 - 14:13

Invité
Invité
Pardon :
 

Ton regard se pose une dernière fois sur le vaste massacre qui s'étend à tes pieds. L'estrade s'est éventrée et ses occupants répandent leur sang dans le chaos des gravas. Bien serrée dans ta main moite, il y a ton miroir. Elle est évacuée. La protéger. Tu as promis cette nuit là. Pour la petite âme qui palpite contre le verre, tu préféras être blessée plutôt que d'être blessante. De l'autre, ta baguette, implacable a fait s'effondrer une partie de la structure afin de préserver votre retraite.

Aujourd'hui, vous avez choisi de sauver plutôt que de détruire. D'être des hérauts, porteurs d'une lumière illusoire. Tu te demandes si cela n'aurait pas dû te déchirer le coeur de ne plus rien ressentir devant les cadavres suppliciés qui débordent des gravas. Les cris d'agonies te laissent indifférente, pourtant, tu ne peux pas empêcher l'élan de compassion qui te fait resserrer ton étreinte sur l'objet. Il faut s'en aller. Partir comme les autres. Retrouver la moiteur rassurante d'un égout et ramper dans son obscurité rassurante jusqu'à la maison. Les enfants n'auraient jamais dû être ici. Il n'aurait jamais dû voir.

"On doit y aller ! " La voix de l'adolescente couine désagréablement dans tes oreilles. Un tintement désagréable qui te ramène à la raison. Il ne doit pas y avoir plus de perte. Alors, tu transplanes, t'échappant avec tes os et ton sang. Ta seule possession. Quand, tu seras à l'abri, tu pourras lui dire que tu es fière d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT #4] end of an era

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

 Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXCIDIUM :: “ Until the very end ”
like the tiny dust floating in the air
 :: Evanesco; they lived happily ever after :: Events et intrigues :: Event #4
-